Le très haut débit « maillon faible » de la chaîne collaborative de santé

2 04 2012

Le mot « collaboratif » a été cité des centaines de fois par différents intervenants à la journée Télésanté 2012 organisées par Catel  le 29 mars à laquelle j’ai assisté dans les locaux de l’ISIS à Castres. La nécessité de mettre en place des « chaînes collaboratives » a été reconnue par tous. Cette « évidence » est particulièrement avérée en zones rurales. Plus les différents intervenants de la « chaîne » sont éloignés ( patient, généraliste, spécialiste, infirmier, hôpital, aide à domicile (x) , etc…) plus la nécessité de les « relier »s’impose. Jusqu’à l’apparition des nouvelles technologies de l’information et de la communication les outils de liaison se limitaient au téléphone, au fax et au courrier.

(x) à signaler sur ce sujet, à Blagnac, lformation 2A2M (Aide et Assistance pour le Monitoring et le Maintien à domicile) formation unique en France 

 La télémédecine peut changer la donne

1-La télémédecine en quelques mots :

Les principales applications de la télémédecine ou médecine à distance sont :
– la télé-consultation et le télé-diagnostic : consultation médicale à distance
– la télé-surveillance ou surveillance à distance d’un patient
– la télé-expertise : avis donné à distance par un expert ou un médecin
– la téléformation : consultation des informations médicales (bases de données, imagerie, cours de formation)
– la création de réseau de télémédecine : transmission des dossiers
– la téléchirurgie qui permet de manipuler du matériel médical à distance et d’avoir une action directe du praticien sur le patient.

Les avantages sont connus : limitation  des déplacements (notamment pour les patients âgés ou handicapés), raccourcissement  des délais d’attente, facilitation de la concertation entre médecins généralistes et spécialistes, soins à domicile, etc…Dans de nombreux cas , comme dans celui de quelqu’un que je connais bien, Jean Michel Billaut, l’absence de réseau de télésanté peut s’avérer dramatique

Le professeur Jacques Marescaux disait déjà en 2001 : « il vaut mieux faire voyager les informations que les malades ».10 ans plus tard la télémédecine est officiellement reconnue  (article 78 de la loi la loi HPST du 21 juillet 2009 et  décret d’application publié au JO du 21 octobre 2010) . Nous n’en sommes néanmoins qu’aux balbutiements ! Nous avons devant nous une « montagne » d’obstacles culturels, organisationnels, techniques . Les défis sont énormes . La France peut (doit !) les relever pour faire de son système de santé le système « référent »du 21 ème siècle . Deux conditions pour cela : qu’il y ait un « pilote dans l’avion »de la télémédecine…et dans celui du très haut débit car les deux sont étroitement liés. Nous l’écrivions déjà il y a un an après Télésanté 2011. Depuis des appels à projets ont été lancés, de nouvelles expérimentations sont en cours mais, sur le fond, les choses ont-elles vraiment changé ?

2- Tous les domaines sont concernés par les expérimentations en cours :

La journée Télésanté est, tous les ans, l’occasion de présenter des applications innovantes. En 2012 nous avons pu écouter des témoignages de médecins, de spécialistes de santé, de paramédicaux, d’acteurs sociaux, d’acteurs du domaine de l’innovation, et aussi de patients.

Nous avons pu voir, entre autres, un médecin généraliste en lien direct avec des dermatologues (Hautes Alpes, Normandie), le gérontopole de Toulouse, la télé-imagerie médicale au centre d’imagerie de Quiberon , la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux (AVC) en Haute-Normandie, le contrôle tensionnel des patients après un AVC (Toulouse), le télésuivi de patients insuffisants respiratoires ( Moulins), la télépsychiatrie (le Havre), la téléorthophonie (Français expatriés), l’auto-mesure tensionnelle des femmes enceintes (St Malo) , la prise en charge des cas de cardiopathies directement depuis le domaine skiable alpin, la chimiothérapie à domicile (Villejuif)

Les interventions sur les types de cancers rares et diversifiés ont, quant à elles, mis en évidence la faiblesse de l’expertise individuelle et la nécessité de mise en réseau pour pouvoir faire bénéficier les malades atteints de ces pathologies d’une expertise collective. Le déploiement de réseaux à l’échelle nationale voire internationale devient ici vital ; c’est le cas, entre autres, pour la pédiatrie oncologique (Institut Curie) et les cancers ORL rares ( hôpital Lariboisière)

La dimension hors hexagonale était également présente avec des interventions, pour la France, de la Polynésie, de la Guyanne et pour l’étranger, du Québec, du Mali , du Brésil. Pour l’Europe , en dépit de projets transfrontaliers (massif franco-italien) et d’échanges euro régions (échanges et collaborations entre Catalogne, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, Baléares et Aragon…) nous sommes restés sur l’impression que l’Europe de la santé …restait à faire ! Puisse le projet Télescope (Telehealth Services Code Of Practice for Europe) puisse apporter quelques pistes pour développer la télémédecine dans notre espace naturel, l’Europe. L’objectif est ambitieux : développer un code de pratique pour les services de télésanté , les normes (à définir) devant constituer une référence de qualité pour la régulation des services dans les Etats membres. Pour ce qui concerne les normes techniques l’accent sera mis sur l’interopérabilité …vaste programme qui nécessite, à la base, une standardisation des réseaux aujourd’hui en haut débit demain nécessairement en très haut débit !

 Les réseaux en très haut débit « fondations » techniques de tous les réseaux collaboratifs

1-Q’est-ce que le très haut débit ?

 La réponse est claire : « la fibre optique » « La fibre optique est « la » technologie du très haut débit …..aucune solution alternative à la fibre n’apportera une qualité de service comparable. Il convient de le mentionner explicitement pour éviter toute ambiguïté » (rapport Maurey remis au gouvernement en octobre 2010) . A la question  « où mettre la fibre ? » la réponse est tout aussi claire : « partout… là où il y a une ligne téléphonique » (René Souchonprésident de la région Auvergne) Et comme ce sont les ruraux qui en ont le plus besoin il faut commencer par eux 

2-Pourquoi des réseaux santé en très haut débit ?

S’il y a 10 ans, on pouvait dire « il vaut mieux faire voyager les informations que les malades »on devrait pouvoir dire demain, en s’appuyant sur des réseaux de très haut débit implantés dans tous les foyers français «  on peut maintenant non seulement faire voyager les informations mais les malades « virtuels » eux mêmes » La téléprésence transformera la télémédecine. J’ai pris conscience du « phénomène téléprésence »il y a plus de 20 ans(en 1991)au Futuroscope dans les locaux de France Télécom où était organisée une vidéoconférence. Se retrouver nez à nez avec des personnes présentes physiquement dans quelques grandes villes françaises dont j’ai oublié le nom depuis n’est pas un souvenir anodin ! Cet« incroyable effet de présence »obtenu par la fluidité parfaite de l’image et surtout l’échange des regards, comme dans une rencontre réelle » m’a profondément marqué. Cette performance sur de vrais murs de téléprésence et pas seulement des écrans d’ordinateurs s’appuyait bien évidemment sur des liaisons en fibre optique. En téléprésence la technique se fait oublier, l’image est fluide. C’est exactement ce dont a besoin le secteur santé . S’il est un domaine où, plus qu’ailleurs, les échanges doivent être sécurisés, symétriques et instantanés c’est bien celui de la santé !

Lors de Télésanté 2011 le représentant de l’Etat avait déclaré : il faudra « faire se causer » entre eux de façon plus régulière les valeureux pionniers qui ont développé ces dernières années de nombreuses expérimentations , il faudra sortir du « saucissonnage » des outils matériels et logiciels pour offrir aux professionnels des outils simples et « communicants ».Un an plus tard les expérimentations se multiplient, des plateformes se créent ….mais il manque toujours les « fondations »en très haut débit . Sans ce substrat irriguant le « corps France» les plate formes ne pourront jamais être optimisées et l’ interopérabilité, pourtant indispensable, restera un vœu pieu !

3-Comment aménager le territoire en très haut débit ?

Nous ne reviendrons pas sur ce que nous écrivons sur ce blog depuis toujours. Nous nous conterons de « résumer » en 4 points ::1- le numérique est le principal vecteur de croissance !  2- Une « ruralité numérique »  et des « campagnes intelligentes pourraient largement contribuer au vaste effort d’innovation dont notre pays a impérativement besoin 3– L’AMRF (Association des Maires Ruraux de France)a fait  fait du très haut débit sa prioriténo1 4-Devant la déception croissante ,en particulier chez les ruraux, il y a urgence à lancer un vrai débat  et à demander à nos décideurs un changement de cap  en affirmant, période électorale oblige : « le changement c’est maintenant pour une France forte » !

 Très Haut Débit et Santé : une opportunité historique pour notre pays !

 La plupart, voire la totalité, des outils d’accès aux services Internet ne sont ni français ni européens. Aujourd’hui nous utilisons tous quotidiennement des produits américains : google, yahoo, facebook, twiter, amazon etc… Demain, par contre, nous pouvons créer des «produits électroniques » français dans des domaines qui constituent encore (pour combien de temps ?) notre point fort : les services publics : santé, éducation, administration…. Ces services sont importants partout et vitaux en zones rurales. Paradoxalement ils sont moins médiatisés et, comparés aux autres services (divertissement, culture etc…) relativement peu développés.Les grands groupes internationaux en sont quasiment absents, ce qui laisse un vaste espace de créativité et d’initiatives aux européens et singulièrement aux habitants des zones rurales pour peu qu’elles soient équipées des infrastructures et des outils pour les développer. Pourquoi ne pas imaginer demain un « google santé ??».Dans le secteur santé, les ruraux peuvent inventer, avec la complicité et la participation de la population, particulièrement motivée par ce sujet, les nouveaux services de demain . Le très haut débit peut largement contribuer à une organisation en ligne du système de soins en établissant une continuité entre les services d’aide à domicile , les soignants (hospitaliers et libéraux) et les organismes de financement.

Les Français, jusqu’ici consommateurs de services « fabriqués » par d’autres deviendraient alors producteurs de services exportables dans un domaine appelé (malheureusement)à se développer) avec l’augmentation des maladies chroniques et le développement de nouvelles pathologies 

5- L’Urgence d’une vision globale !

La télémédecine est un outil à intégrer dans une vision globale d’un système de santé sur lequel il y aurait beaucoup à dire compte tenu des évolutions récentes

Elle n’est qu’un outil mais un outil essentiel . Face au « déménagement de territoire » des services publics physiques  elle doit pouvoir rendre de grands services si tant est que l’on se lance enfin, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui, dans une politique ambitieuse d’aménagement numérique des territoires ruraux ( 80%de la surface de la France) !

Le développement de la télémédecine est à l’évidence étroitement lié à l’équipent homogène du territoire en très haut débit

 Qu’on se le dise ! et qu’on le « dise » haut et fort aux candidats aux élections présidentielle et législatives 😉

Pierre Ygrié

Auxillac 2 avril 2012

Advertisements

Actions

Information

50 responses

2 04 2012
ecobusinessangel

Merci de cette contribution en espérant qu’elle sera lue par un des conseiller du futur Président…

3 04 2012
Jean-Pierre Jambes

Bel article Pierre. Un exemple de plus de l’absolue nécessité de commencer maintenant la construction des réseaux Ftth – O partout. Il manque toutefois encore beaucoup de paramètres indispensables au décollage enfin des réseaux fibre optique : pas de pilote national, une régulation incomplète, une péréquation numérique absente, bcp plus de coopérations entre les réseaux d’Initiative publique, des catalogues de prix revus, de véritables engagements des opérateurs, de vraies expérimentations services… Etc. J’essaie de montrer tout cela dans le livre auquel tu participes à sortir en septembre.

3 04 2012
Nathalie Cuvelier (@NathCuvelier)

La téléprésence transforme aussi les relations familiales à distance, à condition que les plus actifs d’entre nous prennent le temps d’être téléprésents pour les plus fragiles d’entre nous…

3 04 2012
Bernard GARRIGUES

Si vous voulez tout savoir de la doxa française sur le déploiement du très haut débit, vous imprégnez de l’évangile national, allez lire avec attention l’étude pondue par l’IDATE à la commande du Centre d’Analyse Stratégique :

http://www.strategie.gouv.fr/content/etude-lacces-au-tres-haut-debit

Sans confusion, l’étude s’intitule « L’accès au très haut débit ».

3 04 2012
Valérie

Ayant testé le plus de la télémedecine pour mon fils, blessé à Belle Ile, la radio a été lue par le radiologue de Quiberon, et a permis d’éviter hospitalisation et transfert inutiles !
Merci de cet article…et espérons surtout que dans 10 ans vous écrirez un nouvel article avec beaucoup de réalisations dans le paragraphe « progrès »

3 04 2012
Bernard GARRIGUES

À partir d’une constatation d’une logique impeccable : »Le préalable à une télémédecine efficace exige le THD (pour tous, mais ce n’est pas dit) », les dérives qu’internet a permises, voire organisées, en France depuis 20 ans posent un diagnostic inquiétant sur l’avenir de la télémédecine (ou pour employer un terme plus général : sur l’e-santé).

L’étude de l’IDATE montre que notre élite républicaine est engagé dans un processus général « d’industrialisation » de l’économie de la connaissance (dite capitalisme cognitif). Je peux prédire avec peu de chance de me tromper que la « chaîne collaborative de la santé » cache la réalité d’une « chaîne de la valeur (financière) de la santé ». Nous avons l’expérience depuis 30 ans que toutes les « chaînes de valeur » organisées par l’économie financière ont un bon bout où s’encaissent les plus values privées et un mauvais bout qu’un péage, plus ou moins plantureux, permet aux citoyens de tenir.

Je ne voudrais pas être l’oiseau noir du malheur mais la déclaration échappée du PDG de FT sur la « mamie du Cantal » prouve bien que nous habitons effectivement un système où les zones peu denses doivent participer au péage sans acquérir aucun droit (1) au service, (2) à l’éventuelle plus value. Voire que les zones peu denses représente les écrouelles que montreront les financiers afin de faire financer, sur fonds publics, leur merveilleuse chaîne de valeur dorée.

3 04 2012
websdugevaudan

@Valérie
Merci de vos encouragements et de votre témoignage qui confirme en tous points les propos de Guy Benoit, radiologue au centre d’imagerie de Quiberon lors de Télésanté 2012. Une courte démonstration vaut toujours mieux qu’un long discours ! quand on a les deux c’est parfait;-)

@Bernard
-sur l’exigence du très haut débit pour tous: je pensais avoir été suffisamment explicite ! Si tu estimes que ce n’est pas le cas je confirme que les « fondations » doivent être homogènes donc les mêmes partout (prises optiques dans tous les foyers)
-sur la (nécessaire) vigilance il faudra effectivement savoir faire le tri entre ce qui parait aller dans le bon sens
http://www.newspress.fr/Communique_FR_253025_1034.aspx
et ce qui mérite une analyse plus approfondie car les dérives peuvent se nicher au détour… d’une rue;-)
http://www.rts.ch/info/suisse/3898796-des-consultations-medicales-par-video-proposees-dans-les-pharmacies.html
@suivre……

3 04 2012
websdugevaudan

Une raison supplémentaire d' »enfoncer le clou » !

Zones rurales : Orange renonce à investir !
http://www.linformaticien.com/actualites/id/24304/zones-rurales-orange-renonce-a-investir.aspx

Que voilà une nouvelle qui n’est pas vraiment une surprise, du moins pour la « bête »qui n’a jamais vraiment cru que
la ruralité était l’avenir de la France !
https://websdugevaudan.wordpress.com/2011/10/12/%C2%AB-la-ruralite-est-l%E2%80%99avenir-de-la-france-%C2%BB/

Elle va encore devoir s’égosiller à « crier » « le changement c’est maintenant…pour une France forte » !!
https://websdugevaudan.wordpress.com/2012/03/21/le-changement-numerique-cest-maintenant-pour-une-france-numerique-forte/
mais quel candidat entendra ce cri du fin fond de la ruralité ?

3 04 2012
Bernard GARRIGUES

Pierre,

Il s’agit de savoir ce que nous concocte nos élites républicaines ; pas de critiquer les actions et les idées des acteurs de zones peu denses.

3 04 2012
Bernard GARRIGUES

Quant aux pratiques de FT, répéter inlassablement l’adage latin :

meretrices ad extremum semper futuuntur.

4 04 2012
websdugevaudan

pas sérieux Bernard ! nous ne sommes pas des latinistes chevronnés…pas plus que « Monsieur »google d’ailleurs qui n’a su que me dire qu’il était question de prostituées !

Quant à ce que concoctent nos élites il suffit de leur demander ! Nous avons un bon moyen aujourd’hui:Internet
Nous pouvons aussi alerter nos parlementaires, je l’ai déjà fait et je vais le refaire ; leurs adresses sont sur les sites des parlements, c’est un peu long à chercher mais quand on s’est constitué un groupe c’est facile de les « interpeller » …positivement j’entends !
Nous pouvons aussi soutenir ceux qui, parmi eux, s’intéressent vraiment à la question et il y en a !
Vous me direz qu’ils ont d’autres préoccupations ? Les citoyens aussi d’ailleurs ! mais je ne suis pas sur que ce soient les mêmes ! http://www.roosevelt2012.fr/

Citation pour citation j’en préfère une, positive celle là et en français: » il n’est pas nécessaire d’espérer pour entrerendre ni de réussir pour persévérer » 😉

4 04 2012
websdugevaudan

Dans le prolongement de mon commentaire précédent vous trouverez
ci-dessous le mail que je me propose d’envoyer à tous les parlementaires français et européens
( ici sans les liens hypertextes qui ont pourtant leur importance !)

Mesdames et Messieurs les parlementaires,

Le numérique, vecteur le plus porteur de croissance, est pratiquement absent de la campagne électorale, la santé est très peu présente et l’écologie pas du tout !

Il est un domaine qui prend en compte ces trois attentes, la télémédecine.

La France qui a (jusqu’à quand ?) le meilleur système de santé du monde est tout à fait légitime pour lancer les bases d’une organisation en ligne du système de soins assurant une continuité entre les services d’aide à domicile , les soignants (hospitaliers et libéraux) et les organismes de financement . Une telle organisation permettrait d’optimiser les soins et les coûts tout en s’inscrivant dans une démarche de développement durable.

Il existe des « montagnes » d’obstacles de tous ordres. Les obstacles organisationnels, culturels, juridiques, éthiques seront longs à lever. Par contre la levée des obstacles techniques, du moins pour la partie construction des réseaux, « fondation » de tout l’édifice, dépend essentiellement d’une décision politique. S’agissant, plus qu’ailleurs, d’échanges sécurisés, symétriques et instantanés, les réseaux supportant ces échanges devront être en fibre optique et inter opérables .

La construction des réseaux relève de l’aménagement du territoire et ne peut donc être laissée au seul marché. La petite association lozérienne que je représente, les Webs du Gévaudan , se bat depuis 12 ans pour « marteler » cette « évidence » !

Permettez moi, en cette période électorale d’appeler votre attention sur l’importance d’équiper rapidement en très haut débit l’ensemble du territoire en commençant, à l’inverse de ce qui se fait actuellement, par les ruraux car ce sont eux qui en ont le plus besoin. Le domaine de la santé illustre à lui seul cette nécessité ! Avec l’augmentation des maladies chroniques et le développement de nouvelles pathologies nous aurons de plus en plus besoin d’une médecine moderne et « communicante » comme j’essaie de le dire dans l’article ci-après :

https://websdugevaudan.wordpress.com/2012/04/02/le-tres-haut-debit-maillon-faible-de-la-chaine-collaborative-de-sante/

Merci de votre soutien

Pierre Ygrié
Webs du Gévaudan
Auxillac http://www.youtube.com/watch?v=c56Z3bdJYkM

4 04 2012
websdugevaudan

Très haut débit : «circulez y a rien à voir »
http://www.degroupnews.com/actualite/n7471-avicca-fibre_optique-tres_haut_debit-reseau-deploiement.html#

A moins que ? à moins que les (modestes) citoyens que nous sommes ne montions au créneau par centaines ( référence aux visiteurs de ce blog…75 pour ce seul article en 1 jour !)
) ou par milliers (faudra mobiliser ailleurs !) pour écrire tous azimuts aux élus et aux médias pour essayer de donner un minimum de visibilité à la cause …c’est le moment ou jamais !!

4 04 2012
Bernard GARRIGUES

Cela s’aggrave : la sauce à laquelle nous allons être bouffés :

http://www.strategie.gouv.fr/content/lacces-au-tres-haut-debit-note-danalyse-273-mars-2012

4 04 2012
websdugevaudan

Fibre optique : En …arrière !!
Après le « désengagement » d’Orange dans les zones rurales celui de Free dans les villes ?
http://www.zdnet.fr/actualites/free-abandonne-t-il-ses-deploiements-de-fibre-optique-dans-les-immeubles-39770394.htm#xtor=EPR-100

N’arriverait-on pas au bout du bout de la logique ultra libérale ? J’aurais hésité à employer ce « gros » mot il y a quelques années. Aujourd’hui ce qui était tabou naguère est revendiqué par tous …mais le numérique fait de la résistance !

Mesdames et Messieurs les candidats, qu’attendez vous pour nous présenter un vrai plan de fibrage de la France puisque, vous le savez (à moins que vous ne l’ayez oublié ?) que le numérique est le principal vecteur de croissance, que la France est au 17ème rang européen,et que notre pays st le premier producteur de fibres optiques d’Europe !!

4 04 2012
Bernard GARRIGUES

C’est un adage, pas une citations. Les adages sont toujours positifs, pas négatifs. En plus, c’est un adage joyeux.

Cela fait 3 ans que je bataille pour que google diffuse cet admirable ; en plus, en latin, çà a de la gueule et amuse une frange pas tout à fait hors du coup de la population. Va falloir que je prenne d’autres dispositions afin d’augmenter l’audience !!!!

Une autre feinte qui marche bien : tu appliques la grille d’analyse de Noam Chomsky aux discours des députés, des sénateurs, des président de CG ou de région, des candidats à la présidentielle et des hauts fonctionnaires qui habitent les fromages fabriqués sur mesure par leur copain de promotion : décapant !!!!!

4 04 2012
Bernard GARRIGUES

Cet admirable adage …

5 04 2012
Sandrine Lagardère

Merci Pierre, pour cette information, je reroute sur mon site et mes réseaux!!
A bientôt

5 04 2012
Lettre ouverte aux candidats à l’élection présidentielle « Les webs du Gévaudan

[…]  Le très haut débit « maillon faible » de la chaîne collaborative de santé […]

13 04 2012
websdugevaudan
13 04 2012
websdugevaudan
18 04 2012
websdugevaudan

Décidément les pbs de communication sont les grands pbs de notre temps dans tous les domaines mais quand ça concerne la santé ça…pose problème !!http://www.acteurspublics.com/2012/04/18/tensions-entre-les-directeurs-des-ars-et-ceux-des-hopita

20 04 2012
websdugevaudan

Il est temps de mettre un pilote dans l’avion de la télémédecine

Nous le disions déjà il y a un peu plus d’un an
https://websdugevaudan.wordpress.com/2011/04/01/y-a-t-il-un-pilote-dans-l%E2%80%99avion/

Çà se confirme !
http://sante.lefigaro.fr/actualite/2012/04/19/18023-diagnostic-ligne-sites-contournent-loi

25 04 2012
Plus que quelques jours pour mettre le très haut débit à la campagne dans la campagne présidentielle ! « Les webs du Gévaudan

[…]  sont demandeurs de très haut débit c’est non seulement pour créer des emplois, pour mieux se soigner, pour mieux éduquer leurs enfants mais  aussi pour apporter à la France une contribution forte […]

7 05 2012
websdugevaudan
26 05 2012
De Hong Kong à la Lozère « Les webs du Gévaudan

[…] électroniques doivent être performants (donc en très haut débit !) dans tous les domaines : santé, éducation, économie, agriculture, culture…Les propositions des Webs du Gévaudan ont été […]

29 05 2012
29 05 2012
websdugevaudan
12 06 2012
websdugevaudan

Cpllectif santé numérique : http://collectifsantenumerique.org/

6 08 2012
25 08 2012
10 09 2012
Services publics: tous égaux ! « Les webs du Gévaudan

[…] Ce sont, à l’évidence, ceux qui sont les plus éloignés des services « physiques »… les ruraux et les habitants de certaines banlieues. Ils peuvent, pour peu qu’on les y encourage, contribuer activement à la création de nouveaux services dans plusieurs domaines, à commencer par celui de la santé. Dans ce dernier secteur, ils peuvent inventer, avec la complicité et la participation de la population, particulièrement motivée, les nouveaux services de demain . Le très haut débit peut largement contribuer à une organisation en ligne du système de soins en établissant une continuité entre les services d’aide à domicile , les soignants (hospitaliers et libéraux) et les organismes de financement. Or le très haut débit est aujourd’hui l’un des maillons faibles de la e-santé […]

27 09 2012
Le changement…de réseau, c’est en 2022 ? 2025 ? 20.. ? « Les webs du Gévaudan

[…] en télé présence, suppression de « doublons » en particulier dans le domaine de la santé où le très haut débit me parait être aujourd’hui le maillon faible des (nécessaires) chaines collaboratives reliant le patient à toute la « chaine » […]

13 10 2012
« Maison Fibre France » cherche architecte ! « Les webs du Gévaudan

[…] déjà cette question dans un « papier » du 1er avril 2011 en y associant d’ailleurs l’un des principaux usages de très haut débit, la télé santé. Il est plus que temps de la reposer et d’y apporter les réponses qui […]

16 10 2012
websdugevaudan

L’automédication par téléphone, premier pas vers une « télémédecine » moins chère?
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/industrie-financiere/20121015trib000724891/l-automedication-par-telephone-premier-pas-vers-une-telemedecine-moins-chere.html
en attendant la téléprésence !

16 10 2012
websdugevaudan
24 10 2012
websdugevaudan

Une expérimentation @ suivre !
Santé : Ça “tweete” chez les futurs directeurs
http://www.acteurspublics.com/2012/10/24/ca-tweete-chez-les-futurs-directeurs

25 10 2012
Pierre Ygrié

La longue marche vers la e-santé

Télémédecine : les clefs pour une solution à la française

http://www.usinenouvelle.com/article/telemedecine-les-clefs-pour-une-solution-a-la-francaise.N184564
ne étude internationale sur la « mobile-health »

http://lecercle.lesechos.fr/economie-societe/social/sante/221157055/etude-internationale-mobile-health

30 10 2012
websdugevaudan

PROJET TYAV : TIC, médecine de proximité et services à la personne
http://www.themavision.fr/jcms/rw_332219/projet-tyav-tic-medecine-de-proximite-et-services-a-la-personne

15 12 2012
websdugevaudan
29 12 2012
15 01 2013
websdugevaudan
18 01 2013
websdugevaudan

CES Las Vegas http://www.rtflash.fr/ces-2013-interactivite-reactivite-et-emotivite/article
Excellent article de René Trégouet , « ami » des Webs du Gévaudan d’où j’extrais, pour ce qui me concerne : « Mais les innovations présentées cette année au CES ne se sont pas limitées au domaine, très vaste, des spectacles et distractions numériques en tout genre et on a également pu voir que l’informatique et le numérique étaient en train de conquérir un autre secteur porteur d’une énorme profitabilité économique mais également de bouleversements sociaux : la télésanté et le bien-être en général » .

20 01 2013
websdugevaudan

50 supports d’informations sur les pathologies proposées par l’industrie pharmaceutique
http://lemondedelaesante.wordpress.com/

23 01 2013
websdugevaudan

Nouvelle opération séduction pour la Lozère au Congrès de Médecine de Tours
http://lozere.fr/actualites/1358505097-nouvelle-operation-seduction-pour-la-lozere-au-congres-de-medecine-de-tours

26 01 2013
websdugevaudan
2 04 2013
la Santé….porte d’entrée du très haut débit en zone rurale ! | Les webs du Gévaudan

[…] Dans celui de 2012  « Le très haut débit « maillon faible » de la chaîne collaborative de santé » j’insistais sur  la nécessité de mettre en place des « chaînes collaboratives de santé » et sur l’importance des réseaux en très haut débit comme « fondations » techniques de la future organisation en ligne du système de santé. Je concluais mon papier en insistant sur l’urgence d’une vision globale ! « La télémédecine n’est qu’un outil mais un outil essentiel . Face au « déménagement de territoire » des services publics physiques  elle doit pouvoir rendre de grands services si tant est que l’on se lance enfin, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui, dans une politique ambitieuse d’aménagement numérique des territoires ruraux ( 80%de la surface de la France) ! Le développement de la télémédecine est à l’évidence étroitement lié à l’équipent homogène du territoire en très haut débit » […]

17 09 2013
Très haut débit : le mouvement est engagé dans les territoires ruraux | Les webs du Gévaudan

[…] Le très haut débit « maillon faible » de la chaîne collaborative de santé 2012 […]

26 03 2014
Un « référent numérique » dans chaque conseil municipal ? | Les webs du Gévaudan

[…] (2)   la Santé….porte d’entrée du très haut débit en zone rurale ! ; Télésanté espoir du monde rural ?; Le très haut débit « maillon faible » de la chaîne collaborative de santé […]

9 11 2014
Lozériens, c’est le moment de «bouger » ! | Les webs du Gévaudan

[…] Le très haut débit « maillon faible » de la chaîne collaborative de santé […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :