L’ hyper-ruralité « dans » la future loi numérique !

14 09 2014

Pour le sénateur Alain Bertrand, auteur d’un rapport sur l’hyper-ruralité trop peu médiatisé à mon gout sauf exception,il faut créer une « obligation de traiter de l’hyper-ruralité » dans toutes les lois« . La « grande loi numérique » présentée comme une mesure phare de la feuille de route gouvernementale dédiée au numérique du 28 février 2013, prévue pour fin 2013 puis début 2014 au plus tard, puis repoussée à 2015 et même quasiment enterrée selon certaines rumeurs, vient de refaire surface !. Il est même prévu une concertation avant sa présentation sur le bureau de l’assemblée en 2015 « d’ici là, les acteurs du numérique vont pouvoir se concerter et discuter des sujets qui pourraient alimenter le futur texte de loi ». Disons que le présent « papier » s’insère dans cette période de concertation même si les Webs du Gévaudan ne sont pas, stricto sensu, des « acteurs du numérique »!

Pourquoi un volet « hyper-ruralité » dans la future loi numérique ?

Dans le cadre des lois actuelles et même du plan France très haut débit qui marque pourtant une avancée considérable, les hyper-ruraux n’ont aucune chance de disposer des deux grands réseaux de télécommunications du 21 ème siècle, réseaux dont ils auront impérativement besoin avec la fin inévitable du réseau de cuivre :
Un réseau fixe en fibre optique destiné à remplacer le réseau de cuivre vieillissant voire particulièrement dégradé dans certains territoires comme la Lozère où les mouvements de protestation commencent à se généraliser ICI et LA jusqu’à « intéresser » certains médias nationaux
un réseau mobile ( 4G, 5G et plus..) supporté par des pylones alimentés par de la fibre optique.

Avec le développement du plan France très haut débit, les citadins sont tous les jours plus nombreux à disposer de ces deux réseaux complémentaires et non substituables comme on l’entend dire parfois ! Dans une « république numérique » les ruraux doivent être des citoyens à part entière et non des « sous-citoyens ». La fibre optique,seule capable de prendre en compte toutes les évolutions de contenu, appelés à « exploser » avec la vidéo, est le seul support assurant tout à la fois symétrie, instantanéité et sécurité, critères de base pour les services « vitaux » que nous résumons en SES ruralité ( Santé Education Services de proximité). Dans ces domaines on n’a encore rien vu ! Si l’on comparait la France numérique de demain à un grand immeuble on pourrait dire que les usages de demain, dont personne ne peut imaginer le nombre, sont les « étages »de l’immeuble et les fondations les infrastructures. Inutile d’insister sur la nécessité d’avoir des fondations solides !

Si les hyper-ruraux n’ont aucune chance de disposer de ces deux grands réseaux c’est que, étant dans des zones non préemptées par les opérateurs (dites zones AMI) les collectivités territoriales, responsables de la construction de ces réseaux dits réseaux d’initiative publique (RIP), n’ont ni le moyens financiers (en dépit d’aides significatives) ni les moyens humains de créer ces réseaux sur l’ensemble de leur territoire.

Quels sont les axes de travail de la concertation pour la préparation du projet de loi numérique ?

La loi n’a pas la prétention de résoudre tous les problèmes. S’il y a eu jusqu’ici tant de tergiversations c’est vraisemblablement que, le temps passant, on a réalisé que certains sujets, dépassaient largement le cadre hexagonal et ne pouvaient pas être traités par une loi nationale. Comme je l’écrivais dans deux papiers, l’un avant les élections européennes, l’autre après,la bataille se gagnera à minima au niveau européen.
N’empêche certains sujets peuvent ( doivent !) être traités par la loi lorsque le cadre actuel ne permet pas un accès égalitaire à la société numérique. C’est le cas, en zones rurales, des INFRASTRUCTURES ! Nous devons imaginer des formules inédites innovantes pour les zones rurales, formules qui pourraient être testées sur un territoire hyper-rural, la Lozère !

Construire en zones hyper-rurales un réseau public en « mariant » le réseau de l’opérateur historique ( seul réseau présent dans ces territoires) et le(s) RIP(s) local (aux)

La loi doit prévoir, à minima, l’expérimentation d’une solution de ce type dans un territoire pilote et la possibilité de l’étendre à d’autres territoires conformément aux recommandations du rapport sur l’hyper-ruralité. Elle doit acter l’obligation, pour l’opérateur historique (dont l’Etat détient plus de1/4 du capital) de mutualiser en un RESEAU UNIQUE son propre réseau (existant) et celui construit par la collectivité nterritoriale dans le cadre d’un RIP et à construire les réseaux manquants dans le cadre d’une « DSP subventionnée »! Que l’argent du contribuable soit donné au département pour construire son réseau comme c’est le cas aujourd’hui en Lozère et ailleurs, ou à Orange dans le cadre d’une DSP ne me gêne pas particulièrement. A Auxillac, mon village, quand je vois une fibre publique à 3 kms (A75) et une fibre d’Orange qui traverse le village je me dis que le gaspillage existe aussi dans le domaine des télécoms ! La concurrence par les infrastructures, que nous ne cessons de dénoncer depuis la création des Webs du Gévaudan il y a près de 15 ans, a pour effet pervers de réduire les marges des opérateurs au détriment d’investissements créateurs d’emploi !Qui plus est elle constiue une entrave à la vraie concurrence, celle sur les services ! Les grands opérateurs « boudent »les RIPs, les collectivités, propriétaires de ces RIPs, pour avoir des clients à tout prix, vont devoir baisser leurs prix au risque de devenir déficitaires et d’être repris par des opérateurs ! Le « mariage » des réseaux, indispensable non seulement pour des raisons d’économie mais aussi pour des raisons d’homogénéité,est une idée plutôt « évidente » qu’innovante et ne mérite donc pas de « subir » le parcours de toute idée innovante ( 1- ridiculisée 2- forte opposition 3- évidence pour tout le monde !)

La Lozère « laboratoire expérimental »?

Nous avions déjà proposé, sans succès, une telle expérimentation en 2003 ! un peu tôt à cette époque pour être « entendu » ! Depuis, en 2007, nous avions « élargi » à la problématique du développement durable. Il est temps aujourd’hui de tester en Lozère une mesure qui nous parait « évidente » depuis toujours. L’hyper ruralité restera un mot creux sans une hyper ruralité numérique ! Or, pour une vraie hyper-ruralité numérique il faut changer la loi. Ce qui est aujourd’hui impossible peut être réalisé demain par un petit article sur l’hyper-ruralité numérique dans la grande loi qui doit encadrer ce sujet vital pour la France et pour l’Europe!
——————————————————————————————————–
Mesdames et Messieurs les parlementaires, les ruraux d’aujourd’hui et de demain ( citadins « en mal de campagne »qui aimeraient pouvoir enfin choisir le coin de France où ils voudraient vivre !) attendent de vous que, à l’occasion de la loi numérique en préparation vous « montiez au créneau » !! Ne nous dites surtout pas que c’est irréaliste ? La réponse est oui …dans le cadre actuel mais une loi n’est-elle pas faite pour faire changer le cadre ?
—————————————————————————————————–
Auxillac le 14 septembre 2014

Pierre Ygrié


Actions

Information

77 responses

14 09 2014
websdugevaudan

Très haut débit : un Réseau Unique pour libérer la (vraie) concurrence ? https://websdugevaudan.wordpress.com/2010/12/15/tres-haut-debit-un-reseau-unique-pour-liberer-la-vraie-concurrence/#comment-4376

La question du réseau unique est une question « vieille comme le monde » pour les Webs du Gévaudan ! Ce « papier » de 2010 ne parait pas avoir pris une ride !!

14 09 2014
14 09 2014
obinou

Je reprends votre propos:

« il faut créer une « obligation de traiter de l’hyper-ruralité » dans toutes les lois ».  »

=> Je pense qu’ils s’en occupent. Par contre, je pense aussi qu’ils * ne savent plus * faire.

Je m’explique:
Aujourd’hui, contrairement à hier, l’objectif du politique n’est plus dans le « faire » , mais dans la recherche du meilleur délégataire possible (et leurs critères sont pas forcément les nôtres).

Ils ont perdu le savoir-faire, les gens sont parti à la retraite ou dans le privé – ils sont comme une poule qui a trouvé une boite d’allumette.

Ni une loi, ni un wagon de billets , par eux-même, ne pose ni fibre optique, ni armoire de rue. Il faut des gens sur le terrain, des gens pour planifier, et un travail de fourmis pour lequel il faut former des équipes & les envoyer sous le cagnard.

Il y a aussi un coté pragmatique qu’on a perdu: La tonne de règlements, de certifications, de formations obligatoire , existants essentiellement pour des raisons d’assurances pro plutôt que pour de vrais raisons technique, renchérie fortement le cout du mètre de fibre optique posé.

La conséquence c’est que personne ne veux s’y coller – trop cher à poser, pas assez rentable , et salaires pas assez élevés – , et chacun se regarde dans le blanc des yeux en espérant que l autre dégaine le 1er, tout en « taclant » celui qui a fait les travaux…. bref, on embourbe.

Les politiques/élus locaux/territoriales, qui devraient jouer un rôle moteur & volontariste, se retrouvent contraints de jouer aux comptes d’apothicaire entre le MED, Sat, Radio et FTTH histoire que leur dossier FSN soit accepté par les jeunes de Telecom Paris et de X-Mines qui espèrent bien terminer leur carrière chez Orange… et c’est loin d’être le seul conflit d’intérêt dans ce domaine.

Aujourd’hui, on serait incapable de refaire une électrification de la France, voire même de refaire un réseau routier.
Et je pense que ça désespère TOUS les acteurs du domaine, mais que la force de l’habitude est la plus forte. Une loi n’y changera rien.

14 09 2014
websdugevaudan

Merci obinou pour ce message « éclairant » mais ,comme vous savez « Il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer » Alors on continue ne serait-ce que pour tenter cde faire, nous aussi, simples citoyens, acte de (petite) pédagogie😉

14 09 2014
obinou

Pour terminer je suis assez d’accord sur le diagnostic :
Il faut proposer (et obtenir) des « zones d’expérimentation », à mon avis à l’échelle inférieure au département (Commune ? ) car sinon les grands opérateurs, qui ne veulent rien faire en rural mais qui ne veulent pas non plus que qui que ce soit fasse quoique ce soit s’y opposeront.

Il faut faire des zones-test, expérimenter des modes de pose de fibre moins couteux et plus artisanaux, être créatif sur les mode de collecte (aujourd’hui l’accès à une collecte digne de ce nom (cad Nx10Gbps) en région reste le problème le plus bloquant),….
C’est pas idéal car on aura (probablement) pas de TV car les grandes chaines TV se fichent complètement des zones à moins de 1 millions d’auditeurs (même si avec netflix & consords les choses changerons) , et je ne suis pas du tout sur de l’adhésion des populations – Pour certains, c’est « France télécom » ou rien , et Orange en joue énormément.

Mais sinon, en campagne, il y a des chances que les opérateurs jouent la montre, en retardant le fibrage au max. de manière à ce que les habitants soient tous morts ou partis lorsque viendra le moment de fibrer…🙂

14 09 2014
Bernard GARRIGUES

Ben oui : l’hyperruralité n’est que le nouveau bac à sable concoctée par les élites de la République (comme les chômeurs, les décrocheurs, les roms, etc …) afin de discriminer les territoires, puis les stigmatiser

15 09 2014
websdugevaudan

TRÈS HAUT DÉBIT : Le plan consolidé pour la rentrée ?
http://www.lafibreoptique.com/en-france/14092014,tres-haut-debit-le-plan-consolide-pour-la-rentree,1851.html
http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250267691748&cid=1250267689702
@suivre car le vrai retour de la confiance sur lequel nous nous interrogions en 2012 https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/02/12/la-fin-dun-tabou-et-le-retour-de-la-confiance/ est subordonné à mon avis à une annonce sur la date d’extinction du cuivre !! L’arrivée de Netflix (http://www.e-alsace.net/index.php/smallnews/detail?newsId=16663 )va –t-elle faire prendre conscience qu’il faut précipiter le mouvement !

15 09 2014
websdugevaudan

Voici les deux commissaires européens chargés du numérique
http://www.numerama.com/magazine/30519-voici-les-deux-commissaires-europeens-charges-du-numerique.html
Ils vont avoir du boulot car dans ce domaine comme dans d’autres il reste beaucoup de « bastilles » à prendre https://websdugevaudan.wordpress.com/2014/07/10/numerique-audace-citoyens/

bastilles à prendre à tous les échelons : communal, départemental, national, européen .

Sur le « niveau Europe », au lendemain des élections européennes, j’avais écrit aux députés européens réélus (les seuls dont j’avais l’adresse) le mail ci-dessous…c’est un peu long mais vous n’etes pas obligés d’aller jusqu’au bout ! Sachez simplement que, contrairement à ce que certains pensent, j’avais eu quelques réponses !

————————————————————————————————–

Mail du 27 mai 2014 à tous les députés européens réélus

Mesdames et Messieurs les député(e)s

Permettez moi, en tant que citoyen « viscéralement » attaché à l’Europe, de vous féliciter pour votre réélection et de vous encourager dans vos futurs combats dont je mesure l’ampleur !

L’Europe dont j’avais rêvé dans ma jeunesse parait aujourd’hui tellement lointaine ! Mais mes « demandes » de simple citoyen restent « intactes » : accélération de la construction d’une Europe politique à partir des « valeurs » de solidarité et de subsidiarité

Cette accélération passe, selon moi, par deux types d’action
:
1-Décider de « monter » des projets communs dans des domaines porteurs d’avenir et où les « souverainetés nationales » n’ont pas encore eu le temps de s’affirmer ! C’est le cas du NUMERIQUE où l’Europe qui se voulait le continent le plus compétitif de l’économie de la connaissance (cf traité de Lisbonne) est aujourd’hui un nain numérique.
Au lendemain du débat du 15 mai j’avais, sur le coup de la colère de ne pas voir ce débat retransmis sur nos grandes chaines nationales, écrit un papier intitulé « Votons…pour une Europe numérique » !

https://websdugevaudan.wordpress.com/2014/05/17/votons-pour-une-europe-numerique/

Comme dans toute économie il y a, dans l’économie numérique, des producteurs et des consommateurs. Il est temps que les européens, jusqu’ici fervents consommateurs de « coca-cola numérique », se décident à « produire »dans un domaine d’avenir porteur d’emplois directs et indirects dans de nombreux domaines tels que l’énergie, la santé etc…

2-Le lancement de débats citoyens dans tous les pays pour « parler d’Europe », démarche longue et pleine d’embuches mais indispensable si l’on souhaite se forger progressivement une « vision commune » préalable à une indispensable révision des traités.
Avec tous mes encouragements
Pierre Ygrié
Webs du Gévaudan
Auxillac 48500 La Canourgue

————————————————————————————————
@suivre …de près…à tous les étages !!

15 09 2014
websdugevaudan

La grande convergence  » des réseaux de communications électroniques
http://www.itrmanager.com/articles/150450/vers-grande-convergence-reseaux-communications-electroniques.html ….devra s’appuyer sur des réseaux solides partout …pour que tout le monde puisse « vonverger » !!!

15 09 2014
websdugevaudan

Lozère : Un institut universitaire à la campagne
http://www.midilibre.fr/2014/09/14/un-institut-universitaire-a-la-campagne,1050894.php
SUPERBE décision à MEDIATISER « URBI et RURI » ! pour que vivent des « campagnes intelligentes » https://websdugevaudan.wordpress.com/2011/09/24/campagnes-intelligentes/

15 09 2014
combeau

C’est avec grand plaisir que je viens apporter ma contribution à cette superbe initiative qu’est le » websdugevaudan », je suis du Limousin rural et je fais le forcing auprés des élus de tous bords pour d’une part l’arrivée essentielle de la fibre numérique permettant le désenclavement de notre région et également de la 4G qui pourrait aussi permettre dans certains cas une meilleure connection. voilà je vous souhaite à tous de la reussite dans ce combat de tout les instants!!!!! Cordialement Sergio

16 09 2014
Bernard GARRIGUES

Demander à la représentation nationale de s’occuper d’hyperruralité, c’est un peu comme demander aux médecins de s’occuper des toilettes des personnes âgées alzheimer … il faut tout de même prendre conscience que 99% des rapports parlementaires ont pour objectif de valider l’avidité de l’élite nationale … grossièrement, un rapport parlementaire, c’est un package comprenant une analyse centrale bien torchée + des conclusions allant dans le sens de la doxa néolibérale + un parlementaire (un peu innocent ?) qui accepte de s’y coller … le formatage de nos élites par rapport au numérique, c’est la « mémé du Cantal », pas l’intérêt public ou l’économie de la connaissance. Vous remarquerez que la dernière loi portant sur l’égalité constitutionnelle des citoyens : le principe du logement pour tous, est non seulement restait lettre morte mais encore a aggravé la situation ; alors, mettre dans l’arsenal législatif des opérations discriminantes … le pronostic est sombre …
Si nous prenons la dernière grosse opération d’investissement d’intérêt public national : le téléphone pour tous les citoyens, sous Giscard, c’est une convergence entre l’intérêt public et les intérêts des industriels en pointe, organisé par l’État …
Faut faire un peu d’Apocalypse. Le jour où vous verrez (1) les propriétaires de réseau accepter de mutualiser la bande passante au niveau sous répartiteur ; (2) accepter que les clients bouclent le réseau physique par l’extérieur ; (3) proposer une prise à 5 Méga/seconde symétrique à 600 € à tous les citoyens quelle que soit leur situation géographique au fin fond de l’hyperruralité, vous saurez que l’économie de la connaissance est proche.

16 09 2014
Bernard GARRIGUES

En plus, la cohérence entre l’analyse et les conclusions n’est pas garanti … comme vous vous en rendrez compte en étudiant le rapport d’Alain BERTRAND …

16 09 2014
websdugevaudan

Qualité de service de l’Internet fixe : ça rame un peu plus en France
http://www.zdnet.fr/actualites/qualite-de-service-de-l-internet-fixe-ca-rame-un-peu-plus-en-france-39806425.htm

16 09 2014
websdugevaudan

@Bernard : La fibre au sous répartiteur ou FTTH « rural » (Fiber to the Hameau !) il y a belle lurette qu’on en parle …rtue des Webs https://websdugevaudan.wordpress.com/2010/04/17/auxillac-mon-village/ et ailleurs ! https://websdugevaudan.wordpress.com/2010/06/04/du-ftth-fiber-to-the-home-palois-au-ftth-fiber-to-the-hameau-lozerien/

16 09 2014
Michel12

merci Pierre ces articles et ces suggestions, je pense que la fibre est incontournable en zone rurale comme ailleurs quand je pense à tous ceux qui rament encore en bas débit comme je l’étais il y à peu et ou je ne pouvais utiliser internet qu’à 5 %!
Heureusement les solutions NRA-MeD ont permis de distribuer du 8 méga dans des zones rurales voués au bas débit, (mais pas partout) l’évolution de la technique fait que 8 méga seront insuffisant dans un proche avenir.

L’état veut développer le numérique dans les écoles ce qui est très bon, mais je pose la question aux décideurs comment vont faire les jeunes ruraux des petites écoles situées dans ces petits villages?
Auront ils droits d’acquérir les connaissances comme les jeunes citadins ou seront ils banni?
Eux qui n’ont même pas accès facilement aux médiathèques situées dans les grandes villes!
Nos élus ont ils conscience de cette injustice que subissent les jeunes?
Alors je pense qu’il faut poser la fibre partout point barre, ce n’est pas plus difficile que de placer l’électricité il y à déjà 80 ans!

On nous bourre la tête avec la 4g alors que dans de nombreuses zones
rurales le téléphone portable ne passe pas!

Au pays qui était à la pointe des inventions il y a plus d’un siècle, serions nous devenus des nuls ! on va finir par le croire! je rejoint certains point de vue des intervenants dans ce fil.
cordialement à tous.

17 09 2014
Bernard GARRIGUES

Pas besoin de la fibre au sous-répartiteur pour parvenir à 5 M/s symétriques: il suffit de mutualiser la bande passante : cela pouvait être mis en place depuis 1991.
Quant au fibrage des sous-répartiteurs, il représente quelque chose comme 2 milliards : il pouvait être terminé vers 1999, en commençant par les zones les moins denses. Il est pré-financé largement par les amortissements : il suffit de lire les comptes de FT pour constater que les amortissements y furent utilisé afin de jouer dans l’économie financière (-50% des actifs non financiers) et pas au maintien du réseau en état.

17 09 2014
Pierre Ygrié (@PYgrie)

 » Le fibrage des sous-répartiteursl pouvait être terminé vers 1999″ ? Eh oui ! Quelle absence d’anticipation de la part de nos politiques !
Voyons s’iuls sauront prndre à bras le corps sérieusement avec une vision « intérèt général » et non « marchande » un secteur clé , la e-santé !!

http://www.weka.fr/actualite/sante-thematique_7850/vade-mecum-sur-la-telemedecine-article_288166/ Espoir du monde rural ?
https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/08/27/telesante-espoir-du-monde-rural/
peut-etre ? En tout cas une vraie « révolution » ! https://websdugevaudan.wordpress.com/2014/03/30/e-sante-une-revolution-en-marche-avec-les-citoyens/

18 09 2014
Pierre Ygrié (@PYgrie)

Une nouvelle stratégie numérique pour transformer l’Etat et les services publics !!
http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250267721082&cid=1250267719845 Il y a du boulot http://billaut.typepad.com/jm/2014/08/r%C3%A9forme-de-letat-et-big-bang-territorial-dun-c%C3%B4t%C3%A9-r%C3%A9seaux-de-t%C3%A9l%C3%A9communications-%C3%A0-tres-haut-d%C3%A9bit-de.html avant de devenir « tous égaux » dans l’accès aux services publics https://websdugevaudan.wordpress.com/2012/09/10/services-publics-tous-egaux/ . Au fait on pourrait faire des expérimentations « innovantes » dans l’hyper-ruralité ? Hyper-ruralité= hyper simplicité ? Chiche ! https://websdugevaudan.wordpress.com/2014/09/14/l-hyper-ruralite-dans-la-future-loi-numerique/

Vive la méthode « KISS » !!(Keep It Simple and Stupid)!!!
http://www.villes-internet.net/tous-les-articles/lire/2000-propositions-pour-faire-simple/?tx_ttnews%5BbackPid%5D=180&cHash=a0a29f60e571490a5be6bd8246cf76fa
Testons la méthode dans un département “simple” : la Lozère en lui donnant d’abord une couverture numérique homogène

18 09 2014
18 09 2014
websdugevaudan

Remember : « La ruralité est l’avenir de la France » !
https://websdugevaudan.wordpress.com/2011/10/12/%C2%AB-la-ruralite-est-l%E2%80%99avenir-de-la-france-%C2%BB/ (N Sarkozy 11 octobre 2011

19 09 2014
websdugevaudan
22 09 2014
websdugevaudan

Les oubliés du très haut débit… en 2015 ….
https://websdugevaudan.wordpress.com/2009/02/08/les-oublies-du-tres-haut-debit%E2%80%A6-en-2015/ …Dans ce papier « vieux » de près de 6 ans nous demandions « quels sont aujourd’hui les territoires qui ont le plus besoin d’attractivité ? les grandes agglomérations ou les campagnes ? » Question de plus en plus d’actualité, non ?

23 09 2014
Bernard GARRIGUES

Vous avez pu voir que le Conseil de l’Ordre des Médecins était capable de fixer des règles aux médecins en matière de télémedecine sans même effleurer la notion de santé publique : seulement la médecine marchandisée : bravo l’Ordre.
J’ai toujours la prétention de croire que l’apport le plus intéressant et le plus important d’internet à la santé publique résidait dans la base de données locales relatives aux citoyens et sur son accès en temps réel ; pas la télémedecine.
Le rapport d’Alain BERTRAND sur l’hyperruralité signale la question de l’AVC en milieu hyperrural en indiquant que l’intervention doit être commise dans le quart d’heure ; mais sans faire de proposition a minima opérationnelle. Une logique d’e-santé (personne n’en parle plus) au lieu d’e-médecine permettrait une intervention avant l’accident et une prise en charge de l’hyper rural dans une salle ad hoc dans les maisons de retraite et les hôpitaux ruraux de proximité + une équipe médicale dédiée à l’hôpital de Mende ; donc une mesure de lutte contre le désert médical. Un peu le système qui se met en place à l’Hôpital d’Agent et CHU de Bordeaux.

23 09 2014
24 09 2014
Bernard GARRIGUES

Le MEDEF non plus n’a rien à foutre de la santé publique ; même, d’après lui, les politiques …

24 09 2014
Bernard GARRIGUES

En résumant méchamment, une médecine à bas coût pour la mémé du Cantal …

25 09 2014
websdugevaudan
28 09 2014
Bernard GARRIGUES

Conclusions : (1) un objectif leurre ; (2) un marché gras largement bidon ; (3) une bataille de chiffonniers autour des investissements publics ; (4) l’abonné qui paie pour n’avoir « que » 97% de pub et de gavage !!!

29 09 2014
2 10 2014
Bernard GARRIGUES

http://lesdialoguesstrategiques.blogspot.fr/2014/09/apres-la-revolution-numerique-ou-le.html?

Je vous refile cette URL parce que le raisonnement de Rifkin est (presque) identique au mien par rapport à l’économie de la connaissance : (1) je n’avais pas pris conscience qu’internet permettait un coût marginal égal à zéro ; (2) par contre, le concept de productivité utilisé par Rifkin est, à mon avis, erroné. La productivité est un concept technique qui porte sur les volumes dont les économistes et les politiques se sont emparés en l’appliquant aux valeurs = absurde. Un peu comme la compétitivité est un concept commercial qui porte sur la partie irrationnelle de l’acte de consommation dont politiques et économistes se sont emparés comme d’une donnée rationnelle qui conditionnerait l’avenir de notre économie : pourquoi le credo des catholiques ou le Coran de l’islam ?
Vous voyez, à peu près, de quoi nous prive les stratégies de l’État, de l’ARCEP et de FT …

2 10 2014
websdugevaudan

@Bernard : Je sens que l’Imposture économique» (sortie 9 octobre) va t’intéresser ! http://www.editionsatelier.com/index.php?page=shop.product_details&flypage=bookshop-flypage.tpl&product_id=600&category_id=1&manufacturer_id=1&option=com_virtuemart&Itemid=1
J’avais parcouru en son temps le livre « Illusion financière » de Gaël Giraud , un livre décapant qui devrait être enseigné dans tous les cours d’économe . Le fait que ce même Gaël Giraud ( ancien traider et jésuite !) ait signé la préface de ce livre est un signe de (grande) qualité. Dés sa sortie il sera à la maison. Il ne restera plus qu’à le lire …et à le recommander au plus grand nombre, à commencer par les étudiants. Comme je sais que tu es plus compétent que moi dans ce domaine, si, à l’occasion, tu pouvais nous en faire une petite synthèse ce serait parfait …enfin..ce que j’en dis …est un aveu de « fainéantise »😉

3 10 2014
websdugevaudan

Plan très haut débit : une dotation FSN supérieure à 1,4 milliard d’euros pour 2015
http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250267806486&cid=1250267801488

3 10 2014
Bernard GARRIGUES

Mille excusez-moi : … pourquoi PAS le credo des catholiques …

3 10 2014
Bernard GARRIGUES

À propos, où en est notre fameux plan départemental, dans les premiers déposés, voire le premier, lors d’une lancement de la procédure ?

3 10 2014
Bernard GARRIGUES

J’ai lu les 20 propositions pour réformer le capitalisme de Gaël GIRAUD, mais c’était en 2012, (1) je n’en ai rien retenu, c’était l’époque de la maladie de mon épouse ; (2) il fallait que je bosse pour comprendre et je suis resté plusieurs mois à être incapable de faire quoique ce soit. Pour le bouquin de KEEN que l’énergie soit une variable structurante de la puissance d’un système économique, cela fait partie de mes dadas de géographe systémicien : c’est sûr que j’adorerai les travaux d’un économiste qui partage cette hypothèse ; comme j’adore les travaux de Thomas PIKETTY qui travaille avec l’idée que la population est une variable structurante de la puissance d’un système économique. Ce serait bien que l’école économique de Paris double sur la gauche l’école de Chicago qui nous empoisonne la vie depuis trop longtemps

3 10 2014
Bernard GARRIGUES

Même si les économistes de l’école de Paris sont assez hors-sol.

4 10 2014
websdugevaudan
4 10 2014
websdugevaudan

Concertration nationale sur le numérique
http://contribuez.cnnumerique.fr/

Tout citoyen peut contribuer à cette concertation. Pour ma part j’ai fait un premier papier sur l’hyper ruralité en faisant une proposition « impossible » dans le cadre règlementaire actuel mais la loi numérique en préparation peut changer le cadre et rendre cette proposition possible https://websdugevaudan.wordpress.com/2014/09/14/l-hyper-ruralite-dans-la-future-loi-numerique/

Pour l’argumenter on peut se référer aux autres articles des Webs du Gévaudan dont je rappelle les principaux ci-après et que vous pouvez trouver en parcourant le blog !

Rurali..tic..tac..tic..tac.. ; L’ hyper-ruralité « dans » la future loi numérique ! Numérique : A la Bastille ! Auxillac…mon village ! Aur(x)illac sur web ! Notre projet pour la Lozère ; Qui sommes-nous ;Réseau unique : Dissipons les malentendus ! Energie numérique …et transition énergétique !Très haut débit: les Ruraux d’abord !Le Très Haut Débit pour les Nuls !Un village de Lozère pilote en FTTH !L’A75 « autoroute du télétravail » ? une idée qui fait son chemin …Un « référent numérique » dans chaque conseil municipal ?e-santé, une révolution en marche….avec les citoyens ?; Campagnes intelligentes !Complainte pour une « optique ficelle » !Les réseaux vont-ils exploser ?Télésanté espoir du monde rural ?la Santé….porte d’entrée du très haut débit en zone rurale !Une ruralité en très haut débit pourquoi faire ?« La ruralité est l’avenir de la France » !Vivre au pays !Agriculture et Très Haut Débit : les deux « mamelles » de la Ruralité du 21 ème siècle !Lozère: Un désert numérique malgré des promesses d’ « oasis » !Très haut débit: les Ruraux d’abord !Numérique : la Lozère « bouge » ! Continuons !La fin d’un tabou …et le retour de la confiance ?Très haut débit : Attention (feuille de) route glissante ;L’A75 « autoroute du télétravail » ?Pourquoi la Lozère a-t-elle besoin de très haut débit ?Très Haut Débit : la parole est aux parlementaires !Très haut débit : un Réseau Unique pour libérer la (vraie) concurrence ?Très haut débit: routes«verglacées»en montagne !Le très haut débit « maillon faible » de la chaîne collaborative de santé ;Le changement…de réseau, c’est en 2022 ? 2025 ? 20.. ?8Votons pour ….une Europe numérique !Très Haut Débit : Alerte rouge !Y-a-t-il un pilote dans l’avion ?Très haut débit : Les Appels à un changement de cap se multiplient !Contacts« Maison Fibre France » cherche architecte….désespérément ! !Boucle locale et montée en débit !Pétition Très haut débit pour tous !Du FTTH (Fiber To The Home) palois au FTTH (Fiber To The Hameau) lozérien !Très haut débit : le mouvement (n’)est (pas)engagé dans les territoires ruraux ;Les oubliés du très haut débit… en 2015 !Un plan « Orsec » pour la Lozère ?Bonne année « numérique » ;Webs du Gévaudan : 10 ans de combat pour du Très Haut Débit « Urbi et Ruri » !Fracture numérique et télévision numérique4Ce DEBIT, on vous le sert comment : bas ? haut ? très haut ?Bonne année « lumineuse » !Vers un « bouclier numérique » rural ?Bonne année « numérique »solidaire !3Plus que quelques jours pour mettre le très haut débit à la campagne dans la campagne présidentielle !3Les mêmes infrastructures partout pour les mêmes services partout !Lettre ouverte aux candidats à l’élection présidentielle ;PNTHD : Changer de cap !Témoignages sans frontières !Aveyron Lozère : les raisons de notre mobilisation !Les oubliés du très haut débit !Internet solidaire ?THD rural cherche « aménageur »…désespérément !Très haut débit : un plan « V.I.F » ?Ruralité : Attention danger !Le changement (numérique) c’est maintenant…pour une France (numérique) forte ! De Hong Kong ….à la Lozère !FTTH Rural : Mobilisation générale !Numérique : l’urgence d’initiatives pérennes !Législatives 2012: A la recherche des candidats du numérique ?La fracture numérique va s’aggraver dans les zones rurales…sauf si ?Expérimentons la solution « déport de signal » en Lozère !FAQ ;Très haut débit:Demandez le programme !

5 10 2014
websdugevaudan

Construisons ensemble la République Numérique!
http://www.huffingtonpost.fr/axelle-lemaire/construire-republique-numerique_b_5926208.html?1412340946
Quand je lis « Les questions sont profondes et innombrables. Par exemple : quelles nouvelles formes de travail et pour quels métiers ? Quelles innovations et quel environnement pour leur déploiement ? Quelle place à l’Etat-nation, aux collectivités locales, à l’Europe ? Quelle offre de services publics ? Quelles libertés ? Quelle vie privée en ligne ? Quelle préparation pour nos enfants ? Quel rôle pour les jeunes ? » et que je pense à l’environnement de travail je me dis, moi qui ai vécu 40 ans à Paris « à Paris boulot /métro/ dodo, en Lozère boulot /rabdo ou vélo/ dodo ! çà change tout, non ? Alors qu’est-ce qu’on attend pour « renverser » les priorités et donner la priorité aux territoires vruraux pour « fabriquer » des campagnes intelligentes ! https://websdugevaudan.wordpress.com/2011/09/24/campagnes-intelligentes/ !!

5 10 2014
Bernard GARRIGUES

Chiche que tu contribues au débat et que tu sois entendu.

Nous pouvons dire à Axelle LEMAIRE que tant que l’État acceptera que le capital soit rémunéré à plus de 4% par l’économie réelle quant le PIB ne croît pas de 1% il existe très peu de chance que la numérisation de l’économie et la construction d’une nouvelle économie de la connaissance voit le jour.

Donnant-donnant, il eut été plus intelligent ( et moins coûteux …) de la part de l’État soi-disant stratège de conserver l’avance de 20 ans que la France avait en matière de réseau en 1991 que de viser, par un plan plus ou moins foireux, prendre 10 ans d’avance sur les américains et les chinois en 2015. Bonne chance à Axelle … tous les copines et copains qui cogitent sur le potentiel d’internet et l’économie de la connaissance depuis 40 ans sont sans doute trop échaudés pour remettre dans le nouveau bac à sable élaboré par l’État les idées brillantes et lumineuses dont FT et consorts s’emparent afin d’en interdire la mise en place … ce n’est même plus bis repetita … c’est la récurrence organisée …

6 10 2014
websdugevaudan

Enghien lance une réflexion sur la télémédecine http://www.vonews.fr/article_26610-enghien-lance-la-reflexion-sur-la-telemedecine
s

8 10 2014
8 10 2014
Bernard GARRIGUES

Lorsque la plaisanterie devient la réalité de tous les jours :

Les hommes politiques ont autant d’influence sur la politique que les hommes grenouilles sur les grenouilles.

8 10 2014
Bernard GARRIGUES

L’étude de dégrouptest est un peu biaisée : les fanatiques des tests de débit font partie des connaisseurs qui s’énervent lorsque « ça rame » ; pas d’un échantillon représentatif de l’hyperruralité.
Ce serait intéressant de comparer la consommation de flux montant et descendant au niveau des abonnés lambda.

8 10 2014
websdugevaudan

@Bernard. Je reçois juste un mail d’un abonné lambda de mon village😉

« Je me permets de rebondir sur un article que tu as tweeté ce matin :
http://www.degroupnews.com/actualite/n9880-degrouptest-barometre-tres_haut_debit-haut_debit-operateur.html
C’est effectivement un bon outil que j’utilise; il te permettra peut-être de constater que le débit fourni par Orange s’effondre chaque soir à Auxillac?…
En effet je n’ai jamais pu télécharger la mise à jour (importante : 750Mo)
sur le MacBook.
Le lendemain matin, pas de soucis!
J’ai bien peur qu’Orange ait pris l’habitude de brider les débits aux heures de traffic plus intense.
A quand la fin de son monopole sur la Lozère, celà ferait progresser les choses!
»

Si non, à part ça exprimons nous…tous azimuts !! https://www.linkedin.com/groups?viewMembers=&gid=4817883&sik=1412773632928

13 10 2014
Bernard GARRIGUES

Pierre,
Je ne connais pas la situation d’Auxillac ; à La Garde, au sous répartiteur, il y a 32 paires. Ca m’est incompréhensible que le débit descendant ait des sautes d’humeur assez chaotiques (entre 500 et 200 K/s durant les hautes eaux touristiques). Pour le débit montant et le ping, miracle de cette année une belle augmentation et stabilité : de 128 à 400 k/s, pour l’un et de 130 à 40 millisecondes pour l’autre. Depuis plus de touristes, le débit descendant varie entre 600 et 1000 k/s. À croire que FT aurait mutualisé quelques bonnes paires : normalement à 7,5 km du NRA, nous devrions avoir droit à environ 25% du débit de notre abonnement avec une ligne en 6/10ème.
Ceci dit un débit moyen descendant de 6,7 M/s pour les testeurs de dégrouptest, cela montre qu’il s’agit de fortement privilégiés.

14 10 2014
15 10 2014
16 10 2014
Bernard GARRIGUES

Tant que les débats officiels ne porteront que sur les débits descendants, les citoyens et l’économie de la connaissance ne seront pas concernés. Pas envie de regarder nos élites blablater (1) de la teinture techniques d’un débat prétendument politique, voire haute-politique ; (2) de convergence dans l’art de gaver au maxi le citoyen en saturant la bande passante disponible à titre d’abonné.
Le truc du débit à la commune, nous y avons goûter dans la géniale PPP LANGUEDOC ROUSSILLON que la région est incapable de faire respecter par le contractant.

16 10 2014
Bernard GARRIGUES

Les débits descendant cela doit être,à peu près, 97% de la bande passante disponible.

19 10 2014
Pierre Ygrié (@PYgrie)

Faire du numérique un levier d’égalité entre les citoyens : Intervention d’Axelle Lemaire aux Assises nationales de la médiation numérique
http://www.a-brest.net/article16616.html

24 10 2014
Bernard GARRIGUES

Une des conséquences qu’un département comme le nôtre n’a pas fini de prendre conscience est la fuite des clients et des familles en vacances faute de connexion un peu robuste vers le réseau familial, amical, voire professionnel ou d’intérêts.
À vrai dire, le discours d’Axile LEMAIRE est absolument contredit par la réalité politique nationale : le rapport sur l’hyperruralité tend à délimiter un nouveau ghetto de la Répubique où la « mémé du Cantal » peut s’ébrouer sans s’énerver à la violence contre l’égalité des citoyens devant la loi et sans soulever la réprobation de l’opinion publique..

28 10 2014
Pierre Ygrié (@PYgrie)

Te voilà remonté Bernard😉
Rassure toi çà va s’arranger avec ke guide d’investissement pour les collectivités !! http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&cid=1250267898341

28 10 2014
Pierre Ygrié (@PYgrie)

Orange veut rassurer la Lozère ! http://www.midilibre.fr/2014/10/23/l-operateur-orange-veut-rassurer-la-lozere,1070257.php
Je crains que tout ceci ne soit que du blabla …..mais je comprends parfaitement l’intervention du directeur régional d’Orange qui reprend le discours institutionnel de son entreprise. La question n’est pas en effet de « rafistoler » un réseau qui n’en peut mais et qui explosera inévitablement un jour comme je l’écrivais il y a 3 ans https://websdugevaudan.wordpress.com/2011/12/04/les-reseaux-vont-ils-exploser/ La vraie question est le remplacement de ce réseau par un réseau en fibre optique. Nous devrions tous, à mon point de vue, nous mobiliser sur cet objectif simple : METTRE de la FIBRE partout où il y a du CUIVRE . Dans le cadre législatif actuel c’est impossible mais on pourrait se mobiliser pour faire changer le cadre, non ? C’est ce que je propose dans le dernier papier du blog des Webs du Gévaudan https://websdugevaudan.wordpress.com/ mais comme personne ou presque n’a rebondi je suis pessimiste, ce qui n’est pas dans ma nature ! Nous sommes, vous le voyez, assez éloingé d’un discours de directeur régional d’Orange mais si on ne profite pas des rares fenêtres d’opportunité qui nous sont offertes on continuera à se lamenter. Que faire donc ? Donner notre point de vue un coup d’épée dans l’eau ? peut-etre ! mais si les lozériens sont plusieurs à sortir leur épée , si ça ne fait pas de bien ça ne peut pas faire de mal ! https://www.linkedin.com/groups?viewMembers=&gid=4817883&sik=1414476472462&goback=%2Egde_4817883_member_5927448691920117763

29 10 2014
Bernard GARRIGUES

Tu as probablement raison sur le blabla … nous pouvons pensez que la réponse com de la direction régionale est une réaction à l’article paru sur l’Humanité. Faudrait savoir combien il y avait de techniciens aux télécoms lorsque le réseau départemental a été finalisé, disons dans les années 1985. Soixante techniciens, cela représente un technicien par NRA ou un technicien pour un millier de lignes … suis pas persuadé qu’un technicien ait la compétence suffisante et le temps nécessaire pour tenir en bon état de fonctionnement un millier de lignes 24 h/27 et 7 jours/7.
Nous sommes loin du discours du directeur régional, en décembre 2006, il me semble, qui se faisait fort d’offrir un abonnement à 100 M/s à n’importe qu’elle entreprise n’importe où en Lozère ; en plus, un tel engagement était techniquement tenable à ce moment là : manquait juste la volonté politique correspondante.
Bien sûr la fibre n’a rien à voir avec la réalité que nous subissons … elle sert de leurre à gogo … il a accumulation de conneries administratives et politiques … dont la pas moindre est celle de la convention PPP Languedoc-Roussillon … Nous voyons se développer à vitesse exponentielle les super techniques qui font du pognon et la notion de service public sombrer corps et biens …

Je râle : il y a trois semaines qu’il m’est impossible d’avoir une connexion un peu opérationnelle au net et que les lignes fixes auxquelles j’ai accès délivrent certes un peu de voix mais avec tellement de fritures que cela rend malade

29 10 2014
Bernard GARRIGUES

Suis obligé de descendre à Montpellier pour lire le blog des webs du Gévaudan et y répondre …

30 10 2014
Auxillac…mon village ! | Les webs du Gévaudan

[…] 2011 http://www.youtube.com/watch?v=c56Z3bdJYkM (1) En matière de numérique nous « martelons » depuis toujours et souvent contre vents et marées quelques « évidences » de différentes façons : lettres aux parlementaires, blogs divers dont celui des Webs du Gévaudan (https://websdugevaudan.wordpress.com/ ), interviews à l’occasion comme ici en 2012 (http://www.youtube.com/watch?v=J6kM32vndsk) ou là en 2011 (http://vimeo.com/28505688 ) ici en 2009 (http://www.dailymotion.com/video/xap0x8_pierre-ygrie-assises-du-numerique-2_news ) , toujours en 2009 (http://infopromotions.co/event/50/le-numerique-solidaire-et-responsable/conferences-du-salon-odebit/point-complet-sur-les-enjeux-du-tres-haut-debit-avec-pierre-ygrie–les-webs-du-gevaudan ) ou encore là en 2008 (http://www.tivipro.tv/chaine_sshome.php?id=14927 ) voire ,en remontant le temps ici en 2006 (http://billaut.typepad.com/jm/2006/09/odebit_2006_ygr.html) ….et même en 2001 ! (http://www.amilo.net/ygrie.htm ) ….bref quand on a des convictions il faut employer la méthode AOC ( Accroche toi à l’ Objectif Constamment !). Auxillac est le seul village de France à avoir une « rue desz Webs »….ce qui nous donne une certaine « légitimité » à faire entendre, à notre façon et sans fausse modestie, une « petite voix » de citoyen qui veut vivre dans une REPUBLIQUE NUMERIQUE c’est-à-dire avec des droits égaux à ceux des citadins !!!  Naguère cette « petite voix » était même « entendue » par la presse nationale ! Libération  en 2008 http://www.liberation.fr/economie/2008/05/31/en-lozere-le-desert-francais-en-quete-d-oasis-numerique_73020   ; Le Monde en 2009 http://www.lemonde.fr/technologies/article/2009/10/07/le-debit-du-web-reste-tari-en-lozere_1250490_651865.html ; Témoignage chrétien en 2010 : http://temoignagechretien.fr/articles/pierre-ygrie-le-bill-gates-du-gevaudan  France info en 2010 http://zevillage.net/2010/01/08/la-fracture-numerique-de-la-lozere-sur-france-info/ ) . A nous de remonter au créneau à l’occasion de la loi sur le numérique ! https://websdugevaudan.wordpress.com/2014/09/14/l-hyper-ruralite-dans-la-future-loi-numerique/ […]

30 10 2014
Pierre Ygrié (@PYgrie)

Concertation en cours http://www.cnnumerique.fr/ dans laquelle on peut faire entendre la « petite voix » de la Lozère😉

31 10 2014
9 11 2014
Lozériens, c’est le moment de «bouger » ! | Les webs du Gévaudan

[…] L’ hyper-ruralité « dans » la future loi numérique ! […]

12 11 2014
Pierre Ygrié (@PYgrie)

Je me permets de reprendre ici des échanges sur facebook avec des amis de longue date des Webs du Gévaudan. 9a peut etre instructif pour faire avancer le débat !!!
Marc Duchesne Pierre Ygrié S’il te plait, je t’en conjure, crois-moi : Arrête de te battre sur le front de l’Infrastructure Réseau. Cette guerre-là est terminée. Nous l’avons perdue, depuis longtemps. Au profit de QuiTuSais.
Les évidences sont foison depuis quelque…Voir plus
18 h • Je n’aime plus • 1

Pierre Ygrié Merci Marc de cette contribution réaliste. Tu as tout à fait raison mais si je ne continue pas à me battre la Lozère est foutue..Tu as vu l’etat de notre réseau ? , Je me demanfde donc si, pour les infras, la stratégie ne serait pas d’obliger le légismlateur à trouver une alliance avec le bainqueur ?? tu vois d’autres solutions toi ? Merci de tes réflexions en tout cas
17 h • J’aime

Marc Duchesne Pierre Ygrié Euh… La Lozère… Rappelle-moi, y a qui, y a quoi là-bas ?… Qu’est-ce qui obligerait l’Opérateur Historique à venir y déployer un réseau THD digne de ce nom plutôt que dans le Morbihan ou… en Ariège ? Toute la question est là, Cher Camarade.
15 h • J’aime

Marc Duchesne Pierre Ygrié Concentrez-vous TOUS sur les Applications, les Services, les Usages. HORS TRIPLE-PLAY SVP. Pensez e-Santé, e-Education, tous ces « e-Quelque Chose » qui n’ont pas forcément besoin d’une infra THD pour exister aujourd’hui (n’en déplaise à …Voir plus
15 h • J’aime

Jean Michel Billaut C’est vrai ce que dit Marc.. Néanmoins disposer d’une infrastructure à tres haut débit facilite les choses et surtout prépare sérieusement l’avenir.. Sinon on peut se demander pourquoi Google fibre à 1G 35 territoires US… doivent être cons..
15 h • J’aime

Pierre Ygrié Le fait de se concentrer sur les usages ( et je le fais à ma façon en demandant depuis plus de deux ans un grenelle de la e-santé en Lozère) ne peut pas de se dispenser de m’intéresser aux infrastructures car en Lozère, dernier de la classe en nombre d’habitants et donc symbole de l’hyper ruralité le réseau cuivre prend un coup de vieux tous les jours . Chaque lozérien est aujourd’hui conscient ( ça c’est une avancéee dsans les prises de conscience) que le trafistolage du réseau cuivre ne résoud rien et ne fait que nous enfoncer dans un gouffre numérique . Le problème de la Lozère et des dépaértements de l’hyper ruralité ne peut etre résolu qu’en obligeant par la loi ( une loi est en préparation sur le nnumérique que je sache ! ) l’opérateur dominant ( à capital d’Etat à 27%) à fibrer le territoire avec l’aide de la puissance publique . Dans la concertation en cours il n’est nulle part question d’infrastructures (pas de thème sur le sujet) mais il ne nous est pas intrerdit, à nous citoyens ruraux d’en parler haut et fort !! https://websdugevaudan.wordpress.com/…/l-hyper…/ .

Ce n’est pas p)arce que le combat est difficile qu’il ne faut pas l’engager !! @suivre…..

4 12 2014
11 12 2014
websdugevaudan

Une intervention un peu longue mais rafraichissante ! Lecture « obligatoire » si vous permettez😉

Voici le texte de l’intervention de Laure de la Raudière à la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Eure-et-Loir ( département dont elle est députée) lors de la journée du numérique
Laure de La Raudière (UMP)est une des (rares !) parlementaires avec sa « complice » Corinne Erhel (PS) à avoir compris les enjeux de la révolution numérique. Je m’en étais rendu compte depuis …toujours et en particulier depuis un colloque à l’asemblée nationale en mars 2010 https://websdugevaudan.wordpress.com/2010/03/28/internet-solidaire/

« Pour la première fois de notre civilisation, une « technologie » s’est diffusée en moins de vingt ans sur l’ensemble de la planète. Deux milliards d’individus sont désormais reliés par Internet. La révolution numérique bouleverse nos modes de vie, nos relations, notre culture, notre éducation, notre économie, nos institutions, le fonctionnement même de notre société, et ce, brutalement, en profondeur et de façon durable.
Nous vivons une époque totalement inédite où chaque citoyen connecté peut rentrer en contact avec le monde entier soit pour exprimer ses idées, soit pour entreprendre une activité économique. Internet devient donc le support de droits fondamentaux essentiels : la liberté de s’exprimer et la liberté d’entreprendre !
Le numérique réinvente la société. Le numérique a pénétré notre intimité au point que nous n’imaginons pas nous passer d’outils pourtant tout à fait récents
Cette double révolution de démocratisation du savoir et de mutation industrielle profonde a, et aura, au moins autant d’impacts de transformation de la société que l’invention de l’imprimerie par Gutenberg en son temps ou la révolution industrielle du 19ème et 20ème siècle, quand la machine a remplacé l’homme pour les taches nécessitant de déployer une énergie croissante.
Pour autant, les changements si profonds et rapides liés au numérique n’ont pas encore eu d’impacts majeurs sur le fonctionnement de nos institutions politiques, démocratiques et sociales : nos organisations sont restées au XXème siècle, avec une certaine réticence à passer pleinement au XXIème siècle…
Pourquoi cette réticence ? Est-ce par méconnaissance des enjeux du numérique ? Certainement, mais pas uniquement. Cette troisième révolution industrielle est celle de l’innovation. Or La France, pays des lumières, pays qui fut audacieux au XIXème siècle en inventions industrielles est devenu timorée face à la nouveauté, comme sclérosée dans un fonctionnement mis en place après-guerre.
Nous mettons maintenant systématiquement les peurs et les risques en avant plutôt que vouloir expérimenter de nouvelles organisations plus ouvertes, plus horizontales, plus collaboratives !
Autant les usages du numérique se diffusent rapidement dans la société, car nos concitoyens voient immédiatement les bénéfices apportés par ces nouveaux services ; autant la compréhension des enjeux de transformation brutale de notre économie et de notre société reste le fait d’un faible nombre, souvent directement impliqué dans le développement du numérique. Il est donc primordial de mieux et plus diffuser la culture du numérique et le « changement de monde » qu’elle entraîne.
Et la journée d’aujourd’hui y contribue : je vous en félicite.
Aujourd’hui, tout le monde a compris combien le numérique est important : c’est là que se jouent la croissance et l’emploi, c’est là aussi que se joue la transformation de la plupart des activités humaines. Les États, les organisations, les grandes entreprises essaient donc de s’y mettre. Mais comme l’enfant qui apprend à faire du vélo, ils aimeraient bien commencer par apprendre à tenir en équilibre. Or, c’est exactement le contraire qu’il faut faire, il faut plutôt pédaler toujours plus vite !
Les entrepreneurs du numérique sont généralement des « révolutionnaires » qui veulent changer le monde ! Et nos institutions, nos grandes entreprises, ne s’en rendent pas forcément compte et apportent parfois une réponse inappropriée aux changements brutaux qu’engendrent le numérique, en construisant des digues de sable, face au tsunami que représente Internet (je pense en particulier à la célèbre loi HADOPI ou encore la réponse législative – la loi Thévenoud… à la guerre des taxis et des VTC).
Pour l’heure, l’Europe est en retard. Pensons simplement que 83 % de la capitalisation boursière des entreprises internet concerne des firmes américaines et seulement un peu plus de 2 % des entreprises européennes.
Derrière ces chiffres, il y a évidemment un enjeu de souveraineté, mais plus prosaïquement un enjeu de croissance. Comment faire en sorte que la France tire parti des transformations numériques à venir ?
Trop souvent, le numérique est réduit à la création d’une page internet, de la même manière que l’électricité n’était au départ vue que comme un moyen d’éclairer les usines.
La révolution numérique n’en est qu’à ses débuts. Il faut s’attendre à de grandes batailles industrielles pour le partage de la valeur, le contrôle des industries, la captation des publics, le développement de nouvelles applications, l’accès à la position dominante sur des marchés qui ne sont encore même pas envisagés. Si la puissance industrielle des acteurs américains est indéniable, l’Europe, et la France ne sont pas hors-jeu. L’internet des objets, la réalité augmentée, les villes intelligentes, le développement de l’e-santé, de l’e-éducation, de la robotique ou la constitution de nouvelles plates-formes et l’émergence de nouveaux services sont à même de ramener les industries européennes sur le devant de la scène. Mais il est grand temps d’agir !
La France dispose de précieux atouts car nous avons la chance d’accueillir un vivier de jeunes entrepreneurs talentueux, et nous pouvons nous réjouir d’avoir vu naître parmi les plus belles startups européennes des quinze dernières années : Meetic, Dailymotion, Deezer, Exalead, Parrot, Priceminister, Vente-privee.com, Doctissimo, Criteo, et bien d’autres. La qualité de la formation « à la française » est louée dans le monde entier, et explique probablement la présence de près de 60 000 Français dans la baie de San Francisco. Notre pays dispose, enfin, d’infrastructures de qualité, d’un modèle social envié par les autres pays, et continue d’attirer des entrepreneurs.
Mais ne nous voilons pas la face, la France pâtit aussi également d’importantes lacunes. Les élites souffrent d’une méconnaissance globale des enjeux du numérique et des nouvelles stratégies de création de valeur, et peinent à identifier les réponses adaptées, alors que nos politiques publiques soutiennent parfois encore des industries en déclin. Des facteurs plus conjoncturels ont aussi également handicapé notre pays, comme la diminution des investissements en capital-risque au cours des dernières années.
Pour remédier à ces difficultés, il est donc temps de fédérer l’ensemble de la population autour de la conversion numérique de la société. Les citoyens doivent sentir que le numérique est à leur service, et constitue une chance d’améliorer leur quotidien. Il ne s’agit pas de faire de la France un pays de geeks et d’ingénieurs informaticiens mais bien de bâtir un nouveau projet de société, fondé sur le désir de progrès et d’innovation. La création de l’usine de demain, le développement de nouveaux modèles éducatifs et l’explosion de l’accès à la connaissance, l’amélioration substantielle de la santé humaine, l’apparition d’exosquelettes accroissant fortement les capacités des individus, l’essor de la robotique, à même de faciliter le quotidien et d’apporter de nouveaux services à la personne, les imprimantes 3D, démultipliant la capacité créatrice de chacun, l’apparition des villes intelligentes… l’avenir est exaltant si l’on accepte aujourd’hui de pleinement basculer dans l’âge du numérique. C’est tout l’enjeu de la réflexion politique que je mène au niveau national sur ces sujets.
Agir pour une France numérique nécessite de l’audace, toujours de l’audace, encore de l’audace. »

Mon commentaire : « Ce n’est pas parce que c’est difficile que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas que c’est difficile » ‘(Sénèque) Alors ? On ose ?😉

11 12 2014
websdugevaudan

Ppier intéressant d’un autre « ami » des Webs du Gévaudan http://numericuss.com/2014/12/10/tres-haut-debit-rural-quelles-solutions-quen-pensez-vous/😉

13 12 2014
websdugevaudan

Le point sur le très haut débit en Languedoc roussillon…et en Lozère !
http://www.midilibre.fr/2014/12/11/internet-tres-haut-debit-entre-espoirs-et-limites,1096116.php

9 04 2015
La république numérique n’est pas pour demain ! | Les webs du Gévaudan

[…] chrétien en 2010 :  France info en 2010 . A nous tous de remonter au créneau à l’occasion de la loi sur le numérique ! 2- des réponses gouvernementales « insuffisantes » Certains députés ruraux comme Pierre Morel […]

25 06 2015
Dans la « république numérique  seule la loi garantira l’égalité des citoyens | «Les webs du Gévaudan

[…] certains ( cf le commentaire d’Obinou dans l’article « l’hyper ruralité dans la loi numérique » ) la loi ne pourra rien.  « Il faut des gens sur le terrain, des gens pour planifier, et un […]

22 07 2015
Numérique : La « lanterne rouge » sur le podium ? | Les webs du Gévaudan

[…] impossible dans le cadre législatif actuel mais, si la volonté politique est suffisante, une loi peut le rendre possible par des articles de type […]

16 09 2015
Construisons ensemble la république numérique ! | Les webs du Gévaudan

[…] hypothèse haute des études préalables réalisées par l’Idate) que des usages. La Lozère , symbole de l’hyper ruralité ,est un territoire idéal pour expérimenter une couverture globale en fibre optique Encore faut-il […]

27 09 2015
Pierre Ygrié

Et maintenant, un an après ce papier, en Lozère on fait quoi ?
https://websdugevaudan.wordpress.com/2015/09/16/lozere-numerique-de-nouvelles-opportunites/

19 10 2015
Loi numérique : la Lozère s’est bien battue. Attendons la suite ! | Les webs du Gévaudan

[…] – Ce droit citoyen , nous l’avions déjà demandé lors de la parution du rapport sénatorial sur l’hyperruralité https://websdugevaudan.wordpress.com/2014/09/14/l-hyper-ruralite-dans-la-future-loi-numerique/ […]

11 02 2016
Villes lumineuses … et campagnes obscures | Les webs du Gévaudan

[…] à etre qualifiés d’utopistes . Les citoyens ruraux sont prèts à soutenir leurs élus « champions de l’hyper ruralité ».Encore faut-il que ces derniers montent au créneau en proposant un « droit à la fibre » […]

14 04 2016
websdugevaudan

Ecrivons à nos parlementaires ! c’est le moment ou jamais !!!https://websdugevaudan.wordpress.com/2016/04/12/loi-numerique-au-senat-les-ruraux-simpatientent-4/

14 04 2016
websdugevaudan

Ecrivons aux sénateurs tant qu’il en est encore temps ! (cf exemple de lettre dans les commentaires de l’article « les ruraux s’inquiètent » !
« mardi 26 avril 2016, le Sénat entame l’examen du projet de loi, adopté par l’Assemblée nationale après engagement de la procédure accélérée, pour une République numérique.
L’examen des articles de ce projet de loi se poursuivra les 27 et 28 avril. Le vote solennel par scrutin public en salle des Conférences aura lieu mardi 3 mai 2016 à 16 heures, après les explications de vote des groupes.
http://www.senat.fr/espace_presse/actualites/201603/projet_de_loi_pour_une_republique_numerique.html

17 04 2016
Hyper-ruralité : Aux actes citoyens !! | Les webs du Gévaudan

[…] En 2014 nous affirmions « l’hyper ruralité doit être dans la loi numérique » […]

21 07 2016
Couverture numérique : le combat doit continuer ! | Les webs du Gévaudan

[…] projet de loi nous avions insisté sur les risques et les opportunités d’un tel texte pour l’hyper-ruralité .Lors de sa mise en ligne nous avions pointé la faiblesse de son titre 3 (l’Accès au […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :