Du FTTH (Fiber To The Home) palois au FTTH (Fiber To The Hameau) lozérien !

4 06 2010

 

 FTTH (Fiber To The Home) ? Le mot n’existait pas quand le projet palois a été lancé

FTTH (Fiber To The Hameau) lozérien ? Le mot existe mais pas (encore) le projet !

Le FTTH « Palois »

 1-Etat des lieux :

9000 abonnés à des offres FTTH de 100 mégas pour 34,90 euros voire 29,90 dans certains cas, 350 entreprises , 47000 foyers raccordés (60%de la population) 700 à 800 emplois créés , 100 entreprises TIC ( 15 dans toute la Lozère !)

 2-Premiers enseignements

 ►pour les particuliers : l’internaute devient fortement « contributeur » : s’ils consomment  2 fois plus d’informations qu’en Adsl en down load (voie descendante) les internautes en FTTH consomment 12 fois plus en upload ( voie montante ). Pour quels usages ? Ils se divertissent (télé en HD à la demande…), partagent et échangent ( vidéoblogs…) et inventent les usages de demain ( télétravail, services à la personne, domotique, e-santé, e-éducation etc…)

 ►pour les entreprises : qualité de services irréprochable à des prix parisiens . La concurrence sur les services joue à plein entre opérateurs locaux (besoins spécifiques, pointus…) et nationaux (couverture nationale)

 3-Perspectives :

Développer à 100% les capacités du réseau en réactivant une communication « sérieuse » (ce qui n’avait pas toujours le  cas il y a quelques années) tant auprès des clients finaux (30000 abonnés FTTH dans 2 ans ) que des opérateurs . Le réseau actuel est capable d’accueillir des opérateurs actifs ou passifs et pourrait être même les inciter à échanger localement via des GIX (Global Internet eXchange ) locaux à créer …

 4-Pau « berceau » du très haut débit :

« Nous souhaitions nous désenclaver, c’est fait » rappellent les responsables palois. On peut ajouter « c’est fait avec le meilleur du numérique, la fibre optique à la maison ! » . Les participants du colloque du 3 juin 2010

( http://www.agglo-pau.fr/content/view/304/1/)

reconnaissaient unanimement que si, à l’époque, les palois avaient aux yeux de certains une « utopie d’avance » ils avaient aujourd’hui aux yeux de tous une « réalité d’avance » ! Jérome Coutant, représentant le ministre de l’espace rural Michel Mercier, rappelait pour sa part que le concept de « très haut débit pour tous » était né à Pau et que « ce qui s’est passé ici ne s’est passé nulle part ailleurs »

Le FTTH « lozérien »

 Les ambitions lozériennes sont plus modestes. Les Webs du Gévaudan , qui se battent depuis 10 ans pour « pousser » la fibre au plus près de l’abonné,  se contenteraient dans un premier temps de la fibre au sous répartiteur de chaque village, ce que nous appelons « Fiber To The Hameau » !

De même que la vision paloise est devenue réalité la vision lozérienne de fibrage de tous les sous répartiteurs qui amènerait du vrai haut débit (triple play) et préparerait l’étape ultime du « vrai » FTTH est possible SI :

 1-Nous avons une vision claire de notre territoire. Le « mariage » du terroir et de l’Internet peut faire de la Lozère un territoire symbole de la ruralité moderne attractif pour certains citadins «en mal de campagne » à la recherche d’une meilleure qualité de vie en travaillant différemment dans l’économie  numérique, la seule dont la « matière première » , l’information, soit potentiellement disponible n’importe où.

 2- Des opérateurs acceptent d’accompagner une expérimentation de montée en débit non rentable à court terme mais porteuse d’image positive avec la solution jugée actuellement la plus « neutre » donc la plus favorable à une émergence de concurrence sur les services, la solution « déport de signal », particulièrement bien adaptée à priori aux petits sous répartiteurs, ce qui est le cas d’Auxillac, sige des Webs du Gévaudan https://websdugevaudan.wordpress.com/

 3- Nous élaborons, au vu des résultats de l’expérimentation et dans la « foulée » du schéma directeur départemental de THD un plan opérationnel de fibrage des sous répartiteurs

 4- l’Etat, via la mise en place d’un fonds de péréquation national , permet de procurer le financement nécessaire à la mise en œuvre de ce plan

 FTTH (Fiber To The Home) palois et FTTH (Fiber To The Hameau) lozérien ?

 Beaucoup de différences mais un seul objectif , le désenclavement ! et, peut-être(?) une même  méthode, à savoir une démarche de concertation entre toutes les parties prenantes (Etat, collectivités, opérateurs, citoyens..)

 Avec une « vision » de fibrage de tous les sous répartiteurs pour obtenir du vrai haut débit tout de suite pour du « vrai » très haut débit demain , pourquoi la Lozère , tout comme Pau naguère, n’aurait-elle pas une « utopie d’avance » ?

 Pierre Ygrié

4 juin 2010

Publicités

Actions

Information

29 responses

4 06 2010
Bernard GARRIGUES

Pierre,

A mon avis, l’exemple palois montre d’abord que les choses aboutissent lorsque le politique local prend les manettes et décident.

Les politiques locaux, ils n’ont pas la science infuse ; lorsqu’il font quelques choses, c’est bien parce que les électeurs ont su les convaincre qu’ils étaient les plus grands, les plus beaux, à la pointe du progrès, etc…

L’état des lieux n’est pas fait mais tu sais qu’il existe en Lozère une trentaine de NRA fibrés , c’est à dire qui peuvent délivrer du jour au lendemain du 100 M/s si FT le veux. Et pas un seul abonné normal en THD.
Sur l’ A75 numérique, il y a une sortie (active ou passive) tous les 7 à 8 kms ; chacune peut délivrer du 100 M/s au NRA et autres SR disons à 2kms de l’axe. Il y a un truc. Je ne sais pas lequel mais c’est un truc franco-français avec enfumage intégré.

Sur internet, tu trouves le classement des pays par débit moyen (ce n’est pas quelque chose de forcément pertinent) : le classement s’arrête à 2 M/S.
Inutile de dire que la France n’y est pas pas ; par contre, la Grèce oui avec un débit moyen de 4,5 M/s.

Le plus probable est que la demande des politiques à FT porte sur le THD aux entreprises. Le Directeur Régional FT a répondu publiquement (en décembre 2006 à Mende) qu’il était en capacité de délivrer du 100 M/s à toute entreprise Lozèrien qu’il en ferait la demande. (Incidemment, cela veut dire qu’en décembre 2006 FT était en capacité de 100 M/s seconde à tous les abonnés du département).

Normalement, dans un pays démocratique, les gens qui émettent des demandes légitimes et qui sont emmerdants sont rapidement satisfaits (afin d’avoir la paix). Il y a longtemps qu’Auxillac, compte tenu de la config du réseau, devrait avoir du THD afin de te fermer la gueule ; si ce n’est pas le cas, c’est qu’il y a un blocage politique quelque part.

Faut continuer à hurler : THD à tous les SR. Ces deux jours, je participais au GEOPOINT 2010 en Avignon. Certains collègues ont parlé que commençaient à paraître des études corrélant le développement local avec les débits internet.

4 06 2010
Honnorat Paul

Bonsoir,
J’en connais un qui, lors d’une réunion très officielle, devant une assemblée d’élus, affirmait avec une forte conviction « le FTTH, ça n’existe pas …. »
Il faudrait le kidnapper et l’emmener de force à Pau pour lui montrer que ça existe depuis 10 ans …
Lozère ton réveil sera douloureux !

4 06 2010
Bernard GARRIGUES

J’apprend à l’instant que tu aurais gagné une bataille : la Lozère ferait partie des 12 départements qui auraient déposé un dossier à l’ARCEP dans le cadre de l’appel à projet Loi Pintat (en parallèle avec des départementS à la pointe du déploiement comme la Manche. C’est pas beau çà ? En jactant sur l’internet, cela donne des idées à notre CG.

5 06 2010
websdugevaudan

Bien sur que les choses avancent, Bernard

La Lozère fait faire par l’Idate une étude de schéma directeur très haut débit et c’est bien. Le responsable de cette étude m’avait « interviewé » pendant plus d’une heure il y a 3 mois et j’avais essayé de « faire passer » quelques idées qui, je crois, lui avaient bien plu…disons que j’avais tenté de « réorienter » le cahier des charges à la hausse 😉
Il m’avait d’ailleurs écrit ensuite qu’il était favorable à ce que soit expérimentée en Lozère la solution déport de signal mais qu’il manquait un porteur de projet . Depuis j’avais vu JP Pourquier à ce sujet. Dont acte et c’est bien …il y a de l’espoir

La question qui se pose aujourd’hui n’est donc pas de savoir si la Lozère proposera cette expérimentation, la réponse est oui à mon avis . La seule question, c’est quand ?

-soit on attend les conclusions du schéma directeur .

soit on présente un petit dossier tout de suite . On avait essayé avec Montrodat (Paul est au courant) .
Je me suis « rabattu » sur Auxillac et je fais le forcing pour cinq raisons :

1-Si pas d’expérimentation à Auxillac, village, je le rappelle, « entouré » par deux fibres, nous serons bloqués pour un bout de temps à 2 mégas maxi…et pas pour tout le monde

2-etre parmi les premiers pour espérer trouver des financements au grand emprunt ; renseignements pris notre demande, sous réserve d’autorisation de l’Arcep, est à priori recevable

3-crédibiliser la démarche du schéma directeur. Les deux approches sont complémentaires, une expérimentation limitée ne peut que renforcer les conclusions du schéma directeur.trés haut débit de l’Idate. Ce dernier point m’a été confirmé par le conseiller du ministre lui même avant-hier à Pau.

4-« exemplariser » la démarche. Une expérimentation à Auxillac, si elle était acceptée par l’Arcep (encore faut-il la lui demander !) et rendue possible par la collaboration des opérateurs (France télécom, Altitude, ce qui suppose une étude sérieuse du dossier technique et des négociations) focaliserait l’attention sur la Lozère tout entière car il s’agirait tout simplement de l’une des premières expérimentations de ce type en France

5-Le cabinet d’études chargé du schéma directeur départemental très haut débit s’est déclaré favorable à l’expérimentation du déport de signal dés le début de l’étude en regrettant seulement qu’il n’y ait pas de porteur de projet

Alors, si vous etes convaincus, tous ensemble pour une expérimentation à Auxillac…et, si ça marche (je n’ai pas de gros soucis, ça marche au centre spatial de Kourou depuis 5 ans) pour du FTTH rural en Lozère avant le « vrai » FTTH 😉

5 06 2010
Bernard GARRIGUES

A ma connaissance, tu as 5 tuyaux qui passent à l’insu du plein gré des habitants à Auxillac :

2 de FT : celui Clermont Montpellier et celui Langogne-La Canourgue qui doivent être interconnectés au niveau de Banassac.
1 de Réseau Ferré de France qui suit la voie de chemin de fer Clermont Beziers
1 de Covage (DSP)
1 privé : celui de KNP Qwest.

Pour répondre à la question de Paul, il faudrait remettre à la mode, pour les acteurs du système politico-administratif lozérien la pratique romaine du décimage.

Il m’étonnerait beaucoup que si le département obtient de FT de réunir le SR d’Auxillac au NRA de La Canourgue cela se fasse en fibre de cuivre : la FO est moins chère. 2/ Il n’est pas obligé que le fibrage d’un SR passe par un NRA existant.

6 06 2010
olivier zablocki

J’arrive directement du blog du Midi Libre (La Canourgue) pour me joindre comme m’y invite Pierre à votre échange 🙂

Le problème à Auxillac, en Lozère et partout ailleurs est que la concurrence n’existe pas. Je veux dire qu’il n’y a pas de concurrence face au modèle économique des opérateurs du marché auquel l’Etat et les Collectivités se sont soumis volontairement depuis 15 ans.

Ce modèle parasite consomme jusqu’à l’épuisement l’essentiel des ressources mobilisées depuis 40 ans par la société française dans son ensemble sans les renouveler à proportion. Ce n’est pas « la situation mauvaise et sans visibilité des finances locales » en général et en Lozère en particulier qui va compenser. La paralysie des élus locaux ou territoriaux vient simplement du fait qu’ils connaissent bien l’état de leur portefeuille et qu’ils n’ont de ce fait aucun moyen de projection à l’échelle à laquelle les problèmes se posent.

Si nous ne proposons pas partout une alternative économique radicale « hors marché » à vocation plus civile et patrimoniale que marchande et prédatrice nous n’arriverons à rien. Cela n’arrivera pas si l’on en reste à des initiatives dispersées sans dénominateurs communs (notamment sur le plan des modèles financiers).

Vous le savez, Pierre et Bernard, c’est que je propose en avançant sur le principe d’une articulation « réseaux d’intérêt collectif ® » au niveau local, « syndicats libres ® » au niveau territorial. Les échanges de ces derniers jours du côté de La Distillerie ont d’ailleurs permis de serrer les boulons sur un certain nombre de détails qui étaient restés flottants. Je vous invite à y jeter un œil à nouveau.

Vous observerez notamment que l’ambition des « syndicats libres ® » à l’issue d’une période probatoire légale est de demander à l’autorité administrative compétente dans le département où ils ont leur siège leur conversion d’association syndicale libres (ASL) en association syndicale autorisée (ASA) pour devenir Etablissement Public à caractère administratif (EPA).

A partir de cette stratégie, les « syndicats libres ® » peuvent projeter leur propre schéma directeur (petites mailles) en coopération avec les délégataires et maîtres d’œuvres des réseaux d’initiative publique ainsi qu’avec les collectivités maîtres d’ouvrage des schémas directeurs d’aménagement numérique (grandes mailles), afin de rechercher la plus grande cohérence et complémentarité entre les efforts entrepris par les collectivités et les efforts entrepris par les propriétaires privés ou publics.

Je suis convaincu que c’est à ce niveau là (explosif, je l’admet, si l’on n’y prend garde) que peuvent se réveiller les consciences. Les élus seront alors les premiers à conforter la démarche mais il est certain qu’ils ne l’initialiseront pas.

Nous avions parlé il y a quelques jours sur le blog de Jean-Michel Billaut d’un voyage autour de l’A75 avant ma rencontre prochaine avec le directeur d’A75 Networks à Clermont. Je n’en cernais pas encore complètement l’objectif.

Aujourd’hui il me semble clair. Il s’agit de dessiner avec vous les contours des différents « syndicats libres ® » possibles autour de l’axe que représente l’A75 (ou du moins de les esquisser) et de mettre en place concrètement une entrée sur l’A75 Networks pour chacun de ces syndicats, aujourd’hui virtuel, demain opérationnels et après demain « établissements publics ».

Il me semble que cela ressemble à une feuille de route.

Amitié à tous,
Olivier

7 06 2010
Michel L.

Alors Zablo, on fait de la retape en Lozère ?! Sans prévenir ses vieux copains ?!

7 06 2010
olivier zablocki

S’il y a une chose que l’on ne peut pas me reprocher Michel c’est de ne pas dire ce que je fais publiquement. Par contre je sais que l’on me reproche souvent de faire ce que je dis.

Bon, tu auras sans doute remarqué que je ne suis pas du tout du côté de la montée en débit que je considère comme parfaitement stérile et je dirais même plus mortifère. C’est ce qui fait que je n’ai rien à vendre en Lozère, j’y suis plutôt acheteur en un sens.

7 06 2010
Michel L.

Zablo, la bête est encore chaude … et sous perfusion, et j’ai à peine le dos tourné, que tu viens tenir ton discours , ç a gave … crois moi !
De toute façon, toi et moi, en Lozère, … nous sommes des « estrangers »
Quant à la montée en débit, intelligemment mise en place, comme une étape vers la fibre, moi j’y crois … en choisissant correctement les SR qui seront à la croisée des initiatives « bottom-up » et « up-bottom » …

7 06 2010
olivier zablocki

Je suis là uniquement parce que Pierre Ygrié m’a demandé de passer au hasard d’une rencontre en ligne. Le reste c’est ton problème pas le mien.

8 06 2010
websdugevaudan

Oh là les gars, calmons nous !

-Sur la forme , comme j’ai vu Olivier intervenir sur le blog de Midi libre (http://lacanourgue.blogs.midilibre.com/archive/2010/06/06/une-solution-pour-reduire-la-fracture-numerique-vient-d-etre.html ) j’avais simplement répondu à son interrogation ( La Lozère et le DS optique s’est foutu ! »Alors, info ou intox ?)

« …ce n’est pas foutu…c’est simplement un peu long à venir …à Auxillac, mon village !https://websdugevaudan.wordpress.com/2010/04/17/auxillac-mon-village/#comments »

Je cherche des soutiens, pas des polémiques 😉

-Sur le fond je pensais que le débat avait été tranché par l’Arcep ? Je ne vois pas vraiment comment on peut être contre la montée en débt …en ville peut-etre ? mais dans les campagnes ? en Lozère ? Du FTTH tout de suite ? Si on me donne la recette je prends.

Pour Auxillac, le sujet qui me tient à cœur aujourd’hui car il est représentatif de beaucoup de villages je partage l’avis de Michel qui m’a beaucoup aidé. Si on ne réagit pas va s’implanter un NRAZO cuivre sur un SR à 2kms du village rattaché à un petit NRA cuivre avec les débits que l’on connaît. Le DS nous apporterait au contraire du vrai haut débit (et ce n’est pas rien !) tout en préparant un jour le très haut débit . Comme des travaux de voierie sont prévus dans le village la perspective d’avoir un jour du FTTH n’est pas complètement utopique. C’est mon seul espoir si je veux revenir vivre tranquillement un jour dans mon village !

Le sujet de ce billet était de voir comment les territoires ruraux pourraient prendre la « route du FTTH ». En dehors de la montée en débit je ne vois vraiment pas comment .

8 06 2010
Bernard GARRIGUES

Pour le moment, les infos (que je ne sais pas analysées) me disent que le front du développement local est :

1/ Sur le débit symétrique à disposition de l’acteur de terrain ;
2/ Sur le nombre relatifs des acteurs ayant accès à ce débit.

Pour le surplus, si vous trouver une seule innovation dans les 4 mille ans d’histoire que nous connaissons à peu près qui n’ait pas diffusée à partir de la prise en charge des acteurs locaux, vous me le faite savoir. J’en suis curieux.

9 06 2010
Michel L.

J’en connais que cela va agacer …
http://www.languedocroussillonhautdebit.fr/index.php

9 06 2010
Michel L.

Pierre,
Seul certains idéologues négationnistes peuvent remettre en cause l’intérêt de la Montée en Débit … Mais attention à bien fixer la limite dans le temps, au delà de laquelle le cuivre sera mort :

http://www.itespresso.fr/ufc-que-choisir-pour-que-la-fibre-decolle-il-semble-necessaire-de-tuer-le-cuivre-35428.html/2

9 06 2010
niko12

Les palois pas aussi technophile que vous le pensez.
http://www.ariase.com/fr/news/le-ftth-seduit-doucement-a-pau-article-2368.html

Encore une fois la population n’a qu’un seul mot à la bouge …. ADSL 😦

9 06 2010
Bernard GARRIGUES

Michel, qui veux tu que cela énerve ? C’est traditionnel :

1/ Les trucs de la Région LR, c’est con mais mené à son terme.

2/ Les trucs du département48, c’est con et n’aboutit jamais

Il est possible d’enrober mais il faut plus de temps.

14 06 2010
websdugevaudan

Vous avez dit « Télé présence » ?

http://www.politique-digitale.fr/troublante-telepresence-synd00593143.html

Donnez libre cours à votre imagination sur ce qu’elle peut apporter à la Lozère et vous comprendrez mieux pourquoi les Webs du Gévaudan se battent pour la fibre optique depuis 10 ans 😉

16 06 2010
websdugevaudan

Extrait du CIADT du 11 mai 2010

http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/fichiers_joints/05.11_Dossier_de_presse_-_CIADT.pdf

« Il s’agit d’autre part d’accompagner et de favoriser le renouveau et l’excellence des territoires ruraux »

Les mots sont jolis

Voyons la réalité !

Bonne lecture et commentaires 😉

16 06 2010
websdugevaudan

Pierre Morel à l’Huissier et Nicole Turbé Suétens viennent d’ écrire un livre sur le télétravail

Vous trouverez sur le blog de Xavier de Mazenod une interview de chacun des auteurs
http://www.zevillage.net/2010/06/interview-video-de-pierre-morel-a-lhuissier-le-teletravail-est-bon-pour-lamenagement-du-territoire/
http://www.zevillage.net:80/2010/06/interview-video-de-nicole-turbe-suetens-le-teletravail-implique-un-changement-prealable-des-methodes-de-management/

J’ai mis mon « grain de sel » en commentaires pour dire que très haut débit et télétravail étaient étroitement liés 😉

25 06 2010
websdugevaudan
8 11 2010
Vers un « bouclier numérique » rural ? « Les webs du Gévaudan

[…] (voie descendante) les internautes en FTTH consomment 12 fois plus en upload ( voie montante ). https://websdugevaudan.wordpress.com/2010/06/04/du-ftth-fiber-to-the-home-palois-au-ftth-fiber-to-the… . Or seule la fibre optique apporte la symétrie. Le sénateur Maurey considère pour sa part que […]

1 12 2010
Un village de Lozère pilote en FTTH ! « Les webs du Gévaudan

[…] de ce qu’ils appellent pudiquement du FTTH rural (Fiber To The Hameau) , c’est-à-dire du « fibrage » de tous les sous répartiteurs existants ou à créer dans tous les villages […]

17 09 2013
Très haut débit : le mouvement est engagé dans les territoires ruraux | Les webs du Gévaudan

[…] Du FTTH (Fiber To The Home) palois au FTTH (Fiber To The Hameau) lozérien ! 2010 […]

18 12 2014
Bonne année numérique ! | Les webs du Gévaudan

[…] Mutualisation dans chaque village ou hameau…du FTTH rural en quelque sorte (Fiber To The Hameau) dont nous parlions déjà en 2010 – le « coche » de l’Europe. Des projets trop « petits » comme celui de la Lozère et […]

16 09 2015
Lozère numérique : de nouvelles opportunités | Les webs du Gévaudan

[…] apporter à ces habitants du FTTH rural (FiberTo The Hameau) , solution que nous préconisions dans un article de juin 2010  dans lequel nous insistions sur la nécessité de fibrer tous les sous répartiteurs pour […]

16 10 2015
Loi numérique : Tous sur le pont ! | Les webs du Gévaudan

[…] ce que j’appelais déjà en filigramme, (dans un papier de 2009!)  et de façon explicite en 2010 du FTTH rural (Fiber To The Hameau […]

19 10 2015
Loi numérique : la Lozère s’est bien battue. Attendons la suite ! | Les webs du Gévaudan

[…] précisé dés l’année suivantewebsdugevaudan.wordpress.com/2010/06/04/du-ftth-fiber-to-the-home-palois-au-ftth-fiber-to-the-hameau… . La vétusté du réseau cuivre rend urgent le remplacement des vieilles « armoires » par des […]

23 09 2016
Du FTTH (Fiber To The Hameau) au FTTH (Fiber To The Home) ? | Les webs du Gévaudan

[…] 2009 nous posions le problème de boucles locales optiques .En 2010 nous lancions l’idée de FiberToThe Hameau .Plus récemment  j’insistais, à propos des 150 communes lozériennes laissées pour […]

23 09 2016
Du FTTH (Fiber To The Hameau) au FTTH (Fiber To The Home) ? | Les webs du Gévaudan

[…] Dès 2009 nous posions le problème de boucles locales optiques .En 2010 nous lancions l’idée de FiberToThe Hameau .Plus récemment  j’insistais, à propos des 150 communes lozériennes laissées pour compte,sur […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :