Déserts numériques et déserts médicaux : Lozère terre d’expérimentation ?

30 07 2017

Département hors du temps, hors de l’espace, département d’ « ailleurs », la Lozère est un département qui fait rêver mais qui, pour l’instant, n’attire pas un nombre d’habitants suffisant pour lui permettre d’atteindre ses ambitions maintes fois affirmées ici : devenir le symbole de la ruralité moderne. Encore faut-il qu’elle ne reste pas, malgré les efforts déployés ces derniers temps, un désert numérique et un désert médical ….comme bien d’autres départements d’ailleurs ! . En ce début de quinquennat « numérique »la Lozère doit saisir toutes les les opportunités d’expérimentation dans ces deux domaines clés et étroitement liés.

Ces derniers jours de juillet deux informations importantes sur le numérique et la ruralité méritent une attention particulière
– la déclaration du président Macron lors de la conférence nationale des territoires du 18 juillet . A un article intitulé «   Au Sénat, Emmanuel Macron « disrupte » le mythe de l’égalité des territoires » je postais le commentaire suivant « Je ne suis pas convaincu Monsieur le président ! Le principe d’égalité ne se discute pas . Ce que vous proposez résout un problème de court terme et c’est très bien MAIS ce ne doit etre qu’une étape ! ». Je faisais référence , dans ce commentaire, aux INFRASTRUCTURES d’ACCES au numérique qui,selon moi, ne doivent en aucun cas etre discriminatoires
-la présentation le 25 juillet par Jacques Mézard de la feuille de route pour la couverture numérique et les déserts médicaux. Je faisais alors la suggestion suivante « Pour optimiser la réflexion sur le rôle de la e-santé dans les déserts médicaux je suggère l’expérimentation d’un « grenelle de la e-santé » dans le département symbole de la ruralité (76.000 habitants), la Lozère »

1-En matière d’infrastructures d’accès au numérique l’égalité n’est pas un mythe, c’est un principe républicain !

Depuis la plus haute antiquité les infrastructures terrestres et maritimes, puis aériennes,ont été à la base de tout développement. La faiblesse ou l’absence de ces infrastructures dans certains territoires reculés explique le moindre développement de ces territoires et le fait que certains se sentent aujoyrd’hui abandonnés. Pour ces territoires le numérique était une chance historique de donner à chacun la véritable « égalité des chances »chère à notre président.Cette chance n’a pas été saisie jusqu’ici, bien au contraire, une nouvelle fracture entre « fibrés » et non « fibrés » prenant peu à peu le relais de la fracture traditionnelle « bas débit/adsl ». Or les dernières déclarations du président ( lever le pied sur la fibre pour « bouster » d’autres technologies) nous inquiètent . Je ne fais ici aucun procès d’intention au président . Je salue au contraire ses priorités numériques (PME /TPE 100% numériques, intelligence artificielle,n plateformisation de l’Etat ….) toutes nécessaires à la transformation de la société mais la couverture numérique, déjà parent pauvre de la loi numérique, me paraît rester le point faible de la feuille de route gouvernementale actuelle.Certes le président veut accélérer le plan France très haut débit en avançant à 2020 l’échéance fixée par François Hollande (2022) qui avait lui même surenchéri sur celle proposée par Nicolas Sarkozy (2025) . Tout ceci n’est pas très sérieux ! Emmanuel Macron , conscient que l’échéance de 2022 pour la fibre était intenable, a préféré abandonner l’objectif du 100 % fibre en offrant du « bon débit » à tous les Français en 2020. Il a raison de vouloir connecter convenablement et rapidement tous les Français. Mais l’échéance de 2020 ne doit etre qu’une étape dans la route vers l’objectif final : remplacer le réseau de cuivre, à l’agonie (et pas qu’en Lozère!) par un réseau optique . Vouloir obloger Orange à l’entrtetenir est certes necessaire mais c’est, à mon avis, un combat d’arrière garde qui ne prépare pas l’avenir.
Dans un papier du 4 juin 2017 « Lozère, la raison du plus faible »
je proposais d’expérimenter en Lozère le fibrage d’un territoire rural symbolique. Si le cadre réglementaire actuel ne le permet pas il faut expérimenter un changement de cadre ! Une telle proposition n’est pas nouvelle ! l y a 10 ans dans un article du 1er mars2007, une éternité à l’heure de l’internet, je siggérais de faire de notre département un territoire pilote en développement durable; j’écrivais alors « Persuadé que pour compenser ses faiblesses naturelles en infrastructures physiques (absence d’aérien et de fluvial, faiblesse du rail, inégalités dans la répartition des routes),la Lozère devait être dotée d’infrastructures numériques d’exception. »

2-La e-santé doit être largement débattue avec les citoyens

Dans un papier du 30 mars 2014 « e-santé, une révolution en marche avec les citoyens », je proposais la création de maisons de santé « augmentées ».J’écrivais alors « Au cœur du territoire les maisons pluridisciplinaires de santé . devront intégrer des salles de téléconsultation  pour permettre au médecin traitant, pivot du système, de faire appel, en tant que de besoin, à des ressources distantes dans tous les domaines (ophtalmologie, dermatologie, cardiologie, pneumologie,  cancérologie etc…) . Ces maisons de santé « augmentées » constitueront le « nœud de soins » de proximité , des mini « smart hôpitaux » en quelque sorte ».

Plus récemment(23 juillet 2017)je proposais le lancement d’un grenelle de la e-santé expérimental en Lozère pour réfléchir ENSDEMBLE (grand public, professionnels de santé, élus…) aux solutions de mise en réseau du domicile, (premier « lieu » de soins) , des professionnels de santé de proximité ( de plus en plus regroupés en maisons de santé) , des centres hospitaliers, des Ehpad etc…

Ces deux suggestions, certes insuffisantes mais en ligne avec la feuille de route du gouvernement et avec l’ « ADN » de la République en marche , peuvent, selon moi, constituer les piliers d’un projet expérimental « Santé Lozère »

Lorsque le président Macron fustige l’égalité qui crée de l’uniformité et qu’il veut la remplacer par une égalité des chances des territoires il a raison …. sauf que, à l’aube d’une transformation radicale de la France par le numérique les INFRASTRUCTURES,« fondations » de cette nouvelle société numérique doivent être encore plus solides à la campagne qu’ailleurs .
Nous affirmons cette évidence depuis la création des Webs du Gévaudan en 2000 . Dans un papier de 2012 « Services publics tous égaux » nous écrivions « la télé présence sera au cœur des services électroniques de demain » . Parmi ces services, la santé aura besoin peut-etre plus que d’autres secteurs, de réseaux optiques, seuls en mesire de procurer tout à la fois la symétrie, l’instantanéité et la sécurité

Expérimenter le fibrage d’un département symbolique et un grenelle de la e-santé ….. deux idéees pour aider à « libérer la ruralité » !

Auxillac le 30 juillet 2017

Pierre Ygrié

Publicités

Actions

Information

45 responses

30 07 2017
Bernard GARRIGUES

Trouve un seul exemple dans la longue histoire de l’humanité où (1) les expérimentations n’aient pas été celles des acteurs de terrains ; (2) les processus mis en place par l’État n’aient pas été dévoyées par les élites locales (les puissants), dont les élus, au détriment au détriment des faibles.

Mézard est l’archétype de politicard de canton au service de sa classe sociale départementale. Il est sûrement moins dangereux comme ministre des territoires que comme ministre de l’agriculture. Si le Cantal avait été un exemple de développement local cela se saurait.

Que Macron ait été l’élu des départements ruraux est, à la fois, une vérité et une illusion … ce sont les ruraux convaincus de la supériorité de l’urbain qui ont fait la différence dans l’isoloir. Le modèle urbain est catastrophique pour les acteurs ruraux pour une raison très simple : le gros des ressources naturelles du pays sont rurales ; le phénomène urbain repose sur la captation de la valeur ajoutée créée par le monde rural ; il suffit de parcourir le pays pour prendre conscience que la majorité de notre territoire vire à la friche. Le jour où vous verrez Brigitte entretenir un jardin potager de ses mains dans le parc de l’Elysée (telle une Marie-Antoinette) au lieu de faire faire ses courses à Rungis, vous comprendrez que la pensée complexe triomphe ; en attendant, elle reste tout simplement con, (sans plexe).

Tout fibre est à peu près aussi absurde que tout résineux que nous avons vécu en Lozère … Faut trouver le mix le moins coûteux et le plus efficient pour l’économie de la connaissance … Macron a juste sur ce point … à condition que les décisions n’aient pas pour objectif ou résultat d’avantager les féodalités du net au détriment des communautés villageoises. Gageons qu’être représenté par Mézard est de (très) mauvaise augure.

30 07 2017
Riviere

Peux t.etre trop de gens de rien en lozere comme ceux croise en gare t g v de Rennes .
C.R.

30 07 2017
Bernard GARRIGUES

Si nous voulons changer notre avenir, il nous faut monter un projet départemental entre acteurs locaux parties prenantes. La loi du droit d’expérimentation des territoires existe … encore faut-il que naisse une volonté politique pour la mettre œuvre … apparemment, notre député commence à dériver dans cette direction … le vent devient favorable, mais n’existe pas de vent favorable pour ceux qui ne veulent aller nulle part.

30 07 2017
websdugevaudan

@Bernard
1-que les vrais projets viennent du terrain ? TU PR7CHES UN CONVAINCU ! J’en ai toujours été partisan  !!! Je te rappelle ma proposition dés mon retour en Lozère en 2000 : profiter de l’atout « proximité » de notre département pour lancer une longue démarche de réflexion avec les lozériens volontaires pour répondre à la question « que peuvent apporter les NTIC à la Lozère ? » Concrètement ça signifiait l’organisation de réunions par chef lieu de canton , ; ces réunions relayées par les médias auraient enraciné un vrai projet Lozère numériques
2-je ne comprends pas ta position contre le tout fibre … sauf à acceper une discrimination dans l’accès ?.
LA BASE DE MES SUGGESTIONS , ; c’est la participation des CITOYENS ; Encore faut-il que les élus locaux favorisent cette participation./…laquelle paraît etre dans l’ADN du gouvernement .Je l’attends depuis près de 20 ans ! Alors ?

@tous un petit rappel succint de notre ciombat pour mémoire
1-une interview de 2012 par quelqu’un devenu depuis député . Je ne renie rien de ce que je disais à l’époque dans le brouhaha indescriptible de la foire d’Aumont Aubrac

2- les articles 2017 des Webs du Gévaudan :(pour les articles antérieurs cf le blog!)
-un grenelle de la e-santé en Lozère
https://websdugevaudan.wordpress.com/2017/07/23/un-grenelle-de-la-e-sante-en-lozere/
-et maintenant le débat !
https://websdugevaudan.wordpress.com/2017/06/22/tres-haut-debit-et-maintenant-le-debat/
-Lozère la raison du plus faible
https://websdugevaudan.wordpress.com/2017/06/04/lozere-la-raison-du-plus-faible/
-Rural (e) thic
https://websdugevaudan.wordpress.com/2017/04/26/ruralethic/
-Rural exit
https://websdugevaudan.wordpress.com/2017/04/13/ruralexit-numerique/
-Santé et éducation : l’urgence d’un vrai débat
https://websdugevaudan.wordpress.com/2017/03/26/sante-et-education-lurgence-dun-debat-public/
-le numérique dans la présidentielle
https://websdugevaudan.wordpress.com/2017/03/15/le-numerique-dans-la-presidentielle-demandez-le-programme/
-Happy digital new year
https://websdugevaudan.wordpress.com/2016/12/30/happy-digital-new-year/

30 07 2017
Michel12

Bonjour à tous,
Moi non plus je ne comprend pas qu’elle serait l’absurdité du tout fibre!?
Je pense que ce serait totalement absurde de ne pas remplacer, et le plus tôt
possible le réseau cuivre.
Surtout pitié que l’on ne nous lance pas dans des solutions alternatives Hertziennes pour les zones rurales pour internet fixe.
Mr Macron à absolument tort de nous proposer ces solutions hertziennes dont on sait le peu de fiabilité et le peu de performances.
Mais surtout le prix élevé et les quotas que cela impose.
La fibre est incontournable et est urgente à déployer en zone rurale.
pourquoi on ne développe pas la fibre dans les grandes villes? alors qu’un relais hertzien couvrirait plus de population????
tout simplement les urbains n’en veulent pas! sauf pour les mobiles.
Alors les ruraux nous aussi on à droit à la fibre pour le réseau fixe.
Marre d ‘être pris pour des citoyens brimés par des injustices, nous payons nos impôts comme les citadins.
Mr Macron vous aviez dit pendant la campagne que le numérique serait développé sur tout le territoire pour tous.
Dés lors cela veut dire que la qualité du support pour véhiculer ce numérique doit être égal pour tous!
Alors ne tergiversons pas avec des demi mesures qui en réalité couteront plus cher.
Merci encore aux webs du Gévaudan de faire prendre conscience que la fibre est incontournable pour les ruraux et qu’il faut dores et déjà remplacer le réseau cuivre par la fibre.

30 07 2017
chd2008

Décidément Lozère et Pays de France en Val d’Oise font cause Commune, bravo Pierre pour ton opiniâtreté et la justesse de tes analyses,
Tes 2 propositions concernent tous nos compatriotes et si nos 2 territoires peuvent montrer l’exemple et le chemin à nos élus et à nos concitoyens, pas tous encore convaincus et conscients de l’enjeu de l’infrastructure fibre FTTH pour eux et les générations fututes, ce sera un beau challenge et une belle cause,
RV à Aurillac aux Ruralirics2017
Amitiés

30 07 2017
Bernard GARRIGUES

J’ai écrit « tout fibre est absurde », pas « la fibre est absurde ». La fibre est une technique qui, comme toute technique a des avantages et des inconvénients. Pour établir le mix le plus efficient, il est nécessaire (1) d’établir un comparatif entre toutes les techniques à mettre en œuvre ; (2) d’avoir un objectif politique d’intérêt public.

La question est : pour quelles raisons la France qui disposait en 1990 du meilleur réseau mondial de telécom avec le plus puissant backbone fibre public irrigant l’ensemble du territoire des pays développés (celui de RFF) et un savoir faire national adapté se retrouve 27 ans plus à la ramasse, non seulement des pays de productivité globale comparables, mais encore de nombreux pays qui était en loin de son niveau ? Alors qu’il était facile en 1990 de délivrer, gratuitement, du haut débit convenable à tous les français en simplement mutualisant les paires cuivre du réseau PTT Nous savons tous que la paire de cuivre peut transmettre aussi bien et en même temps de l’analogique que du numérique.

Autre question : pour quelles raisons, les pouvoirs publics ont laissé passer sur le domaine public lozérien : la N88, un backbone d’une société hollandaise privée sans aucune contrepartie dans les années 2000 ?

J’écris l’e-santé publique possède un potentiel de développement si important que cela rend complétement con l’e-médecine ; de même que l’économie de la connaissance rend absurde l’e-éducation.

Je vous signale que je suis abonné à la fibre numéricable à Montpellier à 100 méga mais 97 descendant et 3 montant, avec autant de coupures qu’en Lozère et de réseau qui merde. Certes je peux regarder un film à l’ordi mais pas mieux qu’avec la TNT en Lozère.

30 07 2017
Bernard GARRIGUES

… 27 ans plus tard …. qui était loin de son niveau : mille excusez-moi

31 07 2017
websdugevaudan

@Bernard : voilà ce qui se passe quand il n’y a pas de pilote dans l’avion ! OK mais tout ça c’est du passé . Sans stratégie globale on a le résultat que l’on connait et quand l’erreur est initiale on peut faire tous les plans de la terre !
Avec ton analyse,Bernard, tu confirmes l’importance de mettre l’ensemble de la question du numérique en DEBATS CITOYEN . C’est ce que je propose …. depuis près de 20 ans ! Comme ça n’a jamais été fait et que, selon moi, des opportunités d’expérimentation se présentent avec les orientations de notre nouveau président je propose cette petite pensée « « le pessimiste voit une difficulté dans chaque opportunité , l’optimiste une opportunité dans chaque difficulté »et je dis « GO !!! « 

31 07 2017
websdugevaudan
31 07 2017
websdugevaudan

…. et pour illustrer le b…. ambiant !
Opérateurs en guerre ouverte, http://www.latribune.fr/technos-medias/tres-haut-debit-le-pdg-d-orange-tacle-sfr-745511.html
Rip soutenus par Macron http://www.constructioncayola.com/reseaux/article/2017/07/27/113973/macron-dugas-accord-pour-accelerer-plan-tres-haut-debit.php
et l’ARCEP qui … fait … ce qu’elle peut
http://www.boursier.com/actualites/economie/internet-pourquoi-l-arcep-veut-faire-bouger-les-lignes-36550.html
et après on s’étonne !
Go! Monsieur le Ministre, qui venez en Lozère ce 31 juillet , mettez un peu d’ordre là dedans en proposant en Lozère, (en « tordant quelque peu la règlementation actuelle!), une expérimentation de fibrage d’un territoire rural , ne serait-ce que pour montrer, une fois de plus que le plus faible peut avoir raison 😉

31 07 2017
Bernard GARRIGUES

À part le fait que le réseau cuivre est non seulement pas entretenu, mais gravement dégradé en Lozère, les atouts de 1990 existent toujours. L’État a permis que FT n’assure pas la maintenance de l’outil alors qu’elle prélevait sur les clients des abonnements dont le montant est justifié par les amortissements. La valeur actif matériel du réseau national est passé de 33 milliards d’euros à environ 18 milliards ; c’est à dire que les amortissements ont servi à faire du cash. Il suffisait d’affecter 2 milliards d’amortissement pour fibrer les sous répartiteurs en 1990 ; il suffit toujours. Nous payons et avons droit à du vent et des mauvaises paroles.

Le prix de gros réglementaire (le dégroupage) est justifié par les amortissements non exécutés.

L’État, garant de l’intérêt public, n’avait pas le droit de donner le réseau national : il a été financé par les clients. Quant au backbonne de la SNCF, il est resté public, mais loué à SFR qui est le pire acteur internet national au regard de l’intérêt public. Nous ne pouvons pas écrire que l’intérêt public soit la tasse de thé ni d’Orange, ni de Bouygues, ni de Free. Tout projet local passe par le préalable de faire rendre gorge à Orange. Entre parenthèses, le backbonne interdépartemental de la Lozère est la même importance que celui de Free ; personne ne peut dire que l’influence politique de la Lozère sur le secteur atteigne le millième de celle de Free.

31 07 2017
websdugevaudan

OK Bernard mais concrètement on fait quoi ?

Tant qu’on y est je pose une question (à peine) stupide , ? A qui demande t-on de fibrer la Lozère ?
ORANGE ?
FREE ?
SFR ?
SFR veut fibrer tout le territoire ?.C’est trop savoureux Je (re)poste l’aryicle des Echos en clair 
Les deux opérateurs se disputent le déploiement de la fibre sur l’ensemble du territoire.
C’est un vrai bras de fer qui s’engage entre SFR et Orange dans le déploiement du très haut débit en France. Le premier a lancé une petite bombe mi-juillet en expliquant qu’il allait déployer la fibre sur tout le territoire sans argent public, d’ici à 2025. Problème : cela bouleverse complètement les règles du jeu du plan Très Haut Débit tel qu’il a été défini par l’Etat.
Par exemple, Orange s’était vu octroyer, dans ce cadre, la couverture en fibre optique de 90 % des agglomérations de taille moyenne, les 10 % restants revenant à SFR. Mais désormais, SFR se dit prêt à déployer son réseau en parallèle de celui d’Orange ! Le plan de SFR signifie aussi qu’il déploie son réseau dans les campagnes, alors que l’Etat a déjà commencé à cofinancer des réseaux avec les collectivités territoriales, qui risquent d’être fragilisés par la concurrence de celui de l’opérateur au carré rouge…
Jeudi, la présentation des résultats semestriels, a été l’occasion d’une belle passe d’arme entre les patrons des deux opérateurs. « Cette idée que, depuis Paris, on va envoyer des bataillons pour fibrer tout le pays ne me paraît pas très réaliste », a estimé Stéphane Richard, le PDG d’Orange, au sujet du plan de SFR. « Nous aurons notre propre réseau, nous sommes prêts à investir de manière significative et je souhaite à nos concurrents d’être capable de déployer la fibre aussi rapidement que nous ! », a rétorqué Michel Combes, le directeur général d’Altice, la maison-mère de SFR, un peu plus tard.
Echange d’amabilités
A vrai dire, quand SFR a dévoilé son plan, beaucoup ont cru à du bluff. « C’est un coup de com’ (communication, NDLR) » de la part de SFR, a ainsi jugé Stéphane Richard, jeudi matin, sur BFM Business. « SFR n’a pas tenu ses engagements, ça c’est quelque chose de marquant pour tous les responsables publics locaux et nationaux, a-t-il pointé un peu plus tard, lors de la présentation des résultats d’Orange. Nous, on a fait plus que prévu et cette zone (les agglomérations de taille moyenne) sera même fibrée avant 2022. »
En toile de fond de ce combat, la volonté de l’Etat d’accélérer le déploiement du très haut débit . Le PDG d’Orange, dont l’Etat est le premier actionnaire, et qui brigue le renouvellement de son mandat l’an prochain, estime « parfaitement atteignable » l’objectif du gouvernement d’apporter le trè

Alors ??

31 07 2017
Bernard GARRIGUES

Avec le processus d’Axelle LEMAIRE, le débat citoyen a montré sa perversité : en pratique, le but était de faire apparaître les divergences d’intérêts entre les industriel du net et les citoyens afin de trancher en faveur des intérêts des industriels du net ; non seulement, mais encore,il a permis de brider l’intérêt des citoyens lorsque qu’il était évident que l’intérêt des industriels violait le principe d’égalité des citoyens devant la loi.

L’objectif de tels états généraux, comme le montre les débats sur ce site, est de mettre toutes les parties au même niveau d’information … qui dispose de l’autorité morale suffisante sur ce département pour conduire à terme cette mise à niveau ? Et de parvenir à un compromis équilibré, type celui du conseil National de la Résistance.

Tous les possibles techniques, financiers, institutionnels existent ; manque la volonté politique des acteurs.

31 07 2017
Bernard GARRIGUES

Sur la Lozère, l’avantage concurrentiel est à Orange grâce à notre réseau cuivre, mais qui exige d’être entretenu ; l’avantage de SFR est le backbone de RFF que SFR doit être incapable de saturer : il est aussi le plus long du département. Mais Stéphane RICHARD est un rat des villes complétement hors sol par rapport au monde rural et, même, par rapport à 99% de la population française : il fait partie de « l’élite » du fameux 99ème centile.

31 07 2017
websdugevaudan

Là le débat est vraiment lancé . Moi, citoyen de base, je me fiche complètement de qui créera le réseau .L’essentiel c’est d’avoir un réseau performant sur lequel les opérateurs de services puissent proposer leurs services à armes égales.

31 07 2017
Michel12

tout à fait d’accord Pierre, et j’ajouterai qu’il faut absolument un réseau fibré pour avoir un tarif d’abonnement équitable entre zones rurales et Urbaines.
Sinon si on nous refile pour les zones rurales du mix hertzien et fibre c’est la catastrophe.
Quand on sait que les abonnements Hertziens satellites, 4G sont à des prix d’abonnements très élevés et surtout limités en débit et sujet à quota!!!!!
si on utilisait ces solutions ce serait une véritable discrimination pour les internautes qui ont le malheur d’être en zones blanche.
Ces internautes seraient condamnés à utiliser un internet obsolète et pas évolutif.
Dans les articles sur le très haut débit que l’on peut lire sur les sites on se garde bien de dire mot sur cette injustice.
c’est pourquoi je suis farouchement opposé à ce mix, et suis pour un réseau fibré à 100 % afin de remplacer dans le moindre recoin le réseau cuivre par la fibre.

1 08 2017
websdugevaudan

Je suis allé voir le ministre Jacques Mézard, hier 31 juillet, à Mende . Les maires présents ont fait part de leurs doléances , reprises par FR3 hier soir. Pour ce qui me concerne je pense lui avoir posé quelques questions de fond mais la télé ne les a pas reprises . Aussi, ce matin, j’ai envie de (re) dire au ministre
« Monsieur le Ministre , Vous vous etes engagé hier à Mende à procurer du haut débit ‘et du téléphone!) à tous les lozériens pour 2020 au plus tard. C’est bien , c’est l’URGENCE mais ce n’est pas l’ESSENTIEL ! L’essentiel c’est de permettre à tous les lozériens d’avoir accès aussi bien que d’autres et même mieux que d’autres du fait de l’éloignement des services publics « physiques » aux services publics électroniques de demain. Dans un papier de 2012 « Services publics tous égaux »https://websdugevaudan.wordpress.com/2012/09/10/services-publics-tous-egaux/ je pointais déjà cette évidence et j’insistais sur l’importance de la téléprésence. Or, vous le savez, dans les secteurs vitaux comme la santé la symétrie, l’instantanéité et la sécurité des échanges sont des facteurs déterminants que seule la fibre optique (en remplacement du réseau cuivre à l’agonie) peut apporter . De grace mettez un peu d’ordre dans la saga de la couverture en très haut débit en proposant en Lozère, (en « tordant » quelque peu la règlementation actuelle s’il le faut), les expérimentations que, très modestement, je propose sur le blog des Webs du Gévaudan https://websdugevaudan.wordpress.com/ « A forece d’oublier l’essentiel pour l’urgence on finit par oublier l’urgence de l’essentiel ». Un gouvernement qui a l’ambition , légitime, de transformer la France, ne doit pas oublier cette évidence !
Et les élus locaux, ils en pensent qoui de nos propositions?. Et que pensent-ils faire, concrètement, au delà de leurs discours ?

1 08 2017
1 08 2017
Michel12

c’est bien ce que je craignais! cette feuille de route ne tient pas la route!
on développera la fibre dans les zones urbaines et un peu les zones rurales denses.
Pour les autres on leur refilera les systèmes Hertziens avec tous les inconvénients que cela suscite! abonnements hors de prix, quotas, limitation de débit, manque de fiabilité etc..
Un abonnement à une connexion satellite coûte le double par rapport à un abonnement fibre et de plus avec une liaison médiocre par rapport à la fibre.
Sans parler des aléas des liaisons 4G sachant qu’on est encore incapable d’avoir une simple liaison Tel mobile fiable sur tout le territoire!!
Je déplore qu’Il n’y ait pas du tout la volonté de remplacer le réseau cuivre à bout de souffle par de la fibre.
Une fois de plus nos politiques font du n’importe quoi.
je suis écœuré par ce plan numérique.

1 08 2017
Bernard GARRIGUES

Oui, le principe de base, c’est égalité de TOUS les citoyens devant la loi … en faisant état de téléprésence, tu affaiblis notre propos : l’État n’est pas comptable de ce que nous faisons chacun de l’égalité. En matière de taux de décès et d’espérance de vie, les territoires ruraux s’en sortent mieux que les territoires urbains.. Faut pas apprendre au vieux singe Mézard à faire la grimace … tous les riches du Cantal exploitent depuis la Révolution les doléances des pauvres du Cantal afin de continuer à s’enrichir …

3 08 2017
websdugevaudan

PLAN TRES HAUT DEBIT PLUS VITE ??? http://www.universfreebox.com/article/40143/Plan-THD-le-gouvernement-reclame-aux-operateurs-des-gages-pour-la-suite-certains-engagements-n-ayant-pas-ete-respectes
Le gouvernement et les opérateurs ?
https://www.nextinpact.com/news/104868-tres-haut-debit-face-aux-manuvres-operateurs-etat-promet-clarifications.htm

Attention danger !

Lorsque le ministre du numérique dit « Dans tous les cas, on oublie la fibre pour tous, que le chef de l’État juge « intenable technologiquement et financièrement »,je réponds : :

·c’est avoir avoir une faible ambition pour la France, une ambition très inférieure à celle que nous avons eue pour mettre le téléphone sur cuivre dans 100% de l’habitat Français. D’autant plus qu’une large partie du génie civil est déjà réalisée et réutilisable, ce qui n’était pas le cas pour le cuivre et que les câbles optiques sont bien moins couteux que les câbles cuivre. Leur pose est moins chère. Seules les soudures sont un peu plus chères car plus longues à réaliser que le raccordement cuivre !
·préférer gérer le problème de très loin c’est-à-dire laisser installer 4 réseaux en parallèle dans certaines zones très denses et accepter de ne pas en avoir dans des zones rurales. C’est en quelque sorte un état qui ne joue pas son rôle.
· aveugler le peuple avec 50 milliards de dollars alors que, jusqu’à un passé récent on ne parlait que de 20 milliards d’€. Passer de 20 à 50 milliards ne pose de problème à personne. Plus c’est gros et mieux cela passe.

Une question irrespectueuse : Mounir Mahjoubi connait-il bien ce dont il parle lorsqu’il évoque l’infrastructure passive ?

4 08 2017
websdugevaudan

Télésanté : une émission de France inter passionnante !
https://www.franceinter.fr/emissions/le-debat-de-midi/le-debat-de-midi-03-aout-2017

et qui, selon moi, appuie notre proposition d’organiser en Lozère un grenelle de la e-santé
https://websdugevaudan.wordpress.com/2017/07/23/un-grenelle-de-la-e-sante-en-lozere/

les citoyens ont leur mot à dire https://websdugevaudan.wordpress.com/2014/03/30/e-sante-une-revolution-en-marche-avec-les-citoyens/

L’un des intervenants, Jacques Cinqualbre, intervenait déjà dans un livre de 2013 « Télésanté espoir du monde rural » dans lequel j’avais donné , modestement, mon avis de citoyen rural dans un papier « témoignage prospectif d’un octogénaire en 2020 » . 2020 se rapproche et on est moin de compte.Vivement un grenelle de la e-santé !!
https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/08/27/telesante-espoir-du-monde-rural/

https://websdugevaudan.wordpress.com/2013/04/02/la-sante-porte-dentree-du-tres-haut-debit-en-zone-rurale/

4 08 2017
websdugevaudan
5 08 2017
6 08 2017
7 08 2017
websdugevaudan

Quelques infos sur la E-santé http://www.scoop.it/t/e-sante-by-aviitam

8 08 2017
8 08 2017
websdugevaudan

Liberté et séc urité des données à l’heure du numérique …Un sujet énorme !
L’avis de la CNIL https://www.franceculture.fr/emissions/lesprit-public/liberte-et-securite-lheure-du-numerique pour ceux qui ont une heure à perdre (gagner?)
et de google ! http://www.fredzone.org/google-compte-sur-lintelligence-artificielle-pour-faire-le-menage-sur-play-store-038

10 08 2017
websdugevaudan
10 08 2017
websdugevaudan

Numérique et ruralité : Dans le cafouillage général la télémédecine laisse aussi des plumes ! http://www.lopinion.fr/edition/economie/telemedecine-retards-en-cafouillages-132134

12 08 2017
websdugevaudan

« on n’aime pas etre pris pour des imbéciles »
http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20170809.OBS3167/le-representants-des-maires-juge-macron-c-est-bercy-qui-commande.html
La seule solution à mon sens est une société d’Etat qui aménage elle-même, comme on l’a fait avec la Société du Grand Paris.
Tien,s tiens , que voilà une bonne vieillie idéee des Webs du Gévaudan remise au goût du jour !
https://websdugevaudan.wordpress.com/2011/03/21/reseau-unique-dissipons-les-malentendus/

14 08 2017
Déserts médicaux (@desert_medical)

Bonjour à tous,

Je suis ravie de vous voir passionné par ce sujet !
Avez-vous pris connaissance des Universités des déserts médicaux et numériques qui se tiendront le 8/9 septembre > https://universitedeserts.fr ?

Ce serait un bon moyen pour travailler sur votre projet de grenelle de la e-santé, trouver des personnes motivées pour vous soutenir et lancer le projet.

Pour ma part, je lance une initiative collaborative pour innover par le numérique sur l’organisation des soins en France. Si vous souhaitez en savoir plus > https://medium.com/@JustineHVet/déserts-médicaux-quelle-réalité-e15b6e0bce63

Au plaisir,
Justine.

15 08 2017
websdugevaudan

Merci Justine pour ces infos
Comment les communiquer à nos décideurs lozériens ? Ici, sur ce blog, nos « pouvoirs » sont très limités ! J’ai parlé à plusieurs reprises à des élus lozériens de cette expérimentation chez nous d’un grenelle de la e-santé mais aucun ne s’est emparé de l’idée ! Si vous avez une idée je suis preneur ! En attendant pour que les visiteurs de ce blog vous connaissent mieux je me permets de poster ce lien http://www.justinehenry.com/ 😉

18 08 2017
19 08 2017
20 08 2017
20 08 2017
20 08 2017
Bernard GARRIGUES

« Dans tous les cas, on oublie la fibre pour tous, que le chef de l’État juge « intenable technologiquement et financièrement » Derrière ce jugement lapidaire, il existe une réalité sociale, une réalité économique, une réalité technique et une réalité politique :
(1) La réalité politique est l’égalité des citoyens et des territoires devant la loi.
(2) La réalité économique, en 2017, le champ du développement économique à valoriser est celui de l’économie de la connaissance.
(3) La réalité sociale est que la féodalisation du numérique, des réseaux et des processus algorithmiques en général crée une machine mondiale productrice d’inégalités très efficace et d’une violence inconnue dans l’histoire des hommes.
(4) La réalité technique est que l’économie de la connaissance a besoin d’environ 5 mégas symétriques par prise et d’une robustesse de type biomimétique ; pas de 100 mégas dissymétriques qui pètent à chaque paille en croix. Or 5 mégas symétriques pour chacun étaient possibles en France dés 1990 : il suffisait d’un politique une peu clairvoyant.

Ce qui ne colle pas dans notre nouvelle classe politique est qu’elle s’imagine que (1) la perversion des processus urbains constitue la vraie réalité totale; (2) elle doit imposer par la force à l’ensemble des citoyens sa doxa élitiste.

Derrière le leurre de l’e-médecine (les écrouelles du peuple 2017 !), il y a la réalité des 250 chaînes de télévision par internet et des 97 mégas descendant de SFR (sur 100) afin de nous gaver de pub et d’infos toxiques.

20 08 2017
Bernard GARRIGUES

La Cour des Comptes ne sait pas de dont elle parle (cf l’épisode Fleur PELLERIN) : faudrait peut-être que MACRON rappelle à MINGAUD que nous avons besoin qu’elle nous donne le point de vue INTÉRÊT PUBLIC.

20 08 2017
Bernard GARRIGUES

Il existe au moins 50 communes lozériennes disposant d’un potentiel numérique supérieur à LORMES, dont toutes les communes de plus de 1500 habitants. En premier lieu, ta commune, LA CANOURGUE où se croisent quatre gros backbones : plus, un des réseaux sur l’A75 dispose d’une prise passive tous les 400 mètres. Faut aller voir dans les goulottes de la voie de chemin de fer et de l’autoroute. À quoi sert le budget spécifique d’Auxillac qui, de mémoire, est une commune associée ?

21 08 2017
websdugevaudan

@Bernard : Auxillac n’est plus commune associée depuis les dernières municipales

21 08 2017
websdugevaudan
21 08 2017
websdugevaudan

VILLES INTELLIGENTES : quelques idées simples de nos « cousins »
canadiens !
http://jbourbonnais.org/2015/08/19/ville-intelligente-et-numerique-montreal/

21 08 2017
websdugevaudan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :