Numérique rural : Renverser la table !

14 12 2014

« Le temps passe, les projets de loi numérique se font attendre et la transition numérique reste encore et toujours aux lisières des zones les moins denses. Plus grave peut-être pour tous ceux qui transitent par-delà les distances après lesquelles le cuivre s’avère incapable de transporter quelques flux internet que ce soit, aucune vraie solution ne se dessine ». Jean Pierre Jambes pose d’emblée le problème des infrastructures numériques à la campagne dans le dernier article de son blog « Très haut débit rural, quelles solutions ? Qu’en pensez-vous ? ». Pour ma part, dans un article récent de Midi Libre, je pointais le risque de « gouffre numérique » entre les internautes « fibrés » et les internautes « non fibrés » . Encore un petit pas dans la direction prise et nous y sommes !
« Comment expliquer l’inertie nationale en matière de très haut débit rural ?» poursuit Jean Pierre. Je m’associe à la question mais je n’ai pas la réponse …..si ce n’est quelques pistes maintes fois répétées….
Nos décideurs ne croient pas au principal ATOUT de la France…son ESPACE

La France de demain doit marcher sur deux jambes !
1- des métropoles compétitives
2- des campagnes « intelligentes » pour permettre à aux ruraux actuels et aux citadins en mal de campagne de choisir le coin de Fance où ils souhaitent vivre… .Qui plus est ,d’expérience je puis assurer qu’on réfléchit mieux à la campagne ! Nous martelons ces « évidences » depuis des années. Lorsqu’on a des outils pour travailler ( Bien manger,com est la première entreprise de Lozere à avoir la fibre optique ) on sait inventer et créer des emplois même dans la campagne profonde ! »
En 2007 , dans un papier « lozérien »  j’écrivais « L’homme de demain recherchera de plus en plus un équilibre entre deux modes de « connexion » 1-une « connexion » naturelle et « transparente » (sans contraintes techniques) à la société de l’information ,source d’épanouissement personnel et de « business » professionnelé 2-une « connexion » permanente à la nature dont il fait partie (on l’a un peu oublié en occident !), qu’il doit donc impérativement protéger et qui lui apportera le bien être qu’il trouve de moins en moins dans les agglomérations. ». Qu’est ce qui a changé depuis ? Depuis 15 ans que je suis à la retraite en Lozère je peux dire une seule chose : je ne pourrais pas me payer aujourd’hui un appartement, même plus petit, que celui que j’avais à Paris et que j’ai vendu en partant à la retraite ! Je laisse à chacun tirer les conclusions qu’il voudra….

Nos décideurs n’ont pas pris la mesure de la révolution numérique

Dans leurs déclarations ils renchérissent tous sur l’importance du sujet ! Le numérique, qui abolit les distances est effectivement potentiellement porteur d’égalité dans tous les domaines, à commencer par l’accès aux services publics dont la santé  à condition, comme nous l’écrivions déjà en 2009, de disposer des mêmes infrastructures partout pour avoir les mêmes services partout !  . Une telle mesure ne suffirait bien évidemment pas mais elle serait une étape importante vers l’Internet solidaire que certains élus ( toute règle a ses exceptions !) appelaient déjà de leurs vœux en 2010
Équiper la France des mêmes infrastructures impliquait que l’État joue son rôle d’aménageur numérique du territoire . Combien de fois avons-nous écrit qu’il n’y avait pas de pilote dans l’avion et que la maison fibre France cherchait un architecte désespérément
Le plan France très haut débit marque certes une avancée importante mais il n’est pas allé au bout. Dans le papier « Attention (feuille de) rote glissante  » j’avais pointé en son temps les risques des choix faits par le gouvernement et sur la confusion qu’ils entretenaient dans l’esprit des citoyens
Le « bon débit », écrivions nous à l’époque, sera « celui dont on disposera le jour où …on ne parlera plus de débit ! le jour où chaque citoyen disposera d’un compteur d « énergie numérique » ( alimenté par une prise optique). A l’instar de l’électricité aujourd’hui il s’abonnera en fonction de ses besoins ….et ces besoins, pour la majorité d’entre eux, seront des besoins d’instantanéité, de symétrie, de sécurité ( essentiel pour la santé entre autres) »

Alors on fait quoi ? On demande à nos parlementaires de « renverser la table » à l’occasion du vote de la « grande » loi sur le numérique ?

A la lecture du dernier rapport de l’Arcep on réalise l’hétérogénéité tant des couvertures territoriales que des supports retenus ( fibre optique, cuivre, satellite, radio…). La multiplication des SDTAN (schémas directeurs territoriaux d’aménagement numérique ) ne remplacera jamais un bon SDNAN (schéma directeurs national d’aménagement numérique)
La concertation en cours n’aborde que très indirectement la problématique des infrastructures ….en droite ligne avec les discours « parisiens » d’après lesquels le problème des infrastructures serait derrière nous et qu’il faudrait dorénavant se concentrer sur les usages !. Bien d’accord pour dire que la réflexion sur les usages, et en particulier les usages vitaux comme la santé est quasi inexistante. Nous sommes les premiers à déplorer cette carence et c’est bien pour tenter d’animer les territoires que nous avons proposé un « référent numérique » dans chaque commune  ou conseil communautaire  .De là à dire que le problème des infrastructures est derrière nous ? Dans les zones rurales le problème des infrastructures est (de plus en plus) devant nous !

La parole est aux parlementaires écrivions nous en 2010
Pour tous ceux qui croient (encore ) à la démocratie cette « évidence »est d’une brulante actualité !
Auxillac le 14 décembre 2014

Pierre Ygrié


Actions

Information

6 responses

14 12 2014
websdugevaudan
15 12 2014
websdugevaudan
16 12 2014
websdugevaudan

Sur sa page facebook Olivier Zablocki https://www.facebook.com/olivier.zablocki nous rappelle qsu « Il se dit beaucoup de choses ces derniers jours en commentaires de cet article de Jp Jambes : http://numericuss.com/2014/12/10/tres-haut-debit-rural-quelles-solutions-quen-pensez-vous/ »

17 12 2014
Paul Honnorat

Le Conseil Général et la Région ont mis en place des moyens qui pouvaient paraitre satisfaisant en leur temps (~2010) … quelques NRAZO ici ou là …
Super !!
Sauf que quelques années plus tard, dans mon quartier non loin du Centre de Montrodat, entre 16h et 19h les habitants rentrent du travail, les élèves sortent de classes, les ordinateurs se mettent en route … début de la galère … un air de retour au bas débit d’antan, le cuivre montre ses faiblesses.
Beaucoup d’argent dépensé pour une solution déjà obsolète.

17 12 2014
websdugevaudan

Tu pointes, Paul, tout le dilemme des décideurs : satisfaire les besoins de court terme ou investir sur l’avenir ?https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/12/01/tres-haut-debit-routesverglaceeen-montagne/ Dans ce papier de 2013 j’écrivais « Si les professionnels, producteurs de services actuellement (entrepreneurs) ou « en devenir »( secteurs santé/éducation entre autres) , sont de plus en plus conscients de la nécessité de la fibre optique ce n’est pas encore le cas des particuliers qui, eux, se contentent le plus souvent de consommer des services accessibles en haut débit (Adsl. Satellite, Wimax…). Dans la ruralité profonde la demande des particuliers ne disposant pas de haut débit est donc simple : avoir enfin du haut débit….pour le très haut débit on verra plus tard !!

Que vont faire les élus, Donner satisfaction à la grande masse, celle qui demande du haut débit et pour laquelle le très haut debit attendra ! CQFD ! et vogue la galère ! https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/11/25/tres-haut-debit-attention-feuille-de-route-glissante/

En France le COURT TERMISME est présent à tous les étages ……et le (cochon) de contribuable paye sans coup férir ….je dirais même avec sa bénédiction !

mais heureusement la « grande masse évolue et les ruraux sentent bien que sans la fibre ils seront demain des sous citoyens 😉

9 06 2015
websdugevaudan

Point à date (juin 2015) sur les projets très haut débit
http://www.avicca.org/content/fsn#sk-530

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :