Fracture électrique autrefois, fracture numérique aujourd’hui… même combat !

4 09 2009

La proposition de loi sur la fracture numérique votée par les sénateurs est actuellement dans les mains de la commission des affaires économiques de l’assemblée

 Je viens d’écrire la lettre ci-dessous à tous les députés de cette commission

 Nos parlementaires ont en effet le pouvoir de supprimer la fracture numérique comme leurs prédécesseurs ont supprimé la fracture électrique il y a 70 ans ! La « fracture électrique » a été résorbée en son temps par un vote du parlement. Si le parlement n’avait pas voté la création d’un Fonds d’amortissement des Charges d’Electrification le 31 décembre 1936, les ruraux s’éclaireraient encore à la bougie ! Ce fonds, encore en vigueur aujourd’hui (mais qui le sait ?) est alimenté par une taxe 5 fois supérieure pour les abonnés des 5954 communes urbaines que pour ceux des 30611 communes rurales, un superbe exemple de solidarité nationale !

Mesdames et Messieurs les Députés,

 La proposition de loi relative à la lutte contre la fracture numérique  adoptée par le Sénat, a été déposée à l’assemblée le 21 juillet 2009 et renvoyée à la commission des affaires économiques dont vous faites partie

 C’est, à ma connaissance, la première fois que les représentants de la nation vont débattre et légiférer sur ce sujet, majeur pour l’avenir de notre pays et plus particulièrement de son espace rural ; « atout »encore trop méconnu de nos décideurs cet espace devrait se révéler porteur d’une vraie démarche de développement durable.

 En tant que responsable d’une petite association de promotion de l’Internet très haut débit dans les territoires ruraux, je m’en réjouis

 Dans un domaine jusqu’ici un peu « compliqué » où l’on confondait à volonté haut débit et Adsl ou encore haut débit et très haut débit les choses commencent à se clarifier sous l’impulsion de grandes associations (AMF, ADF, ARF, AVICCA…)  et du gouvernement lui-même.

Il y a, semble-t-il, aujourd’hui consensus sur la nécessité de structurer le territoire en fibre optique, seul support pérenne tant pour créer le futur réseau fixe de télécommunications que pour optimiser le réseau mobile.

 Notre association, les Webs du Gévaudan ,représente le département de très loin le moins peuplé de France, ce qui le légitime comme symbole de la ruralité. Elle s’est associée avec une association amie d’un département voisin, l’Aveyron, AveyronADSL , pour lancer une pétition destinée à soutenir les parlementaires ruraux lors du débat parlementaire

 Les 5000 signatures recueillies à date avec très peu de moyens (quelques bénévoles) ne donnent qu’une pale idée de l’attente des citoyens ruraux…pour preuve les 541 signatures recueillies en une matinée sur le marché de La Canourgue, village de 2000 habitants !

 Notre demande, explicitée dans le prospectus joint, remis à chaque contact, met l’accent sur l’importance du rôle des parlementaires pour résoudre par la loi le problème épineux du financement d’infrastructures en fibre optique dans les territoires ruraux.

  La proposition de loi va dans le bon sens puisqu’elle acte le principe d’un fonds de péréquation. Elle ne précise malheureusement pas comment il sera financé. Ce problème a été évoqué mais non résolu lors du dernier colloque Ruralitic au cours duquel les interventions de Nathalie KosciuskoMorizet et de Michel Mercier ont été par ailleurs très appréciées.

 En décidant, par la loi, de mesures de financement d’un dispositif de péréquation nationale les parlementaires feraient un « vote d’avenir » pour les générations futures. Les réseaux de collecte et de raccordement d’abonnés Très Haut Débit sont des réseaux structurants mis en oeuvre pour des périodes de l’ordre de 50 ans. Leur pérennité et leur homogénéité sont des points fondamentaux. Les seules règles de la concurrence sont totalement incompatibles avec la mise en oeuvre de tels réseaux dés que l’on sort des grandes villes.

 Persuadé que, à l’instar de vos prédécesseurs qui ont su trouver la solution en 1936 pour résoudre la fracture électrique, vous trouverez en 2009 la formule pour résoudre la fracture numérique, je vous prie de croire, Mesdames et Messieurs les Députés, en tous les encouragements des citoyens ruraux.

   Pierre Ygrié  Webs du Gévaudan

   

Advertisements

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :