SFR veut fibrer toute la France! Absurdité ou opportunité ?

1-Un combat de près de 20 ans !
Lors de notre première manifestation en avril 199 (M@rvejols sur web) nous avions lancé l’idée de remplacer le réseau de cuivre par un réseau en fibre optique. Dés l’année suivante, année de création des Webs du Gévaudan, nous en avons fait l’objectif principal de notre association. Au cours des année qui ont suivi nous n’avons cessé de dire qu’il s’agissait là d’une opportunité historique de mettre à égalité « numérique » les territoires ruraux et urbains. Cette égalité « numérique » aurait en partie compensé les inégalités « physiques »

2-Des politiques inadaptées voire absurdes
Cet objectif « républicain » aurait mérité une véritable politique d’aménagement du territoire. Ce n’a pas été le cas et, 20 ans plus tard, des mesures concrètes de simple bon sens (pas de travaux de voirie sans fourreaux etc.. ) ne sont toujours pas généralisées ! Quand on sait que 80% du coût de la fibre sont des travaux de voirie on réalèse le gaspillage et l’hypocrisie des discours (fibre trop chère pour les ruraux!). Nous n’avons cessé de dénoncer les politiques, à mon avis absides, de concurrence par les infrastructures, entrave à la vraie concurrence, la concurrence sur les services !!
 L’aménagement numérique du territoire n’existe pas en France.Ce constat est malheureusement confirmé par un papier récent de Jean Pierre Jambes dans son blog Numéricus
L’aménagement numérique des territoires n’existe toujours pas en France

3-Le défi de SFR !
SFR a lancé, il y a quelqlues semaines un pavé dans la marre en s’engageant à fibrer toute la France, zones rurales comprises et sans argent public , à l’horizon 2025. Stéphane Richard était alors immédiatement monté au créneau pour dénoncer cette « provocation » ! Depuis cette annonce qui a bousculé le paysage tant chez les opérateurs que chez les politiques, Michel Paulin, directeur général de SFR, confirme
https://www.degroupnews.com/sfr/sfr-fibrer-france-michel-paulin-interview

« Notre ambition aujourd’hui est d’apporter la fibre optique à l’ensemble des français, en couvrant 80% du territoire avant fin 2022 et 100% avant fin 2025.
Notre constat d’aujourd’hui est celui d’une ambition forte des pouvoirs publics mais d’un modèle désuet pour répondre à cette volonté politique. Ce modèle actuel a été dévoyé, ne permettra pas de fibrer la France et fait appel aux subventions publiques de façon excessive.
Notre objectif est de fibrer intégralement la France sur fonds propres. Sans argent public ! Ce projet répond à la volonté du Président de la République. Et il est totalement conforme à l’esprit et à l’intention de ce qu’a indiqué le Premier ministre encore très récemment
 »

4-Absurdité ou opportunité ? .
Absurdité de la concurrence par les infrastructures qui conduit chaque opérateur à installer son réseau fibre alors qu’un seul réseau suffirait pour permettre à chaque opérateur de services de proposer ses services pour une vraie concurrence au profit de tous les internautes urbains et ruraux.

Opportunité d’expérimenter une couverture intégrale en FTTH d’un territoire limité et symbolique,la Lozère, département, de très loin le moins peuplé de France . J’avais fait cette suggestion à Jacques Mézard, ministre de la cohésion territoriale lors de sa venue à Mende le 31 juillet dernier et il m’avait répondu de….demander à SFR !! Un tel projet de couverture du département symbole de l’hyper-ruralité (par SFR ou un consortion d’opérateurs privés et public?) crédibiliserait la volonté gouvernementale de faire des territoires ruraux des territoires numériques comme les autres et, peut-être plus que les autres car capables d’attirer des citadins en mal de campagne recherchant une vraie qualité de vie. En 2011 j’avais écrit un papier « Vivre au pays » qui, je pense, n’a rien perdu de son actualité !
https://websdugevaudan.wordpress.com/2011/09/03/vivre-au-pays/

Auxillac le 22 aout 2017

Pierre Ygrié

Publicités



%d blogueurs aiment cette page :