Bruno Latour un penseur qui fera DATE !!

16 10 2022

Bruno Latour, le penseur qui inspire la planète, mérite d’être davantage connu même s’il est souvent difficile à suivre. Il est considéré par le New York Times comme le plus célèbre et le plus incompris des philosophes français.

https://www.france.tv/france-5/la-grande-librairie/la-grande-librairie-saison-14/3135755-bruno-latour-le-penseur-qui-inspire-la-planete.html

Selon moi, il est d’utilité publique pour nous aider à comprendre un monde devenu incompréhensible.

Il m’a souvent aidé dans mes modestes réflexions de citoyen et plus particulièrement dans l’une d’elles en avril 2020 (https://websdugevaudan.wordpress.com/2020/04/12/le-jour-dapres/) dans laquelle j’écrivais entre autres :

La pandémie aurait dû me semble-t-il nous nous interroger individuellement et collectivement. A l’occasion de l’arrêt complet de l’économie, Bruno Latour nous posait deux questions :

  • quelles sont les activités actuellement suspendues dont nous souhaiterions qu’elles ne reprennent pas ?
  • quelles sont les activités actuellement suspendues dont nous souhaiterions qu’elles se développent ?

Pour tenter d’entrer dans la pensée de Bruno Latour, j’ai imaginé une petite histoire loufoque :

En 1950 je décolle dans un avion qui n’atterrira quand 2022 ! En 2022 j’essaie d’atterrir mais je ne reconnais plus la terre que j’avais quittée en 1950 à travers mon hublot et, à l’aide d’un microscope géant, je vois trois fois plus d’humains, trois fois moins d’animaux, une déforestation massive, des océans de plastique etc. Je cherche mon territoire et je réalise que le mot même de territoire n’a plus du tout le même sens. Mon territoire aujourd’hui c’est un territoire élargi à tout ce dont je dépends. Mon territoire, ce sont toutes mes dépendances. Nous sommes tous interdépendants. Si nous voulions nous replier sur nous-mêmes, il faudrait accepter de ne plus rouler en voiture, de ne plus prendre ni le train ni l’avion, de ne plus téléphoner, de ne plus aller sur internet etc. Mon territoire, c’est mon terrain de vie. Si j’aspire à avoir une vie sereine, j’ai besoin de comprendre le monde dans lequel je vis, ma place dans ce monde. Je n’y parviendrai que si j’améliore mes connaissances et si j’échange avec les autres pour réfléchir à comment vivre ensemble sur une planète finie.

J’ai tenté ci-dessous d’illustrer ma petite fable par l’acronyme D A T E, avec quelques citations de Bruno Latour. 

Décollage vers la modernité en 1950

« Dans les années 50, tout le monde devait décoller, c’était l’idée du décollement des pays dits en voie de développement…. ».

« Moderne a été un mot d’ordre qui a organisé le front de modernisation dont nous nous apercevons en ce moment que c’est un front de destruction. C’est fini, c’est une parenthèse qui se referme ».

« Accélération de la modernité avec la victoire du libéralisme après la chute du mur de Berlin en 1989 »

Au moment où tombe le mur, c’était l’occasion idéale pour s’adresser à la vraie question du réchauffement climatique. On a fait tout l’inverse, on a accéléré la modernité et le pillage des ressources. On s’est débarrassé du problème au lieu de l’affronter.

Il y a plus de 400 ans Galilée nous avait pourtant prévenus. « Quand des hommes de pouvoir égoïstes se contentent d’amasser le travail pour le travail, se contentent d’amasser le savoir pour le savoir, la science peut s’en trouver mutilée, vos nouvelles machines pourraient ne signifier que des tourments nouveaux. Avec le temps, vous découvrirez peut-être un jour tout ce qu’on peut découvrir, mais ce progrès cependant ne sera qu’une progression qui vous éloignera de l’humanité. L’abime entre elle et vous pourrait un jour devenir si grand, qu’à votre cri de joie devant quelques nouvelles conquêtes pourrait répondre un cri d’horreur universel ».

Et Bruno Latour de conclure : « Il est urgent de se libérer de cette énorme pression de la modernisation qui fait que ça aveugle complètement la décision et le choix. Il faut pouvoir choisir, discerner la bonne technique et la mauvaise technique. » 

Atterrissage en 2022 mais où?    

Nous atterrissons sur terre sauf que la terre de 2022 n’est plus la terre de 1950. Pour Bruno Latour, il faut trouver un nom à cette nouvelle terre, transformée en moins d’un siècle par les hommes comme elle ne l’avait jamais été jusqu’ici. Pour nous aider à découvrir cette nouvelle terre, Bruno Latour lui donne un nom : Gaïa. 

Chez les anciens grecs Gaïa était le nom de la déesse terre, le principe d’où sont sorties toutes choses.

Elle était adorée et respectée, ce qui n’est plus le cas depuis le début de l’ère industrielle et singulièrement depuis les années 1950. La Gaïa d’aujourd’hui est beaucoup plus fragile qu’elle ne l’a jamais été depuis des millénaires. Bruno Latour nous aide à faire un diagnostic lucide sur nos comportements qui remettent insidieusement en cause les conditions d’habitabilité de la planète. Il nous fait comprendre que l’urgence aujourd’hui est de nous intéresser à cette zone critique ‘Gaïa’ qui entoure la planète et sur laquelle nous sommes condamnés à vivre ensemble.

Territoire 

Nous ne connaissons plus notre territoire, c’est-à-dire notre terrain de vie. Nous dépendons de tellement de personnes et de choses que nous sommes incapables de décrire ce terrain de vie. Bruno Latour nous demande de faire l’effort d’écrire toutes nos dépendances car c’est la seule façon pour lui de pouvoir agir sans se faire manipuler.

Ensemble !

C’est un effort gigantesque de compréhension de notre terrain de vie, où nous habitons et cet effort ne pourra se faire qu’avec les autres. C’est en observant, en écoutant, en expérimentant, que nous pourrons remplir ce qui reste aujourd’hui une page blanche. Ces réflexions à partir du réel, à partir des échanges avec d’autres, c’est cela la méthode Bruno Latour ! Il nous laisse cette méthode en viatique. Merci monsieur Latour.

Pour ceux qui souhaitent aller plus loin, une série de onze émissions enregistrées par Arte quelques mois avant la disparition de Bruno Latour :

https://www.youtube.com/results?search_query=Bruno+Latour+Arte+l%27ultime+entretien+11+%C3%A9pisode

Puisse ce testament nous aider à réfléchir ENSEMBLE sur le monde de nos enfants et de nos petits-enfants !

La SOLIDARITÉ n’est plus une option, c’est une NÉCÉSSITÉ : « Rien n’est solitaire, tout est solidaire. L’homme est solidaire avec la planète, la planète est solidaire avec le soleil, le soleil est solidaire avec l’étoile, l’étoile est solidaire avec la nébuleuse, la nébuleuse, groupe stellaire, est solidaire avec l’infini. Ôtez un terme de cette formule, le polynôme se désorganise, l’équation chancelle, la création n’a plus de sens dans le cosmos et la démocratie n’a plus de sens sur la terre. Donc, solidarité de tout avec tout, et de chacun avec chaque chose. La solidarité des hommes est le corollaire invincible de la solidarité des univers. Le lien démocratique est de même nature que le rayon » Victor Hugo

Victor Hugo et Bruno Latour nous rappellent que tout est lié. Bruno Latour a passé sa vie à essayer de comprendre les interactions entre les choses et les êtres. Il nous apprend à rechercher des LIENS… pour comprendre cette SOLIDARITÉ ORIGINELLE et à ne pas désespérer car pour lui « la situation est tragique mais pas désespérante », une situation qu’il nous demande d’affronter ENSEMBLE !

Auxillac le 16/10/2022

Pierre Ygrié

Publicité

Actions

Information

15 responses

17 10 2022
websdugevaudan

Retour sur une rencontre en 2017 avec deux grands disparus, M ichel S erre et Bruno Latour

Cette conférence voudrait relier trois phénomènes que les commentateurs ont déjà repérés mais dont ils ne voient pas toujours le lien — et par conséquent dont ils ne voient pas l’immense énergie politique qu’on pourrait tirer de leur rapprochement : d’abord la « dérégulation » qui va donner au mot de « globalisation » un sens de plus en plus péjoratif ; ensuite, l’explosion de plus en plus vertigineuse des inégalités ; enfin, l’entreprise systématique pour nier l’existence de la mutation climatique. L’hypothèse est qu’on ne comprend rien aux positions politiques depuis cinquante ans, si l’on ne donne pas une place centrale à la question du climat et à sa dénégation. Tout se passe en effet comme si une partie importante des classes dirigeantes était arrivée à la conclusion qu’il n’y aurait plus assez de place sur terre pour elles et pour le reste de ses habitants. C’est ce qui expliquerait l’explosion des inégalités, l’étendue des dérégulations, la critique de la mondialisation, et, surtout, le désir panique de revenir aux anciennes protections de l’État national. Pour contrer une telle politique, il va falloir atterrir quelque part. D’où l’importance de savoir comment s’orienter. Et donc dessiner quelque chose comme une carte des positions imposées par ce nouveau paysage au sein duquel se redéfinissent non seulement les affects de la vie publique mais aussi ses enjeux Bruno Latour, philosophe et sociologue des sciences, est professeur à Sciences-Po Paris. Il a écrit de nombreux ouvrages et articles sur l’anthropologie du monde moderne et notamment : Face à Gaïa: Huit conférences sur le nouveau régime climatique, (La Découverte, 2015.)

18 10 2022
websdugevaudan

Puisse ce testament nous aider à réfléchir ENSEMBLE sur le monde de nos enfants et de nos petits-enfants !
Nous avons perdu 50 ans !

Il y a urgence à réfléchir…et à agir !

20 10 2022
websdugevaudan

Sur le même sujet

Le changement c’est (pas)maintenant !

Le changement  c’est (pas)maintenant !


Le cri de la bête !

Le cri de la bête !


La grenouille… et nous !

La grenouille… et nous !


et maintenant ?

et maintenant ?


La croissance verte « terrain de jeu » des NBIC !

La croissance verte « terrain de jeu » des NBIC !


Le jour d’après !

Le jour d’après !

21 10 2022
websdugevaudan

Pourquoi cette casquette ?
« j’ai subi un petit traitement »
Que de délicatesse et de retenue dans cette réponse de Bruno Latour !
Bruno Latour est mort d’un cancer moins d’un an après c’était émission

Au terme d’une vie bien remplie
https://vialmtv.tv/notice-necrologique-de-bruno-latour/

22 10 2022
websdugevaudan

ethnographie du monde à venir
Si la nature est l’avenir de l’humanité, l’humanité a-t-elle vraiment compris ce qu’était la nature, et ce que devraient être
https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/de-cause-a-effets-le-magazine-de-l-environnement/la-nature-l-avenir-de-l-humanite-6274539

24 10 2022
websdugevaudan

« La situation est tragique mais pas désespérante »(Bruno Latour)
Illustration avec un débat très instructif

24 10 2022
websdugevaudan
24 10 2022
websdugevaudan

Comment la culture écologique s’est diffusée dans la société

Les nouvelles pensées de l’écologie gagnent en radicalité. À la suite de Philippe Descola et de Bruno Latour, elles abolissent le dualisme entre nature et culture. Elles remettent en cause l’universalisme occidental, façonné par l’impérialisme, pour lui préférer l’image d’un plurivers — un monde composé d’une multiplicité de mondes.
La Terre se meurt, mais la pensée qui l’étudie n’ jamais j’étais aussi vivante et fertilema
https://reporterre.net/Comment-la-culture-ecologique-s-est-diffusee-dans-la-societe?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=nl_hebdo

27 10 2022
websdugevaudan

Crise écologique, quel Salut pour notre planète ? Gaël Giraud et Jean-François Mouhot. Ce débat entre un catholique et un protestant et très riche pour les chrétiens…….mais pas que !

27 10 2022
websdugevaudan

0:02 / 1:23:56
Gaël Giraud – Composer un monde en commun. Une théologie politique de l’anthropocène

2 11 2022
websdugevaudan

Éloi Laurent (OFCE) : « Le Covid-19 vient directement de systèmes économiques dysfonctionnels »

9 11 2022
9 11 2022
websdugevaudan

Indignez-vous !

17 11 2022
websdugevaudan

s sommes 8 milliards : faut-il craindre la surpopulation ?
https://www.rcf.fr/culture-et-societe/je-pense-donc-jagis?episode=62629

28 11 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :