Réseau filaire : Attention danger !

16 09 2016

« Deux réseaux pour un même droit » ! Lors de cette ultime demande en avril dernier nous espérions encore un amendement au projet de loi numérique prévoyant une égalité «républicaine» dans l’accès au numérique

Le 27 septembre prochain, au sénat, le projet de loi numérique sera définitivement validé … sans la reconnaissance de cette égalité. Bien que tout ait été dit ou presque sur ce sujet, majeur à mes yeux, je me permets une dernière tentative !

1- Le réseau cuivre , support du réseau filaire actuel, est appelé à disparaître

Dans un article du 12 février 2013,« la fin d’un tabou » je me félicitais de l’annonce du remplacement du réseau cuivre par un réseau optique … tout en émettant quelques doutes sur la mise en œuvre de cette décision courageuse? 3 ans plus tard (18 février 2016),nous ajoutions «Le réseau cuivre est (presque) mort, Vive la fibre!» . L’extinction du réseau cuivre n’est pas encore datée mais de nombreux indices ne laissent plus le moindre doute sur sa « mort » ( plus ou moins) prochaine : rapports institutionnels , annonces de l’opérateur historique , «difficultés» de maintenance du réseau cuivre .Le réseau cuivre disparaitra et, avec lui, le réseau filaire d’accès à l’internet pour tous ceux qui n’auront pas accès au nouveau réseau filaire, le réseau optiques !

2-Les réseaux optiques se développent partout …. sauf chez les « hyper-ruraux » !

La France, jusqu’ici à la traine dans la construction des réseaux optiques  est en train de rattraper son retard. Récemment Axel Lemaire au forum tu très haut débit à Marseille et Jean Michel Baylet à Ruralitic se félicitaient des résultats obtenus (près de 50% de la population connectée )…mais la route sera longue pour inscrire la France en bonne place dans la «gigabit society», l’intention de Bruxelles étant de donner à tous les européens, en ville comme à la campagne, un accès à des débits d’au moins 100 Mbits/s et à tous les acteurs sociaux économiques 1 gigabit !

Même si les investissement s’accélèrent, on ne pourra jamais aller jusqu’au bout du bout (alors que le cuivre y est allé, lui, en son temps!) tant que ne sera pas reconnu pour chaque citoyen un droit à la fibre ou, dit autrement, un droit à deux réseaux : un réseau filaire et un réseau mobile.

Un droit d’accès non discriminatoire est une condition insuffisante certes mais une condition nécessaire ! Si l’on prend l’exemple de la Lozère pour laquelle il est prévu ( réseau opérateur plus réseau RIP) d’équiper 35 communes alors que le département en compte 185 que fai-on des habitants des 150 communes laissées pour compte ?

3-Les « hyper-ruraux ont, eux aussi (eux surtout !) besoin de réseaux optiques

Plus on est éloigné des services « physiques » plus les services électroniques doivent être performants. Nous avons martelé cette «évidence» à maintes reprises et plus particulièrement dans un papier de 2012 intitulé « services publics tous égaux »

Ces services, dont les services vitaux (Santé Education Services de proximité) sont appelés à se développer dans des proportions inimaginables. Il y a 10 ans qui aurait prévu les usages d’aujourd’hui ? Qui aujourd’hui peut prétendre prévoir ceux de demain ? Si l’on comparait la France numérique de demain à un grand immeuble on pourrait dire que les usages de demain, dont personne ne peut imaginer le nombre, sont les « étages »de l’immeuble et les fondations les infrastructures. Inutile d’insister sur la nécessité d’avoir des fondations solides ! Avec le développement de la virtualisation des réseaux on pourra optimiser les services en proposant une gamme dont le « haut »(santé, éducation, etc…) sera très gourmand en bande passante. Construire des réseaux optiques programmables n’est plus une utopie Encore faudra-t-il que les fondations (infrastructures physiques en fibre optique)soient présentes ! En dépit des qualités des solutions alternatives (satellite, radio etc…), tout à fait pertinentes comme solutions transitoires , la supériorité de la fibre optique ( capacités illimités, symétrie, instantanéité, sécurité) est reconnue par tous. Un opérateur satellitaire présent à Ruralitic propose même un abonnement avec « garantie fibre », c’est à dire un abonnement qui prend fin automatiquement lorsque le client se voit proposer un raccordement en fibre optique !

4-L’«espoir» d’avoir un jour des réseaux optiques ne peut nous être donné que par la loi !

Si «le réseau crée le lien » comme l’affirmait un élu à Ruralitic à propos d’un réseau optique en cours de construction dans sa commune l’espoir d’un réseau peut aussi, d’une certaine façon, créer du lien. Rien n’est pire pour un rural que de s’entendre dire ou, plus grave encore, de s’auto convaincre que « ce n’est pas pour lui »alors qu’il entend quotidiennement vanter les mérites de de ce « ce » !!

Les ruraux ont suffisamment de bon sens pour comprendre que la fibre optique, même « inscrite » dans la loi, mettra un certain temps à arriver jusqu’au fin fond de certains territoires. Ce n’est pas parce qu’un droit d’accès à un réseau filaire de qualité (c’est à dire un droit à la fibre lorsque le cuivre aura disparu) sera acté dans une loi que chaque citoyen se verra proposer une prise optique à court terme. Près de10 ans après le vote d’un droit au logement tout le monde n’est pas logé que je sache ! Si cette perspective d’égalité d’accès au numérique est «inscrite» dans une loi la frustration fera place à l’espoir, ce qui n’est pas rien dans la société actuelle.

Condition nécessaire quoique insuffisante, un droit d’accès égalitaire inscrit dans la loi aurait un double avantage :1-Reconnaître officielle les ruraux comme des citoyens à part entière, et non des sous-citoyens, de la république numérique! 2-Lancer une dynamique en mettant en synergie toutes les parties prenantes : la puissance publique (nationale et locale), les collectivités territoriales, les entreprises du numérique et les citoyens. Une telle démarche responsabiliserait chaque partie, y compris l’Etat et les internautes, l’un pour trouver les financements, les autres pour accepter de payer les services à leur juste prix pour pouvoir financer un accès non discriminatoire à ces services pour chaque citoyen ! Un tel droit constituerait une « ardente obligation » pour l’Etat, les opérateurs ET pour les collectivités locales qui , en l’absence de l’existence de cette perspective, même relativement lointaine, limitent leurs ambitions dans l’élaboration de leurs schémas numériques territoriaux 

5-Anticipons !…….. pour une fois !!!

Depuis près de 20 ans, en dépit des surenchères médiatiques des uns et des autres force est de constater qu’il n’y a eu aucune vision stratégique de l’aménagement numérique du territoire. Une seule constatation de bon sens suffit à le démontrer : sachant que 80% du cout d’un réseau optique concerne les travaux de voirie la consigne aurait du être donnée depuis 20 ans (certaines municipalités l’ont fait) : « pas de travaux sans fourreaux »

Cette surenchère on la retrouve sur sur l’importance de la ruralité

La loi numérique était une opportunité historique de rattraper les erreurs passées en inscrivant concrètement cette égalité dans la loi. Malgré nos multiples interventions ça n’a pas été fait

« Que faire concrètement maintenant que la loi est votée» ? ? Sauf coup de théâtre au sénat le 27 septembre prochain la loi sera votée sans cette égalité d’accès.

Et si nous tentions de provoquer ce coup de théâtre en écrivant aux sénateurs , sans illusion peut-être mais avec cette pensée de Guillaume d’Orange « point n’est besoin d’espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer». Je vais m’y employer de ce pas😉

Auxillac le 16 septembre 2016

Pierre Ygrié


 


Actions

Information

15 responses

16 09 2016
websdugevaudan

La France prépare-t-elle vraiment l’ère du Gigabit ?
En voilà une question qu’elle est bonne ! Voyez plutôt😉
https://numericuss.com/2016/09/16/la-france-prepare-t-elle-vraiment-lere-du-gigabit/

16 09 2016
Bernard GARRIGUES

Cette après-midi, j’ai reçu un appel commercial d’orange me proposant un tarif préférentiel sous condition que j’abandonne ma ligne fixe analogique. Ce qui veut dire que l’abandon de l’entretien du réseau cuivre est non seulement programmé, mais que les fournisseurs d’accès adopte la tactique de proposer des abonnements au mobile à 5 euros afin d’inciter les citoyens à fermer leur abonnement fixe à 20 € ; l’étape suivante prévisible étant des mobiles de bases avec un son et une facilité de fonctionnement aussi bon, voire meilleur, qu’un poste fixe de type senior … bref l’organisation du ghetto des mémés du Cantal … selon la formule élégante d’un PDG de France Télécom, il y a quelques années … avec l’onction de l’État et des copains de promo de l’ENA.

Je suis un peu furieux contre les copains et les copines qui se battent depuis des années contre les moulins à vent numérique alors que techniquement, en 1990, pratiquement tous les abonnés au fixe aurait pu être desservi en 5 méga symétriques. Il n’y aura pas un seul homme politique (dont les femmes font partie) qui se lèvera pour crier assez.

17 09 2016
websdugevaudan

En attendant la vie continue à la campagne !
Quelques sous ( mais pas assez!) pour le plan numérique à l’école http://www.nextinpact.com/news/101399-plan-numerique-coup-pouce-25-millions-d-euros-pour-colleges-ruraux.htm

17 09 2016
Bernard GARRIGUES

Un peu comme le tabac de troupe à l’époque du service militaire, il s’agissait de rendre les jeunes hommes addicts au tabac ; aujourd’hui, il s’agit de rendre les gamins addicts au portable qui sait tout, dont la com politique.

17 09 2016
websdugevaudan

Ne dis pas de mal du tabac à un ancien de la Seita, Bernard😉 Par contre tu as le droit de dire ce que tu penses du role des réseaux d’électicité dans le dépoiement de la fibre optique !
RTE et sa filiale Arteria, au cœur de l’aménagement numérique du territoire ?
http://www.rte-france.com/fr/actualite/fibre-optique-telephonie-mobile-rte-et-sa-filiale-arteria-au-coeur-de-l-amenagement

18 09 2016
websdugevaudan

La fibre, c’est la norme ;-)http://www.lafibreoptique.com/deploiement/17092016,le-tres-haut-debit-gagne-encore-du-terrain,2158.html

18 09 2016
websdugevaudan

Nostalgie quand tu nous tiens ! Un papier « vieux de 5 ans »pas inintéressant à (re) lire😉 https://websdugevaudan.wordpress.com/2011/09/07/pnthd-changer-de-cap/

18 09 2016
websdugevaudan

« Complainte pour une optique ficelle » écrit il y a 3 ans à l’occasion de Ruralitic 2013
Copier/coller pour Ruralitic 2016 !!
https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/09/13/complainte-pour-une-optique-ficelle/

19 09 2016
websdugevaudan

Je viens d’écrire le courriel ci-dessous aux sénateurs des commissions des lois et d’aménagement du territoire :
« Mesdames les Sénatrices, Messieurs les Sénateurs
Le 27 septembre prochain le sénat va valider définitivement le projet de loi numérique … sans la reconnaissance d’un accès égalitaire aux réseaux de tous les citoyens
Je me permets d’appeler à nouveau votre attention sur cette « lacune »
Le dernier papier du blog des Webs du Gévaudan « argumente » ce sujet essentiel à mes yeux et à ceux de nombreux citoyens si j’en juge par le nombre de lecteurs de l’article depuis sa mise en ligne le le 16 septembre
https://websdugevaudan.wordpress.com/2016/09/16/reseau-filaire-attention-danger/
Bien que tout ait été dit ou presque sur ce sujet, majeur à nos yeux, je me permets une dernière tentative !
Veuillez agréer,…… »

Pour info , ce lundi matin 19 sept, cet article a été lu par plus de 100 visiteurs depuis sa mise en ligne vendredi soir😉

19 09 2016
19 09 2016
websdugevaudan

En écoutant Joèl de Rosnay
http://www.carrefour-du-futur.com/conf%C3%A9rences/entreprise-du-futur/
je suis de plus en plus convaincu de l’importance des réseaux, fondations d’un écosystème numérique qui reliera tout ensemble , à la campagne comme à la ville et permettra l’éclosion des entreprises de demain : coopératives d’indépendants, plateformes (Ecosystème adaptable qui integrent rapidement des nouveaux produite et de nouveaux services grace aux clients ( prosumers), partenaires (stake holders) , aux technologies numériques et aux bénéfices mutuels des acteurs (win win) )
Persuadé qu’on vit mieux et qu’on réfléchit mieux à la campagne je ne souhaite pas que les ruraux soient cantonnés dans de la consommation de «  cocacola numérique » alors qu’ils peuvent participer comme les autres (mieux que les autres?) à la PRODUCTION NUMERIQUE de demain créatrice d’emplois dans des territoires devenus accueillants pour des citadins « en mal de campagne » !

20 09 2016
websdugevaudan
23 09 2016
websdugevaudan
23 09 2016
29 09 2016
Loi numérique ; un texte de « combat » ? Chiche ! | Les webs du Gévaudan

[…] est condamné,  doit acter dans une loi une égalité d’accès aux réseaux de demain ( optique pour le fixe filaire+mobile)  . Il ne l’a pas fait dans la loi pour une « république numérique » mais il lui en […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :