THD rural cherche « aménageur »…désespérément !

10 03 2011

Si j’ai attendu aussi longtemps pour écrire un nouveau « papier » (le dernier date du 15 décembre ) c’est que j’avais l’impression, en toute (im) modestie, que les Webs du Gévaudan et d’autres amis tels que Numericus  avaient tout dit ! Noyé sous des tonnes de débats et de documents portant sur des sujets certes importants ( France numérique et ses 154 mesures ! hadopi, loppsi, grand emprunt, neutralité du net, loi de finances, conseil national du numérique, avis de l’Arcep etc...) j’avais du mal à trouver des idées « innovantes »sur ce qui est pour moi et, je suppose, tous les ruraux, l’essentiel : l’accessibilité des ruraux aux servies très haut débit de demain .Plus que d’autres encore, les ruraux auront besoin de services électroniques de grande qualité pour compenser l’éloignement des services physiques …mais ils ont du mal à faire entendre leur voix. Qui plus est la « valse » des ministres et des conseillers de cabinets ne leur facilite pas la tache !

Si je prends le risque aujourd’hui de « plagier » de vieux articles dont un de 2006 sur les « 3 I » du très haut débit c’est pour réagir à une petite phrase du communiqué du 8 mars de l’Autorité de la Concurrence « la séparation fonctionnelle de France Télécom fait désormais partie de la boite à outils du régulateur sectoriel » . Certains n’y voient qu’un « avertissement » sans lendemain à l’opérateur historique. Je veux y voir pour ma part la « résurrection » d’une évidence !

Pour que la vraie concurrence, celle sur les services, puisse jouer à plein, les zones rurales ont besoin d’un « aménageur de territoire » unique, neutre et indépendant des opérateurs de services , bras armé d’une véritable stratégie gouvernementale de « déploiement concomitant du très haut débit dans les zones denses et dans les zones rurales » (Michel Mercier, ministre de l’espace rural et de l’aménagement du territoire, ministère aujourd’hui disparu !). La réalité contredit en tous points les belles déclarations du ministre. Dans les zones denses , après moultes hésitations, on peut faire confiance à la concurrence entre opérateurs : le cap symbolique du million de foyers raccordables à la fibre optique vient d’être franchi et les « annonces » se précisent, à commencer par celles de l’opérateur historique qui envisage de couvrir en fibre optique les 3600 premières communes (les 33000 autres n’étant bien évidemment pas concernées ! ) . Qu’en est-il dans les zones rurales ? Rien ( à l’exceptions de 7 sites pilotes !) ..et dans la logique de marché, c’est normal ! Mais, s’il est normal, comme le dit Eric Besson qu’un opérateur commence à travailler là où la demande est importante est-il normal qu’un aménageur du territoire (l’Etat) ne commence pas à travailler là où les besoins de ses administrés sont les plus importants, les campagnes ?

Quel opérateur autre que France Télécom, dont l’Etat français possède plus d’un quart du capital, pourrait jouer ce rôle à condition bien évidemment de lui en donner les moyens tant législatifs et règlementaires (création d’une structure indépendante reprenant les réseaux de l’opérateur historique) que financiers ( fonds d’aménagement alimenté par un dispositif de péréquation comme ce fut le cas pour les autres infrastructures, dispositif garantissant un financement régulier et non ponctuel comme c’est le cas avec le grand emprunt ) ?

L’Autorité de la concurrence souligne l’exemplarité française de la régulation du haut débit. Mais il s’agissait alors d’exploiter au mieux un réseau existant . Avec la fibre optique l’heure n’est plus à la régulation d’un réseau existant mais à la construction d’un nouveau réseau . Les outils ne peuvent à l’évidence pas être les mêmes ! Pouvait-on faire la guerre de 1940 avec les armes de 1914 ? La réponse est dans la question ! Il est urgent que le combat du très haut débit se donne enfin les moyens dont il a impérativement besoin pour que chaque citoyen entre à armes égales dans cette société de l’information et cette économie de la connaissance dont on nous vante les mérites de toutes parts ! L’Europe et singulièrement la France sont en retard !

Alors à quand un « France Télécom réseaux » dont le cordon ombilcal avec « Orange services » aurait été définitivement coupé ?. La période électorale qui s’annonce n’est-elle pas une occasion unique de mettre le sujet sur la table des représentants de la nation  ? La question ne se posera pas dans dix huit mois comme le suggère l’autorité de la concurrence, elle se pose tout de suite !

Advertisements

Actions

Information

36 responses

10 03 2011
websdugevaudan

J’ai oublié de dater et de signer

10 mars 2011

Pierre Ygrié
pierre.ygrie@gmail.com
Facebook http://www.facebook.com/profile.php?id=1552803073
Twiter http://twitter.com/PierreYgrie

10 03 2011
websdugevaudan

Ben dites donc ça commence à faire du « buzz » 😉

En Alsace
http://www.e-alsace.net/index.php/tribune/get?newsId=96
En Lorraine http://www.lorrainenumerique.net/index.php/contextnews/search
Dans le sud ouest
http://www.sudouestnumerique.net/index.php/tribune/detail?newsId=96
et même chez les Ch’tis ! http://www.picardienumerique.net/index.php/contextnews/search

A vos commentaires…sauf pour les pratiquants de la langue de bois !

10 03 2011
10 03 2011
websdugevaudan

N’oubliez pas non plus de jeter un coup d’oeil ur Numéricus 😉
http://numericuss.com/2011/03/10/socio-economie-numerique-ca-bouge%e2%80%a6/#comment-285

Jean Pierre Jambes nous y « livre » presque tous les jours avec beaucoup d' »insistance » un « petit déjeuner numérique » qui accompagne bien mes croissants quotidens;-)
http://lewebpedagogique.com/ressources-fle/comprehension-orale/sketch-les-croissants-de-fernand-raynaud/

10 03 2011
jambes

Je vote pour Pierre Président…. et pas seulement des webdugevaudan 🙂 Amicalement

10 03 2011
websdugevaudan

Sous le « chapeau » Levée d’un tabou ? j’ai posté le commentaire ci-dessous sur quelques blogs

Si j’en crois les retombées médiatiques la mesure fait l’effet d’une petite bombe ! preuve qu’un tabou est enfin levé ! Certains s’en inquiètent ? Aux Webs du Gévaudan on s’en réjouit ! Pour les territoires ruraux où, dans la quasi-totalité des cas, le marché a déjà fait la preuve de sa « défaillance » cette mesure est une « évidence » ! Une mesure « comme il en existe dans la plupart des autres industries de réseaux régulées (avec les scissions EDF/RTE et SNCF/RFF) » n’aurait jamais due être « tabou » jusqu’ici ! A la question de Stéphane Richard « « Etait-il opportun d’aborder ce thème maintenant, alors que tout le monde pousse à investir massivement dans les réseaux ? » je répondrai simplement « Investir Où ? » …dans les 3600 premières communes comme vient de s’y engager son entreprise ? et les 36000 autres ? Le simple bon sens montre que nous allons tout droit vers un gouffre numérique si des mesures radicales ne sont pas prises tour de suite ! La couverture du territoire en fibre optique est une opportunité historique d’aménagement équilibré du territoire et de revitalisation des campagnes françaises dont on ne réalise pas assez qu’elles peuvent devenir un atout considérable pour notre pays et pour nos concitoyens en quête de nouvelles façons de vivre ! Aménager un territoire est une mission essentielle de la puissance publique. En l’occurrence qui aura le plus besoin de services électroniques de qualité demain ? Les ruraux pour compenser l’absence ou l’éloignement des services physiques ! Qui, à part un opérateur historiquement bien implanté prendra le risque de fibrer les campagnes ? THD rural cherche « aménageur »…désespérément ! https://websdugevaudan.wordpress.com/ ! et avec cette annonce, l’a peut-être trouvé;-)

Osons faire un maximum de buzz en ayant toujours en mémoire cette maxime plus de deux fois millénaire » ce n’est pas parce que c’est difficile que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas que c’est difficile » !

11 03 2011
BERNARD Francis

Attention aux comparaisons hâtives ! Mon père est parti à la guerre en 39 avec un fusil de la guerre de 14-18, baïonnette au canon et huit balles en tout qui ont servi à tirer sur les ampoules belges après le couvre-feu !! Bien sûr, vous avez raison, on n’aurait pas dû utiliser des armes périmées. Le résultat: mon père a été esclave durant cinq ans, près de Fürstenberg-sur-Oder !
Cet aparté étant dit, il est vrai que pour la survie des emplois en Lozère, la technologie la plus moderne doit suivre aussi, en particulier un réseau de très haut débit. Et n’oublions pas la ligne de chemin de fer avec transports par containers et l’interdiction de l’exploitation du gaz de schiste !
Vaste programme pour sauver la région des griffes du marché (on ne dit plus des capitalistes, ni des spéculateurs !)

11 03 2011
websdugevaudan

La Picardie, ce n’est pas très loin de la Belgique. On n’hésite pas à (re) dire les choses …une fois ! http://www.picardienumerique.net/index.php/tribune/detail?newsId=96
A moins que ce ne soit (c’est!) un égaiement de votre serviteur encore sous le coup du film « le discours d’un roi « ?

11 03 2011
websdugevaudan

Joli mot que cet »égaiement » ! Vous aviez rectifié bien entendu …il n’y a pas matière à s' »égayer » de son « bégaiement » 😉

11 03 2011
websdugevaudan
11 03 2011
websdugevaudan

Le débat se poursuit…avec moi mème !
http://www.itespresso.fr/france-telecom-orange-scinde-en-deux-ca-se-discute-41768.html#comment-129791
Je me sens un peu seul;-)

12 03 2011
Bernard GARRIGUES

L’explication de la position de l’Autorité de la concurrence est encore plus simple que cela : la seule concurrence qui existe porte sur qui doit bénéficier de la redistribution permise par la fiscalité ? La question de fond étant comment se partager le PIB de notre pays ? Tu vois de suite que le vulgum pecum n’a rien à voir la dedans. Même en spectateur. Aristote (je crois) avait un théorie des prix qui disait en gros que ce qui appartenait à un homme riche et puissant valait plus cher que ce qui appartenait à un homme malade et pauvre ; cette théorie a tenu le coup jusqu’à la vulgaire main invisible du marché d’Adam Smith (je crois). C’est sûr que si j’avais un main invisible, je l’occuperais à des activités plus agréable que le marché et je ne suis pas seul à partager cet avis. En tout les cas la main invisible du marché n’est pas prête d’attendrir le cuir de Madame FT (Foutue Togne)

12 03 2011
websdugevaudan

La « main invisible du marché » ‘d’Adam Smith effectivement) dirait aujourdhui  » laissez donc se semer toutes seules les graines de la croissance jusqu’au fin fond du plus petit village de Lozère » !

http://www.lemagit.fr/article/france-internet-etude-McKinsey/8292/1/internet-croissance-france-selon-mckinsey/#3077

12 03 2011
websdugevaudan

http://www.numerama.com/magazine/18251-la-scission-des-activites-de-france-telecom-ne-se-fera-qu-en-dernier-recours.html#com1315473

…Où je parle de la main du marché qui restera tj « invisible » dans nos campagnes !

12 03 2011
Vergne Jean Pierre

C’est aussi l’impréssion de Limousin Wireless, tout est dit ou presque , maintenant à quand nos aménageurs comprendront ils.

12 03 2011
websdugevaudan

Nos aménageurs comprendront lorsque tous les défenseurs de la ruralité se regrouperont pour parler d’une seule voix …L’expérience montre que ce n’est pas le plus facile ! Avec l’annonce de l’Autorité de la concurrence et la période électorale nous avons une « fenètre d’opportunité  » à saisir impérativement

Pour ce qui me concerne j’essaie tant bien que mal d’alerter les élus et les citoyens

1- les élus : je viens d’écrire à tous les maires de Lozère :

« Dans un communiqué du 8 mars 2011 l’Autorité de la concurrence écrit, pour la première fois  » « la séparation fonctionnelle de France Télécom fait désormais partie de la boite à outils du régulateur sectoriel »

Cette annonce a immédiatement fait un « buzz médiatique » (1) auquel les Webs du Gévaudan ont décidé de participer car c’est un sujet qui leur tient à coeur depuis de nombreuses années
(1) liste des sites et blogs qui parlent du sujet
Comme, à notre avis, le débat est loin d’etre clos, je tenais à vous en informer. »

2-Les citoyens : je poste sur les nombreux sites et blogs qui parlent du sujet un message de type ci-dessous :

« LA CONCURRENCE ? OUI !! SUR LES SERVICES…PAS SUR LES INFRASTRUCTURES !

Pour que la VRAIE CONCURRENCE puisse exister en zones rurales il faut une infra unique publique ouverte à tous les opérateurs de services nationaux et locaux (dont la plupart sont à créer) et non attendre du marché que la main invisible pose de la fibre optique dans les campagnes. Dans les territoires ruraux la « main du marché » restera toujours « invisible » !

La création d’un FT Réseaux coupé d’Orange services est à mon avis la seule solution pour permettre aux territoires ruraux d’accéder à armes égales aux services thd de demain…et à la croissance !

Quand je lis la réaction d’un syndicat de FT qui déclare  » Si cette séparation fonctionnelle s’opère, la première victime serait la France et ses entreprises  » ? le rural que je suis a du mal à comprendre….à moins que je n’aie trop bien compris ?? Pour moi si cette séparation ne se fait pas les premières victimes seront les habitants des territoires ruraux ?  » Je préfère de loin les positions de l’Avicca selon laquelle la séparation des activités de France Telecom » permettrait d’avancer sur le terrain de la concurrence « et de la Datar qui préconise  » un scénario de séparation structurelle de l’opérateur historique, avec remontée de l’Etat au capital de cette entité afin de lui insuffler une logique publique « .

Avec une telle décision les Français et particulièrement les ruraux auraient peut-être enfin trouvé l’ « aménageur numérique » qu’ils cherchent désespérément (https://websdugevaudan.wordpress.com/2011/03/10/thd-rural-cherche-« -amenageur-« -desesperement/#comments )!

Pour les territoires ruraux où, dans la quasi-totalité des cas, le marché a déjà fait la preuve de sa  » défaillance  » cette mesure est une  » évidence  » ! Une mesure  » comme il en existe dans la plupart des autres industries de réseaux régulées (avec les scissions EDF/RTE et SNCF/RFF)  » n’aurait jamais due être  » tabou  » jusqu’ici !

A la question de Stéphane Richard  » Etait-il opportun d’aborder ce thème maintenant, alors que tout le monde pousse à investir massivement dans les réseaux ?  » je répondrai simplement  » Investir Où ?  » â€dans les 3600 premières communes comme vient de s’y engager son entreprise ? et les 36000 autres ? Le simple bon sens montre que nous allons tout droit vers un gouffre numérique si des mesures radicales ne sont pas prises tour de suite !

La couverture du territoire en fibre optique est une opportunité historique d’aménagement équilibré du territoire et de revitalisation des campagnes françaises dont on ne réalise pas assez qu’elles peuvent devenir un atout considérable pour notre pays et pour nos concitoyens en quête de nouvelles façons de vivre ! Aménager un territoire est une mission essentielle de la puissance publique. En l’occurrence qui aura le plus besoin de services électroniques de qualité demain ? Les ruraux pour compenser l’absence ou l’éloignement des services physiques ! Qui, à part un opérateur historiquement bien implanté prendra le risque de fibrer les campagnes ?

Non, décidément, dans les territoires  » hors concurrence  » comme la Lozère je ne vois pas d’autres solutions que la construction d’un réseau unique par une structure disposant des réseaux du seul opérateur historiquement présent dans le département. Une mesure qui ne serait  » opportune  » selon Stéphane Richard  » que si la situation concurrentielle sur le marché le justifie  » ? N’est-ce pas déjà avéré depuis longtemps en zones rurales ? Décidément la langue de bois a encore de beaux jours devant elle ! http://www.youtube.c…h?v=oNJo-E4MEk8″

@suivre…………..Faisons un maximum de buzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz !

12 03 2011
Pierre Ygrié

Je fais un copier coller d’un commentaire de René Causse sur un article voisin https://websdugevaudan.wordpress.com/2010/12/15/tres-haut-debit-un-reseau-unique-pour-liberer-la-vraie-concurrence/

Causse (14:08:33) :
» LA CONCURRENCE ? OUI !! SUR LES SERVICES…PAS SUR LES INFRASTRUCTURES. »
Je persiste et signe sur cette nécessité. La force publique doit être détentrice des infrastructures. A l’exemple des réseaux routiers nationaux, ferroviaires ou fluviaux.
C’est la seule garantie de la pérennité d’une parfaite liberté démocratique.
Bon vent et bon courage aux WEB du Gévaudan.

12 03 2011
websdugevaudan

Comme pour René Causse Je fais un copier coller d’un commentaire d’obcd sur un article voisin https://websdugevaudan.wordpress.com/2010/12/15/tres-haut-debit-un-reseau-unique-pour-liberer-la-vraie-concurrence/
car l’xpérience montre que c’est le dernier article, donc celui ci, qui est le pls lu;-)

obcd (15:55:01) :
@Causse:
Et que penseriez-vous d’un réseau public mais régionalisé, à la manière des syndicats d’électrification.

Car pour moi, le problème principal d’un « France-Télecom-Câble » public, c’est principalement:
– L’inefficacité et le je-m’en-foutisme surtout dans les zones peu dense.
– L’absence d’audace dans l’innovation et les déploiements, dont l’ADSL est le plus grand exemple: Cette technologie techniquement incroyablement complexe a été conçue spécifiquement pour éviter d’avoir a se fatiguer à recabler tous les logements en FTTH dans les années 90, à l’heure ou d’autres pays y réfléchissaient déjà.

Au final, on a aujourd’hui 10 ans de retard et un pognon incommensurable dans cette techno. Par contre, Alcatel a sorti son épingle du jeu en
* Vendant des DSLAM & des puces ADSL,
* Vendant sa branche « Optronics » en 2003.

Aujourd’hui, on est de toute façon obligé de tout recâbler avec du matériel asiatique, et ce quelques années avant une crise économique majeure & mondiale. Belle réussite en vérité !

C’est pourquoi je pense qu’un modèle qui pourrais marcher est de monter par région un syndicat de fibrage, avec lesquels les opérateurs/FAI travailleraient pour offrir leurs services.
Ces syndicats seraient en contact direct avec les usagers (via un n° de téléphone « hot-line » par exemple) pour signaler des problèmes de connectivité, les problèmes d’informatiques seront, comme maintenant, réglés par les FAI.
Le financement serais fait comme maintenant avec une combinaison de public (pour la couverture du territoire) et privé, avec un tarif réglementé et public que les FAI payeraient par abonné.

Et rien a faire que Free pense que « Notre vision des choses, c’est que dans les télécoms il faut avoir son réseau. C’est probablement pour ça qu’on est l’un des seuls [opérateurs] alternatifs à avoir survécu dans la durée » . (Ah ? je savais pas qu’ils avais tiré leur propre fils de cuivre…)

12 03 2011
12 03 2011
jambes

Pierre tu as raison, l’Etat a oublié sa mission d’aménagement. Il a aussi égaré d’ailleurs, ce qui est encore plus grave, ses clés pour lancer une solution de solidarité numérique versus péréquation. Il suffirait de prendre 2 euros à FT sur les prises dégroupées. FT s’en sortirait encore très bien avec 7 euros non ?

13 03 2011
Bernard GARRIGUES

Free dispose d’un réseau de transport qui dessine une espèce de S sur le territoire. (connais pas le tracé exact de cette autoroute). Donc Free à la capacité de jouer le même jeu que Covage et de parier sur la puissance des boucles locales à portée de son backbone : il semble que Xavier NIEL ait épuisé l’essentiel de sa créativité en passant son premier milliard perso.

13 03 2011
Pierre Ygrié

Claude Boissière des Webs du Gévaudan vient de m’adresser un mail dont j’ai cru bon de faire un copier coller ci-dessous

« Pour moi à l’évidence il y a en gros 3 positions pour construire des réseaux.
– 1- l’initiative privée ( le marché)
– 3 – l’initiative publique pure s’il s’agit d’un service public et donc non rentable dans des délais actuels du type 8 ans !!
-2°- position il y a le partenariat public/privée entre les 2.

c’est les réseaux qui nécessitent une gestion et une propriété publique en milieu rural …. alors on peut injecter sans arrière pensée des fonds publics pour construire vite un réseau nécessaire à tous ce qui pourra se faire à distance ……même l’imprimante qui construit des pièces mécaniques un vélo par exemple( à distance bien sur) ou la télémédecine etc.

Soyons positifs il ne s’agit pas de nationaliser l’espace rural , dans les zones rurales à faible densité tous les élus militent depuis longtemps pour la prise en compte de la surface ( du territoire concerné) dans la gestion publique notamment pour les subventions mais (en son temps j’en avais discuté avec eux et cela restait possible en partie avec des services publics à l’anciénne)) ce souhait ne peut évidemment pas s’appliquer à l’espace privé et donc là il faut des solutions.
Ceci dit le service public ne doit pas être une danseuse, car il n’y a plus d’argent public.

14 03 2011
Martine JULIEN

Les médias nous contactent pour exposer notre cause : reportage de Zappez +Net le 12 mars 2011. Nous n’étions pas seuls dans ce thème…
Pascal Minguet et l’assocation Net-Iki suivi des Enfants du Numérique :
http://jt.france3.fr/regions/popup.php?id=dijon_zappez&video_number=0

15 03 2011
websdugevaudan

Bravissimo les « enfants » !

çà c’est du boulot ! fédérer des assos au delà de son prè carré (cf le clin d’oeil à la Lozère dans le clip des enfants du numérique et celui à Pau -numéricus_dans celui de Pascal ) et parler d’une seule voix c’est notre seule chance …d’autant que l’environnement bouge et que les tabous commencent à tomber
http://www.latribune.fr/techno-medias/telecoms/20100210trib000474150/fibre-optique-le-plan-d-investissements-de-france-telecom-orange.html

15 03 2011
Pierre Ygrié

Désolé, je me suis trompé d’adresse lorsque j’ai écrit » l’environnement bouge et les tabous commencent à tomber »

La bonne adrese est celle ci-dessous

http://www.latribune.fr/technos-medias/telecoms/20110314trib000607823/comment-accelerer-le-developpement-du-tres-haut-debit-via-la-fibre-optique-en-france.html

l’autre adresse n’est pas inintéressante non plus pour mieux comprendre « Où » FT envisage de déployer la fibre optique…si les choses ne changent pas radicalement comme nous le proposons !

15 03 2011
websdugevaudan

Sur le sujet « séparation des métiers réseaux et services » j’ai fait la tournée des popotes médiatiques hier à Mende : Totem, France bleu, Eaux vives, Midi libre..
Un « échantillon » sur Totem journal de 6h 30 http://www.radio-totem.net/actualite/journal/lozere/
D’autres passages sont passés dans la matinée mais ils ne sont pas en ligne ; pour le reste eaux vives n’est pas sur le net et FBleu diffusera plus tard …et MLidi libre dans la semaine…
Continuons à « enfoncer le clou » ! c’est le moment !

15 03 2011
websdugevaudan

Totem mardi 15 à 8h 30 également 😉
http://www.radio-totem.net/actualite/journal/lozere/

15 03 2011
Bernard GARRIGUES

Il m’est impossible de visionner la vidéo de FR3 Dijon.

Je suis impressionné par le remue ménage que suscite la position (timide) de l’Autorité de la Concurrence. Je crois que la porte la plus facile à enfoncer dans cette configuration est le débridage des NRA fibrés qui devrait permettre à quelques millions d’abonnée FT d’accéder à quelque chose qui ressemble à du THD. Il me semble que si nous parvenons à enfoncer cette porte, toutes les barrières à un fibrage en urgence du réseau à l’abonné aura sauté.

Je n’ai pas discuté avec l’ensemble des copains chercheurs de ce possible tsunami ; à ce jour, aucun retour d’argument contre.

16 03 2011
Martine JULIEN

@Bernard : Vidéo de FR3 Zappez +Net sur Dailymotion : http://www.dailymotion.com/video/xhko6z_zappez-plus-net-france-3_lifestyle

16 03 2011
websdugevaudan

Unissons nous pour véhiculer un message commun de type ci-desous http://aveyronadsl.free.fr/images/logo/ygrie/ygrie_pierre_2011_06-30.mp3
[audio src="http://aveyronadsl.free.fr/images/logo/ygrie/ygrie_pierre_2011_08-30.mp3" /]
Si vous en etes d’accord ? à condition que vous puissiez écouter cette interview ? (radio Totem) . Si vous n’y parvenez pas vous vous doutez de ma réponse à l’introduction du jounalite  » L’autorité de la concurrence vient d’évoquer une possible scission entre la partie réseaux et la partie services de France Télécom. Concrètement, cela signifierait que ce ne serait plus les opérateurs ou les collectivités qui s’occuperait de l’installation des réseaux, notamment de la fibre optique, mais une structure spécialement conçue pour cela. Pierre Ygrié, de l’association Les Webs du Gévaudan, qui oeuvre pour la promotion du très haut débit en Lozère, est favorable à ce projet, vous l’entendrez »

Commençons, si vous le voulez bien, par nous « recenser »…et réfléchir à la façon de nous « rassembler »

Le Jura
http://www.net-village.org/net-iki/
et la Haute Saône
http://blog.lesenfantsdunumerique.fr/
qui travaillent déjà ensemble

ouvrent le bal ! suivis de
Les Pyrénées atlantiques
http://numericuss.com/
L’Aveyron
http://aveyronadsl.free.fr/index.php
Le Lot
http://mlebon.typepad.com/hd_rural/#tp
L’Hérault
http://hdsb.exnihili.com/
L’Orne
http://www.zevillage.net/
La Loire
http://www.adslpourtous.info:80/
Les Vosges
http://www.collectif88.fr/
Le Puy de Dôme
http://borisjacrot.unblog.fr/2008/06/03/collectif-pour-linstallation-du-reseau-adsl/
La Haute Marne
http://www.cadsl52.fr/presentation.php
Le Limousin
http://zo87.info/ et http://www.limousin-wireless.net/

et bien d’autres ! dont la Lozère 😉

Avec l’aide de « copains »
http://billaut.typepad.com:80/
http://fibergeneration.typepad.com/
http://alainbaritault.wordpress.com/
http://www.science-ethique.org/site_ES/programme.php?internum=898&PHPSESSID=a25e18deab145176767794b74b5913f3
etc……..

sans parler des opérateurs qui soutiennent notre point de vue et il y en a !

çà commence à faire du monde, non ?

Je vous invite à compléter la liste et à réfléchir à la façon dont nous pouvons nous organiser pour « porter » un message unique « UBI et RURI » et en particulier au prochain Ruralitic http://www.ruralitic.org/
dont le thème sera « du très haut débat au très haut débit
» Chiche !

16 03 2011
Bernard GARRIGUES

Bien sûr que les opérateurs sont avec nous sur cette bagarre : Ils sont étranglés par FT. A un point que même les alternatifs avec une DSP (qui ne cherchent pas de faire du gras sur l’abonné) ne peuvent pas suivre : cf SIEA. Il y a des années que SFR mène le branle sur ce sujet.

Par contre, il faut relativiser l’étranglement : même Free, qui ne fait que 10% de marge opérationnelle, son patron vient de dépasser le milliard de fortune personnelle. Free aurait pu organiser, au moins sur son backbone qui n’est pas de la crotte de lapin une augmentation significative de la puissance disponible pour ses abonnés : ce n’est pas le cas.

21 03 2011
Réseau unique : Dissipons les malentendus ! « Les webs du Gévaudan

[…] suscitées par  nos deux derniers articles sur la nécessité d’un réseau unique et  sur l’ «aménageur » THD dans les territoires ruraux et par nos prises de position en faveur d’une scission de France […]

1 04 2011
Y-a-t-il un pilote dans l’avion ? « Les webs du Gévaudan

[…] si l’Etat  e décide enfin à jouer son rôle d’aménageur du territoire  et si nos représentants , par le vote d’une loi ad’hoc ,lui en donnent les […]

26 08 2011
FTTH Rural : Mobilisation générale ! « Les webs du Gévaudan

[…] l’avion » et, peut-être, un bras armé constitué, entre autres, à partir du savoir faire de l’opérateur historique ??  etc…. Une telle démarche aurait également le mérite de faire prendre conscience à tous, […]

2 04 2013
la Santé….porte d’entrée du très haut débit en zone rurale ! | Les webs du Gévaudan

[…] et les infrastructures je me demandais quand l’Etat se déciderait  enfin à jouer son rôle d’aménageur du territoire ?? […]

9 11 2014
Lozériens, c’est le moment de «bouger » ! | Les webs du Gévaudan

[…] THD rural cherche « aménageur »…désespérément ! […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :