De Hong Kong ….à la Lozère !

26 05 2012

L’« appel » de Hong Kong, dont nous  nous sommes fait l’écho, doit maintenant être relayé par un « appel » aux candidats aux législatives. Les Webs du Gévaudan n’ont bien évidemment pas les moyens d’entreprendre une telle démarche. Tout au plus peuvent-ils « participer » en communiquant ci-dessous aux lecteurs de leur blog la lettre ouverte qu’ils se proposent d’adresser aux 12 candidats lozériens pour le siège du seul député dont le département disposera désormais (encore une « spécificité » lozérienne ! )

Lettre ouverte aux candidats aux élections législatives

Les députés, la loi et le Très Haut Débit !

La défense de la ruralité passe, entre autres, par le très haut débit ! Notre département semble l’avoir compris mais l’essentiel reste à faire. La fibre optique, support des réseaux de très haut débit (fixe et mobile), est de plus en plus présente dans les médias lozériens. Sera-t-elle pour autant demain installée dans chacune de nos maisons comme elle l’a été chez les habitants d’Aumont Aubrac, heureux bénéficiaires d’une opération pilote ? La réponse est clairement non ! En dépit des efforts du département ( A75, zones d’activité, cantons) les Aumonais risquent d’être pour des décennies l’« exception  optique » qui confirme la « règle Adsl » (sans parler de ceux qui n’ont même pas l’Adsl !) . Pour l’instant l’Adsl  (« amélioration » du réseau de cuivre) nous convient …jusqu’au jour où, incapable de supporter les évolutions exponentielles ( doublement tous les 18 mois) de contenus de plus en plus lourds ( vidéos), il ne nous conviendra plus !  Aux Webs du Gévaudan, depuis 12 ans, en Lozère d’abord, dans des colloques nationaux ensuite, nous ne cessons de répéter deux évidences  : « 1-le réseau de cuivre sur lequel internet s’est logé comme un coucou doit être remplacé par un réseau en fibre optique 2-Cette opération ne pourra pas se faire, dans les territoires ruraux, sans le vote par le parlement d’une loi de péréquation nationale ». Jusqu’ici peu de parlementaires ont compris ces évidences !  Les lobbies avaient dès lors le champ libre. Les opérateurs font l’essentiel de leur business sur un réseau amorti depuis longtemps ; ils n’allaient pas se tirer une balle dans le pied en accélérant la construction d’un nouveau réseau. Le gouvernement, lui, a choisi la concurrence par les infrastructures pour développer son plan très haut débit. Nous avons toujours dénoncé cette stratégie particulièrement perverse pour les zones rurales qui n’intéressent bien évidemment aucun opérateur privé. Les « résultats » sont là: la France est au 17ème rang européen pour le très haut débit et au 45ème rang mondial pour la rapidité de son réseau internet ! Le gouvernement actuel fera t-il mieux ?

Le sénateur Hervé Maurey, l’un des rares parlementaires investis sur le sujet pose la question sans ambiguïté : « la nouvelle équipe (gouvernementale) aura-t-elle la capacité de résister aux lobbies des opérateurs et surtout de l’opérateur historique ? ». Ce sénateur a déposé récemment avec son collègue Philippe Leroy une proposition de loi ; elle « dort » dans les tiroirs du sénat. Une autre proposition de loi (de Pierre Morel à l’Huissier ) « dort », elle depuis près de deux ans, dans les tiroirs de l’assemblée nationale ! Elle proposait « la création d’un fonds d’amortissement des charges d’installation du très haut débit » !  exactement ce que demandent depuis toujours les Webs du Gévaudan . Pour le télétravail, autre thème cher à l’association, ils ont été davantage « entendus » et le parlementaire lozérien est aujourd’hui une « référence » pour ses collègues de l’assemblée. Sur les infrastructures notre association a précisé récemment ses propositions en demandant aux candidats aux présidentielles 3 engagements : « 1-le   vote d’une loi de péréquation nationale comme pour l’électricité en son temps 2-la création, à partir de la“base FT réseaux” d’un  pôle public pour construire des réseaux communicants et interopérables, deux “qualités” de base que ne favorise pas la dispersion actuelle.3-le lancement d’un emprunt spécifique pour fibrer l’ensemble des foyers français avant 2020. Le taux d’épargne actuel  (17%)  devrait permettre une telle initiative ».  Nous avons reçu deux réponses mais pas d’engagements précis !

Le temps est venu de demander aux candidats aux législatives des engagements  précis et pas simplement des déclarations d’intention sur ce sujet vital  pour l’avenir de notre département et celui de tous les territoires ruraux. Plus les services « physiques » sont éloignés, plus les services électroniques doivent être performants (donc en très haut débit !) dans tous les domaines : santé, éducation, économie, agriculture, culture…Les propositions des Webs du Gévaudan ont été exposées à maintes reprises sur le blog de l’association. L’un des candidats , Pierre Morel à l’Huissier, a déjà répondu, en quelque sorte, par anticipation . Il nous a fait part par écrit, il y a un mois, de son accord complet sur ces trois propositions. Dans sa lettre de campagne il est encore plus précis puisqu’il écrit « le fonds d’amortissement du Très Haut Débit en milieu rural sera doté de 20 milliards d’euros…. et permettra de financer la couverture numérique des territoires ruraux en cinq ans ».

Ces propositions impliquent une forte intervention du gouvernement et du législateur. L’interventionnisme étatique a toujours été un élément clé d’une politique « de gauche ». On ne peut donc que se réjouir de constater que des élus « de droite » ( Hervé Maurey (NC),Philippe Leroy(UMP), Pierre Morel(UMP) et quelques autres…) proposent un pilotage de l’aménagement numérique du territoire par la puissance publique en faisant des propositions législatives concrètes ! Le numérique transcende les clivages « droite/gauche ». Nos jeunes ministres Fleur Pellerin (économie numérique) et Cécile Duflot (égalité des territoires) auront besoin d’un maximum de soutiens d’où qu’ils viennent. Quels meilleurs soutiens que des propositions législatives concrètes et argumentées en faveur d’un aménagement numérique équilibré de nos territoires ?

Le très haut débit ne se discute plus, il s’impose…par la loi !

Qu’en pensent les 12 candidats lozériens  ?

Auxillac le 26 mai 2012

Pierre Ygrié

Publicités

Actions

Information

3 responses

27 05 2012
Bernard GARRIGUES

Tu compares le discours de PC IMPACT :

http://www.pcinpact.com/news/71069-tres-haut-debit-chine-japon.htm

Avec celui de Silicani :

http://www.arcep.fr/index.php?id=11321

Tu auras tout compris au truc du génie français.

31 05 2012
websdugevaudan

Je viens d’adresser aux trois principaux candidats lozériens le mail ci-dessous

« Outre les différentes démarches que j’ai pu faire en faveur du numérique depuis Ruralitic 2011 ( ICI (http://numericuss.com/2011/09/02/mettre-le-thd-a-la-campagne-dans-la-campagne-pierre-ygrie-enfonce-le-clou/ ) et LA ( http://www.wmaker.net/courleux/RURALITIC-La-solidarite-s-arrete-la-ou-le-haut-debit-s-arrete_a52.html) jusqu’à ce jour (http://www.youtube.com/watch?v=J6kM32vndsk ) à l’occasion des campagnes électorales 2012, je vous contacte aujourd’hui en qualité de membre du réseau national Social Nextwork (www.social-nextwork.fr), référent pour la ( ancienne) 2ème circonscription de la Lozère
Ce réseau national d’acteurs du net, indépendant et apolitique, s’est fixé comme objectif de développer le numérique en France et de sensibiliser les Élus aux problématiques et opportunités du numérique. Tous les membres de ce grand réseau sont bénévoles et leur engagement est désintéressé et non partisan.
À l’occasion de la campagne législative, nous interrogeons les candidats pour connaître leur vision et leur ambition pour le numérique. Aussi, je serais très heureux de lire votre réponse aux questions suivantes (toutes les réponses seront mises en ligne sur le site du Social Nextwork) :

i) Quelle place occupe le numérique dans votre programme ?
ii) Quelles mesures prendrez-vous pour développer l’économie grâce au numérique ?
iii) Quelles mesures prendrez-vous pour développer l’éducation et la formation grâce au numérique ?
iv) Comment comptez-vous utiliser le numérique dans votre relation avec vos futurs administrés dans le cas où vous seriez élu(e) ?
v) Avez-vous prévu d’autres mesures pour le numérique ?
vi) De quelle façon le réseau national d’experts du numérique qu’est le Social Nextwork pourra-t-il vous aider à faire avancer les sujets numériques si vous êtes élu(e) ?

Au nom de tout le réseau Social Nextwork, je vous remercie vivement pour le temps que vous prendrez à nous répondre. Je me tiens à votre disposition pour tout renseignement concernant cette démarche et vous prie d’agréer l’expression de mes sincères salutations.
Pierre Ygrié
Membre du réseau Social Nextwork (http://www.social-nextwork.fr/)
et Webs du Gévaudan « 

17 09 2013
Très haut débit : le mouvement est engagé dans les territoires ruraux | Les webs du Gévaudan

[…] De Hong Kong ….à la Lozère ! 2012 […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :