Très haut débit: les Ruraux d’abord !

18 05 2011

Commencer à fibrer la France par les campagnes ? Les Webs du Gévaudan et leurs amis ( NumericusJM BillautNet Iki ,  les enfants du numérique , Aveyronadsl et bien d’autres …) le disent depuis longtemps ….Un établissement public de coopération intercommunale , le SIEA ( syndicat d’électrification de l’Ain) , lui, le fait ! A partir d’une analyse commune à tous les départements (manque de desserte en communications électroniques) le SIEA a lancé simultanément deux programmes :

-un programme de résorption des zones blanches par un réseau hertzien procurant 2 mégas symétriques à tous les habitants ; ce programme est achevé depuis 2010

-un programme de déploiement d’un réseau de fibre optique jusque chez l’habitant : LIAin (Liaison Internet de l’Ain) . Les objectifs sont ambitieux : une fibre par foyer pour 90%de la population en 2014 et 100% en 2020 ! Le budget est conséquent mais « assumé » : 170 millions d’euros financés essentiellement par des emprunts , les aides publiques (Europe, région, département)couvrant à peine 20% !

Une démarche exemplaire

 Un principe fondateur : l’équité territoriale . La solidarité territoriale est le « fil rouge » du syndicat depuis sa création en 1950 ….d’où la décision de péréquer les couts de la prise optique entre les ruraux et les urbains .

 -Une équipe professionnelle au service d’une volonté politique inébranlable manifestée récemment , entre autres, par un changement d’appellation. Le SIEA est aujourd’hui le syndicat intercommunal d’énergie et de e-communication de l’Ain !

 -La prise en compte de quelques « évidences » : 1 -proximité des métiers électriques et électroniques  2-nécessité  de fibrer les campagnes par la puissance publique. Dans le cas de l’Ain, le point d’équilibre n’est pas prévu avant 15 ans , durée relativement courte pour un opérateur public aménageur de territoire  soucieux de l’intérêt général mais beaucoup trop longue pour des opérateurs privés centrés sur une rentabilité quasi immédiate  3-intuition d’une demande plus forte chez les ruraux, moins bien servis que les urbains qui bénéficient déjà du triple play grace à un « bon Adsl » et qui n’ont pas encore pris conscience des potentialités de la fibre. Les premiers résultats confirment la justesse de cette intuition. 

Des premiers résultats encourageants

 Une vision ambitieuse n’interdit pas une démarche pragmatique. Le SIEA a voulu tester son plan sur un terrritoire pilote avant de le déployer sur l’ensemble du département

2007/2010 : 1ere phase réussie : ouverture du service THD en juin 2009  sur la 1ere commune, Giron,1000 m d’altitude mais vraisemblablement le village le plus haut de France en « altitude numérique » puisque, aujourd’hui, les 49 foyers du village sont tous raccordés et se voient offrir 100 mégas symétriques pour 35 euros par mois ! En avril 2011 les 42 communes du territoire pilote, soit plus de 25000 lignes, étaint ouvertes aux services FTTH ! 180 emplois directs ont été créés sans compter une vingtaine d’emplois supplémentaires chez les FAI

2011:2014: Déploiement sur l’ensemble du département sur la base de 100 communes par an et un objectif de 90% des foyers équipés en 2014 !

Une démarche extrapolable ?

La réflexion est ouverte ! A priori les syndicats d’electrification départementaux , lorsqu’ils existent, paraissent les mieux placés pour adjoindre à leur métier traditionnel celui d’opérateur télécoms . Mais ils n’ont pas tous les mèmes atouts . Celui de l’Ain s’est adjoint progressivement des compétences complémentaires   : éclairage public, gaz, système d’information géographique, réseaux de chaleur…et communications électroniques . Cette « envergure » lui a assuré une bonne crédibilité cauprès des banques lors de la négociation des emprunts pour le programme très haut débit . Le département de l’Ain est par ailleurs un département riche  dans lequel les systèmes de péréquation intra territoriaux sont possibles, ce qui est loin d’etre le cas dans d’autres départements, à commencer par la Lozère !

Dans la plupart des départements  ruraux, la péréquation nationale sera nécessaire . Cette péréquation ne peut etre décidée que par une loi. Les associations rurales ne cessent de le crier mais leurs « cris » ne sont guère entendus même lorsque, en Gévaudan, la « bête » tente de sortir ses crocs ! Peut-être, aujourd’hui, en profitant de la fenêtre d’opportunité électorale ? Encore faut-il que les ruraux , citoyens et élus réunis, se rassemblent pour porter ensemble le même message et réagir contre certains « discours hors sol  » actuels voire certaines décisions comme celle de la composition du CNN dans lequel aucun citoyen n’est représnté…un comble quand on nous parle de l’importance des usages !

A partir de l’exemple de l’AIN nous pouvons, ensemble, déclencher une prise de conscience générale et oser affirmer une conviction « Ubi et Ruri » : les ruraux d’abord ! Ce sont les plus éloignés des services physiques qui ont le plus besoin des services électroniques performants . Mais pour cela, il faut un pilote dans l’avion, ce qui est le cas dans l’Ain mais pas (encore ?) pour l’ensemble du territoire !

Les 70 participants, dont j’étais, à la journée organisée sur place par l’ARUFOG et le CREDO  le 12 mai savent maintenant que fibrer les zones rurales c’est possible...sans les grands opérateurs télécoms ! Sur les 15 FAI présents sur le réseau on n’en trouve aucun …pour le moment . Viendront-ils  un jour voler au secours de la victoire ? Sans (aucun) doute !

Pierre Ygrié

17 mai 2011

PS: Voir aussi l’interview en 3 parties de Patrick Chaize , directeur du syndicat, par Jean Pierre Jambes : 1ere partie, 2éme partie, 3ème partie

About these ads

Actions

Information

134 réponses

18 05 2011
niko12

L’idée que les zones rurales soit servies en 1er fait son petit bonhomme de chemin. Il suffit de voir que pour l’attribution de la nouvelle licence 4G (LTE), le gouvernement a mis des conditions : les zones qui ont été tardivement desservies par la 3G – elles représentent tout de même 18 % de la population et 80 % du territoire – doivent être les premières à bénéficier du réseau de dernière génération.

18 05 2011
Bruno MORISET

Encore des éléments très intéressant, bravo à Pierre Ygrié pour ce travail inlassable d’investigation. Les expériences qui se multiplient ici où là convergent toutes vers la même idée : le concept clé pour la mise en oeuvre réussie et profitable pour tous du THD, c’est "l’intelligence territoriale".

18 05 2011
Gaillard Alain

OK , c’est bien que l’on veuille nous faire passer en premier pour la 4G, mais la priorité reste tout de même l’accès au haut débit pour les zones rurales, et, certaines secteurs n’ont pour ainsi dire pas de débit du tout ou si peu !!!

18 05 2011
websdugevaudan

@Alain
L’Ain a su mener les deux approches : couverture des zones blanches avec du vrai haut débit (2 mégas symétriques) et, dans la foulée, déploiement d’un plan fibre pour tous les habitants avec comme objectif 90% de la population fibrée en 2014 avec 100 mégas symétriques !….et ce ne sont pas seulement des mots puisque les habitants du territoire pilote peuvent avoir dés maintenant du 100 mégas symétriques pour 35 euros !

18 05 2011
websdugevaudan

4G : Si j’ai bien compris il est question de favoriser les zones rurales ? http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250261822761&cid=1250261821753

Quand on sait, d’après les spécialistes, que la 4G a besoin de points hauts fibrés équitablement répartis sur un territoire pour pouvoir se déployer il faudra qu’on m’explique les moyens concrètement mis en place pour matérialiser ces belles déclarations ?
Dans nos campagnes un bon « fibrage » du territoire par la puissance publique ne serait-il pas un préalable à la « valorisation du patrimoine immatériel de l’Etat » dont il est question dans la recommandation de l’Arcep ?

J’ai comme l’impression que, une fois de plus, on tourne autour du pot ! Je me trompe ?

18 05 2011
obcd

@Alain

Ca reste un bonne stratégie, la 4G:

Le gros problèmes des territoires ruraux, c’est non seulement le manque de desserte dans les villages, mais aussi le fait qu’il y ait très peu de capillarité en fibres optiques en dehors des grands axes (En ADSL par exemple, souvent France Télécom pose encore du cuivre sur les NRA-ZO en recyclant des équipements – ce qui limite forcément le débit possible).

Forcer les opérateurs à amener la 4G d’abord en zone rurale, c’est les forcer à poser des antennes, donc à tirer des fibres optiques jusqu’a ces poteaux.
Or, souvent ces travaux sont commandés par les opérateurs à d’autres sociétés (Covage, Axione…). Une fois ces longues portions posées, il devrais être possible de se repiquer dessus (en contactant directement ces sociétés plutôt qu’en demandant aux FAI qui se feront une joie de refuser), et ça fait un bon point de départ pour la FTTH.

Je reste persuadé qu’il faut *absolument* que dans les villages, les fibres FTTH soient posées d’abord chez les gens, quitte à partir en wifi ou en ADSL dans un 1er temps, et une fois ce réseau posé demander un raccordement à un réseau de collecte, via des subventions régionales par exemple, d’autant plus facile à obtenir qu’il y a un vrai réseau FTTH a desservir.

Parce que sinon, c’est un problème insoluble de poule & d’oeuf…

18 05 2011
niko12

@obcd
Très bon résumé de la situation.

18 05 2011
websdugevaudan

Miam miam ! la perspective d’une telle préparation (fibre+4G) met la bète en appétit ;-)

18 05 2011
Bernard GARRIGUES

Je suis assez d’accord sur le processus proposé par obcd. Il s’agit de repérer les points hauts de sa commune (ou de son environnement immédiat et de voir de quelles manières ils sont négociables avec les différents opérateurs. Sur La Garde Guérin, j’ai trouvé un point à 250 m des faisceaux FT, SFR ET RFF qui nous appartient (en plus ce point en en vision de l’antenne TNT du Mont Ventoux (donc possibilité de négocier avec TDF): je vais tenter de négocier avec eux. La difficulté est que la commune bloque pour des raisons que j’ignore.

En plus, existe sur le plan local la possibilité de "monter des ponts WIFI" pour créer des raccourcis avec le RNA.

Enfin, il faudrait engager une action sur le débridage des NRA fibrés. Il y en a tout de même un nombre important en Lozère. Sur le plan national, cela devrait correspondre à quelque chose comme 40% des abonnés qui aurait accès à du presque très haut débit.

19 05 2011
websdugevaudan

http://www.degroupnews.com/actualite/n6360-fibre_optique-fai-deploiement-loi-ftth.html

Encore un argument, à mon avis, pour que les infrastructures de fibre optique soient la propriété de la puissance publique quelle que soit sa forme (collectivités,établissements publics…)

ce qui suppose, entre auttres, un changement radical de cadre juridique et règlementaire…et pas seulement pour les villes !

20 05 2011
websdugevaudan

Fibre optique : Queques exemples d’usages dans un foyer
http://www.e-alsace.net/index.php/smallnews/detail?newsId=7611&_newsletterjob=5549998

22 05 2011
websdugevaudan

Quelques liens intéressants sur :

-le marché de la musique
http://www.e-alsace.net/index.php/smallnews/detail?newsId=7635&_newsletterjob=5594427

-les ondes électromagnétiques
http://www.e-alsace.net/index.php/smallnews/detail?newsId=7633&_newsletterjob=5594427

-et l’humeur de l’ami Jean Michel Billaut
http://billaut.typepad.com/jm/2011/05/jai-eu-honte-je-me-suis-soign%C3%A9-maintenant-jen-ai-marre-.html
papier dans lequel on en apprend beaucoup plus que toute la presse de ces quinze derniers jours !

23 05 2011
jambes

L’Ain montre que la faisabilité financière des projets THD en zones peu denses est tenable et représente un investissement public efficace. En ces temps de volontarisme public nécessaire et de recherche d’euros publics efficient, la piste du THD zones peu denses se confirme comme une solution porteuse d’avenir. Mais, beaucoup continue à penser, j’en suis, que les conditions actuelles de non péréquation et de déploiement conditionné partout aux annonces des opérateurs privés, ne sont pas elles efficaces.

23 05 2011
websdugevaudan

Je suis aussi, comme Jean Pierre, de ceux qui pensent que " les conditions actuelles de non péréquation et de déploiement conditionné partout aux annonces des opérateurs privés, ne sont pas efficaces " . Comment se fait-il que cette "évidence" ne saute pas aux yeux de nos décideurs ? A nous de le leur (re) dire haut et fort par tous les moyens y compris, dans le cas particulier de NKM, via son ADN ! http://nkm-blog.org/la-fondation-adn-organise-son-premier-colloque/#comment-3128 !

24 05 2011
24 05 2011
25 05 2011
websdugevaudan
25 05 2011
websdugevaudan
25 05 2011
26 05 2011
30 05 2011
Pierre Ygrié
31 05 2011
websdugevaudan
31 05 2011
websdugevaudan

La fibre à l’abonné ? On avance petit à petit mais on avance…sans les grands opérateurs !

L’Ain est un excellent exemple
http://www.reso-liain.fr/

mais ce n’est pas le seul

Ici à Moulins les Metz
http://www.universfreebox.com/article14268.html
Là à Morcenx
http://numericuss.com/2011/03/28/morcenx-ou-comment-une-commune-de-5-000-ames-deploie-un-reseau-tres-haut-debit/#more-769

Qui dit mieux ?

1 06 2011
1 06 2011
Bernard GARRIGUES

Ce qui est étonnant, c’est que les industriels du net aient accepté de participer à ces simagrées : tout un collier de magnifiques perles (du genre compassionnel) y ont été enfilées.

Ce ne sont tout de même pas les e-gueux qui ont donné le réseau financé par nos impôts à la Société Anonyme France Télécoms ; c’est bien l’État, censé chargé de la mise en oeuvre de l’intérêt public.

1 06 2011
Bernard GARRIGUES

Au e-G8 :

Eric Schmidt, Google : " Les problèmes sont globaux, mondiaux. Les perdants seront ceux qui n’investissent pas " (…). Avant de décider si on a besoin de réglementation, notamment en matière de piratage, regardons s’il existe des solutions technologiques pour résoudre les difficultés ".

1 06 2011
Bernard GARRIGUES

Autre :

Stéphane Richard, France Télécom : " Nous devons tous avoir à l’esprit la terreur d’un effondrement du réseau ".

1 06 2011
Bernard GARRIGUES

Paul Hermelin, Cap Gemini : " In fine, l’infrastructure va représenter le goulet d’étranglement : il va falloir investir et ajuster la répartition des revenus entre opérateurs de réseaux, de services et de contenus ".

Où sont passé les acteurs/abonnés du net ? Ceux qui financent l’ensemble du système ?

1 06 2011
websdugevaudan

En cette veille de fètes je vous propose de prendre un peu de hauteur avec Alain Baritault

http://alainbaritault.wordpress.com/

Un bol d’air salutare !

1 06 2011
websdugevaudan
1 06 2011
websdugevaudan
2 06 2011
obcd

Pour apporter de l’eau à mon moulin, je viens de découvrir la technologie FibrLok de 3M:
http://www.techoptics.com/pages/Fibrlok.html

En fait c’est une épissure mécanique plutôt que par fusion.

Oh bien sur, un tel système ne permettra jamais de faire passer plus de 1Gbps dans une fibre…. Mais le kit complet coute autour de 500€, avec des consommables de l’ordre de 10€/épissure (trouvé sur e-bay)

En bref ça deviens accessible à un petit groupe de particuliers, là ou une soudeuse coute au minimum 5000 euros, sans compter l’expertise nécessaire.

3 06 2011
Bernard GARRIGUES

@ obcd,

Peux-tu expliquer le processus (pour créer un sous boucle locale) ?

3 06 2011
obcd

En ce qui concerne l’utilisation de la fibre par un FAI.

Je part du principe qu’aucun FAI "connu" (Tel que Lasotel/wibox, entre autre) n’a souhaité venir dans le village.

Déjà, il faut plusieurs éléments:

1) Dans la maison
La façon la plus simple, c’est de placer un convertisseur de média:
http://cgi.ebay.com/TP-Link-Gigabit-Ethernet-Media-Converter-/320680619257
avec un "SFP" qui convient (On trouve des SFP monomode 100Mbps dans les 20€, sur ebay aussi , il en faut 2 par habitant)

Derrière, un simple routeur wifi D-link conviens très bien.

2) Au NRO
Le plus simple est simplement de prendre des "switch optiques" 1er prix.
On peux trouver ces switchs optiques 48 ports pour moins de 1000 euros (mais pas en France…)

Une fois connectés, on a une sorte de gros "réseau local haut débit" entre chaque habitant.

On y ajoute un routeur (qui, sur un petit réseau, peut très bien être un PC normal sous Linux ou BSD).

Dès lors, on peux isoler chaque abonné dans un VLAN: Ainsi, toute communication entre habitants passe obligatoirement par le routeur, ce qui évite certain problèmes potentiels de piratage…

3) La liaison à l’extérieur: Internet

Là, c’est clairement la partie la plus "challenge". Mais paradoxalement, au tout début, ca peux aussi être fait "à l’arrache". En particulier, via un abonnement satellite "pro", de l’ADSL, une liaison longue distance en Wifi…
Tous les moyens sont bon.

Une fois que "ca marche", ALORS on peux alors aller se renseigner auprès des sociétés d’autoroute, des DSP, des syndicat d’élec, de RFF, bref tout ceux qui ont de la fibre longue distance, et leur "vendre" le fait qu’on a *déjà* un réseau FTTH de monté, qui MARCHE ! Donc des revenus mensuels réguliers.

Il ne restera plus qu’a amener la fibre jusqu’au NRO, et remplacer la collecte "à l’arrache" par cette fibre.

A ce moment-là il faudra aussi penser que, selon les recommandations ARCEP, d’autres FAI pourront venir sur ce réseau, & y mettre leurs équipements & box.

4) La suite…
Quand tout ca marchera, il faut faire la même chose dans le village d’a coté, et en profiter pour tirer une fibre entre les 2 villages.
Ainsi, j’espère petit à petit, on pourrais recréer un maillage local et dense, résistant aux pannes comme aux tentatives de prise de contrôle,
et surtout éviter de passer par Paris pour envoyer un fichier au voisin d’à coté…

Utopique, moi ? Jamais :-)

3 06 2011
obcd

Dernier point : http://www.fibtic.fr/ a des solutions et des vidéos intéressantes sur ces sujets.

5 06 2011
Bernard GARRIGUES

@ ocbd,

Merci. C’est le schéma logique que j’avais en tête. Mais je ne sais pas y mettre le matériel technique (et son coût) existant.

En plus, je connais une solution juridique mutualisée et actualisable pour fibrer le Sous-Répartiteur : si cela t’intéresse …

5 06 2011
websdugevaudan

Faudra expliquer tout ça à…Nicolas Sarkozy à l’occasion de sa visite à La Canourgue !

http://www.midilibre.fr/2011/06/03/sarkozy-repousse-sa-visite-d-une-semaine,329409.php

5 06 2011
websdugevaudan

Ce serait bien de préparer, pour la visite présidentielle, une note de synthèse …en prenant en compte les "conclusions" des 5èmes assises du très haut débit du 9 juin http://www.itrmanager.com/articles/119616/5emes-assises-tres-haut-debit-changements-vue.html

changements en vue ? Pas si sur !!

On va sûrement nous expliquer que les zones rurales seront privilégiées …pour la 4 G ! http://www.silicon.fr/la-procedure-dattribution-des-licences-mobiles-4g-est-lancee-52927.html

mais, pour ce qui concerne la Lozère, il faudra être précis car, si je suis bien informé (par un spécialiste !) si nous voulons une 4 G efficace il faut (copier/coller de l’avis d’un spécialiste de mes amis)

"•une taille de cellule réduite par rapport à 2G / 3G
•compte tenu des débits il faut la fibre à l’antenne.
•Compte tenu de la surface d’un département, à la louche, il faut 2000 antennes fibrées / département (et en ville il faudra une densité bien plus forte).
•Compte tenu que la Lozère a environ 2000 villages il faut très approximativement une antenne fibrée par village.
Il ressort de cela qu’un fibrage important est indispensable, que ce soit pour la 4G ou pour le FTTH: l’infrastructure optique passive est la clé du problème.Les équipementiers tels qu’Alcatel, Ericsson, Nokia-Siemens, Huawei, …l’ont enfin bien compris. Sans cette infrastructure optique ils ne pourront pas déployer la 4G.

La question de base, claire, nette et sur laquelle quasiment tout le monde s’accorde est: quand, comment et avec quels moyens financiers cette infrastructure passive optique sera telle construite?

Pour la Lozère
•il faut 4 sous que le département n’a pas
•un opérateur privé ne le fera pas en Lozère car son ROI sera à l’infini alors que les opérateurs Télécom n’investissent pas actuellement si le ROI est supérieur à 5 ans
."

Je ne suis pas sûr qu’une réponse précise sera apportée à la question ci-dessus le 9 juin. Donc préparons nous à "réagir" !

5 06 2011
Bernard GARRIGUES

À mon avis, 2 000, cela fait beaucoup : 1 relais pour 256 hectares de LOZÈRE !!! Je pencherais pour un nombre comparable à celui des relais TV analogique. Sinon, l’approche paraît tenir la route.

Faut tout de même réfléchir que le déploiement de la 4G se fera pour les gens qui passent sur nos routes (pas pour le gabale perdu au milieu de nulle part). On peut imaginer que le déploiement des relais 4G sur notre département utilisera pas mal de ponts WIFI à partir des sorties disponibles sur les réseaux FT, Réseau Ferré de France, Qwest et Covage.

Peut-être existe-t-til une opportunité de négocier les points hauts de la commune avec les différents attributaires de licences et les différents propriétaires de réseaux FO

6 06 2011
websdugevaudan

La Fance peut devenir le pivot de l’économie numérique mondiale !

Ce n’est pas moi qui le dis…mais vous vous dotez qui ?
http://billaut.typepad.com/jm/2011/05/la-france-pourrait-devenir-le-pivot-de-l%C3%A9conomie-num%C3%A9rique-mondiale.html#comments

Et il récidive le "bougre";-)
https://mail.google.com/mail/?hl=fr&shva=1#inbox/13063b8fe721f592

6 06 2011
websdugevaudan

"Quelques repères utiles aux élus, collaborateurs et acteurs économiques locaux"….par Jacques Chatignoux
http://www.wirkers.info/Reussir-2014-La-bataille-de-l-employabilite-numerique-et-de-la-croissance.html

7 06 2011
websdugevaudan

Qui a dit que l’Europe n’avait pas de sous ?
“Si les fonds européens ne sont pas dépensés, ils seront perdus”
http://www.acteurspublics.com/article/07-06-11/la-france-a-pris-du-retard-dans-la-depense-des-fonds-europeens

Et elle en aurait encore davantage si le produit de la taxe Tobin, ( pas encore votée mais peut-etre enfin en bonne voie) alimentait le budget européen et pas les budgets nationaux !!
http://www.vendyssee.fr/actualites/le-projet-de-taxe-sur-les-transactions-financieres-en-europe-bientot-examine-par-les-deputes

10 06 2011
websdugevaudan

Quelques infos du jour :

Assises du Très Haut débit : le président de l’ARCEP fait le point
http://www.pcinpact.com/actu/news/64039-assises-tres-haut-debit-arcep.htm

227 millions d’abonnés à la fibre optique en 2015 dont plus de la moitié en Asie
http://www.silicon.fr/227-millions-dabonnes-a-la-fibre-optique-en-2015-53483.html

Éric Besson crée des commissions régionales du numérique
http://www.reseaux-telecoms.net/actualites/lire-eric-besson-cree-des-commissions-regionales-du-numerique-23273.html

et surtout
Gouvernement et collectivités appellent à une nouvelle gouvernance du déploiement de la fibre
http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250261950981&cid=1250261948241
d’où on peut extraire un extrait qui conforte nos craintes :

"Yves Krattinger, président de la commission TIC de l’Assemblée des départements de France (ADF), a donc annoncé qu’avec l’Avicca, l’Association des régions de France (ARF) et celle des maires de France (AMF), il se prépare "dans les prochaines semaines", voire dans les prochains jours, à adresser une lettre ouverte au Premier ministre sur le sujet. "Nous ne sommes pas tout à fait rassurés sur le modèle économique que l’Etat nous propose, ni sur le montage financier avancé et pas davantage sur le cadre réglementaire", a-t-il lancé. "Nous voulons une concurrence sur les services et pas sur les infrastructures. Nous sommes d’accord sur la montée en débit car nous ne serons pas capables de financer la fibre partout tout de suite. Il nous semble qu’une instance nationale reste à construire et qu’elle ne peut pas avoir en son sein que des opérateurs privés"

11 06 2011
16 06 2011
17 06 2011
Pierre Ygrié

Les ruraux d’abord

Pour les (encore) non convaincus …voir d’urgence le superbe reportage de Jean Pierre Jambes . La "bête" a beaucoup aimé;-)

http://numericuss.com/2011/06/17/la-reussite-des-reseaux-thd-ruraux-confirme-que-c%E2%80%99est-par-ces-zones-qu%E2%80%99il-faudrait-aussi-commencer-2/

17 06 2011
Pierre Ygrié

Je viens de poster le commentaire ci-dessous à un article de Midi Libre annonçant la visite de Luc Chatel à La Canourgue
http://www.midilibre.fr/2011/06/16/visite-ministerielle-de-luc-chatel-mardi-prochain-a-la-canourgue,337130.php

Lors des premières assises du numérique auxquelles j’ai participé j’ai entendu Luc Chatel dire « nous sommes dans la situation inédite de l’histoire de l’humanité où l’on voit la première génération avoir davantage accès à l’information que leurs parents ». Encore faut-il que tous les écoliers de France disposent des mêmes outils d’accès à l’information c’est-à-dire, demain, de très haut débit , lequel ne viendra pas naturellement sans le vote par le parlement d’une loi de péréquation nationale !
Si demain les écoliers des zones rurales ne disposent pas de très haut débit ils seront pénalisés Cette simple phrase du ministre résume toute la problématique dont nous n’avons pas encore réellement pris conscience. Si c’était le cas je suis certain que l’on trouverait les moyens financiers pour amener du trés haut débit sur l’ensemble du territoire et, ce faisant, donner à tous les Français, à commencer par les jeunes générations, les mêmes moyens pour entrer dans ce « nouveau monde » dont on ne perçoit que les prémisses. Mais cette phrase, à laquelle j’adhère totalement, ne correspond malheureusement pas à la réalité. Elle suppose que tous les élèves, quelle que soit leur place physique sur le territoire, aient une « place numérique » identique. Aujourd’hui les écoliers des zones rurales sont pénalisés ; quant aux lycéens ruraux qui ont la chance de disposer de vrais outils numériques quand ils sont dans leur établissement de la ville voisine, ils ne retrouvent plus à la maison les mêmes ressources …ce qui n’était pas le cas naguère lorsque l’« outil de travail » était le « bon vieux » cartable ! Demain, avec la généralisation de la fibre optique le fossé va encore se creuser et les jeunes risquent, comme tous les ruraux d’ailleurs, d’être les "oubliés du trés haut débit" ! Seule une loi de péréquation comme celle qu’a proposé Pierre Morel peut permettre de donner une chance égale à tous les citoyens .

17 06 2011
Bernard GARRIGUES

Voir l’avis de l’ARCEP sur la montée en débit en milieu rural : fibrage à 6 paires de FO des SR les moins bien lotis. C’est pas mal. Le faisceau cuivre reste en place (c’est la voix qui rapporte)

18 06 2011
Pierre Ygrié

Aumont Aubrac : suite
Encore un papier sur le FTTH d’Aumont Aubrac …de l’ami Michel cette fois … http://mlebon.typepad.com/hd_rural/

…excellent papier qui pose toute la problématique de la suite des opérations . Extrait :
« attention au passage des plus de 500 pré-inscrits et donc pré-cablés … au stade de 500 abonnés, que cela soit au démarrage, chez ALSATIS, WIBOX, ou en Septembre, chez Bouygues Télécom ; cela va-t-être le moment de tester l’appétence des candidats à basculer sans hésitation d’un ADSL de qualité moyenne chez l’Opérateur historique à un FttH "alléchant", dans un premier temps délivré par deux FAI beaucoup plus petits … attention donc, à la qualité du service délivré, pour ne pas créer de désillusions, et donc là je serai vigilant sur 3 points …etc…. »
Pour moi à Aumont, nous sommes à la mi-temps. Si la « bête » veut continuer à crier ubi et orbi « les ruraux d’abord » il va falloir le prouver et, pour ce faire, bien vérifier que toutes les conditions soulignées dans ce papier sont bien réunies !

18 06 2011
Pierre Ygrié

" La France enfin en route vers le très haut débit : 4G, fibre optique… ", le discours de Jean-Ludovic Silicani, président de l’ARCEP, lors du 10ème forum annuel des Télécoms et du Net – Les Echos – le 16 juin 2011

http://www.arcep.fr/index.php?id=2124&tx_gsactualite_pi1%5Buid%5D=1399&tx_gsactualite_pi1%5BbackID%5D=1&cHash=ff6244f569

20 06 2011
Pierre Ygrié

Très haut débit : Les Lozériens doivent maintenant "transformer l’essai" à Aumont Aubrac !http://www.lagazettedescommunes.com/67963/aumont-aubrac-lozere-experimente-la-fibre-optique-jusqu%E2%80%99a-l%E2%80%99abonne/

20 06 2011
Pierre Ygrié

Les Français qui partent en vacances l’été passent plus de temps à faire des activités high tech qu’à manger et boire !
http://www.e-alsace.net/index.php/headnews/detail?newsId=242&_newsletterjob=6527801
Une étude édifiante ….et instructive quant à la nécessité d’un aménagement numérique homogène du territoire. Elle confirme par des faits et pas seulement par des mots que la place numérique de chaque citoyen doit être indépendante de sa place physique, « combat »de toujours des amis de la « bête » !

21 06 2011
Pierre Ygrié

Nicolas Sarkozy en Lozère
http://elysee.blog.lemonde.fr/2011/06/19/sarkozy-en-lozere-mardi-pour-annoncer-un-moratoire-sur-les-fermetures-de-classe-a-la-rentree-2012/#comment-10239

J’ étais à La Canourgue pour voir traiter le thème de la table ronde « les savoirs fondamentaux »
Je suis resté sur ma faim !

Jacques Blanc, sénateur maire de La Canourgue, avait pourtant bien commencé en introduisant le sujet :" jeunesse=bases pour l’avenir…la mettre en capacité de préparer une société nouvelle dans un monde en mutation…" ….et puis Rien sur les NTIC… Même Luc Chatel, qui avait fait son cheval de bataille de l’école numérique http://www.education.gouv.fr/cid50588/reussir-l-ecole-numerique.html n’en a pas dit un mot !
à croire qu’internet n’est pour rien dans la mutation du monde !!!

La « bête » n’est pas contente car il est difficile, dans ces conditions de se battre pour une ruralité en très haut débit ! http://websdugevaudan.wordpress.com/2010/06/23/une-ruralite-en-tres-haut-debit-pourquoi-faire/#comments

23 06 2011
Pierre Ygrié

Les plus anciens se souviennent peut-etre d’un sketch de Robert Lamoureux se terminant par "le samedi soir le canard était toujours vivant " !
Près de deux ans après la création par le sénat d’un fonds numérique national le problème de son financement est toujours « pendant » ! Le sénateur Maurey , auteur d’un excellent rapport sur le sujet, tente de relancer ce serpent de mer !
http://www.lagazettedescommunes.com/68600/le-senat-veut-renforcer-les-dispositifs-legislatifs-du-plan-tres-haut-debit/

23 06 2011
Vergne Jean Pierre

Le 23/06/2011
Un copier coller sur L-Wireless.
La fibre optique dans un petit village de Vendée.
http://www.echosdunet.net/dossiers/dossier_6840_la+fibre+optique+dans+petit+village+vendee.html
Pour l’opérateur historique, "il est essentiel de voir comment fonctionnent l’ingénierie, la discussion avec les autres opérateurs, les collectivités, tout cela est nouveau et doit être testé. Il y a certainement très peu d’endroits aussi ‘petit’ dans le monde où la fibre est déployée jusqu’à l’abonné".
l’opérateur historique ne se renseignerait il pas ??
Une piste ici , http://websdugevaudan.wordpress.com/2011/05/18/tres-haut-debit-les-ruraux-dabord-4/#comments ;)
Une autre là , http://billaut.typepad.com/jm/2011/06/la-france-doit-devenir-le-pivot-de-l%C3%A9conomie-num%C3%A9rique-mondiale-n3.html oo

23 06 2011
Pierre Ygrié

54 propsitions pour une révolution numérique !http://www.numerama.com/magazine/19154-revolution-numerique-les-54-propositions-des-deputes.html
En lecture rapide je n’en ai vu aucune sur le vote d’une loi de péréquation nationale pour amenet la fibre chez tous les ruraux…mais peut-etre ai-je mal lu?

24 06 2011
websdugevaudan

Bien que sans rapport avec le haut débit ( je regrette pour ma part que le sujet n’ait pas été évoqué) je poste ici un « souvenir » de la visite de Nicolas Sarkozy à La Canourgue
http://www.elysee.fr/president/mediatheque/videos/2011/juin/-aucune-ne-sera-fermee-en-primaire-a-la-rentree.11625.html?search=&xtmc=&xcr=&offset=0&context=null

24 06 2011
websdugevaudan

Le sénateur Maurey,auteur d’un excelent rapport sur le sujet, en parle, lui, du très haut débit…et il n’est pas vraiment content:-)
http://www.e-alsace.net/index.php/smallnews/detail?newsId=7999&_newsletterjob=6687443

24 06 2011
Bernard GARRIGUES

J’ai l’impression que nos chers députés confusionnent entre internet et web.

24 06 2011
25 06 2011
obcd

Ma réaction en ce qui concerne le discours de M. Silicani du 16 juin.

Ce qui m’a fait le plus bondir , c’est ça:

"3- Troisième modèle : on voit aussi se mettre en place, particulièrement en Europe du Nord, un modèle de déploiement principalement fondé sur l’intervention des municipalités. Si ce choix permet des déploiements rapides, il entraîne aussi un morcellement en autant de petits réseaux locaux, hétérogènes et discontinus. Cet
émiettement ne répond pas à la conception, notamment du Parlement, de l’aménagement numérique du territoire. En outre, il privilégie évidemment les collectivités et les territoires les plus riches. "

C’est a mon avis le passage le moins argumenté et le plus polémique de son intervention:
Outre que le dernier point (territoires les plus riches) pourrait être réglé soit par une péréquation nationale, ou bien via des délais de garantie plus long (par exemple, rembourser en 20 ans au lieu de 10), le point le plus "choquant" est:

"Cet émiettement ne répond pas à la conception, notamment du Parlement, de l’aménagement numérique du territoire".

Or, cet "émiettement" est justement le principe fondateur d’Internet, le "réseau des réseaux": C’est justement ce qui permet la résilience, et la fiabilité de ces réseaux. Imagine si l’on avait dis la même chose lors de la construction du réseau routier….
Est-ce que cette structure de réseau émiettée, interconnectée et décentralisée, permettant aussi une liberté d’expression inégalée dans l’histoire de l’Homme, fait très peur aux "parlementaires" ?…

Moi je suis convaincu que oui, et que c’est le facteur qui joue le plus.

Un bon argument, par contre, aurait été le facteur économique: Il revient plus cher, en additionnant tout, de créer un réseau maillé au niveau des communes qu’un réseau en étoile.

Déjà à cause des économie d’échelles en achat en matériel, en démarches administratives et en charge de personnel (même si à mon avis, la créations des emplois locaux ainsi effectués, qui permet de rentrer des taxes et diminuer le coût de l’assistanat, contrebalance largement le surcoût global du projet).

D’autre part, un autre problème concerne l’hétérogénéité des solutions techniques: Si cette hétérogénéité est quelque chose de très positif du point de vue réseau, l’interconnexion de tous ces réseaux en devient plus compliqué techniquement (Mais jamais impossible). Des GIX locaux et publics pourraient aider pour ces problèmes.

Dans TOUS les cas, un abonné devra avoir le choix de son FAI (voire même de plusieurs simultanément, pourquoi pas, si c’est possible techniquement ?), exactement comme lorsque, dans les années 80,90, on pouvais choisir le FAI qu’on voulais, et composer par modem son n° de téléphone…

Ensuite, le point 4) est réaliste (déploiement 100% privé). Dommage que ce soit ce qui se passe actuellement, en réalité, sur le terrain.

Parmi les autres points , on voit enfin arriver l’obligation faire à France Télécom de mettre à disposition le génie civil aérien: Je ne sais pas dans le Gévaudan mais par chez moi, 90% des lignes en campagnes sont aériennes, sur poteaux France Télécom exclusivement.

Il ne faut pas oublier non plus que, pour la 4G, les opérateurs auront l’obligation de couvrir les territoires les moins couverts en premier, contrairement à la 3G. Sachant que la nature de la 4G implique des cellules géographiques plus dense que le GSM actuel, ça va bien ennuyer ces opérateurs, car du coup il faudra qu’il tirent des fibres optiques beaucoup plus capillaire qu’aujourd’hui. (Et je pense qu’ils le feront, pour pouvoir accéder au saint-graal des zones urbaines, très rentables).

La question est de savoir si leur stratégie sera de poser des fibres à minima et de les garder jalousement, ou bien au contraire d’en poser beaucoup plus pour un coût marginal, et de tenter de monnayer leur utilisation en particulier en FTTH… Éventuellement, les pouvoirs public pourraient les "pousser" à la 2ème solution, par exemple via des incitations fiscales et réglementaires….

Un autre gros avantage des antennes-relais est qu’elles ne sont PAS située sur la même topologie réseau que les NRA de France Télécom: Un tel maillage plus fin pourrait donc constituer enfin une alternative aux offres de gros de France Télécom (Ces dernières étant, de plus, limitées techniquement, par exemple via une livraison aux FAI exclusivement dans 5 datacenters en France), et contribuant, via la concurrence, à faire baisser, enfin les prix de France Télécom sur ce segment de marché.
(Il est aussi possible que les opérateurs fibres alternatifs décident de se maintenir au même prix que France Télécom pour jouer la carte du revenu maximum à court terme).

25 06 2011
websdugevaudan

En 2002, lors de M@rvejols sur Web organisé par les Webs du Gévaudan, http://www.lozere-online.com/photos/s25_marvejols_sur_web_succes_en_2002.html
André Marcon avait dit une phrase qui n’a rien perdu de son actualité : "Notre principal risque aujourd’hui , c’est de sous estimer nos usages de demain"

Les résultats d’une enquête de 2010 montraient que près de la moitiés des internautes trouvaient leu bande passante insuffisante

Quand je lis ce qui est écrit ici http://www.pcinpact.com/actu/news/64304-edito-upload-tres-haut-debit-fibre-optique.htm

Je ne dirai qu’une chose : « Chat échaudé craint même l’eau froide »

Qu’on se le dise !

26 06 2011
27 06 2011
Bernard GARRIGUES

Je suis tout en fait en phase avec la logique de l’intervention d’obcd.

De quoi conduire de l’eau au moulin (sur la lettre de Silicani de l’ARCEP) :

Zones rurales : pour tout savoir sur la montée en débit, l’ARCEP organise un « chat » sur son site

Trois millions de foyers situés en zones non dégroupées et pour l’essentiel en zone rurale sont susceptibles de bénéficier d’une solution de réaménagement de la boucle locale de France Télécom. Le saviez-vous ? Ce réaménagement sera-t-il une étape vers le très haut débit ou compromet-il le déploiement de la fibre optique dans ces zones ? Qui va payer ? Comment les collectivités pourront-elles bénéficier du fonds d’aménagement numérique des territoires ? Est-ce conditionné à l’élaboration d’un schéma d’aménagement numérique du territoire ? Quelles améliorations rapides pour les habitants de ces zones rurales ?

Pour répondre à ces questions et à bien d’autres, l’Autorité a décidé d’organiser un chat le 26 juillet prochain. Vous pourrez d’ici quelques jours poser toutes vos questions sur le site internet de l’Autorité.

27 06 2011
Bernard GARRIGUES

Comparer le SDAN LOZERE avec l’avis de l’ARCEP sur la sous-boucle locale. Pour une fois, la Lozère est en avance d’une bataille de 11 mois.

27 06 2011
Pierre Ygrié

http://www.acteurspublics.com/article/20-06-11/aucun-service-en-ligne-ne-s-est-substitue-pour-les-usagers-a-toute-autre-forme-de-c

En avant pour les services électroniques…accessibles à tous dans de bonnes conditions ? c’est à dire demain avec du ytrès haut débit ??

27 06 2011
Pierre Ygrié

Sarkozy évasif sur le numérique http://www.freenews.fr/spip.php?article10419 !
Les ruraux devront attendre combien de temps ? http://websdugevaudan.wordpress.com/

27 06 2011
27 06 2011
Pierre Ygrié

Dans cette vidéo sur les nouveaux usages du très haut débit la « bête » n’a pas tout compris mais je crois qu’elle a compris l’essentiel …avec la fibre les ruraux ne sont plus isolés !
http://www.zevillage.net/2011/06/13/la-fibre-optique-et-le-tres-haut-debit-ca-sert-a-quoi/

27 06 2011
Pierre Ygrié

La fibre ou la mort ? Qui a dit ça?
Je parie que vous avez deviné;-) http://www.zevillage.net/2011/06/26/entretien-avec-jean-michel-billaut/

28 06 2011
28 06 2011
websdugevaudan
1 07 2011
Pierre Ygrié
1 07 2011
1 07 2011
websdugevaudan

Ce jour là « bête » avait quitté le Gévaudan pour descendre à Millau ! ("sortie autoroute" 1h42 !)

http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10241-24.06.2011-ITEMA_20293309-0.mp3

2 07 2011
6 07 2011
Bernard GARRIGUES

http://numericuss.com/2011/07/06/marc-bourhis-communaute-de-communes-coeur-cote-fleurie-a-mortain/#comment-541

Il existe (peut-être) un moyen de mutualiser l’accès au très haut débit autre que national

13 07 2011
Pierre Ygrié

De nouvelles propositions du sénateur Maurey …relayées par Jean Pierre Jambes
http://numericuss.com/2011/07/13/couverture-numerique-du-territoire-les-propositions-du-senateur-maurey/

15 07 2011
Pierre Ygrié

Toujours le sénateur Maurey !
http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/tres-haut-debit-pourquoi-le-retard-de-la-france-inquiete-le-senat_258702.html?xtor=EPR-175
Il y a tout de mème des élus qui ont tout compris;-)

17 07 2011
Bernard GARRIGUES

En éliminant les rouspétances de comptoir, les réponses à l’article de l’Expansion cerne bien la question :

1/L’analyse du sénateur Maurey est certes juste mais largement incomplète. 2/ Partant de là, les réponses peuvent être classées dans 2 catégories principales.
3/ Ne relèvent pas de la compétences du Sénat : Il n’a pas compétence pour intervenir en matière réglementaire.
4/ Sont inadaptées aux difficultés rencontrés : comme le FANT.

Le jour où le Sénat s’attaquera à définir les droits garantis des citoyens dans un environnement internet et mettre en place un système de loi civile qui leur permettent de les faire valoir par démarches politique et judiciaire face aux industriels du net, aux propagandistes et aux publicitaires, nous rentrerons dans une situations où il commencera à être possible des processus de développement qui reposent sur la ressources internet.

17 07 2011
Bernard GARRIGUES

… où il sera possible de créer des processus de développement local qui reposent sur la ressource internet.

(mille excuses)

26 07 2011
Octave Kleynjans

De retour d’un séjour cycliste alpin J’aurai bien besoin du supllément de globules rouges accumulés pour crier avec Jean Pierre Jambes dont je viens de découvrir le nouvel article "Les difficultés du Très haut débit en France. Pourquoi ne pas jouer la rentabilité long terme ?"

http://numericuss.com/2011/07/22/les-difficultes-du-tres-haut-debit-en-france-pourquoi-ne-pas-jouer-la-rentabilite-long-terme/

"TRES HAUT DEBIT : LES RURAUX d’abord !!:"

28 07 2011
Pierre Ygrié

Un article des Echos qui devrait susciter des commentaires !
http://lecercle.lesechos.fr/node/36656

28 07 2011
Bernard GARRIGUES

Pierre,

Je suppose que cet article doit te faire trembler : assez rigolo, un monsieur qui mélange des vérités de marché et des contreverités de marché pour en faire un cocktail explosif. Si le marché avait la capacité de faire émerger l’intérêt public, cela se saurait. Faut peut-être pas oublier que la majorité des français a voté contre "la concurrence libre et non faussée" comme unique principe général du droit. Qu’il est donc peut-être abusif de leur demander d’arbitrer entre les grands garçons qui se battent comme des chiens afin d’obtenir la plus grosses part possible du PIB généré par les TIC, d’accord, mais surtout par leurs utilisateurs finals (comme dit l’ARCEP).

Faudrait peut-être faire l’inventaire des vérités clamées.

29 07 2011
Pierre Ygrié

J’étais hier à Mende à la réunion de présentation au ministre du rapport sur le télétravail dans la f onction publique
http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250262221960&cid=1250262220132
Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion d’intervenir en séance sur les outils de demain du télétravail . J’en ai par contre touché un mot en aparté au ministre en insistant lourdement sur l’importance du très haut débit …et sur les « conditions de sa venue » dans les campagnes ! Son conseiller, à qui j’en ai parlé plus longuement, m’a suggéré de lui faire une synthèse sur notre façon de voir les choses. Je suis donc preneur de toutes idées ;-)

29 07 2011
31 07 2011
Bernard GARRIGUES

Voir, chez Jean-Michel BILLAUT :

http://billaut.typepad.com/jm/2011/07/connaissez-vous-yann-lopez-from-paris-.html

Faudrait mettre au point, pour les e-gueux, un petit zinzin qui (1) mutualise en temps réel la bande passante disponible autour d’un SR ; (2) qui route les communications entre voisins de SR sans passer par Amsterdam. Cela doit être (largement) possible dans une enveloppe de 150 €.

Tu vois pas que notre département s’y colle et trouve judicieux (voire génial, (c’est pas gagné)) de dégrouper tous les lignes de Lozère et de prendre 3 000 abonnement sur KA-SAT.

31 07 2011
Bernard GARRIGUES

Montée en débit de la sous-boucle (autour d’un SR) :

http://www.orange.com/fr_FR/reseaux/documentation/att00016987/OffrePRM20011_07_29.pdf

2 08 2011
Bernard GARRIGUES

Pierre,

Va voir l’interview de Benoit FELTEN, chez Billaut :

http://billaut.typepad.com/jm/2011/07/connaissez-vous-beno%C3%AEt-felten-from-vincennes-.html

Tu as tous les arguments susceptibles d’entrer dans le testou d’un conseiller ministériel un peu futé.

2 08 2011
Bernard GARRIGUES

J’ai bien aimé la nouvelle version "100 M/s à tous les étages". Cela m’a rappelé ma tendre enfance : "eau, gaz, électricité à tous les étages".

6 08 2011
Pierre Ygrié

Arrét du réseau cuivre : l’Australie persite et signe !
https://mail.google.com/mail/?hl=fr&shva=1#inbox/131a02ea34b519a2

7 08 2011
8 08 2011
Bernard GARRIGUES

La technique VDSL2+ (rappelons que c’est la technique choisit par les belges pour la montée en débit de leur réseau télécoms) soulève, à mon avis, deux (grosses) questions :

1/ L’incompatibilité entre la voix analogique et les fréquences VDSL. Difficultés donc pour les clients FT des petits SR ruraux dont la sécurité repose sur le téléphone fixe sans alimentation électrique secteur. (C’est un truc que j’ai en tête mais qui doit être confirmé par quelqu’un un peu plus pointu que moi sur les propagations et les bisbilles entre fréquences hertziennes)
2/ L’atténuation des ondes VDSL dépend, bien sûr, de la distance mais aussi de la fréquence propre de l’onde : plus elle faible, plus sa portée augmente et plus elle est facile de la renforcer. En somme, il existe une fréquence optimum pour chaque boucle locale suivant sa topologie et son architecture. Pas sûr que cet aspect là de la technique ait été pris en compte par l’ARCEP.

Ceci dit, la VDSL2+ permettra l’accès de quelque chose qui ressemble à du THD à environ 40% des abonnés au fixe dans les 3 zones. Ce qui pourrait donner aux départements l’idée de dégrouper l’ensemble des lignes afin d’installer dans chaque NRA une DSLAM VDSL2+ pour une montée en débit "économique" d’étape. Peut-on compter sur le génie d’un conseil général ?

8 08 2011
obinou

@Pierre: Moi je ne suis pas tellement emballé par le VDSL2+:
- Comme indiqué dans l’article, ça ne concerne que les lignes proches des NRA, ou bien des Sous-Répartiteurs dans le cas de la MED. (500 à 1000m c’est presque rien). Dans les zones rurales ça concerne un nombre d’abonné très faible, un peu plus en zone dense. Sauf que en Zone Dense, priorité est donnée à la fibre, et en particulier tout projet de montée en débit est bloqué si la fibre est prévue à +5ans….
- Contrairement à la FTTH, le VDSL implique de continuer à financer l’opérateur historique pour la boucle locale cuivre….

Pour moi, c’est une techno qui arrive 5 ans trop tard (cf. Belgique), et dont le seul bénéfice est de minimiser les investissements des FAI en faisant du "provisoire qui dure".
Pour moi, pour un vrai plan à long terme, autant placer l’argent qui sera utilisé pour acheter les équipements VDSL2+ dans la fibre…

(Il y a une raison politique aussi: Les industriels français touchent des royalties sur les équipements DSL, alors qu’ils ne touchent rien sur les équipements fibres. Même si l’on a des très très bon fabricants de fibres en France (Acôme par exemple) ils n’ont pas la taille d’un Alcatel, et ne sont pas aussi "intégré" dans les rouages politiques)

8 08 2011
Bernard GARRIGUES

Obinou,

1/ Il me semble nécessaire d’analyser un échantillon significatif de NRA afin de juger de l’impact potentiel de la technique VDSL2+. En restant dans la limite des 500 mètres, j’ai pour ma part, trouvé quelque chose comme 40% de lignes éligibles à quelque chose qui ressemble à du THD. S’il est possible de jouer sur la fréquence du signal VDSL, ce pourcentage devrait monter à quelque chose compris entre 50 et 60%.
2/ En ce qui concerne la montée en débit par fibrage des SR, les documents de FT et de l’ARCEP qui viennent de sortir montrent (mais il est très difficile de monter un diagramme PERT à partir des plannings approximatifs fournis) un processus de mise en place de 6 à 10 mois ; donc le fibrage de 1200 à 2000 SR par an (12 à 20 par département ; soit, pour la Lozère, 56 ans afin de fibrer tous les SR). Dans ces conditions, la MED proposée par FT et l’ARCEP est un véritable foutage de gueule à 100 000 € l’unité (pour mémoire, rappelons que (1) le faisceau de 6 paires de fibre optique déployable en aérien coûte 0,5 € le ml ; (2) en moyenne, la distance d’un SR à son NRA est de 2 500 mètres ; (3) les documents en question affirment que le gros du coût des NRA-EMD (les SR fibrés) est celui de la fibre.
3/ Ceci dit, le fibrage des SR est une étape intéressante vers le fibrage à l’abonné : mais pas à un horizon de 56 ans. .

9 08 2011
websdugevaudan

Taxes et solidarité ?

Je n’en démords toujours pas , le vrai pb est bien le vote d’une loi de solidarité nationale pour fibrer le territoire . Si l’on doit attendre,pour faire le parallèle avec un domaine d’actualité, comme pour la taxe Tobin (dont l’idée a été lancé&e en 1978 !) on a de beaux jours d’attente devant…nos successeurs !

En cette période électorale réveillons nous , mlilla diou, pour enfoncer le clou sur le vrai problème et démystifier le tabou des taxes . J’ai en tète depuis un certain temps un sujet d’article "Taxes et solidarité" où je prendrais comme exemple la taxe tobin (qui revient sur le devant de la scène) et des taxes pour alimenter un fonds de péréqauation THD, serpent de mer qui a mème trouvé sa traduction dans une proposition de loi…qui dort dans les tiroirs de l’assemblée nationale !

Il est temps de mettre le très haut débit à la campagne…dans la campagne électorale ! En cette période de vacances je n’ai pas le temps de regarder de près mais je tache de suivre comme je peux les échanges de Bernard et Obinou sur le blog des webs ( http://websdugevaudan.wordpress.com/2011/05/18/tres-haut-debit-les-ruraux-dabord-4/ ) Echanges très instructifs …Allez les petits !

9 08 2011
websdugevaudan

Bien que le sujet de la spéculation financière n’ait rien à voir avec le très haut débit il devient tellement d’actualité de démystifier le tabou des taxes et de réfléchir sur cet énorme thème « TAXES et SOLIDARITE » que je déborde un peu du très haut débit en vous faisant part :

1- de ce que je viens de poster
-sur twiter : PYgrie Pierre Ygrié
Spéculation financière: Tobin réveille toi ! Ignacio rappelle toi ! http://www.monde-diplomatique.fr/1997/12/RAMONET/9665
-sur facebook Pierre Ygrié
Tobin réveille toi !
20 ans après le lancement par (1978) par James Tobin (Prix Nobel d’économie en 1981) d’une idée de taxation de la spéculation financière Ignacio Ramonet écrivait (déc 1997) un éditorial prémonitoire « Désarmer les marchés » http://www.monde-diplomatique.fr/1997/12/RAMONET/9665
Ecrivons à nos parlementaires pour mettre ce sujet à l’ordre du jour d’EXTREME URGENCE !

2-d’une lettre adressée en juin à tous les députés. J’ai des réponses y compris d’un ministre !

Subject: Taxe Tobin…une occasion à ne pas manquer !

Mesdames et Messieurs les Députés,

Suite à mon courriel précédent (ci-dessous) j’ai écouté avec intérêt vos débats d’hier (pour ceux qui étaient présents). Je constate que, au delà de vos divergences, vous etes d’accord non seulement pour considérer qu’une taxation européenne serait un geste politique fort mais aussi pour "tout taxer"( produits dérivés compris!), ce qui me parait etre effectivement la bonne approche. Je regrette seulement que les médias ne s’en fassent pas l’écho
Dans ce domaine je pense que les Français sont prêts ( 1 ) à vous soutenir massivement et donner ainsi un « bon exemple » aux citoyens européens à condition que :
-on fasse un minimum de pédagogie via les médias qui restent étrangement silencieux . J’ai la faiblesse de penser que si, dans les déclarations que vous etes amenés à faire en insistant sur ce qui vous rassemble, vous mettez ce sujet « en haut de la pile », les choses peuvent changer …une utopie me disent mes amis (qui ne croient plus en vous !) mais une utopie nécessaire si nous voulons, ce que je souhaite, (re)crédibiliser la démocratie représentative et redorer l’image de nos représentants (désolé pour cette non « langue de bois » !)
-on évite de s’attribuer le mérite ici et là de l’idée de la taxe ! Comme cela a été dit l’idée date de 1978 et la nécessité de « désarmer les marchés » a été largement argumentée ….en 1997 ! mais les élus, quasi unanimes sur le sujet aujourd’hui, ce dont je me réjouis, étaient à l’époque étrangement absents. Alors, de grâce, faites nous l’économie des surenchères . Concentrons les efforts des élus et des citoyens sur une démarche de conviction de tous les européens …et Dieu sait si ce ne sera pas facile !
Je me permets, en toute immodestie, de vous joindre un papier que j’avais fait en son temps pour tenter de comprendre l’" énorme" problème des taxes globales. Il est vraisemblablement truffé d’erreurs grossières et obsolète…. mais sur les problèmes de fond soulevés alors (2004) avons-nous beaucoup avancé depuis ? Je suis preneur de toutes réflexions sur le sujet …
Si vous voulez que les citoyens français soutiennent leurs représentants, je vous suggère de parler davantage de ce sujet dans les médias en insistant sur l’unanimité de vos « convictions »et non sur vos différences ! Une telle attitude réhabiliterait à coup sur la politique…qui en a bien besoin ..
Un citoyen "de base" qui croit encore à l’Europe…et à la démocratie… et qui estime que les (encore) électeurs devraient davantage utiliser l’internet pour dialoguer franchement et "positivement" avec leurs représentants !

Pierre Ygrié

( 1) sans en connaitre les détails ils pressentent que la finance fait exploser les inégalités comme l’écrit un article fort intéressant d’Alternatives économiques » http://www.alternatives-economiques.fr/comment-la-finance-fait-exploser-les-inegalites_fr_art_1094_54437.html dont l’extrait ci-après est édifiant « Depuis la seconde moitié des années 1990, les revenus des plus riches ont connu une croissance exceptionnelle qui a fortement contribué au creusement des inégalités. De 2004 à 2007, alors que les revenus déclarés des 90 % les plus modestes des Français progressaient de 9 %, ceux du 1 % les plus aisés enregistraient, eux, une hausse de 16 %, et ceux du 0,1 % les plus aisés un bond de 27 %. La palme revenant au 0,01 % les plus fortunés, qui a vu ses revenus s’envoler de 40 % [1]. Mais qui sont ces très riches ? Il n’est pas facile de distinguer leur profil à travers le verre dépoli des statistiques publiques. »

Voili Voilou un thème qu’il est urgent, à mon avis, de mettre dans la campagne en écrivant à nos parlementaires une lettre bien sentie sur "TAXES et SOLIRARITE" au profit d’une meilleur répartition des richesses dans un cas…et du très haut débit dans l’autre

9 08 2011
websdugevaudan

Sur le sujet de mon dernier commentaire une proposition intéressante qui aurait du être faite bien avant mais mieux vaut tard que jamais ! http://www.boursorama.com/international/detail_actu_intern.phtml?num=9c644bfb58bf33dfb0d08ae0ea9dd908

9 08 2011
Bernard GARRIGUES

Pierre,

1978 à 2011 = 33 ans.

La bagarre entre le pouvoir politique et les détenteurs de finances dure depuis l’invention de la monnaie. Parsemée d’épisodes très sanglants.

17 08 2011
18 08 2011
18 08 2011
websdugevaudan
18 08 2011
websdugevaudan
18 08 2011
18 08 2011
Pierre Ygrié

Taxer restera t-il encore longtemps tabou ou avançons nous petit à petit vers des "évidences" ?http://www.20minutes.fr/economie/771928-fiscalite-comment-gouvernement-veut-taxer-plus-riches#xtor=RSS-145

18 08 2011
Bernard GARRIGUES

La prévision, surtout à 20 ans, me semble futile ; que l’État, 180 ans après la mort de Karl von Clausewitz, puisse se prétendre "stratège" avec des réussites aussi brillantes que le plan calcul, le Concorde et le France en laissera pantois plus d’un. (Les travaux de Robert AXELROD ont enterré depuis plus 20 ans la stratégie comme art des décisions complexes et fait surgir un concept beaucoup plus simple et opérationnel : la maintenance suffisamment longtemps et avec une dépense d’énergie ad hoc d’un règle de décision aussi simple que possible).

Je n’ai pas lu le rapport d’Odile Quintin ; seuls son titre et qu’il existe un Centre d’Analyse Stratégique censé travailler pour le premier ministre hérissent mon humeur du soir de citoyen victime des élucubrations de nos élites autogénérées.

22 08 2011
websdugevaudan
22 08 2011
websdugevaudan

Internet illimité ? Vous pouvez vous faire une opinion ici
http://www.francesoir.fr/loisirs/nouvelles-techno/internet-illimite-besson-assure-son-maintien-129688.html

Quant aux "débits" illimités il faudra attendre encore un peu dans bien des coins de France;-)

23 08 2011
websdugevaudan

Toujours sur l’internet illimité
http://www.ecrans.fr/Qui-veut-la-fin-de-l-Internet,13199.html

Eric Besson a démenti la rumeur mais, à mon avis,elle réapparaitra un jour
Aujourd’hui un internaute qui consomme 100 fois plus qu’un autre (because utilisant beaucoup de vidéos entre autres) paie le mème prix.Pour moi ça ne durera pas comme les impots ! Votre avis ?

23 08 2011
obinou

@webdugevaudan
C’est une question de point de vue: La question est de savoir si un internaute qui consomme 100 fois plus qu’un autre "lèse" cet autre, ou pas.

Un routeur, lui, se fout de savoir si il route des paquets ou pas: Il consommera la même électricité dans les 2 cas.

Est-ce que ma grand-mère qui lit ses mails 3x par semaine doit payer 30€/mois, autant que quelqu’un qui télécharge 100% du temps ? Est-ce que ça "use" plus les fils ?

A titre personnel , je pense qu’on essaye ici d’appliquer un raisonnement de "moralité de consommateur" comme si le réseau était une ressource abondante mais finie, comme l’eau, le gaz, l’électricité.
La vérité, c’est que les FAI préfèrent sous-investir dans les infrastructures, malgré de grosses marges, pour pouvoir assurer leur 15% *de plus* a leurs actionnaires: En re-établissant la rareté, ils peuvent augmenter les prix.

A lire sur le sujet (en fin d’article l’un de mes commentaires et la réponse de l’auteur – qui ne voit pas les choses de la même façon que moi).
http://blog.spyou.org/wordpress-mu/2011/08/21/linfini-illimite-sans-borne/

23 08 2011
obinou

Un exemple de ce que je viens de dire sur le coté "moral", sur un article provenant de Bouygues Telecom:

"Imaginer un internet fixe ou mobile sans aucune restriction de qualité de service, de débit ou de capacité pour tous serait une très belle idée. Cela conduirait toutefois à fixer un prix unique pour tous les clients d’un même opérateur puisque celui-ci devrait recouvrer ses frais fixes et ses frais variables de manière uniforme. Une telle péréquation reviendrait à faire subventionner les gros consommateurs de bande passante par les petits utilisateurs et serait, d’une certaine manière, contraire au principe d’équité des citoyens devant des charges de nature quasi publique."

(Source : http://www.pcinpact.com/actu/news/65236-netgoinfre-owni-internet-illimite-fft.htm )

A mon avis, penser cela c’est ne pas DU TOUT comprendre la nature et le fonctionnement du réseau Internet. Ce n’est pas étonnant de la part d’une société qui vient du monde de la téléphonie.

On remarquera d’ailleurs que la plupart de ces idées viennent d’entreprise du monde très lucratif de la téléphonie et qui aimeraient y retourner.

Les "pure-players" de l’Internet n’ont absolument pas ce genre de revendications.

24 08 2011
Bernard GARRIGUES

Pour aller dans le sens d’Obinou, faudrait connaître aussi la hiérarchie de ceux qui encrassent les tuyaux.

Si je me sers du modèle messagerie (je n’ai pas changé d’adresse depuis le début), je reçois 80% de messages non désirés qui sont à 99% de la pub.

N’importe quoi de ce que vous consultez sur internet contient aussi de la pub assez envahissante, pas fixe, pas en noir et blanc ; et de la propagande.

Je ne connais pas la répartition mais, a priori, je dirais que le pourcentage de données encrassantes circulant sur le net dépasse 90% pour la plupart des abonnés normaux.

Il est assez impressionnant que nos "élites" veuillent nous faire, en plus, payer la pollution qu’elles nous imposent. Les chinois font bien payer la balle pour vous tuer.

24 08 2011
24 08 2011
24 08 2011
Bernard GARRIGUES

20 millions, cela fait un paquet d’électeurs à la présidentielle. Vous allez voir que le combat va changer d’âme, comme dirait l’ami Corneille (Pierre).

Il y a eu un avant et un après DSK ; il y aura un avant et un après Ruraltic.

25 08 2011
Pierre Ygrié

Pour "nourrir" le dossier il faut maintenant, à mon avis IMAGINER les usages

-en recensant les usages actuels dans des domaines clés comme la santé
. dialyse : http://www.e-alsace.net/index.php/video/detail?newsId=564&_newsletterjob=8703149
.prévention AVC : http://limousin.france3.fr/info/projets-primes-pour-prevenir-l-avc-70119572.html?onglet=videos&id-video=LIMO_1474414_240820110943_F3
etc….

en "imaginant" de nouveaux usages

A nos méninges !

25 08 2011
Pierre Ygrié

Les taxes, sujet tabou en France, sont bien comprises quand les citoyens sont conscients de leur utilité. Nous militons, aux Webs, pour l’alimentation du FANT (fonds d’aménagement numérique du territoire) par, entre autres, des taxes, ce qui, par temps de crise, ne couterait rien à l’Etat ! ce serait un bel exemple de solidarité comme la taxe Tobin dont on reparle ces derniers temps mais qui est loin d’être adoptée ou encore, dans un domaine plus limité certes mais révélateur de ce qui peut etre fait et que d’aucuns jugeaient impossible en son temps, la taxe sur les billets d’avion http://www.assemblee-nationale.fr/13/rap-info/i3645.asp#P73_1796
Pourquoi ne pas s’inspirer de ce type de financement innovant pour le très haut débit en zone rurale ?

26 08 2011
Pierre Ygrié

Pour changer un peu …un article intéressant sur …l’économie quaternaire !
« L’économie quaternaire s’appuie sur le constat fondamental que les technologies de l’information et de la communication vont permettre de satisfaire les besoins des consommateurs d’une façon radicalement différente de celle à laquelle nous ont habitués les technologies de la mécanisation.
Au lieu d’acheter les biens et d’aller les chercher les compétences et les informations dot on a besoin dans des lieux dédiés (commerces, banques, hôpital, école, gare..), il va être possible de mettre à notre disposition les biens, les compétences et les informations qui concourent à la satisfaction de nos besoins. Cette nouvelle économie, en satisfaisant autrement nos besoins, va permettre de lancer un nouveau cycle de croissance ».
Michèle DEBONNEUIL – Le Monde du 26 juillet 2011
Nous l’avions pressenti depuis longtemps
http://www.village-justice.com/articles/droit-information-Pierre-Ygrie,3292.html
Reste à donner à tous les citoyens les outils pour entrer à armes égales dans cette économie !!
Alors Messieurs les décideurs , y aurait-il des incohérences entre vos grands discours sur la croissance et le très haut débit …et vos actes ?

26 08 2011
26 08 2011
FTTH Rural : Mobilisation générale ! « Les webs du Gévaudan

[...] – En local certains décideurs, qui me disaient il y a une douzaines d’années qu’ « internet était un phénomène de mode » ne jurent plus aujourd’hui que par le très haut débit sans trop savoir, pour certains du moins, de quoi il s’agit d’ailleurs . Ils sont peu nombreux, à ma connaissance, à concrétiser cette nouvelle conviction par des projets territoriaux intégrant infrastructures et services et élaborés en participation avec les habitants de leur territoire. – N’empêche :  La plupart, à commencer par la Lozère, ont élaboré un SDAN (Shéma Départemental  d’Aménagement Numérique). Reste à compléter cette approche infrastructures par une approche « services »dans le cadre d’une démarche « SDSPE »par exemple ( Schéma Départemental de Services Publics Electroniques)? Une telle démarche dans laquelle, les citoyens, premiers intéressés, seraient sollicités, me parait indispensable pour inventer ensemble les services de proximité de l’ « économie quaternaire » ! Les « tuyaux », aussi bien dimensionnés soient-ils (et ils doivent être « extensibles », donc en fibre optique,  car, contrairement à l’eau ou l’électricité, personne ne peut dire aujourd’hui quel sera leur « contenu »demain !) ne sont qu’un moyen de véhiculer les services de demain qui, eux, restent à inventer dans tous les domaines à commencer par le domaine clé de la santé,  crucial en zones rurales. Qui plus est, en votant  à l’unanimité le rapport no 730 du sénateur Maurey  du 6 juillet 2011  leurs représentants naturels, les sénateurs, affirment une position critique forte. Ils cautionnent de facto l’analyse du rapporteur qui n’hésite pas à constater, en introduction « l’absence de réelle volonté politique de la part de pouvoirs publics » ! Si l’on ajoute la position récente de l’association des maires ruraux de France  nous sommes confortés dans notre conviction de toujours : Très haut débit : les Ruraux d’abord ! [...]

2 09 2011
Bernard GARRIGUES

L’avicca atterrit :

http://www.avicca.org/Montee-en-debit-sur-les.html

Pour un mix séquentiel intelligent.

Pour le surplus, le premier qui réussira à améliorer la situation économique de sa famille en valorisant les ressources d’internet en mettant au point un système d’exploitation reproductible fera, potentiellement, sauté le verrou des industriels du net. Modèle économique, services, etc … ne sont que billevisées des clercs du néolibéralisme.

7 09 2011
PNTHD : Changer de cap ! « Les webs du Gévaudan

[...] haut débit ambitieux basé sur le principe de la péréquation villes/campagne. Suprême audace, ce plan commence à fibrer les zones rurales…un vrai pied de nez à la stratégie de marché qui montre, qui plus est, qu’il est possible de [...]

15 09 2011
Le Très Haut Débit pour les Nuls ! « Les webs du Gévaudan

[...] 2-Où ? Partout ! « mettre la fibre là où il y a une ligne téléphonique » (René Souchon, président du conseil régional d’Auvergne). Et comme ce sont les ruraux qui en ont le plus besoin il faut commencer par eux ! [...]

24 09 2011
Campagnes intelligentes ! « Les webs du Gévaudan

[...] partout, sur la création d’un véritable « bouclier numérique rural » pour donner la priorité aux zones rurales , ce que confirment d’ailleurs des « amis » des Webs , sur la nécessité [...]

4 12 2011
Les réseaux vont-ils exploser ? « Les webs du Gévaudan

[...] en zones rurales il faut donc commencer à fibrer les zones rurales, comme a d’ailleurs commencé le département de l’AIN [...]

28 12 2011
Bonne année « numérique »solidaire ! « Les webs du Gévaudan

[...] foncière permette de loger de nouvelles populations et que tous les territoires ruraux soient équipés en priorité, de très haut [...]

29 02 2012
Agriculture et Très Haut Débit : les deux « mamelles » de la Ruralité du 21 ème siècle ! « Les webs du Gévaudan

[...] 1-Plus les services physiques sont faibles ou absents plus les services électroniques doivent être performants. En matière d’installation du très haut débit les ruraux devraient doncêtre prioritaires  [...]

21 03 2012
Le changement (numérique) c’est maintenant…pour une France (numérique) forte ! « Les webs du Gévaudan

[...] un démarrage immédiat et généralisé du déploiement du THD dans les zones les moins denses. Ces zones, qui ont le plus besoin de très haut débit, ne sont pas les seules « touchées ». Le très [...]

2 04 2012
Le très haut débit « maillon faible » de la chaîne collaborative de santé « Les webs du Gévaudan

[...]  La réponse est claire : « la fibre optique » « La fibre optique est « la » technologie du très haut débit …..aucune solution alternative à la fibre n’apportera une qualité de service comparable. Il convient de le mentionner explicitement pour éviter toute ambiguïté » (rapport Maurey remis au gouvernement en octobre 2010) . A la question  « où mettre la fibre ? » la réponse est tout aussi claire : « partout… là où il y a une ligne téléphonique » (René Souchonprésident de la région Auvergne) Et comme ce sont les ruraux qui en ont le plus besoin il faut commencer par eux !  [...]

12 02 2013
La fin d’un tabou …et le retour de la confiance ? « Les webs du Gévaudan

[...] définition des cibles prioritaires : à mon avis les ruraux, ne serait-ce que pour crédibiliser la démarche de l’égalité des territoires. Le numérique [...]

17 09 2013
Très haut débit : le mouvement est engagé dans les territoires ruraux | Les webs du Gévaudan

[…] Très haut débit: les Ruraux d’abord ! 2011 […]

1 12 2013
Très haut débit : routes « verglacées » en montagne ! | Les webs du Gévaudan

[…] En conclusion, si le mouvement est engagé dans les territoires ruraux on doit se poser la question de savoir si c’est véritablement un mouvement vers les réseau du 21ème siècle ou simplement un mouvement  de « rattrapage » vers le haut débit ? La réponse est vitale pour les zonesrurales !  […]

1 12 2013
Très haut débit: routes«verglacée»en montagne ! | Les webs du Gévaudan

[…] En conclusion, si le mouvement est engagé dans les territoires ruraux on doit se poser la question de savoir si c’est véritablement un mouvement vers les réseau du 21ème siècle ou simplement un mouvement  de « rattrapage » vers le haut débit ? La réponse est vitale pour les zonesrurales !  […]

23 04 2014
Pierre Ygrié (@PYgrie)

avril 2014 : OUF ! il en a fallu des années pour aboutir à ce qui a toujours été pour moi une "évidence" ! http://bourse.challenges.fr/news.hts?menu=news_actualites&urlAction=news.hts%3Fmenu%3Dnews_actualites&idnews=FPS140422_20575892&numligne=0&date=140422&source=FPS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: