La fin d’un tabou …et le retour de la confiance ?

12 02 2013

 Depuis notre article du 15 décembre 2012 appelant à un plan « VIF » ( Vision Investissement Formation)  le projet de feuille de route sur le très haut débit a été détaillé le 21 janvier. Il confirme la fin d’un tabou: le réseau de cuivre doit être remplacé par un réseau en fibre optique sur tout le territoire ! En apprenant la nouvelle la « bête », qui milite depuis 13 ans pour cet unique objectif a poussé un immense cri de satisfaction ! … Pour autant elle ne baissera pas la garde :  pour ses « compatriotes » en effet ( les ruraux) les choses sont loin d’être claires ! Méfiants par nature ils ne retrouveront la confiance que si des décisions fortes ,en particulier en matière de financement et de gouvernance accompagnent cette annonce courageuse

1-Une annonce courageuse qui doit maintenant être  précisée et officialisée

Le projet de feuille de route est sans ambiguïté : « la fibre est la seule solution capable de répondre à une augmentation continue des besoins en débit » et « Il n’est pas économiquement pertinent, en particulier dans les zones les moins densément   peuplées, de maintenir durablement deux réseaux de communication ».Le remplacement du  cuivre par la fibre est donc acté, y compris pour les zones rurales. Reste maintenant à l’annoncer officiellement sans attendre les résultats de l’expérimentation de France Télécom à Palaiseau, à dater la fin du basculement comme nous le suggérions dans un article du 27septembre 2012 et à l’inscrire dans la loi ! Sur ce dernier point, capital à mes yeux, aucune précision n’est donnée sur la préparation éventuelle d’un projet de loi ! N’empêche le sujet n’est plus tabou alors que, il y a encore quelques mois, oser envisager une telle éventualité vous faisait passer pour un utopiste et un doux rêveur ! et pourtant le simple bon sens aurait dû nous convaincre de quelques « évidences » martelées depuis des années par les Webs du Gévaudan : la saturation des réseauxactuels ,l’égalité d’accèsdes citoyens en particulier pour les services publics,la nécessité d’avoir les mêmes structures partout pour obtenir une non discrimination dans l’accès à ces services, l’opportunité historique, compte tenu de la spécificité de l’économie de la connaissance ( matière première disponible partout) de créer des emplois sur l’ensembledu territoire et pas seulement dans les centres urbains etc…

Pour toutes ces raisons il fallait changer de cap. Le projet de feuille de route indique la bonne direction mais, jusqu’ici du moins, ne balise pas suffisamment le chemin pour redonner une confiance perdue depuis des années par des annonces intempestives voire de fausses informations telles que le « non retard » de la France en très haut débit !

 2- De nouvelles mesures fortes attendues sur des points vitaux dont le financement et la gouvernance 

2-1 : le financement :

Des pistes intéressantes certes « l’Etat mobilisera deux outils financiers pour les investissements des collectivités locales », le premier étant « l’accès aux prêts des fonds d’épargne dans le cadre de la mise à disposition de l’enveloppe de 20 milliards d’euros dégagée par l’augmentation des plafonds de l’épargne réglementée », c’est-à-dire le Livret A, le second « l’alimentation d’un fonds de subventionnement à partir de 2014 pour pérenniser l’accompagnement mis en place par le Fonds pour la société numérique » mais une totale imprécision quant à l’abondement pérenne d’un fonds de péréquation quelle que soit son appellation ! A croire que ce sujet aussi reste tabou, non pas qu’il soit simple à résoudre mais depuis la création du FANT en 2009, en « sollicitant » l’imagination des hauts fonctionnaires et on mettant les parlementaires devant leurs responsabilités on aurait peut-être pu trouver une solution ? Rien de tout cela . Après le vote par le sénat de la loi Pintat instituant le FANT, que l’on avait « oublié » d’alimenter aux dires du sénateur Pierre Hérisson à Ruralitic 2009, oubli qui n’a pas été « réparé » par les députés. lors des débats sur cette loi, pourtant fondamentale (lesquels ont préféré se focaliser sur un sujet électoralement plus porteur, la TNT,)  de nombreuses propositions venues de toutes parts ( associations, CESE, parlementaires -dont celle du député de la Lozère -..) ont été …enterrées ! De multiples solutions peuvent être prises en compte pour définir l’assiette de cet abondement. La plus simple pourrait être le prélèvement à la source avec un petite pourcentage sur toute facture télécom. Ne pas traiter ce problème d’abondement dès l’origine de la feuille de route serait une indication claire pour tous les élus des zones non AMII que, définitivement, le déploiement des infrastructures THD en France part sur une solution à 2 vitesses : les zones favorisées (zones AMII) et les zones délaissées (une large partie de zones non AMII).Tant que la feuille de route aujourd’hui et la loi demain ne règleront pas définitivement ce problème capital la confiance ne reviendra pas de sitôt dans nos campagnes !

2-2 la gouvernance

La solution retenue faite de mix « privé/public » demandera de la part de l’Etat la plus grande vigilance tant pour reconnaitre juridiquement le rôle des collectivités territoriales comme « opérateurs d’opérateurs »que pour piloter l’ensemble du dispositif. Parmi les points qui méritent, selon moi, la plus grande attention, on peut citer :

-la définition des cibles prioritaires : à mon avis les ruraux, ne serait-ce que pour crédibiliser la démarche de l’égalité des territoires. Le numérique offre en effet une opportunité historique de mettre lescitoyens au même niveau, ce qui est impossible pour l’accès aux services publics « physiques » !

- le bon dimensionnement des « tuyaux ». Sans être spécialiste je dirais qu’il faut deux accès distincts aux deux grandes catégories de services : 1- les services de « consommation » ( les plus développés jusqu’ici) 2- les services vitaux qui, pour l’essentiel, restent à inventer  dans de nombreux domaines : santé, éducation, services de proximité etc.

-la qualité des réseaux .dans un papier récent « Maison Fibre France cherche architecte…désespérément !  » j’insistais sur ce point essentiel en posant (et en répondant à) la question « les réseaux en fibre optique devront donc être « top qualité . Est-ce le cas pour les réseaux actuels ? A l’évidence non ! et il ne pouvait pas en être autrement puisqu’il n’y a jamais eu de cahier des charges commun aux constructeurs de réseaux (opérateurs et collectivités) ! c’est un peu comme si, pour construire un immeuble, chacun construisait son appartement à sa façon sans avoir une vision globale de l’immeuble »

-la propriété des infrastructures de génie civil

Etc…..

 La feuille de route prévoit certes des dispositifs de gouvernance intéressants ( Comités locaux d’aménagement numérique » (CLAN) rassemblant les collectivités d’une zone, signature de Conventions de programmation et de suivi des déploiements (CPSD)  entres les opérateurs privés, les collectivités et l’Etat) mais elle ne va pas, selon moi, au bout de la logique qui voudrait, comme le propose la FNCCR , que soit créée une AGENCE NATIONALE co-pilotée par l’Etat et les Collectivités Territoriales. Véritable pilote de l’avion du très haut débit cette agence devrait avoir des pouvoirs étendus dans tous les domaines ( élaboration des standards,coordination, contrôle, financements…) et apporter aux collectivités locales l’ingénierie dont elles sont, pour la plupart, dramatiquement dépourvues

Lors du congrès de la FNCCR du 12 décembre Antoine Darodes, directeur de la mission très haut débit, déclarait « il y a aujourd’hui de la fumée dans la fusée, dans les prochains jours il y aura des lueurs …et elle décollera au printemps ». Le printemps sera bientôt là ….un printemps d’une année « lumineuse » ? 

Auxillac le 12  février 2013

Pierre Ygrié

About these ads

Actions

Information

26 responses

12 02 2013
13 02 2013
websdugevaudan

Dans la série « Enfonçons le clou » je viens d’envoyer le mail ci-dessous aux 577 députés !! avec copie sur le mur facebook de Fleur Pellerin

Madame la Députée, Monsieur le Député
Comme vous le savez l’Etat envisage de réduire ses dotations aux collectivités tout en les mettant (enfin!) aux avant-postes de l’aménagement numérique du territoire si l’on se réfère au projet de feuille de route gouvernementale du très haut débit
Le remplacement du réseau cuivre par un réseau optique, élément stratégique du projet, suppose donc, pour les zones rurales, en plus des mesures prévues dans la feuille de route, le vote par le parlement d’une loi pour alimenter de façon pérenne un nécessaire fond de péréquation nationale.
La construction d’un réseau optique sur l’ensemble du territoire constitue une opportunité historique pour les territoires ruraux tant sur le plan de l’accès équitable aux services publics électroniques( dont celui, vital, de la santé) que sur celui de la création d’emplois

Permettez moi, de vous faire part, sous ce lien, des dernières « réflexions » d’un citoyen rural qui souhaite que ses petits enfants puissent un jour, grâce au numérique, <strong>vivre au pays !

http://websdugevaudan.wordpress.com/2013/02/12/la-fin-dun-tabou-et-le-retour-de-la-confiance/

Merci de votre aide
Pierre Ygrié
Webs du Gévaudan
Auxillac 48500 La Canourgue

13 02 2013
Paul (Webs du Gévaudan)

Pierre, pour toi je dois dire que « l’année lumineuse » date de 13 ans !
Ce doit être terrible d’avoir raison trop tôt, combien de railleries as-tu affronté ?
Non seulement elles ne t’ont pas fait vaciller toi l’utopiste, mais bien au contraire ont renforcé ta combativité. Bravo à toi.
Certes, tout n’est pas gagné, mais enfin la voie s’ouvre … lumineuse au bout de la fibre !

13 02 2013
websdugevaudan

Merci Paul, c’est sympa;-) mais, comme tu dis, tout n’est pas gagné, loin de là . Le plus dur reste à faire,d’où l’importance de poursuivre le « combat » tous azimuts (politiques, citoyens….) et de continuer à échanger comme ici sur le blog de la « bête » ou sur des blogs amis tels que celui de Jean Pierre Jambes
;-)

http://numericuss.com/2013/02/09/amenagement-et-developpement-numerique-chemin-ou-autoroute/#comment-1584

:

14 02 2013
websdugevaudan

Les messages à « faire passer », c’est maintenant !
Après la fin des tours de table de concertation (hier 13 février) la feuille de route est dans sa phase de finalisation et le séminaire gouvernemental est programmé pour le 28 février. Si nous avons des messages forts à faire passer c’est le moment.
Pour ma part j’ai écrit aux 348 sénateurs et aux 577 députés et j’ai déjà reçu une réaction qui réchauffe le cœur en toute (im) modestie et qui, venant de quelqu’un qui sait de quoi il parle, apporte des informations susceptibles de faire avancer le schmilblick ;-)
A vous de juger !

De : Tregouët René
Date : 14 février 2013 11:30
Objet : Réorientation du plan national très haut débit : Préparation de la feuille de route gouvernementale
À : Pierre Ygrié

Cher Pierre Ygrié,

J’ai lu avec attention votre article sur « la fin d’un tabou et le retour de la confiance ».
Ce texte est très intéressant et je vous en félicite car il résume bien la problématique actuelle du « très haut débit » dans notre Pays.
Moi qui ait eu la chance et l’honneur de construire , (il y a 20 ans déjà !), un tel réseau sur toute la partie rurale du Département du Rhône ( partie rurale qui va devenir le futur Département du Rhône, après l’envol de l’Agglomération du Grand Lyon), je voudrais, si vous me le permettez, enrichir le débat de quelques réflexions personnelles.
Première remarque : Pourquoi, lorsque ces réseaux optiques sont construits aujourd’hui, est-il demandé aux Collectivités d’apporter les 2/3 du financement et que l’investisseur privé n’apporte que 1/3 ?
Ainsi, le réseau du Rhône, dans les années 1990, a couté 1,5 milliards de francs. L’investisseur (Time Warner) a apporté 1 milliard et la Collectivité ( le seul Département du Rhône qui n’a alors demandé aucune subvention à l’État) n’a apporté que 500 millions de francs (moins d d’une année de nos investissements de voierie). L’audit officiel réalisé quelques dix ans après la fin de la construction a montré que la Collectivité n’a finalement financé que 30%.
Quand on est à la veille de généraliser (enfin) la construction de tels réseaux optiques sur l’ensemble du monde rural (nous l’espérons tous), cette part demandée aux Collectivités publiques dans la construction de tels réseaux doit faire l’objet d’une réflexion fondamentale. De la réponse obtenue dépendra la célérité avec laquelle on pourra équiper toute la France car avec le même apport public nous pourrions avancer deux fois plus vite !
Cette inversion des parts de financement est d’autant plus incompréhensible que tous les composants (fibre optique, appareillage optique, électronique et informatique) ont vu leurs prix internationaux nettement baisser depuis 20 ans !
Le financement qu’il est maintenant demandé aux Collectivités Publiques d’apporter est d’autant plus incompréhensible, qu’en 1994, j’ai réussi à introduire dans la concession, acceptée pour 25 ans par Time Warner, un petit article « léonin » ( ce qu’il est possible d’introduire dans une concession !) qui disait : « Tout autre service que la Télédistribution que pourrait rendre, à l’avenir, ce réseau optique sera gratuit pour l’ensemble des collectivités publiques du Rhône ». Nous étions en 1994 et alors, même le Président de Time Warner ( qui au même moment déployait un autre réseau optique à Orlando, en Floride) pensait que la vocation unique de ces réseaux optiques ne seraient que la Télédistribution !
Et Internet arriva et puis la téléphonie numérique. Si bien qu’aujourd’hui toutes les communes du Rhône, toutes les écoles, tous les collèges, tous les lycées, tous les bâtiments publics sont reliés gratuitement à Internet et au Téléphone numérique. De nombreuses communes du Rhône ont compris toute l’importance d’une telle opportunité et font fonctionner « gratuitement » tous leurs réseaux de télésurveillance grâce à ce réseau entièrement gratuit pour elles.
Le Conseil Général du Rhône évalue régulièrement les économies que réalisent chaque année toutes les collectivités publiques du Rhône avec un tel accès gratuit à Internet. Cette économie est évaluée entre 3 et 5 millions d’euros par année soit sensiblement le même montant que l’annuité d’emprunt que le Département a souscrit pour construire ce réseau. Ce qui signifie qu’ à la fin de la concession les Collectivités Publiques du Rhône auront récupéré, sous formes d’économies, la quasi intégralité de la somme que le Département aura versé en 1994 pour construire ce réseau optique !
Mais diable pourquoi n’applique-ton pas dans toutes les régions rurales de France des règles qui ont montré leur efficacité dans le Rhône. Même l’exploitant actuel de ce réseau, « Numéricâble » reconnait avoir accéléré la pénétration de ses abonnements auprès de la population grâce à cette gratuité d’accès pour les acteurs publics ( Enseignants, Maires, Fonctionnaires, Secours, etc..), ne serait-ce qu’avec les écoliers , les collégiens, les lycéens qui chaque jour échangent, à partir de chez eux, avec leurs enseignants au travers de notre base de données http://www.laclasse.com . Demain , il devrait en être de même avec les personnes âgées.
En effet, je suis convaincu que si de telles règles étaient appliquées à l’ensemble de la France rurale que toutes les populations adhèreraient beaucoup plus facilement aux énormes investissements qu’il va falloir réaliser, dans un contexte économique difficile, et surtout paieraient , avec beaucoup plus d’adhésion, la petite surtaxe qui va devoir être instituée sur toutes les factures de télécoms et d’internet en France.
Dans les années 1930, nos anciens ont su créer un fonds de péréquation pour réussir l’électrification de tout le monde rural. Il ne fait aucun doute qu’il est nécessaire de constituer un fonds de péréquation pour construire ce grand réseau optique sur toute la France. Mais par contre, il faudra être vigilant pour ne point constater les mêmes dérives dans la construction des réseaux optiques au niveau des coûts que celles qui ont été malheureusement constatées dans la construction des réseaux électriques ruraux. Le mode de décision de ces investissements doit être différent de celui choisi pour les réseaux électriques. Trop souvent les élus locaux sont amenés à accepter des devis nettement trop élevés, surtout dans l’éclairage public, parce que la plupart du temps la partie la plus importante du financement est apportée par un syndicat départemental lui-même alimenté par le fonds national de péréquation.
Dans le contexte actuel, il faudra être vigilant sur le coût réel des prestations qu’auront à payer les Collectivités aux entreprises « spécialisées » pour la construction de ces réseaux optiques.
Or le rapport 2/3 pour l’entreprise et 1/3 pour la collectivité appliqué en 1994 pour le Département du Rhône s’est transformé en 20 ans en 1/3 pour l’entreprise et 2/3 pour la Collectivité Publique.
Ce glissement ne présage rien de bon si les élus ne se ressaisissent pas . Il leur faut devenir plus vigilants sur le coût réel des investissement que les Collectivités Publiques doivent régler.
Merci Pierre Ygrié d’avoir ouvert un tel débat.
Bien Cordialement
René TREGOUET Sénateur Honoraire Fondateur du Groupe de Prospective du Sénat Rédacteur en Chef de la Lettre RT FlashPrésident de l’ADIST

J’espère que cette réaction en appellera d’autres;-)

15 02 2013
websdugevaudan

Accident …de fibre optique au pays de la « bête » !
Petite anecdote…peut-être pas si anecdotique que ça ??

http://www.midilibre.fr/2013/02/14/panne-chez-orange-la-fibre-optique-coupee-par-accident,644530.php

(Panne chez Orange : la fibre optique coupée par accident)

Article sur lequel j’ai posté le commentaire ci-dessous
« Il y a beaucoup d’analogies de fonctionnement entre le réseau routier et le réseau de télécommunications » ? C’est vrai, d’où l’importance de prévoir une BONNE GOUVERNANCE des nouveaux réseaux en fibre optique destinés à remplacer le réseau de cuivre ! Cette gouvernance devra en particulier veiller à ce que soit mis à jour une bonne cartographie des réseaux , ce qui évitera des accidents de ce genre ! …
La feuille de route du très haut débit qui sera officialisée lors du séminaire gouvernemental du 28 février (http://www.lafonderie-idf.fr/feuille-de-route-tres-haut-debit-9596.html ) sera d’une importance capitale .Avant sa finalisation il est important que les décideurs et tous les élus aient quelques idées simples en tète . Dans cet esprit la « bête » m’a soufflé une petite « contribution » que j’ai adressée non seulement à la mission gouvernementale très haut débit mais aussi aux 577 députés et aux 348 sénateurs http://websdugevaudan.wordpress.com/2013/02/12/la-fin-dun-tabou-et-le-retour-de-la-confiance/ ;
-)

Puisque « l’erreur est toujours initiale » sensibilisons nos décideurs tant qu’il en est encore temps à éviter, dans la feuille de route très hautdébit, de trop grosses erreurs : gouvernance floue, pas d’abondement pérenne d’un fond de péréquation etc….. Montrons qu’en Lozère, si on n’a pas d’argent on a des idées et on les défend contre vents et marées « …sans doute inspirés par la « bête »;-)

16 02 2013
Paul (Webs du Gévaudan)

Les Webs du Gévaudan portent le message bien au delà de notre département : voici un article de la revue « Vivreaupays.pro » édition Aveyron Tarn Quercy

http://www.vivreaupays.pro/Br%C3%A8ves/tabid/64/EntryId/1911/LA-FIBRE-OPTIQUE-DOIT-REMPLACER-LE-CUIVRE-SUR-TOUT-LE-TERRITOIRE.aspx

La ruralité toute entière est dans l’attente d’une vrai réponse à ses besoins !

17 02 2013
Bernard GARRIGUES

Je suis assez surpris par ce projet de feuille de route et j’ai l’impression de devenir petit à petit un citoyen aigri incapable d’apprécier le génie de ses énarchies.

17 02 2013
Bernard GARRIGUES

… de ses énarches …

19 02 2013
websdugevaudan

Rapport très haut débit au sénat

Ce mardi 19 février le sénat Yves Rome, président du cg de l’Oise et président de l’Avicca, présente au sénat son rapport sur la mission très haut débit .
Sur son mur facebook où il donne cette info
« Je présente au Sénat mon rapport sur le THD. J’avais été désigné rapporteur par la commission sénatoriale pour le contrôle de l’application des lois, en décembre dernier, dans le cadre du processus de relance du plan national de déploiement du THD. Mon travail visait à affiner les stratégies pour assurer la couverture intégrale de la France en THD d’ici à dix ans »
J’ai posté le commentaire suivant
« Fleur Pellerin a besoin de ‘un maximum d’ « encouragements » lors du séminaire gouvernemental du 28 février car si un tabou est tombé (remplacement du réseau cuivre par un réseau optique) la confiance ne sera pas là, en particulier chez les ruraux (80% du territoire !, tant que le financement et la gouvernance ne seront pas mieux précisées. Les citoyens ruraux comptent sur vous et sur vos collègues pour « faire passer » le message ! http://websdugevaudan.wordpress.com/2013/02/12/la-fin-dun-tabou-et-le-retour-de-la-confiance/
»
Je ne connais pas pour l’instant le contenu du rapport d’Yves Rome mais l’on peut trouver sur son blog ses différentes interventions sur le numérique http://www.yves-rome.fr/2013/01/31/intervention-au-senat-sur-la-fiscalite-numerique/

@suivre ……car , si je me réfère à un mail de ce jour que m’a adressé Philippe Leroy, sénateur de la Moselle(« Merci de votre mail du 14 février dernier sur la feuille de route du très haut débit. Il nous reste du travail ! » ) la bataille est loin d’être gagnée !

20 02 2013
websdugevaudan

Financement du très haut débit : de nouvelles taxes en perspective

http://www.latribune.fr/technos-medias/telecoms/20130219trib000749712/financement-du-tres-haut-debit-de-nouvelles-taxes-en-perspective.html

Pour financer le très haut débit, j’espère que le tabou « taxes » va sauter sauf à ce que les « antitaxes » trouvent d’autres solutions pour fibrer les zones vrurales…à moins qu’ils ne considèrent les ruraux comme des sous citoyens !
Mesdames et Messieurs les élus, de grâce, ne faites pas de cette « nécessité » une question partisane. A droite aussi on trouve des partisans des taxes à commencer par le député ce la Lozère qui avait fiat une proposition de loi courageuse sur le sujet il y a quelques années . http://www.connexite.fr/actualites/201008277921-tres-haut-debit-proposition-loi-pierre-morel-a-huissier une petite révolution, non ?
Malheureusement, jusqu’ici, sa proposition de loi est restée dans un tiroir « .
Les décisions prises le 28 février seront capitales pour le monde rural. La mobilisation du monde rural, droite et gauche réunis, c’est maintenant !

20 02 2013
websdugevaudan

Ce mercredi 20 février v2013, avec l ’annonce de François Hollande http://www.01net.com/editorial/587193/francois-hollande-promet-le-tres-haut-debit-pour-tous/le tabou cuivre est définitivement tombé .Je m’en réjouis. Mais la règle des 3 tiers http://www.01net.com/editorial/587175/le-plan-tres-haut-debit-20-milliards-dinvestissement-sur-10-ans/ simple certes n’est pas encore opérationnelle !La « bête » garde toujours l’œil ouvert tant que les deux gros points de financement et de gouvernance ne seront pas davantage précisés pour les zones rurales .

20 02 2013
websdugevaudan

Réaction immédiate des « vrais » lobbies !
Très haut débit: Va falloir sortir les fourches numériques ! A peine les décisions de François Hollande connues que les « vrais » lobbys attaquent…masqués comme d’habitude …Attention danger ! On aura tout vu ! Ce sont les ruraux maintenant que l’on accuse de lobbying ! http://www.rue89.com/2013/02/20/fibre-optique-partout-arretons-de-ceder-au-lobby-des-elus-ruraux-239847 …un scandale qu’il nous faut dénoncer
La bataille est loin d’être gagnée. Continuons à nous mobiliser …avec la « bête » http://websdugevaudan.wordpress.com/ et à soutenir, droite et gauche réunies, les orientations gouvernementales même si beaucoup de choses restent à préciser http://www.01net.com/editorial/587175/le-plan-tres-haut-debit-20-milliards-dinvestissement-sur-10-ans/

21 02 2013
Ruralité : Attention danger ! « Les webs du Gévaudan

[...] N’empêche, avec l’annonce du remplacement du réseau de cuivre par un réseau en fibre optique un tabou est tombé et le discours du président de la république en Auvergne le 20 février est encourageant. Mais [...]

2 04 2013
la Santé….porte d’entrée du très haut débit en zone rurale ! | Les webs du Gévaudan

[...] les choses avancer plus vite. Avec la préparation de » la feuille de route très haut débit un tabou est tombé ( l’extinction du réseau cuivre) mais la ruralité n’est pas sortie de l’auberge  et il n’est toujours pas inutile de [...]

11 05 2013
Pierre Ygrié

Vdsl : suite du « feuilleton » ! Vous avez dit »confiance »?? Les doutes sur les (non) performances du Vdsl pour les zones rurales semblent se confirmer ! http://www.generation-nt.com/vdsl2-fin-tests-montepellier-pour-free-bilan-mitige-actualite-1730292.html Nous renouvelons notre mise en garde car ce n’est pas parce qu’un tabou est tombé avec l’annonce de l’extinction du cuivre que la confiance est retrouvée ! L’avertissement « Attention danger » est toujours d’actualité. Ce qui est certain en tout cas c’est que le déploiement du VDSL,s’il se confirmait, retarderait,selon moi, celui de la fibre ! http://websdugevaudan.wordpress.com/2013/02/21/ruralite-attention-danger/ Or des domaines vitaux attendent la fibre ! la santé par exemple: http://websdugevaudan.wordpress.com/2013/04/02/la-sante-porte-dentree-du-tres-haut-debit-en-zone-rurale/

26 05 2013
26 06 2013
websdugevaudan

Rapport Yves Rome & Pierre Hérisson sur le très haut débit http://www.senat.fr/rap/r12-364/r12-364_mono.html#toc0

13 09 2013
Complainte pour une « optique ficelle » ! | Les webs du Gévaudan

[…]  cette nouvelle orientation gouvernementale dans un article du 12 février 2013  intitulé «La fin d’un tabou …et le retour de la confiance ? ». Avec un recul de six mois, si la fin d’un tabou est définitivement actée malgré quelques […]

17 09 2013
Très haut débit : le mouvement est engagé dans les territoires ruraux | Les webs du Gévaudan

[…] 2012 ) Début 2013  ils se sont félicités de l’annonce de l’extinction du réseau cuivre (La fin d’un tabou …et le retour de la confiance ? 2013 […]

25 11 2013
Très haut débit : Attention (feuille de) route glissante | Les webs du Gévaudan

[…] « direction » a été clairement annoncée et nous nous en sommes réjouis en son temps : remplacerle réseau de cuivre par un réseau en fibre optique. Reste à dater l’extinction du cuivre comme on avait daté en son temps l’extinction de la […]

1 12 2013
Très haut débit : routes « verglacées » en montagne ! | Les webs du Gévaudan

[…] le monde en convient aujourd’hui : il faut  remplacer le réseau de cuivre par un réseau en fibreoptique / . Reste à dater l’extinction du cuivre comme on avait daté en son temps l’extinction de […]

1 12 2013
Très haut débit: routes«verglacée»en montagne ! | Les webs du Gévaudan

[…] le monde en convient aujourd’hui : il faut  remplacer le réseau de cuivre par un réseau en fibreoptique / . Reste à dater l’extinction du cuivre comme on avait daté en son temps l’extinction de […]

9 01 2014
Bonne année « numérique » | Les webs du Gévaudan

[…] notre pays un tabou est enfin tombé ( le remplacement du réseau cuivre par un réseau optique), le plan national très haut débit […]

26 03 2014
Un « référent numérique » dans chaque conseil municipal ? | Les webs du Gévaudan

[…] Ruralité : Attention danger ! ; Très haut débit : Attention (feuille de) route glissante ;  La fin d’un tabou …et le retour de la confiance ?; Complainte pour une « optique ficelle » ! ? ; Une ruralité en très haut débit pourquoi […]

20 08 2014
Rurali..tic..tac..tic..tac.. | Les webs du Gévaudan

[…] forte opposition 3- c’est une évidence pour tout le monde ». Aujourd’hui un tabou est tombé, la fin du cuivre est « actée »  mais cette « évidence » oublie à l’évidence des pans entiers de notre territoire où, […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :