Numérique et Ruralité : la loi de la dernière chance ?

25 03 2016

La loi numérique a été votée en première lecture en janvier par l’assemblée nationale. Elle sera en discussion au sénat en avril. A date cette loi ne prévoit pas, en dépit des innombrables « discours » sur le sujet,  une égalité territoriale dans l’accès au numérique , un comble pour une loi qui se veut être la loi de la « république numérique »

1-Vivre au pays  !

Vivre au pays de son choix ? C’est le rève de tous les français ! Et ils seraient de plus en plus nombreux à vouloir vivre à la campagne si les territoires ruraux étaient prèts à les accueillir

-Moins de stress : à Paris (j’y ai vécu près de 40 ans) où c’est « boulot /métro /dodo » ,  à la campagne « boulot /rando ou vélo /dodo »

-Plus de « vraie vie » pour ceux, de plus en plus nombreux, qui cherchent à allier activité professionnelle et qualité de vie . En 2007 (bientôt 10 ans!) , dans le papier « Notre projet pour la Lozère » j’écrivais « L’homme de demain recherchera de plus en plus un équilibre entre deux modes de « connexion » 1-une « connexion » naturelle et « transparente » (sans contraintes techniques) à la société de l’information ,source d’épanouissement personnel et de « business » professionnel 2-une « connexion » permanente à la nature dont il fait partie (on l’a un peu oublié en occident !), qu’il doit donc impérativement protéger et qui lui apportera le bien être qu’il trouve de moins en moins dans les agglomérations. L’homme de demain sera un homme « connecté » qui recherchera ,pour s’épanouir, des liens plutôt que des biens »

MAIS, pour attirer dans nos villages les « citadins en mal de campagne » il faut 2 conditions : de l’emploi et les services publics de base : la santé et l’éducation . Or on assiste à une dégradation progressive de ces deux services vitaux (désert médical, fermeture de classes… )…. l’inverse de ce qu’il faudrait faire !

-Avec l’explosion du numérique et l’abolition des distances l’implantation dans les territoires ruraux de services publics numériques performants aurait pu compenser ces handicaps. La performance de ces services étant directement liée à la qualité des infrastructures qui les véhiculent on aurait donc du, dans la démarche chaotique mais inévitable de remplacement du réseau de cuivre par un réseau optique commencer par « fibrer » les campagnes !

2-Le numérique « sang » de la ruralité moderne !

Les Webs du Gévaudan ne cessent de « marteler » que, si les deux piliers de la France de demain doivent être des métropoles compétitives ET des campagnes intelligentes le , les deux piliers de la ruralité moderne doivent être l’agriculture ET le numérique

Les témoignages de l’« intelligence » des rares campagnes équipées en très haut débit ne se comptent plus ! Je me conterai d’en citer un, de chez moi, à La Canourgue (Lozère)où deux jeunes lozériens ont fait le pari fou, il y a 15 ans, de vendre des produits du terroir sur internet . Bienmanger.com (nom de la société) emploie aujourd’hui 50 personnes !  . Mais c’est surtout pour les services publics, et singulièrement dans le secteur santé que les ruraux auront impérativement besoin d’ECHANGES SECURISES, SYMETRIQUES et INSTANTANES, qualités que seule la FIBRE OPTIQUE peut procurer. Avec l’augmentation des malades et la diminution des médecins la SANTE va inexorablement vers un changement de modèle . La conjonction de l’ouverture des données et de l’explosion des objets connectés donnera au numérique une place inédite. Dans les domaines vitaux que sont la Santé , l’Education et les Services de proximité (S.E.S ruralité!) le très haut débit deviendra demain le sang des territoires ruraux !

3-Les « difficultés » et les dérives des différents plans très haut débit

Nous ne reviendrons pas sur la longue et cahoteuse histoire de l’aménagement numérique du territoire que nous suivons à notre façon . Les lecteurs intéressés pourront se reporter, ci-dessous, aux différents articles écrits depuis la création de ce blog en 2007 ( ceux de l’ancien blog ont malencontreusement disparu!). Selon moi l’ « absurdité » de départ (la concurrence par les infrastructures) , que nous avons toujours dénoncée , a entrainé, même si elle a été « corrigée » depuis, une cascade de dérives. Nous n’avons cessé d’appeler l’attention des décideurs sur cette erreur « initiale » . En 2013 les routes étaient glissantes voire verglacées ! Elles le sont toujours aujourd’hui ! Nous pointions à l’époque les risques de confusion, de sous investissement, d’implication insuffisante des opérateurs nationaux, de balkanisation des réseaux …Le plan France très haut débit est toujours en attente de validation européenne  et l’implication des opérateurs nationaux n’est toujours pas au rendez vous ! 

4-Les espoirs déçus de la loi pour une république numérique en cours de vote

Persuadés depuis toujours du rôle « fondateur » de la loi pour espérer un aménagement équilibré du territoire nous attendions beaucoup de la loi numérique. Force est de constater que les articles 35 à 39 traitant le sujet s’inscrivent tous dans la logique du plan France très haut débit et n’apportent pas à chaque citoyen l’égalité d’accès qu’il est en droit d’attendre d’une république numérique !Une loi n’est pas faite seulement pour réduire les défaillances d’un plan dont chacun constate le coté « usine à gaz » mais pour acter de vrais droits. La façon dont ont été traités les articles du titre 3 (titre le plus important pour les ruraux, ) démontre s’il en était besoin que l’accès non discriminatoire aux réseaux n’est pas la priorité de la loi ! La question écrite , sans réponse à ce jour, posée par le député Hervé Féron, est suffisamment éloquente à cet égard !

Cette loi, avec le retrait de « NOE » était pourtant la loi de la dernière chance pour acter cette égalité

5-Comment traduire un necessaire « droit à la fibre » dans une loi ?

Lors de la consultation citoyenne nous avons proposé à maintes reprises un DROIT à la FIBRE https://www.google.fr/#q=DROIT+0+LA+FIBRE+WEBS+DU+GEVAUDAN

Ce droit n’a pas été acté, ce qui peut se comprendre, une loi n’étant peut-etre pas faite pour une technique  ? Dont acte !

Reste donc à formuler sous une autre forme le droit dont bénéficieront les citoyens des zones « rentables » et dont sont exclus, à date, les autres, qu’il s’agisse de territoires « RIP » ( cf proposition Hervé Féron) ou, pire, les territoires qui, lorsque le réseau cuivre aura disparu ( les dernières décisions d’Orange sont suffisamment explicites à cet égard) n’auront plus de réseau fixe et seront définitivement des sous citoyens numériques !

En premier « jet » je propose une rédaction de type ci-dessous

Amendement : droit pour tout citoyen , quelle que soit sa place « physique » sur le territoire, d’avoir la même « place numérique », ce qui implique un « droit de connexion » à deux réseaux de télécommunications, un fixe et un mobile, garantissant un accès égalitaire et non discriminatoire à tous les services proposés par les opérateurs nationaux et locaux

mais je suis preneur de toute suggestion ….Merci d’avance aux « contributeurs »😉

Auxillac le 25 mars 2016

Pierre Ygrié

 

 



Actions

Information

34 responses

25 03 2016
Guy Lévêque

Tu as raison Pierrot, marre d’être sous équipés! marre de ces fausses égalités….

26 03 2016
websdugevaudan

Les travaux des Etats Généraux des Rip ( http://www.etatsgeneraux-rip.com/galerie-videos/ ) confirment l’avancement inexorable de la fibre mais aussi et surtout les craintes exprimées dans la présente note

1- L’objectif est clair : Fibrer le territoire  ! Confirmation de la necessité de la fibre ( débits multipliés par 20 en 5 ans sur le réseau fixe et donc necessité de bande passante, de latences tres faibles, de securite etc.. ), du remplacement du réseau cuivre par la fibre (et donc de l’extinction du cuivre), de la dynamique récente mais avérée du développement de la fibre par les opérateurs mais aussi par les collectivités (583000 prises dépolyees au 4eme trimestre 2015 dont 367000 par les collectivités
)
2- La stratégie adoptée par le gouvernement pose de gros problèmes
– manque d’attractivité des RIP du fait de la venue des opérateurs nationaux que (,pour faire court!) sur les seuls RIP qu’ils ont construit eux mèmes , mettant les autres en danger . Cette attitude s’explique essentiellement, je pense, par une stratégie de domination ( souvenirs du temps du monopole?) mais aussi par des insuffisances de tous genres : hétérogénéités tecniques ( systèmes d’information, élément clé de la commercialisation et de la vie d’un resau non unifiés d’où
necessité interface commune unifié ) , financières ( nécessité d’harmonisation tarifaire avec un socle d’offres de référence ) , inégalités territoriales dans l’avancement des travaux ( 4000 prises par an dans l’Oise, rien dans certains departements ) La compétition entre territoires n’aurait-elle pas été plus utile sur les usages vitaux que sur les infrastructures ? (avis personnel)
– remise en cause par la commission européenne ( même si elle n’est pas « fondamentale!) du plan France très haut débit

3- Mais cette stratégie doit etre assumée par le gouvernement avec un seul objectif ; aménager un réseau optique de qualité couvrant l’ensemble du territoire en réorientant le plan France très haut débit pour éviter tout gaspillage d’argent public !
Si le gouvernement a décidé, si l’on en croit Antoine Darodes, de tout faire pour « améliorer » les RIP , il doit aussi tout faire pour « obliger » le grand opérateur national à les « fréquenter » ! Pour ce faire, en tant qu’actionnaire, il a quelques « arguments » !
Philippe Augier, maire de Deauville, ne rappelait-il pas en introduisant les Etats généraux que «  l’un des gradns opérateurs bénéficie d equipements qu’il a pu mettre en place grace à une position monopolistique » ?
En commentaire de la question écrite du député Hervé Féron sur le sujet
http://www.rardscitoyens.org/ j’écrivais « L’Etat doit aller jusqu’au bout de la stratégie qu’il a lui même choisie. Il y en avait une autre peut-etre plus pertinente ( https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/11/25/tres-haut-debit-attention-feuille-de-route-glissante/ ) mais c’est trop tard ! Sauf à assumer un énorme gaspillage d’argent public il doit obliger les grands opérateurs à proposer leurs services sur les RIP . Quand on lit « un réseau public a peu de chances d’être pérenne à long terme sans les offres des opérateurs nationaux ». ou encore « les RIP sont condamnés à plier face aux exigences des deux grands opérateurs » http://www.nextinpact.com/news/95732-fibre-optique-lutte-d-orange-contre-reseaux-dinitiative-publique-rip.htm)  on se demande où est l’Etat (23%du capital d’Orange) ? »

4- Couvrir l’ensemble du territoire en fibre optique signifie « mettre de la fibre partout où il y a du cuivre !
A Deauville (pas plus qu’ ailleurs ! ) il n’a jamais été question des ces « territoires hors RIP » ! Et pourtant ils existent . Pour ne prendre que l’exemple de la Lozère j’avais en son temps , en additionnant les communes préemptées par Orange (Mende et environs) et le RIP du conseil départemental j’obtenais un maximum de 30 à 35 communes « fibrables » alors que la Lozère en compte 185 ! Certes Antoine Darodes a bien affirmé à Deauville « là où la logique de marché ne fonctionnera pas l’Etat interviendra » mais il serait bon que cette obligation soit consignée dans la loi par un « droit à la fibre » pour chaque citoyen quelle que soit la formulation juridique de ce droit ! Nous l’avons « manifesté » maintes fois https://websdugevaudan.wordpress.com/2015/10/19/loi-numerique-la-lozere-sest-bien-battue-attendons-la-suite/
A la veille de la loi de la dernière chance nous le redisons avec force en espérant que cette fois, les parlementaires qui, en 2009 ,avaient voté la loi Pintat (sans l’abonderr !) , nous entendront😉

26 03 2016
Paul Honnorat - Montrodat

Si l’aménagement du territoire a encore un sens, ce droit à un accès internet digne de ce nom doit figurer dans cette Loi.
On voit bien que le jeu du marché basé sur la seule concurrence ne s’équilibre jamais. Y a-t-il équilibre entre les acteurs actuels ? Non !
Tant que le prix du lait était régulé il y avait un certain équilibre. Qu’en est-il aujourd’hui ? Pas besoin d’un dessin.
C’est bien d’une réforme de la façon de construire notre société dont nous avons besoin. Cette régulation devrait être primordiale dans tous les secteurs de la santé, de l’éducation, de l’alimentaire, des infrastructures ferroviaires routières … partout où l’état se désengage depuis des années. Tout est favorable au gros au détriment du petit à taille humaine qui disparait.
Revenir à des valeurs de base où l’humain dans son environnement peut évoluer harmonieusement est dans le rôle de l’État.
La concurrence se déchire pour fibrer les agglomérations ! Le désert dans les banlieues et dans le monde rural.
Travailler et à la campagne, y vivre, y élever ses enfants, y consommer, y respirer est un droit. Là ou la concurrence ne crée pas le Service, l’État devrait s’imposer, ce que la France de nos parents à l’après guerre a su faire alors que le pays était exsangue.
L’état doit s’imposer dans ce besoin de remplacer le cuivre par la fibre pour un accès au numérique (digne de ce nom) aussi fondamental que l’a été l’électrification du pays.

26 03 2016
websdugevaudan

La concurrence a du bon lorsqu’elle a comme objectif l’intérèt général . L’intérèt général, ici, c’est de procurer à chaque citoyen un maxiomum de services de qualité au meilleur prix .
Pour ce faire il faut qu’ un maximum d’opérateurs de services soient présents partout en France sur des infrastructures ouvertes , homogènes et de qualité , ce qui est loin d’etre le cas .
Ce qui se passe aujourd’hui ( absence des opérateurs nationaux sur certains RIP, inégalités flagrants d’infrastructures, etc… ) est une entrave à la vraie concurrence, la CONCURRENCE sur les SERVICES !
Nous l’écrivions déjà en 2010 https://websdugevaudan.wordpress.com/2010/12/15/tres-haut-debit-un-reseau-unique-pour-liberer-la-vraie-concurrence/.
Le commentaire que je postais récemment sur la question écrite d’Hervé Féron https://www.nosdeputes.fr/14/question/QE/92926n montre que la question est toujours d’actualité «  Le rejet de votre amendement ne constitue t-il pas, d’une certaine façon, une entrave à la « vraie » concurrence ? celle sur les services ! Et un non respect du principe de la neutralité du net ( non discrimination des contenus et des usages) voté par l’assemblée ? Le sénat aura -t- il le courage de proposer un amendement garantissa nt immédiatement pour les « fibrés » et à terme pour les « non (encore) fibrés une égalité républicaine dans l’accès au numérique ?
Vive la concurrence , la vraie ! la concurrence sur les services 😉

26 03 2016
websdugevaudan

Droit à la fibre et neutralité du net !
Inscrire un « droit à la fibre » doit etre est possible en « élargissant » le principe de la NEUTRALITÉ du NET, l’un des grands principes votés le 26 janvier. https://websdugevaudan.wordpress.com/2016/01/27/la-loi-numerique-au-senat-priorite-au-titre-3-lacces/
Le concept de neutralité du net reste flou. Ce principe, acté récemment par le parlement européen (http://www.nextinpact.com/news/97046-europe-neutralite-net-et-fin-itinerance-adoptees-malgre-reticences.htm?utm_source=NX ) , ne porte jusqu’ici que sur le « contenu » ( non discrimination des contenus et des usages). Il doit aussi porter sur le « contenant » ( non discrimination sur les infrastructures )

26 03 2016
Michel12

Bonjour à tous,

Une fois de plus je souscris et appuie la demande des Webs du gevaudan.
Il est impensable que dans un monde soit disant connecté les zones rurales soit banni du très haut débit qui n’est possible que par le déploiement de la fibre.
Ce qui est aberrant c’est que l’on veut rendre obligatoire les déclarations fiscales et autres par internet !
De qui se moque-t-on quand on sait que le réseau cuivre est complètement obsolète et pas du tout fiable pour un usage internet.
est aussi aberrant le fait, que le FAI principal veut encore garder le réseau cuivre mais supprimer le RTC pour le téléphone classique !
Pour cela il faudra qu’il investisse des sommes énormes pour placer des mini Box pour les usagers utilisant le téléphone classique.
Alors qu’on sait que la fibre amené à chaque foyer résout ce problème.
Et que dire du bas débit encore présent dans certaines zones ! Une véritable HONTE !!
Que les internautes qui lisent ce sujet soient bien conscients que l’ADSL d’aujourd’hui sera complètement obsolète demain et son débit asymétrique n’est plus tolérable pour une utilisation convenable de tous les services internet.
Concernant la médecine il est absolument indispensable et vital que les zones rurales soient fibrées le médecin de demain et les services de secours pourront ce relier aux grands centres dans des cas d’extrême urgence pour diagnostics et premiers soins cela sauvera de nombreuses vie.
Cela n’est possible que par la fibre qui permet le très haut débit symétrique très fiable.
Nous voudrions vraiment que les Sénateurs et députés prennent réellement conscience de l’importance qu’il y a de distribuer la fibre partout où il y a un foyer.
Comme l’avait fait EDF pour l’électricité il y a 70 ans.
Serions-nous moins instruits qu’à cette époque? Non mais plus fainéants peut être ?
La loi sur le numérique n’a pas pris en compte le sujet de l’iniquité entre zones rurales et urbaines il faut absolument réviser cette situation par des amendements.
Il y a urgence de déployer cette fibre surtout à une époque où il faut du travail pour diminuer le chômage.
Merci encore aux Webs du Gévaudan travailleurs infatigables d’une cause juste et vitale.
Espérant de nombreuses autres réactions sur ce sujet très important.

26 03 2016
causse claude

Pierre je souscris a la juste demande des webs du gevaudan.MERCI pour ton combat qui est citoyen LIBERTE. EGALITE.FRATERNITE CAUSSE CLAUDE ORIGINAIRE D AUXILLAC ET CITOYEN DU MONDE

26 03 2016
websdugevaudan

Merci à tous pour votre soutien et à Claude pour le clin d’œil sur Auxillac, notre village https://websdugevaudan.wordpress.com/2010/04/17/auxillac-mon-village/ 😉

26 03 2016
websdugevaudan
26 03 2016
websdugevaudan

La loi numérique au Sénat
Certains sénateurs ont l’air de vouloir s’intéresser au numérique http://www.nextinpact.com/news/99227-tres-haut-debit-senateurs-veulent-taxer-forfaits-consoles-et-tv.htm en prosant des amendements pour alimenter le Fant http://www.senat.fr/amendements/commissions/2015-2016/325/jeu_classe.html
Encore un petit effort Mesdames et Messieurs les sénateurs https://websdugevaudan.wordpress.com/2016/01/27/la-loi-numerique-au-senat-priorite-au-titre-3-lacces/😉

27 03 2016
Bernard GARRIGUES

Faudrait peut-être aussi échapper à la dérive sémantique insidieuse imposée par les cacardages des oies du capital :

1/ Le droit à la fibre n’a pas le même poids juridique que le principe général de droit de l’égalité des citoyens devant la loi ; il est techniquement possible depuis 1990 que tous ceux qui disposent d’un abonnement fixe P&T aient accès au haut débit utile pour le développement de l’économie de la connaissance ; disons, 4,5 méga symétriques;
2/ L’intérêt public est une notion de droit clairement définie ; l’intérêt général est un concept floue qui pourrit presque toutes les nouvelles loi de la République ; en gros, l’intérêt général est celui des élites appartenant au décile le plus élevé en matière de revenu et de patrimoine : l’intérêt public est passé à la trappe ; il s’agit du décile auquel accède le moindre élu de la République.
3/ Le principe général de droit constitutionnel est celui de sûreté dont les limites juridiques sont fixes ; pas celui de sécurité qui n’est pas un principe et qui n’a pas de limite.

27 03 2016
websdugevaudan

Ce dont j’ai besoin en tant que citoyen c’est d’un compteur d' »énergie numérique » auquel je puisse m’abonner en fonction de mes besoins et si je suis un citoyen rural j’ai d’abord bespoin de services santé donc INSTANTANES, SYMETRIQUES et SECURISES ! Encore une fois la France numérique de demain c’est un immeuble dont les fondations (fibre optique) devront supporter un nombre d’étages (usages) dont on n’a aujourd’hui aucune idée !!

27 03 2016
Michel12

Bonjour à toutes et tous,

Pourquoi la fibre est indispensable dans tous les foyers de France y compris dans les zones rurales:
La technique de construction d’un câble optique est maintenant totalement maitrisé (la fibre a commencé à être utilisé dans l’industrie depuis 50 ans)
La solidité du câble optique qui entoure la fibre rivalise avec le câble cuivre.
Elle est insensible aux orages ne véhicule pas la foudre et ne produit aucun rayonnement électromagnétique (rayonnements par d’autres procédés si décrié par certains)

Le réseau cuivre est totalement vétuste et à bout! son entretien devient très onéreux.
Dans les zones rurales les pannes provoquent des coupures de téléphone souvent supérieures à une semaine.
C’est un drame pour les personnes âgées seules, pour couronner le tout, ces zones, sont des zones ou le téléphone mobile ne passe pas du tout, ou passe très mal.
Actuellement la fibre ne se développe que dans les grosses zones urbaines et est délaissé dans les zones rurales.
On dit que ces zones blanches sont couvertes par le satellite et que la fibre n’est pas rentable et qu’il faudra se contenter de ça !
NON le satellite ne peut rivaliser avec la fibre et ceux qui l’utilisent le cri haut et fort !
Prix exorbitant, délais de latence, quotas, etc.
Pourquoi une telle injustice entre citoyens !!

Le fait que les zones rurales soient délaissées est une véritable injustice plus que criante ! Ces gens-là payent leurs impôts comme tout le monde et entretiennent ces beaux paysages, des petits artisans demandent à s’y implantent mais quand ils voient l’absence d’un internet fiable et à très haut débit jettent l’éponge et vont ailleurs.
Ce qui fera des déserts.
La télémédecine qui est à nos portes aura absolument besoin d’une connexion fiable asymétrique et très haut débit, cela ne peut se faire qu’avec la fibre les moyens hertziens et j’insiste là-dessus ne sont pas assez fiables pour cet usage.
On ne peut pas laisser mourir une personne âgée située en zone rurale à cause que le médecin ou le Samu venu en urgence ne disposait pas d’une connexion fiable avec un grand centre médical afin d’être guidée par un spécialiste selon les données reçues.

Beaucoup de personnes regrettent énormément que dans la loi numérique on n’ait pas fait passer en TOUT PREMIER la qualité d’une connexion asymétrique et très haute débit pour tous.
Le seul espoir est que nos sénateurs analysent bien la gravité de cette situation et corrigent par des amendements ce vide inadmissible de la loi sur le numérique.
Obliger les gens à faire toutes les démarches administratives avec seulement une connexion ADSL est une aberration quand on sait les problèmes du réseau cuivre.
Pitié! que l’on nous disent plus qu’on déploiera la fibre en zone rurale à des horizons lointains, sa peut se faire dans un délai maximum de 2 à 3 ans pour tout le territoire.

27 03 2016
Michel12

Mille excuses!
Erreur de ma part la télémédecine exige une connexion symétrique et non asymétrique comme je l’ai écrit
La fibre procure une connexion symétrique en débit contrairement à L’ADSL qui est asymétrique.

27 03 2016
websdugevaudan

Pas de pb Michel, on avait compris et vous avez raison d’insiter sur la symétrie

SYMETRIE/SECURITE /ISTANTANEITE ( donc fibre optique!) = les 3 « obligations » de la SANTE de demain car, avec toujours plus de malades et moins de médecins la télésanté sera incontournable en zones rurales.
Nous savons depuis logtemps que la télésanté est l’espoir du monde rural https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/08/27/telesante-espoir-du-monde-rural/ et que nous ne sommes qu’au début d’une révolution des systèmes de soins https://websdugevaudan.wordpress.com/2014/03/30/e-sante-une-revolution-en-marche-avec-les-citoyens/ mais il faut du temps pour que les choses avancent !

Au Tchad on en est persuadé depuis longtemps😉
http://www.aztelco.fr/fichiers_site/a1545azt/contenu_pages/inauguration_fo_tchad.pdf
Chez nous les applications se multiplient dans tous les domaines et nous ne sommes qu’au début d’une nouvelle ère en matière d’innovations http://www.axione.fr/explorer-le-coeur-distance-la-fibre-optique-au-service-daune-innovation-de-telemedecine

28 03 2016
websdugevaudan

Vers un pacte Etat-métropoles pour coordonner l’aménagement des territoires métrop

http://www.courrierdesmaires.fr/60458/vers-un-pacte-etat-metropoles-pour-coordonner-lamenagement-des-territoires-metropolitains/?utm_source=newsletter-cdm&utm_medium=email&utm_campaign=newsletter-28-03-2016

« Une attention particulière pourrait être accordée aux coopérations à développer entre zones denses et moins denses pour optimiser l’accès de tous aux ressources énergétiques, culturelles, alimentaires, ou tout simplement à la nature, en ville et à la campagne », ambitionnent les deux ministres.
Chiche !
ne pas oublier que les deux piliers de la France de demain sont 1-des métropoles compétitives 2- des campagnes intelligentes ! On parle beaucoup des premiers, rarement de dévolopper le QI des campagnes par un programme de fibrage des territoires😉
et

28 03 2016
Bernard GARRIGUES

Vous rigolez, mes camarades, avec un abonnement numéricable à 100 méga, c’est asymétrie augmentée : 95 méga descendant, 4,2 méga montant : 2200% fois plus de descendant que de montant !!! asymétrie sans aucune justification technique.
Nous ne sommes plus les maîtres du bordel, ce sont ceux de la com toxique qui pilotent le numérique et le réseau international … nous sommes interdits de réseau local … obligation de passer par Amsterdam pour traverser la rue ou le mur mitoyen … le meilleur des monde … la médecine industrielle de bas étage à diagnostic automatique … etc … etc …

28 03 2016
Bernard GARRIGUES

Faudrait peut-être construire l’utopie de ses rêves, non ? Demain se fera avec des enfants qui ne seront pas les nôtres

28 03 2016
websdugevaudan

Pas faux ce que tu dis,Bernard, et il est temps de s’intéresser à cette médecine industrielle dont tu parles
Jette un voup d’œil ici http://www.wedemain.fr/VIDEO-Laurent-Alexandre-vs-Jacques-Testart-Peut-on-augmenter-l-homme-a-l-infini_a1669.html
et si ça ne suffit pas ici https://www.youtube.com/watch?v=tw1lEOUWmN8
mais so what ?A la campagne l’accès relativement facile aux spécialistes, voire,en cas d’urgene, aux généralistes et au système de soins en général passera par la télésanté, que ça nous plaise ou pas ! Je rève moi aussi d’une autre Europe et d’une autre médecine mais quand on sait qu’il y a de plus en plus de malades et de moins en moins de médecins on fait quoi ? On peut (on doit!) profiter de ce qu’internet a de meilleur, pas de pire ! https://websdugevaudan.wordpress.com/2014/03/30/e-sante-une-revolution-en-marche-avec-les-citoyens/

29 03 2016
Bernard GARRIGUES

Internet est un outil de santé publique, pas de santé individuelle … Internet rend possible l’économie de la connaissance, pas les connaissances individuelles « diplomantes », comme dirait l’ami Edgar MORIN (l’enseignement) … nous pouvons persister à déconner en chœur … pas de problème pour les vieux cons que nous sommes …

29 03 2016
websdugevaudan

Le très haut débit aujourd’hui ce sont d’abord les parisiens qui en profitent !
http://www.vingthuitzerotrois.fr/reflexion-business/le-tres-haut-debit-aujourdhui-se-sont-les-parisiens-qui-en-profitent-16018/

Autres articles intéressants sur le site d’Altitude qui confirment nos craintes et nous encourage à nous mobiliser s 😉 http://www.scoop.it/t/actus-altitude-infra

31 03 2016
websdugevaudan

« La fracture numérique va s’aggraver dans les zones rurales…sauf si ? »un vieux papier de 2009
https://websdugevaudan.wordpress.com/2009/12/09/la-fracture-numerique-va-s%e2%80%99aggraver-dans-les-zones-rurales-sauf-si/ toujours d’avtualité, non ?

1 04 2016
1 04 2016
websdugevaudan

Dans cet article « La fusion des communes rurales prépare une nouvelle fracture territoriale
» http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/01/11/la-fusion-des-communes-rurales-prepare-une-nouvelle-fracture-territoriale_4845255_3232.html il est dit « Pour rassurer les habitants des campagnes, on leur explique pourtant que « l’organisation des communes nouvelles ressemblera à celle des grandes agglomérations Paris, Lyon ou Marseille avec leurs arrondissements »
Donc on les a « fibrés » bien entendu … comme les villes et même mieux que les villes pour compenser la perte de services publics « physiques » par des services publics électroniques de haut niveau https://websdugevaudan.wordpress.com/2012/09/10/services-publics-tous-egaux/ , histoire de pouvoir dire qu’ils sont des citoyens à part entièr e !!

2 04 2016
6 04 2016
7 04 2016
La fracture numérique va s’aggraver dans les zones rurales sauf si ?? | Les webs du Gévaudan

[…] part de nos inquiètudes et de nos espoirs dans le vote du sénat ; Le 25 mars nous parlions de « loi de la dernière chance » […]

7 04 2016
La fracture numérique va s’aggraver dans les zones rurales…sauf si ? | Les webs du Gévaudan

[…] part de nos inquiètudes et de nos espoirs dans le vote du sénat ; Le 25 mars nous parlions de « loi de la dernière chance » […]

7 04 2016
La fracture numérique va s’aggraver dans les zones rurales sauf si ? | Les webs du Gévaudan

[…] part de nos inquiètudes et de nos espoirs dans le vote du sénat ; Le 25 mars nous parlions de « loi de la dernière chance » […]

12 04 2016
12 04 2016
Les webs du Gévaudan

[…] Numérique et ruralité : la loi de la dernière chance ! […]

12 04 2016
Loi numérique au sénat : Les ruraux s’impatientent ! | Les webs du Gévaudan

[…] Numérique et ruralité : la loi de la dernière chance ! […]

14 04 2016
websdugevaudan

L’hyper-ruralité « dans » la future loi numérique ! Un papier de 2014 ttps://websdugevaudan.wordpress.com/2014/09/14/l-hyper-ruralite-dans-la-future-loi-numerique/
qui n’a pas pris une ride 😉

17 04 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :