Très haut débit:Demandez le programme !

6 03 2010

Comme je trouvais que le numérique n’était pas suffisamment présent « dans la campagne »j’avais envoyé un article intitulé « Très haut débit :Demandez le programme » à la presse locale.

 A date,  cet article n’a pas été publié et les élection approchent ! je l’ai donc envoyé directement aux candidats de la région LR avec le mail ci-dessous

« Mesdames et Messieurs les candidats,

Le 15 février je vous ai fait part des préoccupations des Webs du Gévaudan, association de promotion de l’Internet en Lozère.

Comme, dans la « campagne », le numérique n’a pas jusqu’ici, aux yeux de nombreux électeurs, la place qu’il mérite, je me permets de vous suggérer de présenter succinctement votre programme Internet aux électeurs lozériens via la presse locale, la Lozère nouvelle  et Midi Libre

Le « message »est simple : sans dénigrer ce qui est programmé la région doit faire beaucoup plus pour la Lozère. Le PPP, formule plus souple que la DSP, autorise des aménagements permettant d’aller beaucoup plus loin.

L’engagement financier de la région pour une Lozère numérique doit être beaucoup plus important que pour les autres départements car c’est le seul qui soit un « avant pays » dans sa totalité ! La solidarité régionale doit donc s’y exercer plus qu’ailleurs. La Lozère est numériquement sinistrée (15 entreprises seulement dans le secteur TIC sur les 3500 que comporte la région ! ). Certains d’entre vous en ont d’ailleurs visité une, Bienmanger.com, basée à La Canourgue, siège des Webs du Gévaudan. Seules des infrastructures de très haut débit peuvent donner à notre département une visibilité numérique « surprenante » mais nécessaire pour compenser ses faiblesses congénitales en infrastructures physiques.

Conscients que nous n’aurons pas demain la fibre optique à la maison (FTTH (Fiber To The Home) alors que des citadins surferont bientôt à 100 mégas au prix de l’Adsl, nous demandons au moins que les investissements prévus  s’inscrivent dans une démarche de montée en débit vers le trés haut débit pour commencer à construire en Lozère le futur réseau optique (1) destiné à remplacer à terme le réseau de cuivre vieillissant .

Pour aller bien au-delà des deux mégas du PPP régional (qui ne représente, somme toute, qu’un investissement de 20 euros par habitant sur un an ) les candidats doivent prendre position en faveur d’un véritable « plan Orsec » qui, outre des effets bénéfiques directs pour les Lozériens, serait fortement porteur d’image pour la région tout entière !

Dans l’espoir que vous prendrez cette ultime demande en considération, je vous souhaite, Mesdames et Messiers les candidats, une excellente fin de campagne

Pierre Ygrié Webs du Gévaudan 6 mars 2010

(1)Les étapes de construction du réseau optique dont le FTTH est l’aboutissement sont : centraux téléphoniques dits NRA (Noeux de Raccordement des abonnés) ► sous répartiteurs(ou armoires de quartier) ► abonnés (à court terme en ville, à plus long terme à la campagne). A la campagne nous nous contenterions dans un premier temps de « FTTH rural » (Fiber To The Hameau) qui aurait l’avantage de bien prendre en compte les besoins actuels de haut débit (triple play pour le segment « résidentiel » grand Public, des services symétriques avec un engagement de Qualité de Service, à un prix abordable pour les entreprises(TPE/PME) tout en préparant, à terme, le réseau fixe optique de demain. Or, le réseau lozérien reste pour l’essentiel en cuivre et risque de le rester longtemps puisque le PPP, dans sa version actuelle, ne prévoit de « fibrer » que 6 sous répartiteurs sur X ?? dont 77 traités par le PPP.

Article « Très Haut Débit : Demandez le programme ! » (non publié)

Au 1er mars aucun des candidats aux élections régionales n’avait répondu à la lettre ouverte que leur avaient adressée les Webs du Gévaudan le 15 février par internet. La région a certes toujours été présente aux cotés du département tant pour l’A75 numérique que pour le plan haut débit mais tous les Lozériens attendent des candidats des engagements fermes sur ce qu’il reste à faire, c’est-à-dire l’essentiel. Sur 3000 entreprises du secteur des TIC (Technolgies de l’Information de la Communication) dont il est avéré qu’il est porteur de croissance et d’emploi , la Lozère n’en a que 15 ! Les Webs du Gévaudan plaident ,en vain jusqu’ici pour un plan « Orsec numérique ». Les candidats ont-ils véritablement conscience des enjeux pour notre département ? Ont-ils seulement réalisé que l’économie de la connaissance, la seule dont la « matière première » (l’information) est potentiellement disponible n’importe où, constitue une chance historique pour la Lozère ? …que, alors que nous sommes dans la situation inédite de l’histoire de l’humanité où l’on voit la première génération avoir davantage accès à l’information que leurs parents, les jeunes lozériens sont pénalisés ? Réalisent ils que, en dépit des plans en cours, l’accès à l’Internet restera profondément inégalitaire ?… Que la fibre optique, support du très haut débit, permet d’ores et déjà à des citadins d’avoir accès, au prix de l’ADSL, à des offres, dites FTTH (Fiber To The Home ou fibre à la maison) de 100 mégas et dans moins de 10 ans de 1 giga ? que, grâce au plan fibre du gouvernement, ces offres vont se développer sensiblement dans les mois et les années à venir dans les zones « rentables » ? …tandis que la plupart des internautes lozériens devront se contenter d’une offre de 2 mégas ne leur permettant même pas d’avoir accès au « triple play » (Internet + téléphone + télévision) actuellement en fort développement en France ? Savent ils que la quantité des informations qui passent dans les « tuyaux » double tous les 18 mois et que la symétrie augments très fortement? Que le développement des machines connectées à l’Internet est exponentiel ( 2 milliards aujourd’hui contre 500 millions en 2007, 20 millions en 1997, 200000 en 1987….) ? Que la télévision 3D et la vidéo à la demande (VOD) arrivent à grands pas et que le problème majeur des années à venir sera un accès égalitaire pour tous les citoyens ?…bref que tout citoyen, quelle que soit sa place physique sur le territoire, devra disposer de très haut débit ? Conscients que la fibre optique n’arrivera pas dés demain dans tous les foyers lozériens les Webs du Gévaudan n’en militent pas moins depuis 10 ans pour qu’elle soit « poussée » au plus près de l’abonné : dans les 62 centraux téléphoniques d’abord, puis dans tous les sous répartiteurs existants, puis dans de nouveaux sous répartiteurs à créer dans les villages qui en sont dépourvus…et enfin, plus tard chez l’abonné. Or aujourd’hui non seulement tous les centraux téléphoniques ne sont pas « fibrés »,ce qui limite considérablement leur performance mais encore le plan actuel ne prévoit de raccorder en fibre otique que 6 sous répartiteurs ! Quand on sait que, dans les zones rurales, les régions devront « mettre la main à la poche » beaucoup plus qu’elle ne le font actuellement il est légitime, en période électorale, de demander à chaque candidat son programme numérique pour un département qui peut devenir demain le « poumon vert » de la région symbole de la ruralité moderne faite, comme chacun sait, du « mariage » du terroir et de l’Internet ! La lettre ouverte aux candidats est disponible à l’adresse https://websdugevaudan.wordpress.com/

En dernière minute une petite devinette ?

Midi Libre du 6 mars titre un article  » Le village, capitale mondiale de l’Internet bas débit ! »De quel village s’agit-il ?
La réponse est ICI

 

 

 

 

Advertisements

Actions

Information

8 responses

7 03 2010
La fibre de l'espoir

Bonjour,

Effectivement nos élus n’ont toujours pas compris l’interet du très haut débit, ni de son impérieuse nécessité !
Y’a qu’a lire notre hebdo local du 5/03/10…

Connaisez vous quel sont les 6 sous répartiteurs équipés dont vous évoqué dans votre texte ?

7 03 2010
websdugevaudan

La « fibre de l’espoir »? Les cht’is l’ont, eux !
http://www.nordeclair.fr/Locales/Roubaix/Environs/2010/03/07/connexion-adsl-haut-debit-halluin-mene-l.shtml
Quant aux SR je me renseigne

9 03 2010
websdugevaudan

Enfin une première réaction !
J’espère que le communiqué ci-dessous reçu par la presse hier va mettre un peu de piment dans la campagne !

COMMUNIQUE DE PRESSE
(Liste PS « Avec Hélène Mandroux retrouvons nos valeurs »)

OUI AU TRES HAUT DEBIT DANS LES VILLAGES DE LOZERE !

La liste PS « Avec Hélène Mandroux retrouvons nos valeurs » soutient les propositions des Webs du Gévaudan, visant à installer à terme la fibre optique pour desservir toutes les communes de Lozère, afin de réduire la fracture numérique qui s’annonce entre milieu urbain et milieu rural. Autrefois, l’électricité a fini par arriver dans chaque ferme isolée. Il faudra bien qu’un jour l’Internet à très haut débit y arrive aussi. Or le plan actuel est très insuffisant en terme de débit. Imaginez un « tuyau virtuel » de 1 mètre de diamètre : c’est ce dont commencent à bénéficier aujourd’hui certaines zones urbaines avec la fibre optique à domicile. La région et le département ne mettent en place actuellement qu’un « tuyau virtuel » de 2 cm de diamètre. La fracture numérique est bien réelle entre Montpellier et la Lozère…

L’engagement financier de la région pour une Lozère numérique doit être beaucoup plus important que pour les autres départements car c’est le seul qui soit un « avant pays » dans sa totalité ! La solidarité régionale doit donc s’y exercer plus qu’ailleurs. La Lozère est numériquement sinistrée (15 entreprises seulement dans le secteur des technologies de l’information et de la communication, sur les 3500 que comporte la Région ! ).

Seules des infrastructures de très haut débit peuvent donner à notre département une visibilité numérique nécessaire pour compenser ses faiblesses congénitales en infrastructures physiques. Conscients que nous n’aurons pas demain la fibre optique à la maison alors que des citadins surferont bientôt à 100 mégas au prix de l’ADSL, nous veillerons à ce que les investissements prévus s’inscrivent dans une démarche de montée en débit vers le trés haut débit pour commencer à construire en Lozère le futur réseau en fibre optique destiné à remplacer à terme le réseau de cuivre vieillissant .

Pour aller bien au-delà des deux mégas du Partenarait Public Privé régional, qui ne représente, somme toute, qu’un investissement de 20 euros par habitant sur un an, nous prenons position en faveur d’un véritable plan d’action pluri-annuel « Très haut débit » pour la Lozère !

Je ne sais pas si Hélène Mandroux a parlé du sujet hier à Martine ? Elle aurait pu car il intéresse aussi les cht’is http://www.nordeclair.fr:80/Locales/Roubaix/Environs/2010/03/07/connexion-adsl-haut-debit-halluin-mene-l.shtml
et pas seulement les Lozériens …bien que ce ne soit qu’en Lozère qu’on trouve la « capitale mondiale du bas débit » http://www.midilibre.com/articles/2010/03/06/VILLAGES-Le-village-capitale-mondiale-de-l-39-internet-bas-debit-1136682.php5

10 03 2010
websdugevaudan

Nous ne sommes plus les seuls à dire que nous sommes « derniers » §

Je vous conseille vivement la lecture de l’article ci-après

http://www.ariase.com/fr/reportages/top3-zones-blanches.html

intitulé « Fracture numérique : les 3 départements les plus touchés »

Le seul « bémol » à cet article porte sur le PPP qui, dans sa version actuelle, ne résout rien de sérieux puisque les solutions prévues ne s’inscrivent pas dans la démarche de construction du réseau en fibre optique dont nous aurons pourtant besoin comme tous les citoyens pour être à égalité de traitement dans l’accès à la société de l’information et à l’économie de la connaissance

Comme nous ne cessons de le dire la seule force du « derier » c’est d’etre médiatisable !
La Lozère a besoin d’un véritable « plan Orsec » L’investissement d’aujourd’hui ne doit pas devenir un investissement à fonds perdus,
l’erreur est toujours « initiale » ! https://websdugevaudan.wordpress.com/2009/10/17/boucle-locale-et-montee-en-debit/#comments

Des tours de France des années 50 je me souviens trés bien des premiers (Copi,Koblet, Bobet…) et du dernier ! il s’appelait Zaf !

Nous sommes le « Zaf » des départements! avec la plu faible population et le plus fort pourcentag d’agriculteurs nous sommes « le » département symbole de la ruralité.
Nous somms donc légitimes pour prétendre aspirer à devenir le département symbole de la ruralité moderne , « mariage » du terroir et de l’internet!

Si nous sommes pesuadés de cete « évidence » disons le haut et fort !!

10 03 2010
websdugevaudan

cf commentaires à l’article « Fracture numérique : les 3 départements les plus touchés »

à l’adresse http://www.ariase.com/fr/forum/viewtopic.php?p=117931#117931

10 03 2010
Bernard GARRIGUES

Je ne sais pas trop qui a parlé pour Hélène MANDROUX mais il y a bien longtemps que je n’avais pas entendu un homme politique écrire ou dire quelque chose sur internet qui ne soit pas truffé de conneries. Bravo.

Même si la comparaison des débits à une dimension de tuyau est assez osée, elle parle clairement à tout le monde

11 03 2010
websdugevaudan

Dommage que le sujet n’ait pas été abordé au fond hier soir dans le DEBAT sur TLTV/SUD RADIO/MIDI LIBRE

Un débat de 2 heures avec tous les candidats sauf G Frèche (représenté par Navarro) et Couderc (représenté par S Rossignol)
Ci-dessous le commentaire posté aux animateurs hier soir juste après le débat et qyui m’a empéché de voir la 1ere mi temps de Réal/Lyon !

Débat intéressant, bien conduit, sujets concrets abordés, climat serein. Bravo aux organisateurs !
Quelques remarques rapides avant de jeter un coup d’œil sur « Réal Lyon » :

Les candidats :

1-affirment unanimement que l’emploi est leur priorité no1, que la vraie formation et pas seulement l’offre d’ordinateurs est essentielle, qu’il faut restaurer des circuits courts, permettre aux personnes âgées de rester le plus longtemps chez elles , aménager le territoire, créer des emplois avec l’écologie ,que les gens ont plein d’idées (bien Mr Roumégas !) qui vont dans le sens de l’écologie et du développement local

2-n’abordent pas, non pas par calcul ou mauvaise foi,mais par ignorance( sauf par un petit « détour » de Patrice Drevet sur le télétravail sur lequel personne n’a rebondi), le PRINCIPAL SECTEUR dont il est aujourd’hui avéré qu’il est non seulement PORTEUR D’EMPLOIS DIRECTS ET INDIRECTS mais encore VITAL dans des domaines clés comme la santé et l’éducation ….à savoir la généralisation du TRES HAUT DEBIT sur le territoire

Si la presse pointe cet «énorme manque » et oblige les candidats du second tour à réfléchir au sujet nous aurons, j’espère, un débat de second tour passionnant et susceptible à mon avis de mobiliser les jeunes abstentionnistes ! un débat qui pointerait l’imbrication de plus en plus importante entre écologie (où l’innovation est nécessaire) et le très haut débit (qui apporte la « matière à réfléchir pour innover) .

Le très haut débit, nécessairement par fibre optique puisque ce sera demain la règle dans les zones « rentables » ( !) est à mes yeux un facteur essentiel de développement durable dans tous les domaines : économie ( réunions à distance, voyages d’affaires virtuels, travail collaboratif à distance etc), éducation ( classes virtuelles, espaces numériques de travail , suivi individuel de cours à distance etc), santé assistance aux populations fragilisées générant de plus en plus des activités telles que:télésurveillance médicale, téléconsultation -consultation, diagnostic et suivi du patient à distance, télé expertise, téléassistance à domicile), administration (mise en relation à distance entre usagers et prestataires de services publics(Anpe,Caf,Assedic… ) par visio guichet etc….

Le premier candidat qui aurait un discours novateur sur ce sujet surprendrait agréablement au moins un électorat jeune et hésitant .
Demandez donc aux jeunes collégiens ou lycéens ruraux? Avant(et encore un peu maintenant!)ils avaient le même « outil de travail »à la maison et dans leur établissement…avec l' »outil numérique » ce n’est plus le cas et l’on voit s’installer insidieusement , à « l’insu du plein gré » de nos élus,l’une des pires inégalités, celle de l’accès au savoir pour les générations fitures….
et je ne parle pas de la santé où « il vaut mieux faire voyager les informations que les malades ».

Merci à la presse de nous aider à dire ce qui, pour un nombre de plus en plus croissant de citoyens, est une « vraie demande » même si elle n’est pas toujours clairement exprimée

Pierre Ygrié
Webs du Gévaudan
https://websdugevaudan.wordpress.com/

29 10 2015
Très Haut Débit : l’erreur est toujours « initiale » ! | Les webs du Gévaudan

[…] ruralité qui, comme nous l’avons toujours dit, mérite une attention particulière ! Lors des élections régionales de 2010 nous écrivions aux candidats  « L’engagement financier de la région pour une Lozère numérique doit être beaucoup plus […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :