Vers un « bouclier numérique » rural ?

8 11 2010

Création d’un réseau unique en fibre optique pour les zones rurales ? Réactivation d’une « vieille idée » suite au rapport Maurey 

http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/104000571/0000.pdf

 

 1-la fibre est nécessaire :

– L’évolution exponentielle des contenus (doublement tous les 18 mois, 90% des contenus en vidéos en 2015, ..) demandera une “tuyauterie”de grande capacité et évolutive, évidence confirmée par le sénateur Maurey dans son rapport : « les infrastructures actuelles, qui ont permis et accompagné l’essor de l’Internet tel que nous le connaissons maintenant, seront rapidement saturées et dépassées, et de nouvelles infrastructures, de plus grande capacité, seront indispensables pour acheminer les données et les informations sans cesse plus nombreuses »

– Le goût de la symétrie est avéré . Chez les palois connectés FTTH l’internaute devient fortement « contributeur » : s’ils consomment 2 fois plus d’informations qu’en Adsl en down load (voie descendante) les internautes en FTTH consomment 12 fois plus en upload ( voie montante ). https://websdugevaudan.wordpress.com/2010/06/04/du-ftth-fiber-to-the-home-palois-au-ftth-fiber-to-the-hameau-lozerien/#comments . Or seule la fibre optique apporte la symétrie. Le sénateur Maurey considère pour sa part que « le très haut débit est caractérisé par un débit symétrique de 100 Mbit/s ou plus »

Le plan national très haut débit lancé par le gouvernement est d’abord un plan fibre, orientation confirmée par le rapport Maurey « Les technologies alternatives disponibles n’offrant pas des performances de même qualité que la fibre, l’Etat doit donc porter une ambition forte en matière de pénétration de la fibre optique,au plus profond des territoires.. La fibre optique est « la » technologie du très haut débit ». Le sénateur ajoute à l’intention des éventuels sceptiques « aucune solution alternative à la fibre n’apportera une qualité de service comparable. Il convient de le mentionner explicitement pour éviter toute ambiguïté ».

-La France est en retard : 15ème rang européen http://www.pcinpact.com/actu/news/60156-tres-haut-debit-fibre-lituanie-france.htm ; 90 000 abonnés FTTH conte plus de 20 millions au Japon !….et l’Europe elle même est à la traîne « l’Europe est aujourd’hui largement distancée en matière de raccordement d’abonnés à des réseaux très haut débit par les deux leaders mondiaux que sont le Japon et la Corée » (rapport Maurey)

– Les freins actuels des opérateurs qui tirent sur la “vache à lait Adsl” tomberont bien un jour ! Le rapport Maurey est formel « Un grand nombre d’acteurs publics et privés n’ont hélas pas encore pris la mesure de ces enjeux et la nécessité de les relever. Certains acteurs pensent même à tort qu’il faut attendre l’expression des besoins plutôt que d’anticiper leur inévitable arrivée. Une telle position est dangereuse pour notre pays ».

2-La fibre est nécessaire partout

Outre ses effets directs en termes économiques et environnementaux largement détaillés dans son rapport le sénateur Maurey met l’accent sur une facette parfois oubliée « Le très haut débit représente enfin un enjeu majeur pour les populations en termes de qualité de vie ».Sur des aspects essentiels de la vie courante (santé,éducation, services publics) les ruraux déjà pénalisés physiquement du fait des distances ne doivent en aucun cas subir une « double peine » en étant défavorisés « numériquement » alors que le numérique est justement une opportunité historique de les sortir de leur isolement !
Le sénateur est formel « Afin de ne pas aggraver une fracture numérique déjà prégnante sur le territoire, il est absolument nécessaire d’envisager le déploiement de la fibre optique aussi loin qu’il sera possible de le faire, y compris avec le soutien de l’Etat. Affirmer cela n’est pas céder à un quelconque “élitisme technologique”, mais prendre acte que les technologies “alternatives” ou “palliatives” ne permettent pas d’atteindre un véritable « très haut débit » répondant aux besoins des entreprises et des citoyens »

Michel Mercier, ministre de l’espace rural, insiste pour sa part pour «que l’on vise d’emblée le déploiement du très haut débit sur l’ensemble du territoire et que le déploiement s’opère de façon concomitante et concertée sur les zones denses et les zones moins denses, sur l’urbain et le rural. »

  3-Mais la fibre ne sera jamais partout si on ne change pas le modèle !!

-Si l’on estime que le numérique peut être une chance historique pour l’aménagement du territoire
https://websdugevaudan.wordpress.com/2010/06/23/une-ruralite-en-tres-haut-debit-pourquoi-faire/#comments

– Si l’on partage les inquiétudes du sénateur Maurey ( « On ne peut donc pas exclure que l’approche retenue par le Gouvernement, découlant de la volonté de confier principalement l’initiative du déploiement des réseaux aux opérateurs privés, n’offre pas toutes les garanties d’un déploiement rapide et homogène sur l’ensemble du territoire, surtout si l’initiative privée s’avère moins dynamique qu’escompté ») ….craintes particulièrement fondées dans un département comme la Lozère !

-Si l’on estime que les citoyens ruraux ne doivent  pas subir de discrimination http://www.village-justice.com/articles/droit-information-Pierre-Ygrie,3292.html

-Si l’on pense que la concurrence par les infrastructures n’est pas pertinente dans les zones rurales (et peut-être ailleurs non plus !) et que la vraie concurrence ne doit porter que sur les services 

https://websdugevaudan.wordpress.com/2009/11/23/les-memes-infrastructures-partout-pour-les-memes-services-partout/#comments ,

position partagée par les clients bien évidemment mais aussi par la plupart des opérateurs pour qui « la concurrence par les infrastructures favorise l’opérateur le plus gros » et de ce fait «  n’aboutit  au bout du compte qu’à un écrasement de la concurrence » ! ( Source EuroTMT))

Alors il faut changer radicalement le schéma actuel et tout remettre à plat !

Le sénateur Maurey pointe, outre la complexité du système actuel « le risque d’assister à un déploiement en « tâches de léopard » qui pourrait s’avérer non optimal tant sur un plan technique qu’économique et conduire à une situation paradoxale : un surinvestissement dans les zones les plus rentables où plusieurs infrastructures potentiellement redondantes seront déployées par chacun des opérateurs et un sous-investissement, voire une absence totale d’investissement, sur le reste du territoire ».

Il indique par ailleurs que « d’autres solutions avaient été envisagées par les pouvoirs publics avant la finalisation du programme très haut débit, et notamment celle du déploiement d’un réseau national par un « opérateur mutualisé », à l’instar de ce qui devrait être mis en oeuvre en Australie »et pointe, entre autres avantages d’un tel système «  garantir une égalité de traitement entre tous les citoyens » !

Le président de l’autorité de la concurrence lui mème, qui était naguère opposé à la séparation fonctionnelle entre réseau et services n’écarte plus cette solution si elle « s’avère être le seul instrument à même de garantir une concurrence effective»( Source EuroTMT)

Si cette solution n’a pas été retenue nationalement pourquoi ne le serai-elle pas pour les zones rurales ? Nous avions déjà  fait un papier sur la nécessité d’un réseau unique en 2006 !
http://www.lozere-online.com/websdugevaudan/index.php?2006/06/19/53-les-3-i-du-tres-haut-debit-en-lozere . 4 ans plus tard, nous avons beau chercher , nous ne trouvons pas d’autres solutions !
(1)Le budget global du département étant de 112 millions d’euros je ne vois pas par quel miracle les collectivités territoriales pourraient dégager un financement significatif pour installer un réseau optique !

Quant au financement d’un réseau unique rural , avec les différentes sources de financement suggérées dans le rapport Maurey et la proposition de loi de Pierre Morel (http://www.assemblee-nationale.fr/13/propositions/pion2891.asp  ) , en y ajoutant l’affectation des profits réalisés par FT sur la boucle locale …) , on couvre la France en fibre optique dans 5 ans !!

Tout en saluant les initiatives gouvernementales en faveur du trés haut débit et l’excellent rapport du sénateur Maurey il est temps de poser les questions qui fâchent si l’on veut avoir enfin les bonnes réponses .

Il est temps de créer un « bouclier numérique  rural » !

Pierre Ygrié

8 novembre 2010

Advertisements

Actions

Information

48 responses

8 11 2010
AIGOUY Alain

C’est le rapport d’un sénateur…. Pour moi , c’est de l’hebreu…..Je préfererai une synthése de ce rapport…!!! D’autre part, je m’aperçois que beaucoup d’eau aura coulé sous le Pont avant d’avoir le trés haut débit et que le consommateur devra mettre la main à la poche pour faire avancer les choses..!!! C’est regrettable mais nous avançons à petits pas… Faites bouger les choses Monsieur le Président…..

8 11 2010
Huelin

http://www.bouclier-rural.net/Vers-un-bouclier-numerique-rural_a116.html
Je vous salue bien amicalement,
Jean-Philippe Huelin
Animateur du site « Vers un bouclier rural »

8 11 2010
Honnorat Paul (Webs du Gévaudan)

« C’est le rapport d’un sénateur » … Oui et nous ne devrions pas faire la fine bouche lorsqu’un élu comprend les choses et se « mouille » pour les faire avancer. Ces élus là sont si peu nombreux qu’il NOUS appartient de les encourager !! Lorsque ceux-ci seront assez nombreux, ils auront avec NOUS plus de poids.
Le Gouvernement dit souvent qu’il doit faire de la pédagogie pour nous faire « avaler certaines couleuvres », je dirais à l’inverse que nous avons beaucoup à faire de notre côté pour expliquer nos besoins à nos élus communaux, départementaux, et régionaux !
J’ai encore entendu de la part de l’un d’entre eux que « si solution il y a pour la Lozère, elle ne peut pas être filaire »
Et bien si, la solution est filaire (fibre optique) car en région montagneuse les ondes ont du mal à se propager, mais cela il ne veut pas l’entendre …
Désespérant !
Voilà pourquoi je crois à l’encouragement de ceux qui comprennent les enjeux, et à la pédagogie pour les autres … Il y a du boulot.
Et en effet, Alain, il va encore couler de l’eau sous les ponts !

8 11 2010
websdugevaudan

Hello les p’tits gars des Webs (Alain et Paul)

Ne désespérons pas . Nous ne sommes pas tout seuls ! Vous avez vu le mot sympa de Jean-Philippe Huelin, animateur du site “Vers un bouclier rural” ? ça ne s’invente pas ! et il a un temps d’avance sur nous !!
Heureusement que j’ai ajouté « numérique » ! Nous ne pourrons pas être accusés de plagiat !

Blague à part je vous invite à visiter http://www.bouclier-rural.net/ si vous ne l’avez pas encore fait

Merci à Jean-Philippe Huelin d’avoir repris notre article 😉

8 11 2010
Bernard GARRIGUES

Faudrait que quelqu’un d’un peu pédagogue explique le truc des amortissements et de la dotation pour la modernisation de FT afin de montrer que le pognon nécessaire au maintien à niveau du réseau de distribution existe et est disponible très rapidement : l’arnaque FT.

Qu’un autre dépiaute le pourquoi et le comment des techniques asymétriques en expliquant qu’une paire de cuivre peut supporter le même débit en montant ou en descendant avec la même atténuation.

Expliquez aussi le processus de volonté politique et l’intérêt que ce soit les communes qui soit maître d’ouvrage dans le déploiement en FO de la boucle et de la sous-boucle locale.

9 11 2010
websdugevaudan

Bernard,

Autant ta première suggestion (le « truc » des amortissements et de la dotation pour la modernisation de FT )me parait urgente (et tu me parais bien placé pour traiter le sujet ;il y a quelques éléments ici http://www.zdnet.fr/actualites/fibre-optique-pourquoi-ca-ne-decolle-pas-39755818.htm )
autant la seconde,alors qu’on milite pour du « tout fibre » risque d’être confusante tant qu’on n’aura pas traité les principaux problèmes (cf idées simples points 1à 4 ci-dessous)
Quant à la troisième (l’intérêt que ce soit les communes qui soient maître d’ouvrage dans le déploiement en FO de la boucle et de la sous-boucle locale.) je veux bien mais, pour ce qui concerne les communes lozériennes, avec quels budgets ? et comment articuler ces initiatives locales avec le rôle du gestionnaire du réseau unique dont je parle dans l’article .?

Je pense, pour ce qui me concerne, qu’il faut en rester à des idées simples ;
1-besoin d’un réeseau unique tout fibre
2- quel montage juridique pour ce réseau ?
3-quels financements ?
4- l’aide apportée par les collectivités locales dans la phase préparatoire (cartographie des ré seaux existants) et dans la réalisation de bouts de réseaux ( travaux+fourreaux)

Sur les besoins les collectivités de base ne me paraissent pas compétentes . Le besoin de réseau fibre partout doit être « imposé » et découler naturellement d’une volonté politique forte . En 2002 André Marcon, lors de la manifestation des Webs du Gévaudan à Marvejols, disait « notre principal risque aujourd’hui est de sous évaluer les besoins de demain » Cette « évidence » me parait encore plus d’actualité aujourd’hui car on n’imagine pas ce que nous apportera un réseau tout fibre symétrique à plusieurs..mégas aujourd’hui et gigas demain !(cf Japon ) !! Hervé Maurey l’a bien compris quand il écrit : « Certains acteurs pensent même à tort qu’il faut attendre l’expression des besoins plutôt que d’anticiper leur inévitable arrivée. Une telle position est dangereuse pour notre pays ».

Or aujourd’hui anticipation = Fibre partout ! Ne polluons pas notre réflexion . Bien sur que expliquer « qu’une paire de cuivre peut supporter le même débit en montant ou en descendant » n’est pas inintéressant d’autant que lorsque tous les sous répartiteurs seront fibrés et qu’on aura du FTTH rural (Fiber To Tje Hameau) dans tous les hameaux de Lozère cette réflexion, valable sur de courtes distances, sera la bienvenue pour « améliorer » l’inévitable bout de cuivre restant entre le sous répartiteur et l’abonné en attendant le vrai FTTH ! ….mais il y a d’autres urgences (point 1 à 4 ci-dessus)

9 11 2010
Bernard GARRIGUES

Tu ne peux pas défendre le principe du FACE sans défendre le transfert de la maîtrise d’ouvrage de FT aux communes. C’est en cela que la proposition de loi de MOREL est (redoutablement) opérationnelle.

Tu ne peux pas, en même temps, dire que tous les abonnés financent la modernisation du réseau de distribution (et au delà) en payant ce que FT leur réclame en amortissements et en provisions, et prétendre que les communes lozèriennes n’ont pas de budget pour ce faire. Le truc de la maîtrise d’ouvrage c’est de faire passer le pouvoir de décision en la matière du détenteur du pognon à ceux qui un projet politique de valoriser le réseau de distribution.

Quand aux techniques asymétriques, c’est là où gît la démarche de pute des « propriétaires de réseau » et tous ceux qui font (beaucoup) du cash sur les abonnements ADSL. Faut détruire les techniques asymétriques : il n’y aura jamais de déploiement vers la fibre tant que les techniques asymétriques permettront de faire plus de cash avec elles qu’avec la fibre ; et de créer du monopole douillet.

A quoi cela sert d’avoir démonté durant des mois le coût du fibrage pour, au moment où l’opinion bascule (cf le projet de loi Morel, les amendements Marleix au Sénat, la déclaration de Silicani) et de continuer à se bagarrer sur du financement : la question devient, non le financement de la fibre, mais bien celle du droit universel à la fibre (en commençant par le fibrage des territoires ruraux).

9 11 2010
Bernard GARRIGUES

« ceux qui ont un projet politique » !!!!!

9 11 2010
Bernard GARRIGUES

J’ai eu une réponse de Céleste : ils ne peuvent pas travailler pour le petit nuage des e-gueux !

L’avenir s’annonce ardue.

Quelqu’un d’autre ?

10 11 2010
Pierre Ygrié
15 11 2010
15 11 2010
Bernard GARRIGUES

C’est vrai que j’ai gardé le souvenir que Besson avait l’air d’avoir compris la logique des réseaux de l’économie numérique mais son action semble n’avoir laissé aucune trace politique. Quelqu’un se souvient-il d’une de ses 150 ou 160 propositions en la matière ? De là à prétendre qu’il s’agit d’un ministre fortement dévalué qui prend la suite de NKM, il n’y a qu’un pas facile à franchir. J’ai mauvaise opinion de l’homme et son image me paraît des plus désagréables.

Il faut aussi remarquer qu’il hérite d’une distribution des cartes des plus favorables depuis très longtemps. Tous les rigolos sont complètement hors jeu devant l’opinion et il y a tout de même un paquet de grandes gueules qui maintenant la ferment de peur de se mettre du côté des cons.

Reste à savoir si la consultation de NKM (qui a fait un flop dans l’opinion des internautes moyens) va laisser des traces. Je veux bien que la mission d’un ministre soit de lister tous les moyens de faire du pognon avec internet ; pourquoi pas un ministre du PQ alors ?

15 11 2010
websdugevaudan

Un peu d’air Bernard…avec un élu local …qui se bat, lui;-)

pour son village http://www.saintsauveurdepeyre.fr/public/

et pour l’intérêt général !
http://www.midilibre.com/articles/2010/11/15/MENDE-La-Poste-la-colere-de-Michel-Guiral-1452302.php5

Chapeau Michel 😉

15 11 2010
Bernard GARRIGUES

Merci de tes infos. Il est vrai que les certitudes de Michel Guiral me laissent pantois :

1/ Chaque fois que je paie mes impôts je me concentre très fortement afin de me convaincre que je participe au bien commun dont chaque français pourra paisiblement jouir. J’ai quelques peines à croire qu’ils existent des élus pour penser que les impôts sont le bénéfice que les communes (par exemple) peuvent espérer de l’économie locale.
2/ Il me semble que tous les élus lozèriens doivent savoir que le département ne produit que de l’énergie renouvelable (100%) et que sa production est excédentaire (en année moyenne). En 2009, 1,5% seulement de l’énergie consommée en France est d’origine éolien ; il m’étonnerait fort qu’en bout de plan, la production éolienne dépasse 2% de l’énergie consommée.
3/ Si cela se trouve, les événements qui font pousser un coup de gueule à Michel GUIRAL sont la conséquence directe des décisions prises par le conseil municipal de St Sauveur de Peyre sous sa houlette.

Faudrait inventer un moulin à mégabits (un google local indélocalisable) afin de répondre à la question du THD dans les communes rurales de Lozère. A vue de nez, St Sauveur de Peyre doit être à 3 km du backbone de Covage sur l’A75 : il s’agit d’une délégation de service public (DSP).

16 11 2010
websdugevaudan

Altitude infrastructures (qui intervient en Lozère), n’est pas concerné par le rachat d’Altitude télécom par le groupe Numéricable completel

http://www.01net.com/editorial/523554/completel-rachete-altitude-telecom/

16 11 2010
websdugevaudan

Réseau mobile, même de 4ème génération, vite saturé ?

http://www.generation-nt.com/lte-volume-data-mobile-reseau-spectre-actualite-1116261.html

Si l’info se confirme (et elle se confirmera !!) elle nous conforte dans notre conviction d’avoir en zones rurales les deux réseaux, le fixe et le mobile au risque d’être des citoyens numériques de seconde zone et de ne pas avoir le même droit à l’information qu’un citadin
http://www.village-justice.com/articles/droit-information-Pierre-Ygrie,3292.html

16 11 2010
Bernard GARRIGUES

Bien sûr. Bien sûr aussi que les lozèriens, au plus haut du mois d’août, ne parviendront pas à saturer le réseau 4G (ni même 3G). Il est aussi bien possible qu’un opérateur alternatif casse le beau jackpot de la téléphonie mobile en France ou que quelques bricoleurs de génie parviennent à détourner ces techniques à péage. Nous avons eu droit à une période radios libres ; pourquoi pas une période mobile libre ?

18 11 2010
Bernard GARRIGUES

N’avez vous pas l’impression que le temps de THD s’est arrêté dimanche ?

19 11 2010
websdugevaudan

Je ne sais pas si le temps du THD s’est arrtété. J’ai pour ma part fait part de mes inquiétudes
Ici
http://www.jailafibre.eu/index.php/smallnews/detail?newsId=5277&_newsletterjob=1996771
ou là
http://www.jailafibre.eu/index.php/smallnews/detail?newsId=5265&_newsletterjob=1996771

Je sais simplement que nous devons poursuivre le combat . Un nouveau cadre règlementaire pour les zones peu denses est en préparation à l’Arcep. Je veux bien essayer de « faire remonter » quelques idées…sans illusions mais on peut toujours essayer 😉

Pour m’aider à préparer un papier ci-dessous un extrait de la vingtaine de questions posées dans le cadre d’une consultation publique sur la couverture du territoire en THD dans les zones les moins denses

1– Identifiez-vous des besoins spécifiques d’accès aux ressources de la société de l’information concernant les zones les moins denses, que ce soit en termes de services ou en termes d’accessibilité (domicile privé, entreprises, lieux ouverts au public) ?

2-Quelles solutions technologiques vous semblent en mesure de contribuer à la couverture du territoire dans les zones où des réseaux à très haut débit en fibre optique ne seraient pas
déployés à moyen terme ? Quels sont leurs avantages et leurs inconvénients respectifs ? D’autres solutions doivent-elles être considérées ?
Quels sont les freins (économiques, techniques, juridiques…) au déploiement de ces
technologies ?

3-Sur la base de quels critères ou de quelle méthodologie est-il possible d’identifier les zones qui n’ont pas vocation à être couvertes rapidement par les réseaux à très haut débit en fibre optique ? Un coût de raccordement plafond peut-il être pris en compte et, le cas
échéant, sur quelle maille géographique devrait-il être mesuré ?
.

4- Pour les foyers les plus isolés, le coût de raccordement par les réseaux terrestres pourrait s’avérer excessif, justifiant le recours à une solution satellitaire. Sur la base de quels critères
ou de quelle méthodologie est-il possible d’identifier les zones sur lesquelles les coûts de raccordement par les réseaux terrestres pourraient s’avérer excessifs ?

5-Comment s’assurer que les projets de montée en débit sur la boucle locale existante et de modernisation des réseaux câblés ne créent pas de distorsion de concurrence ?
Quelles garanties en termes d’accessibilité et d’ouverture peuvent être proposées dans le cadre de projets de modernisation des réseaux câblés ou du réseau téléphonique ?

6-Le déploiement de technologies avancées telles que le VDSL ou le VDSL2 sur des zones ciblées est-il pertinent en France ? Si oui, quelles performances et quelle couverture
pourraient être attendues ?

A nos « cogitations » !!

19 11 2010
Bernard GARRIGUES

Le rapport Maurey fait état d’un CA de 24 milliards pour FT (en le comparant aux autres opérateurs). Apparemment, il s’agit du CA en France. Voir les comptes consolidées publiés sur internet.

http://www.daily-bourse.fr/resultats-FRANCE-TELECOM-chiffre-affaire-FR0000133308.php

19 11 2010
Bernard GARRIGUES

Les questions de Pierre me paraissent intéressantes pour deux raisons :

1/ Si nous arrivons à y répondre rapidement et naturellement, nous aurons progressé beaucoup dans la connaissance des capacités du net.
2/ Elles doivent permettre de faire apparaître les anomalies de la logique commerciale des techniques utilisées.

19 11 2010
websdugevaudan

Merci Bernard d’essayer( de « cogiter » auix questions que je pose

Celà étant J’étais hier aux journées de l’Idate à Montpellier . …Impressionné par le nombre et la qualité des intervenants et des participants…et mon « oubli » de la langue anglaise ! heureusement les écouteurs sont venus à mon secours car près de la moitié des topos étaient en anglais ! Les seuls que j’arrivais à comprendre un peu étaient des français parlant un (mauvais) anglais ….

Ce que j’y ai appris conforte

1-notre « double conviction »:
-avoir partout sur l’ensemble du territoire les deux réseaux Internet de
demain,
le fixe en fibre optique (réseau principal) et le mobile « aérien » (complémentaire)
-créer un réseau unique neutre et ouvert au moins dans les campagnes à défaut de le faire partout

2-mes inquiétudes quant à la prise en compte de cette DEMANDE de RESEAU UNIQUE !

J’ai essayé de les traduire en commentaires sur
http://www.zdnet.fr:80/actualites/explosion-du-trafic-data-fixe-et-mobile-qui-paiera-la-facture-39756149.htm

mais d’autres papiers ou vidéos sont également instructifs :

http://www.lexpansion.com/high-tech/on-a-ete-bloque-longtemps-par-le-standard-du-forfait-adsl-a-30-euros_242659.html

http://www.zdnet.fr:80/actualites/explosion-du-trafic-data-fixe-et-mobile-qui-paiera-la-facture-39756149.htm
http://www.degroupnews.com/actualite/n5511-europe-tres_haut_debit-internet-fibre_optique-deploiement.html
http://www.challenges.fr/actualites/entreprises/20101117.CHA0250/il_y_a_un_risque_de_nouveau_monopole_dans_le_mobile.html
http://www.zdnet.fr/actualites/tv-connectees-le-fosse-semble-se-creuser-entre-google-et-les-chaines-de-tele-39756176.htm

19 11 2010
Bernard GARRIGUES

Je viens de consulter d’affilé tous les sites de tes messages : complètement dingue. Cela me rappelle l’épisode Générale des Eaux où pendant des mois nous avons entendu en boucle que l’eau n’était pas assez chère en France jusqu’à la déconfiture finale de Messier et la fin du round média sur le prix de l’eau.

Les opérateurs français ne peuvent pas s’en tirer avec le prix des télécoms en France. Pensez donc que l’ARPU (chiffre d’affaire mensuel moyen par client) atteint 145 $ ! (soit 103 €) au EU ! il nous a semblé qu’une étude sur le sujet faisait apparaître une dépense mensuelle moyenne par client en France de 113 € (soit 158 $). Ce sont des types de niveau international qui disent cela avec un aplomb et un sérieux à toute épreuve.

Même raisonnement incohérent sur la bataille à mort entre les acteurs industriels du net pour se partager des profits pharamineux. Faut trouver le couilllon qui va investir afin que chacun ait, équitablement, droit à son jackpot perso. Le partage de « la chaîne de valeur ». Ce qui me rappelle ce président de hedge found EU qui disait qu’en matière d’industrie financière, l’art était de se trouver au bon bout de la chaîne.

Finalement, j’ai l’impression cruelle que les gens comme nous (webs du Gévaudan) sommes le choeur des pleureuses de la tragédie grecque, là afin de mettre en valeur la saga des héros du net : apple, google, microsoft, FT, etc …

C’est touchant tous ces grands garçons à la recherche du bon modèle économique ; faudrait peut-être les orienter vers les bons modèles moraux sur orbite et qui ont fait leurs preuves.

20 11 2010
Bernard GARRIGUES

Je vous propose une réponse à la première question de Pierre :

Les besoins spécifiques (des territoires peu denses) portent fondamentalement sur les ressources de la société de la connaissance ; pas sur les ressources de la société de l’information. C’est-à-dire, sur l’information pertinente pour un acteur local singulier dans un réseau local singulier. Le premier échelon de cette logique est la mutualisation des connaissances locales et la mise en réseau social, point par point, de l’ensemble des acteurs locaux. La question de l’accessibilité au stock mondial de connaissances se pose pour le réseau local, pas pour chacun des acteurs, quelles que soient ses singularités ; sachant que si le réseau local est correctement mutualisé (densité 100%), tout accès efficace d’un acteur local au stock est partageable en temps réel entre les acteurs en réseau local.
Cette logique fait apparaître deux questions : (1) celle du taux de pertinence des données brutes délivrées par le réseau mondial (formatage commercial, médiatique …) ; (2) celle de la dépollution des données trouvées. (Intuitivement, j’affirmerais que, en matière de recherche de connaissances, les données délivrées par le réseau mondial ne dépassent pas 1% de taux de pertinence.)

20 11 2010
websdugevaudan

Tu as raison, Bernard, de poser la question de l’« information pertinente », de la « mutualisation des connaissances locales et la mise en réseau social, point par point, de l’ensemble des acteurs locaux » mais je me pose une question bête : ces préoccupations sont-elles spécifiques aux habitants des zones peu denses ?

Qu’il y ait de nouveaux métiers de « trieurs d’informations » pour permettre à des acteurs d’un territoire d’accéder rapidement à l’information pertinente est une chose mais n’est-ce pas valable aussi bien en ville qu’à la campagne ? Par quelque bout que l’on prenne les choses la question d’un accès égal à l’information, pertinente ou non, se posera ! et quand on pense que 90% du contenu sera de la vidéo en 2015, que les réseaux mobiles seront hypersaturés , que seul le réseau fixe en fibre optique pourra absorber toutes les infos, si l’on veut un accès égal où que l’on soit la question de la création d’un réseau unique reste entière. C’est ce que j’ai essayé de dire dans mon commentaire à l’article, fort intéressant par ailleurs, sur les réseaux mobiles
http://www.zdnet.fr/actualites/explosion-du-trafic-data-fixe-et-mobile-qui-paiera-la-facture-39756149.htm

Cette question du réseau unique et de son financement est tabou !!
J’ai posé la question à JL Silicani qui m’a répondu « mutualisation des réseaux mobiles » ! . J’allais prolonger ma question en lui demandant « et les réseaux fixes » ? quand est arrivé …Eric Besson (via vidéo) lequel n’a fait aucune annonce.
Mais même si le président de l’Arcep m’avait répondu « mutualisation des réseaux fixes » j’aurais immédiatement réagi en disant « quels réseaux » ? Pour mutualiser il faut déjà avoir envie de venir poser de la fibre dans des territoires non « rentables » ! Alors à part un réseau public unique fiancé par un dispositif établi à partir d’un cocktail de propositions « Maurey /Morel » je ne vois pas !! et même si, par hypothèse, les 4 opérateurs décidaient d’investir ( ??) il faudrait bien trouver un gestionnaire unique. Qui ?

20 11 2010
Bernard GARRIGUES

La question du financement est tabou parce qu’elle pose une question qui fâche : qui se partagent les dividendes pharamineux du net, comment et pourquoi (tu l’as entendu comme moi puisque tu y étais) ? J’ai appris « lorsque je n’étais encore qu’une graine de loup anxieux » qu’aucune contradiction ne résistait à trois pourquoi ?

La saturation des réseaux est un faux problème mais un réel symptôme (j’assume cette affirmation) de l’évolution toxique du web.

Ta question n’est pas bête mais tu as entendu comme moi (tu y étais) que les EUniens acceptaient de payer 145 $ par mois pour avoir accès aux vomis des chaînes télés bas de gamme ; donc à du 100% asymétrique.

Je suis tout à fait d’accord que l’accès égalitaire à l’information est une revendication forte d’une société démocratique. Mais ce n’est pas cela qui fait la singularité de la demande des territoires ruraux en THD. J’apporte au débat mes arguments de géographe du développement local ; pas ceux de TF1. (Tu as entendu comme moi que google était en capacité de diffuser gratuitement les émissions intéressantes de TF1 en y incrustant de la pub, donc en éliminant la pub de TF1 ; donc de vidanger le CA de la chaîne.)

20 11 2010
websdugevaudan

Quandtu écris « ce n’est pas cela qui fait la singularité de la demande des territoires ruraux en THD » je veux bien mais quoi aors en une phrase simple claire et directement compréhensibe par tout le monde ?
J’ai l’esprit un peu « mbué » ce soir (je sors d’un salon des vins! ) je ne suis pas certain de tout comprendre;-)

21 11 2010
websdugevaudan

Eric Besson dévoilera très prochainement une liste de sites de réseaux pilotes de fibre optique
http://www.universfreebox.com/article12518.html
Le projet Lozérien fera t-il parti des heureux élus ?

Celà étant, à part ça, comme je le disais plus haut, Eric Besson n’a rien dit, selon moi, au Digiword de l’Idate

21 11 2010
Bernard GARRIGUES

Il y a deux moyens d’expliquer le truc :

1/ Lorsque tu réponds à un questionnaire, tu indiques en préalable ta logique et tes préconceptions.
2/ Tu réponds à chaque question en affirmant ton point de vue. (c’est celui que j’ai choisi).

Exemple : Dire que 99% des infos seront diffusées par vidéo est peu dire. Dans la vidéo de 7L ECO (dont tu nous a donné le lien), pour moi, en 512 k/s, elle est hachée en tranches de 3 secondes (cela te donnes une info de type « tôle ondulée ». Du coup, soit tu jettes prompto à la poubelle, soit tu essayes de rabouter le discours de Gilles Fontaine (mais les chevilles que tu vas rajouter sont de toi et modifient peut-être à 100% l’info). En plus, tu as l’intervieuweuse qui est sympa à voir et qui pollue grave le discours haché de Gilles Fontaine. Cela veut dire que tu as perdu 20 mn à acquérir une info que tu n’as pas acquise mais qu’au passage tu as avalé un tas de mots et d’images non pertinents. Gilles Fontaine a le discours d’un technicien de haut vol (c’est la vaseline) mais aussi le discours politique de quelqu’un qui est chargé d’expliquer aux oies du capital comment utiliser IP pour faire du pognon.

Du coup, tu as une proposition simple et claire : »Les besoins spécifiques (des territoires peu denses) portent fondamentalement sur les ressources de la société de la connaissance. » Dont nous pouvons débattre sans aucune espèce d’incompréhension.

24 11 2010
Bernard GARRIGUES

De l’infos :1/ Nous trouvons les bilans et comptes de résultats sommaire de FT (du 31/12/2003 au 31/12/2009), donc 7 exercices, sur internet. Deux remarques : (1) à l’actif, les immobilisations corporelles (le réseau) passe de 30,6 à 24,3 milliards (donc décapitalisation) ; (2) au passif, les provisions pour charges non courantes passent de 14,8 à 2,1 milliards (les excédents varient de 3,7 à 3 milliards en passant par un max de 6,4 en 2005). Les provisions ont été employées mais pas pour moderniser le réseau.
2/ Le rapport Maurey indique que FT avait été autorisée à affecter une part de son CA à une dotation de modernisation ( ce que j’ignorais) ; par ailleurs, le prix appliqué aux abonnés comporte une part affecté aux amortissements (c’est à dire au maintien à niveau technique du réseau). Ni Maurey, ni Morel ne mettent l’accent sur le fait que FT a encaissé le financements des amortissements et de la modernisation ; donc quelle dispose des moyens financiers pour faire face à une modernisation (en FO) de son réseau de distribution sans aucun nouveaux apports des clients ou des FAI.
3/ Personnellement, je pense que, compte tenu de l’évolution extrêmement rapide des techniques FO, il faut réduire le temps d’amortissement du réseau à 10 ans (la position de Maurey et de Silicani serait plutôt 15 ans).
4/ Ni Morey, ni Morel n’ont vu que FT était en capacité financière de fibrer à marche forcée le réseau de distribution en commençant par les territoires ruraux. Tous les deux ont travaillé sur l’hypothèse qu’il fallait doter un fonds ad hoc financé de manière diverses et variées. Morel parle d’une taxe sur le tabac. Silicani s’est rendu compte que la modernisation du réseau pouvait être faite en restant dans limite de la dotation aux amortissements et l’a dit en douceur en parlant de 25 milliards en 15 ans.
5/ Morel, dans sa proposition de loi, propose la création d’un Fonds d’amortissement des charges d’installation du très haut débit, sur le modèle de ce qui avait été fait pour l’électrification (FACÉ). A mon avis, l’intérêt de ce fonds réside dans le fait qu’elle transfère la maitrise d’ouvrage de la modernisation du réseau de distribution de FT aux communes pour deux raisons : (1) FT est incapable de la faire (et son actionnaire à 27% l’État, incapable de le lui imposer) ; (2) elle contraint les communes a être demandeuse de l’équipement afin d’en bénéficier. Par contre sa proposition sur le financement est du vomi de chat et il manque la définition du droit individuel à être connecté à 100 M/s.
6/ Problème : Le rapport Maurey (page 29) parle d’un chiffre d’affaire de FT de 23,6 milliards, en France, avec un excédent brut d’exploitation de 9,2 milliards et un résultat opérationnel (rentabilité réelle de l’entreprise) de 7 milliards sans en tirer aucune conclusion. (Vous savez comme moi qu’il existe des officines qui s’occupent de formater les infos afin de leurrer l’opinion publique, voire les actionnaires). 30% du résultat de FT est du bénéfice !
7/ Il appartient évidemment à FT de doter le Fonds d’amortissement des charges d’installation du très haut débit sans aucune restriction ; la part du fonds d’amortissement abondée par la commune afin d’accéder à l’équipement devant évidemment être soustraite des coûts d’amortissement mis à la charge des abonnés, en général, et des abonnés de la commune maître d’ouvrage, en particulier : ils ont avancé ces amortissements par leurs impôts locaux.

24 11 2010
Bernard GARRIGUES

Il faut lire :

30% des recettes de FT est du bénéfice.

25 11 2010
26 11 2010
websdugevaudan

Ci-dessous un commentaire sympa, posté sur l’article de notre blog « notre projet pour la Lozère » d’un habitant…de la région parisienne …comme quoi il y a des « oubliés du très haut débit » ailleurs qu’en Lozère !
« Pour vous réconforter un peu, allez faire un tour sur notre site des communes oubliées du Val d’Oise : http://treshautdebit.bouffemont-assoc.fr/ nous avons fait un lien sur votre site.
En grande banlieue d’Ile de France notre situation n’est pas plus enviable, voire pire car les forces politiques ne parlent pas de la même voix et les opérateurs télécom nous ignorent totalement
. »
Je vais mettre un lien vers leur site sur notre blog…c’est la moindre des choses

Notre « combat » commence à etre connu 😉

Ci-dessous en rappel les « amis » qui ont apparemment bien aimé nos dernières interventions
http://lutte-contre-56k.blogspot.com/2010_09_01_archive.html
http://www.net-village.org/pro/2010/09/02/3222/
http://www.e-alsace.net/index.php/tribune/get?newsId=77
http://www.bouclier-rural.net/Vers-un-bouclier-numerique-rural_a116.html?com
http://www.e-oise.net/index.php/tribune/detail?newsId=71
http://www.zevillage.net/2010/01/la-fracture-numerique-de-la-lozere-sur-france-info/
http://blog.lesenfantsdunumerique.fr/post/2010/06/29/%22Une-ruralit%C3%A9-en-tr%C3%A8s-haut-d%C3%A9bit-pour-quoi-faire-%22
http://billaut.typepad.com/jm/2010/05/la-fibre-optique-%C3%A0-villiers-le-mahieu-dans-les-yvelines.html
http://mlebon.typepad.com/hd_rural/


Et, plus globalement les blogs qui parlent de nous et/où l’on intervient (ne pas hésiter à exploiter cette piste !)

http://www.ariase.com/fr/news/altitude-david-el-fassy-wibox-article-2453.html
http://www.ariase.com/fr/news/30-millions-haut-debit-zones-rurales-fedear-article-2377.html
http://www.zdnet.fr/actualites/fibre-optique-pourquoi-ca-ne-decolle-pas-39755818.htm
http://www.lefigaro.fr/medias/2010/09/08/04002-20100908ARTFIG00231-laurent-blanchard-invite-du-buzz-media-orange-le-figaro.php
http://www.e-alsace.net/index.php/smallnews/get?newsId=5265
http://www.blogmci.com/odebit-2010/
http://www.wikio.fr/news/Pierre+Ygri%C3%A9
http://infos.lagazettedescommunes.com/40906/haut-debit-dans-les-zones-rurales-30-millions-deuros-pour-34-projets/
http://cleslimousin.com/blog/index.php?option=com_content&view=article&id=91:ruralite-et-tres-haut-debit&catid=26:adsl-haut-debit&Itemid=15
http://www.alvinet.com/actualite/article-6692069-la-lozere-tel-le-village-gaulois-pierre-ygrie-promu-bill-gates.html
http://www.e-alsace.net/index.php/smallnews/get?newsId=5060
http://www.e-64.net/index.php/smallnews/detail?newsId=5166
http://www.telesatellite.com/actu/tp.asp?tp=39572
http://lutte-contre-56k.blogspot.com/2010/09/retour-sur-ruralitic-par-pierre-ygrie.html
http://www.lenouveleconomiste.fr/tres-haut-debit-la-course-a-la-fibre-optique/
http://evenementssolidarite.solidairesdumonde.org/archive/2010/03/27/comment-les-tic-redefinissent-elles-les-contours-de-notre-so.html
http://www.jailafibre.eu/index.php/smallnews/detail?newsId=4974&_newsletterjob=1457603
http://www.zevillage.net/2010/06/interview-video-de-pierre-morel-a-lhuissier-le-teletravail-est-bon-pour-lamenagement-du-territoire/
http://www.itespresso.fr/tres-haut-debit-en-france-deploiement-uniforme-ou-priorite-aux-zones-tres-denses-35216.html
http://www.lexpansion.com/high-tech/le-gouvernement-devoile-son-plan-pour-le-tres-haut-debit_224893.html
http://forums.wikio.fr/wikio/Reaction-a-l-actualite/Politique/francois-rapport-financement-sujet_146612_1.htm
http://nkm-blog.org/troublante-telepresence/
http://www.universfreebox.com/article12518.html

Lozériens de Lozère..
Lozériens de Paris http://www.lozeriens-de-paris.com/
Et amis de tous les coins de France
En nous regroupant tous nous arriverons peut-être à « faire bouger les lignes » 😉
L’union fait la force !

26 11 2010
Bernard GARRIGUES

Proposition de réponse à la 2ème question :

Il n’existe aucune raison politique ni aucune loi économique qui justifieraient que la technique FO soit, en même temps, choisie comme la plus pertinente pour l’ensemble des abonnés et d’en exclure certains. Actuellement, les données (qui paraissent) sûres établissent que le déploiement de la fibre pour un seul abonné est moins coûteuse que le remplacement par une paire cuivre en bon état. De plus, nous ne disposons d’aucune données comparatives sur les différentes techniques à choisir portant sur les coûts réels, les débits, les distances et les atténuations. Enfin, nous n’avons aucune information sur le déploiement, représenté par une carte du territoire, des différentes techniques, d’une part, et, d’autre part, sur l’existence d’autres techniques, coûteuse ou non, de diffusion symétrique des informations.
Il existe trois autres réseaux qui desservent à presque 100% les logements et le territoire : électrique, télévision et route. Il paraît assez remarquable que les techniques potentiellement gratuites : wimax (et les techniques sœurs) pouvait très bien utiliser le réseau de TDF afin d’apporter un débit symétrique intéressant et la TNT presque partout et la technique CPL pouvait utiliser le réseau EDF. En alternative, il nous est proposé le choix entre des techniques à péage potentiellement élevés : 4G, satellite ou VDSL.

26 11 2010
Bernard GARRIGUES

Ne te fais pas de souci, Pierre, le Besson, il est là pour exclure les e-gueux chiants comme il a organisé la noria sur les roms.

27 11 2010
websdugevaudan

Sympa ce blog;-)

http://www.zdnet.fr/blogs/infra-net/haut-debit-des-projets-de-reseaux-d-interet-collectif-et-une-plateforme-pour-les-faire-vivre-39752006.htm

Je découvre seulement aujourd’hui cet article de mai 2010 toujours d’actualité !

27 11 2010
websdugevaudan

Noèl des internautes des « zones rentable et Noèl à la campagne !

Orange lance pour Noël « La Fibre Premium », la première offre fibre avec
un débit symétrique de 100 Mbits/s et un enregistreur TV numérique de
160 Go

http://www.orange.com/fr_FR/presse/communiques/cp101126fr2.jsp

29 11 2010
websdugevaudan

Je soumets à votre réflexion quelques éléments qui renforcent notre double conviction d’équipement des territoires ruraux en fibre optique

La migration vers la 4G/LTE se précise
http://www.reseaux-telecoms.net/actualites/lire-la-migration-vers-les-services-4g-lte-se-precise-22801.html

mais , en France l’accouchement risque d’être difficile
http://www.reseaux-telecoms.net/actualites/lire-4g-impossible-de-savoir-ce-que-veut-reellement-eric-besson-22811-page-1.html

et même quand le « bébé » sera là il ne résoudra pas tous les problèmes !
L’explosion des contenus
-déjà constatée dans les pays qui ont la LTE
http://www.generation-nt.com/lte-volume-data-mobile-reseau-spectre-actualite-1116261.html
-ne s’arrêtera pas là
http://www.zdnet.fr/actualites/explosion-du-trafic-data-fixe-et-mobile-qui-paiera-la-facture-39756149.htm

Ce« tsunami » des contenus a été confirmé récemment par le patron de RIM France ( blackberry) lors du digiword « il y aura un crash sur les capacités dans un avenir très proche-2014-», les conséquences étant une «dégradation de la qualité des services» , les nouvelles technologies comme la LTE étant certes «plus efficaces mais pas de beaucoup…nous approchons des limites».

Les territoires ruraux ne doivent pas etre les victimes de cette explosion
La fibre optique est donc de plus en plus nécessaire dans les territoires ruraux :
-pour bénéficier au maximum de la 4G par équipement en fibre de tous les points hauts
-mais surtout pour construire NOTRE RESEAU PRINCIPAL de DEMAIN qui devra être lui aussi en FTTH même si nous devons passer par l’étape du FTTH rural en FIBRANT des SOUS REPARTITEURS dans tous les villages de Lozère…et d’ailleurs 😉

La preuve est faite aujourd’hui que seul un réseau fixe en fibre optique pourra «digérer» l’évolution exponentielle des contenus dont plus de 90% seront constitués par de la vidéo dés 2015 et 87% générés par le grand public ! Les réseaux mobiles, y compris les nouveaux réseaux LTE ne pourront pas supporter le « tsunami » des contenus !.

29 11 2010
Bernard GARRIGUES

Il m’étonnerait fortement que les lozèriens soient capables de saturer un accès (FO) en technique LTE. Faudra que le patron du RIM explique, même dans le cas où 75 000 lozèriens acquerraient un ipod afin de mater la finale de la coupe du monde de foot entre la France et le Gévaudan

30 11 2010
2 12 2010
websdugevaudan

Vous avez dit « financement » ?

La question reste entière !
http://www.reseaux-telecoms.net/actualites/lire-thd%C2%A0-la-question-du-financement-22828.html

ce qui n’est pas pour rassurer les ruraux…dont les Lozériens qui, après une expérimentation, fort bien venue par ailleurs et qui prouve le dynamisme du département
https://websdugevaudan.wordpress.com/2010/12/01/un-village-de-lozere-pilote-en-ftth/#respond

risquent d’attendre la suite…un certain temps !

2 12 2010
Bernard GARRIGUES

D’un coté, il y a la déclaration politique qui qualifie d’ambitieuse la position du gouvernement (que la majorité des abonnés qualifie plutôt de trainer les pieds).
De l’autre coté, les industriels des techniques réseaux qui disent qu’ils disposent de techniques pour atteindre rapidement le très haut débit à disposition des acteurs locaux. (ceux qui ont mis tous leur matériel en réseau dans leur logement confirmeront)

70% dans dix ans, cela veut dire que même la totalité des zones très denses ne seront pas éligibles au THD (nous pouvons penser que ce seront les banlieues qui n’auront pas la fibre) ; quant au 100%, nous pouvons penser que les acteurs locaux qui ont quelque chose à faire en la matière se seront remués les fesses pour trouver en zone dense un petit local éligible au THD (actuellement 95% des éligibles ne sont pas souscrit) ; les autres (nous) serons morts.

Conclusion : Faut retirer (d’urgence) aux propriétaires historiques de réseaux la maîtrise d’ouvrage en THD pour la confier aux collectivités locales.

15 12 2010
Très haut débit : un Réseau Unique pour libérer la (vraie) concurrence ? « Les webs du Gévaudan

[…] nous espérons pouvoir poursuivre le « combat » en renouvelant nos « vieilles » demandes de dispositions spécifiques pour les territoires ruraux […]

3 09 2011
Vivre au pays ! « Les webs du Gévaudan

[…] et nous ne sommes pas les seuls, Le sénateur Maurey lui même dans son rapport de 2010 émettait quelques inquiétudes […]

24 09 2011
Campagnes intelligentes ! « Les webs du Gévaudan

[…] partout pour avoir les mêmes services partout, sur la création d’un véritable « bouclier numérique rural » pour donner la priorité aux zones rurales , ce que confirment d’ailleurs des […]

17 09 2013
Très haut débit : le mouvement est engagé dans les territoires ruraux | Les webs du Gévaudan

[…] Vers un « bouclier numérique » rural ? 2010 […]

9 11 2014
Lozériens, c’est le moment de «bouger » ! | Les webs du Gévaudan

[…] Vers un « bouclier numérique » rural ? […]

26 08 2016
Campagnes Intelligentes au Maroc

[…] partout pour avoir les mêmes services partout, sur la création d’un véritable « bouclier numérique rural » pour donner la priorité aux zones rurales , ce que confirment d’ailleurs des « amis » […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :