Très haut débit : Les Appels à un changement de cap se multiplient !

7 07 2012

Le 1er juin, dans une lettre ouverte au président de la république,Yves Rome, président de l’Avicca, proposait 10 mesures d’urgence pour réorienter le plan national très haut débit . Le 28 juin, Jean Pierre Jambes,   auteur du livre « Territoires et numériques, les clés d’une nouvelle croissance »(sortie le 1er septembre) nous alertait sur les dérives d’une politique vdsl 2. Le 5 juillet les élus locaux, réunis au Sein de la FNCCR proposaient la création d’un établissement public national et d’une agence de péréquation nationale . Ces « alertes » faisaient suite à une longue série d’interventions de citoyens et d’élus concrétisées par un début de « jacquerie »lors de Ruralitic 2011 suite aux rapports Maurey .Ce sénateur avait d’ailleurs réitéré ses demandes récemment lors d’un colloque à Hong Kong .

Les Webs du Gévaudan, pour leur part, demandent depuis longtemps un changement de cap, demande réitérée à l’occasion des élections présidentielles  et législatives .

Quant aux collectivités locales « opératrices »( les constructeurs de RIP !)  elles ont lancé le 3 juillet à Valence un dernier appel. C’est cette dernière interbvention que nous reproduisons ci-dessous

……………………………………………………………………………………………………….

 L’Appel de Valence du 3 juillet 2012

 Pour réussir l’aménagement numérique de tous les territoires

 Valence accueille aujourd’hui la journée du CREDO et de l’ARUFOG, deux associations oeuvrant pour le développement de la fibre optique en France.

Les travaux menés tout au long de la journée par les 240 participants (industriels, installateurs, consultants, collectivités, opérateurs) à ce séminaire montrent l’urgence d’une prise de conscience nationale des enjeux induits par le déploiement rapide du très haut débit par la fibre optique (FTTH) pour la compétitivité de notre pays, de ses territoires et de ses acteurs économiques.

L’étude Mc Kinsey réalisée pour le Gouvernement fin 2010 amis en avant la perspective de la création nette de 700 000 emplois en 15 ans par la filière du numérique. Ce développement est conditionné par la présence d’une infrastructure performante qui irrigue tous les territoires en fibre optique.

Plusieurs signaux inquiétants sont perçus sur nos territoires :

 Le déploiement du FTTH n’est pas, en France, à la hauteur des ambitions affichées

sur le plan politique. Avec 140 000 prises FTTH au 3e trimestre 2011, 125 000 au 4e trimestre, 105 000 au 1er trimestre 2012, les opérateurs réduisent actuellement leurs investissements. Un déploiement conforme aux engagements des opérateurs (zone très denses, zone AMII) nécessiterait 7 fois plus d’investissement qu’actuellement, soit trois millions de prises par an.

L’annonce de la commercialisation en 2013 du VDSL2 – et donc de la poursuite

de la pérennisation du réseau téléphonique filaire en cuivre – conforte l’idée que les opérateurs retardent le FTTH au profit de la rente du cuivre. Cette technologie contribuera à l’accroissement de la fracture numérique : toujours plus pour ceux qui ont déjà un bon service et rien de plus pour ceux qui n’ont rien.

La couverture mobile 4G est présentée comme une solution alternative à la couverture filaire FTTH sur les zones rurales. Or, l’Union européenne dans son projet de lignes directrices pour le haut débit ne la retient pas comme une solution de très haut débit. De plus, les obligations liées à l’attribution des fréquences ne répondent pas de manière satisfaisante aux attentes des territoires en termes de délais, d’engagements de couverture et de niveaux de service.

Ces signaux ne donnent pas l’impulsion dynamique nécessaire à la mise en oeuvre d’un écosystème créateur des richesses et des emplois de demain.

 L’enjeu de l’aménagement numérique sur tous les territoires passe par la réalisation d’une infrastructure en fibre optique.

A ce jour, nous constatons que les seuls chantiers significatifs de déploiement de la fibre optique à l’abonné sont le fait de réseaux d’initiative publique portés par des collectivités locales au titre d’un service public qui repose sur la péréquation territoriale et l’objectif d’une couverture totale. Ce sont plus de 2 millions de prises dont la construction est engagée : la dynamique est publique !

 Les élus présents aujourd’hui à Valence, porteurs de réseaux d’initiative publique de communications électroniques parmi les plus importants en France, refusent de transiger sur les conditions de mise en place de cette infrastructure essentielle.

Ils lancent l’Appel de Valence, démarche volontariste et constructive, pour réussir l’aménagement numérique de tous les territoires.

Hervé RASCLARD, Président du Syndicat mixte Ardèche Drôme Numérique, Philippe LEROY, Sénateur de la Moselle, co-auteur d’une proposition parlementaire de loi2 sur l’aménagement numérique, et Alain LAGARDE, Président du Syndicat mixte Dorsal (Limousin) appellent ainsi à une modification profonde des orientations du programme national très haut débit par une stratégie ambitieuse au plus haut niveau de l’Etat.

Pour les élus présents à Valence, deux choix se présentent aujourd’hui :

-Conserver en l’état le Programme national Très haut débit (PNTHD) qui privilégie l’investissement privé sur les zones les plus rentables, soit 7 Md€ annoncés sur les 10 prochaines années, et limite l’action des collectivités locales aux seules zones non rentables, sans effet de levier.

Bâtir un nouveau partenariat public-privé, autour de 3 axes :

1. Réaffirmer le choix de la fibre pour tous, sur tous les territoires.

2. Assurer un pilotage public national fort : Un pilotage stratégique Etat-collectivités afin de réussir le défi de l’aménagement numérique de tous les territoires, Engager la création d’une véritable filière performante pour le déploiement de ce nouveau réseau, à la fois sur le plan de la formation, de la création d’emploi et de la production industrielle. 15 000 à 20 000 emplois seront nécessaires pour le seul déploiement du réseau.

3. Garantir des financements pérennes :Créer les conditions d’un effet de levier financier qui garantira, au travers de la commande publique, l’investissement privé nécessaire sur la durée pour atteindre les 25 Md€ nécessaires, Permettre l’abondement du volet B du Programme Investissements d’avenir (FSN), dédié aux collectivités, du milliard d’euros non utilisé par les opérateurs privés sur le volet A, Organiser le basculement du modèle économique du secteur, du réseau cuivre vers le réseau fibre, en fixant une date butoir.

 Sept propositions concrètes ont été formulées en appui à cet appel.

1-Redéfinir le modèle national de développement du FTTH

 La redéfinition du modèle national de déploiement de cette nouvelle infrastructure essentielle doit êêtre l’un des premiers chantiers à engager par le nouveau Gouvernement. Ce plan doit enfin bénéficier d’un pilotage stratégique fort de l’Etat en association étroite avec les élus du Parlement et des collectivités. Les priorités de déploiement du FTTH ne peuvent pas êêtre imposées unilatéralement par les seuls opérateurs issus de l’ADSL

2-Intégrer prioritairement l’intervention publique

Ce modèle doit intégrer prioritairement l’intervention publique en plaçant les collectivités à égalité avec les opérateurs. Le très haut débit doit devenir un service d’intérêt économique général (SIEG) au sens de l’Union européenne, soit un véritable service public. Les collectivités ont démontré leur capacité à associer financements publics et financements privés sur leurs réseaux d’initiative publique. Elles seront àmême de susciter l’intérêt d’investisseurs de long terme sur une infrastructure essentielle qui a vocation à supporter le développement de l’économie numérique.

3- Restaurer rapidement un cadre plus favorable à la mise en œuvre du très haut débit en France

La nécessité d’une inscription rapide à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale de la proposition de loi Maurey- Leroy votée en première lecture au Sénat «visant à assurer l’aménagement numérique du territoire» est rappelée. Ce texte permettra d’instaurer rapidement un cadre plus favorable à la mise en œuvre du très haut débit en France avec notamment :

  • L’obligation du basculement du réseau filaire «cuivre» vers le réseau filaire «fibre». Une date butoir, à l’image de celle mise en place pour la TNT, permettrait de conforter le modèle économique du nouveau réseau.
  • Un fonds de péréquation national, pérenne sur la durée nécessaire de déploiement, qui pourrait être alimenté par les ressources produites par le réseau cuivre. Parallèlement, l’Etat doit réaffecter le milliard d’euros du volet A, non sollicité par les opérateurs dans le cadre du Programme Investissements d’avenir (FSN), au profit du volet B dédié aux collectivités avec un réel souci de promouvoir une péréquation territoriale.

4- Une meilleure maîtrise de la boucle locale cuivre

 Une meilleure maîtrise des évolutions de la boucle locale cuivre qui pourraient nuire au modèle économique du FTTH. A ce titre, l’annonce de l’introduction du VDSL2 en 2013 (100 Mbps sur 1 000 m) risque de repousser encore la perspective de l’accès de notre pays aux réseaux les plus porteurs de création de richesses.

5- Créer les conditions d’une plateforme de commercialisation de l’offre de prises publiques

Une réflexion doit être lancée afin de créer les conditions d’une plateforme de commercialisation de l’offre de prises publiques. L’objectif est d’atteindre un volume critique de marché accessible aux opérateurs commerciaux.

Soucieuses de rester dans leur rôle d’opérateur d’opérateurs, les collectivités doivent peser dans la définition du modèle technico-économique national de déploiement de la fibre, d’égal à égal avec les grands opérateurs de services, et proposer un modèle dynamique plus ouvert aux opérateurs nouveaux entrants, bâti sur des offres activées. Cette démarche soit s’appuyer sur les associations de collectivités agissant dans le domaine.

6-Soutenir la démarche collective référentiel fibre commun (RFC)

Les élus présents à Valence soutiennent la démarche «Collectif Référentiel Fibre Commun (RFC)» initiée par l’Institut Mines-Telecom et l’ARCEP et appellent à une mobilisation de tous. Ce référentiel national doit permettre d’uniformiser les ingénieries de déploiement de la fibre ainsi que les process d’exploitation et de maintenance de ces réseaux. La bonne coordination des systèmes d’information des propriétaires, exploitants et opérateurs usagers de ces réseaux sera essentielle dans le succès de ce déploiement. Ils ont souligné l’importance des travaux réalisés par le CREDO pour l’établissement de ce référentiel.

7-Mettre en œuvre un plan de formation d’ampleur nationale pour accompagner les déploiements à venir

Un autre grand chantier attend les industriels et les permettra de nombreuses créations d’emplois non- collectivités, celui de la formation des acteurs aux délocalisables sur la durée de ce déploiement. Le coût métiers du déploiement de la fibre optique. Les élus prévisionnel et le planning du déploiement du FTTH ont rappelé la nécessité de mettre en œuvre un plan pourraient être affectés si le secteur industriel et les de formation d’ampleur nationale pour accompagner installateurs n’arrivaient pas à répondre à la demande. les déploiements à venir. Ce grand chantier de 25 Md€ L’action de l’ARUFOG doit être soutenue en ce sens.

C’était un peu long mais, je crois utile pour ceux qui soutiennent les propositions « traditionnelles » de Webs du Gévaudan !

1-vote d’une loi de péréquation nationale comme pour l’électricité en son temps

2-création, à partir de la “base FT réseaux” d’un  pôle public pour construire des réseaux communicants et interopérables, deux “qualités” de base que ne favorise pas la dispersion actuelle.

3-lancement d’un emprunt spécifique pour fibrer l’ensemble des foyers français avant 2020. Le taux d’épargne actuel  devrait permettre une telle initiative

Auxillac le 7  juillet 2012

Pierre Ygrié


Actions

Information

53 responses

7 07 2012
websdugevaudan

En dépit de tous ces « appels » la bataille sera rude ! cf « passe d’armes » entre France Télécom et des sénateurs http://www.reseaux-telecoms.net/actualites/lire-la-concurrence-dans-les-telecoms-penalise-l-investissement-dans-le-haut-debit-selon-un-senateur-ump-24356.html

Pour Bruno Janet de France Télécom ( pardon…Orange !!) « la fibre optique pour tous est pour l’instant peu réaliste »
Il a raison du point de vue d’un opérateur privé.
Mais il ne s’agit pas ici d’intérêt privé mais d’intérêt général. De telles déclarations ne font pas avancer la marche vers la fibre !
Je prfère de loin les demandes des élus des collectivités territoriales...en droite ligne avec celles des Webs du Gévaudan !
création d’un établissement public national

http://www.lagazettedescommunes.com/121536/tres-haut-debit-les-elus-locaux-reclament-un-etablissement-public-national/

agence de péréquation nationale

http://www.energie2007.fr/actualites/fiche/3959/tres_haut_debit_agence_perequation_anprece_fnccr_050712.html

La lutte continue sur des idées simples :
1-vote d’une loi de péréquation 2-
2-création d’un pôle public
3-lancement d’un emprunt spécifique pour fibrer l’ensemble des foyers français avant 2020. Le taux d’épargne actuel ( 17% …du jamais vu depuis 1983 !)devrait permettre une telle initiative

7 07 2012
websdugevaudan

Fin du conseil national de numérique http://www.lafonderie-idf.fr/le-conseil-national-du-numerique-remet-son-mandat-5299.html , organisme qui se caractérisait,entre autres, par l’absence de représentants de citoyens ! J’avais « pointé » en son temps cette « absence » significative à mes yeux de la façon dont les pouvoirs publics traitent le numérique…domaine qui, comme chacun sait, n’intéresse pas les citoyens😉
Mais tous espoir n’est peut-être pas perdu? http://www.zdnet.fr/actualites/le-cnnum-demande-un-vote-de-confiance-au-gouvernement-39773886.htm#xtor=EPR-100

7 07 2012
websdugevaudan

J’étais à l’université e-santé à Castres. C’était super !!http://www.pharmaceutiques.com/archive/une/art_1440.html
Je sens que le prochain article du blog s’intitulera « La Santé …porte d’entrée du très haut débit en zones rurales » .
J’avais déjà fait un papier sur le sujet «https://websdugevaudan.wordpress.com/2012/04/02/le-tres-haut-debit-maillon-faible-de-la-chaine-collaborative-de-sante/ » mais je suis preneur de toutes idées pour corser l’affaire car je suis persuadé, comme j’ai eu l’occasion de le dire lors de cette université que :
-les problèmes de santé se posent d’abord en zones rurales
-la télémédecine et, singulièrement, la télé présence (qu’autoriseraient des réseaux optiques) peut être un complément fort utile pour les ruraux
-le plan national très haut débit doit donc être orienté prioritairement vers les zones rurales
Vaste programme qui suppose de vrais débatshttps://websdugevaudan.wordpress.com/2011/10/05/tres-haut-debit-l%E2%80%99urgence-de-vrais-debats/ et des décisions structuranteshttps://websdugevaudan.wordpress.com/2012/05/04/numerique-lurgence-dinitiatives-perennes/ à l’occasion du prochain débat budgétaire
La mobilisation de tous les ruraux auprès de leurs parlementaires est donc urgente !!

8 07 2012
websdugevaudan

Fleur Pellerin à propos de la panne d’Orange : « Cet incident révèle la très forte dépendance de notre économie et de notre société à l’égard des infrastructures de télécommunications. Dans les sondages, nos concitoyens placent l’accès aux réseaux mobiles et Internet au premier plan de leurs préoccupations en matière de services et d’usages, devant l’électricité ou le gaz »…… http://www.lejdd.fr/Economie/Entreprises/Actualite/Fleur-Pellerin-evoque-la-panne-geante-a-Orange-La-defaillance-du-reseau-n-est-pas-une-option-526807

9 07 2012
websdugevaudan

Encore un « appel » !

Sénateur Leroy : « Sur la fibre, l’Etat doit reprendre son rôle de pilote »

La suite sur Clubic.com : Sénateur Leroy : « Sur la fibre, l’Etat doit reprendre son rôle de pilote » http://www.clubic.com/connexion-internet/fibre-optique/actualite-500618-thd-fibre-leroy-maurey-ftth.html#ixzz209kilDNb

9 07 2012
websdugevaudan

l’Anssi et l’Afnic estiment «que la situation de l’Internet français est aujourd’hui acceptable, mais que rien ne garantit que cela suffise à l’avenir.»
http://www.lemagit.fr/article/internet-resilience/11438/1/resilience-internet-francais-pas-mal-mais-peu-mieux-faire/?utm_source=essentielIT&utm_medium=email&utm_content=new&utm_campaign=20120709&xtor=ES-6

9 07 2012
10 07 2012
10 07 2012
Bernard GARRIGUES

Merci à Pierre pour le guet du remue-ménage sur et au sujet du net.

On dirait qu’un bon coup de pied a été donné dans la fourmilière.

La teneur générale des discours me laisse pantois : presque à chaque coup, à mon avis et pour faire simple : « Ce n’est pas le problème, ce ne peut être la solution. »

Par exemple, la panne de FT me paraît répétible ad libitum à l’insu du plein gré (voire par malveillance) du FAI : c’est inscrit dans la logique du réseau super bénéfice + sous investissement (la gestion presse citron).

L’horrible est qu’un responsable comme Bruno JANET puisse déclaré, en public : » la fibre optique pour tous est pour l’instant peu réaliste » dans un pays où le principe d’égalité devant la loi de tous les citoyens est un principe constitutionnel de base ; puisse le déclarer sereinement sans se faire huer par un parterre d’élus locaux.

Je n’aime pas bien lorsque ce sont les représentants des citoyens qui acceptent de rentrer dans les débats vérolés intentionnellement par les « malins ».

11 07 2012
websdugevaudan

Je partage ton « indignation », Bernard;-)

Jean Pierre Jambes vient de poser une question intéressante dans son dernier billet. Qu’en penses tu? http://numericuss.com/2012/07/11/amenagement-numerique-territorial-le-modele-dsp-pourrait-il-etre-remis-en-question/

12 07 2012
websdugevaudan
13 07 2012
Michel12

Si on veut être objectif il est normal de ne pas rejeter les solutions alternatives.
Mais il faut bien analyser en toute indépendance ces différentes solutions.
Concernant les transmissions hertziennes il suffit de voir ce qui existe actuellement pour ce faire une idée.
Transmission satellites performantes? Oui,mais?
Pourquoi des quotas dans les offres internet satellites? cela est bien dû quelque choses non?
Pourquoi les tarifs des offres sont plus élevés?
Pourquoi les débits sont réduits aux heures de forte activité?
Une fois de plus quand comprendra- t-on que l’espace Hertzien n’est pas extensible indéfiniment.
Faire une liaison avec un débit élevé occupe un spectre de fréquence trés large, certes les techniques évoluent mais il n’y a pas photo entre la souplesse d’évolutibilité d’une fibre et d’une liaison hertzienne.
En plus il faut ajouter la problématique de la qualité de liaison des installations hertziennes (perturbations atmosphériques, aléas de propagation dû à l’activité solaire etc…)
Un facteur également trés important est le temps de propagation (ping) qui est préjudiciable à certaines aplications.
Concernant les solutions hertziennes terrestres on se retrouve avec des problèmes un peu similaire et avec d’autres problèmes:
1- Bande passante trés large si on veut du débit.
2-Problème trés majeur la portée des relais (couverture du territoire)
on veut mettre la 4g bravo! mais va-t-on couvrir toutes nos campagnes?la réponse est non.
Exemple je suis à 2 km d’un relais pour le TEL mobile la liaison ne passe pas.
Tout simplement parce que, un mont me cache du relais et pourtant la fréquence est de 900 Mhz, fréquence dont la portée est plus grande que les fréquences plus élevées.
Cela explique aussi les problèmes de mauvaise couverture des Wimax en zones blanches qui sont eux sur 3600 Mhz.
La 4g si on veut qu’elle puisse passer du trés haut débit devra monter en fréquence et occupera un spectre de fréquence élevé.
Il n’y aura pas de la place pour tout le monde on sera tassé comme des sardines!
Si on veut couvrir de façon convenable le territoire il faudra une multitude de relais bien plus que pour la téléphonie actuelle.
Alors les solutions hertziennes OUI pour les mobiles, mais il faut la fibre pour internet fixe.
Les avantages sont expliqués ici:

http://informafun.free.fr/avantages.htm

13 07 2012
websdugevaudan

Merci Michel ; ça fait du bien d’apprécier une argumentation de quelqu’un qui connait;-)

Quant à moi je me contenterai de vous communiquer queques liens suite aux assises du très haut débit:
Assises du très haut débit : suite…
Tandis que l’Arcep défend son bilan http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250263982712&cid=1250263972708
L’Idate dresse un bilan
http://www.mitinews.info/Assises-du-tres-haut-debit-l-IDATE-dresse-le-bilan-de-l-utilisation-des-reseaux-tres-haut-debit-sur-le-plan-mondial-et_a4860.html
Et affirme qu’il y aura plus d’un milliard d’abonnés dans quatre ans
http://www.01net.com/editorial/569759/plus-d-un-milliard-d-abonnes-au-tres-haut-debit-d-ici-quatre-ans/
Les élus, eux, rappellent l’importance de la fibre optique
http://www.jdt.fr/article.php?id=329&np=1
@suivre….de près😉

14 07 2012
websdugevaudan

Neelie Kroes, commissaire européen au numérique, allège la pression sur les opérateurs historiques
http://www.latribune.fr/technos-medias/telecoms/20120712trib000708762/telecoms-neelie-kroes-allege-la-pression-sur-les-operateurs-historiques.html
Bonne ou mauvaise nouvelle ? A vous (nous) de juger ?

14 07 2012
websdugevaudan

Déclaration de Neelie Kroes: Un problème bien posé mais des solutions …à creuser !

La commissaire me parait bien poser le problème « l’objectif est d’accélérer les investissements dans le très haut débit…. Il y a plus d’une décennie, nous avons introduit la concurrence avec succès dans les réseaux de télécoms. Les résultats ont été positifs pour les consommateurs et les entreprises jusqu’ici. Désormais, la transition vers des réseaux de nouvelle génération coûteux, coexistant avec des réseaux anciens, pose des défis particuliers »mais je suis beaucoup plus sceptique sur l’application en France de la solution proposée :« l’effort d’investissement viendra d’abord du privé »….

Je repose donc une fois de plus la question du rôle de l’ETAT comme aménageur numérique du territoire avec les 3 propositions traditionnelles des Webs du Gévaudan :
1-vote d’une loi de péréquation nationale comme pour l’électricité en son temps
2-création, à partir de la “base FT réseaux” d’un pôle public ( incluant des opérateurs privés) pour construire des réseaux communicants et interopérables, deux “qualités” de base que ne favorise pas la dispersion actuelle.
3-lancement d’un emprunt spécifique pour fibrer l’ensemble des foyers français avant 2020. Le taux d’épargne actuel devrait permettre une telle initiative

L’Etat n’a pas d’argent…dont acte ! mais les Français en ont ! Donc pourquoi ne pas créer un « LIVRET NUMERIQUE »?? Michel (ci-dessus) a un avis sur la question, je crois😉

14 07 2012
Michel12

Merci Pierre pour toutes ces infos.

Je partage votre point de vue sur cette réorientation de la commissaire au numérique.
Je crains ce qui pourrait en découler.
Ce qui me gêne aussi c’est de priviligier les investissements sur la 4G au détriment de la fibre.
Alors que le territoire n’est même pas couvert par la téléphonie mobile!
Combien de relais seront nécéssaires en 4G?
Concernant le trés haut débit Je suis d’accord avec les 3 critères que vous avez toujours préconisé.

Pour la question du financement de la fibre il serait intéressant d’avoir l’investissement exact qu’il faut pour fibrer tout le territoire.
Partant de là il faut faire comme vous dites un emprunt spécifique (sorte de livret numérique) concernant la mise en oeuvre du THD.
Un bémol cependant par les temps qui courrent beaucoup de Français n’ont pas les moyens.

Je fais quand même une remarque concernant les internautes qui situés en zone blanche ont été obligé d’investir de leur poche plus de 600 Euros pour prendre des solutions alternatives Satellite ou Wimax et qui ne sont pas trés satisfait du résultat.
Sans parler du prix élevé des abonnements.
Je suis persuadé que si on leur avait dit on vous amène la fibre avec 400 Euros de plus ils auraient dit OUI!
Pourquoi ne pas créer une cop provisoire regrouppant les 23 millons d’internautes en investissant chacun sa part et ensuite revendre ce réseau à FT ou le louer?
J’arrête de rêver ce doit être plus compliqué que cela!
Merci aux internautes de donner leur point de vue il doit bien y avoir des idées à creuser.

Merci encore aux Webs du Gevaudan de nous tenir aussi bien informé de toute l’actualité concernant le trés haut débit et internet.

16 07 2012
websdugevaudan

Très haut débit : « Si nous devions maintenir le plan actuel, il faudrait trente ans, et non pas la décennie, qui est désormais l’objectif fixé par le chef de l’Etat. La stratégie doit être redéfinie sur une base plus crédible »
La suite ici http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250263990696&cid=1250263968464.

Nous avons toujours dit qu’il fallait changer de cap ! https://websdugevaudan.wordpress.com/2011/09/07/pnthd-changer-de-cap/ çà se confirme petit à petit mais bon Diou…que de temps perdu..etr peut-être encore à perdre??

18 07 2012
websdugevaudan

Un »papier » d’un ami de la bète ! Il était venu à St chély d’Apcher à une manifestation des Webs du Gévaudan en 2003 !!
http://www.telos-eu.com/fr/les-enjeux-sociaux-du-tres-haut-debit.html

18 07 2012
websdugevaudan

Depuis toujours avec les Webs du Gévaudan c’est « les ruraux d’abord » ! https://websdugevaudan.wordpress.com/2011/05/18/tres-haut-debit-les-ruraux-dabord-4/
Aujourd’hui,avec les opérateurs c’est plutôt « les ruraux après » http://leplus.nouvelobs.com/contribution/517933-avec-free-mobile-orange-fait-des-economies-et-sacrifie-l-acces-internet-des-villages.html

19 07 2012
Michel12

Si on prend le SDTAN de l’AVeyron tel qu’il à été défini, au delà de 2025 il resterait 24% du territoire couvert en Hertzien.
Ce qui veut dire que les ruraux payeron les pots cassés de ces aménagements numériques.
Je vois mal la 4G couvrir de façon parfaite nos monts et vallées de l’Aveyron.
On à cette expérience avec le Wimax!
De quoi s’interroger sur le côut d’une telle opération si on veut une couverture parfaite.
On commencera dabord à assurer la couverture 4G des zones urbaines vu que les fréquences seront élevés 2 à 4 Ghz la portée sera réduite mais couvrira facilement une ville.
Pour les zones rurales si on veut une meilleure couverture on sera obligé d’utiliser des fréquences plus basses 800 Mhz à 900 Mhz.
Mais alors débit nettement plus faible.
Dans tous les cas je vois arriver un internet à plusieurs vitesses.
Le plus décevant sera la généralisation des quotas de volume! la bête noire des internautes.
Les quotas c’est la mort d’internet.
Il vaut mieux un débit plus bas et pas de quotas (voir ce qui ce passe sur les offres satellites ) ou malgré des offres qui semblent alléchantes on ne peut utiliser internet qu’à 20 ou30%.
Ou alors il faut s’abonner à des formules à des prix trés cher comparé au filaire.
On risque d’avoir une inéquité inadmissible entre internautes en fonction de leur position géographique.
Seule la fibre optique établit une véritable équité entre les zones rurales et urbaines.
Pierre, il semble bien à ce que je peux lire sur plusieurs sites que les chiffres pour diffuser la fibre sur tout le territoire sont de l’ordre de 20 à 30 millards D’ Euros.

http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-fibre-optique-pour-tous-un-plan-a-20-milliards-d-euros-pour-la-france-49376.html

Cordialement.

20 07 2012
websdugevaudan
20 07 2012
Michel12

Merci Pierre pour cette info.
Cela fait exactement 50 000 fois plus que le débit que j’ai (20 Kbits/s)!
Les bas débistes comme moi (300 000 en France) et qui ne peuvent plus utiliser internet doivent avoir les cheveux qui se dressent sur la tête!
Quand aurons nous droit pour les zones blanches, à une offre satellite 512 k illimitée sans quotas remplaçant ce bas débit obsolète.
Sa ne coûte rien à l’état ni au contribuable!
J’ai écrit à l’ARCEP pour cette demande, si pas de réponse on verra plus haut.
En tous cas cet article prouve que le choix de la fibre à été le bon.
On voit mal un réseau hertzien arriver à ce résultat, à moins de tapisser le ciel de satellites et de mettre un emetteur sur chaque monts et encore!!

Cordialement.

22 07 2012
Bernard GARRIGUES

Prétendre « avoir introduit la concurrence avec succès » relève, à la fois, de l’incantation et de la contrevérité. Nous disposons d’une élite (non élue et qui semble nourrir un peur panique de la démocratie et de l’élection) européenne complètement formatée au néolibéralisme clérical. L’égalité des citoyens devant la loi me semble un meilleur principe général lorsqu’il s’agit de biens publics (comme l’organisation des relations symétriques entre les citoyens ou la connaissance) que celui de la « concurrence libre et non faussée » sur le marché des cacahuètes. Faudrait peut-être que Neelie KROES nous donne au moins une exemple des succès de la concurrence qu’elle prétend avoir introduit.

24 07 2012
websdugevaudan
25 07 2012
Bernard GARRIGUES

Les belles phrases (lettre de l’ARCEP du 13 juillet) :

« Lors de ce même colloque, Pierre Louette, le secrétaire général de France Télécom-Orange, parlant au nom de la fédération française des télécommunications (FFT) a indiqué que les télécoms « étaient considérées des objets taxables faciles à identifier, avec une surfiscalité de 25% par rapport aux autres secteurs économiques ». Or, a-t-il rappelé, « les opérateurs télécoms investissent autant que le rail et l’électricité réunis ». « Les opérateurs se sont tous pleinement investis dans le déploiement du très haut débit depuis la stabilisation du cadre réglementaire : d’ici 2020, 60% de la population sera couverte. Nous sommes déjà au premier rang en Europe, comme l’a reconnu madame Kroes elle-même ».

Enfin, le représentant d’Ericsson (le 1er équipementier mondial), Viktor Ardisson, a rappelé l’importance du numérique et de la nécessité d’investir dans les nouveaux réseaux : « Quand les débits moyens des utilisateurs doublent, le PNB moyen d’un pays augmente de 0,3 point ».  »

il me paraît assez étonnant qu’une entreprise qui a, à peu près, décapitalisé 40% de la valeur du réseau qu’elle a reçu en donation (13 milliards), perdu 50 000 emplois en quelques années, délivrent un service de plus en plus médiocre aux ruraux puissent se vanter d’être à la pointe de l’investissement.

Pierre LOUETTE est un très haut fonctionnaire, énarche et magistrat à la Cour des Comptes

25 07 2012
websdugevaudan

Et pourtant les ruraux ne sont pas si « bêtes » Bernard😉
Au fait La « bête » s’octroie quelques instants de vacances pour vous faire un petit clin d’œil au pays de Céleste, Auxillac, mon village, siège, comme vous savez, des Webs du Gévaudan

http://celestivales.free.fr/blog/?m=20120716

Si vous êtes lassés de la foule des festivals Avignonaux-Parisien ou des Vieilles Charrues Francofoliennes, venez prendre un bol d’air pur avec deux sucres de jazz et des tartines de théâtre aux Célestivales 2012 d’Auxillac les 1er et 2 aout prochains.
et même si vous ne fréquentez pas ces festivals « non lozériens » les Célestivales vous enchanteront ! C’est le seul festival bio où l’on peut croiser dans la Rue des Rêves, à la fois l’élève unique de Thelonious Monk, la servante de Marcel Proust, Mickey Mouse et Eugène Ionesco !

Un festival « fédérateur »
! Il figure
sur le site du conseil général http://lozere.fr/agenda/les-celestivales.html et sur celui des lozériens de Paris http://www.lozeriens-de-paris.com/wp-content/upLoads/Affiche-programme-C%C3%A9lestivales-01-020812-Final.pdf dont j’étais naguère…enfin quand je dis naguère, je veux dire au 20 ème siècle !

25 07 2012
Bernard GARRIGUES

Pierre LOUETTE n’a pas indiqué que les abonnés d’internet et du fixe étaient pris pour des Objets Péagables Sans Limite par les énarches dirigeants les entreprises d’État privatisées.

28 07 2012
websdugevaudan

Suite à la table ronde gouvernementale
le communiqué de l’Avicca
http://www.avicca.org/Communique-Un-e http://www.avicca.org/Communique-Un-euro-pour-marier.html
et les constats de l’Avicca : http://www.avicca.org/10-constats-sur-le-chantier-du.html
uro-pour-marier.html

@vos commentaires !

Ces jours ci , avec les Célestivales, http://celestivales.free.fr/blog/?m=20120716

Je mets le très haut débit en veilleuse😉 et je vais m’intéresser à l’autre madeleine de Proust ! http://www.radio-totem.net/medias/news/lozere/reportage_auxillac.mp3

28 07 2012
websdugevaudan

Table ronde gouvernementale:
Très haut débit : vers un pilotage national ?
http://www.latribune.fr/technos-medias/telecoms/20120727trib000711366/un-pilotage-national-sera-mis-en-place-pour-le-tres-haut-debit-.html
On en reparle à la rentrée…

29 07 2012
websdugevaudan

Des abonnements à 1000 mégas à Kansas City ! 10 fois plus que les 100 mégas dont pous révons
http://www.zdnet.fr/actualites/google-presente-son-acces-fibre-optique-a-kansas-city-39774629.htm
et des « années lumières » fois plus que certaines connexions de nos campagnes ! Il va falloir continuer à des battre pour mettre dans la tète des gens, citoyens et élus, que 100 mégas symétriques doit etre à l’avenir l’unité de mesure du débit internet comme le mètre a été jadis déclaré unité de mesure de la longueur😉

c’est le moment de le faire savoir aux élus qui font partie de la concertation gouvernementale….Si vous en connaissez n’hésitez pas !

29 07 2012
Michel12

Mesdames, Messieurs les politiques, FAI, responsables réseaux filaires et hertziens, responsables des collectivités et tous ceux qui vont participer à cette décision internet trés haut débit pour tous.
Prenez en compte et en priorité cette injustice intolérable:
Il y a en France 300 000 internautes qui galèrent avec des débits de 15 kbits/s à 30 Kbits/s 100 fois plus lent que le mini acceptable de 2 Mbits signalé dans les SDTAN.
A cela il faut ajouter autant d’interrnautes qui ont pris des solutions alternatives Satellite Wimax ou autre.
Ils payent des abonements exorbitants allant jusqu’au double des solutions filaires.
En plus quotas sur les volumes!
Sans parler de l’équipement et de l’installation qui, travaux compris voisine les 800 Euros.
Une honte en 2012.
Les zones blanches existent toujours ce sont maintenant des Zones d’inéquité de prix.
Les zones rurales sont particulèrement concernées, les contribuables des ces Zones sont-ils en zone blanche pour leurs impôts la réponse est NON!!!
La fibre est la meilleure solution pour corriger ces injustices inadmissibles.
A ce que vous dites il faut 10 ans pour fibrer tous les internautes mais le ferez vous à 100% .
En attendant vous ne pouvez laisser 800 000 internautes galèrer en bas débit ou avec des solutions alternatives couteuses dont on sait les problèmes cités plus haut.

Pour attendre la fibre il existe des solutions trés simples et pas coûteuse demander aux FAI de proposer une offre internet Satellite ou Wimax Garantie à 512 kbits illimitée et sans quotas à 20 Euros pour les zones blanches.
D’autres solutions sont possibles à vous de les imaginer mais, faites en sorte que ces inéquitées inadmissibles soient corrigées et que les solutions alternatives soient équivalentes en prix aux solutions filaires.

31 07 2012
Pierre Ygrié

Bien dit, Michel😉
Continuons à alimenter cette rubrique pour donner un maximum de billes aux défenseurs de la ruralité …et aider Fleur Pellerin à prendre les bonnes décisions à la rentrée http://www.pcworld.fr/internet/actualites,fibre-optique-tres-haut-debit-fleur-pellerin-feuille-route,530415,1.htm

31 07 2012
31 07 2012
Pierre Ygrié

http://www.arcep.fr/uploads/tx_gspublication/guide-fibre-collectivites-juil2012.pdf
Ce glossaire de déploiement de la fibre jusqu’à l’abonné va surement intéresser Michel 12 ….qui va peut-être le commenter aux non techniciens😉

31 07 2012
31 07 2012
Michel12

Bonjour Pierre
Merci pour toutes les infos transmises.
Concernant le glossaire sa donne un aperçu du plan global.
je ne connais pas assez pour parler des détails.

J’ai parcouru pas mal d’articles et les forums et lu les réactions.
Certains internautes pensent qu’il vaut mieux améliorer les réseaux à débits faibles genre 512 k.
Je les comprends trés bien surtout en tant que bas débiste (15 Kbits actuel 30 mn pour télécharger le glossaire!!!!!)
Par contre je dirai la promotion et l’arriveé du trés haut débit par fibre est la meilleure solution pour faire disparaître ces zones mal désservies, même par solutions alternatives.
Dans 5 ans le 5 mégas sera obsolète comme le bas débit actuel.
Il suffit de voir l’évolution de l’informatique pour comprendre cela.
A faire le saut faisons le une fois pour toutes.
Demandez à ceux qui ont investi 800 Euros dans les solutions alternatives souvent insatisfaisantes si ils n’échangeraient pas cette somme pour avoir la fibre.
Certains dirons oui mais il y a des subventions par les conseils généraux des départements.
Oui mais l’argent! c’est celui des contribuables donc !
Qu’on nous dise une fois pour toutes combien nous coûtera le raccordement par internaute.
Et se mettre au boulot le plus vite possible.
Résultat, Pib en hausse, moins de chomage.

Il serait intéressant d’avoir le point de vue des internautes, et en particulier ceux qui galèrent en bas débit et les insatisfaits des solutions alternatives.

1 08 2012
Michel12

Beaucoups contestent la participation de 1 Euros mais croyez vous que on va avoir la fibre gratos?
Les caisses sont vides!
Avec ces 1 Euro soit 800 millons/ an l’état peut rembourser un enprunt en lançant un livret numérique abondé par les internautes.
Mais il ne faut pas tergiverser pendant 10 ans !
Il faut faire les travaux en 5 ans un point c’est tout.
Et qu’on commence à fibrer les plus mal lotis c’est à dire les ruraux.

La fibre optique pour tous! seule solution d’avenir qui permet de rétablir une équité entre Zones Rurales et Urbaines.

1 08 2012
Pierre Ygrié

Les ruraux d’abord !
Nous sommes bien d’accord,Michel;-)
c’est depuis tj le « crédo » des Webs du Gévaudan !
https://websdugevaudan.wordpress.com/2011/05/18/tres-haut-debit-les-ruraux-dabord-4/

1 08 2012
Michel12

Un article de il y a 1 an, voir surtout en bas de l’article le commentaire d’un Pro des Télécom.

http://www.lagazettedescommunes.com/73571/tres-haut-debit-les-maires-ruraux-ne-veulent-pas-attendre/

3 08 2012
websdugevaudan
4 08 2012
websdugevaudan
5 08 2012
Michel12

A lire de nombreux articles dont celui çi, je crains fortement qu’on priviligie le deploiement de l’Hertzien pour les zones rurales.
Les prises de position en cette faveur sont nombreuses sans parler du vdsl2 qui va faire quelques heureux et beaucoups de mécontents.
On risque encore d’accélérer des inégalitées criantes.

Exemple pour presque toutes les solutions Hertziennes,satellites, 2G, 3G, 4G Etc…. on est soumis à des quotas de volumes.Ci on veut contourner ce problème il faut prendre des options d’abonnements à des prix exorbitants.
Sans compter le prix trés élevé des équipements d’accés.
Les quotas sa veut dire ne pas pouvoir utiliser internet à 100%!
On s’etonne que les abonnements satellites ne croissent pas?
Tant qu’il y aura des quotas même élévés les abonnements ne progresseront pas!
Comme pour nous bas débistes, qui ne pouvons presque plus accéder aux sites et ne pouvons même plus tenir les logiciels a jour.
Nous accédons à internet avec des débits 100 fois inférieur à la norme de 2 Mbits reconnu par toutes les autorités comme étant le minmum acceptable.
Seule la fibre pour tous tirerait un trait sur ces inégalitées.
En attendant la fibre il faut corriger ces injustices, qui sont trés faciles à résoudre.
je n’entends pas beaucoup de monde qui en parlent dans ces tables rondes.
Merci les webs du gévaudan pour toutes les infos que vous nous donnez.

8 08 2012
websdugevaudan

La fracture numérique n’est pas une fatalité
http://www.01net.com/editorial/571147/cecile-duflot-revient-sur-la-fracture-numerique/
les deux milliards non plus…sauf si on ajoute un zéro;-)

10 08 2012
10 08 2012
10 08 2012
websdugevaudan

Décidément ! Ne pas donner au très haut débit une définition claire ne contribue pas à clarifier le débat😉
http://www.zdnet.fr/actualites/internet-accelere-en-france-selon-akamai-des-chiffres-fiables-39775066.htm
Ce type de tour de passe passe contribue à freiner ,selon moi, la généralisation de la fibre optique
Qu’en pensez vous ?

16 08 2012
Michel12

Fixer le début du trés haut débit à 10 mégas va faire penser en effet que une grande majorité d’internautes ont déja le trés haut débit ce qui ne va pas améliorer le deploiement de la fibre.
Un seuil de départ pour le haut débit de 1 mégas à 30 mégas, puis le trés haut débit de 30 mégas à 1 Giga me semblerait plus cohérent.
Le Vdsl2 sera aussi un frein pour la fibre.
D’autres avis seraient bienvenus?

Et les 300 000 internautes qui sont comme moi en ultra ultra bas débit 15 Kbits! à des moments impossible d’utiliser internet.
Est ce que on va faire quelque chose pour nous !!!!!??????.
Internautes bas débits merci de vous exprimer.

18 08 2012
websdugevaudan

D’accord avec vous Michel. On cherche à noyer le poisson . Avec la fibre la question du débit ne se pose plus, point !
Apparemment certains, que l’on compare parfois à la Lozère, semblent l’avoir compris ?
Va falloir prendre le bateau pour voir çà de près;-)
Amis corses go on !! http://www.corsematin.com/article/corse/fibre-optique-la-corse-figure-en-pole-position-nationale.738403.html

21 08 2012
websdugevaudan
22 08 2012
22 08 2012
websdugevaudan

Comme ecologie et très haut débit sont étroitement liés j’espère qu’on parlera de très haut débit à la Rochelle !! file:///d:/Users/Pierre/Desktop/Accueil%20_%20Journ%C3%A9es%20d%27%C3%A9t%C3%A9%202012%20EELVJourn%C3%A9es%20d%27%C3%A9t%C3%A9%202012%20EELV%20_%20Un%20site%20utilisant%20R%C3%A9seau%20Europe%20Ecologie%20Les%20Verts.htm

9 11 2014
Lozériens, c’est le moment de «bouger » ! | Les webs du Gévaudan

[…] Très haut débit : Les Appels à un changement de cap se multiplient ! […]

10 02 2015
dj hire gold coast

dj hire gold coast

blog topic

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :