Internet : 2 réseaux pour un même droit !

29 04 2016

2 réseaux ( un réseau filaire et un réseau aérien) pour un même droit (un accès égalitaire aux services internet) !

La loi numérique actuellement en discussion au sénat  est une loi exemplaire à plusieurs titres : consultation des citoyens (une grande première !), importantes avancées, dont deux dans deux domaines essentiels, l’ouverture des données ( le pétrole du 21 eme siècle!) et la protection de la vie privée.  Elle n’en comporte pas moins, en l’état actuel de sa rédaction, une grave lacune : l’accès non discriminatoire des citoyens aux réseaux internet de demain n’est pas garanti . Si l’on ne profite pas de la loi pour acter cette égalité républicaine elle ne se concrétisera pas dans les faits sur l’ensemble du territoire national .

Demain chaque internaute doit pouvoir bénéficier des mêmes services !

Ce n’est pas le cas aujourd’hui : le réseau cuivre est limité ( Adsl impossible partout) et vieillissant. Ce peut (et ce doit!) être le cas demain , la fibre optique pouvant s’adapter à toutes les évolutions (même exponentielles) de contenus. Or ces contenus qui ont déjà fortement augmenté, vont exploser demain, en particulier pour les services vitaux que nous avons coutume de résumer en S.E.S. ( Santé Education Services de proximité)

Les ruraux auront davantage besoin de ces services que les citadins

Les services publics électroniques vont progressivement remplacer les services physiques, lesquels seront toujours présents en ville mais (presque) plus à la campagne. La télé présence, à défaut de la présence, sera le seul moyen d’échanges entre les citoyens et les professionnels. Pour que cette télé présence se rapproche le plus possible de la présence (autant que faire se peut!) les échanges devront avoir 3 qualités: la sécurité, l’instantanéité, la symétrie. Seule la fibre optique autorise des échanges sécurisés , instantanés et symétriques

A la campagne le remplacement du réseau cuivre par un réseau optique est encore plus urgent qu’en ville !

C’est la seule façon de remettre un minimum d’égalité entre ruraux et citadins. Dans un article de 2012 « Services publics tous égaux » , nous écrivions « la télé présence est au cœur des services publics électroniques de demain ». Nous écrivions à l’époque « Ces services, encore embryonnaires, sont appelés à se développer de façon exponentielle. Il faut donc prévoir dés maintenant des réseaux suffisamment puissants pour prendre en compte la masse d’informations attendue et permettre des échanges instantanés, symétriques et sécurisés. De l’avis de tous les experts indépendants, seule la fibre optique prend en compte l’instantanéité, la symétrie et la sécurité. Les réseaux porteurs des services publics numériques de demain devront donc être des réseaux en fibre optique. Ce n’est qu’à cette condition que l’on pourra parler d’égalité de traitement dans l’accès aux services publics électroniques de demain et que l’on pourra enfin dire « Services publics (électroniques) : tous égaux ! » . Quatre ans plus tard, avec la poursuite de la dégradation des services publics physiques et le développement des services électroniques ( que d’aucuns ont du mal à appeler « services » !) cet article n’a rien perdu de son actualité .

Clarté, loyauté, transparence !

Maitres mots des débats en cours au sénat, ces trois principes doivent trouver un ancrage dans la loi par un amendement garantissant un accès égalitaire aux services de demain , c’est à dire, quelle que soit son appellation juridique, un droit à la fibre, droit pour lequel la Lozère s’est bien battue lors de la consultation citoyenne !! https://websdugevaudan.wordpress.com/2015/10/19/loi-numerique-la-lozere-sest-bien-battue-attendons-la-suite/

Dans un souci de clarté, de loyauté et de transparence, les ambiguïtés, savamment entretenues, sur les performances des différents supports d’accès à internet doivent être levées. Déjà en 2010, dans un rapport remis au gouvernement de l’époque le sénateur Hervé Maurey écrivait « La fibre optique est la technologie du très haut débit …..aucune solution alternative à la fibre n’apportera une qualité de service comparable. Il convient de le mentionner explicitement pour éviter toute ambiguïté » .Six ans plus tard son collègue Philippe Leroy, ne disait rien d’autre le 26 avril dernier en s’adressant au gouvernement actuel « Vous évoquez l’égalité des territoires. En fait, vous préférez dans les zones rurales des technologies moins coûteuses que la fibre optique. On prétend que le numérique, c’est très cher. On propose, dans certaines zones, le numérique via des postes de radio à galène ! Mais comparez le coût de la fibre à celui de l’assainissement etc…»

Les évidences ne sont ni de droite ni de gauche, elles ne sont que des évidences …..qu’il est parfois utile de rappeler !

Mesdames et Messieurs les parlementaires ne manquez pas l’occasion de faire inscrire dans la loi pour la république numérique une véritable égalité républicaine !

Auxillac le 29 avril 2016

Pierre Ygrié


 

 


Actions

Information

18 responses

29 04 2016
websdugevaudan

Orange teste la fibre à 10 gigabits ! https://www.degroupnews.com/internet/orange-teste-fibre-optique-a-10-gbs
Une info qui conforte notre demande😉

29 04 2016
Bernard GARRIGUES

Pierre,

1/ Lorsque nous nous battons pour les services, c’est au bénéficie de ceux qui prétendre les rendre, pas à celui de l’intérêt public : cela fait 25 ans que, sur ce sujet, il existe une complicité perverse entre l’économie financière et l’État.
2/ Cela fait 30 ans que nous savons que la technique fibre est plus performante et moins coûteuse que la technique cuivre, mais demande de l’énergie externe pour fonctionner ; donc il s’agit d’une technique plus fragile. C’est la première fois dans l’histoire de l’humanité qu’une technique plus efficiente ne remplace pas rapidement une technique désuète ; en mixant optimalement au mieux de l’efficacité et du coût. Pourquoi ?
3/ Plus le temps passe, plus le sujet est envahi par des raisonnements de plus en plus falsificateurs portés par les lobbies des bénéficiaires et financés par les « industriels » du net.
4/ Tous les rapports parlementaires ont été produits par des gens qui ne savaient pas de ce dont ils parlaient ; pas un seul qui donne des réponses politiques à une question d’intérêt public, nettement posée.
5/ Résultat : 25 ans après le standard IP, le réseau national, le meilleur du monde, y compris fibre, à l’époque, est devenu le plus ringard des pays développés, mais aussi celui qui dégage le plus de bénéfice court terme pour l’opérateur historique, devenu anglais insidieusement.
6/ Conclusion : nous menons la mauvaise guerre sur le mauvais terrain.

29 04 2016
websdugevaudan

Bien sur Bernard qu’on a tout fait à l’envers mais la faute à qui ?
A tout le monde !
À l’Etat qui n’a eu aucune vision sérieuse de l’aménagement numérique du territoire . A cet égard le sénateur Philippe Leroy a bien résumé la situation en interpellant la ministre ( à qui je tire mon chapeau pour son implication dans la loi numérique) mais bien au delà aux différents gouvernements qui se sont succédé depuis 15 ans « « Je veux vous faire part de l’inquiétude des Français, de leur indignation aussi, quand d’autres que les États contrôlent le développement du numérique. CSA, Cnil, AC, Arcep… Les acteurs se sont multipliés »
Aux collectivités locales . Lors de la création des Webs du Gévaudan en 2000 un élu local ne me disait-il pas qu’internet était un phénomène de mode ??
Aux citoyens qui auraient du prendre à bras le corps la révolution numérique ! Toutes les révolutions se font avec le peuple … sauf la révolution numérique ! C’était aux citoyens d’inventer les usages au lieu de se les laisser imposer et de consommer à tout va du coca cola numérique… avec les dérives que l’on peut entrevoir,en particulier dans le domaine de la santéhttp://www.objetconnecte.com/pierre-simon-e-sante-consumerisme-pas-bon-menage-280416/
Et on s’étonne après tout ça de constater les dégats !

So what ? Une fois le constat fait, on fait quoi ? Pour ce qui me concerne j’essaie, en toute modestie d’obtenir au moins une égalité républicaine d’accès à des réseaux dont on aurait souhaité qu’ils se soient construits dans une autre logique mais c’est comme ça .Quand il n’y a pas de pilote dans l’avion c’est le marché qui commande et il faut essayer de faire avec comme on peut sauf à abandonner la partie… ce qui n’est pas le genre de la maison😉

29 04 2016
websdugevaudan

Oups! Le lien ci-dessus sur la santé ne fonctionne pas Le voici http://www.objetconnecte.com/pierre-simon-e-sante-consumerisme-pas-bon-menage-280416/
Il y ait ,entre autres question du rôle joué par les objets connectés dans la médecine cde demain sujet énorme sur lequel il est necessaire de confronter plusieurs avis !!http://www.wedemain.fr/VIDEO-Laurent-Alexandre-vs-Jacques-Testart-Peut-on-augmenter-l-homme-a-l-infini_a1669.html
@SUIVRE de très près !!!

30 04 2016
Bernard GARRIGUES

Faisons un constat sérieux en croisant les points de vue politique, apporteur de service, demandeurs d’usages et des acteurs de terrain. La plupart des possibilités ouvertes en 1990 demeurent ouvertes et très rapidement disponibles aujourd’hui. Il n’est pas très difficile de prendre les 4 ou 5 mesures efficaces en matière d’intérêt public.
Il y a aussi une constat départemental à faire, plutôt orienté sur le possible qu’offre l’environnement actuel avec l’objectif de prendre le contrôle du réseau local ; à mon avis, trois mesures peu coûteuses transformerait l’avenir d’une manière significative : (1) que le département dégroupe la totalité de ses lignes ; (2) mutualisation de l’ensemble des lignes ; (3) fermeture par l’extérieur de tous les sous-répartiteurs voisins.

30 04 2016
websdugevaudan

Un exemple de participation des citoyens : la santé https://www.youtube.com/watch?v=-OlncOUM6C0 dans le cadre d’une expérimentation en Lozère de ce que j’appelais un « grenelle de la e-santé »… une idée qui n’intéressait personne à l’époque !https://websdugevaudan.wordpress.com/2014/03/30/e-sante-une-revolution-en-marche-avec-les-citoyens/

30 04 2016
Bernard GARRIGUES

Tu sais mon opinion sur l’e-santé que je suis capable de justifier : elle fait partie de l’utilisation perverse du potentiel du web : je défends l’idée de l’e-santé publique qui a un potentiel assez impressionnant d’amélioration de la santé publique à partir de la connaissance et du traitement des données individuelles localisées, mais aussi anonymes.

30 04 2016
Bernard GARRIGUES

Je parle de l’e-médecine …

30 04 2016
websdugevaudan

Bernard
Estce que tu as vraiement écouté ce Monsieur ? Pas mal ce qu’il raconte, non ? Moi j’aime bien https://www.youtube.com/watch?v=-OlncOUM6C0😉

1 05 2016
websdugevaudan

Internet pile et face !
En 1999, un an avant de prendre ma retraite, j’avais pensé un instant prendre ce thème comme thème de la 1eres réunion que j’allais faire en Lozère en tant que retraité l’année suivante ; mais lorsqu’un élu de l’époque m’avait dit qu’ « internet était un phénomène de mode »j’ai vite abandonné cette idée en me disant qu’il ne fallait pas bruler les étapes !
17 ans après je crains, sio les citoyens ne se réveillent pas, que le coté face ne l’emporte sur le coté pile !! Sous ce lien un commentaire d’André Yves Portnoff qui devrait plaire à l’ami Bernard😉

file:///D:/Users/Admin/Documents/Webs%20du%20Gévaudan/Internet%20pile%20et%20face%20.htm

1 05 2016
websdugevaudan

Oups ! le lien ne fonctionne pas ! voyons celui ci ?
https://www.facebook.com/pierre.ygrie

1 05 2016
Loi numérique : Encore un petit effort ! | Les webs du Gévaudan

[…] donc obligatoirement à deux réseaux comme nous l’écrivions dans notre dernier papier « Deux réseaux pour un même […]

1 05 2016
Bernard GARRIGUES

J’ai écouté ce monsieur Dominique PON ; j’adore aussi par ce qu’il présente le point de vue émique de l’e-médecine. Je rappelle que la médecine représente 10% de la santé publique et occupe 90% de la politique et du médiatique sur la santé : il y a une inversion de valeur disruptive comme nous disons maintenant. C’est assez impressionnant qu’un monsieur prenne l’exemple (pour l’analyser assez cruellement) de la santé EU dont la médecine coûte 1 fois et demi celle de la France pour un résultat médiocre même pour les plus riches, et très mauvais pour les pauvres : pour faire une comparaison catastrophe, la médecine moyenne EU est très loin du niveau moyen de la médecine cubaine.
Pour revenir à Domique, ce serait assez chouette si la gouvernance de sa clinique parvenait à rendre cohérent son point de vue étique de la médecine privée avec le point de vue émique des acteurs de terrain ; le tout en toute humilité : il touche le sujet, mais sans conclusions.
Tout le numérique appauvrit la sémantique du discours en le débarrassant de ses dimensions émotionnelles, humaines et spirituelles ; il touche un peu cette vérité avec son anecdote de fraises, mais sans conclure. L’histoire conclura pour lui.

1 05 2016
Bernard GARRIGUES

J’ai oublié une quatrième disposition, mais Axel LEMAIRE et les sénateurs aussi :
(4) le droit pour les membres d’un sous-répartiteur de le dégrouper.

3 05 2016
Loi numérique : Tous nos espoirs dans la CMP ! | Les webs du Gévaudan

[…] Cet article doit acter un droit imprescriptible de tous les citoyens, quelle que soit leur « place physique » à avoir la même « place numérique » , ce qui suppose, pour les ruraux, l’accès à internet par les mêmes réseaux que les citadins, un réseau optique filaire et un réseau mobile (cf notre article  » 2 réseaux pour un même droit » […]

7 07 2016
Très haut débit : (in) égalité d’accès pour tous ! | Les webs du Gévaudan

[…] réseaux que les citadins, un réseau optique filaire et un réseau mobile (cf article  » 2 réseaux pour un même droit » […]

21 07 2016
Couverture numérique : le combat doit continuer ! | Les webs du Gévaudan

[…] « définitive » du texte par les députés le 20 juillet je constate que notre demande de « deux réseaux pour un même droit »  n’est pas prise en […]

16 09 2016
Réseau filaire : Attention danger ! | Les webs du Gévaudan

[…] « Deux réseaux pour un même droit » ! Lors de cette ultime demande en avril dernier nous espérions encore un amendement au projet de loi numérique prévoyant une égalité «républicaine» dans l’accès au numérique […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :