Très haut débit : l’Appel de Hong Kong

21 05 2012

Je n’ai pas pu aller à Hong Kong, mais des amis de la « bête » y étaient ! Ils viennent de me communiquer l’« appel » lancé par deux élus particulièrement impliqués dans le numérique, Hervé Maurey et Gilles Quinquenel

. J’en fais ici un copier/coller en l’attribuant à leurs auteurs, Jean Pierre Jambes (1) et Jean Michel Billaut

Cet « appel »confirme le bien fondé de la demande des Webs du Gévaudan et les pistes d’ « engagement » suggérées à nos élus, gouvernement et parlementaires, le législateur ayant à notre avis un rôle essentiel à jouer dans ce domaine :

1-vote d’une loi de péréquation nationale comme pour l’électricité en son temps

2-création, à partir de la “base FT réseaux” d’un  pôle public pour construire des réseaux communicants et interopérables, deux “qualités” de base que ne favorise pas la dispersion actuelle.

3-lancement d’un emprunt spécifique pour fibrer l’ensemble des foyers français avant 2020. Le taux d’épargne actuel  devrait permettre une telle initiative

J’ai déjà reçu des encouragements de parlementaires français et européens et un accord complet d’un député de la Lozère, Pierre Morel à l’Huissier, pour qui la première demande des ruraux est le très haut débit et qui m’a écrit : « Monsieur, Pour faire suite à votre mail concernant les engagements des candidats à l’élection présidentielle, je vous précise que sur les trois propositions pour l’industrialisation numérique de la France, je suis en parfait accord avec vous, d’une part le vote d’une loi de périquation, la création d’un pôle public et le lancement d’un emprunt spécifique. Bien à vous.
Pierre Morel Député de la Lozère »

Communiqué du 21 mai 2012 : Gilles Quinquenel et le sénateur Maurey alertent le Gouvernement

« Soyons ambitieux, osons la fibre !

Suite à des échanges entre entreprises de la filière et collectivités que nous avons eu ici, Gilles Quinquenel, président de Manche Numérique et le sénateur Maurey ont souhaité alerter les divers acteurs du développement numérique français, notamment Mme Fleur Pellerin, ministre chargée des PME, de l’innovation et de l’économie numérique. Le déploiement des réseaux optiques très haut débit de nouvelle génération est un enjeu considérable pour tous les territoires.  Les initiatives concernent maintenant une très grande majorité de pays sur la planète, en particulier le Sud Est asiatique, mais aussi l’Europe, notamment les pays baltes et scandinaves.

La France a engagé un programme très haut débit qui permet d’associer les initiatives privées et publiques. Ce secteur est l’un des leviers de croissance déterminant dans un contexte économique difficile. D’important, l’enjeu numérique est devenu essentiel et hautement stratégique, il impacte tous les secteurs d’activité de notre société. Le réseau numérique est le réseau du XXIème siècle, et cette mutation doit être assurée sans rupture et de manière volontariste. Ce grand chantier qui s’engage va donc impacter tous les secteurs d’activité, il est un enjeu sociétal fort, et les territoires qui sauront relever ce défi pourront envisager un développement économique mieux structuré. Cet enjeu considérable n’est pas suffisamment pris en compte en France. Cette question est d’abord politique, et suite au large consensus obtenu au Sénat sur le projet de loi «Maurey /Leroy », il convient d’accélérer le processus et d’aboutir à un aménagement numérique du territoire dans des délais les plus brefs !

Avant d’être un sujet technique et financier, le numérique est d’abord un sujet politique.

Le cadre défini est facteur de freins :

Le cadre réglementaire est extrêmement complexe. Ce maquis juridique et technique enferme le sujet  dans une recherche permanente de nouvelles adaptations qui génèrent toujours plus de complexités. Les opérateurs sont en première ligne et les collectivités en deuxième rang. La dimension aménagement du territoire est donc secondaire, et les impératifs naturels de rentabilité des entreprises sont plus bloquants que dynamiques. Nous connaissons une opposition culturelle entre le secteur public et le secteur privé. L’appel à manifestation d’intérêt d’investissement auprès des opérateurs  a cristallisé cette opposition en créant un nuage d’incertitudes.

Attention au très haut débit des villes et au bas débit des champs

Le sujet numérique mérite être traité de manière globale, infrastructures, usages et formation. Ces trois composantes sont abordées de manière segmentée, et la France y perd en valeur ajoutée économique et en visibilité stratégique.

Messieurs Quinquenel et Maurey souhaitent attirer l’attention du gouvernement sur l’urgence à confirmer une stratégie de l’Etat pour le déploiement de la fibre optique sur l’ensemble du territoire national.

Sans remettre  en cause le cadre défini, l’Etat doit favoriser au niveau national la rencontre des collectivités, des opérateurs, des constructeurs et des fournisseurs de matériels pour définir un véritable modèle industriel assis sur des normes et des référentiels partagés.

L’état doit donner de la visibilité aux collectivités pour financer le déploiement (alimenter le FANT créé par la loi Pintat en 2009). Il s’agit avant tout d’accélérer fortement la dynamique de croissance que peut porter le développement numérique.

L’enjeu numérique est devenu essentiel et hautement stratégique, le réseau numérique est le réseau du XXIème siècle.

Le cadre réglementaire défini est facteur de freins, attention au très haut débit des villes et au bas débit des champs

La mobilisation générale nécessaire est arrêtée par de faux problèmes, il n’y a pas de mur d’investissement et une dynamique infrastructures – usages- formation est à créer.

Dans une république décentralisée, l’état doit jouer son rôle d’ensemblier pour réunir les entreprises, opérateurs, constructeurs et fournisseurs de matériels avec les collectivités. Ils sont trop souvent opposés.  L’ambition est la définition d’un vrai modèle industriel, facteur de croissance et d’emploi. 

Trois propositions concrètes :

  • la définition d’un cadre stratégique de formation des acteurs.
  • L’alimentation du FANT (Fonds d’Aménagement Numérique du Territoire) au-delà des 900 millions du volet B des investissements d’avenir pour aider dans la durée les collectivités à financer les déploiements.
  • Une aide de l’état pour que  les collectivités mutualisent leurs interventions dans le domaine des usages.

Donnons un message clair aux territoires, aux habitants, aux acteurs économiques, aux entreprises. Soyons ambitieux, osons la fibre ! »

Puisse cet appel être entendu par le gouvernement et par tous les candidats aux élections législatives qui devraient impérativement prendre position sur ce sujet vital. Ce sujet doit être en haut de la pile des « investissements d’avenir »donc des préoccupations essentielles des candidats !

Auxillac le 21 mai 2012

Pierre Ygrié

(1)  Je rappelle que le livre de Jean Pierre Jambes « Territoires et numérique, les clés d’une nouvelle croissance ! » sortira en septembre ….et que la souscription est d’ores et déjà ouverte  http://www.jpjambes.com/


Actions

Information

13 responses

21 05 2012
websdugevaudan

Déjà 33 lecteurs de cet article depuis sa mise en ligne il y a un peu plus d’une heure…dont certains via des sites dont les préoccupations sont voisines des nôtres comme celui ci http://www.bouclier-rural.net/Proposition_r1.html

Comment tenter de fédérer tous les ruraux, citoyens et élus de tous bords sur quelques idées simples comme celles que nous défendons
? La période électorale actuelle devrait être favorable à une telle démarche pour peu que nous puissions « toucher » les candidats !! Il n‘est pas toujours facile de se procurer leur adresse électronique mais si chaque visiteur de ce blog pouvait « interpeller » le député actuel de sa circonscription (çà, c’est facile ! adresse sur le site du parlement) ce ne serait pas si mal !
Les petits ruisseaux font les grandes rivières😉

22 05 2012
websdugevaudan
22 05 2012
lucato

bonjour « la bête »,
je voudrais rajouter que fibrer les particuliers d’ici 2020 c’est bien, mais fibrer les entreprises (avant qu’elles ne partent ailleurs) c’est encore plus urgent!

Des solutions existent comme pour les autoroutes:
– aux régions le soin d’interconnecter les agglos
– aux agglos le soin d’interconnecter leurs zones économiques
– aux communes le soin d’aller se connecter à l’agglo ou la commune la plus proche
– à l’état le soin d’interconnecter les regions

A chaque niveau, chaque interlocuteur est DEJA capable de financer sa partie…

22 05 2012
Bernard GARRIGUES

A mon avis, l’appel de Gilles GUINQUENEL et Hervé MAUREY tape juste parce qu’il met l’accent sur la dimension politique du processus de fibrage. Si nous continuons à accepter les débats sans fin sur les choix techniques et financiers, nous y serons encore dans 60 ans.

22 05 2012
websdugevaudan

« la nouvelle équipe (gouvernementale) aura-t-elle la capacité de résister aux lobbies des opérateurs et surtout de l’opérateur historique ? ». Que voilà une bonne question du sénateur Maurey !
http://www.challenges.fr/high-tech/20120522.CHA6621/comment-pousser-les-operateurs-telecom-a-deployer-le-haut-debit-en-france.html

22 05 2012
websdugevaudan
22 05 2012
websdugevaudan

Les Français parlent aux Français… Hong-Kong
http://billaut.typepad.com/jm/
Jean Michel Billaut comme si vous y étiez…en 5 épisodes. Lecture indispensable pour essayer d’y voir clair…si possible car ce n’est toujours pas évident…

raison de plus pour poursuivre le combat sur nos 3 idées simples ….que je devrais peut-être appeler « les 3 cris de la bête » pour tenter d’être entendu ???
1er cri : vote d’une loi de péréquation nationale comme pour l’électricité en son temps
2ème cri : création, à partir de la “base FT réseaux” d’un pôle public pour construire des réseaux communicants et interopérables, deux “qualités” de base que ne favorise pas la dispersion actuelle.
3ème cri : lancement d’un emprunt spécifique pour fibrer l’ensemble des foyers français avant 2020. Le taux d’épargne actuel devrait permettre une telle initiative

Bis repetita😉

23 05 2012
websdugevaudan

Osons la fibre (suite)...

Alors que çà bouge de partout

Très haut débit : la Chine surpassera bientôt le Japon
http://www.pcinpact.com/news/71069-tres-haut-debit-chine-japon.htm

La fibre optique au Brésil, un déploiement étonnant
http://www.presence-pc.com/actualite/fibre-optique-bresil-47676/

La fibre optique est à la traîne en Europe

http://www.silicon.fr/fibre-optique-en-europe-74925.html

Pire, la France, au 17ème rang européen doit avoir l’ambition de la Fibre
http://www.fibre-optique-france.com/23052012/la-france-doit-avoir-lambition-de-la-fibre.html

Les acteurs de la fibre optique lancent un appel au gouvernement
http://www.lamanchelibre.fr/actualite-35746-les-acteurs-la-fibre-optique-lancent-appel-au-gouvernement.html

un appel relayé ici et là

Les professionnels du Très Haut Débit interpellent le nouveau gouvernement http://www.jdt.fr/article.php?id=319&np=1

« Osons la fibre »
http://www.e-alsace.net/index.php/smallnews/detail?newsId=10644

et ce n’est pas fini, j’espère😉

25 05 2012
Bernard GARRIGUES

Nous sommes tous (les gaulois) des gosses trop gâtés. Cf l’édito de Jean-Luc SILICANI :

http://www.arcep.fr/index.php?id=11321

26 05 2012
De Hong Kong à la Lozère « Les webs du Gévaudan

[…] L’« appel » de Hong Kong, dont nous sommes fait l’écho, doit maintenant être relayé par un « appel » aux candidats aux législatives. Les Webs du Gévaudan n’ont bien évidemment pas les moyens d’entreprendre une telle démarche. Tout au plus peuvent-ils « participer » en communiquant ci-dessous aux lecteurs de leur blog la lettre ouverte qu’ils se proposent d’adresser aux 12 candidats lozériens pour le siège du seul député dont le département disposera désormais (encore une « spécificité » lozérienne ! ) […]

4 07 2012
Très haut débit:Les « appels » se multiplient ! « Les webs du Gévaudan

[…] 21, mai dernier nous diffusions l’appel de Hong Kong lancé par ce sénateur et Gilles […]

5 07 2012
Très haut débit: les “appels”se multiplient ! « Les webs du Gévaudan

[…] 21, mai dernier nous diffusions l’appel de Hong Kong lancé par ce sénateur et Gilles […]

7 07 2012
Très haut débit : Les Appels à un changement de cap se multiplient ! « Les webs du Gévaudan

[…] Le 1er juin, dans une lettre ouverte au président de la république,Yves Rome, président de l’Avicca, proposait 10 mesures d’urgence pour réorienter le plan national très haut débit . Le 28 juin, Jean Pierre Jambes,   auteur du livre « Territoires et numériques, les clés d’une nouvelle croissance »(sortie le 1er septembre) nous alertait sur les dérives d’une politique vdsl 2. Le 5 juillet les élus locaux, réunis au Sein de la FNCCR proposaient la création d’un établissement public national et d’une agence de péréquation nationale . Ces « alertes » faisaient suite à une longue série d’interventions de citoyens et d’élus concrétisées par un début de « jacquerie »lors de Ruralitic 2011 suite aux rapports Maurey .Ce sénateur avait d’ailleurs réitéré ses demandes récemment lors d’un colloque à Hong Kong . […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :