Lozère numérique : Destination lune!

8 12 2017

L’annonce par la présidente du conseil départemental de la Lozère du fibrage de tous les foyers lozériens a soulevé en Lozère ICI et LA une vague médiatique ( presque) sans précédent depuis le temps (2001,2002,2003) où les Webs du Gévaudan publiaient toutes les semaines des témoignages écrits et sonores sur l’utilisation de l’internet dans notre départemental 

Alors que, dans notre dernier article , « la lune…et ledoigt »  nous émettions de sérieux doutes sur la capacité de fibrer la France en 2025, depuis cette annonce les lozériens savent maintenant que leurs décideurs locaux visent …la lune ( la fibre pour tous) en 2022 !

Moi qui me bats depuis toujours à Paris et en Lozère pour remplacer le réseau de cuivre dont je pressentais depuis longtemps qu’il allaitexploser, je ne peux que saluer cette décision audacieuse et hautement symbolique pour les territoires ruraux, la Lozère étant, comme chacun sait, avec ses 76000 habitants, le département,de très loin le moins peuplé de France ( l’avant dernier, la Creuse, compte près de 12100 habitants) le symbole de la ruralité. Cette « audace » donne une fois de plus raison à Schopenhauer : « toute idée innovante chemine en 3 étapes 1-elle est ridiculisée 2 elle subit une forte opposition 3 c’est une évidence pour tout le monde ! »

La rampe de lancement étant prête, il reste maintenant aux Lozériens à se mobiliser pour « accompagner le voyage » , c’est à dire vérifier que les objectifs seront bien tenus et que cette « fibre familiale»amènera aux particuliers des servicesvitaux , aux entreprises les outils pour se développer (voire pour survivre!) et aux « citadins en mal de campagne » des arguments pour pouvoir enfin …vivre au pays !

Deux maîtres mots pour cette mobilisation : l’information et l’innovation

INFORMER !

-information « descendante » : information régulière via la presse départementale, voire locale (correspondants locaux de la Lozère nouvelle et de Midi Libre) de l’état d’avancement des travaux

-information ascendante : au temps des reportages hebdomadaires des Webs du Gévaudan les iozériens avaient (déjà!) des choses à dire sur internet . Le recueil de leur témoignage aujourd’hui et leur publication régulière dans la presse comme il y a 15 ans constituerait une vraie richesse et une véritable « matière à réfléchir » pour innover ! Je n’ai plus la possibilité de me lancer dans cette nouvelle aventure . Je le regrette car elle serait très utile …mais je ne désespère pas car nous trouverons bien quequ’un en Lozère pour prendre le relais !

INNOVER !

En 2011, dans le papier « Campagnes intelligentes » j’appelais à une « mobilisation générale pour l’innovation »mais je demandais surtout à l’époque un« outil » pour innover : la fibre optique

En 2018 nous savons que nous aurons cet outil .A nous maintenant de commencer à réfléchir à ce que l’on en attend ? à quoi il va servir ? « Notre principal risque aujourd’hui, c’est de sous évaluer nos besoins de demain » affirmait André Marcon à M@rvejols sur web 2001. Avec cette évidence en tète, plus que jamais d’actualité, retroussons nous les manches pour IMAGINER les USAGES que nous voulons faire d’internet dans les ZONES RURALES ? Ces usages, centrés sur les services vitaux (SES Ruralité –Santéb Education Services de proximité– ) seront à coup sur assez éloignés du « coca cola numérique dont nous sommes abreuvés. INVENTONS nous mêmes les USAGES de demain avant qu’on ne nous les impose !

Lancer une (indispensable) démarche de REFLEXION CITOYENNE n’est pas facile ! En 2001, lors de l’installation de la fibre à Aumont Aubrac je l’appelais de mes vœux («  « J’en attends que ce soit un outil de réflexion pour l’ensemble du département dans tous les secteurs »».mais l’idée a fait pschitt ! Pourtant ce type de démarche doit être plus facile en Lozère qu’ailleurs ; la PROXIMITÉ (entre citoyens, élus, administrations, méfias) que nous autorise due à la faiblesse de notre population est un atout que nous n’exploitons pas suffisamment . Tout le monde peut participer à une démarche de réflexion sur les usages….à commencer par les écoles que l’on pourrait mobiliser sur des projets….eux mêmes à inventer !

J’ai toujours pensé qu’on réfléchissait mieux à la campagne…Lozériens, élus et citoyens réunis, à nos méninges !

Le département a osé l »impossible » pour les infrastructures. Je ne doute pas, que, pour prolonger cette dynamique, il OSERA lancer une DEMARCHE CITOYENNE sur un aspect du numérique encore plus important, les USAGES 

INFRASTRUCTURES et USAGES =MEME COMBAT !

Destination lune : Embarquement immédiat !

Auxillac le 8 décembre 2017

Pierre Ygrié 

Publicités

Actions

Information

25 responses

9 12 2017
websdugevaudan

Dans le « rétroviseur » petite ballade « aléatoire »;rue des Webs 😉 https://www.scoop.it/search?q=webs+du+gevaudan

9 12 2017
websdugevaudan
10 12 2017
websdugevaudan
10 12 2017
websdugevaudan

Des « difficultés » de la La CONCERTATION !

La participation des citoyens est un vrai « serpent de mer » ! On pourrait dire à son sujet comme la qualité…plus on parle moins on en fait ! !

En 2009, en sortant d’un colloque j’écrivais «  la parole ne fut pas à mon sens suffisamment donnée à la salle en dépit des promesses d’interactivité »
https://websdugevaudan.wordpress.com/2009/10/02/assises-numeriquesl%E2%80%99urgence-de-la-concertation/
Deux raisons à mon avis
– « peur »des décideurs ! en donnant la parole aux citoyens les décideurs prennent des risques….de perte de pouvoir, de remise en cause, de débordements difficiles à maitiser, de perdre la face !
-incapacité à animer des réunions participatives …point trop souvent méconnu ou négligé . On ne s’improvise pas animateur de réunion . Animer une réunion est une des choses les plus difficiles qui soient et trop de gens s’intitulent animateurs de réunions sans l’avoir appris !

Or la CONCERTATION est aujourd’hui plus indispensable que jamais et le NUMERIQUE est un excellent sujet de concertation tant il « tyraverse » tous les aspects de notre vie ! Or les départements ne pourront pas FAIRE PARTICIPER les CITOYENS à une (indispensable) réflexion sur les USAGES du NUMERIQUE s’ils ne disposent pas d’animateurs professionnels connaissant bien le sujet et surtout capables de faire « PRODUIRE » un groupe . Qu’on se le dise !
En Lozère la faiblesse de la population est paradoxalement une opportunité de développer une vraie démarche de CONCERTATIOPN CITOYENNE plus facilement qu’ailleurs car en Lozère tout le monde (ou presque!) se connait;-) .OSONS saisir cette chance!Vite !

11 12 2017
11 12 2017
websdugevaudan

Attention aux positions de monopole !

Tiens tiens, Bruxelles se réveille !https://www-freenews-fr.cdn.ampproject.org/c/s/www.freenews.fr/freenews-edition-nationale-299/fibre-optique-125/fibre-bruxelles-epingle-larcep-laxiste-face-a-domination-dorange/amp

Le réseau cuivre, qu’Orange s’est (ré)engagé à (ne pas?) entrtenir est tellement pourri dans nos départements que son remplacement par la fibre est une double bonne affaire pour Orange . On comprend mieux dfés lors sa « mainmise », que l’on espère bénéfique, sur nos départements , l’Aveyron suivant de prrès la Lozeère http://www.centrepresseaveyron.fr/societe/internet–tout-le-departement-fibre-dans-les-cinq-ans-ME556943

Cette recommandation de Bruxelles doit être un argument supplémentaire pour bien vérifier qu’Orange tient ses engagements, le passé nous ayant montré que, lorsqu’il était en position de monopole (cas du réseau cuivre) ‘il fallait faire preuve d’une graznde VIGILANCE https://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/complement-d-enquete/video-telephone-internet-la-fracture-ouverte_879227.html
Encore une fois,Bravo ! Ne gachons pas notre plaisir….mais soyons vigilants !

12 12 2017
Bernard GARRIGUES

Ça bouge dans tous les sens :
1/ La Lozère communique sur un plan de fibrage du département assez floue, mais notre présidente met l’accent sur les garanties, là où avaient coincé les précédents plans mirifiques : PPP LR avec (déjà) Orange FT, A75 numérique, Aumont Aubrac. La réalité reste lourde : personne n’a jamais un singe conduire un cheval.

12 12 2017
Bernard GARRIGUES

2/ Notre secrétaire d’État au numérique évolue vite : d’un discours strictement urbain, il passe à un point de vue plus général. Mais il n’est pas encore parvenu à envisager les solutions sans coût à accès immédiat : mutualisation de la bande passante au niveau au niveau sous-répartiteur, taxer orange au prix de gros lorsque le non-entretien de la ligne est avéré, mise en place d’un FACÉ dédié aux réseaux télécom, etc …

12 12 2017
Bernard GARRIGUES

3/ En même temps font surface (1) l’idée d’accorder aux membres des sous-répartiteurs le droit d’usage de leurs ressources numériques (voir l’article de Valérie Peugeot : http://www.lagazettedescommunes.com/418463/les-collectivites-peuvent-etre-protecteurs-des-communs-valerie-peugeot/ ) ; (2) mais aussi d’augmenter l’appétence des industriels du net pour le fibrage : augmentation de 70% du prix de gros pour la fibre … de quoi monter la rente d’Orange sur l’économie nationale à 150 milliards par an

12 12 2017
Bernard GARRIGUES

Mille excusez moi : personne n’a jamais vu un singe conduire un cheval

12 12 2017
websdugevaudan

Heureusement que tu es là,Bernard, pour « alimenter » le débat ! Je me sentais bien seul 😉

12 12 2017
Bernard GARRIGUES

Les copains du Lot consultés ne sont pas plus au jus du trip entre Orange et les trois départements que les lozériens. En première approximation, Orange fait une opération qui, en plus d’une virginité retrouvée, va lui rapporter un monceau d’or à terme bref : 2022, selon la feuille de route Macron. J’évalue à 50 milliards par an … l’équivalent du coût du chômage.

12 12 2017
Bernard GARRIGUES

Il n’en reste pas moins que les choses bougent et que c’est peut-être le moment de réfléchir aux actions citoyennes.

14 12 2017
14 12 2017
websdugevaudan
15 12 2017
Bernard GARRIGUES

Conclusions : l’État et les collectivités locales doivent sortir l’artillerie lourde :

1/ Rappeler à Orange qu’il n’est pas propriétaire du réseau national historique. Pour SFR, il n’est pas propriétaire du backbone de Réseau Ferré de France (le plus merveilleux de tous les pays développés). Altice est une entreprise très fragile compte tenue de son niveau d’endettement.
2/ Rappeler à Orange qu’il a rendu le réseau national dont il dispose obsolète en n’investissant pas les fonds d’amortissement réglementaires recouvrés, mais en les transformant en cash afin d’entretenir ses danseuses : il s’agit de tout de même de 9 € mensuel par prise (2,3 milliards par an).
3/ Qu’il détient le pouvoir de créer un fournisseur d’accès public à des tarifs de l’ordre de 9 € par mois respectant le principe foutraque en intérêt public  » de la concurrence libre et non faussée ». Ce principe n’est pas constitutionnel.
4/ Qu’il peut lever toutes les contraintes réglementaires permettant d’optimiser les bénéfices des fournisseurs d’accès au détriment des utilisateurs de base. En particulier, l’interdiction de mutualiser la bande passante disponible au niveau des sous répartiteurs.
(la convention de la Lozère avec Orange semble en contradiction avec les objectifs Macron sur le timing).

15 12 2017
Bernard GARRIGUES

5/ L’État peut interdire tous les points de péage sur IP ou les réglementer en fonction du service réel rendu par le péagiste, voire les autoriser avec un coût ad hoc et appel d’offre comme il le fait pour les fréquences. Il est abusif qu’internet soit devenu une grosse machine à capturer la valeur ajoutée apportée par les internautes par des acteurs ne payant aucun impôt.

15 12 2017
websdugevaudan

Merci Bernard . C’est de la bonne nourriture pour la « bête » qui en a ras le bol de manger toujours la même chose 😉

15 12 2017
16 12 2017
websdugevaudan

.La Lozère était bien représentée à Cahors .http://www.midilibre.fr/2017/12/15/lozere-edouard-philippe-invite-la-lozere,1603738.php .Sa présidente, invitée du journal de France Culture, a donné une image sérieuse et moderne de notre département https://www.franceculture.fr/emissions/journal-de-12h30/journal-de-12h30-jeudi-14-decembre-2017

17 12 2017
16 01 2018
websdugevaudan

QUELQUES REFLEXIONS pour tenter de répondre à des questions qui m’ont été poséees par des lozériens après l’annonce du plan très haut débit 100%fibre Lozère http://lozere.fr/actualites/1512384568-100-fibre-le-projet-tres-haut-debit-devoile.html

A la question « Est-ce normal de demander à chaque lozérien de payer pour avoir une prise optique à la maison?N’y a t-il pas d’autres moyens d’avoir du très haut débit ? » je réponds

L’engagement financier de la Lozère est finalement assez faible dans ce projet. Si le CD 48 avait mis une dose de monté en débit sur le cuivre (MED), le département aurait dû cracher au bassinet pour mettre en place par exemple 30% de foyers en MED. Ce serait un peu moins cher (peut-être, à vérifier ?). Mais le peuple aurait immédiatement pris la parole pour dire mon village a uniquement la MED alors que le village voisin à la fibre à 100% : ce n’est pas normal ! La Lozère n’est pas la seule à devoir demander une participation financière des citoyens : 95% des départements à mon avis​ Participation financière des EPCI dans la plupart des cas.

A la question « N’y a t-il pas d’autres moyens d’avoir du très haut débit ? La fibre est-elle vraiment la technologie du 21eme siècle ? Ne risque -t-elle pas d’être supplantée par de nouvelles inventions ? »je réponds, avec la complicité d’experts du sujet «  la fibre est la technologie pour apporter aux foyers la connexion au THD. La radio 5G permettra des services différents: mobilité sans fil, soumise aux aléa de propagation. Prévision à 30 ans: au-delà, nousu verrons bien. Quant aux autres techniques, petite revue de détail :

MED : le délégataire retenu pour le RIP 48/12/46 est Orange. si quelqu’un connait bien la Med c’est Orange. Il pouvait pousser plus ou moins la MED. S’il ne l’a pas fait il doit bien y avoir une bonne raison, entre autres pour ne plus avoir à entrtenir un réseau de cuivre à l’agonie ! C’est une bonne solution pour les 5 à 10 ans à venir mais pas partout à cause de la longueur des lignes cuivre et surtout en Lozère. Ce n’est pas une bonne solution à long terme.
La « fameuse 4G fixe ». Avec cette solution on enfume le peuple comme ce fut à l’époque du WIMAX. Au début des années 2000 des spécialistes soutenaient qu’il suffirait de planter 4 pylônes en Lozère et avec un bon WIFI la Lozère serait couverte … 
Pour faire de la bonne 4G fixe il faut commencer par avoir une très bonne couverture 
La 4G fixe qui est déjà déployée par différents opérateurs marche à condition que :
o   Au point considéré la réception 4G soit de haute qualité (4 barrettes et non pas zéro ou une)
o   Que le secteur de l’antenne 4G arrose un nombre limité de clients 4G fixes. Aujourd’hui les opérateurs limitent volontairement le nombre d’abonné 4G fixe par pylône et secteur afin de ne pas créer de la frustration parmi les abonnés. Gros problème de ressource de bande passante donc ! Si le nombre d’abonné potentiel en 4G fixe est trop élevé dans le champs d’un secteur d’un pylône cela ne marche pas.
·         Le satellite : il est un peu utilisé mais il a une capacité limitée. De plus pour des applications il y a le problème de latence. D’autres satellites viendront mais le satellite, dans un mode bidirectionnel et non pas uniquement en broadcasting ne pourra jamais concurrencer la fibre optique. On oublie totalement le satellite pour la Gigabit society !
La 5G : La solution est pleine de promesses à condition de densifier énormément les antennes et l’infrastructure optique. Alors, pour la Lozère, je pense qu’il est préférable de conduire le RIP FTTH avant de penser à une 5G couvrant à 100% le département … !!!!

Voili voilou l’état des lieux de mes réflexions sur le plan lozérien . Il faut mettre la pression maintenant sur l’INFORMATION et l’INNOVATION en organisant, selon moi, des réunions citoyennes, une idée, une « évidence » selon moi mais que je n’ai jamais réussi à faire partager ! Go ! La Lozère est sur la bonne voie. Reste maintenant, après le plan « INFRASTRUCTURES » à concevoir, avec les CITOYENS ? Un « PLAN USAGES » !

18 01 2018
websdugevaudan
19 01 2018
websdugevaudan

TRES HAUT DEBIT : bon débit en 2020, (petit) très haut débit en 2022 OK MAIS QUID de la FIBRE en 2025 ? le gouvernement maintient le plan France très haut débit mais, pour l’instant, ne confirme pas la fibre pour tous en 2025
https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Articles/Articles&cid=1250280416392

« En matière d’internet fixe, le gouvernement entend garantir l’accès au « bon haut débit » (supérieur à 8Mbit/s) à l’ensemble des locaux d’ici 2020, et développer l’accès au très haut débit (supérieur à 30 Mbit/s) d’ici 2022 pour tous les territoires. » …mais pas de fibre en 2025 comme promis ????
En Lozère, si le plan se déroule comme prévu, on ne s’en tire pas trop mal

VIGILANCE !!

19 01 2018
websdugevaudan

Après les infrastructures les USAGES !

USAGES : quelques pistes de réflexion

-TELETRAVAIL

https://www.blog-emploi.com/flexibilite-mobilite-avantages-enjeux/

https://zevillage.net/2017/11/travail-la-soif-de-liberte/

-SANTE . 2018 Année du véritable lancement de la TELEMEDECINE  ?

De qoui parle-t-on ? http://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/prises-en-charge-specialisees/telemedecine/article/la-telemedecine/

Recherche médecins désespérément
https://www.franceinter.fr/emissions/le-telephone-sonne/le-telephone-sonne-18-janvier-2018

La télémédecine débarque en montagne http://www.rhonefm.ch/fr/podcasts/journal-06h30-la-telemedecine-debarque-en-montagne-avec-une-applicaiton-presentee-a-champery-par-le-grimm-1005820

Bientot remboursée la télémédecine deviendra réalité ? http://www.lemonde.fr/societe/article/2018/01/18/les-negociations-sur-la-generalisation-de-la-telemedecine-debutent_5243289_3224.html

Le gouvernement préfère la télémédecine à la contrainte : http://www.huffingtonpost.fr/2018/01/18/deserts-medicaux-le-gouvernement-prefere-la-telemedecine-a-la-contrainte_a_23336711/
La fédération des médecins de france aussi !
http://www.whatsupdoc-lemag.fr/actualites-article.asp?id=23244

Le grand sujet des négociations conventionnelles http://www.hospimedia.fr/actualite/articles/20180118-e-sante-l-avenir-de-la-telemedecine-se

Dans les EPHAD
https://www.francetvinfo.fr/sante/senior/des-teleconsultations-dans-les-ephad-pour-lutter-contre-les-deserts-medicaux_2568273.html

Les complémentaires prennent les devant
https://www.newsassurancespro.com/teleconsultations-complementaires-prennent-devants/0169424058

Avec le développement de l’IA il est urgent que les CITOYENS s’emparent du sujet ! santé et éducation
https://websdugevaudan.wordpress.com/2017/03/26/sante-et-education-lurgence-dun-debat-public/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :