Fracture numérique :une proposition de loi enfin !

5 07 2009

 Rares sont les élus qui osent monter au créneau pour défendre le très haut débit en zones rurales . Le sénateur de la Gironde,Xavier Pintat ,fait partie de ces « happy few ».Il vient de déposer une proposition de loi sur le sujet http://www.senat.fr/leg/ppl08-394.html ;elle sera discutée le 20 juillet! C’est dire si,pour les ruraux, c’est le moment de se montrer en écrivant à nos sénateurs !

 Avec le numérique, nous vivons une révolution qui s’apparente à l’arrivée de l’électricité et du téléphone. Le problème c’est que contrairement aux deux premières où l’on a créé des réseaux spécifiques ,le réseau électrique et le réseau téléphonique (fil de cuivre) on n’a pas créé le réseau Internet …. un réseau en fibre optique jusqu’à l’abonné .On nous a fait croire que le réseau en cuivre suffirait. Aujourd’hui l’on prend conscience de ses limites et le gouvernement vient de lancer un programme d’équipement en fibre optique ….des zones denses ! Il faut s’en réjouir tout en demandant à ce que les ruraux,qui ont peut-être encore plus besoin que d’autres des apports de l’Internet, ne soient pas les victimes de cette nouvelle concurrence sur la création de réseaux en fibre optique .Cette concurrence n’existera pas en Lozère car notre département n’intéresse aucun opérateur !

Il y a urgence à se mobiliser pour demander :

-aux élus locaux d’élaborer des schémas directeurs de très haut débit sur leur territoire

-aux élus nationaux d’organiser un débat parlementaire sur le sujet via des propositions de loi et des amendements. Dans son appel de Fournels le député de la Lozère Pierre Morel à l’Huissier s’est engagé à proposer un large débat et à défendre un « Facé des télécoms » .La proposition de loi de Xavier Pintat va dans ce sens .Soutenons le et,au besoin,si nous avons des idées,proposons des amendements !

-à tous les lozériens, élus et citoyens,de soutenir les élus nationaux qui posent les vrais problèmes d’aménagement numérique des territoires ruraux

Le numérique est porteur de croissance et créateur d’emplois .Pour le seul Languedoc Roussillon ,outre ses effets indirects dans des domaines cruciaux (santé,éducation,tourisme etc…) le secteur TIC a créé 17000 emplois directs dans 3000 entreprises dont 15 seulement en Lozère !

L’A75 est désormais équipée de fibre optique. Mais cette fibre ne sert à rien tant qu’elle n’irrigue pas le territoire .Nous avons une chance historique de faire des territoires de l’A75 (voisins aveyronnais et cantaliens compris)des portes d’entrée physique (déjà fait) et numérique (tout reste à faire) de nos départements .Encore faut-il la saisir ! Les difficultés de tous ordres ne manqueront pas ! Mais la perspective est belle : faire de l’A75 l’autoroute du télétravail !

Mais au-delà de nos problèmes locaux la généralisation du très haut débit sur l’ensemble du territoire non seulement favoriserait  un aménagement plus équilibré du territoire mais constituerait aussi  un support précieux pour nous procurer de la « matière à réfléchir » et développer l’ »intelligence collective » nécessaire pour « inventer  » l’avenir ! Nous avons à « inventer » le changement dans tous les domaines ; ce ne sera possible que par la multiplication des échanges et une mise en commun des réflexions . Même si certains pourraient sourire de cette « platitude »on réfléchit mieux à la campagne . Or le travail collaboratif  à distance est aujourd’hui possible avec Internet à condition de disposer à la campagne des mêmes outils qu’en ville

 Cette généralisation est possible si les choses sont claires dans l’esprit de tous,élus et citoyens

 –un constat avéré : autant sur la première « France »(la France des opérateurs ! ) on peut admettre qu’il y ait une double concurrence (sur les structures et sur les services),autant sur la seconde « France »la concurrence sur les structures n’est pas possible pour des raisons évidentes de (non) rentabilité .C’est par exemple le cas de la Lozère qui n’intéresse aucun opérateur .La seule solution est donc la création d’une infrastructure en fibre optique publique,donc neutre et ouverte à la concurrence des opérateurs de services

 –une conclusion évidente : la nécessité de trouver des dispositifs spécifiques de mutualisation et de péréquation pour construire les boucles locales de fibre optique pour amener du trés haut débit fixe et mobile en zones rurales

 Internautes ruraux c’est le moment de monter au créneau en écrivant à nos parlementaires. Avec Internet quoi  de plus facile aujourd’hui ?

Advertisements

Actions

Information

2 responses

6 10 2009
claude

Le vrai débat, qui est encore plus actuel avec la votation pour la Poste,est quel est l’avenir du monde rural ?? s’il est sous équipé en réseau TIC ( fixe et mobile) la ruralité est elle devenue uniquement un terrain de loisirs, pour citadins ( 80+% de la population).
Le monde rural c’est aussi l’agriculture, l’industrie, etc et les services qui vont avec, transformés en télé quelque chose vu les distances entre l’utilisateur et le service ( télémédecine.
La situation actuelle c’est donc la certitude que pour tous les Français ( urbains et ruraux) ET même au dela le futur des réseaux c’est la fibre optique et la 3Gou 4G ou LTE pour le mobile qui a pris des clients au réseau fixe d’ou l’avenir du réseau mobile aussi ces réseaux ont des parties communes puisque ils sont interconnectés bien sur .
Des lors la question qui se pose est : comment passer concrêtement à la construction de ce réseau , c’est ambitieux dans la période actuelle, mais porteur d’avenir.je ne décris pas l’état des lieux avec des opérateurs qui ne sont pas en mesure de financer des zones a trés faible densité vous savez ça.

Alors le bilan c’est une certitude sur le long terme, c’est déja pas si mal , car en général on n’en a pas , par contre c’est le présent et le moyen terme ( c’est la conséquence légitime du marché davantage court terme ) il faut donc régler ça trouver des solutions ( ça vient) pour un réseau mutualisé, hors ville au moins, la ruralité ne demande peut être pour le court terme que le FFTH ( H pour Hameau et non Home) c’est raisonnable .
La France s’est faite par centralisation, je suis convaincu que la décentralisation est toujours la moins mauvaise des organisations dans le monde actuel; mais il faut éviter que cette nouvelle organisation politique ( 1982) ne réduise le besoin d’unité sur certains sujets, et les réseaux sont trés évidemment dans ce cas. Les réseaux sont des systèmes fondés sur la communication et les échanges facteurs de progrés économique et social, ne ratons pas cette avancée.

25 03 2016
Numérique et Ruralité : la loi de la dernière chance ? | Les webs du Gévaudan

[…] depuis toujours du rôle « fondateur » de la loi pour espérer un aménagement équilibré du territoire nous attendions beaucoup de la loi […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :