Loi numérique ; un texte de « combat » ? Chiche !

29 09 2016

Mercredi 28 septembre le projet de loi numérique a été définitivement adopté au sénat en procédure accélérée, malgré quelques réserves : « Les sénateurs ont presque unanimement souligné leur regret de ne pouvoir examiner le texte pour une seconde lecture. Mais les critiques ont été mineures …. »

Pour Axel Lemaire, secrétaire d’Etat au numérique et à l’innovation c’est « texte de combat » !  La ministre évoquait essentiellement l’aspect « ouverture des données »: « C’est un texte de combat » ajoute-t-elle. « Car il n’est pas évident de demander aux administrations  d’ouvrir par défaut les données qu’elles produisent. (…) Ces données doivent être rendues disponibles publiquement et gratuitement à nos concitoyens. (…) C’est une question de transparence démocratique. C’et aussi une question d’innovation par la data, la donnée. »

Je reprends volontiers sa formule mais pour un autre combat , cher aux ruraux, celui de la couverture numérique . Patrick Chaize, des Républicains, a bien souligné « le chemin qui restait à effectuer pour installer des mesures réglementaires plus favorables à l’aménagement numérique et à l’équité territoriale », les sénateurs communiste et UDI, ( seuls à s’abstentir), ont bien noté, de leur coté, l‘absence d’une égalité d’accès et le déséquiibre du texte entre usages et infrastructures (ces dernières n’ayant pas été traitées au fond) mais la couverture numérique, parent pauvre du projet de loi dés le départ, le reste à l’arrivée en dépit de quelques mesures significatives mais toutes prises sans remettre en cause la réglementation actuelle .

Sans remise à plat de la réglementation le plan France très haut débit ne pourra pas donner à chaque citoyen un accès égal aux réseaux de télécommunications de demain et ne permettra pas d’installer dans les territoires ruraux, où veulent de plus en plus vivre des citadins « en mal de campagne » , des ECOSYSTEMES NUMERIQUES nécessaires à toute INNOVATION. J’invite les visiteurs de ce blog à lire les derniers papiers de Xavier de Mazenod et de Jean Pierre Jambes

L’innovation, demain, va, pour une large part, porter sur les services à la personne . Ce sont les ruraux, éloignés de tout, qui en ont le plus besoin . C’est chez eux, en les interrogeant, en les réunissant, que les créateurs ruraux de demain iront chercher leur « matière première à innover» . Ces créateurs sont là, dans nos territoires mais il leur manque l’essentiel, l’espoir d’avoir un jour chez eux, sans etre obligés de s’exiler en ville, un véritable écosystème numérique .

La réglementation actuelle leur ôte cet espoir. Le législateur, qui sait bien , lui, que le réseau cuivre est condamné,  doit acter dans une loi une égalité d’accès aux réseaux de demain ( optique pour le fixe filaire+mobile)  . Il ne l’a pas fait dans la loi pour une « république numérique » mais il lui en reste d’autres pour se rattraper !!

Quant à l’Arcep la puissance publique doit l’obliger à revoir sa réglementation. Dans le cadre de la réglementation actuelle non seulement certains ruraux n’auront pas la fibre mais ceux qui l’auront n’auront droit qu’à une seule fibre alors que les autres « fibrés » en auront deux !….une DISCRIMINATION à deux étages en quelque sorte !! C’est passé totalement inaperçu pour le grand public. Dans les « Zone Très Dense” (ZTD), les internautes auront accès à deux fibres, dans les Zones moins denses une seule !. La première fibre (la seule pour les zones moins denses) sera mutualisée par l’ensemble des opérateurs commerciaux qui auront cofinancé la construction de la partie terminale du réseau FTTH ; Seuls les opérateurs commerciaux qui l’auront cofinancé auront accès à cette fibre ! La deuxième fibre sera dédiée à l’opérateur qui aura payé pour se la réserver. Il est vraisemblable que les les services de « consommation » ( télévision, jeux etc… ) seront abondamment proposés sur la première et les services vraiment innovants (services à la personne) sur la deuxième ? @suivre…Dans la ZMD (Zone moins dense) la seule fibre posée et raccordée est de-facto mutualisée par l’ensemble des opérateurs de services présents sur la zone. Pour en savoir davantage sur ce sujet j’invite les visiteurs à lire les commentaires de Marc Duchesne sur le papier « la France prépare-t-elle vraiment l’ère du gigabit ?»

Manifestement le combat doit continuer, Madame la Ministre…..sur tous les fronts et, pour les ruraux, prioritairement sur celui de la couverture numérique 😉

Auxillac le 29 septembre 2016

Pierre Ygrié





Loi numérique ; un texte de « combat » ? Chiche !

29 09 2016

 

Mercredi 28 septembre le projet de loi numérique a été définitivement adopté au sénat en procédure accélérée, malgré quelques réserves : « Les sénateurs ont presque unanimement souligné leur regret de ne pouvoir examiner le texte pour une seconde lecture. Mais les critiques ont été mineures …. »

Pour Axel Lemaire, secrétaire d’Etat au numérique et à l’innovation c’est « texte de combat » ! La ministre évoquait essentiellement l’aspect « ouverture des données »: « C’est un texte de combat … car il n’est pas évident de demander aux administrations  d’ouvrir par défaut les données qu’elles produisent. (…) Ces données doivent être rendues disponibles publiquement et gratuitement à nos concitoyens. (…) C’est une question de transparence démocratique. C’et aussi une question d’innovation par la data, la donnée. »

Je reprends volontiers sa formule mais pour un autre combat , cher aux ruraux, celui de la couverture numérique . Patrick Chaize, sénateur républicain, a bien souligné « le chemin qui restait à effectuer pour installer des mesures réglementaires plus favorables à l’aménagement numérique et à l’équité territoriale », les sénateurs communiste et UDI, ( seuls à s’abstenir), ont bien noté, de leur coté, l‘absence d’une égalité d’accès et le déséquilibre du texte entre usages et infrastructures (ces dernières n’ayant pas été traitées au fond) mais la couverture numérique, parent pauvre du projet de loi dés le départ, le reste à l’arrivée en dépit de quelques mesures significatives mais toutes prises sans remettre en cause la réglementation actuelle .

Sans remise à plat de la réglementation le plan France très haut débit ne pourra pas donner à chaque citoyen un accès égal aux réseaux de télécommunications de demain et ne permettra pas d’installer dans les territoires ruraux, où veulent de plus en plus vivre des citadins « en mal de campagne » , des ECOSYSTEMES NUMERIQUES nécessaires à toute INNOVATION. J’invite les visiteurs de ce blog à lire les derniers papiers de de Xavier de Mazenod et de Jean Pierre Jambes

L’innovation, demain, va, pour une large part, porter sur les services à la personne . Ce sont les ruraux, éloignés de tout, qui en ont le plus besoin . C’est chez eux, en les interrogeant, en les réunissant, que les créateurs ruraux de demain iront chercher leur « matière première à innover» . Ces créateurs sont là, dans nos territoires mais il leur manque l’essentiel, l’espoir d’avoir un jour chez eux, sans etre obligés de s’exiler en ville, un véritable écosystème numérique .

La réglementation actuelle leur ôte cet espoir. Le législateur, qui sait bien , lui, que le réseau cuivre est condamné,doit acter dans une loi une égalité d’accès aux réseaux de demain ( optique pour le filaire fixe +mobile) . Il ne l’a pas fait dans la loi pour une « république numérique » mais il aura d’autres occasions de se rattraper !! Les citoyens, eux, peuvent (doivent) mettre le sujet dans les futures campagnes électorales !

Quant à l’Arcep la puissance publique doit l’obliger à revoir sa réglementation. Dans le cadre de la réglementation actuelle non seulement certains ruraux n’auront pas la fibre  mais ceux qui l’auront n’auront droit qu’à une seule fibre alors que les autres « fibrés » en auront deux !….une DISCRIMINATION à deux étages en quelque sorte !! C’est passé totalement inaperçu pour le grand public. Dans les « Zone Très Dense” (ZTD), les internautes auront accès à deux fibres, dans les Zones moins denses (ZMD)une seule !. La première fibre (la seule pour les zones moins denses !) sera mutualisée par l’ensemble des opérateurs commerciaux qui auront cofinancé la construction de la partie terminale du réseau FTTH ; Seuls les opérateurs commerciaux qui l’auront cofinancée auront accès à cette fibre ! La deuxième fibre sera dédiée à l’opérateur qui aura payé pour se la réserver. Il est vraisemblable que les services de « consommation » ( télévision, jeux etc… ) seront abondamment proposés sur la première et les services vraiment innovants (services à la personne) sur la deuxième ? @suivre…Dans la ZMD (Zone moins dense) la seule fibre posée et raccordée est de-facto mutualisée par l’ensemble des opérateurs de services présents sur la zone. Pour en savoir davantage sur ce sujet j’invite les visiteurs à lire les commentaires de Marc Duchesne sur le papier « la France prépare-t-elle vraiment l’ère du gigabit ?»

Manifestement le combat doit continuer, Madame la Ministre…..sur tous les fronts et, pour les ruraux, prioritairement sur celui de la couverture numérique 😉

Auxillac le 29 septembre 2016

Pierre Ygrié





Couverture numérique : le combat doit continuer !

21 07 2016

La séance parlementaire du 20 juillet 2016 essentiellement consacrée à l’état d’urgence et à la loi travail , a aussi été l’occasion de voter d’autres textes dont la loi numérique. Ce vote, peu médiatisé , mérite qu’on y consacre quelques lignes pour tenter de comprendre son impact sur le monde rural pour lequel nous nous battons depuis 16 ans .

Cette loi, très importante dans des domaines essentiels,ne prend pas en compte le combat de notre association pour un accès égalitaire de tous les citoyens !

Rappel succinct  des objectifs des Webs du Gévaudan :

-objectif général annoncé depuis le début : remplacer le réseau de cuivre par un réseau de fibre optique

-traduction de cet objectif dans le projet de loi : un droit à une technique (en l’occurrence la fibre) ne pouvant être exprimé tel quel dans un texte législatif nous avions demandé explicitement la création dans la loi d’un « droit pour chaque citoyen de disposer d’un réseau fixe et d’un réseau mobile »

Pourquoi ? Le réseau fixe actuel (réseau cuivre) est appelé à disparaître à plus ou moins brève échéance  . Si un droit à un réseau fixe n’est pas acté dans la loi de nombreux petits villages de Lozère et d’ailleurs (ceux où certains citadins en mal de campagne seraient heureux de vivre!) seront exclus de la république numérique .

Dés l’annonce du projet de loi nous avions insisté sur les risques et les opportunités d’un tel texte pour l’hyper-ruralité .Lors de sa mise en ligne nous avions pointé la faiblesse de son titre 3 (l’Accès au numérique) puis (re) dit que la couverture numérique était le parent pauvre de la loi

Déçus par le vote des députés en janvier  nous avions mis tous nos espoirs dans le sénat en sollicitant un « sursaut citoyen »puis dans la CMP  mais après l’adoption « définitive » du texte par les députés le 20 juillet je constate que notre demande de « deux réseaux pour un même droit »  n’est pas prise en compte

Certes certains amendements vont dans le bon sens en améliorant les dispositions du plan France très haut débit mais aucun de ceux acceptés ( la minorité!) ne prévoit une égalité d’accès pour tous

L’inscription d’une telle égalité dans la loi par un article « concret » ( droit pour chaque citoyen de disposer d’un réseau fixe et d’un réseau mobile) était pourtant le seul moyen de donner à tous les ruraux l’espoir qu’un jour ils seraient tous citoyens de la république numérique ! Un tel droit constituerait une « ardente obligation » pour l’Etat, les opérateurs ET pour les collectivités locales qui , en l’absence de l’existence de cette perspective, même relativement lointaine, d’égalité républicaine, limitent leurs ambitions des plus dynamiques dans l’élaboration de leurs schémas numériques territoriaux !

Que faire concrètement maintenant que la loi est votée ?

Les nombreuses réactions qui me sont parvenues sur les réseaux sociaux nous encouragent à poursuivre le combat . Parmi celles ci celle du maire d’une commune de Lozère résume bien le sentiment des ruraux «Pierre Ygrié a raison : Très haut débit déjà indispensable pour certaines activités et qui va rapidement devenir la norme. Comme nous n’avons aucune chance d’acceder à la fibre dans nos village, au fil du temps va se creuser une fracture numérique irrémédiable pour nos territoires. Perte d’attractivité pour les habitants et perte des opportunités de développement économique car notre environnement est adapté au télétravail. Mais sans les tuyaux c’est foutu ! Maires Ruraux Amrf»

Mobiliser les ruraux par tous les moyens

-dire haut et fort en toute occasion que sans un article de loi ad’hoc les ruraux ne seront jamais des citoyens à part entière de la république numérique contrairement aux ambitions de cette loi qui se dit « pour une république» !!

-écrire aux sénateurs avant le 27 septembre où ils examineront  « les conclusions de la commission mixte paritaire sur le projet de loi pour une République numérique »…. sans grand espoir mais on peut toujours essayer ne serait-ce que pour prendre date … comme je l’avais fait avec les députés la veille du scrutin à l’assemblée

« Mesdames et Messieurs les députés, ous allez débattre demain 20 juillet du texte « définitif » de la loi numérique Cette loi fera date, et nous nous en félicitons, dans les domaines essentiels de l’ouverture et de la protection des données Dans celui qui intéresse plus pVarticulièrement les ruraux par contre ( l’Accès,titre 3 de la loi), en dépit d’avancées non négligeables obtenues par les amendements acceptés ( la minorité !), la demande récurrente d’égalité républicaine (Droit pour chaque citoyen de disposer d’un réseau fixe et d’un réseau mobile) n’a pas été prise en compte . Vous le savez mais je tenais simplement à le rappeler pour que les citoyens et plus particulièrement les ruraux soient bien conscients que la république numérique n’est pas pour demain ! »

Cette lettre, comme bien d’autres auparavant, n’aura peut-être pas servi à grand chose … encore que , quand on voit que se sont exprimées le 20 juillet des « préoccupations sur la couverture numérique du territoire » il est permis d’entretenir quelques espoirs ou de conserver quelques illusions

Le combat pour l’égalité continue !

Auxillac le 21 juillet 2016

Pierre Ygrié

—————————————————————————-





Le « combat » des Webs du Gévaudan !

25 03 2016
Articles les plus lus en mars 2016
Page d’accueil / Archives
Auxillac…mon village !
Le réseau cuivre est(presque…)mort ! Vive la fibre !
Réseau unique : Dissipons les malentendus !
Notre projet pour la Lozère
Le Très Haut Débit pour les Nuls !
La loi numérique au sénat : PRIORITE au titre 3 : l’ACCES !
Services publics: tous égaux !
Soleil « numérique » sur l’étang de Thau ?
Une ruralité en très haut débit pourquoi faire ?
Mesdames et Messieurs les députés…à vous de jouer !
Boucle locale et montée en débit !
Très haut débit: les Ruraux d’abord !
e-santé, une révolution en marche….avec les citoyens ?
L’A75 « autoroute du télétravail » ? une idée qui fait son chemin …
Un « référent numérique » dans chaque conseil municipal ?
Energie numérique …et transition énergétique !
Le changement…de réseau, c’est en 2022 ? 2025 ? 20.. ?
Très haut débit : Attention (feuille de) route glissante
L’ hyper-ruralité « dans » la future loi numérique !
Lozère: Un désert numérique malgré des promesses d’ « oasis » !
Agriculture et Très Haut Débit : les deux « mamelles » de la Ruralité du 21 ème siècle !
Qui sommes-nous
PNTHD : Changer de cap !
Très haut débit : un Réseau Unique pour libérer la (vraie) concurrence ?
L’A75 « autoroute du télétravail » ?
Les oubliés du très haut débit !
La couverture numérique parent pauvre de la loi numérioque !
Aveyron Lozère : les raisons de notre mobilisation !
Les Webs du Gévaudan proposent un « droit à la fibre » !
Fracture numérique :une proposition de loi enfin !
Le très haut débit « maillon faible » de la chaîne collaborative de santé
THD rural cherche « aménageur »…désespérément !
Télésanté espoir du monde rural ?
Villes lumineuses …et campagnes obscures ?
Très haut débit : un plan « V.I.F » ?
la Santé….porte d’entrée du très haut débit en zone rurale !
Numérique : La « lanterne rouge » sur le podium ?
Y-a-t-il un pilote dans l’avion ?
Vivre au pays !
FTTH Rural : Mobilisation générale !
Très haut débit: les Ruraux d’abord !
Bonne année « lumineuse » !
Inscrire les investissements dans une démarche de montée en débit vers le trés haut débit en Lozère !
« La ruralité est l’avenir de la France » !
Lettre ouverte aux candidats à l’élection présidentielle
Très haut débit : le mouvement (n’)est (pas)engagé dans les territoires ruraux
Internet solidaire ?
Très haut débit : Les Appels à un changement de cap se multiplient !
Le changement (numérique) c’est maintenant…pour une France (numérique) forte !
Campagnes intelligentes !
Ambition numérique ! pour qui ?
Loi numérique:On attend quoi pour participer ?
Témoignages sans frontières !
Numérique : A la Bastille !
Très haut débit: routes«verglacées»en montagne !
Au commencement étaient …les infrastructures !
Aur(x)illac sur web !
Bonne année « numérique »solidaire !
Fracture électrique autrefois, fracture numérique aujourd’hui… même combat !
Un village de Lozère pilote en FTTH !
Ce DEBIT, on vous le sert comment : bas ? haut ? très haut ?
Pourquoi la Lozère a-t-elle besoin de très haut débit ?
Fonds d’amortissement très haut débit…Lettre ouverte …..
Les réseaux vont-ils exploser ?
Très Haut Débit : Alerte rouge !
FAQ
Législatives 2012: A la recherche des candidats du numérique ?
Vers un « bouclier numérique » rural ?
Lozériens, c’est le moment de «bouger » !
Très Haut Débit : l’erreur est toujours « initiale » !
Un plan « Orsec » pour la Lozère ?
Votons pour ….une Europe numérique !
Quand la presse nationale s’intéresse aux Webs du Gévaudan !
Loi numérique : la Lozère s’est bien battue. Attendons la suite !
Adhésion à l’association
Financement public des réseaux en Europe ?
Très Haut Débit : la parole est aux parlementaires !
La fin d’un tabou …et le retour de la confiance ?

?





Webs du Gévaudan : 10 ans de combat pour du Très Haut Débit « Urbi et Ruri » !

2 01 2010

« On ne peut pas vivre sans racines, on ne peut pas grandir sans étoiles » a dit un jour une jeune poétesse lozérienne. A l’orée d’une nouvelle décennie il nous a paru utile de récapituler le travail accompli depuis 10 ans par une association qui ne vit pratiquement plus, depuis 2003, que des cotisations de ses adhérents et du bénévolat d’une petite équipe.

Ce « recensement », non exhaustif, ce sont nos « racines ».

Les « étoiles » ? C’est tout simplement la concrétisation du souhait du président de la république lui même qui déclarait récemment « Le déploiement du très haut débit en France correspond dans la majeure partie du pays au remplacement du réseau téléphonique en cuivre par de la fibre optique. C’est un investissement national majeur….. »

Lorsque nous avons créé l’association « Webs du Gévaudan » certains élus qualifiaient Internet de « phénomène de mode » ! Aujourd’hui ils sont tous partisans non seulement de haut débit mais encore de très haut débit ! Ils ont raison, c’est bien de très haut débit dont la Lozère a besoin pour compenser par une forte visibilité numérique ses faiblesses congénitales en infrastructures physiques. Le problème c’est que les actes ne suivent pas !.

La Lozère n’a certes pas les moyens de financer un réseau de très haut débit. Mais cette absence de moyens ne doit pas nous faire perdre toute lucidité. La Lozère est numériquement sinistrée. Le plan du conseil général, aidé par la région, est notoirement insuffisant : un « gouffre numérique » est à notre porte ; nous continuons à confondre haut débit et très haut débit ; on nous dit souvent qu’il faut penser services avant de penser infrastructures comme s’il ne fallait pas les mêmes infrastructures partout pour les mèmes services partout ?Le temps est venu de lancer les bases du futur réseau de fibre optique ! Dans le prolongement du discours présidentiel Michel Mercier Ministre de l’espace rural et de l’aménagement du territoire déclarait récemment « Dans de nombreux territoires les habitants réclament un accès au très haut débit. Un vrai très haut débit. C’est un des enjeux majeurs du développement rural… » Pour être cohérents avec ces déclarations tous les investissements devraient s’inscrire dans une démarche de montée en débit vers le très haut débit ; sauf exception ce n’est pas le cas. La Lozère, symbole de la ruralité s’il en est (moins de 80000 habitants, forte présence de lagriculture) mérite mieux .Tous les décideurs locaux, régionaux et nationaux doivent doter la Lozère d’un plan « Orsec ». Avec un tel plan notre département pourrait être le porte drapeau d ’une ruralité moderne issue du « mariage » du terroir et de l’Internet ! Dans une économie où la « matière première » (l’information) est potentiellement disponible n’importe où l’espace rural est une vraie chance pour la France .C’est, depuis 10 ans, ce que disent haut et fort (pas assez apparemment !) les Webs du Gévaudan qui ne cessent de réaffirmer une autre « évidence » : le droit à l’information pour tous !

10 ans après la création des Webs du Gévaudan les « résultats » sont minces mais nous sommes déterminés plus que jamais à poursuivre le « combat » et à dire « Urbi et Ruri » : « Nous aussi les ruraux nous voulons du très haut débit ! »

Le « combat » des Webs du Gévaudan !

Pour mieux comprendre le « combat » des Webs du Gévaudan ,nous avons tenté ci-dessous de récapituler en une seule note :  l’historique de l’association , un lien sur nos articles de l’ancien blog de l’association et une liste de liens de nos principales interventions

1-Historique :

Une démarche de long terme lancée il y a déjà 10 ans et qui ,dans l’esprit de ses fondateurs , n’aura atteint ses objectifs que le jour où l’association “Les Webs du Gévaudan” aura disparu !

►Une démarche lancée il y a plus de 10 ans !

-1999 : 2ème sem :Création du concept « webs du gévaudan » (web de l’agriculteur du commerçant, de l’enseignant de l’étudiant du médecin, du citoyen….etc.…bref de « Mr. tout le monde »pour montrer l’inévitable pénétration des NTIC dans toutes les couches de la population ) ;ce concept est né des premiers enseignements consécutifs à la 1ere édition de « Marvejols sur web »en avril 1999

-2000 : 1er semestre :1eres « applications » du concept avec l’organisation, sous l’ appellation « Webs du Gévaudan » de 3 manifestations : -2 à Mende avec l’Alim les 16 et 17 mars(dont une visioconférence avec la cité des sciences de la Villette -1 à Marvejols le 25 mai(2ème édition de « Marvejols sur web »)

– 2001 : -26 février :lancement de l’émission « webs du gévaudan »sur radio eaux vives lozère :diffusion d’interviews téléphonique d’internautes lozériens tout au long de l’année. -3ème édition de « Marvejols sur web »(manifestation « webs du gévaudan »incluant la coupe de France de l’Internet) le week-end de Pâques

– 2002 : -organisation en avril de la 4ème édition de « Marvejols sur web » (un millier de participants) lancement ,le 15 mars, d’une nouvelle formule de reportages hebdomadaires : -reportages sur place et non par téléphone, -synthèse de chaque reportage et publication hebdomadaire dans la Lozère nouvelle , -mise en ligne des reportages (parus et à paraître) sur le site http://www.lozere-online.com/websdugevaudan -annonce systématique et en avant première du reportage de la semaine dans la lettre hebdomadaire de lozere-online ( 1200 abonnés)

-2003: poursuite des actions développées en 2002 , la manifestation annuelle étant « déplacée » à Saint Chély d’Apcher , 3ème ville du département .2 manifestations ont été organisées , l’une en mai, l’autre, en novembre avec , entre autres, la présence de l’un des “gourous” français de l’internet, Jean Michel Billaut

-2004 : actions de “lobbying” tous azimuts à l’occasion des élections régionales et cantonales ; nombreuses “promesses” reçues des candidats à cette occasion !

-2005 : actions centrées sur le télétravail avec la promotion de l’appel à projets “télécentre et téléactivités” de la Datar, de nombreux articles dans la presse à ce sujet et une réunion de 60 personnes , dont le député Pierre Morel à l’huissier à La Canourgue le 2 avril ; c’est à la suite de cette réunion que notre député a déposé une propositiopn de loi sue le sujet. Depuis 2005 demandes incessantes d’expérimentation en Lozère de dispositifs spécifiques en faveur du très haut débit en zones rurales : Facé des télécoms,RFF des télécoms !

►Des objectifs généraux clairs : promouvoir et fédérer la communication sur l’Internet (et ,de façon plus générale ,les nouvelles technologies de l’information et de la communication actuelles et futures) en Lozère, tant auprès des Lozériens que des non Lozériens, via la marque “Webs du Gévaudan”, dans le triple but de : 1- faire prendre conscience aux Lozériens des opportunités offertes par l’Internet comme outil de développement professionnel et personnel, 2- contribuer au rétablissement du lien social en favorisant les échanges sur le sujet aussi bien entre internautes qu’entre “non internautes”… 3-véhiculer une image dynamique du département auprès des non Lozériens.

►Des objectifs opérationnels qui ont évolué au fil du temps :

-Sensibilisation du grand public, ponctuelle d’abord avec l’organisation de manifestations (1 en 1999 et 2 en 2000 ) puis généralisée en 2001 avec ,outre les manifestations, le lancement des reportages hebdomadaires sur la radio locale et en 2002 avec l’ « extension » des reportages hebdomadaires par leur mise en ligne sur le site http://www.lozere-online.com/websdugevaudan et leur publication dans l’hebdomadaire La Lozère Nouvelle , journal dont le taux de pénétration est très élevé puisqu’il tire à plus de 26000 exemplaires pour une population de 73000 habitants sur l’ensemble du département !

-Sensibilisation des décideurs et des politiques qui a évolué au fil du temps depuis la venue de Xavier Dalloz, consultant en stratégie de grandes entreprises en 2000 jusqu’à l’organisation en 2002 d’un atelier de réflexion sur les NTIC réservé aux acteurs clés du département (sur invitation du président du conseil général et du président de la commission NTIC ) et d’une conférence animée par plusieurs intervenants complémentaires locaux (président de la commission NTIC du département, Dr F.Télécom , vice président CCI) et nationaux (André Marcon, spécialiste des NTIC au conseil économique et social ,Luigi Gropallo, spécialiste de commerce électronique, Rocio Ovilla Bueno, juriste.

-Développement de la notoriété et de l’image à l’extérieur avec, en 2000, la visioconférence avec la cité des sciences de la Villette et, depuis 2001, la sélection régionale Languedoc Roussillon de la coupe de France de l’Internet

Un objectif opérationnel 2003 « centré » sur la demande de haut débit en Lozère !

Proposition aux instances gouvernementales (Datar, Ministère de la recherche, Ministère de l’aménagement du territoire) d’un projet pilote expérimental « Lozère haut débit » sur tout le territoire du département ; Lancement lors du salon des TIC à MENDE d’une grande enquête sur les besoins d’Internet haut débit ;Lancement d’une nouvelle rubrique « Webs du gévaudan » dans la Lozère Nouvelle « Du haut débit ? Pour quoi faire ? » ;Organisation de sa manifestation annuelle centrée sur la recherche de contenus haut débit dans une région importante de Lozère ne disposant pas de haut débit , le haut gévaudan ! 2 phases de la manifestation de Saint Chély d’Apcher :-17&18 mai :400 visiteurs-28 novembre : .ateliers thématiques .conférences débats avec la participation d’une personnalité connue internationalement dans le monde de l’Internet :Jean Michel Billaut

La présentation du « Projet Lozère Très Haut Débit » en 2004 : Projet conçu en 2003 mais présenté officiellement à l’occasion à l’occasion des élections cantonales et régionales en 2003 , le projet « Lozere Très Haut Débit » a pour objectif de faire de la Lozère un département pilote pour le très haut débit .La 1ère étape de cette démarche est de faire réaliser une étude de faisabilité de « maillage » du territoire Lozérien en fibre optique au plus près de l’abonné . Le projet « Lozere très haut débit » s’inscrit dans le cadre d’une stratégie offensive ,contrairement à la stratégie actuelle (déploiement, relatif, de l’Adsl par France Télécom dans le cadre de l’accord signé avec le département) qui, si elle est nécessaire pour prendre en compte les besoins de court terme, ne prépare pas les « routes numériques de l’avenir » .

►Le projet “Lozère 100.000 !”en 2005 !

“Resituation” du projet Lozère très haut débit dans une perspective globale de développement de la population du département .Sensibilisation des Lozériens à l’importance de se donner une vision chiffrée à terme en matière de développement de la population (100.000 habitants dans 15/20 ans) et aux actions à mener tant sur laxe qualité (dégagement de foncier etc…) que modernité (projet numérique ambitieux) pour y parvenir

Depuis 2005 abandon des manifestations en Lozère pour se consacrer à du lobbying tous azimuts en faveur du très haut débit !

interventions auprès d’élus locaux et nationaux,participation à des colloques,interventions sur des blogs pour tenter de répéter encore et encore le même message : Si les zones rurales ne se prennent pas en main nous allons vers un « gouffre numérique » ! Les Webs du Gévaudan,qui avaient dés 2003 proposé de faire de la Lozère un département laboratoire de très haut débit, ne cessent de le répéter en Lozère ( http://www.lozere-online.com/websdugevaudan/index.php?2007/07/08/69-les-oublies-du-tres-haut-debit-en-2015 ) et ailleurs (Saint Etienne,Brive,Poitiers,Perpignan, Aurillac,Paris… ) Présenter la Lozère comme un département aspirant à devenir un territoire symbole de la ruralité moderne (mariage du terroir et de l’Internet) ne passe pas inaperçu à l’extérieur du département .La réalité est tout autre mais ,en tant que dernier département (80000 habitants alors que l’avant dernier,la Creuse,en a 123000 ) nous sommes légitimes pour nourrir une telle ambition ! et comme pour que les choses se fassent il faut d’abord les dire nous ne nous en privons pas ! Nous proposions encore récemment que soit testé en Lozère (et pour commencer sur la « porte d’entrée » de la Lozère que constituent les territoires de l’A75) un dispositif du type FACé Le Facé( Fonds d’amortissement des Charges d’Electrification) fût créé par le Parlement le 31 Décembre 1936.Ce facé est prélevé sur toutes les factures basse tension (220 ou 380 volts) d’électricité à raison de 0,2 centimes d’euros le Kwh dans les 5954 communes urbaines et de 0,04 centimes d’euros ( 5 fois moins) dans les 30611 communes rurales de France.Cette péréquation est exemplaire puisque l’habitant des villes participe à un niveau 5 fois plus élevé que l’habitant des campagnes pour électrifier les communes rurales ! Comme ce type de dispositif n’a pas été prévu pat la loi Pintat nous demandons aujourd’hui à ce qu’une partie du grand emprunt serve à fibrer les sous répartiteurs de nos villages pour nous amener, à défaut de vrai FTTH (Fiber To The Home) du FTTH rural (Fiber To The Hameau ) !

 2-Lien sur articles de l’ancien blog de l’association

http://www.lozere-online.com/websdugevaudan/

3-Liens sur nos principales interventions :

2010

 http://www.e-oise.net/index.php/tribune/detail?newsId=71

 http://www.wikio.fr/news/Pierre+Ygri%C3%A9

 http://www.radio-totem.net/actualite/journal/lozere/article-31282-un-lozerien-dans-temoignage-chretien/?page=&filtre=all

 http://www.bouclier-rural.net/Vers-un-bouclier-numerique-rural_a116.html?com

 http://www.net-village.org/pro/2010/09/02/3222/

 http://www.blog.adminet.fr/vers-un-bouclier-numerique-rural-synd00191051.html

 http://infos.lagazettedescommunes.com/40906/haut-debit-dans-les-zones-rurales-30-millions-deuros-pour-34-projets/

 http://www.lefigaro.fr/medias/2010/09/08/04002-20100908ARTFIG00231-laurent-blanchard-invite-du-buzz-media-orange-le-figaro.php

 http://www.france-info.com/technologies-web-reportages-2009-12-20-la-lozere-reve-de-reduire-sa-fracture-numerique-383782-81-184.html

  http://lutte-contre-56k.blogspot.com/2010_09_01_archive.html

 http://www.blogmci.com/odebit-2010/

 http://www.lozeriens-de-paris.com/

 http://www.zdnet.fr/actualites/fibre-optique-pourquoi-ca-ne-decolle-pas-39755818.htm

 http://www.emaging.net/pierre-ygrie-le-bill-gates-du-gevaudan-temoignage-chretien

 http://www.alvinet.com/actualite/article-6692069-la-lozere-tel-le-village-gaulois-pierre-ygrie-promu-bill-gates.html

 http://www.e-alsace.net/index.php/tribune/get?newsId=77

 http://www.ariase.com/fr/news/30-millions-haut-debit-zones-rurales-fedear-article-2377.html

 http://www.e-alsace.net/index.php/smallnews/get?newsId=5060

 http://www.e-64.net/index.php/smallnews/detail?newsId=5166

 http://www.telesatellite.com/actu/tp.asp?tp=39572

 http://www.zevillage.net/2010/06/interview-video-de-pierre-morel-a-lhuissier-le-teletravail-est-bon-pour-lamenagement-du-territoire/

 http://www.itespresso.fr/tres-haut-debit-en-france-deploiement-uniforme-ou-priorite-aux-zones-tres-denses-35216.html

 http://www.e-alsace.net/index.php/smallnews/get?newsId=5265

 http://www.zevillage.net/2010/01/la-fracture-numerique-de-la-lozere-sur-france-info/

 http://www.lexpansion.com/high-tech/le-gouvernement-devoile-son-plan-pour-le-tres-haut-debit_224893.html

 http://thenextweb.com/fr/2010/01/19/tres-haut-debit-et-economie-numerique-en-france/

 http://angezanetti.com/le-teletravail-en-france/

  http://blog.lesenfantsdunumerique.fr/post/2010/06/29/%22Une-ruralit%C3%A9-en-tr%C3%A8s-haut-d%C3%A9bit-pour-quoi-faire-%22

 http://forums.wikio.fr/wikio/Reaction-a-l-actualite/Politique/francois-rapport-financement-sujet_146612_1.htm

 http://billaut.typepad.com/jm/2010/05/la-fibre-optique-%C3%A0-villiers-le-mahieu-dans-les-yvelines.html

 http://lutte-contre-56k.blogspot.com/2010/09/retour-sur-ruralitic-par-pierre-ygrie.html

 http://www.ariase.com/fr/news/altitude-david-el-fassy-wibox-article-2453.html

 http://www.lenouveleconomiste.fr/tres-haut-debit-la-course-a-la-fibre-optique/

 http://evenementssolidarite.solidairesdumonde.org/archive/2010/03/27/comment-les-tic-redefinissent-elles-les-contours-de-notre-so.html

 http://www.jailafibre.eu/index.php/smallnews/detail?newsId=4974&_newsletterjob=1457603

 http://nkm-blog.org/troublante-telepresence/

 http://www.universfreebox.com/article12518.html

 http://cleslimousin.com/blog/index.php?option=com_content&view=article&id=91:ruralite-et-tres-haut-debit&catid=26:adsl-haut-debit&Itemid=15

 http://www.zdnet.fr/blogs/infra-net/haut-debit-des-projets-de-reseaux-d-interet-collectif-et-une-plateforme-pour-les-faire-vivre-39752006.htm

 http://www.lozere.fr/gallery_files/site_1/5932/couleurs_lozere_07.pdf?PHPSESSID=d6a829d267eb384783e42a118d4be7c0

 http://castelnaulelez.blogs.midilibre.com/archive/2010/05/29/la-desesperance-des-internautes-prives-du-tres-haut-debit.html

2009

http://www.dailymotion.com/video/xap0x8_pierre-ygrie-assises-du-numerique-2_news

http://techtoc.tv/event/342/infrastructures/salon-odebit/point-complet-sur-les-enjeux-du-tres-haut-debit-dans-les-territoires-ruraux-avec-pierre-ygrie

http://www.lemonde.fr/technologies/article/2009/10/07/le-debit-du-web-reste-tari-en-lozere_1250490_651865.html

http://aveyronadsl.free.fr/petition_2009/phpPETITION/index.php

http://lacanourgue.24hactus.com/archive/2009/03/25/internet-une-illusion-d-optique.html

http://auxillac.free.fr/blog/?p=663#more-663

http://lacanourgue.24hactus.com/archive/2009/04/06/assemblee-generale-des-webs-du-gevaudan.html

http://www.muniwireless.com/2009/04/09/stimulating-ftth-investments-in-france/

http://www.01net.com/editorial/500341/4g-la-france-se-prepare-pour-le-tres-haut-debit-mobile/?forum=500341&post=227364&thread=227364

http://www.e-alsace.net/index.php/smallnews/get?newsId=867

http://www.e-alsace.net/index.php/smallnews/get?newsId=801&contextId=10

http://www.midilibre.com/articles/2009/03/26/20090326-MENDE-Les-Lozeriens-de-Paris-en-assemblee.php5*

http://www.vnunet.fr/news/tic_et_environnement_les_pouvoirs_publics_veulent_faire_la_jonction-2030340

http://www.dslvalley.com/news/debat.php?fqID=10237#C1

Sur Zevillage, le site du télétravail

http://blog.charentelibre.com/journal/index.php?2009/02/05/2358-le-plan-haut-debit-du-departement-sur-le-gril

http://www.lemagit.fr/article/gouvernement-numerique-nomination-ministre-kosciusko-morizet/2228/1/nathalie-kosciusko-morizet-devient-secretaire-etat-economie-numerique/

2008

http://www.tivipro.tv/chaine_sshome.php?id=14927

http://www.ecrans.fr/En-Lozere-le-desert-francais-en,4226.html

http://www.radiofrance.fr/franceinter/em/carnetsdecampagne/index.php?id=74255 http://www.e-alsace.net/index.php/headnews/get?newsId=84 http://www.e-alsace.net/index.php/headnews/get?newsId=75

http://www.lemondenumerique.com/?p=3920 http://www.lozeriens-de-paris.com/ http://www.publicsenat.fr/forum/viewtopic.php?id=303

http://telecoms.premiercercle.com/article-consultation-publique-sur-le-tres-haut-debit-000865.html

http://www.lessourcesdelinfo.info/Internet-couvre-t-il-toute-la-France-_a3782.html

http://www.lozere-intrepide.info/

http://billaut.typepad.com/jm/2008/05/les-assises-du.html

http://www.village-justice.com/articles/droit-information-Pierre-Ygrie,3292.html

http://www.vnunet.fr/news/cebit_2008___nicolas_sarkozy_attendu_sur_la_politique_numerique-2026765

http://www.zevillage.net/2008/07/enjeux-et-usages-du-tres-haut-debit-dans-les-zones-rurales/

http://www.geekmaispastrop.com/2008/08/se-laver-du-numrique-en-lozre_19html/

http://www.lexpansion.com/economie/actualite-high-tech/numerique-les-cinq-mesures-sur-lesquelles-sarkozy-est-attendu_165541.html

http://www.blog.adminet.fr/grenelle-du-tres-haut-debit-je-suis-content……-synd0075337.html

http://www.vnunet.fr/news/jura_et_tic_le_wimax_n_est_pas_une_simple_rustine_-2029494

http://www.assisesdunumerique.fr/forum/archive/index.php/t-131.html

http://www.midilibre.com/articles/2008/12/04/20081204-MENDE-Les-arretes-interdisant-les-cultures-interdits.php5

http://www.internetactu.net/2008/11/03/la-fracture-numerique-des-collectivites-rurales/

http://www.arte.tv/forum/showthread.php?t=11431

http://www.lozeriens-de-paris.com/

http://www.rezo7.info/2007/11/renaissance-web.html

http://www.lemondenumerique.com/?p=3374

http://auxillac.free.fr/blog/?p=120

http://renaissancenumerique.tivipro.tv/

2007

http://www.over-blog.com/recherche/recherche-blog.php?ref=95791&query=ygri%C3%A9

http://www.monauvergne.com/2007/08/02/la-canourgue-village-branche/

http://lesvignesdeladuchesse.blogspirit.com/index-3.html

http://forums.gouv.fr/article_forum_archive.php3?id_article=232&id_forum=79627&id_thread=62156

http://www.dslvalley.com/news/debat.php?fqID=1267#C2

http://www.cyberworkers.com/news/Grenelle-de-l-environnement-Et-le,069

http://www.lozere-online.com/websdugevaudan/

http://www.lozere-online.com/websdugevaudan/index.php?2007/02/09/66-tres-haut-debit-et-developpement-durable

http://www.alliance-tics.org/enjeuxnum/listesign.htm

http://eaulozere.free.fr/pj/ssp.pdf

http://www.quid.fr/zoom/index.php/2007/10/05/79-personnalites-politique-environnement-presidentielle-2007-nicolas-hulot-d-ushuaia-au-grenelle

http://www.semaine-sans-pesticides.fr/semaine_pesticides_2008/sans-pesticides-languedoc.html

http://www.acme-eau.org/Operation-Protege-ton-eau-du-20-au-31-mars-prochain_a1392.html

http://www.r-e-p.org/Participants112007.pdf

http://www.macadsl.com/actu/2007/05/01/fibre-optique-pour-tous-synonyme-de-croissance-economique/

http://www.ogm-jedisnon.org/index.php?Alpha&lettre=Y

2006

http://billaut.typepad.com/jm/2006/09/odebit_2006_ygr.html

http://www.echosdunet.net/news/breve_2500_villepin+veut+reduire+fosse+numerique.html

http://www.rn88.info/index.php?2006/11/29/89-note-a-tous-les-adherents-et-les-partisans-du-oui

http://www.zevillage.net/2006/11/du-teletravail-au-travail-mobile-remise-du-rapport-de-pierre-morel-a-lhuissier/

2005

http://www.wtis.org/spip/breve32.html

http://www.adverbe.com/2005/03/23/la-lozere-veut-teletravailler/

http://www.radiofrance.fr/reportage/dossier/index.php?rid=235000191&aid=245000358&formtype=dossier&arch=1

http://img.cantal.fr/pdf/20070126134301_1.pdf

http://web2.radio-france.fr/reportage/dossier/index.php?rid=235000191&page=liens&formtype=dossier&arch=1

2004

http://www.lozere-online.com/websdugevaudan/index.php?2004/12/28/2-historiqueobjectifs-et-resultats-a-date

http://www.amilo.net/livredorF.htm

http://www.lozeriens-de-paris.com/genet.php

http://www.geocities.com/clemsnide23/gevaudan.html http://lozere-online.com/websdugevaudan/index.php?2004/12/28/10-fracture-culturelle-et-fracture-numerique

2003

http://www.lozere.cci.fr/actualite/1a82_la_manifestation_annuelle_du_28_novembre_de_l_association_les_webs_du_gevaudan.html http://www.crdp-montpellier.fr/CD48/Tice/pam/marvejols/pages/PAM%20Marvejols%20019.htm

2002

http://www.lozere-online.com/photos/s25_marvejols_sur_web_succes_en_2002.html

2001

http://www.amilo.net/ygrie.htm

Pierre Ygrié

1er janvier 2010 (complété le 23 nov 2010)





Fracture électrique autrefois, fracture numérique aujourd’hui… même combat !

4 09 2009

La proposition de loi sur la fracture numérique votée par les sénateurs est actuellement dans les mains de la commission des affaires économiques de l’assemblée

 Je viens d’écrire la lettre ci-dessous à tous les députés de cette commission

 Nos parlementaires ont en effet le pouvoir de supprimer la fracture numérique comme leurs prédécesseurs ont supprimé la fracture électrique il y a 70 ans ! La « fracture électrique » a été résorbée en son temps par un vote du parlement. Si le parlement n’avait pas voté la création d’un Fonds d’amortissement des Charges d’Electrification le 31 décembre 1936, les ruraux s’éclaireraient encore à la bougie ! Ce fonds, encore en vigueur aujourd’hui (mais qui le sait ?) est alimenté par une taxe 5 fois supérieure pour les abonnés des 5954 communes urbaines que pour ceux des 30611 communes rurales, un superbe exemple de solidarité nationale !

Mesdames et Messieurs les Députés,

 La proposition de loi relative à la lutte contre la fracture numérique  adoptée par le Sénat, a été déposée à l’assemblée le 21 juillet 2009 et renvoyée à la commission des affaires économiques dont vous faites partie

 C’est, à ma connaissance, la première fois que les représentants de la nation vont débattre et légiférer sur ce sujet, majeur pour l’avenir de notre pays et plus particulièrement de son espace rural ; « atout »encore trop méconnu de nos décideurs cet espace devrait se révéler porteur d’une vraie démarche de développement durable.

 En tant que responsable d’une petite association de promotion de l’Internet très haut débit dans les territoires ruraux, je m’en réjouis

 Dans un domaine jusqu’ici un peu « compliqué » où l’on confondait à volonté haut débit et Adsl ou encore haut débit et très haut débit les choses commencent à se clarifier sous l’impulsion de grandes associations (AMF, ADF, ARF, AVICCA…)  et du gouvernement lui-même.

Il y a, semble-t-il, aujourd’hui consensus sur la nécessité de structurer le territoire en fibre optique, seul support pérenne tant pour créer le futur réseau fixe de télécommunications que pour optimiser le réseau mobile.

 Notre association, les Webs du Gévaudan ,représente le département de très loin le moins peuplé de France, ce qui le légitime comme symbole de la ruralité. Elle s’est associée avec une association amie d’un département voisin, l’Aveyron, AveyronADSL , pour lancer une pétition destinée à soutenir les parlementaires ruraux lors du débat parlementaire

 Les 5000 signatures recueillies à date avec très peu de moyens (quelques bénévoles) ne donnent qu’une pale idée de l’attente des citoyens ruraux…pour preuve les 541 signatures recueillies en une matinée sur le marché de La Canourgue, village de 2000 habitants !

 Notre demande, explicitée dans le prospectus joint, remis à chaque contact, met l’accent sur l’importance du rôle des parlementaires pour résoudre par la loi le problème épineux du financement d’infrastructures en fibre optique dans les territoires ruraux.

  La proposition de loi va dans le bon sens puisqu’elle acte le principe d’un fonds de péréquation. Elle ne précise malheureusement pas comment il sera financé. Ce problème a été évoqué mais non résolu lors du dernier colloque Ruralitic au cours duquel les interventions de Nathalie KosciuskoMorizet et de Michel Mercier ont été par ailleurs très appréciées.

 En décidant, par la loi, de mesures de financement d’un dispositif de péréquation nationale les parlementaires feraient un « vote d’avenir » pour les générations futures. Les réseaux de collecte et de raccordement d’abonnés Très Haut Débit sont des réseaux structurants mis en oeuvre pour des périodes de l’ordre de 50 ans. Leur pérennité et leur homogénéité sont des points fondamentaux. Les seules règles de la concurrence sont totalement incompatibles avec la mise en oeuvre de tels réseaux dés que l’on sort des grandes villes.

 Persuadé que, à l’instar de vos prédécesseurs qui ont su trouver la solution en 1936 pour résoudre la fracture électrique, vous trouverez en 2009 la formule pour résoudre la fracture numérique, je vous prie de croire, Mesdames et Messieurs les Députés, en tous les encouragements des citoyens ruraux.

   Pierre Ygrié  Webs du Gévaudan

   





Le « combat » des Webs du Gévaudan !

1 06 2009

 Pour mieux comprendre le « combat » des Webs du Gévaudan ,nous avons tenté ci-dessous de récapituler en une seule note :

– l’historique de l’association

– un lien sur nos articles de l’ancien blog de l’association

– une liste de liens de nos principales interventions

1-Historique :

Une démarche de long terme lancée il y a déjà 10 ans et qui ,dans l’esprit de ses fondateurs , n’aura atteint ses objectifs que le jour où l’association « Les Webs du Gévaudan » aura disparu !

►Une démarche lancée il y a 10 ans !

-1999 : 2ème sem :Création du concept « webs du gévaudan » (web de l’agriculteur du commerçant, de l’enseignant de l’étudiant du médecin, du citoyen….etc.…bref de « Mr. tout le monde »pour montrer l’inévitable pénétration des NTIC dans toutes les couches de la population ) ;ce concept est né des premiers enseignements consécutifs à la 1ere édition de « Marvejols sur web »en avril 1999

-2000 : 1er semestre :1eres « applications » du concept avec l’organisation, sous l’ appellation « Webs du Gévaudan » de 3 manifestations : -2 à Mende avec l’Alim les 16 et 17 mars(dont une visioconférence avec la cité des sciences de la Villette -1 à Marvejols le 25 mai(2ème édition de « Marvejols sur web »)

– 2001 : -26 février :lancement de l’émission « webs du gévaudan »sur radio eaux vives lozère :diffusion d’interviews téléphonique d’internautes lozériens tout au long de l’année. -3ème édition de « Marvejols sur web »(manifestation « webs du gévaudan »incluant la coupe de France de l’Internet) le week-end de Pâques

– 2002 : -organisation en avril de la 4ème édition de « Marvejols sur web » (un millier de participants) lancement ,le 15 mars, d’une nouvelle formule de reportages hebdomadaires : -reportages sur place et non par téléphone, -synthèse de chaque reportage et publication hebdomadaire dans la Lozère nouvelle , -mise en ligne des reportages (parus et à paraître) sur le site http://www.lozere-online.com/websdugevaudan <http://www.lozere-online.com/websdugevaudan/&gt; -annonce systématique et en avant première du reportage de la semaine dans la lettre hebdomadaire de lozere-online ( 1200 abonnés)

-2003: poursuite des actions développées en 2002 , la manifestation annuelle étant « déplacée » à Saint Chély d’Apcher , 3ème ville du département .2 manifestations ont été organisées , l’une en mai, l’autre, en novembre avec , entre autres, la présence de l’un des « gourous » français de l’internet, Jean Michel Billaut

-2004 : actions de « lobbying » tous azimuts à l’occasion des élections régionales et cantonales ; nombreuses « promesses » reçues des candidats à cette occasion !

-2005 : actions centrées sur le télétravail avec la promotion de l’appel à projets « télécentre et téléactivités » de la Datar, de nombreux articles dans la presse à ce sujet et une réunion de 60 personnes , dont le député Pierre Morel à l’huissier à La Canourgue le 2 avril ; c’est à la suite de cette réunion que notre député a déposé une propositiopn de loi sue le sujet.

Depuis 2005  demandes incessantes d’expérimentation en Lozère de dispositifs spécifiques en faveur du très haut débit  en zones rurales : Facé des télécoms,RFF des télécoms !

►Des objectifs généraux clairs : promouvoir et fédérer la communication sur l’Internet (et ,de façon plus générale ,les nouvelles technologies de l’information et de la communication actuelles et futures) en Lozère, tant auprès des Lozériens que des non Lozériens, via la marque « Webs du Gévaudan », dans le triple but de : 1- faire prendre conscience aux Lozériens des opportunités offertes par l’Internet comme outil de développement professionnel et personnel, 2- contribuer au rétablissement du lien social en favorisant les échanges sur le sujet aussi bien entre internautes qu’entre « non internautes »… 3-véhiculer une image dynamique du département auprès des non Lozériens.

►Des objectifs opérationnels qui ont évolué au fil du temps :

-Sensibilisation du grand public, ponctuelle d’abord avec l’organisation de manifestations (1 en 1999 et 2 en 2000 ) puis généralisée en 2001 avec ,outre les manifestations, le lancement des reportages hebdomadaires sur la radio locale et en 2002 avec l’ « extension » des reportages hebdomadaires par leur mise en ligne sur le site http://www.lozere-online.com/websdugevaudan <http://www.lozere-online.com/websdugevaudan/>et leur publication dans l’hebdomadaire La Lozère Nouvelle , journal dont le taux de pénétration est très élevé puisqu’il tire à plus de 26000 exemplaires pour une population de 73000 habitants sur l’ensemble du département !

-Sensibilisation des décideurs et des politiques qui a évolué au fil du temps depuis  la venue de Xavier Dalloz, consultant en stratégie de grandes entreprises en 2000  jusqu’à l’organisation en  2002 d’un atelier de réflexion sur les NTIC réservé aux acteurs clés du département (sur invitation du président du conseil général et du président de la commission NTIC ) et d’une conférence  animée par plusieurs intervenants complémentaires locaux (président de la commission NTIC du département, Dr F.Télécom , vice président CCI) et nationaux (André Marcon, spécialiste des NTIC au conseil économique et social ,Luigi Gropallo, spécialiste de commerce électronique, Rocio Ovilla  Bueno, juriste.
-Développement de la notoriété et de l’image à l’extérieur avec, en 2000, la visioconférence avec la cité des sciences de la Villette et, depuis 2001, la sélection régionale Languedoc Roussillon de la coupe de France de l’Internet

Un objectif opérationnel 2003 « centré » sur la demande de haut débit en Lozère !

Proposition aux instances gouvernementales (Datar, Ministère de la recherche, Ministère de l’aménagement du territoire) d’un projet pilote expérimental « Lozère haut débit » sur tout le territoire du département ; Lancement lors du salon des TIC à MENDE d’une grande enquête sur les besoins d’Internet haut débit ;Lancement d’une nouvelle rubrique « Webs du gévaudan » dans la Lozère Nouvelle « Du haut débit ? Pour quoi faire ?  » ;Organisation de sa manifestation annuelle centrée sur la recherche de contenus haut débit dans une région importante de Lozère ne disposant pas de haut débit , le haut gévaudan ! 2 phases de la manifestation de Saint Chély d’Apcher :-17&18 mai :400 visiteurs-28 novembre : .ateliers thématiques .conférences débats avec la participation d’une personnalité connue internationalement dans le monde de l’Internet :Jean Michel Billaut

La présentation du « Projet Lozère Très Haut Débit » en 2004 : Projet conçu en 2003 mais présenté officiellement à l’occasion à l’occasion des élections cantonales et régionales en 2003 , le projet « Lozere Très Haut Débit » a pour objectif de faire de la Lozère un département pilote pour le très haut débit .La 1ère étape de cette démarche est de faire réaliser une étude de faisabilité de « maillage » du territoire Lozérien en fibre optique au plus près de l’abonné . Le projet « Lozere très haut débit » s’inscrit dans le cadre d’une stratégie offensive ,contrairement à la stratégie actuelle (déploiement, relatif, de l’Adsl par France Télécom dans le cadre de l’accord signé avec le département) qui, si elle est nécessaire pour prendre en compte les besoins de court terme, ne prépare pas les « routes numériques de l’avenir » .

Le projet « Lozère 100.000 ! »en 2005 ! « Resituation » du projet Lozère très haut débit dans une perspective globale de développement de la population du département .Sensibilisation des Lozériens à l’importance de se donner une vision chiffrée à terme en matière de développement de la population (100.000 habitants dans 15/20 ans) et aux actions à mener tant sur laxe qualité (dégagement de foncier etc…) que modernité (projet numérique ambitieux) pour y parvenir

Depuis 2005 abandon des manifestations en Lozère pour se consacrer à du lobbying tous azimuts en faveur du très haut débit  !  interventions auprès d’élus locaux et nationaux,participation à des colloques,interventions sur des blogs pour tenter de répéter encore et encore le même message : Si les zones rurales ne se prennent pas en main nous allons vers un « gouffre numérique » !

 Les Webs du Gévaudan,qui avaient dés 2003 proposé de faire de la Lozère un département laboratoire de très haut débit, ne cessent de le répéter en Lozère ( http://www.lozere-online.com/websdugevaudan/index.php?2007/07/08/69-les-oublies-du-tres-haut-debit-en-2015 ) et ailleurs (Saint Etienne,Brive,Poitiers,Perpignan, Aurillac,Paris… )

Présenter la Lozère comme un département aspirant à devenir un territoire symbole de la ruralité moderne (mariage du terroir et de l’Internet) ne passe pas inaperçu à l’extérieur du département .La réalité est tout autre mais ,en tant que dernier département (80000 habitants alors que l’avant dernier,la Creuse,en a 123000 ) nous sommes légitimes pour nourrir une telle ambition ! et comme pour que les choses se fassent il faut d’abord les dire nous ne nous en privons pas !

 Nous proposons que soit testé en Lozère (et pour commencer sur la « porte d’entrée » de la Lozère que constituent les territoires de l’A75) un dispositif du type FACé

Le Facé( Fonds d’amortissement des Charges d’Electrification)  fût créé par le Parlement le 31 Décembre  1936.Ce facé est prélevé sur toutes les factures basse tension (220 ou 380 volts)  d’électricité à raison  de 0,2  centimes d’euros le Kwh dans les 5954 communes urbaines  et de 0,04 centimes d’euros ( 5 fois  moins) dans les 30611 communes rurales de  France.Cette péréquation est exemplaire puisque  l’habitant des villes participe à un niveau 5 fois plus élevé que l’habitant des campagnes pour  électrifier les communes rurales !

2-Lien sur articles de l’ancien blog de l’association

http://www.lozere-online.com/websdugevaudan/

 3-Liens sur nos principales interventions :

2009

 http://lacanourgue.24hactus.com/archive/2009/03/25/internet-une-illusion-d-optique.html

http://auxillac.free.fr/blog/?p=663#more-663

http://lacanourgue.24hactus.com/archive/2009/04/06/assemblee-generale-des-webs-du-gevaudan.html

http://www.muniwireless.com/2009/04/09/stimulating-ftth-investments-in-france/

http://www.01net.com/editorial/500341/4g-la-france-se-prepare-pour-le-tres-haut-debit-mobile/?forum=500341&post=227364&thread=227364

http://www.e-alsace.net/index.php/smallnews/get?newsId=867

http://www.e-alsace.net/index.php/smallnews/get?newsId=801&contextId=10

http://www.midilibre.com/articles/2009/03/26/20090326-MENDE-Les-Lozeriens-de-Paris-en-assemblee.php5*

http://www.vnunet.fr/news/tic_et_environnement_les_pouvoirs_publics_veulent_faire_la_jonction-2030340

http://www.dslvalley.com/news/debat.php?fqID=10237#C1

http://www.zevillage.net/2009/03/la-lozere-veut-experimenter-le-melange-fibre-optique-teletravail-zones-franches/

http://blog.charentelibre.com/journal/index.php?2009/02/05/2358-le-plan-haut-debit-du-departement-sur-le-gril

http://www.lemagit.fr/article/gouvernement-numerique-nomination-ministre-kosciusko-morizet/2228/1/nathalie-kosciusko-morizet-devient-secretaire-etat-economie-numerique/

  2008

 http://www.tivipro.tv/chaine_sshome.php?id=14927

 http://www.ecrans.fr/En-Lozere-le-desert-francais-en,4226.html

http://www.radiofrance.fr/franceinter/em/carnetsdecampagne/index.php?id=74255

http://www.e-alsace.net/index.php/headnews/get?newsId=84

http://www.e-alsace.net/index.php/headnews/get?newsId=75

http://www.lemondenumerique.com/?p=3920

http://www.lozeriens-de-paris.com/

http://www.publicsenat.fr/forum/viewtopic.php?id=303

http://telecoms.premiercercle.com/article-consultation-publique-sur-le-tres-haut-debit-000865.html

http://www.lessourcesdelinfo.info/Internet-couvre-t-il-toute-la-France-_a3782.html

http://www.lozere-intrepide.info/

http://billaut.typepad.com/jm/2008/05/les-assises-du.html

http://www.village-justice.com/articles/droit-information-Pierre-Ygrie,3292.html

http://www.vnunet.fr/news/cebit_2008___nicolas_sarkozy_attendu_sur_la_politique_numerique-2026765

http://www.zevillage.net/2008/07/enjeux-et-usages-du-tres-haut-debit-dans-les-zones-rurales/

http://www.geekmaispastrop.com/2008/08/se-laver-du-numrique-en-lozre_19html/

http://www.lexpansion.com/economie/actualite-high-tech/numerique-les-cinq-mesures-sur-lesquelles-sarkozy-est-attendu_165541.html

http://www.blog.adminet.fr/grenelle-du-tres-haut-debit-je-suis-content……-synd0075337.html

http://www.vnunet.fr/news/jura_et_tic_le_wimax_n_est_pas_une_simple_rustine_-2029494

http://www.assisesdunumerique.fr/forum/archive/index.php/t-131.html

http://www.midilibre.com/articles/2008/12/04/20081204-MENDE-Les-arretes-interdisant-les-cultures-interdits.php5

http://www.internetactu.net/2008/11/03/la-fracture-numerique-des-collectivites-rurales/

http://www.arte.tv/forum/showthread.php?t=11431

http://www.lozeriens-de-paris.com/

http://www.rezo7.info/2007/11/renaissance-web.html

http://www.lemondenumerique.com/?p=3374

http://auxillac.free.fr/blog/?p=120

http://renaissancenumerique.tivipro.tv/

 2007

 http://www.over-blog.com/recherche/recherche-blog.php?ref=95791&query=ygri%C3%A9

http://www.monauvergne.com/2007/08/02/la-canourgue-village-branche/

http://lesvignesdeladuchesse.blogspirit.com/index-3.html

http://forums.gouv.fr/article_forum_archive.php3?id_article=232&id_forum=79627&id_thread=62156

http://www.dslvalley.com/news/debat.php?fqID=1267#C2

http://www.cyberworkers.com/news/Grenelle-de-l-environnement-Et-le,069

http://www.lozere-online.com/websdugevaudan/

http://www.lozere-online.com/websdugevaudan/index.php?2007/02/09/66-tres-haut-debit-et-developpement-durable

http://www.alliance-tics.org/enjeuxnum/listesign.htm

http://eaulozere.free.fr/pj/ssp.pdf

http://www.quid.fr/zoom/index.php/2007/10/05/79-personnalites-politique-environnement-presidentielle-2007-nicolas-hulot-d-ushuaia-au-grenelle

http://www.semaine-sans-pesticides.fr/semaine_pesticides_2008/sans-pesticides-languedoc.html

http://www.acme-eau.org/Operation-Protege-ton-eau-du-20-au-31-mars-prochain_a1392.html

http://www.r-e-p.org/Participants112007.pdf

http://www.macadsl.com/actu/2007/05/01/fibre-optique-pour-tous-synonyme-de-croissance-economique/

http://www.ogm-jedisnon.org/index.php?Alpha&lettre=Y

 2006

 http://billaut.typepad.com/jm/2006/09/odebit_2006_ygr.html

http://www.echosdunet.net/news/breve_2500_villepin+veut+reduire+fosse+numerique.html

http://www.rn88.info/index.php?2006/11/29/89-note-a-tous-les-adherents-et-les-partisans-du-oui

http://www.zevillage.net/2006/11/du-teletravail-au-travail-mobile-remise-du-rapport-de-pierre-morel-a-lhuissier/

  2005

 http://www.wtis.org/spip/breve32.html

http://www.adverbe.com/2005/03/23/la-lozere-veut-teletravailler/

http://www.radiofrance.fr/reportage/dossier/index.php?rid=235000191&aid=245000358&formtype=dossier&arch=1

http://img.cantal.fr/pdf/20070126134301_1.pdf

http://web2.radio-france.fr/reportage/dossier/index.php?rid=235000191&page=liens&formtype=dossier&arch=1

 2004

 http://www.lozere-online.com/websdugevaudan/index.php?2004/12/28/2-historiqueobjectifs-et-resultats-a-date

http://www.amilo.net/livredorF.htm

http://www.lozeriens-de-paris.com/genet.php

http://www.geocities.com/clemsnide23/gevaudan.html

http://lozere-online.com/websdugevaudan/index.php?2004/12/28/10-fracture-culturelle-et-fracture-numerique

  2003

 http://www.lozere.cci.fr/actualite/1a82_la_manifestation_annuelle_du_28_novembre_de_l_association_les_webs_du_gevaudan.html

http://www.crdp-montpellier.fr/CD48/Tice/pam/marvejols/pages/PAM%20Marvejols%20019.htm

 2002

 http://www.lozere-online.com/photos/s25_marvejols_sur_web_succes_en_2002.html

 2001

 http://www.amilo.net/ygrie.htm

 

et la « lutte » continue !





20 ans déjà… et on n’a encore rien vu !

2 12 2019

Les Webs du Gévaudan que j’ai créés en 2000 en revenant chez moi à la retraite ont d’abord été une association de promotion de l’internet très haut débit en Lozère, puis un « outil de lobbying » pour l’ensemble du monde rural .Aujourd’hui , ce n’est plus qu’un blog personnel sur lequel il m’arrive de « déborder » des seuls sujets numériques (cf derniers billets sur l’Europe) et dans lequel j’interviens de moins en moins en raison de graves problèmes de vue . Mais les ressources numériques « orales » sont telles que je ne m’interdis pas de continuer à réfléchir à ce qui est dés maintenant notre « double vie » : notre vie biologique dont l’écosystème (air,eau…) est public et note vie numérique dont l’ écosystème est privé (GAFAM, BATX) . Le papier ci-dessous n’a d’autre objet que de tenter de récapituler par rubrique les quelques billets des Webs du Gévaudan écrits jusqu’ici (avec de nombreuses redondances!) et de jeter des pistes de réflexions pour l’avenir .

LE PASSE

Egalité https://websdugevaudan.wordpress.com/?s=egalite

Santé https://websdugevaudan.wordpress.com/?s=sante

Agriculture https://websdugevaudan.wordpress.com/?s=agriculture

Lozère https://websdugevaudan.wordpress.com/?s=lozere

Services publics https://websdugevaudan.wordpress.com/?s=services+publics

Fracture https://websdugevaudan.wordpress.com/?s=fracture

Intelligence artificielle https://websdugevaudan.wordpress.com/

?s=INTELLIGENCE+ARTIFICIELLE

Europe https://websdugevaudan.wordpress.com/?s=europe

Infrastructures https://websdugevaudan.wordpress.com/?s=infrastructures

Usages https://websdugevaudan.wordpress.com/?s=usages

Ruralité https://websdugevaudan.wordpress.com/?s=ruralite

Télétravail https://websdugevaudan.wordpress.com/?s=teletravail

Combat https://websdugevaudan.wordpress.com/?s=combat

Bonne année https://websdugevaudan.wordpress.com/?s=bonne+ann%C3%A9e

Ethique https://websdugevaudan.wordpress.com/?s=ethique

Mon village https://websdugevaudan.wordpress.com/?s=mon+village

L’AVENIR

« On n’a encore rien vu » déclarait Xavier Dalloz en ouvrant la conférence de Webs du Gévaudan en 2000 à Marvejols . 20 ans plus tard nous pouvons reprendre cette formule prémonitoire !

De nombreuses vidéos sont autant de « matière à réfléchir » pour nous aider à y voir clair.

J’en ai retenu trois :

– vers une dictature numérique https://www.youtube.com/watch?v=BTE56jX5ixE&t=141s

– camisole numérique https://www.youtube.com/watch?v=V4yf3HOEHPk&t=2709s

regards croisés sur 2 façons divergentes de voir l’avenir https://www.youtube.com/watch?v=3HJ4wKTRi4k . Le seul point d’accord des protagonistes porte sur l’EDUCATION  arme absolue contre le fléau de tous les temps : l’IGNORANCE . Dès le 12 ième siécle Avéroès philosophe arabe déclarait : «  L’ ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine, la haine conduit à la violence : voilà l »équation ».

La première pose l’immense question de ce que nous ferons de l’exploitation de milliards milliards de DONNEES désormais à notre disposition grâce au numérique .

A l’instar du pétrole, source de confort inédit dans l’humanité mais aussi destructeur de l’environnement les données pétrole du 21ème siècle peuvent permettre des avancées fabuleuses dans de nombreux domaines à commencer par celui de la santé mais aussi participer monstrueusement à sa déshumanisation .Telle la langue d’Esope le numérique, à l’avenir, peut s’avérer être la meilleure et la pire des choses , y compris la destruction de l’environnement https://www.youtube.com/watch?v=cN__PwhX2WY

La seconde insiste sur l’URGENCE pour la France et l’Europe de « faire le numérique » au lieu de le subir .

La troisième peuvent être une bonne base de réflexion .

Le numérique fait désormais partie de notre « triple vie » (biologique, numérique,spirituelle) IL EST INCONTOURNABLE : la seule question, selon moi, est de savoir si , nous citoyens, sauront le maîtriser ou s’il sera le futur instrument de domination des transnationales voire des Etats , ce qui ne serait pas mieux s’il s’agissait d’Etats non démocratiques .

La MOBILISATION des CITOYENS pour COMPRENDRE le NUMERIQUE est urgente si ne voulons pas donner raison à Galilée lorsqu’il écrivait il y a plus de 400 ans :

« vous découvrirez peut-être avec le temps tout ce qu’on peut découvrir mais votre progrès ne sera qu’une progression qui vous éloignera de l’humanité. L’abîme entre elle et vous pourrait alors devenir si grand qu’à tout cri de joie devant quelque nouvelle découverte pourrait répondre un cri d’horreur universel »

Informons nous encore et encore et cultivons le « techno discernement »  qui jusqu’ici n’a pas été notre qualité première..

Bonne année 2020 !

Auxillac le 2 décembre 2019 .

Pierre Ygrié





La fibre pour tous…..une question de…confiance !

11 04 2018

La confiance que nous avions mise dans le gouvernement actuel sur sa volonté de couverture numérique « républicaine » (la fibre pour tous en 2025) serait-elle érodée ? Quand je lis « LaFrance renonce à fixer un objectif 100% fibre » je ne décolère pas ! Ce qui me hérisse c’est que le gouvernement, si cette information est avérée, entretienne les (traditionnelles) ambiguïtés sur le très haut débit au prétexte que les investissements fibre seraient trop importants !

La fibre pour tous : un combat des Webs du Gévaudan de près de 20 ans !

La fibre pour tous est dans l’Adn des Webs du Gévaudan depuis leur création en 2000. L’association a été créée pour remplacer le réseau cuivre par un réseau optique …… un « message » que nous véhiculons depuis près de 20 ans en toutes occasions, message à peu près résumé dans une INTERVIEW de 2012 que , en toute (im) modestie, je vous invite à (ré?)écouter !

https://www.youtube.com/watch?v=J6kM32vndsk

Les ruraux « oubliés du très haut débit » ? Une question que nous nous posons depuis toujours, formalisée dans un article en 2006, reprise en 2010et toujours pendante ! Le sera-t-elle encore en 2025 ?

Stop aux ambiguïtés et aux mensonges!) sur les performances des différentes technologies !

Quand le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard parle de suppression de la fracture numérique comme d’une priorité nationale (cf son intervention de ce jour à l’assemblée) et, qu’en même temps ou presque il « glisse » que « la question de la couverture numérique du territoire « ne se pose pas en termes de technologie mais de débit ».je suis d’accord avec lui….sauf que la fibre optique a des débits potentiellement illimités contrairement à tous les autres supports ! Tous les spécialistes le reconnaissent !Déjà en 2010, dans un rapport remis au gouvernement de l’époque le sénateur Hervé Maurey écrivait « La fibre optique est la technologie du très haut débit …..aucune solution alternative à la fibre n’apportera une qualité de service comparable. Il convient de le mentionner explicitement pour éviter toute ambiguïté » .Six ans plus tard son collègue Philippe Leroy, ne disait rien d’autre au gouvernement « Vous évoquez l’égalité des territoires. En fait, vous préférez dans les zones rurales des technologies moins coûteuses que la fibre optique. On prétend que la fibre optique, c’est très cher. Mais comparez le coût de la fibre à d’autres investissements beaucoup plus coûteux ……» . Alors qie le président Macron fait du numérique une priorité (il a 100 fois raison!) le sénateur Patrich Chaize pointe les incohérences des annonces gouvernementales« Je ne vois pas bien comment on pourrait atteindre l’objectif d’une société du Gigabit avec des technologies alternatives à la fibre » ?

De grâce, Messieurs les décideurs ! Ne nous parlez pas de la 5G en remplacement de la fibre ! Tout le monde sait que la 5G ne fonctionne qu’avec de la fibre ! On nous a déjà fait naguère le coup du satellite ! Les élus locaux, soutenus par des associations comme les Webs du Gévaudan, sont devenus méfiants ! Chat échaudé craint même l’eau froide !

Les ruraux ne doivent pas payer les erreurs stratégiques des gouvernements successifs !

Quitte à nous répéter pour la nième fois nous affirmons que demain chaque internaute doit pouvoir bénéficier des mêmes services , que l’essentiel de ces services reste à inventer, que ces services seront de plus en plus, pour les ruraux, des services vitaux, que les services publics électroniques vont progressivement remplacer,à la campagne, les services physiques,, que les ruraux auront davantage besoin de ces services que les citadins ….

Pour peu qu’il y ait eu une stratégie d’aménagement numérique , on aurait du commencer à fibrer les campagnes !. C’est l’inverse qui a été fait ! Si nos décideurs avaient perçu cette évidence et ne s’étaient pas laissé emporter, plus ou moins consciemment, par une idéologie ultra libérale, il y a 20 ans, on n’en serait pas là aujourd’hui. A l’heure où on promeut la télémédecine qu’on ne nous dis pas que la fibre c’est trop cher ! .Pour les ruraux cet argument est irrecevable. Les ruraux ne veulent pas payer les erreurs de nos gouvernements successifs .

Depuis près de 20 ans les gouvernements successifs veulent supprimer la fracture numérique. La dynamique impulsée par Emmanuel Macron tant au niveau français qu’européen est porteuse pour impliquer tous les citoyens dans la nécessaire transformation de la société. Encore faut-il qu’ils soient tous dotés des mêmes « armes » !

« Clarté,loyauté, transparence » écrivions nous dans un papier d’avril 2016 .! trois mots nécessaires au rétablissement de la confiance…..trois mots qui justifient le rappel d’un petit coup de gueule maladroit mais convaincu 😉

https://www.youtube.com/watch?v=DDyQWDhKWg4 !

Balaruc les bains le 11 avril 2018

Pierre Ygrié





Nous sommes tous agriculteurs !

17 03 2018

Les agriculteurs cultivent et élèvent les produits que nous mangeons, ils entretiennent les paysages de nos vacances . Pour notre santé et pour nos loisirs nous les voudrions heureux dans des campagnes vivantes ! Est-ce le cas ? De moins en moins . Mal rémunérés, obligés d’employer des méthodes douteuses (pesticides…) pour (sur) vivre, isolés physiquement et psychologiquement ils se sentent d’autant plus désemparés qu’ils sont aussi des sous-citoyens de la société numérique . L’explosion de l’internet était une chance historique d’attirer dans la ruralité des citadins en mal de campagne . Seules des campagnes« intelligentes » auraient permis d’attirer massivement les nouvelles populations nécessaires pour procurer à leurs habitants et plus particulièrement aux agriculteurs une vie sociale épanouissante. Encore eut-il fallu commencer à procurer du très haut débit à ceux qui en avaient le plus besoin, les ruraux !C’est l’inverse qui a été fait !

La ruralité est en crise : nous avons besoin d’agriculteurs heureux .Nous devons les aider à changer de modèle de production et de vie. Nous sommes tous agriculteurs !
Dans un papier de juin 2010 « Une ruralité en très haut débit pourquoifaire ? »j’écrivais « l’homme de demain devra rechercher un équilibre entre deux modes de « connexion » 1-une « connexion » naturelle et « transparente » (sans contraintes techniques) à la société de l’information , source d’épanouissement personnel et de « business » professionnel 2-une « connexion » permanente à la nature dont il fait partie (on l’a un peu oublié en occident !), qu’il doit donc impérativement protéger et qui lui apportera le bien être qu’il trouve de moins en moins dans les agglomérations. »

Deux ans plus tard ( février 2012) , dans« Agricultureet Très Haut Débit : les deux « mamelles » de la Ruralité du 21ème siècle ! »j’insistais sur l’importance d » « un réseau optique pour des campagnes intelligentes »ET d’une « agriculture respectueuse de l’environnement » en fustigeant tout à la fois la lenteur des pouvoirs publics dans la couverture numérique du territoire ET les dégâts de l’agriculture industrielle tant sur l’environnement que sur la santé

 

Où en sont aujourd’hui ces deux « piliers » de la ruralité moderne ?

TRÈS HAUT DEBIT

Des progrès incontestables ont été réalisés en matière de couverture numérique du territoire . Le nouveau gouvernement a pris des engagements fermes (2020 : bon débit pour tous 2022 : très haut débit pour tous ;,2025 : fibre pour tous ) . Certains départements,comme la Lozère, ont même « promis » de fibrer tous les foyers dés 2022

Mais plusieurs indices nous incitent à être VIGILANTS !

-les leçons du passé : pour faire court, je dénonçais récemment, dans un « coupde gueule » improvisé !, l’absence depuis 20 ans de véritable stratégie numérique,absence qui s’est traduite,entre autres, dans les zones rurales par la non compensation par des services publics électroniques de qualité de la perte des services publics physiques, autre pilier de la ruralité !; une véritable stratégie aurait permis en particulier de mettre en place en amont toute une politique d’accompagnement des populations dont on commence à réaliser l’importance . Que de temps perdu ! Que n’avons nous écouté en son temps les « apôtres » de la transformation numérique ! Nous l’aurions sans doute mieux « digérée » plutot que de la subir !

-les avertissements, pour l’avenir, des parlementaires qui connaissent le mieux les territoires : les sénateurs . Dans une proposition de loi récente lesénat déplore l’insuccès du plan France très haut débit de 2013, pointe l’incapacité des opérateurs à tenir leurs engagements et lance un avertissement « On ne peut imaginer la fibre pour les villes, et des technologies dégradées pour les champs » !

Quant à «  la société de l’information , source d’épanouissement personnel et de « business » professionne », aujourd’hui, 8 ans plus tard, avec les défis éthiques lancés par le développement exponentiel de l’intelligence artificielle, sujet que nous avons tenté d’aborder dans le papier « Bonne année 2018intelligente » / il y aurait beaucoup à dire mais ne confondons pas la necessité d’un ACCES EGALITAIRE au numérique de l’USAGE éclairé que doit en faire chaque citoyen !

 

AGRICULTURE

Les choses ont-elles vraiment changé depuis 2012 quand j’écrivais « L’agriculture industrielle ne  « respecte » rien : les sols : (considérablement appauvris) l’environnement ( pollution des eaux et de l’air..), les animaux,(rendement des vaches laitières a multiplié par quatre …mais espérance de vie divisée par deux ! »), agriculteurs , consommateurs » ?

OUI et NON !

OUI culturellement dans la prise de conscience des dégâts des perturbateurs endocriniens (dans lesquels les pesticides ont une large part) sur notre santé . Devant les actions conjuguées des médias  , des experts indépendants (malheureusement trop peu nombreux ), des associations et des professionnels de santé les lobbies résistent et continuent à entretenir le doute, suivant en cela, près de 50 ans après, les « conseils » d’un grand patron de Philip Morris déclarant cyniquement en 1969 « notre industrie est celle du doute car le doute est la meilleure façon de faire concurrence aux faits qui existent dans l’esprit du public, c’est aussi le meilleur moyen de créer une controverse ». Aujourd’hui le doute n’est plus permis lorsqu’on écoute ceux qui sont au plus près des personnes touchées par ces maladies « environnementales », tels que les professeurs Sultan , Belpomme et bien d’autres . Pour Charles Sultan il faut abolir l’utilisation des pesticides « nous sommes à l’aube d’un véritable scandale sanitaire »
NON (ou très peu) dans les faits !

-le développement de l’agriculture biologique, significatif depuis quelques années, pourrait etre beaucoup plus important si on se décidait à réorienter les aides après suppression progressive si non radicale du « subventionnement de la pollution » !

-la lutte contre les pesticides en reste au stade des incantations. Le plan Eco phyto 1 qui prévoyait une réduction de 50%des pesticides sur la période 2009:2018 est un échec total ; sous la presion d’associations comme Générations Futures  des progrès ont été réalisés en matière de réglementation mais il reste beaucoup à faire !

-l’incapacité des politiques à faire changer les choses ! La puissance des lobbies est inimaginable .Les politiques de bonne foi, de loin les plus nombreux, le reconnaissent eux mèmes mais ils ont besoin de la « pression » des citoyens ! Berny Senders, candidat malheureux aux primaires démocrates américaines, ne déclarait-il pas «  Si demain vous souhaitez de voter pour moi soyez prèt , si je suis éli, à descendre dans la rue dans queques annéees pour faire pression sur moi pour m’obliger à tenir mes promesses car je serai soumis à des pressions inverses pour me faire renoncer à ces promesses venant du monde de la finance, du monde politique …Soyez prêt à prolonger votre vote par un engagement de tous les instants » Plus récemment, en France, il suffit de se rappeler l’interpellationdu président de la république au salon de l’agriculture par des céréaliers 
Le défi agricole !

L’agriculture de demain dépendra en grande partie de la réponse qui sera donnée à une question simple mais vitale : continuerons nous à laisser les produits agricoles aux mains des marchés mondiaux et à leurs dérives spéculatives ou considérerons nous ces produits comme des produits « à part »devant faire l’objet de réglementations « protectrices » avec pour unique objectif la SANTE des consommateur ? Le modèle agricole actuel est triplement néfaste : pour les consommateurs ( santé), pour les agriculteurs ( précarité, sucides, maladies) et pour l’emploi (6%des surfaces et 11%des emplois ). Il est est à revoir complètement et ceci à un niveau pertinent, idéalement le monde, à défaut l’Europe. Dans ce domaine comme dans d’autres le repli sur soi est suicidaire, l’Europe est donc « necessire » mais « difficile » car c’est là que se concentrent les lobbies ! En avoir conscience est déjà le commencement, si non de la sagesse, du moins de la MOBILISATION des CITOYENS à ce niveau

La mobilisation des citoyens

Cette mobilisation est indispensable à tous les niveaux

européen : en « testant » l’implication des candidats sur ce sujet à l’occasion des élections européennes de 2019 …..mais aussi, en attendant, en profitant de toutes les opportunités comme la création récente d’une commission pesticides au parlement européen ?. Un français,Eric Andrieu, préside cette commission .N’hésitons pas à lui écrire …tout simplement !(eric.andrieu@europarl.europa.eu et/ou ericandrieu.permanence@orange.fr )

-national : le plan d’action pour réduire lesproduits phytopharmaceutiques dans l’agriculture sera finalisé fin mars, à l’issue de la concertation de toutes les parties prenantes. La Fnsaelle même, puissant syndicat agricole très lié aux industries chimiques alimentaires y a fait des propositions !. Quant à la loi surl’alimentation ,  premier volet de la stratégie de réforme du secteur agro alimentaire, il faudrait, à mon sens, avant la finalisation du projet de loi, ouvrir une plate forme citoyenne pour recueillir un maximum d’avis. Cette procédure a été expérimentée avec succès pour la loi numérique. Ce que nous avons dans notre assiette serait-il moins important que le numérique ? Là encore, véhiculons cette petite idée ! Pour ma part je l’ai fait en écrivant aux 577 députés !

-local :soutien aux initiatives locales, aux groupements de petits producteurs , au circuit court, au bio local, aux « combats » pour l’étiquetage des produits ( pour pouvoir choisir en toute connaissance de cause il faudrait aujourd’hui etre polytechnicien ou faire ses courses avec un « traducteur » d’étiquettes » !. L’ouverture ) etc…

-individuel : l’alimentation a représenté, en 2014, 20,4 % des dépenses de consommation des Français, contre 34,6 % en 1960.e constat mérite à tout le moins une réflexion sur nospriorités de consommation!!

En conclusion : la crise de la ruralité dont l’agriculture est le pilier central nous concerne tous . Les agriculteurs, passionnés par leur métier, sont désemparés : mal rémunérés (1/3 gagnent moins de 350 euros par mois ), esclaves d’une agriculture industrielle destructrice, près à être des citoyens numériques part entière(grands utilisateurs d’internet) si on leur en donne les moyens, ils ont besoin de NOTRE AIDE .

SOYONS TOUS AGRICULTEURS !

Balaruc les bains le 17 mars 2018

Pierre Ygrié

Pierre Ygrié