Le changement (numérique) c’est maintenant…pour une France (numérique) forte !

21 03 2012

Le « changement » c’est maintenant !

Le  « changement » du réseau cuivre (réseau téléphonique) par un réseau de fibre optique s’impose. La fibre optique est en effet le seul support capable de prendre en compte les évolutions exponentielles des contenus qui vont faire « exploser » les réseaux existants !

Ce « changement » a bien été engagé mais, devant les lenteurs et les incohérences du plan national très haut débit et l’apparition d’une nouvelle fracture numérique entre villes et campagnes il est urgent de « changer » de cap

Le modèle choisi de « concurrence par les infrastructures » ne peut être viable. Il est objectivement une entrave à la vraie concurrence, celle sur les services. Qui plus est, il est en totale contradiction avec les impératifs spécifiques des réseaux de télécommunications. Ces réseaux sont beaucoup plus complexes à construire et surtout à exploiter que les réseaux traditionnels (électricité, eau,fer, routes  ); Ils doivent être inter opérables, fortement évolutifs avec un taux de disponibilité maximum pour permettre l’utilisation acceptable des nouveaux services, applications et usages qui vont transformer notre mode de vie. Ces spécificités sont difficilement compatibles avec l’existence d’une multitude d’opérateurs, privés et publics ( collectivités territoriales) qui ne seraient pas « pilotés » par un aménageur public !

Dans le modèle actuel les collectivités territoriales ont un rôle essentiel, mais, si ce rôle a permis de « booster » les opérateurs pour lancer le Très Haut Débit  il doit impérativement être redéfini pour un déploiement généralisé. Laisser chacun dans son territoire faire réaliser des projets par des ensembliers/installateurs serait très risqué. L’échec est programmé d’avance. Il est aberrant en terme d’optimisation des coûts fixes, de réalisation et d’exploitation, des délais, des technologies, de multiplier les projets partout en France, sans parler des compétences et des moyens en fonction des régions. Chacun doit rester dans son rôle :l’Etat pour impulser une volonté politique forte, trouver les financements par une loi de péréquation financière sur tout le territoire, les Collectivités Territoriales pour définir les priorités dans leur territoire, participer aux financements, permettre un déploiement harmonieux.

La construction et l’exploitation du Très Haut Débit  doivent être gérées par un organisme national, ayant une approche globale, toutes les compétences, les moyens et l’organisation pour mener à bien au meilleur coût et au plus vite ce grand projet.

Seule une structure indépendante, créée, par exemple, au sein de France Telecom, comme nous le suggérions ICI et LA disposerait actuellement de tous les moyens et des compétences nécessaires et permettrait un démarrage immédiat et généralisé du déploiement du THD dans les zones les moins denses. Ces zones, qui ont le plus besoin de très haut débit, ne sont pas les seules « touchées ». Le très haut débit est en panne partout !

Pour une France (numérique) forte !  dans une Europe à (re)construire !

1-Pourquoi une France numérique forte ?

L’économie numérique, secteur le plus dynamique de l’économie mondiale représente désormais plus de 25 % de la croissance mondiale. Les investissements dans l’économie numérique sont identifiés comme les plus productifs, parce qu’ils accroissent la compétitivité de l’ensemble des autres secteurs de l’économie. En France, cet investissement est deux fois plus faible qu’aux États-Unis, et trois fois plus faible que dans les pays d’Europe du Nord, au Japon ou en Corée. Les emplois de l’économie numérique sont peu dé localisables : les réseaux de télécommunications, leur installation, leur gestion, ne sont pas « déplaçables ». Pour le cabinet Coe Rexecode qui a travaillé, entre autres, pour la préparation du G8, « Un investissement annuel de 2 milliards d’euros dans le déploiement de la fibre optique conduirait à un accroissement du potentiel de croissance français d’au moins 0,2 point par an. Ce supplément de croissance, de l’ordre de 4 milliards d’euros par an, montre que l’analyse coûts bénéfices de ces investissements est largement positive. Pour que l’économie française puisse en bénéficier rapidement, il est souhaitable que les conditions de réalisation de ces investissements soient satisfaites au plus vite »

2-Les « fondations » d’une France numérique forte.

Les fondations d’une France numérique forte sont à l’évidence les infrastructures en fibre optique .L’infrastructure crée de la valeur. Elle doit couvrir tout le territoire pour optimiser l’ « atout espace » de notre pays . Avec l’installation de citadins en mal de campagne dans des  » campagnes intelligentes  » c’est l’ensemble du territoire qui participera à ce vaste effort d’innovation indispensable à une « France forte » !  En France une stratégie fibre volontariste créerait de nombreux emplois indirects pérennes . Contrairement à la construction des réseaux traditionnels la construction de réseaux numériques crée en effet 20% d’emplois directs et 80% d’emplois indirects !

3-Les « matériaux » pour construire ces fondations :

Ces « matériaux » sont potentiellement disponibles en France, premier producteur de fibres optiques d’Europe.

La décision politique de construire la « maison fibre France » consoliderait cette place de leader en créant de nombreux emplois dans l’industrie, la recherche, la formation , le déploiement et l’exploitation des infrastructures. A l’inverse le rythme actuel de déploiement fragilise la filière à laquelle elle fait courir de nombreux risques : risque sur le maintien de l’outil industriel et de l’emploi direct, risque sur la pérennité des savoir-faire français et européen, risque sur l’emploi lié au déploiement et qui n’est pas dé localisable, risque sur la capacité de l’économie numérique à créer de nouveaux services, applications et usages, risque sur la croissance et l’emploi en général. Avec une stratégie fibre digne de ce nom la France s’affranchirait de la logique ultra-libérale dont on peut constater les dégâts dans plusieurs domaines. Notre pays pourrait dés lors espérer être suivi par ses voisins , « exporter » son savoir faire chez ceux qui adopteraient des stratégies similaires….et pourquoi pas, être le « déclencheur » d’un grand (et nécessaire !) programme d’investissement au niveau européen pour le très haut débit,?

La parole est aux candidats aux élections présidentielles !

L’aménagement numérique du territoire est d’abord un problème politique. Nous avons écrit maintes fois que la parole était aux parlementaires pour voter une loi de type de celle votée par leur prédécesseurs pour l’électricité. A l’occasion des vœux nous avons insisté sur l’importance du vote…pour la fibre !

Nous demandons aujourd’hui à tous les candidats à l’élection présidentielle de faire des propositions concrètes. Ils ne semblent pas jusqu’ici nous avoir entendus. Certes les paroles sont là , à l’instar de celles de Nicolas Sarkozy pour ne prendre qu’un exemple (« Je veux faire de la France d’ici cinq ans le pays le plus avancé dans la révolution écologique et la  révolution numérique. L’enjeu est le même aujourd’hui qu’au moment de la révolution industrielle, qu’à l’orée des Trente Glorieuses. Un nouveau modèle de croissance émerge : la France ne doit pas être en retard. Elle ne doit pas suivre le mouvement, elle doit le précéder ! ») mais les actes ne suivent pas si l’on en juge par la « perception » des Français (un sondage Ifop a demandé aux Français quel était le candidat qui, selon eux, incarnait le mieux “la société moderne à l’ère d’Internet. 49% des interrogés estiment qu’aucun des candidats ne représente cette “société moderne. Un sondage de 01 NET est encore plus « cruel » ! à la question « les candidats sont-ils clairs avec leur politique numérique ? » 3 % des  internautes répondent « oui », 65% non et 33 % n’en n’ont pas entendu parler !  )

En conclusion,Mesdames et Messieurs les candidats, ne nous parlez plus de croissance, d’innovation, de compétitivité, de ré industrialisation si vous ne vous donnez pas l’un des principaux moyens de concrétiser ces belles paroles ! 

Investir pour la croissance ? Oui, à condition de commencer par le principal vecteur de croissance, le numérique !

Sympathisants des Webs du Gévaudan: Ecrivons aux candidats …et aux parlementaires français et européens ! (1)

Mesdames les Députées, Messieurs les députés,

Comme vous le savez l’économie numérique contribue plus largement à la croissance aux Etats-Unis qu’en Europe
La France, en retard dans ce domaine, a l’occasion, avec les élections présidentielles, d’engager un débat citoyen sur ce sujet porteur d’avenir, en particulier pour les zones rurales, l’espace étant l’un des principaux”atouts” de notre pays. Une “ruralité numérique” http://www.dailymotion.com/video/xap0x8_pierre-ygrie-assises-du-numerique-2_news et des “campagnes intelligenteshttps://websdugevaudan.wordpress.com/2011/09/24/campagnes-intelligentes/ pourraient contribuer au vaste effort d’innovation dont notre pays a besoin
Les Webs du Gévaudan ( 1) et d’autres associations de citoyens et d’élus ruraux espéraient pouvoir mettre enfin le très haut débit à la campagne « dans » la campagne électorale. L’AMRF ( Association de Maires Ruraux de France) avait même fait du très haut débit sa priorité no 1 http://www.amrf.fr/Presse/Communiqu%C3%A9s/tabid/1225/articleType/ArticleView/articleId/429/Les-10-priorites-pour-la-ruralite-de-lAMRF.aspx

La déception est grande sur le terrain et pas seulement chez les ruraux ! http://lci.tf1.fr/economie/entreprise/nous-attendons-un-candidat-qui-soit-issu-de-la-generation-y-7078470.html
Les candidats n’ont pas pris la mesure des enjeux. Ils parlent tous de croissance, d’emplois, d’innovation, de compétitivité, de ré-industrialisation mais n’ont aucun programme numérique ambitieux alors qu’il est avéré, dans le monde entier, que ce secteur est le principal vecteur de croissance ! http://www.coe-rexecode.fr/public/Analyses-et-previsions/Documents-de-travail/L-economie-numerique-et-la-croissance
En ces premiers jours de printemps les Webs du Gévaudan souhaitent néanmoins porter un message d’espoir à leur façon dans un article intitulé malicieusement ” le changement c’est maintenant…pour une France forte” !”;https://websdugevaudan.wordpress.com/2012/03/21/le-changement-numerique-cest-maintenant-pour-une-france-numerique-forte/

Persuadé que les citoyens peuvent prendre une part, même modeste, dans la construction d’une France et d’une Europe numériques je vous prie d’agréer……

(1)Dés juin 2006, alors que la plupart des Lozériens étaient en bas débit (certains, dont je suis, l’étaient encore il y a un an) nous alertions déjà nos concitoyens http://www.lozere-online.com/websdugevaudan/index.php?2006/06/19/53-les-3-i-du-tres-haut-debit-en-lozere sur la nécessité à terme non plus du haut débit mais du très haut débit tout en ajoutant que les règles de la concurrence http://www.lozere-online.com/websdugevaudan/index.php?2006/09/21/56-le-haut-debit-aujourdhui-et-le-tres-haut-debit-demain-victimes-des-regles-de-la-concurrence-en-lozer sur les infrastructures n’étaient pas adaptées https://websdugevaudan.wordpress.com/2010/01/25/les-oublies-du-tres-haut-debit/à un territoire « hors concurrence » comme la Lozère. Un an plus tard, en juillet 2007, nous « enfoncions le clou » dans un article intitulé « Les oubliés du très haut débit ! » http://www.lozere-online.com/websdugevaudan/index.php?2007/07/08/69-les-oublies-du-tres-haut-debit-en-2015 article que nous « renouvelions » en 2010 https://websdugevaudan.wordpress.com/2010/01/25/les-oublies-du-tres-haut-debit/

 C’est le moment ou jamais ! Dans deux mois il sera trop tard;-)

Pierre Ygrié

Auxillac le 21 mars 2012 … premier jour d’un « printemps numérique » ?

(1) les adresses électroniques des parlementaires sont sur les sites de l’assemblée nationale, du sénat …et du parlement européen !


Actions

Information

27 responses

21 03 2012
websdugevaudan

A peine ai-je posté cet article que je découvre un soutien « souriant » à la cause du numérique avec un papier intitulé « Le numérique voudrait être plus présent que les soutien-gorge dans la présidentielle » !

http://lci.tf1.fr/economie/entreprise/nous-attendons-un-candidat-qui-soit-issu-de-la-generation-y-7078470.html

Nous ne sommes pas les seuls à déplorer la « carence numérique » des candidats😉

21 03 2012
Aubazac

Oh! qu’il est judicieux de prévoir une fibre optique fabriquée en France pour booster l’économie, à l’inverse des panneaux photovoltaïques fabriqués à l’étranger, alors que notre industrie sait faire.
Pour vaincre les réticences, la Lozère pourrait servir de test grâce à des exigences financières moindres qu’ailleurs. Mais qui osera?

21 03 2012
websdugevaudan

En ce 21 mars, tandis qu’en Gévaudan la « bête » en est réduite à appeler de ses voeux un « printemps numérique » les fleurs commencent à fleurir dans la Manche;
http://alainbaritault.wordpress.com/2012/03/21/france-telecom-et-manche-numerique-accord-historique-ou-simple-geste-symbolique/

22 03 2012
Bernard GARRIGUES

Le papier d’Alain BARITAULT ne permet pas de comprendre l’équilibre (en particulier financier) de l’accord.

Est-ce une mise au pas de Manche Numérique ? Est-ce un arrangement symbolique afin de préserver les marges opérationnelles de FT en général ?
Mystère.

22 03 2012
websdugevaudan

Oh oui! Mystère, comme tu dis, Bernard;-)
Raison pour laquelle il ne faut plus s’embarrasser de fioritures (1) et poser le pb le plus simplement possible à nos élus et candidats…du moins pour ceux qui veulent croire encore à la démocratie,ce qui est mon cas….

Pour ce qui me concerne je viens de poster cet article https://websdugevaudan.wordpress.com/2012/03/21/le-changement-numerique-cest-maintenant-pour-une-france-numerique-forte/#comment-1876 tel quel sur la page facebook des candidats et d’écrire à tous les parlementaires français et européens ( adresses électroniques sur les sites des parlements)

J’ai la faiblesse de penser que si nous étions nombreux à interpeller nos décideurs en période électorale il pourrait peut-être se produire un déclic ? Ce qui est certain c’est que si les citoyens ne se prennent pas en main il ne se passera RIEN !

(1) ce qui n’interdit pas de s’informer, au contraire ! http://www.oezratty.net/wordpress/2012/clivages-presidentielle-2012-numerique-5/

22 03 2012
Bernard GARRIGUES

Il me semble que SYNTEC avait une carte à jouer et qu’il ne l’a pas fait : proposer une alliance objective aux acteurs privés et publics du territoire.

Par exemple, proposer une sous-boucle locale THD, clef en main, à un coût qui casse le catalogue délirant de FT.

22 03 2012
24 03 2012
websdugevaudan

Pour info j’ai été interviewé hier par radio Totem
et radio Eaux vives Lozère
J’en ai profité bien évidemment pour pour suggérer aux auditeurs intéressés par le sujet …d’écrire aux candidats et aux parlementaires😉
Surtout ne pas hésiter avec toujours cette pensée de Sénèque en tête : « ce n’est pas parce que c’est difficile que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas que c’est difficile » !

24 03 2012
Bernard GARRIGUES

Pour la France forte, tu as le choix entre les représentations Berthe BERURIER, Bernard TAPIE ou Gérard DEPARDIEU : gros choix !!!

En rapprochant : (1) l’édito de Jean-Luc SILICANI dans la lettre de l’ARCEP du 23 mars ; (2) le discours de Jérôme COUTANT à Deauville ; (3) l’arrangement Manche Numérique/FT, nous pouvons émettre l’hypothèse que les politiques et les industriels du net en France ce sont mis d’accord (à peu près définitivement) afin de favoriser l’exploitation industrielle de la ressource de la connaissance et de l’information (ce qui est plus ou moins baptisé dans ces milieux d’un terme qui se mord la queue de “capitalisme cognitif”) au détriment de l’intérêt public.

Si l’hypothèse se confirme, nous verrons brûler sur le bûcher les alternatifs de l’internet gratuit et flamber les coûts du déploiement du système national (la prise à 1500 €, c’est alléchant) et de la bande passante. C’est tout de même de la stratégie à la fois complexe et à court terme.

24 03 2012
Bernard GARRIGUES

Rappelons, dans ces ordres d’idées de notre génie national, les précédentes réussites : le plan calcul et l’industrialisation des réseaux d’eau potable conduite par J.M. MESSIER.

26 03 2012
websdugevaudan

10 ans déjà que notre élégant Bernard Yves avait présenté pour la première fois en Lozère un outil interactif qui s’est un peu démocratisé depuis
http://www.facebook.com/byc.smart

…..une occasion, entre autres, de rappeler que les « racines » des Webs du Gévaudan sont profondes
http://www.lozere-online.com/photos/p25_18.html

….et nous en avons bien besoin , en ces temps de « sècheresse » pour poursuivre le combat😉

27 03 2012
27 03 2012
websdugevaudan

François Hollande doit tenter un coup ! http://leplus.nouvelobs.com/contribution/511806-presidentielles-2012-francois-hollande-doit-tenter-un-coup.html

Et s’il tentait ce « coup » dans un secteur jusqu’ici délaissé mais essentiel pour l’innovation, la croissance et l’emploi ? Le numérique !

C’est ce que j’ai suggéré hier à Pascal Terrasse, député et président du conseil général de l’Aedèche, venu présenter le programme de son candidat à Millau, « suggestion » confirmée par le mail ci-dessous de ce matin😉

Monsieur le Député,

Connaissant votre implication sur le numérique dans votre département et dans le prolongement de la question que je vous ai posée hier soir à Millau je me permets d' »insister » pour que François Hollande prenne l’engagement de faire voter par le parlement une loi de péréquation nationale d’aménagement numérique du territoire

Je rappelle à ce sujet que :
1- le numérique est le principal vecteur de croissance !
2- Une « ruralité numérique » et des « campagnes intelligentes » pourraient largement contribuer au vaste effort d’innovation dont notre pays a impérativement besoin
3- L’AMRF a fait fait du très haut débit sa priorité no1
4-La déception est grande sur le terrain et pas seulement chez les ruraux ! Les candidats n’ont pas pris la mesure des enjeux.

Les Webs du Gévaudan ( 1) et d’autres associations de citoyens et d’élus ruraux espéraient pourtant mettre enfin le très haut débit à la campagne « dans » la campagne électorale ! Jusqu’ici c’est « raté » mais la campagne n’est pas terminée😉
Persuadé que les citoyens peuvent prendre une part, même modeste, dans la construction d’une France et d’une Europe numériques je vous en remercie vivement à l’avance de ce que vous pourrez faire pour lancer un vrai débat sur ce sujet particulièrement sensible pour les ruraux mais porteur d’avenir pour tous !
Pierre Ygrié
Webs du Gévaudan
Auxillac

(1) Dés juin 2006, alors que la plupart des Lozériens étaient en bas débit (certains, dont je suis, l’étaient encore il y a un an) nous alertions déjà nos concitoyens sur la nécessité à terme non plus du haut débit mais du très haut débit tout en ajoutant que les règles de la concurrence sur les infrastructures n’étaient pas adaptées à un territoire « hors concurrence » comme la Lozère. Un an plus tard, en juillet 2007, nous « enfoncions le clou » dans un article intitulé « Les oubliés du très haut débit ! », article que nous « renouvelions » en 2010

28 03 2012
Bernard GARRIGUES

Bretagne et Haute Marne

Les collectivités territoriales de Bretagne – Conseil régional, Conseils généraux des Côtes d’Armor, du Finistère, de l’Ille-et-Vilaine et du Morbihan, agglomérations et pays de Bretagne – se sont regroupées pour développer le projet « Bretagne Très haut débit », premier volet de la mise en œuvre du Schéma de cohérence régional d’aménagement numérique (SCORAN).
Ce projet de déploiement de 185 000 lignes en fibre optique jusqu’à l’abonné (FTTH), dont la moitié en zone rurale, s’inscrit en complémentarité des projets de déploiement des opérateurs privés dans les principales agglomérations bretonnes. En intégrant les lignes FTTH déployées par ces derniers, ce sont ainsi 875 000 abonnés qui seront raccordés à moyen terme au très haut débit, soit 53 % des abonnés à l’échelle régionale. Le projet inclut aussi un volet « Montée vers le très haut débit » qui permettra d’améliorer les débits de plus de 50 000 lignes existantes et préparera leur passage ultérieur au FTTH. L’Etat, via le Fonds national pour la société numérique (FSN), financé par le programme d’Investissements d’Avenir, cofinancera ce projet à hauteur de 66 millions d’euros.
Le Conseil général de Haute-Marne, en application de son schéma directeur territorial d’aménagement numérique (SDTAN), va poursuivre son action en faveur de l’aménagement numérique de son territoire. Le projet soutenu s’inscrit en complémentarité de l’initiative privée sur les agglomérations de Chaumont et Saint-Dizier. Il va permettre le déploiement d’un réseau à très haut débit en fibre optique sur la ville de Langres et inclura un volet de « Montée vers le très haut débit » sur le reste du département qui permettra d’atteindre un seuil de 99,7 % d’éligibilité DSL et de 92,9 % d’éligibilité à 8 Mbps ou plus, et préparera l’étape suivante de déploiement des réseaux FTTH en zone rurale. L’Etat, via le FSN, cofinancera ce projet à hauteur de 6 millions d’euros.

28 03 2012
websdugevaudan

Merci pour ces infos, Bernard …et à bientôt j’espère pour un projet « Languedoc Roussillon » …et Lozère;-)
En matière de très haut débit la Lozère, elle, fait ce qu’elle peut ….mais elle peut …peu ! Peut-être « un peu plus » avec un nouveau sénateur proche de la région …et d’un candidat à la présidentielle ? (cf François Hollande doit tenter un coup ! )😉

28 03 2012
Bernard GARRIGUES

Le rigolo, c’est que le premier SDTAN a été lozèrien (acheté, clefs en main à l’IDATE) et beaucoup d’eau est passé sous les ponts sans que personne n’ait trouvé bon de le présenter et soutenir au financement et à l’exécution.

Et que, pendant ce temps, nos politiques jouaient de la trompette sur l’air du Très Haut Débit.

Il est grand le mystère d’internet !!!!!

30 03 2012
websdugevaudan

Un papier de René Trégouet sur l’énergie qui devrait « solliciter » nos neurones !
http://www.rtflash.fr/debat-majeur-va-devoir-s-ouvrir-que-va-faire-france-avec-gaz-schiste-et-hydrates-methane/article
Pour ceux qui ne connaitraient pas cet ancien sénateur, qui a toujours soutenu les Webs du Gévaudan je signale que c’est l’un des grands promoteurs de l’optique http://www.rtflash.fr/l-optique-va-revolutionner-l-informatique/article

30 03 2012
websdugevaudan

Economie numérique :
http://www.zdnet.fr/actualites/presidentielle-2012-economie-numerique-la-grande-absente-de-la-campagne-39770131.htm
Bilan positif ? pour le haut débit sûrement. Mais pour le très haut débit, le seul réseau structurant ? ( 1) Descendons un peu sur terre ! Nous sommes en queue de peloton de l’Europe,elle même à la traîne…..et je ne parle pas de l’industrie ….et de la ruralité où , entre autres, la santé fout le camp alors qu’il est avéré que « la chaîne collaborative de santé doit être « supportée » par des réseaux de fibre optique, seul support capable de permettre des échanges instantanés, sécurisés et symétriques »
Décidément il est temps de dire haut et fort pour le numérique comme pour d’autres domaines « le changement c’est maintenant …pour une France forte » !

(1)Les chiffres parlent ! http://www.freenews.fr/spip.php?article11812

2 04 2012
websdugevaudan

«quand on voit que la première préoccupation des français c’est l’emploi, le chômage, l’économie et la croissance, il est vraiment regrettable qu’ils (les candidats) ne s’approprient pas
un sujet (le numérique)qui est le moteur même de la croissance d’un pays
»…la suite ici..
http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/gr-num-rique-pme-seraient-un-v-ritable-vivier-croissance-237956

2 04 2012
Le très haut débit « maillon faible » de la chaîne collaborative de santé « Les webs du Gévaudan

[…] Nous ne reviendrons pas sur ce que nous écrivons sur ce blog depuis toujours. Nous nous conterons de « résumer » en 4 points ::1- le numérique est le principal vecteur de croissance !  2- Une “ruralité numérique“  et des “campagnes intelligentes pourraient largement contribuer au vaste effort d’innovation dont notre pays a impérativement besoin 3– L’AMRF (Association des Maires Ruraux de France)a fait  fait du très haut débit sa prioriténo1 4-Devant la déception croissante ,en particulier chez les ruraux, il y a urgence à lancer un vrai débat  et à demander à nos décideurs un changement de cap  en affirmant, période électorale oblige : « le changement c’est maintenant pour une France forte » !  […]

3 04 2012
Bernard GARRIGUES

Faudrait savoir si la représentation de la « France Forte », c’est Berthe Bérurier ou la Vénus de Milo ?

5 04 2012
Lettre ouverte aux candidats à l’élection présidentielle « Les webs du Gévaudan

[…]  Le changement ( numérique) c’est maintenant pour une France (numérique) forte !! […]

18 04 2012
numérique et programmes présidentiables « le Très-Haut-Débit à Bouffémont, Piscop, Ezanville, …

[…] si vous voulez en savoir encore plus rendez-vous sur le site des webs du Gévandan […]

25 04 2012
Plus que quelques jours pour mettre le très haut débit à la campagne dans la campagne présidentielle ! « Les webs du Gévaudan

[…] Si, comme l’a dit un jour dans la Creuse, le président de la république,” la ruralité est l’avenir de la France ” nous apprécierions que vous précisiez votre plan de création d’infrastructures indispensables à la construction de cet avenir […]

4 05 2012
Numérique : l’urgence d’initiatives pérennes ! « Les webs du Gévaudan

[…] -Mais il reste encore beaucoup à faire pour créer un environnement favorable à l’innovation tant sur le plan de la reconnaissance du secteur que sur celui de la construction de réseaux de très haut débit. En dépit du programme national très haut débit la France occupe, en Europe, une peu enviable 17 ème place dans de ce domaine (rapport Idate). Sur le critère « rapidité », notre pays serait même au 45ème rang mondial ! Comme nous l’avons dit maintes fois dans ces colonnes il est urgent de changer de cap ! […]

17 09 2013
Très haut débit : le mouvement est engagé dans les territoires ruraux | Les webs du Gévaudan

[…] Le changement (numérique) c’est maintenant…pour une France (numérique) forte ! 2012 […]

9 11 2014
Lozériens, c’est le moment de «bouger » ! | Les webs du Gévaudan

[…] Le changement (numérique) c’est maintenant…pour une France (numérique) forte ! […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :