Loi numérique : Encore un petit effort !

1 05 2016

La veille du vote en 1ere lecture du projet de loi numérique nous écrivions « la couverture numérique, parent pauvre de la loi numérique »

Ces craintes se sont confirmées lors des débats, le sujet ayant été traité avec désinvolture (désolé de ne pas pratiquer la langue de bois !).Je ne suis pas le seul à l’avoir remarqué. Hervé Féron, dans sa question écrite, avait été, je pense, assez clair !

Les articles ci-dessous (les plus récents) peuvent , je pense, compléter l’argumentation de notre demande « vieille » de 16 ans (création des Webs du Gévaudan) :

Mettre de la FIBRE partout où il y a du CUIVRE !

La discussion de la loi numérique au sénat a été jusqu’ici passionnante et je me plais à saluer la qualité des débats sur des sujets difficiles (droit à l’oubli, mort numérique etc…) ainsi que l’implication de la ministre reconnue par tous mais que je me permets aussi, en tant que simple citoyen, de saluer.

Cela étant, autant certains droits doivent être limités par des considérations diverses (éthiques… ) autant chaque citoyen doit avoir un droit imprescriptible à « tout l’internet », donc obligatoirement à deux réseaux comme nous l’écrivions dans notre dernier papier « Deux réseaux pour un même droit »

L’argument « cout » pour la fibre n’est pas recevable. Si les gouvernements successifs avaient eu une véritable vision de l’aménagement numérique ils auraient tout simplement repris à leur compte ce que certaines collectivités appliquent d’elles mêmes depuis des années « pas de travaux sans fourreaux » ! Il est temps, par un article de loi adapté, d’assumer cette erreur « initiale » !

A la veille de la dernière journée de discussion au sénat ce lundi 2 mai, je me permets de vous demander, Mesdames les sénatrices, Messieurs les sénateurs, au nom, je pense, de tous les ruraux « ENCORE un petit EFFORT » !!

Auxillac le 1er mai 2016

Pierre Ygrié


Articles du blog récents

Les ruraux s’impatientent

La fracture numérique

La loi de la dernière chance

Deux réseaux pour un même droit :

Le réseau cuivre est presque mort

Priorité au titre 3:l’Accès

Villes lumineuses et campagnes obscures 

L’hyper-ruralité dans la loi numérique


 


 


Actions

Information

12 responses

1 05 2016
Bernard GARRIGUES

Il est assez horrible pour un pays dont l’égalité des citoyens devant la loi constitue un des principes généraux du droit de voir que ni sa représentation nationale, ni son gouvernement, ni sa ministre ne soit plus capable en 2016 de voter ou proposer une loi qui ne bafoue pas violemment ce principe de base.

1 05 2016
websdugevaudan

Courriel de ce jour er mai aux sénateurs

Mesdames les sénatrices, Messieurs les sénateurs,
A la veille de la dernière journée de discussion du projet de loi numérique au sénat ce lundi 2 mai, je me permets de vous transmettre le dernier article que je viens de mettre en ligne sur le blog de l’association des Webs du Gévaudan

https://websdugevaudan.wordpress.com/2016/05/01/loi-numerique-encore-un-petit-effort/

54% des communes françaises comptent moins de 500 habitants . .Les chiffres de « couverture numérique » dont on nous abreuve régulièrement n’ont aucune signification en matière d’aménagement du territoire !

Vous êtes les représentants naturels de ces populations. La loi doit en faire des citoyens à part entière de la république numérique !

Merci de votre soutien

2 05 2016
Michel12

Il faut absolument que Mesdames et Messieurs les Sénateurs et députés corrigent la loi numérique pour que la fibre soit développé d’urgence dans les zones rurales.
Comme vous le savez le RTC (réseau téléphonique commuté) va être supprimé, à partir de là on ne comprendrait pas comment le réseau cuivre pourrait être conservé? d’autant plus qu’il est obsolète et de moins en moins fiable.
Pourtant l’opérateur historique s’apprête à le garder quand même en équipant les abonnés RTC d’une box!
cela représente une somme considérable pour un résultat nul sur un réseau défaillant.
Pourquoi passer par cette étape ridicule et vouloir conserver aussi l’ADSL qui est déjà obsolète pour les nouveaux usages d’internet! passons directement à la fibre dans tout le pays de la ville au hameau le plus isolé.
Il ne faut plus tergiverser! et il faut passer à un plan fibre développé dans tout le pays et cela dans un plan immédiat de 3 ans.
Sa donnera une bouffée d’oxygène à notre économie, énormément d’emploi induit et un grand progrès à court terme.

http://www.silicon.fr/arcep-surveille-pres-fin-rtc-orange-139163.html

http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2016/02/17/32001-20160217ARTFIG00328-orange-prepare-la-fin-du-telephone-fixe.php

2 05 2016
websdugevaudan

Bien vu Michel sauf que certains ne réalisent pas encore ! l y a 4 ans déjà on s’inquiétait des conséquences « politiques » du désespoir des ruraux http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/05/05/pourquoi-le-vote-fn-progresse-en-milieu-rural_1693733_1471069.html et ça ne s’est pas amélioré depuis !!

2 05 2016
Michel12

Il faut absolument que Mesdames et Messieurs les Sénateurs et députés apportent les amendements à la loi numérique afin que la fibre soit développé d’urgence dans tous le territoire y compris dans les zones rurales et jusqu’au hameau le plus isolé.
Les arguments suivants sont apportés:
Comme vous le savez le RTC (réseau téléphonique commuté ) employant le réseau cuivre va être arrêté.
Pour conserver le téléphone fixe à ces abonnés l’opérateur historique sera obligé de leur installer une box.
Cela représentera une dépense considérable! à partir de là on ne voit pas pourquoi on conserverait ce réseau cuivre obsolète de moins en moins fiable et extrêmement couteux en entretien?
Il faut absolument profiter de l’occasion pour passer directement à la fibre sur tout le territoire y compris pour les zones rurales, d’autant plus que L’ADSL est déjà obsolète pour de plus en plus de services internet.
Un plan fibre immédiat sur tout le territoire s’impose pour remplacer en 3 ans tout le réseau cuivre et partout ou il y a une habitation.

Cela donnera une bouffée d’oxygène à l’économie et permettra de développer de façon considérable des emplois induits dans tous les domaines.
Les bénéfices à court terme seront considérables pour le pays.

http://www.silicon.fr/arcep-surveille-pres-fin-rtc-orange-139163.html

http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2016/02/17/32001-20160217ARTFIG00328-orange-prepare-la-fin-du-telephone-fixe.php

2 05 2016
websdugevaudan

Suivi des débats au sénat à partir de ce lundi 2 mai 10 heures
http://videos.senat.fr/video/seance_direct_flash.html

et comptes rendus
http://www.senat.fr/enseance/2015-2016/535/liste_discussion.html

2 05 2016
websdugevaudan

(re) mail aux sénateurs après écoute de la séance de ce matin 2 mai au sénat

« Mesdames les sénatrices, Messieurs les sénateurs,

Je me permets une réaction à chaud et un peu « brutale » à ce que j’ai entendu ce matin
La ruralité est au centre des débats et fait l’objet de nombreux échanges dont la seule finalité, reconnue par tous et affirmée à plusieurs reprises par la ministre, est d’améliorer sensiblement la couverture numérique des territoires
Les mesures proposées vont toutes dans ce sens mais ce sont toutes des mesures d’urgence, indispensables certes, mais qui, à mon point de vue, doivent s’inscrire dans un article de loi plus « global » . Un tel article définirait clairement le but à atteindre ( deux réseaux pour un même droit) , et donnerait à chaque citoyen le minimum de confiance nécessaire pour lui permettre de patienter avant d’atteindre cet (indispensable ) objectif .
« La seule libre concurrence n’a pas suffi à couvrir le territoire » (Axel Lemaire) ! Attendre 2016 pour entendre une évidence que des citoyens ordinaires pressentent depuis 15 ans est révélateur de toutes ces « difficultés » auxquelles vous essayez, tant bien que mal, de faire face . La seule vraie concurrence est sur les services, pas sur les infrastructures

Pour e les choses se fassent il faut d’abord les « dire » et une loi est faite pour « dire » le but à atteindre. Le principe général de droit primordial dans la loi numérique est l’égalité des citoyens devant la loi ; puis de l’égalité des territoires devant la loi. Encore faut-il que ce principe fondateur de la république soit traduit clairement, loyalement et en toute transparence dans la loi pour la république numérique ! Une loi dont le titre 3 (la couverture numérique) ne prévoirait pas cette égalité des citoyens ruraux n’atteindrait pas son but

​ »A​ force d’oublier l’essentiel pour l’urgence on finit par oublier l’urgence de l’essentiel »(Edgar Morin)

Avec tous mes encouragements pour la poursuite de vos travaux

2 05 2016
Michel12

Merci Pierre pour ce message aux Sénatrices et Sénateurs.
Jai écouté une partie du débat mais je suis effaré de voir que les solutions débattues n’amèneront pas la fibre pour remplacer le réseau cuivre.
Donner ce rôle aux collectivités accroitra les iniquités car bon nombre de collectivités ne pourront pas équiper les zones rurales par manque de moyens.
Il y a encore 50 000 internautes en bas débit en France! et 60 000 obligés d’utiliser des solutions hertziennes hors de prix, j’aimerai bien que ces internautes s’expriment ici!
En effet la seule solution est celle que préconise les Webs du Gévaudan inscrire le déploiement de la fibre optique dans la loi et ce pour tout le territoire en priorité N° 1.
La fibre est le support de la donnée ce n’est pas la peine de discuter du développement de tel ou tel autre service tant que la fibre ne couvre pas tout le territoire.
Les bras m’en tombe qu’on tergiverse encore là dessus sous prétexte de rentabilité ou de moyens, les zones rurales payent leurs impôts comme tout le monde!
à titre d’exemple peut on imaginer ce que ce serait si on ne distribuait qu’une puissance très réduite d’électricité dans les Zones rurales!

3 05 2016
websdugevaudan

Eh oui Michel . Cest ce type de débats qui montre bien l’absence de vision des gouvernements successifs, celui ci faisant ce qu’il peut pout comater les fuites d’un bateau ivre et on ne peut pas reprocher à Axel Lemaire de ne pas s’investir . il faudra en livrer d’autres batailles, à commencer par celle de la péréquation !
Une taxe qui « aurait permis de « financer le déploiement de la fibre optique et d’assurer la péréquation entre zones urbaines et zones rurales », proposée par Patrick Chaize (groupe LR), rapporteur pour avis au nom de la commission de l’aménagement du territoire ? Ben non !
Les sénateurs n’en veulent pas ! http://www.silicon.fr/loi-republique-numerique-les-operateurs-echappent-a-une-nouvelle-taxe-146378.html#h6AAFbXtyuPI44dx.99
Où est la solidarité numérique ? Et la péréquation ?

3 05 2016
Michel12

j’ écoutais en replay le Sénateur de l’Aveyron qui soulève le problème de la vétusté des réseaux cuivre.
Mon avis:
À une époque l’Aveyron à investi énormément dans des solutions Hertziennes qui n’ont pas donné les résultats attendus loin de là.
Non couverture de tout le territoire, débit raplapla, et coupures.
Des dépenses très élevé pour le département (donc le contribuable) et des prix d’abonnement élevé pour l’internaute.
Ma crainte est qu’encore on préconise ces solutions pour les zones rurales!!

Il aurait fallu investir plus tôt directement sur la fibre pour l’internet fixe et le téléphone fixe c’est la seule solution équitable. On sait que les câbles téléphonique trainent au sol depuis longtemps le réseau cuivre est moribond.
Un seul câble optique qui pèse moins remplace aisément plusieurs câbles cuivre qui sont très lourd.
La fibre optique en aérien est maintenant au point pourquoi rafistoler le cuivre? d’autant plus qu’il n’est plus adapté à l’internet de maintenant.

J’aurai aimé que notre Sénateur insiste davantage sur cela, et propose le passage accéléré à la fibre optique dans les zones rurales.
Quand aux solutions Hertziennes réservons les aux mobiles point barre.
Quand je pense que là ou je me trouve le simple téléphone portable passe très mal et décroche une fois sur 2.
Et on parle de 5G!

les questions à la ministre à 11 mn 45 l’intervention de Alain Marc Sénateur de l’Aveyron.
http://videos.senat.fr/video/videos/2016/video32349.html

3 05 2016
Michel12

Comme dit plus haut la fibre aérienne est au point et moins chère, alors quand je vois qu’en 2022 seulement 80% du territoire sera fibré il y a de quoi être en colère c’est du cinéma qu’on nous fait!
En plus de cela la fibre étant insensible à la foudre peut être déployé en utilisant les pylônes du réseau électrique.
Dans le plan actuel sa se terminera seulement en 2030!! comme le bas débit ou actuellement encore 50 000 internautes pataugent avec un débit de 4 Kbits une honte!
C’est un plan très haut débit couvrant tout le territoire en 3 ans qu’il faut un point c’est tout.

http://www.silicon.fr/la-fibre-aerienne-au-service-du-plan-france-thd-132527.html

21 07 2016
Couverture numérique : le combat doit continuer ! | Les webs du Gévaudan

[…] par le vote des députés en janvier  nous avions mis tous nos espoirs dans le sénat en sollicitant un « sursaut […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :