Numérique : A la Bastille !

10 07 2014

« Il nous faut agir pour une France numérique dans tous les domaines et dans tous les secteurs avec de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace » déclarait Laure de la Raudière ( députée UMP) lors de la présentation  à quelques (valeureux) ministres du rapport sur le numérique qu’elle vient de rédiger avec sa collègue Corinne Erhel (députée PS) …laquelle « prolongeait » cette « injonction » par un «casser des silos tant politiques qu’administratifs…. L’innovation est le cœur de la réussite de la conversion et de la transformation numérique ..il faut dépasser nos blocages culturels, aller plus vite , oser, agir ….c’est une révolution culturelle à tous les échelons sur la nécessité d’avoir une approche de plus en plus innovante et ouverte »  

Ce n’est certes pas la première fois que nous entendons un tel discours tant au niveau européen que national ou local.  Malheureusement les actes sont souvent à des années lumières des discours ! Aujourd’hui nous avons atteint la cote d’alerte ! Le 14 juillet est proche, de nombreuses « bastilles » restent à prendre ….à tous les étages !

EUROPE :

La bataille se gagnera à minima au niveau européen. Avant les élections européennes nous appelions à voter …pour une Europe numérique ! . Après les élections nous avons écrit aux parlementaires fraichement élus pour leur demander de  « monter » des projets communs dans des domaines porteurs d’avenir et où les souverainetés nationales n’ont pas encore eu le temps de s’affirmer ! C’est le cas du NUMERIQUE où l’Europe qui se voulait le continent le plus compétitif de l’économie de la connaissance (cf traité de Lisbonne) est aujourd’hui un nain numérique. Comme dans toute économie il y a, dans l’économie numérique, des producteurs et des consommateurs. Il est temps que les européens, jusqu’ici fervents consommateurs de « coca-cola numérique », se décident à « produire »dans un domaine d’avenir porteur d’emplois directs et indirects dans de nombreux domaines tels que l’énergie, la santé etc… ».  Certains (une petite dizaine) ont répondu, ce que je considère comme un bon début !

Le nouveau parlement et la présidence italienne doivent être l’occasion de faire prendre conscience à l’ensemble des élus et des citoyens de l’impasse numérique dans laquelle nous a amenés la « sacro sainte » règle de la concurrence entre européens. « On a empêché l’émergence de champions mais on n’a pas empêché les champions étrangers de nous envahir » disait récemment Fleur Pellerin.  Les GAFA ( Google, Apple, Facebook, Amazon) et autres ( Twiter, Netfix.. ) ont très vite compris qu’il était beaucoup plus rentable de faire du business dans des réseaux construits par d’autres en captant sur ces réseaux ( over the top) un maximum de « matière première » ( nos données personnelles) pour créer des plateformes logicielles (Plateforme= ce qui rend les données personnelles stockées et accessibles) qui sont autant de passages obligés pour des développeurs d’application.  Ces géants dotés d’une puissance capitalistique énorme « siphonnent » la marge de nos entreprises.

La politique du « coucou » a de beaux jours devant elle …sauf si l’Europe se décide à prendre des mesures fortes telles que les préconise MatteoRenzi. Le gouvernement italien entend en effet mettre sur la table du conseil européen d’octobre une liste de propositions (Déclaration de Venise)  pour « accélérer la transition numérique en Europe » en œuvrant à la relance des investissements dans les infrastructures à haut débit et en militant ouvertement pour la création d’une autorité de contrôle unique.

Que pouvons nous faire en tant que citoyens ? Rien diront certains …Ecrire aux députés européens répondent les Webs du Gévaudan …en droite ligne des « injonctions » de nos deux députées nationales grâce auxquelles la cause du numérique avance (pas suffisamment !) en France !

FRANCE

« Croissance, Confiance, Inclusion » Les 3 mots magiques de notre  nouvelle secrétaire d’Etat au numérique Axel Lemaire ( qui a succédé à Fleur Pellerin) sont-ils au rendez-vous ?  Aujourd’hui clairement non ! Demain peut-être ?

Le constat : il se résume en un mot, peut-être sévère mais c’est, je crois, le ressenti de la majorité des Français : CONFUSION !

Axel Lemaire partage certes les inquiétudes des Français : destruction d’emplois, respect de la vie privée, risques de fractures territoriales…. Elle a bien conscience que le numérique est un enjeu d’égalité territoriale, qu’il y a aujourd’hui des « citadins numériques » et, dans nos campagnes (l’essentiel du territoire) une    « populations éloignées de la réalité numérique ». Mais, concrètement, que fait-on ? Certaines mesures  doivent être « européennes » (régulation , assiette fiscale commune, protection des données, chaines de financement etc  ) mais nous pouvons faire beaucoup en France  dans tous les domaines.

Que faire ?  Personne à ce stade n’a de solution miracle. Tout au plus pouvons nous noter quelques points qui paraissent acquis à certains , et qui, à mon point de vue, sont loin de l’être !

-La (non) prise de conscience des élus.Quelques exemples en vrac : Nicolas Sarkozy à La Canourgue (chez moi !) en 2012 sur le thème des « fondamentaux de l’école » ne disant pas un mot sur le numérique !. 5 ministres seulement  ( dont 3 femmes) présents à l’audition de Laure de La Raudière et Corinne Erhel  du 2 juillet 2014  ( pas innocent que les deux parlementaires les plus investis sur le numérique soient des femmes ! à croire qu’elles sentent mieux que les hommes les évolutions profondes de la société !), peu de propositions audacieuses, à ma connaissance, faites par nos parlementaires et lorsqu’il y en avait (ex loi Pintat) elle n’allaient jamais au bout de leurs ambitions !  peu ou pas de numérique dans les campagnes électorales etc….   Quand Axel Lemaire dit « Tout doit commencer par une prise de conscience et cette conscience doit commencer au parlement » elle a raison mais force est de constater qu’on est loin de compte !

La (non) prise de conscience des citoyens. Consommateurs effrénés de « coca cola numérique » nous nous posons rarement la question de savoir comment nous pourrions PARTICIPER à l’indispensable REFLEXION sur les SERVICES électroniques VITAUX ( Santé Education Services de proximité), ce qui ne nous empêche pas, nous, ruraux, de demander une égalité territoriale …comme si ces services n’étaient pas le socle de cette égalité ! . Nous ne sommes pas à un paradoxe près ! A nous ,citoyens, de multiplier les échanges (électroniques et physiques) pour « IMAGINER » les SERVICES que nous souhaitons dans ces domaines clés plutôt que de nous les faire imposer par le haut !

La (non) pertinence des options prises pour la construction des infrastructures

On a cru un temps (beaucoup trop long) que la construction des infrastructures pouvait être laissée au marché ! Ce faisant on a commis ,selon moi, deux erreurs fondamentales : 1- l’aménagement du territoire est une affaire publique et non privée 2- les dépenses des opérateurs privés pour les infrastructures les privent d’investissements sur l’essentiel de ce qui constitue, dans le numérique, la création de richesses : les plate formes logicielles captatrices de la MATIERE PREMIERE de cette ECONOMIE : les milliards d’informations personnelles que nous postons sur des appareils qui n’existaient pas il y a 10 ans !  Est-il encore temps de « relier » toutes les initiatives prises jusqu’ici dans une sorte d’établissement public d’initiative privée pour équiper l’ensemble du territoire en infrastructures publiques ouvertes ?  Les craintes que nous avions émises jusqu’ici se renforcent encore avec les (inévitables) perturbatiobns de la réforme territoriale annoncée. Pour les zones rurales, comme la feuille de route nous parait de plus en plus « glissante » !   il est peut-etre encore temps de (re) poser les ( vieilles) questions qui fâchent  Les infrastructures sont un élément clé des « fondations » de l’écosystème à construire pour favoriser l’INDISPENSABLE INNOVATION , y compris dans les campagnes  

Or  « Il n’y a pas d’innovation possible sans un volume important de dépense publique ». Le plan France très haut débit prend pour partie en compte cette « nécessité » . Reste une double question : 1- ces investissements sont-ils suffisants ? 2- sont ils bien « orientés » ?

Necessité de meilleure prise en compte des usages dans le plan France Très Haut Débit

Des secteurs entiers de l’économie ( publicité, vente à distance, musique, presse, etc..  ) ont été transformés par les géants ( hier des start up) américains. Mais n’ont-ils pas fait le plus facile ? Pour les secteurs vitaux comme la SANTE, les Français, beaucoup plus méfiants sur la protection des données personnelles, ont une vraie carte à jouer. La collecte des données personnelles est le « carburant » de l’économie numérique. La transformation du secteur santé ne se fera pas sans la participation active des citoyens. Parions que ce domaine sera prioritaire pour la future mission usages , l’un des trois piliers de l’agence numérique ( création prévue à l’ automne), les deux autres étant la mission French Touch et la mission très haut débit

LOZERE

Je me contenterai à ce stade de dire que si des choses ont été faites en Lozère ( le département des Webs du Gévaudan) et si nous n’avons rien à envier à des départements similaires notre grande faiblesse est de n’avoir pas su jusqu’ici faire participer la population à une démarche de réflexion sur ce que pourrait apporter le numérique à notre territoire ….un vieux « rêve » des Webs du Gévaudan. La faiblesse de la population est paradoxalement un atout pour lancer une démarche participative. Tout le monde ou presque se connait en Lozère. Je réitère donc ici ma « sempiternelle » demande d’organiser dans tous les cantons des réunions citoyennes sur le numérique en commençant par un thème fédérateur, la santé…un grenelle de la e-santé en quelque sorte…. ! 

 ——————————————————————————————————————–

Pour Philippe Lemoine « La France connaît un déficit de pensée utopiste sur le numérique»   Pour lui,  « Avec le Web, les individus, citoyens et consommateurs ont pris le pouvoir ». Il ne reste plus qu’à le démontrer …à tous les étages en promouvant les échanges et en « obligeant » nos élus  à faire participer les citoyens à l’installation dans nos territoires (Europe,France, Lozère-pour ce qui me concerne) de cette révolution numérique qui transformera nos existences avec ou sans nous ! De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace ! Vite !!

Auxillac le 10 juillet 2014

Pierre Ygrié


Actions

Information

39 responses

10 07 2014
websdugevaudan

Je m’aperçois que ce lien « une liste de propositions (Déclaration de Venise) » ne fonctionne pas ! Vous trouverez donc ci-dessous l’article auquel il renvoie

Le Premier ministre italien associe les grands opérateurs actifs en Europe à la préparation de la Déclaration de Venise.
Ardemment voulu par Matteo Renzi, le Digital Venice Summit, entièrement dédié à l’économie numérique, ne manque pas d’ambition. En invitant à Venise les patrons d’une trentaine d’opérateurs de premier plan du secteur des technologies de l’information (Deutsche Telekom, Google, Facebook, Oracle, Microsoft Italia, Orange et Alcatel- Lucent…), le Premier ministre italien a voulu frapper un grand coup. Principal objectif du premier événement organisé par la présidence tournante italienne de l’Union européenne : dresser la liste des propositions de la Déclaration de Venise, le document que le gouvernement italien entend proposer au conseil européen d’octobre.

Concrètement, le gouvernement italien s’engage à « accélérer la transition numérique en Europe » en œuvrant à la relance des investissements dans les infrastructures à haut débit et en militant ouvertement pour la création d’une autorité de contrôle unique.
L’Europe en leader numérique
« En cette période, les idées sauveront l’Europe, pas les limitations. L’Europe doit être un espace de liberté. Si nous parlons seulement de limites et de contraintes, nous perdons une opportunité », a lancé Matteo Renzi, aux côtés de la Commissaire sortante à la société numérique, Neelie Kroes. Une musique douce aux oreilles du Pdg de Telefonica, César Alierta, qui a réclamé « un changement complet du système réglementaire européen ». Outre la réalisation du marché unique européen et la création d’une autorité de contrôle unique, le gouvernement italien milite pour un système d’« open government » (numérisation des services administratifs) et pour un renforcement de la sécurité informatique face à la cybercriminalité.
Parmi les points essentiels de la Déclaration de Venise, signés par les principaux opérateurs, figurent aussi le développement des smart cities (villes intelligentes) et des services à haut débit d’ici à 2020, la diffusion du cloud computing et le développement des incitations à la création de start-up. « L’Europe doit décrocher une position de leader sur la carte du numérique. Nous avons tous les ingrédients. Mais nous devons avoir une approche plus audacieuse », a reconnu la Commissaire Neelie Kroes, en saluant « le sens du leadership numérique » de Matteo Renzi.
L’Europe à la traîne
Selon un récent rapport du cabinet AT Kearney, sur les 100 premières entreprises mondiales des technologies de l’information, seulement 9 sont européennes et moins de 10 % des revenus globaux du secteur proviennent de l’Europe, la part de celle-ci dans les investissements globaux n’étant plus aujourd’hui que d’un cinquième, contre un tiers il y a dix ans. Le fossé entre le Vieux Continent et les Etats-Unis ne cesse de s’élargir.
Selon une étude de la société Etno, seulement 2 % des connexions mobiles transiteraient encore en 4G en Europe, contre 20 % aux Etats-Unis, les services 4G ne couvrant que 30 % de la population en Europe, contre un taux de 70 % pour le seul opérateur américain Verizon aux Etats-Unis. Matteo Renzi a, enfin, proposé de déduire les investissements dans les infrastructures numériques du calcul des paramètres du Pacte de stabilité. « Chaque euro investi dans les infrastructures numériques doit être en dehors du calcul du déficit », pour Matteo Renzi. Mais il n’est pas dit que la nouvelle Commission européenne abonde dans ce sens

10 07 2014
BERNARD GARRIGUES

Pierre,

Tant qu’une censure illégale aura lieu sur le web (tu es le seul avoir pu poser un commentaire sur le web du Gévaudan depuis 6 mois), il n’y a pratiquement aucune chance que le débat démocratique ait lieu et débouche sur des décisions politiques adaptées. Le cas des webs du Gévaudans est en train de se généraliser pour tous les blogs où il était possible de débattre et d’avancer. Nous sommes même plus des voix qui clamons dans le désert ; seulement des béni-oui-oui qui servons d’alibi et, peut-être même, seulement de bac à sable.

Plus l’amitié (bernard garrigues)

11 07 2014
websdugevaudan

http://lentreprise.lexpress.fr/actualites/1/actualites/montebourg-demande-aux-operateurs-audiovisuels-et-numeriques-de-s-unir-contre-les-offensives-anglo-saxonnes_1558677.htmlRedressement économique : Parmi les principales déclarations de Montebourg hier 10 juillet j’ai noté :
1-Le ministre a dit regretter que la France connaisse un « déficit d’investissement », alors qu’elle dispose d’une épargne « record et massive de 3.600 milliards d’euros »
2-ll a annoncé jeudi avoir demandé aux entreprises françaises de l’audiovisuel et du numérique de s’unir pour « offrir des plateformes alternatives aux offensives anglo-saxonnes dans la culture et le cinéma » avec en tête l’opérateur de télécommunications Orange. « Je m’apprête à écrire au président d’Orange, comme actionnaire, une lettre de mission lui demandant d’être le vaisseau amiral porteur de notre révolution numérique et souveraine », a-t-il précisé. Et d’affirmer : « Nous ne répugnerons pas à nouer des alliances européennes dans ce domaine »
.
Toujours sur les loisirs et rien sur les servives vitaux S anté E ducation S ervices de proximité ??

Où est l’INVENTION dans ces propositions ? . Qu’est ce qu’innover ? Faire la même chose que les autres ou INVENTER autre chose ? Dans des domaines où nous pourrions avoir quelques atouts comme la SANTE par exemple ? …ce que j’essaie de « dire » timidement dans cette note. Où est l’AUDACE dans les propositions du ministre ?

11 07 2014
websdugevaudan

2G/3G/4G : En France on préfère décidément les « guéguerre » que la vraie guerre, la guerre de l’INNOVATION ! http://www.zdnet.fr/actualites/couverture-4g-l-arcep-corrige-les-chiffres-et-les-cartes-des-operateurs-39803741.htm

11 07 2014
websdugevaudan

Le comité d’experts indépendant rend un avis favorable permettant l’extension du VDSL2 à l’ensemble des lignes depuis un NRA sur la boucle locale de cuivre d’Orange http://www.arcep.fr/index.php?id=8571&L=0&tx_gsactualite_pi1%5Buid%5D=1676&tx_gsactualite_pi1%5Bannee%5D=&tx_gsactualite_pi1%5Btheme%5D=&tx_gsactualite_pi1%5Bmotscle%5D=&tx_gsactualite_pi1%5BbackID%5D=26&cHash=463d3cb79a1739700d8e23d1decb2976
Et voilà ! On donne encore plus à ceux qui peuvent avoir le VDSL2 c’est-à-dire pas les ruraux sauf exception ! et pendant ce temps on dira qu’on manque d’argent pour fibrer ceux qui en ont le plus besoin, les ruraux ! Décidément il reste beaucoup de « bastilles » à prendre ! Où est l’ « Audace » pronée par notre ministre du redressement productif ?

11 07 2014
websdugevaudan

Quand l’innovation s’installe en ville ! http://www.influencia.net/fr/rubrique/check-in/media,ville-digitale-fini-tape,40,4579.html Nous avons des atouts en France ! Faisons les connaitre !

12 07 2014
websdugevaudan

La télémédecine arrive à maturité
http://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/07/11/22594-telemedecine-arrive-maturite
une révolution en marche….avec les citoyens ?
https://websdugevaudan.wordpress.com/2014/03/30/e-sante-une-revolution-en-marche-avec-les-citoyens/
mais de nombreuses « bastilles » restent à prendre !

12 07 2014
websdugevaudan
13 07 2014
websdugevaudan

Arcep: « Favoriser une consolidation dynamique du secteur »
http://www.nextinpact.com/news/88631-pour-president-arcep-rester-a-quatre-operateurs-est-dispensable.htm Oui mais il reste encore beaucoup de « bastilles » à prendre !

14 07 2014
websdugevaudan

Alors qu’il est question d’apprendre le « code » à l’école je vous conseille la lecture de cet excelent article [Dé]coder le Monde
http://www.rslnmag.fr/post/2012/04/23/Decoder-le-Monde.aspx

Je n’ai pas compris toutes les « paroles » mais je crois avoir compris la « musique » !

Extrait: « « Le choix est alors simple : faut-il nonchalamment déléguer à d’autres le soin de dire lesquelles sont importantes, et comment les mettre en scène, et en fin de compte de programmer nos vies ? Ou ne faut-il pas plutôt faire le pas nécessaire pour comprendre que tout programme logiciel étant un biais, autant que celui-ci soit le nôtre ? Car l’enjeu est bien là : prendre possession de nos vies, et donc de nos données !

14 07 2014
websdugevaudan

Rencontre avec Michel Guiral, maire d’une petite commune lozérienne ( 270 habitants) http://www.saintsauveurdepeyre.fr/public/ qui a compris depuis longtemps comment le numérique pouvait aider à « faire vivre » un territoire …mais il en faudrait beaucoup comme lui pour faire tomber les bastilles numériques en Gévaudan …et ailleurs

14 07 2014
websdugevaudan

Alors que l’apprentissage du code informatique sera proposé à l’école primaire dès septembre, je vous conseille la lecture de cet excellent article

http://www.rslnmag.fr/post/2012/04/23/Decoder-le-Monde.aspx

[Dé]coder le Monde ? OUI mais beaucoup de « bastilles » sont à prendre

Je n’ai pas compris toutes les « paroles » mais je crois avoir compris la « musique » !

Extrait: « « Le choix est alors simple : faut-il nonchalamment déléguer à d’autres le soin de dire lesquelles sont importantes, et comment les mettre en scène, et en fin de compte de programmer nos vies ? Ou ne faut-il pas plutôt faire le pas nécessaire pour comprendre que tout programme logiciel étant un biais, autant que celui-ci soit le nôtre ? Car l’enjeu est bien là : prendre possession de nos vies, et donc de nos données !

Faut-il vraiment apprendre à coder ? http://www.jailafibre.eu/index.php/smallnews/detail?newsId=16355&_newsletterjob=39209722 OUI pour comprendre comment sont fabriqués les logiciels qui nous « gouvernent » !

15 07 2014
websdugevaudan

Vdsl 2 : Une victoire pour Orange
http://www.jailafibre.eu/index.php/smallnews/detail?newsId=16332&_newsletterjob=39209722 A la Bastille vous dis-je ! https://websdugevaudan.wordpress.com/
Il faudra qu’on m’explique si prolonger le réseau de cuivre n’est pas retarder la fibre ? Il faudra qu’on m’explique si ce type de décisions n’ajoute pas à la CONFUSION

16 07 2014
16 07 2014
websdugevaudan
16 07 2014
websdugevaudan

Quels débits maxi pouvez vous espérer ? La réponse sur l’Observatoire du déploiement » du très haut débit
http://observatoire.francethd.fr/

où il est dit en intro que « L’Observatoire France Très Haut débit est un outil cartographique développé par la Mission Très Haut Débit qui permet de visualiser au niveau d’un logement ou d’un local à usage professionnel les débits atteignables à partir des réseaux de communications électroniques filaires (DSL sur cuivre, câble coaxial et fibre optique). Seuls les débits descendants en téléchargement du réseau vers l’abonné sont représentés.

L’Observatoire France Très Haut Débit ne constitue pas un serveur d’éligibilité. Le débit figurant au niveau d’un logement donné n’est qu’une valeur théorique, c’est-à-dire qu’il correspond au débit maximal que la ligne peut effectivement atteindre. Ce débit théorique est calculé à partir des données communiquées par les opérateurs de réseaux »

Facile …tapez le nom de votre localité…et suivez le guide !

16 07 2014
websdugevaudan

Petit coup de gueule d’un ami des Webs du Gévaudan, Bernard Garrigue sur les investissements de la région Languedoc Roussillon

« Alors que l’aménagement d’une infrastructure régionale à très haut débit nécessite un investissement de l’ordre de 2 milliards d’euros, la région mobilise depuis 2011 un plan d’investissement inédit pour accompagner le déploiement prévoyant notamment 60 millions d’euros en 2014 et 100 millions d’euros en 2015. L’objectif est de constituer un réseau régional 100 % très haut débit à tarif, accessible à tous, avec le support fibre jusqu’à l’abonné (FTTH) pour 2030 ». (page 78)

Nouveau délire : 2 milliards par région, multipliés par 22, égalent 44 milliards. Rappelons que le montant des actifs non financiers de France-Télécom tourne autour de 20 milliards ; peut-être moins au 31 décembre 2013. L’évaluation la plus grave afin de fibrer la totalité des sous-répartiteurs de la République est d’environ 2 milliards et pouvait être terminé, disons avant 2000, en limitant les investissements réseau au montant des amortissements. Le fibrage de l’ensemble des sous-répartiteurs donnait accès au très haut débit symétrique à presque la totalité des postes fixes. Autre folie : définir le très haut débit comme un débit descendant de 30 M/s relève de la honte. Il me paraît impossible de réussir une économie de la connaissance en gavant les internautes de séries cucul, de télévision, de propagande, de pub et d’informations futiles à 30 m/s et en saturant la bande passante de ces produits toxiques  »

La future région ne peut en l’occurence qu’amènera quelques « améliorations » !

18 07 2014
websdugevaudan

Nouvelles de l’Avicca http://www.e-alsace.net/index.php/smallnews/detail?newsId=16383&_newsletterjob=39291760
Dans les projets approuvés ou en cours je cherche un projet »Lozère » ? Mais j’ai peut-etre mal lu😉

20 07 2014
22 07 2014
websdugevaudan

Louis Poouzin: J’ai eu la chance l’an passé de rencontrer ce monsieur. Je n’ai pas tout compris à ce qu’il raconte mais ici ça vaut le détour . Je vous recommande la lecture et l’interview http://www.01net.com/editorial/623336/exclusif-le-nouveau-pari-de-l-inventeur-francais-d-internet/

25 07 2014
websdugevaudan

Très Haut Débit : des obligations pour financer les déploiements en zones peu denses. premier project bond en France et le premier en Europe dans le domaine du Très Haut Débit
http://www.zdnet.fr/actualites/tres-haut-debit-des-obligations-pour-financer-les-deploiements-en-zones-peu-denses-39804215.htm

7 08 2014
Bernard GARRIGUES

Ceci est un test

8 08 2014
websdugevaudan

Il fonctionne ton test, Bernard, tu peux continuer…et, dans la foulée, nous donner ton avis sur ma suggestion en commentaire (1) de l’article de midi libre sur le rapport d’Alain Bertrand sur l’hyper-ruralité http://www.midilibre.fr/2014/08/05/alain-bertrand-veut-defendre-l-hyper-ruralite,1034196.php

(1) »Comment, à partir d’une proposition de ce rapport (« Le droit à la pérennisation pour les expérimentations efficientes » ) construire une hyper-ruralité numérique ? Chacun sait aujourd’hui que le réseau de cuivre va exploser ( https://websdugevaudan.wordpress.com/…/les-reseaux-vont…/ qu’il faut donc le remplacer PARTOUT avec une règle simple : mettre de la fibre partout où il y a du cuivre. Chacun sait aussi que personne ne le fera dans le cadre de la loi actuelle. La réponse de la directrice d’Orange aux manifestants est claire (http://www.midilibre.fr/2014/08/03/au-pompidou-les-usagers-d-orange-sont-excedes,1033353.php ). Orange n’y est pas obligé, donc Orange ne le fera pas . Mais une nouvelle loi sur le numérique est en préparation . C’est donc le moment, pour l’hper-ruralité de demander (d’exiger !!) qu’un article de la nouvelle loi loi prévoit une « expérimentation » du remplacement du cuivre par de » la fibre dans un département hyper-rural …je vous laisse deviner lequel😉
Pour info , en 2003, nous avions demandé de faire de la Lozère un département pilote en très haut débit. Bis repetita !! . Monsieur le sénateur l’hyper-ruralité ne se fera pas sans des citoyens « numériquement » égauxhttps://websdugevaudan.wordpress.com/2012/09/10/services-publics-tous-egaux/ et ça c’est un VRAI OBJECTIF POLITIQUE pour l’hyper-ruralité ! »

9 08 2014
Bernard GARRIGUES

À mon avis, la revendication de la « fibre à l’abonné » a perdu tout valeur synthétique sous les coups de boutoir des fabricants d’opinion de la doxa ultralibéraliste et ne mobilise pas l’opinion. Alain BERTRAND ne parle point (1) du gap insondable entre les élus locaux et les techniciens réseaux ; (2) ni de la dérive financière des industriels du net vers un taux de marge de plus en plus indécent. La revendication d’un débit de 5 M/s symétrique à tout abonné au fixe permet un développement normal de l’économie de la connaissance et est facilement accessible en restant dans l’enveloppe des amortissements qui nous sont soutirés par FT.
Par ailleurs, ce sont les débits descendants qui saturent la bande passante à 98% ; pas les débits montants.

9 08 2014
Bernard GARRIGUES

Je préconiserai une seule mesure très efficace : la pratique du décimage qui nous viens de l’empire romain : la République détruit chaque année un dixième des 100 salariés les mieux rémunérés de FT tant que le taux de 100% des abonnés n’atteint pas 5 M/s symétriques

17 08 2014
Bernard GARRIGUES

Pierre,

Apparemment, c’est le remplissage de la case web des coordonnées qui bloque l’accès des commentaires aux « Webs du Gévaudan » : il faudrait peut-être que tu en informes les copines et les copains qui intervenaient ; afin que le débat reprenne.

20 08 2014
Rurali..tic..tac..tic..tac.. | Les webs du Gévaudan

[…] enace ? Je pense . Tant de « bastilles »  restent à prendre , bastilles qui ont la « peau dure » si je m’en réfère à […]

7 09 2014
9 09 2014
websdugevaudan

Orange en Lozère : la CGT dénonce un réseau vieillissant
http://www.midilibre.fr/2014/09/09/orange-la-cgt-denonce-un-reseau-vieillissant,1048267.php

12 09 2014
websdugevaudan

L’arrivée de Netflix…
une raison supplémentaire pour que chacun dispose de la mème infrastructure..la FIBRE ! et VITE !

Netflix une catastrophe annoncée http://www.e-alsace.net/index.php/smallnews/detail?newsId=16663&_newsletterjob=40765771

Dés 2011 nous annoncions que les réseaux allaient exploserhttps://websdugevaudan.wordpress.com/…/les-reseaux-vont…/ La seule inconnue c’est la date …mais plus ça va plus on se rapproche
et pour les zones rurales on fait comment ? On profite de la préparation de la loi numérique en cours pour reposer le problème des INFRASTRUCTURES .Pour la construction de réseaux en fibre optiques ( seul support autorisant une véritable égalité dans l’accès aux services publicsélectroniques de demain) la loidoit prévoir, pour l’hyper ruralité, d’obliger l’opérateur historique (dont l’Etat détient plus de1/4 du capital ) à mutualiser en un réseau unique son propre réseau (existant) et celui construit dans le cadre d’un RIP (si c’est le cas) et à construire les réseau manquant dans le cadre d’une DSP subventionnée ou de toute autre formule qui construise un RESEAU UNIQUE PUBLIChttps://websdugevaudan.wordpress.com/2011/03/21/reseau-unique-dissipons-les-malentendus/

12 09 2014
13 09 2014
websdugevaudan

Sur l’Europe justement : Juncker veut une stratégie numérique détaillée dans les six mois

https://www.contexte.com/article/numerique/juncker-veut-une-strategie-numerique-detaillee-dans-les-six-mois.html?utm_medium=email&utm_source=transactional&utm_campaign=Newsletter+Quotidienne

Stratégie européenne et stratégie française=¨mème combat !

A nous les ruraux de dire ce que nous voulons vraiment et que je résume ici à l’occasion d’un article sur l’hyper ruralité !

http://www.midilibre.fr/2014/09/12/le-senateur-bertrand-chantre-de-l-hyper-ruralite,1050135.php

L’hyper ruralité restera un mot creux sans une hyper ruralité numérique et pour une vraie hyper-ruralité numérique il faut changer la loi ! ça tombe bien…une loi sur le numérique est en préparation. http://www.zdnet.fr/actualites/loi-numerique-en-2015-et-pas-avant-39805789.htmBien que, à ma connaissance du moins,elle ne prévoie rien ou presque sur le infrastructures il faut obligatoirement que l’ »hyper ruralité » fasse sur ce sujet une PROPOSITION SIMPLE . Puisque le rapport prévoit de créer une « obligation de traiter de l’hyper-ruralité dans toutes les lois »c’est le moment de dire ce dont la Lozère a besoin : un RESEAU UNIQUE de fibre optique qu’elle n’aura jamais si on n’oblige pas l’opérateur historique (dont l’Etat détient 27%du capital , à mutualiser son réseau de fibre avec celui, en constuction, du département et en inventant une formule originale (DSP subventionné ? PPP ? ) pour construire le réseau « manquant ». Si nous n’y prenons garde , avec le développement de la fibre en voille et le vieillissement du cuivre la fracture numérique s’accroit au lieu de se réduire ! c’est le « combat » des Webs du Gévaudan depuis près de 15 ans https://websdugevaudan.wordpress.com/ . Il reste encore beaucoup de « bastilles » à prendre . Profitons de la loi numérique en préparation pour dissiper des vmalentendus et faire adopter une idée simple : un RESEAU UNIQUE en fibre optique pour toute la Lozère . SERVICES PUBLICS …TOUS EGAUX !! https://websdugevaudan.wordpress.com/2012/09/10/services-publics-tous-egaux/

14 09 2014
L’ hyper-ruralité « dans » la future loi numérique ! | Les webs du Gévaudan

[…] loi nationale. Comme je l’écrivais dans deux papiers, l’un avant les élections européennes, l’autre après,la bataille se gagnera à minima au niveau européen. N’empêche certains sujets peuvent ( […]

14 09 2014
websdugevaudan

L’ hyper-ruralité « dans » la future loi numérique !
Un billet d’actualité ( sept 2014) dans le cadre de la préparation de la « grande loi » sur le numérique en 2015 !
https://websdugevaudan.wordpress.com/2014/09/14/l-hyper-ruralite-dans-la-future-loi-numerique/

18 09 2014
Pierre Ygrié (@PYgrie)

Une nouvelle stratégie numérique pour transformer l’Etat et les services publics
http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250267721082&cid=1250267719845 Il y a du boulot http://billaut.typepad.com/jm/2014/08/r%C3%A9forme-de-letat-et-big-bang-territorial-dun-c%C3%B4t%C3%A9-r%C3%A9seaux-de-t%C3%A9l%C3%A9communications-%C3%A0-tres-haut-d%C3%A9bit-de.html avant de devenir « tous égaux » dans l’accès aux services publics https://websdugevaudan.wordpress.com/2012/09/10/services-publics-tous-egaux/ . Au fait on pourrait faire des expérimentations « innovantes » dans l’hyper-ruralité ? Hyper-ruralité= hyper simplicité ? Chiche ! https://websdugevaudan.wordpress.com/2014/09/14/l-hyper-ruralite-dans-la-future-loi-numerique/
Une expérimentation innovante en ruralité ? Hyper-ruralité= hyper simplicité ? Chiche ! https://websdugevaudan.wordpress.com/2014/09/14/l-hyper-ruralite-dans-la-future-loi-numerique/

9 11 2014
Lozériens, c’est le moment de «bouger » ! | Les webs du Gévaudan

[…] Numérique : A la Bastille ! […]

7 05 2015
L’Europe numérique n’est pas pour demain ! | Les webs du Gévaudan

[…] En France un tabou est certes tombé  mais la confiance n’est toujours pas là .La république numérique n’est pas pour demain  L’Europe numérique non plus ! Pour la construire il nous faudra , à tous les nivaux »de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace «  mais dans le bon sens, celui de la SOLIDARITE ….. Quand on voit la résistance des tabous dans tous les domaines dont celui, oh combien d’actualité, de la dette  et pas seulement celui du numérique il faut beaucoup d’acharnement pour continuer à rêver !! […]

16 09 2015
Lozère numérique : de nouvelles opportunités | Les webs du Gévaudan

[…] « de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace » écrivions nous quelques jours avant le 14 juillet 2014. Cette suggestions est toujours d’actualité . La Lozère n’a pas suffisamment profité de sa position symbolique de « lanterne rouge » des départements en termes de population, leitmotif de notre combat. J’emplOyais cet « argument » déjà en 2006  .Depuis je ne cesse de le répéter, y compris dans un papier récent intitulé « la lanterne rouge sur le podium » […]

19 10 2015
Loi numérique : la Lozère s’est bien battue. Attendons la suite ! | Les webs du Gévaudan

[…] se sont faites avec les citoyens ? La révolution numérique ferait-elle exception ? Non !websdugevaudan.wordpress.com/2014/07/10/numerique-audace-citoyens Tous égaux dans la république […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :