la Santé….porte d’entrée du très haut débit en zone rurale !

2 04 2013

Suite à la manifestation annuelle « Télésanté »  organisée par Catel j’ai l’habitude de faire un papier sans prétention .

Dans l’article de 2011 intitulé « Y-a-t-il un pilote dans l’avion ? » j’insistais sur  les espoirs des intervenants et leur conviction inébranlable sur le rôle de la télémédecine dans la « restructuration profonde et rapide de l’offre de soins compte tenu de la modification des besoins de santé (augmentation des maladies chroniques, vieillissement de la population ) » . De l’intervention du représentant de l’Etat j’avais retenu que 2011 serait  l’an 1 de la télémédecine à partir de 3 actions : « un volet télémédecine dans le projet territorial des ARH, l’architecture d’un plan national de télémédecine, des appels à projets pour faire émerger des technologies et des services innovants » . Mais j’avais retenu aussi qu’il faudrait relever de nombreux défis dont deux essentiel à mes yeux

1-Le défi  d’une vision de la future offre de e-santé «  il faudra « faire se causer » entre eux de façon plus régulière les valeureux pionniers qui ont développé ces dernières années de nombreuses expérimentations , il faudra sortir du « saucissonnage » des outils matériels et logiciels pour offrir aux professionnels des outils simples et « communicants »,  il faudra capitaliser les expériences, modéliser et lancer de nouvelles expérimentations sur des technologies matures ( imagerie médicale, prise en compte des AVC….) mais aussi sur d’autres moins matures mais prioritaires (prise en charge des maladies chroniques, …insuffisance cardiaque, diabète etc…) Il faudra vérifier que les prérequis sont lè ( sécurité, dossiers médicaux, infrastructures…).Il faudra que, dans la foulée du positionnement de la télémédecine dans le système de santé par la loi HPST, soit  précisé le cadre règlementaire sur de nombreux plans à commencer par celui de la responsabilité des professionnels et du financement de ces actes d’un nouveau type…Il faudra aussi et peut-être même surtout élaborer les projets avec les personnes directement concernées , les professionnels et les citoyens car « l’erreur est toujours initiale » et si on néglige l’aspect « appropriation par les intéressés » les freins culturels resteront…ce qu’ils sont aujourd’hui !! »

2-Le défi  d’une vision sur le déploiement d’infrastructures de très haut débit. Compte tenu de la liaison étroite entre les usages de la e-santé, dont la plupart restaient (et restent encore aujourd’hui) à inventer et les infrastructures je me demandais quand l’Etat se déciderait  enfin à jouer son rôle d’aménageur du territoire ??  

Dans celui de 2012  « Le très haut débit « maillon faible » de la chaîne collaborative de santé » j’insistais sur  la nécessité de mettre en place des « chaînes collaboratives de santé » et sur l’importance des réseaux en très haut débit comme « fondations » techniques de la future organisation en ligne du système de santé. Je concluais mon papier en insistant sur l’urgence d’une vision globale ! « La télémédecine n’est qu’un outil mais un outil essentiel . Face au « déménagement de territoire » des services publics physiques  elle doit pouvoir rendre de grands services si tant est que l’on se lance enfin, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui, dans une politique ambitieuse d’aménagement numérique des territoires ruraux ( 80%de la surface de la France) ! Le développement de la télémédecine est à l’évidence étroitement lié à l’équipent homogène du territoire en très haut débit »

Ma participation le 28 mars à « Télésanté 2013 » a, selon moi, renforcé quatre « nécessités » :

1- la nécessité d’une stratégie nationale  pour la e-santé

2- la nécessité d’une stratégie nationale d’aménagement homogène du territoire en très haut débit

3- la nécessité d’intégrer  la e-santé dans toutes les formations médicales, à commencer par celle du corps infirmier dans les IFSI (Instituts de Formation aux Soins Infirmiers) , l’infirmier(e) étant le premier maillon de la chaine appelé à devenir de plus en plus important dans la perspective du développement du maintien à domicile

4- la nécessité d’une étroite « collaboration terrain » non seulement entre les professionnels de la chaine de santé pour une organisation en ligne du système de soins ( du patient à l’infirmier, le généraliste, le spécialiste, l’hôpital …et les organismes de financement !)  et les collectivités chargées, en zones rurales, de l’aménagement numérique du territoire.

Où en sommes nous de l’avancement vers ces quatre « nécessités » ?

1- Stratégie nationale e-santé ?

Invitée à la journée Télésanté 2013 Marisol Touraine a exposé la stratégie du gouvernement détaillée ICI selon trois axes : 1-’accompagner les professionnels et les établissements de santé (400 millions d’euros alloués sur 5 ans au programme « hôpital numérique » ) : ).2- renforcer la coordination et la coopération des professionnels dans le cadre du parcours de santé ( télémédecine, dossier médical personnel, territoires de soins numériques ) . 3amélioration les services d’information fournis aux usagers et aux citoyens ( démocratie sanitaire) En concluant son discours la ministre est consciente des difficultés de mise en œuvre ! «le cap ainsi fixé requiert une forte implication de tous les acteurs, professionnels de santé, entreprises et pouvoirs publics…Nous devons dans les prochaines années tenter d’étendre le plus largement possible l’usage des nouvelles technologies à l’ensemble de notre système de santé. Il y a là un gisement que nous sommes résolus à exploiter avec vous ».

2- Stratégie nationale d’aménagement homogène du territoire en très haut débit ?

Dans ce domaine, les choses avancer plus vite. Avec la préparation de » la feuille de route très haut débit un tabou est tombé ( l’extinction du réseau cuivre) mais la ruralité n’est pas sortie de l’auberge  et il n’est toujours pas inutile de rappeler sans cesse quelques évidences  : la saturation des réseaux actuels ,l’égalité d’accès des citoyens en particulier pour les services publics,la nécessité d’avoir les mêmes structures partout pour obtenir une non discrimination dans l’accès à ces services, l’opportunité historique, compte tenu de la spécificité de l’économie de la connaissance ( matière première disponible partout) de créer des emplois sur l’ensemble du territoire et pas seulement dans les centres urbains etc…

3- la nécessité d’intégrer  la e-santé dans toutes les formations médicales ? Tout reste à faire dans ce domaine et Marisol Touraine aura bien besoin du soutien de tous les citoyens pour que se concrétise ce qui apparait à beaucoup comme une évidence !

4- la nécessité, en zones rurales, d’une étroite  collaboration entre  les professionnels de santé d’un territoire et la ou les collectivités en chage de son aménagement numérique ?

La santé, service « vital » s’il en est, peut-être la porte d’entrée du très hautr débit en zones rurales. Encore faut-il que toutes les parties en aient conscience : les citoyens, les professionnels de santé et les élus locaux !

Les citoyens le pressentent plus ou moins confusément mais sont encore loin d’imaginer ce que pourraient apporter des réseaux de très haut débit dans ce domaine e »n particulier en « autorisant » une téléprésence naturelle instantanée, symétrique et sécurisée .

Les professionnels de santé d’un même territoire  n’ont encore jamais eu l’occasion, à notre connaissance,  de réfléchir ensemble à une vision d’un territoire médical numérique

Quant aux collectivités territoriales elles s’interrogent !

Quand on sait que les projets d’aménagement numérique comportant un volet santé important seront prioritaires ça incite a promouvoir une vraie synergie entre les deux parties: professionnels de santé et élus locaux. .... Profiter d’un environnement porteur ( Stratégie Santé et Feuille de route Tres haut Debit ) pour faire entrer le très haut débit en zone rurale par le secteur santé tel doit être à mon avis le « combat » actuel de tous les ruraux !

Auxillac le 2 avril 2013

Pierre Ygrié

Publicités

Actions

Information

120 responses

2 04 2013
websdugevaudan

Ce mardi, à l’écoute du débat en cours au sénat (http://videos.senat.fr/video/seance_direct.html ) sur l’action des collectivités locales dans le domaine de la couverture numérique du territoire mon inquiétude monte au fur et à mesure du déroulement des interventions.Ce débat fait suite à la
présentation du rapport « Rome/Hérisson » que chaque orateur « salue » comme on avait salué en son temps le rapport « Maurey/Leroy » . La plupart des orateurs demandent la reprise du déploiement du réseau par la puissance publique. Chacun, selon sa sensibilité politique sans doute, manifeste ses inquiétudes et ses interrogations.Hervé Maurey, pour sa part, est particulièrement sévèrere. Autant il se dit « heureux » d’avoir entendu il y a quelques mois l' »annonce du retour de l’Etat, ce qui supposait une rupture par rapport à la politique du précédent gouvernement autant il est très déçu de constater qu’il n’en est rien aujourd’hui puisque, aux dires mêmes du président de l’Arcep  » « Nous sommes dans la continuité » ! Pour Hervé Maurey « le renoncement c’est maintenant » !: Souhaitons qu’il se trompe ! Attendons de voir ce que répondra la ministre, présente au débat 😉

2 04 2013
websdugevaudan

Je continue à écouter le débat au sénat et ne résiste pas au plaisir de vous faire part de quelques extraits de l’intervention de Philippe Leroy « Le monde rural a été le premier à demander la fibre optique à l’abonné, on l’a un peu oublié …..La mission Darodes est un bon signal mais les bonnes intentions ne doivent pas cacher des diableries. Permettez moi quelques mises en garde : « N’ecoutez pas ceux qui tentent de prolonger le cuivre par des pièges sémantiques de type haut débit de qualité, N’ecoutez pas ceux qui tentent de prolonger le delai du basculement du cuivre vers la fibre, N’ecoutez pas ceux qui par résignation ou par désespoir se réfugient dans le dopage du fil cuivre. Les réseaux fixes et mobiles sont complémentaires …… Il nous manque une loi. Vous n’avez pas voulu celle qu’on avait préparée , Hervé Maurey et moi même. Ce n’est pas grave Faites une loi qui prévoit le basculement, le financement, une loi qui donnera un rôle complet aux collectivités locales. Il nous faut une loi Faites la vite Madame la ministre prenez le pouvoir ! L’Etat doit reprendre la main , ce ne sont pas les autorités de régulation qui font une stratégie …. Voilà ce qu’un vieux sénateur peut conseiller à une jeune ministre »
– J’ai quelques points communs avec Philippe Leroy : les mêmes convictions « numériques » …et le même âge 😉
Je continue l’écoute et je sens que je vais écrire à tous les sénateurs qui sont intervenus dans les débats ….histoire d’enfoncer le clou ….et de leur dire que habitant un petit village de Lozère et connaissant les liens étroits entre très haut débit et services publics je me fais quelques soucis…pour ma santé 😉 https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/04/02/la-sante-porte-dentree-du-tres-haut-debit-en-zone-rurale/

2 04 2013
websdugevaudan

Débat au sénat termine par un discours de Fleur Pellerin dont la presse spécialisee rendra vraisemblablement compte
En premiere analyse j’en retire des satisfactions, des craintes …et une interrogation
1-Les satisfactions :
Réaffirmation de l’extinction du réseau cuivre….sans toutefois donner une date butoir … Une mission associant des parlementaires ( députés et sénateurs) sera prochainement mise en place pour préciser les conditions de l’extinction du cuivre
-L’affirmation de la nécessité d’un pilotage national « ‘La mission Très haut débit prefigure une structure de pilotage national. On va mobiliser les services déconcentrés de l’Etat pour promouvoir au plus vite une reprise des projets
-La reconnaissance du rôle des collectivités locales
2-Les inquiétudes :
La nécessité, légitime par ailleurs, de procurer du haut débit rapidement à ceux qui « rament » encore en bas débit risque de « polluer » le message du fibrage généralisé à partir du moment où on laisse la porte ouverte à d’autres technologies. Pas de crainte particulière à avoir sauf pour la montée en débit sur le cuivre « technologie non pérenne mais qui peut être utile » !
Le choix de « 80% ftth en 2022 » ne sra un bon choix que si les zones rurales, premières « demandeuses » de fibre e, seront bien dans ces 80% ,ce qui ne sra pas le cas si les choses ne sont pas clarifiées !
Les financements annoncés ( 2 fois 6 millards par les opérateurs et le reste par la puissance publique dont la moitié par les collectivités locales) seront-ils au rendez vous…et seront-ils suffisants ?
Quid de l’homogénéité des réseaux construits par des entités multiples ?
3- Une grande interrogation :
La création d’une société nationale de construction des réseaux ayant été écartée la stratégie Très haut débit du gouvernement reposera sur un plan partenarial entre l’Etat, les opérateurs et les collectivités locales. C’est à mon avis un pari audacieux …. le pari que tout le monde joue le jeu ! 3 aspects de « responsabilité » :1-Etat envers les collectivités territoriales 2-les Collectivites envers l’Etat 3-les operateurs envers l’Etat et les collectivités
J’ y ajouterai pour ma part un autre pari : celui de la PARTICIPATION des CITOYENS RURAUX à cet immense chantier de construction d’une nouvelle société. Si j’insiste sur « ruraux » c’est qu’en ville les choses se feront « naturellement » , ce qui sera loin d’etre le cas à la campagne où les citoyens devront à mon avis être mobilises pour INVENTER ENSEMBLE les USAGES usages importants en ville mais VITAUX dans les territoires ruraux !

3 04 2013
websdugevaudan

Débat au Sénat du 2 avril (suite) Le discours de Fleur Pellerin est ICI
http://videos.senat.fr/video/videos/2013/video17286.html

les interventions des 17 sénateurs autour du rapport Rome/Hérisson aussi!

J’ai écrit aux 17 sénateurs le mail ci-dessous
« J’ai suivi avec le plus grand intérêt le débat du 2 avril dans lequel le « sort » des zones rurales a été évoqué dans toutes les interventions
Je me félicite que la Haute Assemblée se soit saisie, une fois de plus, d’un sujet vital pour l’avenir de la France et plus particulièrement des territoires ruraux (80%de la surface de notre pays) pour lesquels le numérique constitue une chance historique d’amener, entre autres, une égalité de traitement dans l’accès aux services publics électroniques (1)
Soyez assuré (e)s, Mesdames les Sénatrices, Messieurs les Sénateurs,……..
(1) Dont la santé, service vital à la campagne , qui peut être une excellente « porte d’entrée » du très haut débit dans les zones rurales
https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/04/02/la-sante-porte-dentree-du-tres-haut-debit-en-zone-rurale/
« 

3 04 2013
websdugevaudan

Télémédecine : peut-on vraiment soigner à distance ?
http://www.viva.presse.fr/telemedecine-peut-on-vraiment-soigner-distance-167209
excellent article de vulgarisation

3 04 2013
Bernard GARRIGUES

Pierre,

Tu as une santé magnifique. Le jour où tu entendras, en même temps, les acteurs locaux, les médecins et l’État croire et dire :

1/ Le véritable espoir de la télémédecine, c’est la collecte et le traitement des données « médicales » de la population(pas la définition donnée par l’article).
2/ La concurrence libre et non faussée est une connerie toxique en matière de santé publique.
3/ Il ne peut y avoir de santé publique si les acteurs locaux sont dessaisis de tous leurs droits de s’organiser localement au plus près du territoire par une représentation nationale qui blablate pour dire n’importe quoi sur des sujets que certains croient connaître techniquement parce qu’ils en ont reçu une piqûre par l’IDATE ou une autre oie du capital qui les dispenserait d’avoir une pensée politique claire, sûre et dynamique : je parle des Maurey, Leroi, Rome et compagnie.

Ce jour-là tu pourras dire qu’un verrou vient de sauter et qu’il y a quelque chance que l’économie de la connaissance serve positivement la santé publique : pour l’exemple, je te renvoie à ce qui s’est passé pour l’hygiène dans notre pays au 19ème siècle et d’une manière un peu plus tordue pour l’alimentation ; deux facteurs d’un poids nettement plus élevé que la médecine dans la santé publique.

4 04 2013
Bernard GARRIGUES

Puisque ce sont les lunettes actuelles d’analyse, rappelons que Jérôme CAHUSAC est médecin et médecin exploitant la source de pognon extraordinaire qu’est la santé publique. L’e-médecine est dans cette fournaise.

4 04 2013
websdugevaudan

Je te trouve un peu dur, Bernard, vis à vis de parlementaires qui ont le mérite de s’intéresser au sujet, ce qui n’est pas le cas, loin de là, de tous leurs collègues !!. N’empêche, sur le fond tu poses de vraies questions qui sont aussi mes craintes et sur lesquelles je vais essayer de réfléchir un peu avant de répondre

En attendant….une lueur d’espoir : Les étudiants en médecine » poussent » !

Contre les déserts, les étudiants misent sur la télémédecine

http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualite/exercice/contre-les-deserts-les-etudiants-misent-sur-la-telemedecine

A nous citoyens de nous organiser pour « orienter » dans le bon sens et lorsque tu dis  » Il ne peut y avoir de santé publique si les acteurs locaux sont dessaisis de tous leurs droits de s’organiser localement au plus près du territoire » je suis complètement d’accord avec toi .

Si j’ai relié très haut débit et télémédecine c’est justement parce que, chez nous, en zones rurales, le fibrage du territoire sera de la responsabilité des acteurs locaux et que l’on a le plus grand intérêt à faire se causer , chez nous, en Lozère, professionnels du secteur médico social, acteurs locaux et citoyens pour REFLECHIR ENSEMBLE et , petit à petit, élaborer des projets associant TRES HAUT DEBIT et SANTE car, si je suis bien informé, en l’état actuel de la préparation de la feuille de route très haut débit ce type de projets sera prioritaire. Je ne suis pas certain que cette réflexion soit au coeur de la démarche « Lozère 2014/2020 » mais comme la démarche n’est pas bouclée tous les espoirs sont permis;-)

4 04 2013
websdugevaudan

L’avenir des réseaux d’initiative publique ?
D’un article de David El Fassy
http://www.e-alsace.net/index.php/tribune/detail?newsId=164&_newsletterjob=26458573
j’ai extrait « s’interroger sur la notion de service public dont nous avons besoin à un moment donné et sur quel périmètre » ……réflexion de bon sens https://websdugevaudan.wordpress.com/2012/09/10/services-publics-tous-egaux/
et comme la santé est le premier des services publics on pourrait peut-être commencer par là ??
https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/04/02/la-sante-porte-dentree-du-tres-haut-debit-en-zone-rurale/
@suivre….

4 04 2013
5 04 2013
Bernard GARRIGUES

Sûr, l’intervention des étudiants en médecine est symptomatique (comme disent les médecins) des dérives ultralibérales. C’est (un peu) comme si les candidats entrepreneurs demandaient à l’État d’organiser un réseau de jack-pot à leur profit.

Je répète que le véritable espoir de la télémédecine, c’est la collecte et le traitement des données « médicales » de la population. Tu verras qu’aucun médecin un peu dans le coup ne démentira. En tous les cas, je suis capable de débattre sur ce point avec n’importe quel chantre de l’e-médecine.

Essaie de répondre à cette question idiote : nous avons connu la période où la Lozère « supportait » une vingtaine médecins et où, personne, n’avait idée de parler de désert médical. Il y en a maintenant une centaine. Cherche l’erreur.

5 04 2013
Bernard GARRIGUES

Hervé MAUREY est-il honnête lorsqu’il présente son rapport « concurrence libre et non faussé » (entre les fournisseurs d’accès) ou lorsqu’il propose une loi (en passe d’être votée) de destruction des derniers restes du contrat social local. (je lui rends grâce d’avoir sorti à cette occasion des infos que nous aurions jamais connues) ?

5 04 2013
Bernard GARRIGUES

… à l’occasion de son rapport …

5 04 2013
Bernard GARRIGUES

Fleur PELLERIN est une fille intelligente qui comprend vite si tu restes dans son référentiel (Cf les débats qu’elle a conduits durant la campagne des présidentielle). Par contre, comme magistrate à la Cour des Comptes, elle est plus proche de Silicani ou de tout autre énarche adhérent au Front National ou à n’importe quel parti politique. Nous applaudissons à deux mains lorsqu’elle fait remarque que les produits innovants ne sont pas que industriels. Faut peut-être qu’elle franchisse un autre pallier politique : (1) 99,99% du développement de notre planète s’est fait à partir de 0 PRODUITS innovant jusqu’à il y a environ 250 ans ; (2) nous savons, à peu près, analyser le potentiel développement des produits innovants industriels ou numériques : à long terme, c’est la Bérésina ; (3) le potentiel développement des processus biens publics ou biens communs est nettement plus important que celui des biens privés et fait partie de la raison pour laquelle nous acceptons et avons créé l’ÉTAT : il ne repose qu’à la marge sur des produits..

5 04 2013
websdugevaudan
5 04 2013
websdugevaudan

Sortie prochaine du livre « Télésanté, espoir
du monde rural ? »

Bruno Salgues, Norbert Paquel
Michel Houdiard Éditeur

Des objectifs à la construction des usages

« Le présent ouvrage reflète un moment précis de l’histoire du
système de santé, celui où l’attente pour les services de
télémédecine dans les zones rurales s’amplifie rapidement.
Les technologies de l’information et de la communication
(TIC) appliquées au secteur de la santé recouvrent de
multiples applications et terminologies : « télésanté »,
« télémédecine », « télé expertise », « téléconsultation », etc.
La télésanté est perçue comme une solution pertinente sur
des territoires où l’offre de soins est déficitaire. Dans le
monde rural, la situation est intensifiée. Avant, l’expertise
médicale était liée et limitée aux sites de présence du
médecin. Ou le client se déplaçait pour rencontrer le
médecin, ou bien le médecin rendait visite au patient. La
télémédecine rend disponible l’expertise médicale en tout
lieu. La télésanté est l’élargissement du champ de la santé
faisant une large part au social.
Tout l’intérêt de cet ouvrage est de traiter de ces questions.
Nous avons ajouté dans ce texte des expériences et des
réflexions provenant de nos amis canadiens et africains.
Cet ouvrage collectif aborde dans un premier temps les
applications numériques pour la santé avant d’en envisager
les contraintes, puis les différentes approches possibles sur le
plan économique comme celui des méthodes.
FSHL
1
15 €
Futurs sans limites humaines
« 

17 04 2013
22 04 2013
Bernard GARRIGUES

Comment ça marche le truc google ?

23 04 2013
23 04 2013
24 04 2013
Bernard GARRIGUES

Il est tout de même assez magnifique que Cour des Comptes et Gouvernement soient capables, en 10 pages, de régler les comptes de l’économie de la connaissance sans parler une seule fois de l’intérêt public et d’égalité des citoyens devant la loi.

Gageons que les 3 milliards en cause finiront en cash dans les poches des actionnaires des cinq propriétaires de réseau (curieusement, les deux exposants ont oublié le plus important réseau FO national : RFF !!!) et que, en 2022, les 50% de foyers éligibles seront les mêmes qui aujourd’hui ont accès à des débits de l’ordre de 20 M/s.

Nous est ressorti la solution satellite alors que, même l’ARCEP, avait constaté qu’elle ne respectait pas l’égalité des citoyens devant la loi. Alors qu’ils existent d’autres solutions plus respectueuses mais qui, hélas, donneraient un accès gratuit à internet.

24 04 2013
Bernard GARRIGUES

Plus la grande trouille des ingénieurs télécoms, de l’élite politico-administrative ultralibérale, de la création d’un réseau d’initiales locales, parallèle au réseau jacobin centralisé, capable d’interdire le gavage des citoyens par les produits toxiques (propagande + pub) des « industriels » du net. Comme s’il était possible encore de pénétrer le réseau mondial de manière significative et gratuitement sans accepter les standards techniques.

Grande trouille, élégamment formatée par la CDC et Jean-Marc AYRAULT.

24 04 2013
websdugevaudan

Eh ben dis donc, Bernard ! Au national , ton « analyse » est claire .
Mais au local , en Lozère, qu’est-ce qui devrait etre fait d’après toi ?
1-Réunions publiques pour faire se causer les internautes entre eux pour echanger sur leurs usages actuels et tenter d’imaginer les usages futurs?
2- « Corser »l’ingenerie des collectivioés locales et de l’Etat « local » puisque les développements futurs se feront dans un cadre contractuel entre 3 parties: collectivité, Etat, opérateur ?
Si ok avec ces deux propositions comment s’y prendre concrètement ? Si non quid?? A la ve’ille des élections on ne va tout de mème pas baisser les bras 😉

24 04 2013
Bernard GARRIGUES

Le référé de la Cour des Comptes montre la double contrainte à laquelle sont soumis nos magistrats pris entre l’enclume de nos principes républicains et le marteau de l’idiot principe, en ce qu’il concerne un service d’intérêt public, de la concurrence libre et non faussée. Dans le cas d’Ayrault, la schizophrénie, qui atteint tout énarche non cynique, est aggravée par son évangile socialiste.

Pour le cas de la Lozère, les préconisations sont faciles à poser (mais poseraient un cas de sécession implicite) :

1/ Envoyer tous nos grands élus départementaux à l’école de l’économie de la connaissance et des techniques numériques, internet et réseaux : qu’au moins, ils acquièrent la certitude que la science infuse, cela n’existe pas, quel que soit le pourcentage de voix obtenu à l’élection. Leur éviter de réciter des conneries et les rendre capables d’apprécier les blablas de Leroy et Maurey à leur juste valeur : pas loin de nulle. Pas à l’école de l’IDATE, bien sûr.
2/ Le modèle qui permettrait à un département comme la Lozère de prendre une place de choix dans l’économie de la connaissance me paraît ressembler à celui de RENATER (le réseau national universitaire des chercheurs).
3/ Un GIX départemental (gratuit) vers La Canourgue où se croisent les quatre grands faisceaux qui comptent pour la Lozère. Cela coûte moins cher qu’un NRA-ZO ; permettrait de prendre en main son destin numérique ; de taxer les zozos qui saturent à 95% la bande passante disponible (au lieu que ce soit les citoyens qui paient pour se faire gaver de trucs toxiques) ;
4/ Créer un nuage départemental destiné à mettre à disposition des lozériens toutes les ressources du réseau départementale : c’est là où sera maintenu la base de données de l’e-médecine.
5/ Que le département et ses principales collectivités créent un opérateur avec comme mission (1) de dégrouper tous les NRA du département et (2) de fibrer tous les sous-répartiteurs. Cela permet de réduire les abonnements au réseau de tous les lozériens à environ 9 euros par mois et d’exiger de F.T. qu’elle maintienne le réseau qu’elle a touché gratis en bon état. Cela permet aussi de connecter tous les sous-répartiteur par l’extérieur (de sortir du réseau centralisé, absurde en théorie de réseau) ; de lui donner une robustesse proche de l’indestructible.
6/ De monter un Fonds d’Amortissement des Charges du Très Haut Débit qui permettrait à chaque collectivité autour d’un sous-répartiteur de créer, gérer et maintenir son réseau local ; au mieux de ses besoins et de ses ressources.

24 04 2013
Bernard GARRIGUES

… réseau d’initiatives locales … (bien sûr)

28 04 2013
28 04 2013
websdugevaudan

« Télésanté espoir du monde rural ? » Un ouvrage collectif réalisé par des professionnels de santé mais dans lequel se niche une petite « parole citoyenne » 😉
http://www.futurssanslimiteshumaines.eu/

28 04 2013
websdugevaudan

Attention danger !! Le très haut débit du VDSL2 pourra être distribué en France à l’automne
http://www.boursier.com/actualites/economie/le-tres-haut-debit-du-vdsl2-pourra-etre-distribue-en-france-a-l-automne-19589.html?sitemap
Je n’ai pas très bien compris la cohérence de cette annonce, qui prévoit une « amélioration » du réseau de cuivre avec l’annonce de l’extinction de ce même réseau . Les voix des « seigneurs lobbys » sont impénétrables ! mais la confiance,elle, n’est manifestement pas au rendez vous 😉 https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/02/12/la-fin-dun-tabou-et-le-retour-de-la-confiance/ surtout si, par hypothèse, l’argent public était sollicité pour cette opération( j’espère que ce ne sera pas le cas!) dont le moins qu’on puisse dire est qu’elle ne s’inscrit pas dans une stratégie de long terme (fibrage du territoire) pourtant jugée indispensable pour préparer l’explosion des usages . L’ « immeuble usages » dont personne aujourd’hui ne peut prévoir le nombre d’étages a impérativement besoin de fondations solides !!!

29 04 2013
websdugevaudan

Le livre « Télésanté espoir du monde rural ? » était (très présent !) lors du lancement de la filière industrielle Silver Economy.
Bruno Salgues, so n principal auteur ( il y en a 25 autres car c’est un ouvrage collectif ! ) n’en reste pas moins lucide sur les « difficultés » ….mais aussi les espoirs à venir
http://www.courleuxsansfrontieres.com/Bruno-Salgues-directeur-d-etudes-enseignant-chercheur-TIC-Sante-Montpellier-Institut-Mines-Telecom-Frederic-Couriol_a677.html
Le livre n ( http://www.futurssanslimiteshumaines.eu/les_auteurs_027.htm ) est désormais en vente chez Amazon, chapitre etc….et dans toutes les (bonnes) librairie 😉

29 04 2013
websdugevaudan
30 04 2013
websdugevaudan

Comment accélérer le plan gouvernemental très haut débit?
Attention danger ! http://www.come4news.com/comment-accelerer-le-plan-gouvernemental-tres-haut-debit-439445 La couverture homogène du territoire en fibre optique est une opportunité historique derendre les citoyens « électroniquement égaux » en leur donnant une « place numérique »indépendante de leur « place physique » , particulièrement importante pour l’accès égalitaire aux services publics électroniques de demain https://websdugevaudan.wordpress.com/2012/09/10/services-publics-tous-egaux/
Allons nous gacher cette chance ? Certaines annonces nous avaient pourtant donné quelque espoir ! https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/02/12/la-fin-dun-tabou-et-le-retour-de-la-confiance/

1 05 2013
websdugevaudan

Les chiffres des réseaux sociauxhttp://www.e-alsace.net/index.php/smallnews/detail?newsId=12796&_newsletterjob=27231164
Il y a plus d’appareils connectés à internet que de personnes sur la terre. 40% des gens sociabilisent plus en ligne que face à face. La suite est ici…
________________________________________
La société Creotivo a réalisé une étude pour obtenir les dernières statistiques des médias sociaux.
Chaque minute...100 000 tweets sont envoyés 200 000 de recherches sont faites sur Google48 heures de vidéo sont téléchargées sur Youtube684 478 partages sont faits sur Facebook3 600 photos sont partagées sur Instagram
Utilisateurs enregistrésFacebook : 1 milliardTwitter : 517 millionsGoogle+ : 400 millionsLinkedin : 175 millionsInstagram : 100 millionsPinterest : 25 millions
Facebook58% des utilisateurs reviennent tous les jours50% des téléphones intelligents se connectent sur Facebook à chaque heur, tous les jours7000 différents types d’appareils se connectent à chaque jour500 millions de « J’aime » par jour140 milliards de connections d’amis250 millions de photos sont ajoutées à chaque jourChaque jour, les utilisateurs passent 10,5 milliards de minutes sur le réseau (près de 20 000 années)
Twitter340 millions de tweets sont faits par jour92% des retweets sont basés sur du contenu intéressant26% de ceux-ci sont liés à une demande de « RT svp » dans un tweet40% des utilisateurs n’ont jamais publié un tweet11 comptes sont ajoutés à chaque secondeChaque jour, 1 million de nouveaux comptes sont créés
LinkedIn81% des utilisateurs sont membres d’au moins un groupe61% l’utilisent comme principal site professionnel de réseautage50% des utilisateurs sont diplômés42% mettent à jour l’information de leur profil régulièrementChaque seconde, 1 nouvel utilisateur rejoint Linkedin
Youtube
Chaque minute, 700 vidéos Youtube sont partagées sur Twitter
Chaque jour, Youtube mobile reçoit 600 millions de visionnements4 Milliards de vidéos sont vues à chaque jour
Une heure de vidéo est téléchargée sur Youtube à chaque seconde

1 05 2013
1 05 2013
websdugevaudan
1 05 2013
websdugevaudan

VDSL2 : Attention danger ! Nous ne sommes plus les seuls à être inquiets ! http://www.generation-nt.com/ftth-fibre-optique-vdsl2-avicca-tres-haut-debit-actualite-1726152.html

2 05 2013
Bernard GARRIGUES

L’incohérence de départ, elle date de 1990 : lorsque l’État a accepté que les P&T ne modernise pas son réseau (je rappelle que ce réseau a été financé par les abonnés en mutualisant les coûts). Aucun acteur normalement constitué ne pouvait imaginer qu’une boite, même publique, serait capable de ne pas se mettre au niveau lorsqu’apparaissait une technique bien moins coûteuse (la FO) et bien plus efficiente alors que ses ressources d’amortissement étaient largement dimensionnées pour le faire très rapidement (disons, dans les 10 ans).
Maintenant nous sommes dans un processus de corriger l’incohérence d’origine par des solutions techniques de plus en plus cons qui font virer le réseau incohérent à un réseau schizophrène de plus en plus furieux.
Ceci dit, à l’AVICCA, il y avait suffisamment de ressources pour sortir de l’incohérence originelle et cela n’a pas été fait. La VDSL2 n’est pas plus pire que l’ADSL : elle seulement plus efficace et plus respectueuse de l’égalité des citoyens devant la loi.

2 05 2013
Bernard GARRIGUES

Nous ne rappellerons jamais assez souvent que la véritable frontière entre les techniques de transfert de données est la possibilité d’y mettre des péages plus ou moins plantureux ; pas l’efficience ni l’intérêt public.
Le livre blanc sur l’e-médecine le met cruellement en évidence en parlant à longueur de pages de modèles économiques : faut tout de même rappeler (1) que le jour où un hurluberlu parvient à mettre à disposition de tout un chacun
de l’internet gratuit (comme le prévoyait IP d’origine), tous les modèles économiques basés sur les flux payants se cassent la gueule ; (2) que, même dans l’internet payant qui singe le processus industriel, le procès est obsolète au bout de 3 ans alors que les premiers industriels étaient partis des procès producteurs éternels de plus-values et que maintenant, ils visent des procès qui s’épuisent en 10 ans.

4 05 2013
websdugevaudan

Conseil National du Numérique : http://www.cnnumerique.fr/inclusion/
Participation des citoyens ! Comment participer aux vendredis contributifs du groupe inclusion numérique.

N’hesitez pas à poster votre contribution en commentaires . Voici la mienne :
« Outre la capacité d’innovation de « campagnes intelligentes » (https://websdugevaudan.wordpress.com/2011/09/24/campagnes-intelligentes/ ) le principal argument de « fibrage » de l’ensemble du territoire est, pour moi, l’égalité d’accès aux services électroniques de demain (https://websdugevaudan.wordpress.com/2012/09/10/services-publics-tous-egaux/ ) dont le principal, la santé, peut être la « porte d’entrée » du très haut débit dans les zones rurales ! (https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/04/02/la-sante-porte-dentree-du-tres-haut-debit-en-zone-rurale/« 

4 05 2013
websdugevaudan

Vidéos :
Face au géant Youtube ( 1) 120 millions de vidéos ) quel avenir pour Dalymotion ( un peu plus de 25 millions de vidéos) ? http://www.zdnet.fr/actualites/debat-dailymotion-avenir-incertain-ou-catastrophe-evitee-39790094.htm ?
(1) YouTube utilise l’équivalent en bande passante de tout l’Internet en 2000. !

4 05 2013
websdugevaudan
4 05 2013
websdugevaudan

CATEL Réseau de compétences en télésanté annonce la sortie de « notre » livre : « Télésanté espoir du monde rural ? »
http://www.linkedin.com/groups/Sortie-Livre-T%C3%A9l%C3%A9sant%C3%A9-espoir-monde-4132669.S.237140943?view=&type=member&gid=4132669&item=237140943&commentID=0&trk=eml-anet_dig-b_pd-pmr-cn&ut=1E9SsjA-Q5QRI1#commentID_0

Le livre n ( http://www.futurssanslimiteshumaines.eu/les_auteurs_027.htm ) est en vente chez Amazon, chapitre etc….et dans toutes les (bonnes) librairie

6 05 2013
Pierre Ygrié

Fleur Pellerin et Dailymotion

Outre le sujet Daily motion je note que Fleur Pellerin s’intéresse beaucoup à la e-santé. J’en suis d’autant plus heureux que, pour moi, la santé peut etre la « porte » du très haut débit en zone rurale . https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/04/02/la-sante-porte-dentree-du-tres-haut-debit-en-zone-rurale/

8 05 2013
Pierre Ygrié

Nomination des membres du comité « France très haut débit »
http://www.courrierdesmaires.fr/16233/nomination-des-membres-du-comite-france-tres-haut-debit/

9 05 2013
Pierre Ygrié

Les Usages thème du printemps du numérique
Je vais participer au printemps du numérique http://www.printempsnumerique.com/
.

Pour une fois qu’un colloque a pour thème les usages et non les infrastructures ( bien que les deux soient étroitement liés!) c’est le moment d’en profiter;-) Pour moi un projet numérique se construit avec les décideurs ( collectivité/Etat/opérateur) pour les infrastructures et avec les CITOYENS pour les USAGES ! Les usages sont comme les étages et les appartements d’un immeuble dont personne ne peut prédire la hauteur ….d’où l’importance d’avoir des fondations solides 😉

11 05 2013
Bernard GARRIGUES

Petit miracle : l’AVICCA qui se met à s’intéresser aux usages … Jamais compris pour quelles raisons cette organisation n’a jamais su mettre ses compétences au service des citoyens.

Faudrait peut-être suggérer que ceux qui saturent la bande passante (1) participent de façon conséquente au financement du réseau ; (2) n’aient pas des droits infiniment supérieurs aux citoyens qui paient le réseau et son entretien.

11 05 2013
Pierre Ygrié

Démocratie participative ? La démocratie participative ! http://www.oib-france.com/democratie-participative-bonheur-collectif-et-nouvelles-technologies/devrait concerner tous les domaines à commencer par une réflexion sur les usages futurs de la télémédecine pour lancer une vraie démarche vers des chaines collaboratives de santé !

11 05 2013
Pierre Ygrié

Vdsl : suite du « feuilleton » ! Les doutes sur les (non) performances du Vdsl pour les zones rurales semblent se confirmer ! http://www.generation-nt.com/vdsl2-fin-tests-montepellier-pour-free-bilan-mitige-actualite-1730292.html Nous renouvelons notre mise en garde car ce n’est pas parce qu’un tabou est tombé avec l’annonce de l’extinction du cuivre que la confiance est retrouvée ! https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/02/12/la-fin-dun-tabou-et-le-retour-de-la-confiance/ L’avertissement « Attention danger » est toujours d’actualité. Ce qui est certain en tout cas c’est que le déploiement du VDSL,s’il se confirmait, retarderait,selon moi, celui de la fibre ! https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/02/21/ruralite-attention-danger/

11 05 2013
Bernard GARRIGUES

Il est assez rigolo de voir qu’il suffit d’agiter le chiffon rouge pour que toute la communauté internaute s’agite pour des débats futiles en fuyant les débats fondamentaux :

1/ Le truc ADSL/VDSL, c’est de trancher entre les techniques symétriques à péage et les techniques asymétriques à péage. En France, les P & T ont tranché pour l’asymétrique et ADSL ; c’est-à-dire le droit pour TF1, Google et le Gouvernement de saturer la bande passante disponible. En Belgique, ils ont tranché pour le symétrique et VDSL.
2/ Il y a deux rapports Marcon qui ont fait un recensement exhaustif des techniques internet. A l’époque, il s’agissait de savoir (nous avions sauté de P & T à FT) si, un pays comme la France, nous devions mettre en oeuvre les techniques où il était possible d’installer un péage et celles où c’était impossible. Dans le cas de la Lozère, nous pouvons dire sans risque d’être démenti, que, en cas du choix de VDSL, 40 à 45 % des lozèriens auraient accès à des débits (possiblement) compris entre 20 et 40 M/s dès l’année 2000 : ceux qui se trouvaient à moins de 500 mètres du NRA. En fibrant tous les sous-répartiteurs et la technique VDSL2, ce sont entre 80 et 90% des abonnés lozériens qui auraient accès à de tels débits : solution sûrement moins coûteuses que la batterie de NRA-ZO qui a été implanté par la PPP Languedoc Roussillon Haut Débit (2 M/s pour 80% des abonnés).
3/ Le vrai mystère, en France, lorsque nous prenons en compte l’avance qu’elle détenait en 1990 en matière de réseau télécom généralisé, c’est que les techniques FO, beaucoup plus économiques que le réseau cuivre autocommuté, n’aient pas remplacé dans l’enveloppe financière normale (les recettes d’amortissement) rapidement (en 10 ans ?) le réseau cuivre. Rappelons qu’en 2010 une sénatrice a essayé de nous fourguer une mise à niveau du réseau national en FO à 700 milliards d’euros et que les médias ont diffusé cette infection sénatoriale gagateuse.
4/ Rappelons que, il n’y a pas très longtemps, notre élite départementale se répandait un peu partout en affirmant que ce qui coinçait en Lozère, c’était la faiblesse du dégroupage. Affirmation hautement inepte. Il suffisait de poser la question « pourquoi alors le département (qui en a le pouvoir) ne dégroupe pas lui-même les NRA lozèriens ? » pour faire apparaître l’ignorance fatale de notre élite. Au demeurant, je suis à jeun qu’un élu arguant de « dégroupage » ait pu m’expliquer de quoi, techniquement, il s’agissait.
5/ Comme toujours en France, le noeud tordu que nous ont noué nos élites ne peut plus être tranché que par la confrontation violente entre le menu peuple et nos élites politico-administratives avides et blablateuse.

Battons nous pour le fibrage des sous répartiteurs ; nous aurons l’e-santé en prime.

11 05 2013
Pierre Ygrié

Petit voyage dans le temps …qui , pour être bien compris par les citoyens lambda, a besoin d’être décodé ! Bernard ? http://www.youtube.com/watch?v=yKOVuHGbIUU

11 05 2013
Pierre Ygrié

Le très haut débit financé par la vente des actifs de l’état ?
http://www.dslvalley.com/le+tres+haut+debit+finance+par+la+vente+des+actifs+de+letat-10-05-2013.html

Et maintenant ,décideurs locaux …à vos projets !!

11 05 2013
Bernard GARRIGUES

Les membres de la Cour des Comptes ne sont pas des « sages », ce sont des magistrats chargés de juger les comptes publics. La plupart sont sortis dans les premiers de leur promo de l’ENA. Ceci dit, ils jugent les comptes en fonction des règles de la comptabilité publique (1) qui ne sont pas forcément des règles de bonne gestion ; (2) et qui, en plus, sont polluées par différents traités européens rejetés par les électeurs.

Pierre, j’ai évidemment une connaissance un peu supérieure à la moyenne de ce dont je parle mais ces questions ne sont pas inaccessibles à la majorité des français. Il s’agit d’expliquer pourquoi, en matière d’internet ou d’e-santé, un conseiller général peut débiter des inepties, avec assurance, qui conditionneront l’avenir alors qu’un citoyen qui possède une culture moyenne en la matière ne peut produire une analyse basique en bon français sans être taxé d’abscons incompréhensible.

12 05 2013
Pierre Ygrié

Tout à fait d’accord Bernard, c’est bien pourquoi, comme je l’ai toujours pensé, un projet numérique se construit avec les décideurs ( collectivité/Etat/opérateur) pour les infrastructures et avec les CITOYENS pour les USAGES ! c’est bien dans cet esprit que je demande que l’on organises des réunions de citoyens pour prendre le relais de ce que nous faisions,aux Webs du Gévaudan, de 2000 à 2005 . Mais comment faire et avec quel budget? en Lozère le conseil général a créé un organisme pour sensibiliser les entreprises, POlen mais rien pour sensibiliser les citoyens. Dommage ! Tu me diras que dans les autres départements c’est pareil…mais ce n’est pas une raison pour ne pas continuer à enfoncer cette « évidence » ! C’est particulièrement vrai en matière de santé si l’on veut que les futurs outils qui nous seront proposés soient adaptés à nos besoins de ruraux sauf à se faire imposer par le haut des outils standars pas necessairement adapotés à nos spécificités.

12 05 2013
Bernard GARRIGUES

Le système ultra libéral rend incapables les individus de seulement rêver les outils d’intérêt public : cf les modèles économiques auquel revient toujours l’ouvrage collectif sur l’e-santé. Tu verras que nous nous précipitons tout droit vers une culture où les lettres d’amour seront formatées « modèle économique ».

Je paraphraserais GRAMSCI encore plus radicalement que François HOLLANDE (magistrat à la Cour des Comptes !!!) : « Contre le pessimiste des intellectuels, opposons l’optimiste de ceux qui explorent le possible. » Tout le possible que permettrait l’économie de la connaissance est interdit par violence administrative réglementaire aux individus et, surtout, aux individus qui coopèrent ensemble.

12 05 2013
Pierre Ygrié

Tu as raison , Bernard. Ce livre reste dans la philosophie qui nous a amenés où l’on sait ! J’espère que ce n’est pas lke cas de l’ouvrage collectif « Télésanté, espoir du monde rural? » dans lequel j’ai une (modeste) participation;-) http://www.futurssanslimiteshumaines.eu/les_auteurs_des_livres_027.htm

17 05 2013
Bernard GARRIGUES

J’ai commencé de lire. C’est ardu et complexe. Ton article, j’avais déjà lu. Je te dirais mon point de vue au fur et à mesure que j’avance.

17 05 2013
Ygrie

Sympa, Bernard 😉 Ton point de vue m’intéresse. J’étais hier et avant hier au Printemps Numerique a Compiegne ou plusieurs coauteurs du livre étaient présents . Quand je suis intervenu ( je m’arrange toujours pour le faire !) j’ai lance non
Pas un SOS ruralite mais un SES ruralite ( Santé Education Services de proximité) en rappelant que le tres haut Debit « bousterait » sensiblement ces services « vitaux » chez nous. Qu’en penses tu??

18 05 2013
aveyronadslniko12

Message de pierre
http://m.pcinpact.com/dossier/672-le-vdsl2-arrive-tout-ce-quil-faut-savoir-en-dix-questions/1
 » le miroir aux alouettes » aujourd’hui pour les ruraux et peut être (après) demain pour ceux, qui, avides de « consommation » de produits de loisirs auront, le plus souvent a l’insulte de leur plein gré privilégie le court terme sur le long terme »

18 05 2013
Bernard GARRIGUES

Au point où j’en suis du dépiautage du document, j’ai l’impression qu’il correspond pour l’e-santé, comme logique, à l’équivalent du rapport Marcon pour les techniques internet.

Ceci, c’est une mine de pépites assez extraordinaires mais aussi de scories assez pesantes.

Le risque de l’offre quintuple play venant des fournisseurs d’accès me paraît l’hypothèse la plus probable d’évolution pour la généralisation de l’e-santé médiatisée.

Je subodore que les laboratoires freineront des quatre fers si l’État ou la Sécu tentent de mettre en place l’évaluation en temps réel des médicaments à partir des prescriptions. Alors qu’il s’agit (1) d’une évolution technique hautement souhaitable ; (2) à la portée de l’état actuel de notre réseau.

18 05 2013
Bernard GARRIGUES

Ceci dit …

19 05 2013
Bernard GARRIGUES

Dans le documents sur l’e-santé, je tombe sur le concept de living labs, Territoires de demain, et LEILAC. Ce me semble une mise en forme opérationnelle de la visée des webs du Gévaudan.

Est souligné l’obligatoire convergence et coordination du sanitaire et du social mais il me semble, en plus, que la coordination de l’e-santé doit porter aussi sur deux variables les plus lourdes de la santé publique : l’alimentation et l’hygiène.

20 05 2013
Bernard GARRIGUES

Normalement, en poussant au bout la démarche Living Labs (je propose Laboratoire d’usages), cela devrait aboutir, en matière de santé publique, à trois conclusions :
1/ Il s’agit d’un problème sans solution (autre que partielles, voire partiales).
2/ Il est impossible de traiter la question de la santé publique sans fixer robustement les limites des domaines privés, publics et communs en la matière. Et sans peser les trois dimensions dominantes de la question : alimentation, hygiène et médecine.
3/ La logique ultralibérale est inefficiente en la matière (La notion de productivité utilisée par des gens, à longueur de document, qui en ignore le sens est plus que choquante).

20 05 2013
Bernard GARRIGUES

Il me paraît possible, à partir de la communication d’Olivier ZABLOCKI, de mettre au point un « système de connaissance des individus » qui permette une amélioration continue et significative de la santé publique à tous les niveaux : famille, quartier/village, commune, réseau d’eau, canton, département, etc … C’est du top secret.

20 05 2013
Bernard GARRIGUES

Sinon, c’est l’e-santé quadruple play qui nous guette : la mauvaise monnaie chasse (toujours) la bonne

21 05 2013
Pierre Ygrié

Effectivement Bernard, ce qu’a écrit Olivier m’avait également interpellé.Comme tu connais le sujet mieux que moi si tu pouvais développer un peu ici pour nos amis lecteurs ce serait sympa 😉
en attendant je vous propose queques infos diverses :
Abandonnons quelques instants la santé pour rappeler quelques infos sur :
– l’incohérence de la construction des infrastructures : http://www.zdnet.fr/actualites/conflit-autour-du-tres-haut-debit-entre-des-elus-du-jura-et-orange-39790484.htm
– la confifentialité bdes donnéees personnelles : https://www.pcinpact.com/dossier/676-leurope-au-chevet-des-donnees-personnelles/1.htm?utm_source=PCi_News_letter&utm_medium=dossiers&utm_campaign=pcinpact
-la limitation des données http://www.pcinpact.com/news/79816-avec-4g-orange-impose-nouvelle-limitation-fair-use-a-heure.htm?utm_source=PCi_News_letter&utm_medium=top_2&utm_campaign=pcinpact

21 05 2013
Bernard GARRIGUES

L’e-santé n-uple play repose sur un processus très simple qui (en France) permet aux fournisseurs d’accès de capter le maximum de valeur facilement accessible sur un processus : voix, tv, internet. Il suffit de comparer l’évaluation du poids de l’économie numérique dans le PIB au CA des quatre garnements du net français afin de juger de l’efficacité du système. Pour l’e-santé, il faut mettre au point un système d’information a minima efficace sur les données individuelles qui permettent de garantir la sécurité et une décision suffisamment juste en cas de crise à partir d’applications dégageant de la marge. Faut que le coût rentre dans le cadre (assez large) du prix d’une complémentaire santé. A partir d’une telle logique, n’importe quel fournisseur d’accès peut te rendre un service supérieur au vide médical ; le premier qui le fera entrainera tous les autres.
Il suffit de passer de la logique « recherche d’une amélioration de la santé publique » à celle « de l’e-commerce de la santé de type amazonien ».

21 05 2013
Bernard GARRIGUES

En fait, le problème de la confidentialité des données individuelles est un faux problème.

21 05 2013
Pierre Ygrié
21 05 2013
21 05 2013
Bernard GARRIGUES

Là, à 100 € par mois, MADAM n’est pas bonne.

22 05 2013
Pierre Ygrié

Un peu plus de la moitié des Français sont prêts à recourir à la télémédecine dans certains cas…
http://www.20minutes.fr/societe/1159339-20130521-vers-generalisation-telemedecine
On avance…on avance mais la route sera encore très longue et pleine d’embuches…raison de plus pour s' »accrocher » 😉

22 05 2013
Pierre Ygrié

Les chiffres clés du numérique http://www.zdnet.fr/chiffres-cles.htm

22 05 2013
Pierre Ygrié

Les Français attachés à l’hôpital public : http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-l-hopital-public-les-francais-s-y-attachent-10324.asp?1=1
Heureux de voir que « L’étude montre aussi que les Français ne semblent pas réticents à la télémédecine » les Webs du Gévaudan non plus pour qui la santé est la « porte d’entrée » du très haut débit dans les zones rurales https://websdugevaudan.wordpress.com/ et la télésanté l’espoir du monde rural ! http://www.futurssanslimiteshumaines.eu/

22 05 2013
Pierre Ygrié

En Lozère, en télémédecine, on ne part pas de rien http://lozere.fr/le-telemedecine.html
Reste à savoir comment cela vit ?

23 05 2013
Pierre Ygrié

Sismic secoue les élus aveyronnais ! http://aveyronadsl.free.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=1096&Itemid=49
Avec la « bénédiction » de l’association lozérienne voisine 😉

23 05 2013
Pierre Ygrié

Nouveaux produits et services présentés à la nuit du grand age et du bien vieillir
http://www.salgues.com/?p=2841

24 05 2013
24 05 2013
Pierre Ygrié

Trente-huit établissements d’Ile-de-France vont être reliés à une plateforme numérique sécurisée.
http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-telemedecine-dematerialiser-les-films-des-radios-10350.asp?1=1
Après l’Ie deFrance vite vite en Lozère !

26 05 2013
Theo Samuel Sanchez Ygrie

En ces temps où Internet prend de plus en plus d’importance dans le monde de la santé, la clinique en ligne HealthExpress France vient de publier une infographie sur l’impact de la télémédecine et de la consultation médicale à distance en France et dans le reste du monde.http://www.carevox.fr/sante-maladies/article/e-sante-l-impact-de-la

26 05 2013
26 05 2013
Theo Samuel Sanchez Ygrie

La santé connectée, la e-santé, la m-santé, c’est quoi exactement ??
http://informations.handicap.fr/art-infos-handicap-2013-853-6050.php

26 05 2013
Bernard GARRIGUES

Louis POUZIN voit très juste (je fais aussi partie de ceux qui ont transmis des données à l’autre bout du monde avant IP). La technique la plus simple afin de créer un réseau internet très robuste serait de connecter les sous-répartiteurs « par l’extérieur ». Cette solution « théorie des graphes » est connu depuis l’origine ; elle a été soigneusement mise de côté parce qu’elle crée un réseau qui ne peut être contrôlé ni politiquement ni policiairement. Je suis assez heureux que la tentative de gavage des abonnés en flux descendant aboutisse à cette impasse. Il existe bien sûr la solution de fibrer jusqu’au sous répartiteur pour repousser l’échéance mais les dysfonctionnements signalés par POUZIN perdureront. Pour faire une analogie simple : le réseau internet doit fonctionner, mutatis mutandis, comme les différents flux vitaux du corps humain : il n’existe aucun flux vitaux qui ne soit bouclé. Grossiérement, l’épuration des flux se fait au moment où le flux descendant devient remontant : il s’agit d’une fonction essentielle du système corps humain.

26 05 2013
Bernard GARRIGUES

… aucun flux vital …

28 05 2013
29 05 2013
websdugevaudan
29 05 2013
31 05 2013
websdugevaudan
31 05 2013
websdugevaudan

Innover pour mieux manger ? Il y a des gens qui se bougent …au ras du terroir ! J’ai assisté hier soir à Millau au lancement ( par un professeur du lycée Jean Vigo, Bruno Pacchiele) d’une « ruche qui dit oui » http://www.laruchequiditoui.fr/ prémisse à un un gigantesque rassemblement…des abeilles http://www.laruchequiditoui.fr/homepage/pressReview2
premières impressions gustatives excellentes lors du lancement….preuve que terroir et internet font bon ménage 😉 https://websdugevaudan.wordpress.com/2012/02/29/agriculture-et-tres-haut-debit-les-deux-mamelles-de-la-ruralite-du-21-eme-siecle/

4 06 2013
Bernard GARRIGUES

Faudrait voir comment une politique de l’innovation sans un accès gratuit et illimité pour tous à l’économie de la connaissance ait une seule chance de réussir.

4 06 2013
Bernard GARRIGUES

Nous voyons les logiques (1) e-santé n-upleplay et (2) santé publique, se développer en même temps. D’un coté, les médecins qui n’ont pas un accès (dans les deux sens) aux données significatives de leurs clients et Altera qui tente de créer une application fructueuse sur le vieillissement ; d’un autre côté, la MSA qui diffuse une application de diagnostic du mélanome destiné à ses ressortissants mais facilement généralisable.
À mon avis, il est facile d’aboutir très rapidement une e-santé ayant pour objectif une amélioration de la santé publique. Pour l’e-santé susceptible de délivrer beaucoup de cash à ceux qui la mettront en oeuvre (1) c’est nettement malsain et (2) ne peut aboutir à une amélioration sensible de la santé publique.

17 06 2013
websdugevaudan
19 06 2013
websdugevaudan

pour nous changer les idées…un petit détour vers le saumon de Norvèje 😉 http://www.rue89.com/rue89-planete/2013/06/19/norvege-reconnait-saumon-peut-etre-dangereux-sante-243465

20 06 2013
websdugevaudan

Création d’une mission pour réussir le remplacement du réseau cuivre par la fibre !

http://www.patricemartinlalande.net/2013/06/internet-tres-haut-patrice-martin-lalande-participe-a-la-mission-pour-reussir-le-remplacement-du-reseau-cuivre-par-la-fibre-communique-de-presse.html

L’annonce de l’extinction du cuivre https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/02/12/la-fin-dun-tabou-et-le-retour-de-la-confiance/ nous avait donné quelques espoirs qui méritaient d’être « concrétisés ». Je souhaite la plus grande réussite à cette mission dont les habitants des zones rurales attendent beaucoup 😉

21 06 2013
websdugevaudan

Nouveau papier de Jean Pierre Jambes…intéressant comme dab;-)http://numericuss.com/2013/06/21/tiers-lieux-et-amenagement-des-territoires/

22 06 2013
websdugevaudan

Plan Très haut débit : peut-on faire plus vite et moins cher sans sacrifier la fibre ?
http://www.zdnet.fr/actualites/plan-tres-haut-debit-peut-on-faire-plus-vite-et-moins-cher-sans-sacrifier-la-fibre-39791661.htm

A la lecture de cet article la confiance n’est manifestement toujours pas là ! Arrêtons les amalgames ! le très haut débit c’est la fibre optique, point .Malgré la fin d’un tabou ( https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/02/12/la-fin-dun-tabou-et-le-retour-de-la-confiance/) les inquiétudes se confirment https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/02/21/ruralite-attention-danger/ et bien que les ruraux soient prioritaires eu égard à l’égalité d’accès aux services publics électroniques (https://websdugevaudan.wordpress.com/2012/09/10/services-publics-tous-egaux/ ) ils sont inquiets ……sauf si les 80% de couverture prévus dans cet article concernent les territoires ruraux lesquels représentent comme par hasard 80% du territoire national ! En toute logique les ruraux devraient être prioritaires ! Poursuivons le combat car dans des domaines vitaux comme la santé la fibre sera « obligatoire » https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/04/02/la-sante-porte-dentree-du-tres-haut-debit-en-zone-rurale/

23 06 2013
websdugevaudan

Aquitaine : Un plan pour déployer la fibre dans tous les territoires de la région
http://www.20minutes.fr/bordeaux/1178571-20130623-plan-deployer-fibre-tous-territoires-region

24 06 2013
websdugevaudan

Des satellites pour offrir l’internet aux « sous-connectés »
http://www.france24.com/fr/20130624-satellites-offrir-linternet-sous-connectes
3 milliards dans le monde ! c’est moins bien que la fibre mais quand on ne peut pas faire autrement ce n’est pas si mal. Chez nous c’est différent, on peut faire autrement 😉

25 06 2013
websdugevaudan
26 06 2013
websdugevaudan

La transition du cuivre vers le très haut débit à l’étude
« La boucle locale cuivre montre aujourd’hui ses limites et ne semble pas à même de répondre aux besoins croissants en débit de la population, ni de soutenir le développement de l’économie et tout particulièrement numérique » http://www.lafibreoptique.com/en-france/26062013,la-transition-du-cuivre-vers-le-tres-haut-debit-a-l-etude,1026.html
Aux Webs du Gévaudan nous le disons depuis toujours https://websdugevaudan.wordpress.com/2011/12/04/les-reseaux-vont-ils-exploser/ et nous réjouissions de voir annoncée la fin d’un tabou https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/02/12/la-fin-dun-tabou-et-le-retour-de-la-confiance/
Avec la mise en place de cette mission un pas est fait vers le retour de la confiance ….mais il en faudra beaucoup d’autres quand on voit concrètement cde qui se passe sur le terrain ! http://www.midilibre.fr/2013/06/24/9-000-clienst-orange-prives-d-adsl-dans-le-secteur-de-saint-chely-d-apcher,721930.php
http://www.midilibre.fr/2013/06/25/les-clients-orange-de-saint-chely-ont-retrouve-leur-adsl,722193.php

28 06 2013
websdugevaudan

Santé « locale » ( Lozère/Aveyron)
Actualités lozériennes
http://www.midilibre.fr/2013/06/27/deux-cents-personnes-mobilisees-a-saint-alban,723519.php
http://www.48info.fr/article/26/06/2013/centre-hospitalier-de-saint-alban–des-salaries-inquiets/1058 et millavoises ! http://www.midilibre.fr/2013/06/27/hopitaux-millau-greffe-sur-montpellier-retrouve-la-sante,723247.php

Les ruraux ont de plus en plus de mal à se faire soigner. Si l’on prend le cas de la Lozère, ce que l’on constate aujourd’hui, que ce soit dans le secteur médico social ( dont St Alban) ou le secteur santé (près de 2/3 des lozériens vont se faire soigner ailleurs) mériterait , selon moi, que soit lancée une large démarche de concertation sur le sujet global de la santé et du secteur médico social! Sorte de « grenelle de la santé » elle serait à base de réunions publiques sur le thème « comment etre mieux soigné en Lozère ? » Dans ces réunions, décentralisées, seraient invités tous les citoyens, grand public et soignants car la SANTE est l’affaire de tous ! On y constaterait alors, selon moi, que les apports da la e-santé pourraient permettre aux patients d’etre mieux soignés, aux soignants de travailler plus sereinement et à la collectivité d’optimiser ses dépenses. Beau challenge certes mais qui, à l’heure où les projets très haut débit vont privilégier , semble t-il, le secteur santé, mérite d’etre relevé, non ?

2 07 2013
2 07 2013
websdugevaudan

Débat sur les déserts médicaux dans un canton de haute lozere http://www.midilibre.fr/2013/07/01/a-grandrieu-le-debat-sur-le-desert-medical-avance,725426.php

10 07 2013
11 07 2013
16 07 2013
Pierre Ygrié

Un rapport parlementaire sur l’avenir des campagnes préconise l’accès au très haut débit à l’ensemble du territoire pour accroître le télétravail. « Cela permettrait de parer aux déserts médicaux, de rééquilibrer le ratio cadres-agriculteurs dans les campagnes, et enfin, présenterait une certaine attractivité pour inciter les jeunes à rester dans les zones rurales ».
http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/zones-rurales-developper-les-transports-et-le-tres-haut-debit-ag-groupe-monde-rural-74977.html#egYLKi3YS95B3QS4.99
A priori il y a de l’espoir puisque nous aurons le très hautr débit dans 10 ans !
http://www.zdnet.fr/actualites/tres-haut-debit-et-numerique-les-volets-it-du-plan-investir-pour-la-france-39792290.htm
MAIS ATTENTION ! de qoui parle t-on ? Quand définira t on une fois pour toutes ce qu’est le très haut débit ?
https://websdugevaudan.wordpress.com/2011/09/15/le-tres-haut-debit-pour-les-nuls/
alors que les lobbies continuent de faire leur boulot DE DESINFORMATION
http://www.ariase.com/fr/news/calendrier-deploiement-tres-haut-debit-article-2947.html
et ont tendance à nous prendre pour des demeurés
La France « Championne d’ Europe du mentir vrai sur les débits réels. » !
http://www.universfreebox.com/article/21765/L-AVICCA-demande-aux-FAI-d-arreter-de-tromper-le-consommateur-sur-les-debits
et, quand on est rural veiller au grain doublement !
http://www.francebtp.com/reseaux/article/2013/07/11/87040/tres-haut-debit-investissement-intelligent.php

22 07 2013
websdugevaudan

De la pénurie gérée du Minitel à l’abondante neutralité d’Internet
Pour changer de sujet…tout en restant dedans un « pensum » pas inintéressant
http://signal.eu.org/blog/2013/07/19/de-la-penurie-geree-du-minitel-a-labondante-neutralite-dinternet/

15 08 2013
Pierre Ygrié
27 08 2013
websdugevaudan

Un plan Télémédecine VITE http://pro.01net.com/editorial/596277/telemedecine-un-plan-vite/
Que voilà une « vieille » revendication des Webs du Gévaudan !pour mieux nous soigner https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/08/27/telesante-espoir-du-monde-rural/
et pour « ouvrir la porte » du très haut débit en zones rurales !
https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/04/02/la-sante-porte-dentree-du-tres-haut-debit-en-zone-rurale/

13 09 2013
Complainte pour une « optique ficelle » ! | Les webs du Gévaudan

[…] publics,  indicateur de base de l’EGALITE des territoires. Parmi ces services publics la SANTE, porte d’entrée du très haut débit en zone rurale, doit être mise « en haut de la pile » si l’on veut  permettre aux citadins en mal de […]

14 09 2013
websdugevaudan

Nouvelles de Lozère: Lozère: la fusion hospitalière est désormais lancée
http://www.midilibre.fr/2013/09/13/la-fusion-hospitaliere-est-desormais-lancee,756814.php

15 09 2013
17 09 2013
Très haut débit : le mouvement est engagé dans les territoires ruraux | Les webs du Gévaudan

[…] la Santé….porte d’entrée du très haut débit en zone rurale ! 2013 […]

1 10 2013
4 10 2013
Numérique : la Lozère « bouge » ! Continuons ! | Les webs du Gévaudan

[…] que la télésanté peut etre l’espoir du monde rural je suis convaincu que la santé est la porte d’entrée du très haut débit dans mon département . Je crois savoir que les projets très haut débit axés sur la santé […]

25 11 2013
Très haut débit : Attention (feuille de) route glissante | Les webs du Gévaudan

[…] Stéphane Richard avait déjà évoqué ce risque  au Digiworld 2011. En 2013 le président de SFR est encore plus « tranchant » ! : les marges des opérateurs diminuent : le marché a certes augmenté en volume mais le chiffre d’affaires, lui, est désespérément stable, une première dans le domaine des télécoms.Tous s’accordent pour parler de crise, un paradoxe quand on sait que les volumes augmentent, eux, de 6%, chiffre qui ferait pâlir d’envie  la plupart des secteurs ! .Même si le président de l’Arcep ne semble pas partager ces inquiétudes le problème parait réel. En clôture du colloque Jacques Attali enfonce le clou en pointant la principale cause non seulement du mal français mais européen « en acceptant de donner la priorité à la règle de la concurrence on a fait des européens des consommateurs et non des producteurs …une catastrophe ! » Et d’ajouter «  tant qu’on ne donne pas les moyens d’investissement aux opérateurs on se prépare au suicide ! ». Au rythme actuel des investissements, en dépit des efforts récents tant des opérateurs que des collectivités, l’objectif de 60% de couverture peut être reporte de 2020 à 2030 ! La « route »vers l’objectif final (100 % fibrés !) risque d’être longue, trop longue y compris en comparaison avec des pays auxquels on ne pense pas au prime abord !  Et pourtant Dieu sait s’il y a urgence à fournir à tous les territoires français un « terreau numérique » où pousseront  les idées nouvelles dans tous les domaines et singulièrement, pour les zones rurales, dans le secteur santé  […]

1 12 2013
Très haut débit : routes « verglacées » en montagne ! | Les webs du Gévaudan

[…] latélésanté était l’espoir du monde rural   et que la santé pouvait (devait !) être la « porte d’entrée » dutrès haut débit dans les zones rurales  . L’entreprise RM Ingenerie ( solutions de gestion pour les […]

1 12 2013
Très haut débit: routes«verglacée»en montagne ! | Les webs du Gévaudan

[…] latélésanté était l’espoir du monde rural   et que la santé pouvait (devait !) être la « porte d’entrée » dutrès haut débit dans les zones rurales  . L’entreprise RM Ingenerie ( solutions de gestion pour les […]

9 01 2014
Bonne année « numérique » | Les webs du Gévaudan

[…] anté : La télémédecine peut être l’espoir du monde rural  et la santé la porte d’entrée du très haut débit dans les zones […]

26 03 2014
Un « référent numérique » dans chaque conseil municipal ? | Les webs du Gévaudan

[…] la Santé….porte d’entrée du très haut débit en zone rurale ! ; Télésanté espoir du monde rural ?; Le très haut débit « maillon faible » de la chaîne […]

30 03 2014
e-santé, une révolution en marche….avec les citoyens ? | Les webs du Gévaudan

[…] la conviction que, au-delà de la télémédecine, la santé peut être, pour les zones rurales, la « porte d’entrée » du très haut débit  dont ils ont impérativement besoin par ailleurs pour être des citoyens numériques à part […]

9 11 2014
Lozériens, c’est le moment de «bouger » ! | Les webs du Gévaudan

[…] la Santé….porte d’entrée du très haut débit en zone rurale ! […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :