Lettre ouverte aux candidates et aux candidats aux élections régionales du Languedoc

15 02 2010

 

Mesdames et Messieurs les candidats aux élections régionales,
Comme vous le savez les régions joueront un rôle déterminant dans l’aménagement numérique de leur territoire . Les dernières déclarations de Michel Mercier, ministre de l’espace rural et de l’aménagement du territoire, sont sans ambiguïté : " Les collectivités sont des acteurs incontournables du déploiement numérique sur leur territoire. La définition du territoire
pertinent est essentielle. Il faudra que les projets concernent des territoires mixtes, des lieux très peuplés et d’autres moins, pour que s’exerce une certaine solidarité".
 
En Lozère les « lieux très peuplés » ne peuvent être trouvés que dans un cadre régional . Ce département est donc, de très loin, celui qui aura le plus besoin de la solidarité régionale et nationale pour construire le réseau de télécommunications de fibre optique de demain (cf
rapport récent demandé à la Datar par Michel Mercier sur ce sujet) .Dans un premier temps la fibre optique ne pourra sans doute pas aller jusqu’à l’abonné comme ce sera le cas en ville où les citadins commencent à bénéficier d’offres FTTH   (Fiber To The Home) à 100 mégas au prix de l’Adsl.. Encore faut-il « préparer la route » en « poussant » la fibre au plus près de l’abonné en l’occurrence, dans chaque village, du « FTTH rural » (Fiber To The Hameau) en quelque sorte .

Cette  demande récurrente de « fibrage » de tous les sous répartiteurs (armoires de quartiers de nos villages) avait également été faite lors des élections régionales de 2004. Elle est aujourd’hui relayée par des médias nationaux comme le Monde ou France Info 

François Fillon a lancé récemment un plan fibre en zones 1 (zones denses) et zones 2 (zones moyennement denses) mais, jusqu’ici, aucune mesure
concrète
n’est prévue pour la fibre en zones rurales (zone 3)
La Lozère n’a pas vocation à rester isolée du monde ; la fibre optique, tout d’abord amenée à tous les sous répartiteurs, puis, à terme, chez les abonnés, constitue le seul support pérenne à notre désenclavement .

Lors de la démarche du SRADDT à laquelle nous avons participé, a été actée la vocation de la Lozère à devenir la « tète de pont des avant pays » de la région pour y faire émerger une « ruralité de la connaissance ». Or chacun sait qu’une économie de la connaissance est conditionnée par des infrastructures de très haut débit.

La situation actuelle de notre département est très éloignée de cet objectif . En dépit des efforts réalisés tant par la région que par le département , la Lozère est toujours un désert en très haut débit. Un chiffre à lui seul résume la situation : sur les 3000 entreprises du secteur TIC de la région pour
une population de 2, 5 millions, 15 seulement sont en Lozère pour une population de 77 000 habitants alors qu’elles devraient être, toutes choses égales par ailleurs, 8 fois plus nombreuses !

Dans notre lettre de 2004 aux candidats nous insistions déjà sur la nécessité de doter la Lozère d’«un plan numérique d’exception pour compenser les faiblesses congénitales du département en matière d’infrastructures, condition  de tout développement » Nous ajoutions « notre département ne profite pas des 3 tendances lourdes actuelles :1-désir des citadins de retour à la campagne 2-attractivité considérable de la région Languedoc Roussillon 3-entrée dans une ère de services où le traitement de l’information jouera un rôle de plus en plus déterminant »…..et nous demandions aux candidats de l’époque de « lancer  immédiatement après l’élection , une étude de faisabilité d’un maillage du territoire en fibre otique »

Depuis, le constat fait en 2004 est toujours d’actualité. Tandis que  la population du département augmentait légèrement, preuve que la Lozère a un potentiel d’attractivité, la population de la région explosait ! En moins de six ans l’augmentation de la population du  seul département de l’Hérault
(14.300 personnes/an)  « fabrique » une Lozère !

Depuis 2004 la principale avancée dans la construction du futur réseau de fibre optique a été  l’A75 numérique. La région Languedoc Roussillon (la seule ou presque des trois régions concernées ) a largement contribué à cette opération. Lorsque, plus tard (août 2009 ?) elle a été sollicitée par le
département pour la couverture des zones d’ombre elle a répondu « présente » et intégré la Lozère dans le PPP régional signé avec France Télécom. C’est certes « mieux que rien » comme cela a pu être dit mais c’est nettement insuffisant pour donner à la Lozère la "visibilité" numérique" nécessaire à son développement.

Le plan, tel qu’il est prévu à date, ne s’inscrit pas , à notre connaissance, dans une démarche de montée en débit vers le très haut débit
 Il se contente, pour l’essentiel, de prolonger l’Adsl sur le réseau cuivre actuel, ce qui exclut des offres « triple play » qui deviendront rapidement le minimum acceptable. On le constate déjà dans la région Auvergne  où un plan similaire, lancé il y a trois ans, montre aujourd’hui ses limites et où une deuxième phase de montée en dépit par fibrage des sous répartiteurs est envisagée

Notre département a besoin d’une réorientation de ce plan vers la construction progressive d’un  réseau de fibre optique qui permettrait, tout en prenant en compte les besoins en triple play(internet+téléphone+télévision) d’une majorité de lozériens, de préparer le très haut débit pour tous à terme. Les solutions techniques, recensées par l’Arcep, existent !

Les Lozériens ne veulent pas que, avec la généralisation de la fibre optique en France, la  « fracture numérique » actuelle ne se transforme en " gouffre numérique"  . Ils ne veulent  pas être  les "oubliés du trés haut débit"
 La Lozère a d’autant plus besoin d’un véritable plan Orsec
qu’elle souhaite devenir exemplaire en développement durable 
qui, comme vous le savez, est de plus en plus lié au très haut débit (1)

La chance de la Lozère est de faire partie d’une région en expansion. La chance de la région, est de disposer d’un « poumon vert » qui peut avoir comme ambition légitime de devenir un territoire symbole de la ruralité moderne faite du « mariage » du terroir et de l’Internet et, ce faisant,
contribuer à valoriser l’image de tout le Languedoc Roussillon !.

Nous vous remercions de l’attention que vous voudrez bien porter aux demandes de notre petite association, demandes en totale adéquation avec celles de grandes associations comme l’ARF dont la région Languedoc Roussillon fait partie et L’AVICCA qui avaient lancé au 1er semestre 2009 un appel commun en faveur du déploiement du très haut débit
 
Auxillac le 15 février 2010

Pierre Ygrié 
Président de l’association Webs du Gévaudan
 
 
(1) Economie et Ecologie seront de plus en plus imbriqués. Il est temps de mettre l’accent sur le numérique, une dimension encore trop méconnue de la démarche de développement durable. En REDUISANT drastiquement
LES DEPLACEMENTS le très haut débit est à nos yeux un facteur essentiel de développement durable dans tous les domaines : économie ( réunions à distance, voyages d’affaires virtuels, travail collaboratif à distance
etc), éducation ( classes virtuelles, espaces numériques de travail , suivi individuel de cours à distance etc), santé :(assistance aux populations fragilisées générant de plus en plus des activités telles que:télésurveillance
médicale, téléconsultation -consultation, diagnostic et suivi du patient à distance, télé expertise, téléassistance à domicile), administration (mise en relation à distance entre usagers et prestataires de services publics
(Anpe,Caf,Assedic… ) par visio guichet etc….Encore faut-il que la « tuyauterie » de transport des informations soit adaptée et que nous ayons tous du très haut débit ! Les besoins en « bande passante » vont augmenter
considérablement dans les années à venir . Il nous faudra du vrai TRES HAUT DEBIT par fibre optique ,au moins jusque dans chaque village et dans un maximum de points hauts pour l’Internet mobile car les deux sont
liés, la fibre optique , base du réseau fixe,  étant également le support de tout réseau mobile performant. 

About these ads

Actions

Information

4 réponses

6 03 2010
Très haut débit:Demandez le programme ! « Les webs du Gévaudan

[...] 15 février je vous ai fait part des préoccupations des Webs du Gévaudan, association de promotion de l’Internet en [...]

9 10 2010
raymond luginbuhl

le passé récent nous à appris que malheureusement,les citoyens de chaque régions de france ne sont pas égaux au niveau des communications;
le téléphone portable ne fonctionne bien que dans les zones peuplées "var , cote d’azur , pas de problèmes, lozère, c’est beaucoup moins évident.
celà est dû au désengagement de l’état au profit d’entreprises publics qui cherchent avant tout la rentabilité maximum , nous sommes dans un système ultralibéraliste ou seul l’argent prime et qui se soucie du citoyen ?, celà est valable dans pratiquement tous les domaines ,hopitaux ,poste, etc etc, et je ne vois guère comment changer tout celà, de plus l’on s’apperçoit que tous les systèmes de communication deviennent de plus en plus chères et nos revenus de plus en plus bas.les nouvelle lois votées récemment par l’équipe au pouvoir va bien dans le sens d’augmentations de tarif de l’internet.
de même avec la télé numérique ,nous serons bientôt prisonniers d’un systéme , puisqu’il faudra un terminal d’accès avec carte , celui qui ne pourra pas payer n’aura plus non plus de télévision,alors qu’auparavent nous avions au moins 3 chaines gratuites. la société du tout fric est en route et il ne sera pas facile de l’arrêter ! .
la solidarité qui nous à permis naguerre de nous équiper "téléphone,éleltricité, eau ,etc , est morte au profit du grand capital ,c’est la fin d’un système ,d’un époque , j’espère que nous n’aurons pas à le regretter amèrement , car celà peut être le début d’un formidable recul de nos sociétés qui n’auront plus de moderne que le nom. il en va de même pour le haut débit , seule la rentabilitée peut dire qui sera prioritaire ou non , quand à promulguer une nouvelle taxe pour réaliser ces nouvelles installations , ce sera une taxe de plus et les citoyens n’en peuvent plus , depuis le désengagement de l’état , les taxes régionales ont beaucoup trop augmentées , lorsque nous ne pourrons plus payer , que va-t-il se passer ?.
AMICALEMENT , un citoyen qui se pose beaucoup de questions .

17 09 2013
Très haut débit : le mouvement est engagé dans les territoires ruraux | Les webs du Gévaudan

[…] Lettre ouverte aux candidates et aux candidats aux élections régionales du Languedoc 2010 […]

4 10 2013
Numérique : la Lozère « bouge » ! Continuons ! | Les webs du Gévaudan

[…] Le niveau régional :  En février 2010, dans une lettre ouverte aux candidates et aux candidats aux élections régionales du Languedoc Roussillon nous insistions sur l’importance toute particulière pour la Lozère […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: