Un grenelle de la e-santé en Lozère 

23 07 2017

Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la Santé prépare un nouveau plan de lutte contre les déserts médicaux.Les médecins libéraux, consultés sur le sujet,ont déjà fait des propositions dans plusieurs domaines (formation des étudiants, accueil des familles des médecins etc…) ; En ce qui concerne la e-santé, chère aux Webs du Gévaudan, leur principal syndicat, la CSMF, « n’est pas hostile au développement de la télémédecine – que le chef de l’Etat prévoit de « déverrouiller massivement »-, mais sous réserve que les médecins bénéficient d’une aide en matière d’équipement et que les actes accomplis en télémédecine soient rémunérés par l’assurance maladie »

Cette annonce gouvernementale est, selon moi, une opportunité d’élargir la concertation à l’ensemble des citoyens et d’organiser une sorte de grenelle de la santé ou plus précisément de la e-santé, l’utilisation des nouvelles technologies étant incontournable en zone rurale. Il faut savoir tirer les conséquences d’une évidence pointée par la CSMF elle même : « ll n’y aura pas un praticien « au pied de chaque clocher » »

S’il est quasiment impossible d’organiser, dans des délais acceptables, un grenelle de la e-santé dans tous les territoires ruraux, on peut, à tout le moins, faire cette expérimentation dans le département symbole de la ruralité, la Lozère !

1-Une « vieille idée» des Webs du Gévaudan

La e-santé a toujours été au cœur des préoccupations des Webs du Gévaudan

-Dés le début des années 2000 nous avons toujours suivi avec beaucoup d’intérêt les initiatives du regretté docteur Roche à Langogne, pionnier de la télémédecine en Lozère

-Depuis nous n’avons cessé de nous intéresser au sujet

En 2013 , dans le livre « Télé santé, espoir du monde,sous le titre « Témoignage « prospectif d’un octogénaire en 2020 ! » je mettais l’accent sur l’importance d’anticiper les besoins des personnes âgées (dont je fais partie aujourd’hui ! ).En 2014 , dans un papier «  e-santé une révolution en marche  avec les citoyens » j’insistais sur l’importance et l’urgence de faire participer les citoyens à une large réflexion sur le sujet .En 2017 , en droite ligne avec l’urgence, enfin reconnue, d’une large réflexion sur l ‘intelligence artificielle, je préconisais un large débat citoyen sur la santé (et l’éducation) « Santé et Education seront en 1ere ligne de l’inévitable transformation numérique ! Il y a dix ans, le grenelle de l’environnement , en dépit de ses défauts et de la (relative?) faiblesse de ses résultats , avait eu le grand mérite de mettre autour d’une même table des gens qui, au mieux s’ignoraient, au pire s’invectivaient dans des termes peu compatibles avec une vraie démocratie. Faire dialoguer des gens porteurs d’opinions ( parfois de sectarismes idéologiques) apparemment inconciliables constituait en soi un petit exploit !
Dix ans plus tard pourquoi ne pas adopter ce type de démarche dans deux domaines vitaux dont la dégradation est patente »

2-Un territoire idéal pour les expérimentations

Naguère territoire d’expérimentation pour la bonne utilisation des fonds européens, la Lozère est disponible pour des expérimentations dans de nombreux domaines : développement durable ( cf Notre projet pour la Lozère de 2007 ! ) fibre optique (cf l’article la raison du plus faible)

3-Un environnement politique favorable

Dans un article récent consacré à la visite du président Macron au salon Vivatechnologies un journaliste écrivait « Viva tech est pour Macron ce qu’était le salon de l’agriculture pour Chirac »Tout est dit !

4- Un grenelle de la e-santé ?

Un grand mot pour une idée toute simple facile à conceptualiser mais plus difficile à concrétiser sans une volonté politique forte

Un grenelle de la e-santé c’est tout simplement une série de réunions par chef lieu de canton regroupant du grand public, des professionnels de santé et des élus

Chaque réunion, animée par un animateur de haut niveau , comporterait, selon moi ; deux parties : une partie informative sur l’état des lieux de la e-santé en France et dans le monde, puis, une partie « productive » où les participants devraient s’exprimer librement, sans tabou / Cette partie, la plus importante, implique d’excellents qualités d’animation pour faire se confronter des inévitables oppositions

L’objectif d’une telle démarche devraitt etre clairements exposé dés le départ : FAIRE DIALOGUER ENSEMBLE sur un sujet vital des personnes qui n’ont jamais eu l’occasion de le faire pour mieux percevoir les véritables BESOINS des populations et esquisser des pistes de réflexion pour voir comment le numérique peut aider à satisfaire ces besoins . Ce doit etre positionné comme un exercice de large « brainstorming »et non comme une démarche apportant des solutions miracles !

Les freins à une telle démarche ne seront pas financiers , les principales dépenses étant le recrutement d’un (très bon) animateur et la rémunération d’un chef de projet’ recrutement interne dans les services du conseil départemental) . Les freins ne pourraient etre que culturels d’où l’importance d’une VOLONTE POLITIQUE FORTE

La volonté nationale ne ferait pour moi aucun doute tant un tel projet à base d’ECHANGES et de DEBATS est dans l’Adn du nouveau gouvernement

Reste la volonté politique locale !

Auxillac le 23 juillet 2017

Pierre Ygrié

Télé santé, espoir du monde rural

https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/08/27/telesante-espoir-du-monde-rural/

E-santé une révolution en marche avec les citoyens https://websdugevaudan.wordpress.com/2014/03/30/e-sante-une-revolution-en-marche-avec-les-citoyens/

Santé et éducation : l’urgence d’un vrai débat https://websdugevaudan.wordpress.com/2017/03/26/sante-et-education-lurgence-dun-debat-public/

la raison du plus faible https://websdugevaudan.wordpress.com/2017/06/04/lozere-la-raison-du-plus-faible/

Notre projet pour la Lozère de 2007 ! https://websdugevaudan.wordpress.com/projet-pour-la-lozere/

Publicités

Actions

Information

11 responses

23 07 2017
websdugevaudan

A l’occasion de la visite du premier ministre en Lozère les 27et 28 juillet (x)sur le thème « La médecine libérale en milieu rural »il m’a paru utile de « ressuscitée » cette vieille idée des Webs du Gévaudan : l’organisation dans notre département d’un « grenelle de la e-santé » !

http://www.48info.fr/actualite-4581-le-premier-ministre-en-lozere-semaine-prochaine.html

23 07 2017
Bernard GARRIGUES

Surtout pas … le numérique est une nouvelle féodalité … une organisation de la société qui permet aux puissants les exactions sur les faibles, mais aussi de capturer au bénéfice d’une élite la valeur ajoutée que nous créons ensemble.

Toute nouvelle organisation d’une société ouvre un champs des possibles qui va du pire au meilleur, mais le pire émerge plus facilement seul, alors que le meilleur exige un pouvoir politique savant et clairvoyant capable de mettre en œuvre les possibles d’intérêt public.

L’e-médecine représente le pire qui puisse arriver à la santé publique alors que le numérique détient le potentiel de créer un environnement santé publique inégalable.

La loi autorise et facilite l’expérimentation par volonté politique d’un territoire … cette expérimentation légale n’a jamais été mise en œuvre par nul territoire … de temps en temps, l’État impose des expérimentations hors-sol à partir d’idées brillantes de notre élite administrative … comme si les fils pouvaient apprendre à leur père à faire des enfants …

Je ne suis pas très sûr que l’équipe Macron ait la capacité politique de faire émerger le nouvel intérêt public que l’économie de la connaissance permet ; malgré les quelques reformulations géniales qui fusent de temps en temps … je ne suis pas très sûr que Thomas GASSILOUD puisse remuer Laure de la Renaudière.

23 07 2017
websdugevaudan

Le débat de la e-santé est lancé !

23 07 2017
23 07 2017
24 07 2017
websdugevaudan
24 07 2017
Claude Boissiere web du Gevaudan

Je crois que la e santé arrive lentement mais surement , Elle est probablement la réponse à politique de maintien à la maison des personnes agées , le problème dés lors est comment entrer en contact avec le service de surveillance si l’on est en situation d’incapacité,les voisins ne sont pas obligatoirement là.

27 07 2017
28 07 2017
28 07 2017
websdugevaudan

SFR qui veut fibrer tout le territoire ?.C’est trop savoureux Je poste l’aryicle des Echos en clair 😉
Les deux opérateurs se disputent le déploiement de la fibre sur l’ensemble du territoire.
C’est un vrai bras de fer qui s’engage entre SFR et Orange dans le déploiement du très haut débit en France. Le premier a lancé une petite bombe mi-juillet en expliquant qu’il allait déployer la fibre sur tout le territoire sans argent public, d’ici à 2025. Problème : cela bouleverse complètement les règles du jeu du plan Très Haut Débit tel qu’il a été défini par l’Etat.
Par exemple, Orange s’était vu octroyer, dans ce cadre, la couverture en fibre optique de 90 % des agglomérations de taille moyenne, les 10 % restants revenant à SFR. Mais désormais, SFR se dit prêt à déployer son réseau en parallèle de celui d’Orange ! Le plan de SFR signifie aussi qu’il déploie son réseau dans les campagnes, alors que l’Etat a déjà commencé à cofinancer des réseaux avec les collectivités territoriales, qui risquent d’être fragilisés par la concurrence de celui de l’opérateur au carré rouge…
Jeudi, la présentation des résultats semestriels, a été l’occasion d’une belle passe d’arme entre les patrons des deux opérateurs. « Cette idée que, depuis Paris, on va envoyer des bataillons pour fibrer tout le pays ne me paraît pas très réaliste », a estimé Stéphane Richard, le PDG d’Orange, au sujet du plan de SFR. « Nous aurons notre propre réseau, nous sommes prêts à investir de manière significative et je souhaite à nos concurrents d’être capable de déployer la fibre aussi rapidement que nous ! », a rétorqué Michel Combes, le directeur général d’Altice, la maison-mère de SFR, un peu plus tard.
Echange d’amabilités
A vrai dire, quand SFR a dévoilé son plan, beaucoup ont cru à du bluff. « C’est un coup de com’ (communication, NDLR) » de la part de SFR, a ainsi jugé Stéphane Richard, jeudi matin, sur BFM Business. « SFR n’a pas tenu ses engagements, ça c’est quelque chose de marquant pour tous les responsables publics locaux et nationaux, a-t-il pointé un peu plus tard, lors de la présentation des résultats d’Orange. Nous, on a fait plus que prévu et cette zone (les agglomérations de taille moyenne) sera même fibrée avant 2022. »
En toile de fond de ce combat, la volonté de l’Etat d’accélérer le déploiement du très haut débit . Le PDG d’Orange, dont l’Etat est le premier actionnaire, et qui brigue le renouvellement de son mandat l’an prochain, estime « parfaitement atteignable » l’objectif du gouvernement d’apporter le très haut débit à tous les français d’ici 2022.

Et la réponse de Stéphane Richard ici
bras-de-fer-entre-orange-et-sfr-2104799.php
http://www.latribune.fr/technos-medias/tres-haut-debit-le-pdg-d-orange-tacle-sfr-745511.html

26 08 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :