Quels thèmes mettrent en débat dans la Présidentielle?

26 09 2021

A 6 mois des Présidentielles la qualité des débats proposée par les candidats potentiels ou déclarés est médiocre. Certains citoyens, bien informés auraient pourtant des choses à dire ! C’est le cas de Gaël Giraud, économiste, qui a fait récemment 12 propositions. Je me permets de les soumettre à votre réflexion.

… 12 mesures pour 2022 à destination des candidats à la Présidentielle par Gaël Giraud

:https://www.youtube.com/watch?v=0Yk3wRfaJdo&t=457s

1. Sortir l’hôpital de la marchandisation grâce au « paiement à la population »

2. Inscrire la reconstruction écologique au cœur de l’enseignement et de la formation

3. Assurer un équilibre du pouvoir entre les salariés et les actionnaires en renforçant le statut de l’entreprise à mission

 4. Un nouvel impôt réellement progressif et juste en faveur des classes moyennes.

 5. Investir 20 milliards d’euros par an dans la rénovation thermique des bâtiments

6. Créer une banque publique de l’eau

7. Poser le premier jalon d’une protection sociale alimentaire

8. Libérer les moyens de l’investissement public par la reprise en main de la BCE

9. Lancer une suite numérique européenne, sécurisée et facile d’utilisation

 10. Poser les bases d’un service national universel pour refaire de la France une communauté de destin

 11. Lancer la construction d’un gros porteur aérien pour renforcer nos capacités de projection militaires et humanitaires

12. Instaurer un rapporteur citoyen pour porter la voix de la société civile dans la fabrique de la loi

Où trouver l’argent pour financer un  tel projet ? Pierre Larrouturou, député européen, a quelques idées !

Pierre Larrouturou est un homme de conviction. Son combat pour taxer les transactions financières l’a conduit en 2020 à faire une grève de la faim de 18 jours ! Ce combat n’est toujours pas gagné les lobbies financiers étant  encore présents : Plus puissants  que les politiques ! La justice fiscale et pourtant, selon moi, la base du rétablissement de la confiance .

Pour peu que l’on s’intéresse au parcours de Gaël Giraud, que je suis depuis la lecture de son livre L’illusion financière  en 2013  on réalise que toutes ces propositions s’inscrivent dans le cadre d’une écologie intégrale.

https://www.youtube.com/results?search_query=gael+giraud

« L’écologie est la science qui étudie les milieux et les conditions d’existence des êtres vivants et les rapports qui s’établissent entre eux et leur environnement ou plus généralement avec la nature. L’écologie a été définie par le biologiste allemand Ernst Haeckel en 1866 comme «  la science des relations des organismes avec le monde environnant  c’est-à-dire, dans un sens large, la science des conditions d’existence.

si l’encyclique laudato si est  le texte le plus abouti sur l’écologie intégrale,

https://www.vatican.va/content/francesco/fr/encyclicals/documents/papa-francesco_20150524_enciclica-laudato-si.html

Il faut savoir aussi, ce qui est peu connu, que Marx était un écologiste!!

https://www.seuil.com/ouvrage/karl-marx-penseur-de-l-ecologie-henri-pena-ruiz/9782021135800

L’arbre cache la forêt dit- on. Attention à ce que l’arbre «  sécurité immigration », que les médias exploitent abondamment, ne cache pas la forêt des véritables problèmes qui sont  ceux ,selon moi ,de l’écologie intégrale! Gaël Giraud met en  débat  12 propositions concrètes. On pourrait en trouver beaucoup d’autres . A chaque candidat, quelle que soit sa position sur l’échiquier politique, de s’en emparer !

Auxillac le 25 septembre 2021

Pierre Ygrié





Complotiste moi?

27 08 2021

Complotisme, conspirationisme, fakes- news ?

Personne n’aime se faire traiter de complotiste. Mais au fait qu’est-ce que le complotisme ? Est-ce un phénomène nouveau? Pourquoi le complotisme fleuri, aujourdui , à l’occasion de la pandémie ? Autant de questions pour lesquelles  je vais tenter très modestement d’apporter sinon des réponses tout au moins quelques réflexions.

J’avais écouté en son temps une série d’émissions de France culture . Je vous les conseille , elles sont un excellent apprentissage de l’esprit critique !

https://www.franceculture.fr/emissions/mecaniques-du-complotisme

La mécanique du complotisme au cours des siècles

« On nous ment, on nous cache l’essentiel. Nous pauvres citoyens sans défense serions les jouets de forces occultes qui manipulent le monde dans leur seul intérêt. Alors, il faudrait douter de tout et de tout le monde. Bien sûr, il y a eu et il y aura toujours des tricheries et des mensonges. C’est essentiel d’arriver à les déconstruire. Mais ce n’est pas parce que cela existe que tout est mensonge. La réalité est plus complexe et pour la décrypter nous avons plus que jamais besoin d’exercer notre esprit critique. Un outil essentiel que les théories du complot rongent dangereusement. »

Les théories du complot sont un mélange de vérités et de mensonges. Ce  « cocktail» est très dangereux pour l’esprit critique. Paul Valéry écrivait « « le mélange du vrai et du faux est plus toxique que le faux pur » .

A20 ans d’intervalle (2001 /2021 ) deux évènements ont été un formidable accélérateur des théories complotistes :

Le 11 septembre 2001 ; effondrement des tours du  « world trade center » .

Le complotisme avait longtemps été réservé à des franges marginales de la population. Avec le 11 septembre, il est devenu mainstream. Au travers de 5 épisodes et en compagnie de Rudy Reichstadt, directeur de Conspiracy Watch, nous remontons le fil de cette bascule.

https://www.franceculture.fr/emissions/mecaniques-du-complotisme/le-11-septembre-episode-1-les-theoriciens

2021 : la pandémie du corona virus :

C’est l’histoire d’un lanceur d’alerte de 34 ans, ophtalmologue de Wuhan dans la province du Hubei et que Pékin à fait taire parce qu’il « propageait de fausses informations » s’agissant d’une épidémie de coronavirus. Il s’appelait Li Wenliang. Il en est mort le 7 février 2020. Depuis, les autorités chinoises n’ont eu de cesse de manipuler et de dissimuler aux Chinois et au reste du monde, des informations pourtant indispensables à une gestion optimale .

https://www.franceculture.fr/emissions/mecaniques-du-complotisme-saison-6-bilderberg-ou-le-fantasme-des-vrais-maitres-du-monde/covid-19-une-epidemie-de-fausses-informations-13-complot-et-fake-news-made-china

Dans son étude annuelle sur le complotisme pour la Fondation Jean-Jaurès et l’Observatoire du conspirationnisme, l’Ifop révèle un sondage qui laisse sans voix. Un quart des Français estime que le coronavirus a été fabriqué intentionnellement (17 %) ou accidentellement (9 %) en laboratoire. Pire encore ! Les électeurs du Rassemblement National, plus réceptifs aux constructions complotistes, y sont surreprésentés.

https://www.franceculture.fr/emissions/mecaniques-du-complotisme-saison-6-bilderberg-ou-le-fantasme-des-vrais-maitres-du-monde/covid-19-une-epidemie-de-fausses-informations-23-le-complot-des-blouses-blanches

https://www.franceculture.fr/emissions/mecaniques-du-complotisme-saison-6-bilderberg-ou-le-fantasme-des-vrais-maitres-du-monde/covid-19-une-epidemie-de-fausses-informations-33-a-la-recherche-de-bouc-emissaires

La « plongéee » massive des Français dans internet et les réseaux sociaux

Internet étant , comme chacun sait, le plus grand réservoir de connaissance de l’humanité et la plus grande poubelle de l’histoire , il faut avoir une bonne connaissance de ce fabuleux outil pour éviter de se faire manipuler !

Certains sont des familiers d’internet depuis un quart de siècle, d’autres, plus nombreux, l’ont découvert plus récemment .Le covit 19 a été un puissant accélérateur de l’utilisation de cet outil. Perdu dans les méandres de l’information officielle, les Français ont cherché la vérité sur internet mais les géants d’internet savent que le mensonge se vend beaucoup mieux que la vérité .Ils avaient donc tout intérêt à laisser circuler des fake news , de toutes sortes, assurés qu’ils étaient, en jouant beaucoup plus sur l’émotionnel que sur la réflexion, de faire un maximum de business. Ce constat explique les théories du complot actuel sur le covid qui  prennent de plus en plus de place. Quand on sait que le documentaire Hold- up, documentaire complotiste cette année, a été vu plusieurs 1000000 de fois en quelques jours, on comprend que le mensonge se vend beaucoup mieux que la vérité :  « quand le mensonge prend l’avion la vérité marche à pied » . Ce constat  démontre  que le message des  gens sérieux qui représente 95% de la communauté scientifique n’ont droit qu’à 50% de la place médiatique :  bizarrement on voit tout de suite l’importance pour les grands groupes aussi biens de médias d’information continue que d’internet que l’essentiel c’est pas tellement la vérité c’est de faire du business. 2 citations me viennent naturellement à l’esprit pour illustrer l’anesthésie : « Mon fils les hommes préfèrent mourir que réfléchir » déclarait Henry Ford au début du 20e siècle. Jeff Bezos quant à lui en 1997 , quelques années après la création de Amazoneà 1994 disait : « je mise sur la paresse des gens.» Je crois que ces  2 citations doivent nous faire réfléchir sur ce que le manque d’esprit critique est un puissant anesthésiant de l’esprit.

Les plateformes piliers du complotisme !

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/complorama/les-plateformes-pilier-du-complotisme_4678173.html

Les gestes barrières contre les théories complotistes !

Cette vidéo ,enregistrée avant le vaccin

est encore plus d’actualité aujourd’hui !

Le vaccin, excellent exemple de mélange de vrai et de faux

Vrai: l’industrie pharmaceutique gagne beaucoup d’argent avec le vaccin. Le scandale ici , à mon avis, et que ces vaccins soit toujours protégé par des brevets alors qu’il devait être, selon moi,  être un bien commun.

Vrai également: ces vaccins ont déjà sauvé des 1000000 de vies et seul une vaccination massive de la population mondiale pourra réduire  cette pandémie.

faux: un complot mondial des hyper -riches de la planète pour détruire une partie de l’humanité. Ce qui aurait pu détruire une partie de l’humanité c’est, selon moi,  de ne pas vacciner la population.

Attention à  ne pas entretenir un climat de méfiance !

Citations > « Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat n’est pas que vous croyez ces mensonges mais que plus personne ne croit plus rien (…). Un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut se faire une opinion. Il est privé non seulement de sa capacité d’agir mais aussi de sa capacité de penser et de juger. Et avec un tel peuple, vous pouvez faire ce que vous voulez ».(Anna Harent)

Soyons positifs !

Le pouvoir exige des corps tristes.

Le pouvoir a besoin de tristesse parce qu’il peut la dominer. La joie, par conséquent, est résistance, parce qu’elle n’abandonne pas.

La joie en tant que puissance de vie, nous emmène dans des endroits où la tristesse ne nous mènerait jamais.

Gilles Deleuze

Chercher à comprendre ! https://websdugevaudan.wordpress.com/2021/03/18/je-cherche-a-comprendre/

Ne réagissons pas trop dans l’émotion, prenons le temps de réfléchir, de vérifier les informations, de discuter avec des personnes n’ayant pas les mêmes opinions, d’être « à l’écoute » d’un monde complexe que les théories du complot rendent encore plus incompréhensible et violent.ENT

Un complotiste croit savoir mais est en réalité un grand ignorant qui ne reconnait pas son ignorance ! Or « l’ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine , la haine conduit à la violence: voilà l’équation (Averoes, philosophe arabe du 12 eme siècle         .

Le complotisme :  danger pour la démocratie .

La démocratie se nourrit de débats contradictoires entre personnes auant des opinions différentes.Le complotiste n’accepte pas la contradiction !

Le complotisme attise la haine et nous savons tous où  conduit la haine.

Complotiste, moi ?

« Une idée fausse mais claire et précise aura toujours plus d’importance dans le monde qu’une idée vraie mais complexe » (Alexis de Tocqueville)

Personne n’est à l’abri d’ »avaler » une idée fausse mais claire et précise .

 Ne nous vantons pas trop, il nous arrive peut-être de faire circuler des fakes news et d’être complotistes  « à l’insu de notre plein gré » !

Auxillac le 27 aout 2021

Pierre Ygrié





et maintenant ?

2 07 2021

Au  début du confinement j’avais rêvé d’un jour d’après où rien ne serait plus comme avant  https://websdugevaudan.wordpress.com/2020/04/12/le-jour-dapres/

« Rien ne serait plus comme avant » était sur toutes les lèvres des politiques, lesquels, sans broncher , souhaitaient le « retour à la normale » ! Ces contradictions m’avaient inspiré une intervention quelque peu « radicale » dans l’émission « le téléphone sonne » du 16 avril 2020

https://www.franceinter.fr/emissions/le-telephone-sonne/le-telephone-sonne-16-avril-2020

Pour moi il n’était pas question de retour à la normale tant qu’on n’aurait pas répondu à deux questions posées à l’époque par Bruno Latour parmi les activités arrêtées qu’est- ce qui ne doit pas repartir ? qu’est ce qui doit – être développé ?

Une catastrophe, une pandémie, peuvent en cacher une autre : la catastrophe écologique ! Tout est lié et ce n’est qu’en faisant un bon diagnostic de la situation actuelle que nous pourrons faire une bonne ordonnance Cette ordonnance devra être radicale ! Il n’est plus temps de tergiverser !

La mobilisation des citoyens est d’autant plus nécessaire que la résistance au changement est forte. C’est vrai à titre individuel, cela l’est encore plus à titre collectif tant les lobbies de toutes sortes sont puissants.

Que s’est-il passé depuis ?

Le retour de l’Etat providence a certes joué un rôle très positif pour le court terme mais rien n’a été fait ou presque, du moins selon moi, pour préparer le long terme, c’est-à-dire une société où l’économie verte aura remplacé l’économie grise , une société où les activités vitales (santé, éducation, services à la personne etc..) seront enfin reconnues , une société dont la boussole ne sera plus le sacro saint PIB

https://websdugevaudan.wordpress.com/2021/03/23/vive-limpot-2/société où un minimum de justice fiscale permettra de rétablir un minimum de confiance, carburant essentiel de toute

Ce sujet est à mes yeux essentiel et mériterait, à l’instar de Clemenceau, ce qui a été fait pour le climat, une convention citoyenne. 

Certains indices m’inquiètent : non prise en compte de la proposition de taxation des dividendes, , prise en compte à minima dans la loi climat des propositions de la convention citoyenne , « un travail remarquable %%% que les technocrates de Bercy n’ont pas été capables de produire depuis  330 ans selon Gael Giraud , soutien massif aux activités aéronautiques et automobiles sans véritable contrepartie et, poursuite du financement par les banques d’activités grises » qui constituent encore 2 /3   de leurs actifs etc……

Alors ? espace

le rapport qui vient d’être présenté au président de la République nous donnera le déclic  du jour d’après? https://www.strategie.gouv.fr/publications/grands-defis-economiques-commission-internationale-blanchard-tirole?fbclid=IwAR0PmRDBTnWdpWA7E_x-kRpvsKxWv24TBK2jFZPMAGELDDJsKD9EzF28Sxs

Rédigé  par les meilleurs économistes de la planète, il fait des propositions très argumentés sur 3 grands défis : le climat, les inégalités, la démographie par les meilleurs économistes  de la planète

lhttps://www.youtube.com/watch?v=zP-EkyA6wnU&t=14s&ab_channel=Boursoram

Il n’en présente pas moins, selon moi, des lacunes congénitales

-trop grande homogénéité de l’équipe ; les 26 rédacteurs partagent des visions très voisines et ne remettent pas radicalement en cause le système économique qui gouverne la planète depuis des . Pourquoi d’autres économistes ayant des visions différentes comme Thomas Piqueti, Gael Giraud, Paul Girions , voire des économistes « atterrés[py1]  » n’ont-ils pas été invités dans cette commission ?

,

-non-ouverture à des représentants d’autres secteurs : sociologues, climatologues, philosophes, anthropologues etc… : à  l’ instar de  Clémenceau pour qui . la guerre est une affaire trop sérieuse pour être confiée aux militaires » ne pourrait-on pas dire que l’économie est une affaire trop sérieuse pour être confiée aux économistes ?

Gael Giraud disait naguère que les principaux ennemis de l’économie étaient les économistes eux-mêmes ; il sait de quoi il parle, il est lui-même économiste ! mais un économiste qui a une vue globale des défis inédits qui se présentent à notre humanité, une vision qui, pour ce qui me concerne, je partage.

Je vous invite donc, si vous le souhaitez, à écouter sa dernière intervention sur France culture :

« Gael Giraud dans « L’économie à venir », le dernier ouvrage qu’il a co-écrit, Gaël Giraud rappelle l’urgence de revoir les fondements de l’économie telle qu’on la conçoit et qu’on l’enseigne aujourd’hui, notamment dans ce contexte de crise.

https://www.franceculture.fr/emissions/entendez-vous-leco/entendez-vous-leco-emission-du-mercredi-23-juin-2021

Mathématicien, économiste, jésuite : loin de conduire à des paradoxes, ces trois visages qui composent le personnage de Gaël Giraud forment un tout cohérent, un triple prisme particulièrement efficace pour penser le monde actuel et les défis qui attendent celui « d’après ». Pour Gaël Giraud, il est en effet nécessaire decombattre une vision cloisonnée du monde : si les mathématiques et la physique permettent de renouveler la façon de modéliser les phénomènes économiques, les sociétés contemporaines ne peuvent plus être privées d’un nouvel imaginaire désirable de la transition écologique, qui fait largement défaut aujourd’hui dans notre société.

J’ai pu voir de l’intérieur comment fonctionnent les grandes banques d’investissement. Contrairement à ce qu’on croit, elles ne sont pas du tout la pointe avancée de la rationalité économique : ce sont des lieux inefficients, avec des administrations pléthoriques comme on en a partout, dans le public comme dans le privé. […] Cela donne des grands monstres très inefficaces. Et, en plus, elles sont mal gérées : les vingt dernières années ont montré que les banques faisaient bêtises sur bêtises, elles ne doivent leur salut qu’à la protection des marchés financiers. – Gaël Giraud

Pour transmettre cet imaginaire, les humanités et la théologie sont au cœur de la « méthode Giraud » : remonter aux origines des discours et des institutions qui les porte, décortiquer la « mythologie » du capitalisme financier, pour proposer une sortie crédible de la dépendance aux énergies fossiles: autant d’étapes qui nourrissent une réflexion profonde sur la façon dont la comptabilité, la rationalité et une forme d’égoïsme en sont venus à façonner nos interactions, marchandes ou non.

Au début des années 2000, nous avions l’un des meilleurs systèmes sanitaires au monde. On aurait pu conserver tout ceci simplement par précaution mais cela supposait qu’on abandonne l’idéologie néolibérale qui dit qu’un stock de masques, c’est de l’argent qui dort et donc c’est de l’argent perdu. Cette idéologie de la maximisation du profit à flux tendus, c’est cela qui nous a tués. On fait la même chose avec notre hôpital : on est en train de tuer notre hôpital en France. – Gaël Giraud

Ennemi déclaré et éclairé d’une certaine finance qu’il a observé de près, chantre d’un « catholicisme heureux », Gaël Giraud défend avec ferveur, notamment dans son dernier livre « L’économie à venir », une économie qui prendrait enfin le chemin de la transition énergétique.

Comment expliquer la toute-puissance des normes qui font de la propriétéprivée l’alpha et l’omega de nos comportements économiques, et comment en sortir ? Pour en parler, nous avons donc fait appel à Gaël Giraud, directeur du programme justice environnementale de Georgetown University, directeur de recherche au CNRS, ancien chef économiste de l’AFD et enseignant à l’école Polytechnique. »

Ennemi déclaré et éclairé d’une certaine finance qu’il a observé de près, chantre d’un « catholicisme heureux », Gaël Giraud défend avec ferveur, notamment dans son dernier livre « L’économie à venir », une économie qui prendrait enfin le chemin de la transition énergétique.

Comment expliquer la toute-puissance des normes qui font de la propriétéprivée l’alpha et l’omega de nos comportements économiques, et comment en sortir ? Pour en parler, nous avons donc fait appel à Gaël Giraud, directeur du programme justice environnementale de Georgetown University, directeur de recherche au CNRS, ancien chef économiste de l’AFD et enseignant à l’école Polytechnique. »

Pour en savoir plus sur Gael Girau

https://www.youtube.com/results?search_query=GAEL+GIRAUD

Et maintenant ?

Les citoyens que nous sommes ne doivent pas attendre d’être tous vaccinés pour éviter la 4 -ème vague pour nous emparer des réflexions en cours, les plus diverses possibles, et apporter notre pierre, si petite soit-elle, à la préparation du monde d’après !

Auxillac le 1er juillet 2021

Pierre Ygrié


 [py1]





La croissance verte « terrain de jeu » des NBIC !

25 04 2021

Les citoyens et même, plus récemment, les politiques sont de plus en plus conscients de la nécessité de la lutte contre le réchauffement climatique et de la préservation de la biodiversité.

Deux questions se posent désormais :

-comment traduire en actes les belles déclarations des politiques et les prises de conscience individuelles ?

quels types de moyens préconisons nous pour atteindre cet objectif ? Selon notre conception de nos relations avec la nature ( homme séparé de la nature ou homme intégré à la nature) nous privilégierons :

– soit la confiance en la technologie pour réparer les dégâts que nous causons à la nature,

– soit la confiance en l’homme, c’est à dire à chacun d’entre nous pour modifier nos comportements en respectant la nature .

L’écoute, ce 24 avril, sur France culture d’une émission intitulée « croissance verte dangereux oxymore » m’a rappelé l’importance pour chacun d’entre nous de comprendre ce qui se cache derrière un acronyme peu connu du grand public et qui sert de « dead line » à cette émission ,les NBIC  m’en a

rappelé l’importance.

Créé il y a 20 ans l’acronyme « NBIest un référentiel idéologique , cadre pour «  l’innovati on» .

Dans un papier de près de 5 ans « Des NTIC aux NBIC Risques et opportunités » :

https://websdugevaudan.wordpress.com/2016/11/30/des-ntic-aux-nbic-risques-et-opportunites/ »

j’écrivais : NBIC« désignent un champ scientifique multidisciplinaire qui se situe au carrefour : des nanotechnologies(N), des biotechnologies(B), des technologies de l’Information (I) et des sciences cognitives(C)..Certains utilisent la notion de « grande convergence » pour souligner l’interconnexion croissante entre « l’infiniment petit (N), la fabrication du vivant (B), les machines pensantes (I) et l’étude du cerveau.

j en donnais la définition suivante et suggérais aux simples citoyens que nous sommes de nous informer et réfléchir sur les conséquences qu’aurait ce « nouvel entrant( alors vieux de 15 ans:) sur notre façon de voir le monde que nous préparons à nos enfants : Extrait :

DEBAT POLITIQUE ET CITOYEN dont nous devons tous nous emparer compte tenu des enjeux : l’avenir de l’humanité ! Nous devons tous connaître ce qui se prépare en dehors de nous ( « la colonisation du monde » !) pour mieux « critiquer » le type de société où certains veulent nous amener : le meilleur ou le pire ! De son côté Joël de Rosnay pense que nous sommes à la veille d’une mutation de l’espèce humaine !  ETC

Dans l’émission de France culture lène Tordjman demande urgemmentla « prise en main » de ce sujet par les citoyens et donc les politiques ! Malgré sa longueur (45’) cette émission est riche d’enseignements.Je vous invite vivement à l’écouter si toutefois le lien est encore actif ! https://www.franceculture.fr/emissions/la-suite-dans-les-idees/croissance-verte-un-dangereux-oxymore

A défaut un copier- coller de la page de France culture présentant l’émission :

«Désormais passée dans le langage courant, l’expression « green washing » a attiré notre attention sur ces stratégies de communication de plus en plus nombreuses utilisées par les marques pour apparaître plus vertes que vertes. Elle pourrait toutefois nous faire passer à côté de l’essentiel car ce à quoi nous assistons dans l’économie mondiale depuis une trentaine d’année ne relève en rien d’un simple ripolinage marketing mais d’une transformation profonde, d’une extension infinie du domaine du capitalisme. C’est désormais au nom de la nature, et pour la préserver, et donc la sauver que ce système économique mutant s’en empare pour créer des marchandises fictives et l’exploiter sans doute plus cyniquement que jamais dans l’histoire de l’humanité. C’est ce qu’établit l’économiste Hélène Tordjman avec « La Croissance verte contre la nature » (La Découverte), une impressionnante enquête au sein d’univers scientifico-technocratico-financiers particulièrement opaques et soustraits au débat démocratique.paraître «

et deux vidéos de l’interviewée :

-l’une pour sensibiliser

-l’autre pour approfondir ce sujet :

NBIC /naturehttps://www.youtube.com/watch?v=zS9u81RFb9U

…….de la « matière à réfléchir tant sur le fond que sur la forme.

-le fond ; dans quel camp souhaitons nous être ? Homme maître de la nature ou homme partenaire de la nature ?

-la forme .Les mots sont trompeurs . Certains mots « alléchants » cachent souvent une réalité moins glorieuse .N’oublions jamais avec Albert Camus que « mal nommer les choses c’est ajouter au malheur du monde »

Autant les NTIC concernaient ce qui nous était extérieur autant les NBIC s’intéressent au VIVANT .

Ce simple constat mérite à tout le moins des DEBATS DEMOCRATIQUES avant que des normes d’ »encadrement » du sujet n’aient été élaborées hors de tout contrôle citoyen…et politique !

Pour élargir le débat je posterai en commentaires des vidéos sur les risques et opportunités des NBIC

Auxillac le 25 avril 2021

Pierre Ygrié





Fiscalité l’urgence d’un débat citoyen en France et en Europe !

11 04 2021

L’injustice mondialisée que nous constatons aujourd’hui est porteuse de catastrophes. Le système fiscal actuel, déjà fortement mis en cause avant la pandémie a considérablement accentué les inégalités

L’impôt est éminemment POLITIQUE. Une démocratie digne de ce nom doit donc avoir une FISCALITE JUSTE. L’injustice fiscale actuelle est corrélée avec l’affaiblissement de nos démocraties.

Il convient donc de revaloriser la perception, souvent négative, de l’impôt auprès de nos concitoyens https://websdugevaudan.wordpress.com/

Les vidéos ci-dessous apportent des éléments de compréhension minima nous permettant de nous mobiliser pour mettre en débat avec un minimum de connaissances ce sujet majeur pour lequel l’actualité récente apporte quelques lueurs d’espoir.

Impôts sur les sociétés : Les USA donnent le ton !

Sur le chemin de l’harmonisation fiscale, harmonisation souhaitée par les vrais européens depuis un demi siècle, l’impuissance politique de l’Europe que révèle cette vidéo.

Les propositions de Joe Biden, nous donnent une vraie leçon en proposant un impôt mondial sur les sociétés.

détaillées ici

Voyons si sur ces propositions les européens seront capables de parler d’une seule voix !

Impôt sur les patrimoines le FMI fait une proposition surprenante…mais évidente !

que les français feraient bien de suivre…question de justice et de paix sociale

que même des ultra riches américains encore trop peu nombreux reconnaissent

Impôt sur les revenus : l’institut Rousseau fait une proposition simple et raisonnable

—————————————————————————————————

A la veille de la conférence sur l’avenir de l’Europe

et à un an des élections présidentielles en France la JUSTICE FISCALE doit être un sujet majeur de débats entre citoyens …de même que le remboursement de la dette car il est illusoire selon moi de pouvoir rembourser la dette par des impôts.

Nicolas Dufresne vous explique ici, pour peu que l’on soit patient, comment on pourrait, au lieu de la rembourser, convertir en investissement une partie de la dette.

sauf à décider ensemble d’un impôt écologique européen consistant, mais dans ce domaine comme dans de nombreux autres la règle de l’unanimité ne facilite pas la tâche ! La route sera longue avant que l’Europe ne devienne exemplaire

Pascal Canfin , ancien ministre, aujourd’hui député européen avait déclaré à Montpellier lors d’un débat pour les élections européennes « L’Europe doit tirer la mondialisation par le haut » . Je lui avais répondu que je militais pour une Europe altermondialiste.

S’ils savent prendre la question de la fiscalité à bras le corps, tant au niveau européen (harmonisation fiscale par le haut) que national (justice fiscale pour les citoyens d’un mème pays) les européens ont une opportunité historique de jeter les bases d’une autre mondialisation.

A nos méninges !

Pierre Ygrié

Auxillac le 11 avril 2021





Vive l’impôt (2)

23 03 2021

Le 19 août 2020 dans un papier « Vive l’impôt » ( https://websdugevaudan.wordpress.com/2020/08/19/vive-l’impôt ) je rappelais que, jusqu’au début des années 1980 les Etats- unis étaient un pays exemplaire en matière de justice fiscale.

Gaêl Giraud dont j’ai posté plusieurs vidéos dans ce blog soumet à notre réflexion une proposition de réforme fiscale simple et juste. Elle a en outre le mérite de ne pas alourdir la charge fiscale globale.

Aucun gouvernement jusqu’ici n’a osé s’attaquer à ce chantier : soit par idéologie soit effrayé par l’immensité de la tâche devant la finance, l’ « ennemi » de François Hollande !

Une fiscalité juste est pourtant , me semble t il , l’un des moyens d’éviter les catastrophes à venir : sociale, environnementale , démocratique , sanitaire etc.

https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-idees/covid-19-une-maladie-du-capitalocene

Auxillac le 23 mars 2021

Pierre Ygrié





Je cherche à comprendre ,

18 03 2021

 | 

Apôtre de la complexité Edgar Morin qui aura 100 ans le 8 juillet prochain nous donne ici quelques conseils :

pour ne pas nous laisser manipuler par ceux de plus en plus nombreux qui nous proposent des solutions simples d’autant plus faciles à « avaler  qu’elles nous évitent de réfléchir » : « Les hommes préfèrent mourir que réfléchir  » disait Henry Ford .

« Une idée fausse, mais claire et précise, aura toujours plus de puissance dans le monde qu’une idée vraie, mais complexe. » (Alexis de. Tocqueville, De la démocratie en Amérique).

Avaler des mensonges sans réfléchir peut nous amener à la catastrophe :

https://websdugevaudan.wordpress.com/2020/11/09/quand-le-mensonge-prend-lavion-la-verite-marche-a-pied/

En décembre 2020 je souhaitais aux lecteurs dans ce blog une bonne année 2021 « résistante » :

J’ajoute aux pistes de résistance que j’évoquais la résistance à la flegme de faire l’effort de « CHERCHER à COMPRENDRE » .

Tout se passe ,selon moi, comme si nous avions peur de chercher à comprendre :

Je faisais déjà cette hypothèse il y a 20 ans après les terribles attentats du 11 septembre 2001 aux États- Unis :

L’inquiétude, envahit la planète.Nous laisserons -nous envahir par cette peur ? ou ne serait-ce pas une peur ancienne, sournoise aussi qui anesthésie nos esprits, celle de « chercher à comprendre » ? Comment en est-on arrivé là ? .Bien sûr nous « consommons » davantage de médias qu’avant le 11 sept mais rien ne remplacera les échanges individuels comme le disait Montaigne «  on se frotte la cervelle » . Nous avons une occasion unique d’échanger pour essayer de comprendre, et tenter de faire mûrir ,chez chacun d’entre nous  une opinion « construite » par des échanges et des efforts mutuels de compréhensions  .Ne laissons pas aux experts une nécessaire « réflexion citoyenne « dont dépend notre avenir .

etc…(cf totalité de la note en commentaire de cet article https://websdugevaudan.wordpress.com/2020/12/13/bonne-annee-2021-resistante/

L’ impensable » terrorisme du 11 septembre 2001 et l’impensable pandémie de 2020 et ses conséquences ( développement exponentiel des inégalités , affaiblissement des démocraties) ébranlent nos certitudes et nous obligent à repenser le monde et à inventer de nouveaux outils ce qui implique des CHANGEMENTS RADICAUX

individuels et collectifs.

Mais ceux-ci n’ont quelque chance de se réaliser que si les citoyens s’emparent de ces immenses sujets en s’informant auprès des gens crédibles tels que Gaêl Giraud :

Ce livre m’avait ouvert les yeux et je le suis dans ses principaux écrits.

https://websdugevaudan.wordpress.com/2020/08/22/gael-giraud-un-certain-regard/

Elle m’a permis d’être un peu moins ignorant mais la route est encore longue pour tenter de percevoir quelques lueurs dans un monde de plus en plus complexe .

/watch?v=ComvKQ0zHdA&ab_channel=AFD-AgenceFran%C3%A7aisedeD%C3%A9veloppement :

«L‘ignorance mène à la peur , la peur mène à la haine, la haine conduit à la violence » : voila l’équation. Cette pensée d’Avéroes, philosophe arabe du 12ième siècle est, je pense, utile pour nous inciter à « 

CHERCHER à COMPRENDRE »

Je posterai en commentaire des vidéos de personnalités de tous horizons (philosophes scientifiques économistes sociologues politiques etc nous permettant faire avancer la compréhension d’un monde COMPLEXE et où les LIENS doivent , dans nos préoccupations, remplacer les biens comme je l’écrivais en 2007 dans une note « locale » et dans un autre contexte ! https://websdugevaudan.wordpress.com/projet-pour-la-lozere/

Tout se passe selon moi comme si nous avions 3 vies :

– une vie biologique dont écosystème (air, soleil, eau ) est public.

une vie numérique dont l’ écosystème (plateformes algorithmes) est privé donc exclusivement tourné vers le profit (cf numérique Enfer ou Paradis).

-une vie spirituelle au sens large (notre capacité à penser le monde et notre place dans le monde)

L’interview ci-dessous a le mérite de nous faire faire un petit pas dans cette direction et d’ouvrir le champ des sujets pour lesquels nous sommes invités à nous poser la question : «  Je cherche à comprendre ».

C’est l’avis Gael Giraud qui sd’appuie sur la spiritualoté chrètyienne mais l’esxercice doit etre possible je pense avec d’autres cultures spirituelles religieuses ou non

Cette longue interview a pour moi un grand mérite ouvrir le champ infini p des sukets o pour lesquels nous devons selon moi nous poser indéfiniment cette grande question : JE CHERCHE à COMPRENDRE !

Auxillac le 18 mars 2021

Pierre Ygrié.





PIB mon amour !

10 03 2021

Le PIB était l’indicateur de référence du monde d’avant , d’un monde construit en grande partie sur le pillage des ressources naturelles non renouvelables .

La pandémie aurait dû me semble- t- il nous nous interroger individuellement  et collectivement .A l’occasion de l’arrêt complet de l’économie, il y a 1 an , Bruno Latour nous posait 2 questions :

  • quelles sont les activités actuellement suspendues dont nous souhaiterions qu’elles ne reprennent pas ?
  • -quelles sont les activités actuellement suspendues dont nous souhaiterions qu’elles se développent ?

Un an plus tard j’ai le sentiment que nous n’avons pas vraiment répondu à ces questions.

Pour ma part, simple citoyen,, j’écrivais un papier sous le titre « le jour d’après »

https://websdugevaudan.wordpress.com/2020/04/12/le-jour-dapres/:

dans lequel je pointais la non -pertinence de l’indicateur PIB pour préparer le monde d’après.

Dans le monde d’aujourd’hui les fanatiques de la religion de la croissance sont au moins aussi dangereux que les fanatiques des religions instituées .

Les fruits de la croissance (bien- être, plein- emploi, diminution des inégalités) sont devenus progressivement pourris ( diminution du bien- être, chômage, augmentation des inégalités).

La pandémie est un puissant révélateur du « crime » de notre système économique actuel . Les travailleurs grâce auxquels nous continuons à vivre, ceux qui nous fournissent notre nourriture, qui nous soignent, qui nettoient nos espaces de vie, qui éduquent nos enfants etc sont les plus exposés et les moins bien reconnus .

Cette religion a ses saints (concurrence, compétitivité, réduction des coûts) et ses diables : exploitation jusqu’à  épuisement de la nature et des autres.

Sa « messe » médiatique quotidienne est la publication du sacro – saint PIB , indicateur pervers s’il en est ,quand on sait qu’il agglomère, indifféremment ,les vraies créations de richesse et la réparation des dégâts que nous occasionnons .

Le PIB c’est comme le cholestérol , il y a le bon et le mauvais : un amalgame pervers  ! La « boussole » PIB nous dirige tout droit dans le mur .

1 an plus tard , tout semble indiquer que le PIB restera l’indicateur du monde d’après ! Si cela se confirme cela signifierait que nous n’avons tiré aucune leçon de la « catastrophe » actuelle .Mais qu’est ce que le PIB ?

Nous serons dans le monde d’après lorsqu ‘un IDH amélioré aura remplacé le PIB sur nos étranges lucarnes.

Mais qu’est ce qu’un IDH amélioré ? Un Indicateur de Développement Humain (IDH) prenant en compte d’autres indicateurs sociaux et écologiques comme l’explique la vidéo ci-dessous :

Le PIB , indicateur important certes ne doit être , à mon sens, qu’un outil au service d’un indicateur plus global qui mesurerait le niveau d’atteinte de nos véritables objectifs : VIVRE en BONNE SANTE et suffisamment EDUQUES pour débattre et (re) construire ensemble une planète habitable par nos enfants : ce qui implique des CHANGEMENTS RADICAUX individuels et collectifs.

Auxillac le 10 mars 2021

Pierre Ygrié.





Numérique : Enfer ou Paradis?

28 02 2021

« On n’a encore rien vu » déclarait Xavier Dalloz en ouvrant la conférence de Webs du Gévaudan en 2000 à Marvejols . 20 ans plus tard nous pouvons reprendre cette formule prémonitoire ! :

https://websdugevaudan.wordpress.com/2019/12/02/20-ans-deja-et-on-na-encore-rien-vu/

Avec le développement exponentiel de l’intelligence artificielle que nous prépare l’avenir ? Le meilleur ou le pire ?.

Il y a plus de 400 ans Galilée déclarait : « Quand des hommes de science , intimidés par des hommes de pouvoir égoïstes se contentent d’amasser le travail pour le travail,se contentent d’amasser le savoir pour le savoir, la science peut s’en trouver mutilée et vos nouvelles machines pourraient ne signifier que des tourments nouveaux . Vous découvrirez ,peut-être avec le temps , tout ce qu’on peut découvrir, mais ce progrès, cependant, ne sera qu’une progression qui vous éloignera de l’humanité. L’abîme entre elle et vous pourrait alors devenir si grand qu’à votre cri de joie devant quelques nouvelles conquêtes pourrait répondre un cri d’horreur universel ».

Sous ce lien :

https://www.franceculture.fr/emissions/repliques/lexploration-du-futur-le-transhumanisme-et-lintelligence-artificielle

Le débat entre Laurent Alexandre et Olivier Rey met en lumière la nécessité de poser des barrières éthiques aux limites infinies de la technique. Encore faut-il que les citoyens engagent ensemble une large réflexion sur les USAGES du numérique. Cette réflexion peut prendre plusieurs formes :

– Convention citoyenne comme cela vient d’être fait pour le climat.

– Etats-généraux  du numérique sous une forme à définir : réunions locales, synthèses régionales , synthèse nationale.

– etc.

Il y a 20 ans on nous promettait un internet CITOYEN censé rapprocher les hommes et les rendre plus solidaires . Le dévoiement de cet idéal par un capitalisme numérique sans limites en a fait un outil commercial avec ses avantages évidents mais aussi ses dérives dont certaines peuvent remettre en cause nos démocraties.

Nous avons aujourd’hui une double vie une vie biologique dont l’écosystème est public et une vie numérique dont l’écosystème est privé et qui a donc besoin de REGULATION :

L’Europe dont la souveraineté numérique reste à construire possède en son sein suffisamment de valeurs éthiques pour jouer un rôle moteur dans cette régulation :

Depuis le début de la pandémie ,il y a 1 ans, le numérique a « sauvé » des activités essentielles https://websdugevaudan.wordpress.com/2020/06/02/sante-education-economie-la-contamination-numerique/ mais pendant ce même temps il a largement contribué à l’ « empoisonnement » de nos esprits ! https://websdugevaudan.wordpress.com/2020/11/09/quand-le-mensonge-prend-lavion-la-verite-marche-a-pied/: « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme » écrivait Rabelais il y a 500 ans. Nos anciens seraient-ils plus « humains » que nous ?

Il fut un temps où étaient organisées des assises du numérique. J’y participais , comme ici en 2009, pour porter le combat des Webs du Gévaudan pour des INFRASTRUCTURES d’accès au numérique dans les zones rurales .

Les propositions d’organisation de réflexions citoyennes et de large concertation sont malheureusement restées lettre morte .De nombreux ruraux sont encore en 2021 des sous- citoyens numériques.

Aujourd’hui ce sont surtout les USAGES qui m’interpellent et pas seulement en zone rurale !

Les citoyens doivent à mon avis se mobiliser pour :

– réfléchir individuellement et ensemble sur les USAGES qu’ils font du numérique,

-faire pression sur les politiques pour RÉGULER ce fabuleux et dangereux outil .

Je posterai ci-dessous, en commentaires, quelques vidéos, nous permettant d’alimenter cette réflexion.

Enfer ou Paradis à nous de décider individuellement et collectivement.

Auxillac le 28 février 2021

Pierre Ygrié .





Bonne année 2021« résistante » !

13 12 2020

Résistance à la pandémie : priorité no1  mais ce n’est pas la seule.

Dans un papier du 17 mai 2020 j’avais suggéré des pistes de résistance à l’ultralibéralisme :

https://websdugevaudan.wordpress.com/2020/05/17/resistance/

Mais le champ des résistances va bien au-delà !:

– Résistance à la tentation naturelle à accuser les autres de nos propres turpitudes :

– résistance à la désespérance :

– résistance au repli sur soi et au racisme

– résistance à la « religion » du PIB

– résistance à l’injustice fiscale « mère » selon moi de tous les dégâts sociaux et environnementaux :

https://websdugevaudan.wordpress.com/2020/08/19/vive-limpot/

– résistance aux théories complotistes :

– très dangereuses pour les démocraties :

– résister à la dictature numérique :

etc etc.. . la liste des opportunités de résistance serait trop longue et désemparés devant un tel chantier il ne nous reste plus qu’à :

– reconnaître notre IGNORANCE,

-être conscients des dangers de cette ignorance : « l’ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine, la haine conduit à la violence » (Averoes, philosophe arabe du 12 ième siècle).

-nous engager selon la forme qui nous convient le mieux : associations, manifestations, interpellation des élus ,

-chercher à comprendre par des lectures, des échanges et toutes autres activités susceptibles de nous rendre moins ignorants individuellement et collectivement.

C’est ce que je disais déjà dans une note du 15 septembre 2001 dans laquelle j’avais exprimé mon désarroi après la tragédie du 11 septembre https://www.youtube.com/watch? et tenté en vrac quelques explications (note un peu « brouillon » que je poste en commentaires pour ceux qui auraient la patience de la lire ).

Bonne année 2021 « résistante »

Auxillac le 14 décembre 2020

Pierre Ygri