Numérique : La « lanterne rouge » sur le podium ?

22 07 2015

L‘étape mendoise du tour de France cycliste, indiscutablement « marquante »sur le plan sportif le sera -elle aussi pour le développement du département dans le domaine, vital pour la Lozère, du très haut débit ?

Quelle Lozère numérique espérer après la venue de François Hollande?

La visite en Lozère du président de la république le 18 juillet 2015 a été l’occasion pour la présidente du conseil départemental de présenter les grands dossiers de notre territoire. De son coté Pierre Morel à l’Huissier, député de la Lozère a remis au président une note sur les problématiques liées aux départements ruraux

Lozère département pilote ?

La demande est formulée globalement dans le communiqué du conseil départemental : l

« Que la Lozère devienne :

  • un département pilote du renouvellement et de l’adaptation des politiques publiques ;
  • un laboratoire préfigurateur des nouvelles ruralités
  • mais aussi un espace privilégié pour l’expérimentation de nouvelles formes d’organisation, d’accompagnement et d’animation des territoires.

Bien loin d’être un obstacle, le fait rural est, selon eux (Sophie Pantel et Alain Bertrand) au contraire l’argument majeur pour envisager l’expérimentation de nouvelles formes d’organisation destinées à favoriser le maintien des services publics, à amplifier les capacités de développement des territoires (ingénierie publique) ou à renforcer l’attractivité démographique.

Parmi les dossiers et mesures défendus et les projets d’expérimentations mis en avant, il y a avant tout l’égalité d’accès aux services publics pour tous les Lozériens…. etc… . »

Cette demande est totalement justifiée !

Les Webs du Gévaudan ont, de tout temps, formulé plus ou moins explicitement de telles demandes : proposition de Lozère département pilote en très haut débit dés 2003 ! élargissement de cette proposition à toute la problématique du développement durable en 2007

 A l’appui de ces demandes nous avons toujours insisté sur le coté symbolique de la Lozère . La Lozère est de très loin le dernier département en termes de population (76889).L’avant dernier, la Creuse, en a près du double (121517 )! Cette place de « lanterne rouge » pour rester dans l’actualité du tour de France lui donne une force symbolique insuffisamment exploitée jusqu’ici. Pour ma part j’ai tenté d’en parler dans des colloques parisiens comme ICI en 2006  ou LA en 2008

En 2015 les organisateurs du tour de France ont décidé de réhabiliter la « lanterne rouge » « Accompagné d’une dotation de 8000 €, identique à celle d’une victoire d’étape, le maillot à la lanterne réparera cette injustice, et fera certainement l’objet de choix stratégiques aussi subtils qu’ambitieux ». La lanterne rouge fera donc l’objet de faveurs particulières. La psition de « lanterne rouge » de la Lozère l’autorise onc à demander des « faveurs particulières », en l’occurence des dotations spécifiques assorties de « choix stratégiques aussi subtils qu’ambitieux » !

Cette demande doit maintenant etre précisée, plus particulièrement dans le domaine des infrastructures numériques

Les dossiers « traditionnels » (santé, éducation, agriculture,services publics, etc...), de plus en plus « imprégnés » d’internet, sont davantage connus que le numérique, domaine qui est encore l’objet de grandes ambiguités. Mème la définition du très haut débit n’est pas claire  ! Le département demande certes  « la résorption des zones blanches (2G et 3G), le  développement de la 4G et l’accélération du raccordement au Très Haut Débit ». A l’heure où ¾ de la population française bénéficie de la 4G cette demande est « évidente » mais totalement insuffsante pour atteindre l’objectif affiché et justifié d’égalité d’accès aux services publics pour tous les Lozériens. L’égalité d’accès suppose de disposer de fondations solides pour supporter l’évolution exponentielle des contenus.Le seul support connu a date pour supporter ces évolutions est la fibre optique. Je ne reviendrai pas ici sur l’image de l’immeuble dont on ne connait pas le nombre d’étages ( les usages de demain) ; un tel « immeuble » devrait avoir des fondations très solides ( fibre optique) !

Oser demander une couverture en fibre optique de toute la Lozère !

Remplacer le réseau cuivre (support actuel de l’internet fixe)par un réseau optique . C’etait tout simplement la demande faite en 2003 …. un peu tot il est vrai ! Aujourd’hui les utilisateurs des deux réseaux (il commence à y avoir des réseaux fibrés en ville) peuvent comparer … et conclure que,ne pas donner un « droit à la fibre » aux ruraux serait à l’évidence une mesure discriminatoire qui enterrerait définitivement le bel objectif d’égalité d’accès aux services publics électroniques de demain !  et le potentiel d’innovation de nos campagnes 

Dans un papier de 2010 ( le moyen age à l’heure d’internet!)  je pointais deux « nécessités » (1- la fibre est necessaire 2-la fibre est nécessaire partout) et une impossibilité ( la fibre ne sera jamais partout si on ne change pas de modèle).

5 ans plus tard, en dépit des avancées indéniables grâce au plan France très haut débit, on a amélioré sensiblement le modèle mais on ne l’a pas fondamentalement changé. En Lozère, comme dans d’autres départements ruraux, si l’on ne prévoit pas de mesures spécifiques à l’occasion de la prochaine loi numérique  nous allons vers un « gouffre numérique » entre les fibrés et les non fibrés !

Une Lozère laboratoire en très haut débit serait une Lozère où l’on mettrait de la fibre partout où il y a du cuivre !

C’est impossible dans le cadre législatif actuel mais, si la volonté politique est suffisante, une loi peut le rendre possible par des articles de type ci-dessous :

1-La présente loi institue un « droit à la fibre » pour tous. La fibre optique étant le seul support permettant à chaque citoyen de disposer d’un « compteur d’énergie numérique » pour faire évoluer son « abonnement numérique »en fonction de ses besoins, il convient de « mettre de la fibre partout où il y a du cuivre » . Le réseau de cuivre actuel sera donc remplacé par un réseau optique , réseau du 21 ème siècle.

2-Pour préparer à terme ( 2020 /2025) la couverture optique intégrale du territoire une expérimentation sera faite sur le département le moins peuplé de France, la Lozère, territoire symbole de la ruralité. Par dérogation aux rèles actuelles , une solution originale devra etre trouvée pour permettre à l’opérateur historique de mettre en œuvre cette expérimentation.

Si nous voulons que nos enfants et nos petits enfants puissent un jour, s’ils le souhaitent, « VIVRE au PAYS » nous devons nous mobiliser aujourd’hui ( demain il sera trop tard) pour introduire des dispositions spécifiques aux zones rurales dans la loi numérique en préparation. Si nous n’y parvenons pas la « république numérique » qu’est censée créer cette loi sera reportée, dans les faits et non dans les discours, aux calendes grecques !! 

Lozère département pilote ? Oui mais pilote d’abord dans un domaine transversal qui irriguera tous les autres dossiers et en particulier celui de la santé: le NUMERIQUE !

Une expérimentation de couverture intégrale de la Lozère en fibre optique ferait monter notre département sur le podium du numérique pour en faire, avec l’agriculture le département symbole de la ruralité moderne ! 

Auxillac le 22 juillet 2015

Pierre Ygrié


Actions

Information

17 responses

22 07 2015
Bernard GARRIGUES

Certes, le rapport du Conseil National du Numérique n’est que le point du vue de l’élite de la nation, variété chercheur ; même s’il s’appuie sur des exemples de terrain. Il met cependant en évidence la prééminence du politique en la matière, et, gentiment, comment les hommes politiques, ont fait défaut et persistent. Des fautes politiques grossières sont commises :
1/ Notre représentation nationale, jusqu’au niveau maire, a accepté que l’égalité constitutionnelle des citoyens devant la loi y soit bafoué sans aucune réaction.
2/ Aucune vision politique un peu supérieure n’a émergé de notre classe politique relative au potentiel économie de la connaissance de l’ensemble réseau internet/WEB.
3/ Pratiquement aucun hommes politique n’a les connaissances de base qui lui permettraient de comprendre comment fonctionne le réseau et de diriger l’action politique en la matière. Ce sont des hommes et des femmes à science infuse.

L’exemple le plus caricatural est d’avoir regardé passer le train absurde de l’e-médecine qui n’a pratiquement aucun effet sur la santé publique alors que l’État détient les moyens de mettre en place une e-santé publique performante qui soit un véritable progrès, pratiquement indéfini.

23 07 2015
websdugevaudan

La remarque de Bernard « L’exemple le plus caricatural est d’avoir regardé passer le train absurde de l’e-médecine qui n’a pratiquement aucun effet sur la santé publique  » m’a amené à faire quelques réflexions sur le sujet santé… et sur d’autres! Sur la santé le livre collectif «  Télé santé espoir du monde rural », sorti ien acvril 2013 tentait de poser le problème de la télémédecine en milieu rural http://www.futurssanslimiteshumaines.eu/ J’ y avais modestement participé avec un papier « anticipatif » repris sur ce blog https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/08/27/telesante-espoir-du-monde-rural/
On est encore loin de l’implication des citoyens dans la révolution numérique d’un domaine https://websdugevaudan.wordpress.com/2014/03/30/e-sante-une-revolution-en-marche-avec-les-citoyens/ pour lequel, comme le dit Bernard « l’État détient les moyens de mettre en place une e-santé publique performante qui soit un véritable progrès, pratiquement indéfini » .

Encore une de ces lachetés qutidiennes auxquelles personnes n’échappe sauf que, dans le cas des dirigeants, ce sont de grandes lachetés, « à l’insu de leur plein gré » d’ailleurs le plus souvent .Tous les domaines sont concernés d’aileurs à commencer par celui de la grande distribution http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/07/22/31003-20150722ARTFIG00120-perico-legasse-la-grande-distribution-est-devenue-un-fleau-national.php
Décidément la lecture et maintenant l’écoute de « Matin brun » s’impose pour que, à minima, nous prenions conscience de toutes ces dérives !! https://www.youtube.com/watch?v=JP_D0l9p_zA

24 07 2015
websdugevaudan

Très Haut Débit : La Lozère, l’Aveyron et le Lot se retrouvent à Mende

http://lozere.fr/actualites/1437674805-tres-haut-debit-la-lozere-laveyron-et-le-lot-se-retrouvent-mende.html
3 départements de la (future)mème région qui décident de s’associer pour travailler ensemble c’est un bon point pour l’initiateur de ce rapprochement. Mais ce n’est qu’un début car les routes numériques sont toujours aussi glissantes dans nos campagnes ! https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/11/25/tres-haut-debit-attention-feuille-de-route-glissante/ et souvent verglacees https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/12/01/tres-haut-debit-routesverglaceeen-montagne/;-)

27 07 2015
Bernard GARRIGUES

Ben, sans lire entre les lignes le rapport du Conseil National du Numérique, il me semble que (1) le Jules FERRY de cette nouvelle école de la République n’existe pas ; (2) les Jours Heureux : c’était le nom du manifeste du Conseil National de la Résistance fixant les principes généraux du contrat social national après la guerre, les Jours Heureux du Numérique n’ont pu émerger du rapport à Axelle LEMAIRE. C’est assez triste un pays incapable de prendre conscience et mettre en valeur ses atouts ; et où l’unique rêves des politiques est d’entrer dans le décile supérieur de revenu, voire le centile supérieur pour les élus de la Représentation Nationale.

28 07 2015
31 07 2015
Bernard GARRIGUES

Je vous offre à savourer les 22 premières propositions du rapport Akim OURAL, maire adjoint de Lille, au Gouvernement :

01/ Susciter le « réflexe numérique » dans chaque collectivité.
02/ Développer une culture de l’analyse de la valeur dans les collectivités et administrations.
03/ Développer les évaluations ex-ante.
04/ Nommer dans chaque exécutif local un élu en charge du numérique et de l’intégration du numérique aux autres politiques territoriales.
05/ Nommer dans chaque commune de taille supérieure à 20 000 habitants, dans chaque intercommunalité, chaque département, chaque région, un coordinateur en charge du numérique et de l’intégration du numérique aux autres politiques.
06/ Affirmer le principe de subsidiarité selon lequel les collectivités peuvent intégrer le numérique à leurs compétences régaliennes.
07/ Encourager le parrainage de collectivités de taille plus petite par des collectivités plus importantes qui disposent d’une ingénierie territoriale, de savoir-faire.
08/ Instaurer des feuilles de route stratégiques par chaque territoire …
09/ Conforter le couple Etat-Région comme élément central dans la dynamique du contrat de plan Etat-Région et des programmes opérationnels sur les Fonds Structurels.
10/ Articuler l’action des collectivités avec l’agence nationale du numérique.
11/ A la logique d’Etat-Plateforme doit venir s’ajouter une logique « Territorial Plateforme».
12/ Accompagner la mutualisation et la capitalisation en terme d’ingénierie.
13/ Définir un cadre commun d’urbanisation des systèmes d’information partagé entre l’Etat et les collectivités territoriales.
14/ Construire une vision urbanisée des services publics numériques.
15/ Promouvoir à l’échelon territorial pertinent la mise en oeuvre de services publics numériques en mode cloud.
16/ Faire en sorte que les services et applications proposées comprennent des boutiques d’applications thématiques utilisables par chaque collectivité.
17/ Faire en sorte que les dynamiques en cours en termes de mutualisation dans les territoires permettent l’industrialisation des services public.
18/ Faire des chargés de mission numérique des SGAR des référents territoriaux.
19/ Mettre en place un observatoire, référentiel unique en termes de capitalisation des expériences.
21/ Mettre en place 3 ou 4 POC (preuve de concept) relatifs aux données territoriales.
22/ Poursuivre l’action de libération des données.

31 07 2015
Bernard GARRIGUES

22 recommandations sur 50.

31 07 2015
Bernard GARRIGUES

Voici les autres recommandations (il y a une erreur de numérotation) :

22/ Rendre obligatoire la publication des données sur Etalab.
23/ Définir, pour ce faire, un cadre de référence national co-construit.
24/ S’appuyer sur l’étude de valorisation des données urbaines de la Caisse des Dépôts.
25/ Etudier la faisabilité juridique de la mise à disposition des données des collectivités par les délégataires.
26/ Développer et renforcer à l’échelle des bassins de vie ou à l’échelle régionale des systèmes d’information partagés.
27/ Etudier l’intérêt de la formation et du recrutement de data scientists.
28/ Objectiver la démarche du « tout libérer » dans une logique de service rendu.
29/ Faire émerger des administrateurs territoriaux des données.
30/ Renforcer la mission Etalab (Recommandation #30).
31/ Articuler l’action d’Etalab et de l’agence nationale sur le numérique.
32/ Le rôle de la CNIL doit être renforcé.
33/ L’initiative France Connect portée par le SGMAP et la DISIC mérite d’être promue.
34/ Organiser une responsabilité publique sur la gestion des identités.
35/ Faire en sorte que chaque structure instaure un comité d’éthique et de pilotage.
36/ Favoriser le développement de lieux ouverts et décloisonnés, véritables fabriques territoriales du futur.
37/ Créer des accélérateurs de projets publics à titre expérimental.
38/ Diffuser et généraliser les méthodes participatives et contributives d’innovation ouverte.
39/ Co-créer les lieux d’innovation ouverte avec les acteurs eux-mêmes.
40/ Favoriser la coproduction de services entre les acteurs publics et privés.
41/ Soutenir le développement des partenariats d’innovation entre l’ensemble des acteurs du territoire.
42/ Explorer les conditions et les modalités d’une évolution réglementaire.
43/ Encourager l’innovation par les start-ups, les TPE et les PME par des mesures de soutien fiscal adaptées.
44/ Développer le crowdsourcing sur les projets publics sur les territoires.
45/ Renforcer la médiation.
46/ La formation ne doit plus être limitée à une approche purement technologique du numérique, ni même au numérique, mais doit reposer sur une vision plus socio-économique, politique et sociétale du numérique.
47/ Une lecture critique du numérique dans son apport aux organisations et aux sociétés, plus socio-politique, plus sociologique, plus anthropologique.
48/ Les contenus de formation doivent porter sur …
49/ Les organismes de formation privés peuvent aussi jouer un rôle complémentaire sur des formations plus pointues ou de découverte.
50/ Encourager la création de chaires associant collectivités, associations d’élus et entreprises sur des thèmes spécifiques.

Je suppose que cela vous laisse pantois ….

2 08 2015
Bernard GARRIGUES

Je vous communique les recommandations du CNNum en date du 28 novembre 2013. Le rapport AMBITIONS NUMÉRIQUES du 18 juin 2015 paraît beaucoup plus complexe :

CONSEIL NATIONAL DU NUMERIQUE
CITOYEN D’UNE SOCIÉTÉ NUMÉRIQUE
28 novembre 2013
RECOMMANDATIONS
1/ L’accès, droit fondamental, doit désormais devenir un droit effectif qui couvre la connexion et l’accès aux services essentiels.
2/ La littératie* numérique pour tous est désormais une condition de l’inclusion.
3/ Le numérique tend à distribuer plus largement le « pouvoir d’agir ». Les stratégies d’inclusion doivent s’appuyer sur cette caractéristique.
4/ Dans une société où les besoins d’accompagnement et de proximité se renouvellent sans cesse, nous devons installer des médiations durables qui s’appuient sur le numérique.
5/ La politique pour l’emploi doit prendre en compte les spécificités des compétences, des besoins et des filières du numérique.
6/ Nous ne passerons pas du simple traitement de la fracture numérique à la construction de l’ascenseur social numérique sans une sensibilisation et une formation des décideurs.
7/ Nous avons besoin de nouveaux indicateurs adaptés à l’état actuel des sociétés numériques et aux nouveaux objectifs d’e‐inclusion.

*La littératie désigne “l’aptitude à comprendre et à utiliser le numérique
dans la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité en vue
d’atteindre des buts personnels et d’étendre ses compétences et capacités”
(Source : OCDE).

7 08 2015
Pierre Ygrié

ATTENTION MAINTENANCE FIBRE !
J’ai trouvé les échanges ci-dessous tellement intéressants que je me suis autorisé à les poster ici en espérant que les « échangistes » ne m’en voudront pas😉
ge

Marc Duchesne L’ARCEP n’oblige pas à la bascule vers la Fibre, ni ne force à l’extinction du Cuivre.
Les nombreux projets de RIPs soutenus par le FSN sont là pour le prouver : Plus de 50% des Résidentiels seront encore connectés à l’Internet via un accès Cuivre xDSL en 2020 – voire 2030 (Bretagne…).
J’aime · Répondre · 2 · 13 h

Jean Michel Billaut oui mais elle devrait obliger à la bascule…
J’aime · 12 h
Voir plus de réponses

Marc Duchesne La société autrichienne Kabel-X propose depuis des années une solution de recyclage des câbles Cuivre : L’âme est retirée pour être effectivement recyclée, l’enveloppe (les gaines métalliques et plastique) étant laissée en place pour servir de fourreau pour du micro-tubage.
Je te fiche mon billet que personne n’en a jamais vu ici en France (à part… Orange).
J’aime · Répondre · 1 · 13 h

Jean Michel Billaut c’est probable… perso je ne connaissais pas.. merci pour l’info http://www.kabelx.co.uk/

Home
KABELX.CO.UK
J’aime · 12 h

Hubert Descans L’inconvénient, c’est que le cuivre est déjà posé, et n’a d’ailleurs, en général, pas été financé par les impôts. Du coup, il est difficile de valoriser la dépose du cuivre pour contribuer à financer la pose de la fibre.
J’aime · Répondre · 12 h

Jean Michel Billaut je ne vois pas pourquoi… le cuivre a été mis en place par une administration à l’épque (la DGT) financé par des obiligations.. le tout est de savoir à qui appartient ce cuivre.. vous connaissez le sarkogang ? http://billaut.typepad.com/…/on-a-vol%C3%A9-le-r%C3…

On a volé le réseau téléphonique de Villiers le Mahieu !
Vendredi 3 juin 2011 – De nos correspondants à Villiers…
BILLAUT.TYPEPAD.COM
J’aime · Répondre · 12 h

Michael Vergoz a répondu · 1 réponse

Hubert Descans le réseau de cuivre (la boucle locale) appartient à France Télécom (Orange). Il a été financé par les redevances de communications (et non pas par les impôts).
La baisse des cours du cuivre depuis 2 ou 3 ans a un peu (un peu seulement) fait baisser la pression sur le vol de câbles.
J’aime · Répondre · 1 · 12 h

Jean Michel Billaut je ne crois pas.. mais par des obligations..
J’aime · 11 h

Marie-hélène Bru-dure C’est très precesiment ce que Jacques Dure (à l’époque DG de Niverlan) avait dit à Orange lors des débats à Ruralitic en 2011. Lors du Manifeste des 7.
J’aime · Répondre · 1 · 11 h

Marie-hélène Bru-dure Le cuivre a été financé par les Français et le réseau a été donné à FT en 1996. Nous n’en finissons pas de payer ce réseau et ses équipements (NRA, NRA-ZO, and co). Cherchez itou d’où est arrivé le Plan THD de 2010 et vous comprendrez pourquoi la FO tarde à être déployée. Ce plan a fichu par terre le business plan des RIP entre autre.
J’aime · Répondre · 2 · 11 h

Paul Chavand Quand, grâce à certains collègues perspicaces, j’ai évoqué sérieusement cette ressource incroyable du cuivre à un colloque à Nice en 2004, avant même la hausse vertigineuse des matières premières, la salle a explosé de rire en me prenant, comme d’hab, …Voir plus
J’aime · Répondre · 2 · 11 h

Jean Michel Billaut hé oui chez monsieur Paul… mais on fait du pinard et on a des énarques.. je me suis aussi fait rembarrer sur ce theme.. par des zigotos qui tournent en rond…
J’aime · 1 · 10 h

Marie-hélène Bru-dure Une partie de nos abonnements telephoniques des années 70 aux années 90 ont bien servi à cela itou.
J’aime · Répondre · 11 h

Marie-hélène Bru-dure Oui Paul Chavand !! Pourquoi personne n’a jamais voulu entendre ce discours. Faut pas se plaindre aujourd’hui de notre retard. Notre pays est très accroché aux près-carrés et on en crève.
J’aime · Répondre · 10 h

Jean Michel Billaut ben mettez vous à leur place…
J’aime · 10 h

Pierre Naudin Bonne idée recycler !!!!
J’aime · Répondre · 10 h

Marie-hélène Bru-dure Je me souviens de notre échange lors de Ruralitic et de l’appel des 7, Jean-Michel. M Janet était derrière vous et il était furax.
J’aime · Répondre · 10 h

Jean Michel Billaut j’avais le don de le rendre furax ce brave homme…
J’aime · 1 · 10 h

Marie-hélène Bru-dure Bref ça revient à dire que cela aurait été impossible de construire le réseau électrique parce que les becs à gaz étaient déjà déployés. …
J’aime · Répondre · 1 · 10 h

Jean Michel Billaut excellente réflexion.. attendons les réflexions de notre cher Hubert quiestpourcequiestcontreetcontrecequiestpour…
J’aime · 1 · 10 h
Voir plus de réponses

Marc Duchesne Jean Michel Paul ATTENTION toutefois à ne pas précipiter l’extinction du Cuivre, pour la bonne et simple raison que si nous basculons sur la Fibre à la Maison, alors nous devons IMPERATIVEMENT avoir la garantie d’un rétablissement TRES RAPIDE en cas de coupure de ligne. Car n’oubliez pas qu’on nous promet des tas de services « innovants » sur cette Fibre, dont la e-Santé chère à notre Jean-Mimi national & interplanétaire. Or, que se passera-t-il quand la fibre qui alimente ma Grand-Mère de Lozère (@Pierre Ygrié) sera coupée suite à une tempête ou un putain de camion qui aura arraché la ligne aérienne ? Hop, plus de services. La Télé, elle s’en fout un peu. Mais son monitoring e-Santé ? Sa fenêtre vidéo permanente avec sa fille installée à San Francisco ? En Lozère, va t’en trouver un mainteneur Fibre à moins de 2 heures de route… Depuis 2008 et mon fabuleux séjour à la CDA-Pau Pyrénées sur Pau Broadband, je tire la sonnette d’alarme – Avec Jp Jambes nous avions prévu de travailler sur ce sujet dès 2009, hélas les choses ont tourné différemment. Aujourd’hui en 2015, je veux bien que ces services publics universels et cette e-Santé sur FTTH relèvent encore de l’utopie, je sais que en Lozère comme ailleurs dans la France profonde (Rural = 80% du territoire…) le Régulateur a décidé de desservir ma Grand-Mère et nous autres avec une seule fibre, passive, donc réservée aux pseudos-FAIs appelés Opérateurs Commerciaux qui nous vendront du TriplePlay-PointFinal, donc adieu les services publics et la e-Santé… Mais, sait-on jamais, quelqu’un pourrait parvenir à trouver LA Solution qui permette à ma Grand-Mère de Lozère d’avoir sur sa fibre ET le TriplePlay d’Orange ET la e-Santé du Crédit Agricole ET etc. Alors se posera le problème de la maintenance corrective du FTTH en zone rurale. Problème CRUCIAL. Autant y travailler dès maintenant. A votre disposition : Je n’ai pas d’argent (j’ai des dettes), mais j’ai plein d’idées – et un peu d’expérience aussi..

10 08 2015
Bernard GARRIGUES

Ce n’est pas un pré carré, mais une accumulation de foutaises depuis 1989 : débat totalement vérolé entre « sachants techniques » et politiques au détriment de l’intérêt public. Bien sûr, en France, le vent est devenu vraiment contraire lorsque lorsque le réseau P&T a été remis aux petits copains de promotion et que nous avons basculé dans une économie de type féodal. Il m’étonnerait que quelqu’un soit capable de démontrer qu’en 1990, il n’était pas possible, avec le réseau cuivre existant, de faire accéder TOUS les abonnés au fixe à un débit gratuit symétrique de l’ordre de 4 Méga/s : la voix payait largement le réseau. Or 4 Méga/s est un débit largement suffisant afin d’amorcer la nouvelle économie de la connaissance qu’internet permettait de mettre en œuvre, à condition de ne pas le polluer avec de la télé et de la pub. Le coût du réseau GISCARD avait été déjà mutualisé entre abonnés à un coût correspondant à quelque chose comme 650 € 2015 par prise (de quoi fibrer jusqu’à la mémé du Cantal). Que l’État ait fabriqué du papier afin de payer le réseau n’empêcher pas que ce soit les abonnés qui l’aient payé (et au delà) en payant leur prise.

23 08 2015
Pierre Ygrié

Internet pour tous…des profits pour chacun ? http://la-chronique-agora.com/internet-profits/

24 08 2015
Pierre Ygrié

Lozère : Tentative d’évaluation des plans FTTH d’ici 2020

Nombre de foyers : 34100
RIP Lozère13 597 lignes FttH http://www.francethd.fr/suivi-du-plan/la-carte-des-projets.html
Pré-accord de financement de l’Etat obtenuportée par Conseil général de la Lozèrewww.lozere.fr
13 597 lignes FttH2 410 lignes ADSL modernisées
plus Mende préempté par Orange 5500 à Mende plus environs : évaluation à 7000
Total prévisions FTTH : 14+7 = 21000
Quid des 13000 restants ?

16 09 2015
Construisons ensemble la république numérique ! | Les webs du Gévaudan

[…] rouge des départements en terme de population (le stade de France serait trop grand pour elle!) l’autorise à OSER déposer des projets ambitieux tant au niveau des infrastructures ( hypothèse haute des études préalables réalisées par […]

16 09 2015
Lozère numérique : de nouvelles opportunités | Les webs du Gévaudan

[…] « de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace » écrivions nous quelques jours avant le 14 juillet 2014. Cette suggestions est toujours d’actualité . La Lozère n’a pas suffisamment profité de sa position symbolique de « lanterne rouge » des départements en termes de population, leitmotif de notre combat. J’emplOyais cet « argument » déjà en 2006  .Depuis je ne cesse de le répéter, y compris dans un papier récent intitulé « la lanterne rouge sur le podium » […]

16 10 2015
Loi numérique : Tous sur le pont ! | Les webs du Gévaudan

[…] 40 ans de Paris … et qui ne cesse de « médiatiser » la plate forme citoyenne dans la « lanterne rouge » des départements français  pour mettre l’accent sur la problématique de la couverture […]

19 10 2015
Loi numérique : la Lozère s’est bien battue. Attendons la suite ! | Les webs du Gévaudan

[…] juillet : Numérique : La « lanterne rouge » sur le podium […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :