Le réseau cuivre est(presque…)mort ! Vive la fibre !

18 02 2016

Il y a 3 ans nous annoncions, (avec un peu d’avance!) l’extinction du réseau cuivre . Dans un article intitulé « La fin d’un tabou …et le retour de la confiance ? » nous précisions toutefois « Une annonce courageuse qui doit maintenant être  précisée et officialisée »

Avec un communiqué récent de l’Arcep on peut considérer que l’affaire est entendue et qu’il faudra donc ( ? ) remplacer le cuivre par la fibre;

Mème si dans ce communiqué il n’est question que de « la téléphonie classique, pas l’accès Internet en ADSL ou VDSL, qui prend justement le relais pour les communications téléphoniques fixes sur le réseau cuivre » (pour l’instant !) il est dit que le réseau cuivre est de plus en plus difficile à maintenir et qu’il « doit complètement s’éteindre dans les prochaines années, par plaques. Cette extinction progressive passe par le statut de « zone fibrée »

On pourrait dés lors en conclure que, progressivement, on mettra de la fibre partout où il y a du cuivre ? Les Webs du Gévaudan militent pour cette « évidence » depuis 15 ans mais çà na suffira pas !

1-Mettre de la fibre partout où il y a du cuivre n’est pas possible dans le cadre actuel de la réglementation catuelle

Nous avons expliqué pourquoi à maintes reprises et plus particulièrement dans les derniers articles « villes lumineuse et campagnes obscures » , mais aussi dans des papiers plus anciens comme « routes glissantes » en montagne, voire « verglacées »!

Nous résumerons en une phrase : les opérateurs ne fibrant que les zones « rentables » et les collectivités locales ce que leurs moyens leur permettent de faire la fibre n’atteindra jamais tous les villages ou hameaux . Les oubliés de la fibre dont il était question dans un article de janvier 2010 seront très nombreux 10 ans plus tard ( plus de 150 communes pour le seul département de la Lozère)

2-Mettre de la fibre partout est pourtant indispensable !

Là encore nous avons insisté maintes et maintes fois sur l’opportunité historique que représentait le numérique pour un aménagement équilibré du territoire, pour permettre aux citadins en mal de campagne de choisir le coin de France où ils souhaiteraient vivre , pour des campagnes « intelligentes » , sur l’importance de commencer par les campagnes pour fibrer la France 

Par manque de « vision » ce n’est pas cette option qui a éré retenue. Nous avons récemment « pointé » cette faute originelle en titrant « l’erreur est toujours initiale » 

Nous avons écrit maintes et maintes fois qu’avec l’afaiblissement, voire la disparition dans les campagnes, des services publics « physiques », les services publics électroniques restaient la seule chance de maintenir un minimum d’égalité citoyenne entre ruraux et urbains  , que ces services électroniques devaient être particulièrement performants. Pour ne prendre que l’exemple de la santé, l’ACCES équitable à la SANTE de demain passe par des échanges électroniques SYMETRIQUES ,INSTANTANEES et SECURISEES
Quel autre support que la fibre optique présente ces 3 (indispensables) critères ?
Les ruraux sont des citoyens comme les autres. Plus éloignés des services publics que les citadins ils ont besoin plus que d’autres d’un accès non discriminatoire aux deux réseaux de demain : le fixe et le mobile . Pas question, au prétexte que ça coûte cher (par rapport à quoi?) de les priver du fixe qui, lui, a un autre avantage : il ne présente aucun risque pour la santé (sujet sensible!) …
Dans le domaine de la SANTE, domaine particulièrement sensible en zone rurale, la e-santé est appelée à jouer un rôle déterminant. D’une étude récente, très documentée , sur la e-santé,
… il ressort, entre autres, que « le maintien à domicile des personnes âgées préoccupe les Français. 85% des personnes âgées et des aidants interrogés sont favorables aux services et technologies qui favorisent le maintien à domicile des seniors. » , ce que nous écrivions dans un papier d’aout 2013 « Télésanté espoir du monde rural » et un autre de mars 2014 « e-santé, une révolution en marche avec les citoyens »

3- La loi numérique en cours de débat au parlement ne prévoit pas cette égalité territoriale !

Aux Webs du Gévaudan nous nous sommes pourtant mobilisés sur le sujet ! Dés le 29 septembre nous proposions un droit à la fibre , le 4 octobre nous appelions à une participation citoyenne avec une première « relance » le 9 octobre.  Le 19 octobre, lendemain de la clôture de la consultation citoyenne, sous le titre « Loi numérique: la Lozère s’est bien battue, attendons la suite » nous récapitulions nos différentes propositions argumentées et fortement commentées ! Puis, avec la nouvelle année, une lettre aux députés le 1er janvier suivie le 25 janvier par le constat que la couverture numérique était le parent pauvre de la loi numérique , le 27 janvier par un « appel » aux sénateurs  et le constat, le 11 février, que si un droit à la fibre n’était pas acté, d’une façon ou d’une autre, par un amendement à la loi en cours de discussion , nous allions vers une république numérique à deux vitesses , en contradiction avec le principe d’égalité citoyenne !

4-Comment formuler dans la loi un (indispensable) droit à la fibre ?

Peut-etre n’est-il pas possible juridiquement , d’instituer, dans une loi, un droit à une technologie pour acter une égalité citoynne dans l’accès à la fibre ?

Un tel droit relève peut-etre d’une notion juridique complexe ? Si c’est le cas envisager un droit à un service universel ? Mais quel service ? La caractéristique d’un tel service public doit etre de GARANTIR le MEME NIVEAU de SERVICE à chaque citoyen et, ce faisant, permettre à chacun d’avoir une « place numérique » identique quelle que soit sa « place physique » sur le territoire. De ce droit découlerait l’assurance d’un raccordement aux deux réseaux de communication électroniques , un réseau fixe et un réseau mobile, réseaux suffisamment dimensionnés pour supporter les USAGES de demain que personne, avec l’ouverture des données, ne peut prévoir aujourd’hui. Chaque citoyen disposerait alors d’un « compteur d’énergie numérique« , libre à lui de faire évoluer son abonnement en fonction de ses besoins. En 2000, lors d’une des premières manifestations des Webs du Gévaudan à Marvejols, Xavier Dalloz  ouvrait la conférence par « on n’a encore rien vu » ! Deux ans plus tard, en 2002, André Marcon  ajoutait « notre principal risque aujourd’hui ,c’est de sous évaluer nos besoins de demain » une phrase vieille de 14 ans mais plus que jamais d’actualité ! La « république numérique » c’est un immeuble dont les fondations (infrastructures ) doivent supporter un nombre d’étages (usages) qu’il est impossible de prévoir !!!. Dés 2009 nous écrivions « Les mêmes infrastructures partout pour les mêmes services partout »  »  Sept ans plus tard (une éternité dans le monde de l’internet!) nous réaffirmons ce qui , dés le départ, aurait du être une « évidence »dans une république digne de ce nom …. évidence qui n’avait pas échappé à nos anciens lorsqu’ils avaient décidé de construire en un temps record un réseau de cuivre jusque dans le plus petit hameau de Lozère… et d’ailleurs 😉

Auxillac le 18 février 2016

Pierre Ygrié

Publicités

Actions

Information

51 responses

18 02 2016
websdugevaudan

« Ce que le consommateur attend, ce sont des réseaux qui véhiculent tous les contenus et des contenus accessibles sur tous les réseaux. C’est ce principe, au cœur de l’esprit coopératif et décentralisé d’Internet, qui a fait son immense succès » 
Ce n’est pas moi qui le dis mais Sébastien Soriano Président de l’ARCEP, dans une interview que je laisse le soin aux spécialites (Bernard ?) de décortiquer s’ils le veulent bien 😉 http://www.arcep.fr/fileadmin/reprise/communiques/communiques/2016/concurrences_1-2016_interview_sebastien_soriano.pdf

18 02 2016
websdugevaudan

LA FIN du CUIVRE !Il y a un an le rapport Chamsaur http://www.silicon.fr/fibre-optique-le-rapport-champsaur-preconise-lextinction-du-cuivre-par-zones-109002.html préconisait l’extinction des réseaux téléphonique en cuivre au profit de la fibre optique
Un an plus tard les choses s’offialisent … et doivent inciter les citoyens ruraux, à l’occasion de la loi num&rique, à faire entendre leur voix !
Ci-dessous quelques éléments complémentaires
————————————————————————–
Ja fin du réseau cuivre se profile pour 2022
http://www.ariase.com/fr/news/extinction-reseau-cuivre-2022-fibre-article-3664.html
Fin du cuivre : Orange amorce la transition vers la fibre, après 150 ans d’histoire

http://www.clubic.com/telephone-portable/actualite-736207-orange-fin-cuivre-transition-fibre.html
La fin du vieux téléphone fixe prévue en 2022
http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2015/02/20/32001-20150220ARTFIG00006-la-fin-du-vieux-telephone-fixe-prevue-en-2022.php
et d’autres à venir certainement …

19 02 2016
websdugevaudan

Attention (double) danger !
1-danger de voir les opérateurs nationaux déserter les réseaux « fibre optique » publics et ce faisant « entraver » la concurrence sur les services dont les clients ont impérativement besoin pour entrer à égalité de traitement dans la « république numérique » !
2-danger, pour l’hyper ruralité du non remplacement du réseau fixe par un réseau de fibre optique, pourtant necessaire, en complément des réseaux mobiles, pour GARANTIR le MEME NIVEAU de SERVICE à chaque citoyen

Je viens de poster ce commentaire sur le site « Nos députés.fr » ( https://www.nosdeputes.fr/14/question/QE/92926 ) pour soutenir une initiative du député Hervé Féron s’insurgeant contre les discriminations dont sont « victimes » les réseaux d’initiative publique financés par les collectivités locales

« 3 opérateurs gagnants, 85% du territoire perdant ?
http://www.avicca.org/actualite/3-operateurs-gagnants-85-du-territoire-perdant Ce communiqué de l’Avicca , repris par des médias spécialisés http://www.nextinpact.com/news/98590-les-collectivites-sinquietent-rachat-bouygues-telecom-par-orange.htm?utm_source=NXi_News_letter&utm_medium=top_2&utm_campaign=nextinpact confirme la necessité de légiférer sur ce sujet sensible et, au delà, plus globalement, sur un droit universel pour chaque citoyen d’accéder de façon non discriminatoire aux deux réseaux ( fixe et mobile) GARANTIR le MEME NIVEAU de SERVICE à chaque citoyen https://websdugevaudan.wordpress.com/

.AUX ACTES CITOYENS !
http://www.clubdesvigilants.com/archives/2016/02/democratie-les-promesses-du-numerique/

19 02 2016
websdugevaudan

Projet de Loi numérique : augmentation drastique des pouvoirs de sanction de la CNIL
http://www.marketing-professionnel.fr/tribune-libre/projet-loi-numerique-lemaire-augmentation-pouvoirs-sanctions-cnil-201602.html
Cette loi comporte des avancées certaines dans certains domaines mais pas, jusqu’ici, dans celui de la couverure numérique
https://websdugevaudan.wordpress.com/ 😉

19 02 2016
websdugevaudan
19 02 2016
Bernard GARRIGUES

La fibre partout n’est ni indispensable ni souhaitable pour plusieurs raisons : (1) la technique FO est plus fragile que la technique cuivre, surtout en ce qui concerne la sureté des relations vitales ; (2) le cuivre est plus robuste et peut fonctionner en cas de panne de courant ; (3) vouloir supprimer le cuivre, c’est un peu comme si tu voulais supprimer le cerveau primitif de l’homme : si vous connaissez un seul organisme vivant qui s’est développé en supprimant des organes, faites-le savoir ; (4) l’e-santé est un serpent de mer assez mythique : il n’y a rien à gagner sur la santé publique et peu sur la santé individuelle d’une manière assez hasardeuse. Le vrai progrès en santé publique serait la collecte des données de santé de la population par territoire, mais cela aucun territoire ne veut le faire parce que cela ne rapporte pas de pognon. (5) la fibre n’est pas solution des problèmes que posent en théorie des graphes le réseau internet en général et le web en particulier ; ces problèmes sont liés à la puissance du réseau et à sa densité. (6) Un câble qui mixerait les avantages de la fibre et du cuivre serait plus nettement favorable au territoires ruraux en garantissant la non rupture des communications.

20 02 2016
websdugevaudan

@Bernard

1- ne pas vouloir la fibre dans les campagnes revient à abandonner l’espoir d’avoir un réseau fixe?en faisant de nous des sous citoyens? Soyone réalistes : Orange va abandonner officiellement son réseau cuivre, trop cher à entretenir . Tu me diras que dans certains territoires ce processus d’ »abandon » est entamé depuis longtemps !!! http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/complement-d-enquete/video-telephone-internet-la-fracture-ouverte_879227.htmlC'est un fait, que nous le voulions ou non ! Il ne reste plus qu’à tirer les conclusions de cette EXTINCTION inévitable du CUIVRE , donc demander la fibre partout

2- quant à la e-santé ,avancée ou gadget ? http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/revolutions-medicales/2016/01/19/la-e-sante-avancee-ou-gadget-posez-vos-questions-au-pr-guy-vallancien-et-au-dr-laurent-alexandre_790641
Informons nous sur ce qui se prépare à l’insu de notre plein gré, en écoutant Laurent Alexandre par exemple https://www.youtube.com/watch?v=VII_SEEt_Cg
et, en « complément indispensable» le débat entre Laurent Alexandre et Jacques Testart
http://www.wedemain.fr/VIDEO-Laurent-Alexandre-vs-Jacques-Testart-Peut-on-augmenter-l-homme-a-l-infini_a1669.html

@suivre ces deux sujets de (très) près 😉

20 02 2016
websdugevaudan

USAGES et/ou INFRASTRUCTURES ?
On oppose parfois « usages » et « infrastructures » …Faux débat puisque ce sont les
infrastructures (fondations) qui suppoertent les usages (étages) et que ces fondations doivent etre très solides car le nombre d’ « etages » ( je veux dire « usages » ) est totalement inconnu , Il est d’ores et déjà explosif, il le sera encore plus demain ….et pas seulement chez nous !! http://www.servicesmobiles.fr/8-evolutions-dusages-de-consommations-en-afrique-30910/
Celà étant , dans la loi numérique, on va enfin (et on a raison) parler des usages http://numericuss.com/2016/02/19/comment-transformer-le-volets-usages-et-services-du-projet-de-loi-republique-numerique-en-veritables-ressources-territoriales/… mais encore trop peu des infrastructures … qui ne posent aucun problème en ville … c’est à dire, en « provoquant » un peu par ceux qui font la loi 😉

20 02 2016
Bernard GARRIGUES

Les questions sont : (1) l’égalité des citoyens de la loi ; (2) un débit symétrique nécessaire pour faire de l’économie de la connaissance dans le moindre hameau de Lozère ; pas de poser la croyance que la fibre est la seule technique qui permette que les ruraux soient égaux aux urbains.

Pour l’e-santé, le constat est (1) que la médecine influe de 10% sur la santé publique ; (2) l’hygiène 30% ; (3) la nourriture 60%. L’e-santé est susceptible d’améliorer aléatoirement la santé individuelle en apportant un revenu à la médecine ; il est certain que si google trouve un moyen d’encaisser la plus-value de la médecine, le prochain médecin généraliste du monde sera google.

Faire de la politique, c’est (souvent) choisir son camp ; je ne suis pas du camps des industriel du net ; je ne suis pas du camps de ceux qui veulent faire du pognon avec la santé : ce sont les mêmes qui toxifient la nourriture et ont mis en place un système d’alimentation en eau non potable et déconseillé aux enfants en bas âge et aux vieillards.

20 02 2016
Bernard GARRIGUES

Le débat usages/infrastructure consiste à poser la question : parmi tout le champ que permet internet, quels sont les usages humains que nous choisissons et pour lesquels nous mandatons l’État afin qu’il mettent les infrastructures publiques en place ? (sachant, par exemple, que la TV par internet interdira que le réseau soit utilisé pour bâtir une économie de la connaissance). Débat pas nouveau, mais étouffé par ceux qui travaillent depuis la création du standard IP à pomper du pognon avec internet au détriment de l’intérêt public. Je fais partie des gens qui crois que seuls les usages d’internet justifient les investissements publics ; donc que les infrastructure doivent être mesurées à l’aune des usages d’intérêt public ; mais je fais aussi partie des gens qui ont diffusé cette vision depuis presque les origines du réseau. Pas la peine de construire une salle des fêtes lorsqu’il n’existe plus personne pour faire la fête … analogie frappante pour ceux qui habitent une petite commune de Lozère.

20 02 2016
websdugevaudan

Pour en revenir au débat « fibre/cuivre »c’est à dire aux « fondations » qui supporteront les usages de demain (si toutefois nous voulons toujours un réseau fixe, plus puissant que tous les réseaux mobiles et qui ne posera pas, lui, des problèmes de santé environnementale!) rappelons nous cette déclaration du président de France télécom en 2008 !! « la capacité de transport du fil de cuivre est limitée, alors que celle de la fibre optique est presque infinie. En remplaçant l’un par l’autre, on donne une valeur beaucoup plus grande aux réseau, c’est-à-dire aux clients, puisque leur valeur dépend de la richesse des communications qu’ils peuvent avoir avec les autres »

A nous, citoyens de décider quelle « richesse de communication » nous voulons ? Des distractions (jeux, télé etc… ) généralement distribués par des fournisseurs de « coca cola numérique » ou des services vitaux que j’ai l’habitude résumer, du moins pour les ruraux en un S.E.S. (Santé Education Services de proximité)et dont nous avons impérativement besoin à la campagne https://websdugevaudan.wordpress.com/2012/09/10/services-publics-tous-egaux/

Il y a ce qu’il aurait fallu faire et il y a ce qui existe . L’erreur est toujours « initiale » . C’est vrai pour les infrastructures https://websdugevaudan.wordpress.com/2015/10/29/tres-haut-debit-lerreur-est-toujours-initiale/ c’est vrai aussi pour les usages ! D’où l’absolue necessité de faire participer les citoyens à une large réflexion sur les usages, démarche que nous préconisons depuis 15 ans et que nous avons tenté , en vain, de réactiver pour l’un de ces services vitaux, la santé https://websdugevaudan.wordpress.com/2014/03/30/e-sante-une-revolution-en-marche-avec-les-citoyens/
Le débat continue et c’est ça l’essentiel ! Merci Bernard de l' »alimenter » 😉

21 02 2016
Bernard GARRIGUES

Vas-tu demander aux gangsters ce qui fait l’intérêt de leur boulot afin d’établir ta règle de vie ? Aux cartels de la drogue le mode d’emploi de leur fructueux commerce ? Pourquoi alors aller demander aux dirigeants de France télécoms, qui n’ont même pas employé a minima l’argent qui nous ont extorqué à titre de paiement du service afin de maintenir le 1er rang de la France en matière de réseau public de télécoms en 1990, qui ont utilisé le pognon des amortissements pour spéculer au lieu de maintenir en état et améliorer le réseau, ce que permettait la technique FO, pourquoi boire comme paroles d’évangile leurs déclarations insensées, inspirées par la cupidité ? Ils ont failli, toutes les élites françaises ont failli. En 1990, il suffisait (il suffit encore) de quelques aménagements techniques pour amener 4 Méga symétriques à la totalité des téléphones fixes de France et de Navarre ; le réseau pouvait être amélioré en fibrant d’abord les répartiteurs, puis les sous-répartiteurs : c’est toujours possible en jetant beaucoup d’élites. Un vrai non sens que de parler de l’infinie potentiel de la fibre de transmettre du débit lorsque l’on sait que 97% des débits potentiels sont saturés par les industriels du net alors qu’un minimum de règles suffit, à partir de la boucle finale en cuivre, de commettre cette ineptie appelé e-médecine (ou e-enseignement primaire). Les services vitaux dont tu parles ne sont pas vitaux mais pervers : ils consistent à marchandiser une médecine coca-cola, comme tu dis, afin d’étouffer la médecine relation humaine. Il est abusif de parler de services de proximité lorsqu’il s’agit d’un robot au bout du fil situé à l’île Maurice qui te parle en passant par Amsterdam, dans la banlieue de La Garde Guérin.

Là, il ne s’agit pas d’erreurs initiales, mais d’une vraie volonté petite politique de nos élites nationales de nous enfumer et d’encaisser le maximum de plus-value dans leurs poches pour le prix de la trahison de l’intérêt public. Faut pas croire que les ingénieurs télécoms soient devenus subitement cons du jour au lendemain ; même s’ils sont super-formatés, le corps doit rechigner : l’espérance de vie de hommes cadres est inférieure à celle des femmes ouvrières. Rigolo non ? Nous venons de l’apprendre.

En plus, ce n’est pas un débat que nous menons ; c’est juste le petit bac à sable que supporte encore nos chers (coûteux) dirigeants : il y a bien longtemps que les copines et copains qui diffusaient leur intelligence et leurs savoirs en inventant des solutions et des usages se sont retirés de la discussion.

21 02 2016
websdugevaudan

Que nos élites aient manqué de vision , Bernard, n’est pas une nouvelle inédite ! Si ce n’était vrai que dans ce domaine ? Edgar Morin, pointant le degré zéro de la pensée ne les ménage pas « « à force d’oublier l’essentiel pour l’urgence on oublie l’urgence de l’essentiel »

Quant aux deux sujets en débat
1-la fibre
Le fibrage des sous répartiteurs j’en parlais en 2010 dans un papier : « du FTTH palois (Pau était alors la référence du Fiber to the home) au FTTH rural (Fiber To The Hameau) » https://websdugevaudan.wordpress.com/2010/06/04/du-ftth-fiber-to-the-home-palois-au-ftth-fiber-to-the-hameau-lozerien/
Sur ce point nous sommes donc d’accord 😉

2- la e-santé : je regrette comme toi que la e-santé soit dans le domaine marchand ( et on n’a encore rien vu ! http://www.wedemain.fr/VIDEO-Laurent-Alexandre-vs-Jacques-Testart-Peut-on-augmenter-l-homme-a-l-infini_a1669.html ) Et c’est bien pour nous sensibiliser à l’importance de la participation des citoyens que j’avais écrit le papier « e-santé une révolution en marche avec les citoyens https://websdugevaudan.wordpress.com/2014/03/30/e-sante-une-revolution-en-marche-avec-les-citoyens/

Mais, ces constats étant faits, so what ? Qu’est ce qu’on peut faire ? Soutenir les (rares) parlementaires qui tentent de se battre ! Cf un exemple : https://www.nosdeputes.fr/14/question/QE/92926
Concrètement que faire d’autre, nous citoyens ??? http://www.clubdesvigilants.com/archives/2016/02/democratie-les-promesses-du-numerique/

22 02 2016
Paul Honnorat - Montrodat

Quand Bernard dit :
… »Les services vitaux dont tu parles ne sont pas vitaux mais pervers : ils consistent à marchandiser une médecine coca-cola, comme tu dis, afin d’étouffer la médecine relation humaine »…
Je pense au séminaire sur l’e-tourisme à l’IUP de Mende mi-février, où les intervenants prévoient tout pour le touriste « branché » ou plutôt « hyper-connecté » (téléphone portable et tablette) pour le choix de son hôtel ou de son gîte, le choix de ses loisirs, des sites à visiter, du restaurant à ne pas manquer, de la randonnée à la mode, … bref un superbe dialogue avec une machine et où l’on finit par en oublier l’humain et ses capacités de communication. Seuls la rentabilité et les gains de productivité ont été présentés. Le tourisme déshumanisé me gêne, l’e-santé déshumanisée est carrément flippante !
Alors oui la réflexion sur les usages doit bien venir des usagers. Mais nous retrouverons les mêmes décalages entre villes connectées et les campagnes oubliées, nous aurons toujours une présentation des services générateurs d’envies de sorte qu’ils deviennent des besoins.
Allez les ruraux, il nous restera peut-être un peu d’essentiel !

Pour ce qui est du cuivre il suffit de randonner dans nos campagnes pour voir dans quel état de délabrement il est, ou encore de faire un tour sur le site de Michel Lebon. Ou bien il suffit d’habiter à proximité du Centre de Montrodat sur le même RNAZO pour devoir attendre que quelques usagers se déconnectent pour que la fin d’une page web ne s’affiche …

Ce n’est pas le rachat de Bouygues par Orange qui me rassure non plus.
Mais ne rêvons pas c’est sûrement plus rentable que de fibrer les campagnes !

22 02 2016
websdugevaudan

Ton ressenti de la réunion de l’IUP sur le tourisme , Paul, est révélateur d’une chose toute simple : si les usages de demain ne viennent pas de la base, (ce qui suppose une démarche de participation des citoyens par des réunions décentalisées telles que nous les proposions il y a combien déjà ? 16 ans c’est bien ça ?) ils nous sont imposés du haut dans une LOGIQUE MARCHANDE vendue commun progrès extraordinaire avec ces millions de capteurs qui nous condusent tout droit vers … le transhumanisme http://www.tedxparis.com/un-talk-tedxparis-depasse-le-million-de-vues/

Le problème c’est que, comme on n’a pas choisi la bonne démarche et qu’on ne peut pas non plus jeter par dessus bord tous ces outils dont certains pourront etre adaptés à des besoins vitaux il va falloir faire un MAXI de PEDAGOGIE avec une DEMARCHE OUVERTE mais CRITIQUE ! Dans le domaine de la santé le DEBAT entre Jacques Testart et Laurent Alexandre peut peut etre nous aider ! Ça dure 30 minutes mais ça vaut le coup.jE VOUS LE RECOMMANDE VIVEMENT 😉 http://www.wedemain.fr/VIDEO-Laurent-Alexandre-vs-Jacques-Testart-Peut-on-augmenter-l-homme-a-l-infini_a1669.html

23 02 2016
websdugevaudan

La 4G mobile pour le fixe : le retour du serpent de mer ? 

http://www.avicca.org/actualite/la-4g-mobile-pour-le-fixe-le-retour-du-serpent-de-mer

23 02 2016
websdugevaudan

Numérique : quand personne ne parle de la même chose… et c’est éreintant !
http://www.educavox.fr/accueil/debats/numerique-quand-personne-ne-parle-de-la-meme-chose-et-c-est-ereintant

23 02 2016
websdugevaudan
23 02 2016
websdugevaudan

La France a besoin de ses géants du numérique
http://entreprisesnumeriques.co/2016/02/22/1949/

23 02 2016
websdugevaudan

les « engagements » de couverture doivent être extrêmement précis et assortis de sanctions pour être respectés http://www.avicca.org/actualite/couverture-mobile-doit-mieux-faire Ah bon ? En voilà une nouvelle !!!

23 02 2016
Paul Honnorat - Montrodat

la 4G pour du fixe ????
Et on s’étonne qu’aucun bilan n’ait été tiré de l’expérimentation dans les Alpes !
En zone montagneuse on fait donc semblant de ne pas voir les problèmes du hertzien liés au relief.
Le nord du Gard a abandonné le Wimax tout comme le Cantal et l’Aveyron. Là bas ils ont compris, mais visiblement pas partout et pas tout le monde.
Va falloir réinventer le fil à couper le beurre …

23 02 2016
websdugevaudan

MENACE sur les RIP !
http://www.nextinpact.com/news/95732-fibre-optique-lutte-d-orange-contre-reseaux-dinitiative-publique-rip.htm
Dans un article de 2013, https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/11/25/tres-haut-debit-attention-feuille-de-route-glissante/ j’avais « pointé » quelques risques de la solution consciemment choisie par le gouvernement . Le gouvernement doit aujourd’hui ASSUMER cette DECISION et eviter à tout prix le GASPILLAGE d’ARGENT PUBLIC qu’entrainerait tout affaiblissement voire la disparition des RIP

SOUTIEN à un parlentaire qui se bat et qui persévère

https://www.nosdeputes.fr/14/question/QE/92926n

malgré le rejet de son amendement
http://www.estrepublicain.fr/edition-de-nancy-ville/2016/01/24/grand-nancy-fibre-optique-l-amendement-de-fero

SOUTIEN à l’association qui sensibilise les Lorrains du grand Nancy http://fibreoptiquegrandnancy.unblog.fr/

Beau symbole que de voir les Webs du Gévaudan associaton rurale (dont le nom est cité dans l’Est républicain de ce 23 février) et LICOPAFOGN ,association urbaine partager un même combat : celui de l’EGALITE des CITOYENS dans la (peut-etre?) république numérique 😉

24 02 2016
websdugevaudan
24 02 2016
websdugevaudan

Je vous recommande vivement cette interview de Jean Pierre Jambes
http://numericuss.com/2016/02/24/numerique/#comment-2595

24 02 2016
Bernard GARRIGUES

Paul,

Merci. Je vois que ce que j’analyse avec ma méthodo de scientifique patentés n’est pas incompréhensible : je reconnais avoir des préconceptions humanistes et service public qui me font détecter sur le champ la part inhumaine des discours qu’ils soient politiques, médiatique, pseudo-techniques ou administratifs. Force nous est de constater que tous les copines et copains qui alimentaient le débat sur le web par leur créativité et leurs connaissances ont tari leurs discours et leurs idées en 2012 lorsqu’il est devenu évident que les quatre fournisseurs d’accès nationaux avaient, sans ménagement, pris la direction de l’action de l’État au mieux de leur rapacité.

À partir du moment où un gouvernement de la France a pris la décision de livrer gratuitement à ses petits copains le plus beau réseau national de télécoms du monde, dont la valeur actuelle serait 33 milliards, qui ne lui appartenait pas, mais aux abonnés, il était prévisible que nous basculions dans une guerre économique entre les propriétaires des réseaux contre les citoyens.

J’approuverais le rachat par Orange de Bouygues si l’État renationalisait sur le champ tous les réseaux publics avec une amende de 10 milliard à Orange pour défaut d’entretien d’un bien public. L’opération permettrait de récupérer l’usage du backbone fibre de la SNCF, le plus long du pays, utilisé, il me semble maintenant par Numéricable, par le biais de SFR.

Faudrait peut-être que Valls utilise son énergie ombrageuse pour aller jusqu’au bout là, plutôt que contre le Code du Travail ; je suis à peu prés certain qu’il est incapable de donner une définition a minima exacte et opérationnelle du concept de compétitivité.

24 02 2016
Paul Honnorat - Montrodat

Renationaliser le réseau ? Mais bien sûr !
N’est-ce pas ce qu’a fait l’Australie ?

24 02 2016
Bernard GARRIGUES

Pas eu plus de bilan de l’opération Aumont Aubrac ou de l’A75 numérique … le loup du Gévaudan est dans la gouvernance du département, pas à Ste Lucie ou après nos douces brebis de Margeride.
J’ai été sondé aujourd’hui sur la peur : je connais bien depuis la guerre d’Algérie. j’ai répondu oui avoir eu très peur dans ma vie. Puis les questions portaient sur peur de quoi : du noir, des sorcières, tous les poncifs du genre qui me font plutôt rigoler que peur. En final, une question ouverte : de quoi avez-vous peur ? J’ai surtout peur des hommes politiques, jusqu’aux maires compris. Ce sont eux qui diffusent l’inhumanité de tous les jours ; ils sont la caricature la plus violente des élites de la nation ; l’État veut leur imposer (aux maires) un salaire minimum (égal au SMIC) pour être sûr qu’ils changent de classe sociale en étant élus et agissent plus par intérêt de classe que par intérêt public.

24 02 2016
Bernard GARRIGUES

Oui … mais TESLA n’a pas (encore ?) vraiment repris la main (j’ai passé le gros de l’hiver en Australie, dans ma famille) : les prix de l’abonnement de base est celui pratiqué par le réseau satellite, donc plus cher qu’en France et au débit consommé ; le débit de base est de 8 mégas descendant, mais avec des micro coupures assez pénibles (surtout lorsque tu regardes un film à la télé) : ambiance garantie lorsqu’il y a deux télés à la maison, plus un ordi qui mouline ; il y a des antennes, à presque tous les croisements de rue et des ponts wifi de sommet en sommet sur les axes les plus importants. N’aller pas monter une entreprise internationale dans le bush australien ; même à 100 € l’hectare.

25 02 2016
Bernard GARRIGUES

La bataille n’est plus là nous la menons : voir l’interview de Jean-Pierre JAMBES sur Numéricuss. Nous en sommes à la déstructuration du réseau local qui rende impossible le service minimum de téléphonie fixe, donc même de l’internet à bas débit : c’est le sens de l’extinction de la boucle cuivre locale que nous avons tant appelé de nos vœux … Vous prendrez note qu’Axel LEMAIRE n’a pris en compte aucune des revendications du monde rural et que Valls a plié devant les lobbies des droits de propriété potentiel sur les services internets.

25 02 2016
Bernard GARRIGUES

… n’est plus là où nous la menons …

26 02 2016
26 02 2016
26 02 2016
26 02 2016
26 02 2016
websdugevaudan
27 02 2016
websdugevaudan
1 03 2016
Bernard GARRIGUES

L’intervention de l’Europe ressemble à de l’eau de boudin ; ce qui est clair : elle est prise d’assaut par les députés de droite, voire d’extrême droite, oies du capital. J’ai l’impression qu’Axel LEMAIRE ne nous a pas tout dit.

1 03 2016
Bernard GARRIGUES

Le classement DESI me laisse pantois : que les EU puissent se classer au même niveau que la Corée du Sud (492 h/km2) et le Japon (338 h/km2) en la matière ; rappelons que les EU ont une densité, à quelque chose près, de l’ordre de la Lozère. Il y a quelque part un gros biais méthodologique dans cette indice …
Le deuxième point est le classement de la France par cet indice DESI. Quelle soit mal classée découle assez automatiquement de l’ignorance en la matière de notre classe politique ; nous pouvons dire avec quelque chance d’être juste que le gouvernement qui a livré le réseau P&T au privé gratuitement a surtout privé la France du bénéfice de l’économie de la connaissance dans laquelle nos atouts étaient immenses et notre avance pratiquement irrattrapable ; en pratique, ce faisant, nos brillants hommes politiques ont livré le pays à l’économie de la méconnaissance pour de longues décennies : la loi pour la république numérique soulève ce constat amer.

2 03 2016
websdugevaudan

Retour dans l’hexagone !
Comment concilier le rapprochement Orange – Bouygues et les objectifs d’aménagement numérique des territoires ?
http://numericuss.com/2016/03/02/comment-concilier-le-rapprochement-orange-bouygues-et-les-objectifs-damenagement-numerique-des-territoires/

3 03 2016
websdugevaudan

Nous aurons besoin de réseaux « costauds » dans les zones rurales pour supporter tous les services vitaux à inventer ENSEMBLE , citoyens, élus et professionnels . A quand un « grenelle de la santé » expérimental pour illustrer cette « évidence ? en Lozère par exemple 😉 http://www.midilibre.fr/2016/03/01/allo-docteur-ca-va-pas,1293942.php

17 03 2016
websdugevaudan

Mariage en vue entre les deux grands opérateurs français http://www.economiematin.fr/news-orange–bouygues-telecom–proches-mariage

18 03 2016
21 03 2016
21 03 2016
12 04 2016
12 04 2016
Les webs du Gévaudan

[…] Le réseau cuivre est (presque) mort.Vive la fibre ! […]

12 04 2016
Loi numérique au sénat : Les ruraux s’impatientent ! | Les webs du Gévaudan

[…] Le réseau cuivre est (presque) mort.Vive la fibre ! […]

14 04 2016
websdugevaudan

L’hyper-ruralité « dans » la future loi numérique ! Un papier de 2014 ttps://websdugevaudan.wordpress.com/2014/09/14/l-hyper-ruralite-dans-la-future-loi-numerique/
qui n’a pas pris une ride 😉

17 04 2016
21 07 2016
Couverture numérique : le combat doit continuer ! | Les webs du Gévaudan

[…] Le réseau fixe actuel (réseau cuivre) est appelé à disparaître à plus ou moins brève échéance  . Si un droit à un réseau fixe n’est pas acté dans la […]

16 09 2016
Réseau filaire : Attention danger ! | Les webs du Gévaudan

[…] mise en œuvre de cette décision courageuse? 3 ans plus tard (18 février 2016),nous ajoutions «Le réseau cuivre est (presque) mort, Vive la fibre!» . L’extinction du réseau cuivre n’est pas encore datée mais de nombreux indices ne […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :