Une ruralité en très haut débit pourquoi faire ?

23 06 2010

Dans notre monde imprévisible il serait bien prétentieux de vouloir « prévoir » les bouleversements de la révolution numérique. Tout au plus pouvons nous tenter de dire ce que nous voulons pour nos territoires ruraux en partant d’une simple constatation: l’homme de demain devra rechercher, selon nous , un équilibre entre deux modes de « connexion » 1-une « connexion » naturelle et « transparente » (sans contraintes techniques) à la société de l’information , source d’épanouissement personnel et de « business » professionnel 2-une « connexion » permanente à la nature dont il fait partie (on l’a un peu oublié en occident !), qu’il doit donc impérativement protéger et qui lui apportera le bien être qu’il trouve de moins en moins dans les agglomérations.

Dans l’article « Notre « projet pour la Lozère » nous avions suggéré de prendre le contre-pied de certaines politiques tendant à favoriser le regroupement des populations dans les villes. L’arrivée du très haut débit doit être l’occasion d’ « enfoncer le clou » !

Les ruraux veulent un accès égalitaire  à la société de l’information via les deux réseaux de communication de demain, le réseau principal en fibre optique et un réseau complémentaire « aérien » pour la mobilité. En faisant émerger une demande quasi unanime de très haut débit les assises des territoires ruraux ont apporté des enseignements précieux. Les ruraux savent  aujourd’hui ce que leur apporterait du très haut débit dans tous les domaines à commencer par deux domaines clés, la santé et l’éducation. Mais il faut aller beaucoup plus loin en organisant des « assises citoyennes » regroupant ruraux et « citadins en mal de campagne » pour tenter de répondre à une question trop peu posée mais fondamentale à nos yeux : « que pourraient apporter des territoires ruraux en très haut débit à la France et aux Français ? ».

Le développement des réseaux optiques autorisera, entre autres, la télé présence. Il s’agit là d’une avancée considérable dont nous n’avons pas encore pris conscience….une occasion de réfléchir sereinement aux apports du numérique dans les territoires ruraux non seulement en termes économiques mais aussi et peut-etre surtout en termes sociétaux. Nous n’en sommes qu’aux balbutiements bien que ce ne soit pas, loin de là, un problème technique. Pour ce qui me concerne, le hasard a fait que j’ai pris conscience de ce phénomène il y a près de 20 ans en 1991 au Futuroscope dans les locaux de France Télécom où était organisée une vidéoconférence. Se retrouver nez à nez avec des personnes présentes physiquement dans quelques grandes villes françaises dont j’ai oublié le nom depuis n’est pas un souvenir anodin ! Cet« incroyable effet de présence obtenu par la fluidité parfaite de l’image et surtout l’échange des regards, comme dans une rencontre réelle » m’a profondément marqué. Près de 20 ans plus tard, avec la commercialisation déjà amorcée d’outils collaboratifs permettant le travail à distance et le développement prévisible de la télé présence grâce aux réseaux de très haut débit, les travailleurs de l’économie de la connaissance, la seule dont la « matière première » (l’information) soit potentiellement disponible n’importe où, pourront peut-être un jour choisir le« coin de territoire » où ils souhaitent vivre !

Vivre aux fins fonds de la campagne lozérienne ou aveyronnaise ne sera  plus dés lors un inconvénient mais un avantage, l’avantage de voir des paysages magnifiques lorsqu’on se réveille, l’avantage d’avoir la nature à proximité immédiate (et non le métro !) lorsqu’on a terminé son travail « assis », l’avantage de pouvoir travailler« debout »en se promenant dans la nature. Ce dernier point, qui pourrait paraître farfelu à certains, ne l’est pas du tout quand on l’a « expérimenté ». C’est mon cas ! Je me promène tous les jours, avec un petit carnet …aujourd’hui ( demain avec un outil numérique « commandable » en langage naturel ? ) et je note telle idée par ci telle autre par là. Persuadé, après 40 ans de Paris et maintenant 10 ans de retraite dans mon village, qu’on réfléchit mieux à la campagne je me permets d’insister pour que, dans le « regard sur l’avenir » cher à notre secrétaire d’Etat à l’économie numérique nos campagnes françaises aient une place de choix !

 Encore faut-il équiper les campagnes des mêmes infrastructures de très haut débit que celles dont bénéficieront demain les personnes que l’on souhaite attirer chez nous ! Les déclarations et les décisions gouvernementales récentes vont dans le bon sens, celles en préparation (appels à projets) également. Mais il faut aller beaucoup plus loin car ce ne sont pas les 2 milliards du grand emprunt réservé aux infrastructures qui résoudront le problème. Si les Français souhaitent rééquilibrer la population sur le territoire, s’ils pensent qu’après l’exode rural massif du 20ème siècle l’arrivée de la société numérique peut amplifier le retournement de tendance observé dans la première décennie du 21 ème siècle il faut d’abord expérimenter rapidement les conditions de déploiement du très haut débit à la campagne comme le prévoit le gouvernement. Mais il faut surtout que l’ensemble de nos élus, citadins compris, non seulement prennent conscience que la France dispose d’un atout considérable, son espace avec des territoires magnifiques mais encore qu’ils décident, par la loi, de  l’équiper équitablement d’outils de communication performants à base du seul support « extensible » et pérenne pour des décennies, la fibre optique.

Organiser des assises citoyennes pour, ensemble, réfléchir à la façon dont le numérique pourrait nous permettre d’ »imaginer demain », ne serait-ce pas une  superbe challenge ?

 Pierre Ygrié

23 juin 2010 (1)

 (1) Jour de la jonction de l’A9 avec l’A75,  l’autoroute du télétravail  ?

Advertisements

Actions

Information

102 responses

27 06 2010
MJ

Nous, habitants d’une commune rurale en zone blanche, sommes partants pour aider à organiser et pour participer à des assises citoyennes sur le thème « L’à venir numérique des citoyens, ruraux et citadins ».
Un exercice de prospective, accessible à tous.
Que nous imaginions ce que serait demain avec un réseau devenu transparent aux usages, par son déploiement et la puissance de la lumière portée par la fibre optique.
Que nous déterminions ce que nous sommes prêts à payer pour que le déploiement nous relie tous aux services numériques d’aujourd’hui et de demain.
Pour que l’infrastructure permette aux habitants des communes rurales d’aborder l’ère numérique par le haut débit, demain le très haut débit. Pour que l’infrastructure permette demain à chacun de choisir son lieu de vie.

Les Enfants du Numérique

27 06 2010
websdugevaudan

Enfants du numérique
http://www.lesenfantsdunumerique.fr/
à l’école numérique !

Pour les jeunes c’est prévu http://ecolenumerique.cndp.fr/

Et pour les « vieux » , ceux qui voudraient bien que leurs petits enfants puissent choisir un jour le coin de France où ils souhaiteront vivre ? La vraie école ce sont des assises citoyennes dans le prolongement des assises des territoires ruraux

Tentons de fédérer ceux qui, comme MJ militent pour un véritable aménagement du territoire
Je viens de trouver un architecte http://www.lemoniteur.fr/133-amenagement/article/point-de-vue/520250-a-chacun-de-choisir-son-lieu-de-vie-par-vincent-belly-architecte et mème un fabricant de sucettes http://www.reseau-balise.org/content.php?id=10

Qui dit mieux? Mobilisons un maximum d’internautes pour demander au ministre de l’espace rural et de l’aménagement du territoire d’organiser des assises du terrritoire réunissant ruraux et citoyens! Michel Mercier fait du très haut débit sa priorité. De telles assises ne pourraient que l’aider, avec ses collègues décideurs (parlementaires compris) à mettre des actes derrière ces mots sur lesquels on ne peut etre que d’accord !

27 06 2010
MJ

Tout à fait partante pour aider Michel Mercier, le seul à ne pas vouloir nous condamner aux technologies palliatives à perpétuité.
Quels moyens mettre en place pour préparer ces assises citoyennes ?

27 06 2010
websdugevaudan

Trois idées en vrac mais il y a du boulot 😉

1-Mobiliser !

Pour ce faire :

►Recenser les associations, particuliers, institutions que nous connaissons

Pour ce qui me concerne j’ai extrait la liste ci-dessous de la rubrique « Nos amis » du blog des Webs du Gévaudan …mais il y en a beaucoup d’autres

►Leur suggérer de lire l’article (et les commentaires !) « Une ruralité en très haut débit pourquoi faire ?
https://websdugevaudan.wordpress.com/2010/06/23/une-ruralite-en-tres-haut-debit-pourquoi-faire/#comments

et leur demander, s’ils sont d’accord avec son contenu, de l’ « enrichir » en le complétant et en faisant des propositions

(Trés) Haut Débit et Ruralité
http://mlebon.typepad.com/hd_rural/#tp
AveyronAdsl
http://aveyronadsl.free.fr/index.php
Net Iki
http://www.net-village.org/net-iki/
Amilo
http://www.amilo.net/
Adsl pour tous
http://www.adslpourtous.info:80/
Air de nos campagnes
http://airdenoscampagnes.info:80/
C@dsl 52
http://www.cadsl52.fr:80/
Collectif 88 Internet pour tous
http://www.collectif88.fr/
Collectif des délaissés du haut débit (en Limousin )
http://zo87.info:80/
Collectif-IT
http://alainbaritault.wordpress.com:80/
e-alsace
http://www.e-alsace.net/home.php
Ecrivain public du Gévaudan
http://www.ecrivainpublicdugevaudan.com:80/index.php
Images 48
http://www.images48.fr/
Internet haut débit au milieu des vignes
http://haut-debit-saint-bauzille.tumblr.com:80/
Jean-Michel Billaut
http://billaut.typepad.com:80/
Les Sources de l’Info
http://www.lessourcesdelinfo.info/
Limousin wireless
http://www.limousin-wireless.net:80/
Lozere passion
http://www.lozere-passion.fr/topic/index.html
Zevillage
http://www.zevillage.net:80/

2-Demander aux organisateurs de Ruralitic (http://www.ruralitic.org/ ) de prévoir un atelier spécifique lors de cette manifestation

3-Suite à Ruralitic Faire une demande officielle à Michel Mercier ( là encore je connais bien son conseiller TIC) et mobiliser la presse suite à Ruralitic

<em> Le pb c’est qu’avec les vacances des petits enfants je n’aurai pas beaucoup de temps pour m’en occuper mais si vous pouvez le faire et susciter un maximum de commentaires et de suggestions je veux bien voir avec l’organisateur de Ruraltic,que je connais bien, pour voiur avec lui comment organiser quelque chose de sympa et d’efficace ! . Mais il faut faire vite car il ne reste que deux mois !!

28 06 2010
MJ

Entendu pour les 3 étapes suggérées.
Je me charge de la première action : 1- Mobiliser.
Je vais contacter les « demandeurs de haut-très haut débit », recenser les contacts publics (collectifs) sur le blog des Enfants du Numérique et les contacts privés sur une liste spécifique, leur demander de commenter/suggérer des idées sur la base de cet article des Webs du Gévaudan.

Comme vous avez le contact avec Ruralitic et Michel Mercier, pouvez-vous vous charger des actions 2 et 3 (Atelier et Rapport officiel au Ministre) ?

28 06 2010
websdugevaudan

OK pour 2 et 3 …et bon courage pour le 1 😉

28 06 2010
websdugevaudan

http://localeo.fr/Interview-les-nouveaux-usages-du.html

Interview de Jean Charles Bossard, président de Localéo,
intéressante à deux points de vue:
-son contenu
-son clin d’oeil aux Webs du Gévaudan;-)

29 06 2010
Pierre RASO

D’accord sur ces arguments Pierre, mais sur l’aspect télé-travail ou télé-présence les freins essentiels ne sont pas techniques (quoique le télé-travail dans une usine, un abattoir ou autre ça sera techniquement très difficile). Ces freins principaux sont pour moi :
– la résistance au changement de la société elle-même
– l’impact économique immobilier qu’une telle mutation peut avoir, car si demain il n’est plus nécessaire de résider à quelques km de la région parisienne pour être proche de son bureau, l’argument de proximité dans les prix immobiliers n’a plus lieu d’être, les prix de l’immobilier se rééquilibrent entre ville et campagne. Pas sur que ceux qui profitent de ces prix immobiliers aujourd’hui soient prêts à voir leur capital fondre au profit de la maison de village lozérienne de Pierre…

30 06 2010
websdugevaudan

Bien vu, Pierre, sur les freins au télétravail …et ma « motivation » à vouloir à tout prix valoriser ma maison d’Auxillac 😉
L’immobilier serait à coup sur un des sujets majeurs de la « discussion » lors des assises citoyennes. Quant à la résistance au changement nous en sommes tous victimes (ou bénéficiaires !) .Je me souviens avoir eu un mal fou à « imposer » des réunions téléphoniques dans mon entreprise il y a plus de 15 ans !

Ce que nous proposons ici est une véritable « révolution » qui va à l’encontre de toutes les politiques,j’en suis bien conscient …mais qui va dans le sens des aspirations de Français de plus en plus nombreux ….raison de plus pour que , pierre après pierre ( nous avons baptisé « rocade des clapas » un chemin d’Auxillac) nous réunissions le plus grand nombre de « partisans » pour faire entendre notre voix à l’occasion du prochain ruralitic à Aurillac par exemple (http://www.ruralitic.org/ )

Et si, sans attendre, nous faisions un petit » clin d’œil » à l’occasion de la manifestation inaugurale de la jonction de l’A9 et de l’A75 le 5 juillet prochain
http://www.midilibre.com/articles/2010/06/22/A-LA-UNE-La-jonction-A75-A9-ouverte-la-nuit-prochaine-1279218.php5 ?

Si vous ( Pierre en particulier) avez des acquaintances avec les organisateurs
Je peux vous prêter deux banderoles « A75 autoroute du télétravail »
http://fontdayres.over-blog.com/pages/Lettre_ouverte_aux_senateurs_Pierre_Ygrie_-1571087.html
,idée que j’avais lancée en son temps
https://websdugevaudan.wordpress.com/2009/02/08/l’a75-«-autoroute-du-teletravail-»/

Le 5 juillet, avec les élus qui, pour certains n’arrêtent pas de parler de la fibre de l’A75, et la presse nationale , nos deux banderoles, bien placées, feraient peut-etre « causer » !!!!

30 06 2010
Pierre Ygrié

Martine Julien (MJ ci-dessus),qui se propose de nous aider (Merci Martine), est, si j’ai bien compris, l’une des principales animatrices d’une toute nouvelle association créée le 10 juin 2010
« les enfants du numérique » …très joli nom porteur de tous les espoirs ! et dont les débuts sont plus que prometteurs
A visiter de toute urgence !
http://blog.lesenfantsdunumerique.fr/
L’union fait la force !
Je viens de mettre un lien sur le blog des Webs du Gévaudan

1 07 2010
serge

Merci Pierre pour votre intervention pleine de raison sur notre site.
Oui, l’union fait la force. Continuons tous ensemble à promouvoir le nouvel avenir de la ruralité en France qui passe par l’équité numérique pour tous .

2 07 2010
websdugevaudan

Dans un article intitulé « La grande illusion de la France fibrée à 100% »
http://www.ariase.com/fr/news/grande-illusion-france-fibree-totalement-article-2379.html il est dit entre autres
« il est irréaliste d’envisager à moyen terme une France de la fibre se rapprochant un tant soit peu de la France de l’ADSL que nous connaissons aujourd’hui »

Cet article est à mon avis symptomatique de la pensée unique ambiante. Lorsqu’il dit « la fibre, aussi désirée soit-elle, ne remplacera pas la paire de cuivre chez la majorité des internautes français avant de très longues années » il a raison si l’on reste dans le système de pensée actuel selon lequel la fibre ne peut etre « rentable » que dans les zones denses, ce qui explique d’une part que les zones rurales seront les « oubliées » de la fibre et que même dans les zones denses les opérateurs qui, rappelons le, font tout leur business sur un réseau largement amorti, le cuivre, ne vont pas se tirer une balle dans le pied en investissant massivement sur la fibre !

Et quand l’auteur ajoute «  Le véritable enjeu est donc de casser le « monopole » du FTTH et de commencer à réfléchir sérieusement aux alternatives » je suis d’accord sur le fait qu’il faille réfléchir sérieusement, mais pas sur ce sujet! Réfléchir aux alternatives de la fibre n’est vraiment pas le sujet. La vraie réflexion, celle que nous proposons ici avec les « assises citoyennes » est une réflexion sur ce que la couverture de la France par une infrastructure unique peut induire en termes d’aménagement du territoire et de bien etre des populations !

Il y a aujourd’hui en France une passion pour la proximité et pour la nature et en même temps une augmentation de la population des grandes agglomérations. N’est-il pas temps de réfléchir à ce paradoxe , de se poser la question du pourquoi de cette absurdité ? L’une des réponses est l’absence ou la faiblesse des services à la campagne. Avec le numérique ces inégalités peuvent être gommées, les services numériques peuvent etre les mèmes partout ! c’est une chance extraordinaire pour les campagnes. Mais il y a une condition à cela : pour que les services soient les mêmes partout il faut des infrastructures identiques. Si nous voulons les mèmes services partout il faut les mèmes infrastructures partout! CQFD!
https://websdugevaudan.wordpress.com/2009/11/23/les-memes-infrastructures-partout-pour-les-memes-services-partout/#comments

La volonté gouvernementale de « fibree » la France nous offre l’occasion de lancer un vrai débat…de société !
Les Français veulent vivre autrement, plus près de la nature, plus près des personnes, les agriculteurs, qui peuvent satisfaire leur besoin de base, se nourrir !
Avons-nous pris conscience que la satisfaction de notre besoin primaire, l’alimentation, dépend quasi exclusivement de l’« extérieur » ? Dans une vraie démarche de développement durable n’est-il pas temps de rapprocher les consommateurs, nous tous, de ceux qui les nourrissent ? Un jeune audois s’est lancé le défi de « ne consommer que des aliments produits… dans un rayon de 150 kilomètres » . Son argumentation est intéressante à découvrir et à méditer ,,,,
http://www.cafe-geo.net/article.php3?id_article=1587

Les assises citoyennes devront inévitablement intégrer cette dimension « alimentation » qui, quand on y réfléchit un tant soit peu n’est pas très éloignée de la réflexion sur la généralisation de la fibre optique sur l’ensemble du territoire !

La ruralité moderne , c’est pour nous, le « mariage » du terroir et de l’internet,,,,la base de notre « réflexion » utopique selon certains, necessaire selon d’autres sur l’avenir de ce département symbole !
https://websdugevaudan.wordpress.com/projet-pour-la-lozere/

Les Français ,de plus en plous nombreux, dont les activités sont quasi exclusivement numériques pourront-ils avoir demain le choix de l’endroit où ils souhaitent vivre ? Voilà à mon avis la vraie question…..qui vaut bien l’organisation d’assises citoyennes.
Lorsqu’on aura répondu sereinement à cette question les parlementaires sauront, n’en doutons pas, voter la (nécessaire) loi pour trouver les financements !

J’aime bien cette réflexion de Jacques Attali : « Pour chacun d’entre nous deux choses sont importantes: 1-se maintenir en bonne santé 2-faire en sorte que nos rèves deviennent réalité »
J’ajouterai que pour aller au bout de nos rèves il faut OSER !
« Ce n’est pas parce que c »st difficile que nous n’osons pas, cest parce que nous n’osons pas que c’est difficile » (Sénèque)
OSONS demander des assises citoyennes !!

2 07 2010
websdugevaudan

Une précision pour répondre à d’éventuelles questions (j’en a eu une de Nicolas d’AveyronAdsl) : les commentaires signés « Webs du Gévaudan » sont bien de ma pomme, Pierre Ygrié. Lorsque j’ouvre le blog la fenêtre « commentaire » est pré remplie « Webs du Gévaudan » mais il arrive parfois qu’elle soit vide , alors je mets mon (vrai )nom !
ça ne change pas le fond des choses…le « combat » pour une ruralité moderne !

2 07 2010
Bernard GARRIGUES

Ce ne sera jamais répété assez souvent : le véritable débat souterrain, là où se déroulent tous les coups tordus, c’est celui entre les techniques gratuites et celles où il possible de mettre un péage.

J’ai vu naître le petit, en 1999, au moment où j’entreprenais un mastaire réseau à l’Université et où, soufflée par cette logique, allait exploser la bulle des NTIC.

IP, c’est une machine d’une complexité effarante mais qui a été conçue afin de distribuer gratuitement toute l’infos du monde à tous les hommes ; depuis, disons IP4, il y a des millions de personnes qui cherchent à faire à faire du pognon en installant leurs petits moulins sur des flux gratuits.

2 07 2010
websdugevaudan

Que voilà une intervention qui apporte de l' »eau au moulin »…de notre demande d’assises citoyennes;-)

6 07 2010
websdugevaudan

Un lien pédagogique fort intéressant
http://www.jailafibre.eu:80/index.php?_newsletterjob=360531

Et un autre qui ouvre les fenêtres sur l’extérieur ……
http://www.itespresso.fr/internet-haut-debit-pour-tous-est-une-realite-finlande-35859.html

6 07 2010
websdugevaudan

Le blog des enfants du numérique s’enrichit de jour en jour
Il mérite une visite 😉
http://blog.lesenfantsdunumerique.fr/

7 07 2010
websdugevaudan

L’accès à l’Internet haut-débit devient un droit en Finlande
Au même titre que le téléphone, l’accès au haut-débit est devenu un service public universel
http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2431861&rubId=4077

Extraits :

« Depuis jeudi 1er juillet, l’obligation de service universel concernant l’accès à l’Internet à 1 Mbit par seconde est entrée en vigueur, au même titre que l’accès au téléphone ou à la distribution de courrier. »

« Un programme visant à connecter tous les foyers finlandais à la fibre optique d’ici à 2015 est lui aussi en route »

A u fait combien d’habitants au m2 en Finlande ?…et en Lozère ?

7 07 2010
Bernard GARRIGUES

Finlande : 15,45 h/km2

Lozère : 14,13 h/km2

Nous devons jouer dans la même cour

8 07 2010
Bernard GARRIGUES

Le PIB par tête de pipe est à peu près équivalent : 29 000 $

10 07 2010
websdugevaudan

Du Wimax…à la fibre !
La communauté de communes autour de Deauville passe à la fibre optique à l’abonné
http://www.localtis.info/cs/ContentServer?c=artVeille&pagename=Localtis%2FartVeille%2FartVeille&cid=1250260090865

10 07 2010
websdugevaudan

On fibre le territoire…en Australie !
http://www.e-alsace.net/index.php/smallnews/get?newsId=3748

12 07 2010
Martine Julien

Dans nos vertes prairies et forêts, le coeur est à l’été et au chant…

Rendez-vous pour le clip des Enfants du Numérique, en musique et en images :
[http://www.youtube.com/watch?v=7LnJ6JHj3Ms]
ou encore
[http://www.dailymotion.com/video/xdzzga_clip_webcam]

Commentaires bienvenus sur notre blog, pour encourager nos musiciens-compositeurs, le réalisateur, et les Enfants du Numérique :
[http://blog.lesenfantsdunumerique.fr/]

13 07 2010
websdugevaudan

Nous sommes nous déjà posé la question de savoir par où le très haut débit arrivait sur terre ? Par les airs ? ou par ??
Réponse ICI http://www.zdnet.fr/actualites/reportage-dans-les-secrets-du-deploiement-des-cables-sous-marins-d-alcatel-lucent-39753048.htmReportage

13 07 2010
websdugevaudan

La vidéo des enfants du numérique que nous signale Martine est à visionner de toute urgence !

Réflexion de ma petite fille « ils sont tous morts à la fin » Devant mon air stupéfait elle ajoute »ben oui, ils sont tous morts puisqu’on ne voit plus que les masques » !

Serait-ce à dire que dans l’économie de la connaissance un territoire qui serait un désert numérique ( i.e un territoire non équipé de très haut débit demain) deviendrait rapidement un désert tout court ? La réponse est sûrement OUI !

Chapeau les enfants du numérique !. Votre chanson devrait être une matière obligatoire dans toutes les écoles rurales !

16 07 2010
websdugevaudan

Cécile…???

Tu m’expliques le dégroupage ?
Tu m’expliques les débits ?
Tu m’expliques l’ADSL ?
Tu m’expliques la fibre optique ?
Tu m’expliques le hot spot ?
Tu m’expliques l’histoire des télécoms ?
Tu m’expliques le LAN ?
Tu m’expliques le triple play ?
Tu m’expliques ce qu’est un NRA ZO ?
Tu m’expliques ce qu’est un NRA ?
Tu m’expliques le streaming ?
Tu m’expliques ce qu’est le SDSL ?
Tu m’expliques ce qu’est le service universel ?
Tu m’expliques la VOD ?
Tu m’expliques le Wimax ?

A tous ceux que les termes techniques du monde numérique rebutent et qui ont une connexion correcte pour visionner des vidéos Cécile propose des « devoirs de vacances »inédits sur le site

http://www.jailafibre.eu:80/index.php?_newsletterjob=393741

17 07 2010
websdugevaudan

La téléprésence est un vrai sujet de réflexion pour NKM qui a fait un article récent sur le sujet sous le titre « troublante téléprésence »

http://nkm-blog.org/troublante-telepresence/#comment-1585

On n’a pas fini d’en parler…et c’est tant mieux !

17 07 2010
websdugevaudan

Après la Haute Saone avec Martine et les enfants du numérique
http://blog.lesenfantsdunumerique.fr/post/2010/06/29/%22Une-ruralit%C3%A9-en-tr%C3%A8s-haut-d%C3%A9bit-pour-quoi-faire-%22#comments

Le Jura se joint à nous avec Pascal et Netiki
http://lutte-contre-56k.blogspot.com/2010/07/une-ruralite-tres-haut-debit-pourquoi.html

en publiant notre article

Merci à ces deux associations qui ont compris que l’union fait la force

Qu’on se le dise…et qu’on se retrouve tous à Ruralitic pour le dire ensemble haut et fort
Le 5ème anniversaire de ce colloque spécialisé TIC et Ruralité peut etre un véritable tournant si nous nous unissons !
Posons ensemble les vrais problèmes à Ruralitic !
http://www.ruralitic.org/

18 07 2010
Pierre RASO

Un peu tard mais repris l’article de Pierre sur mon blog.
Le titre est un brin provocateur, mais il faut bien « vendre » 🙂
http://haut-debit-saint-bauzille.tumblr.com/post/828639132/pourquoi-venez-vous-nous-emmerder-avec-votre-ruralite

18 07 2010
websdugevaudan

pierre à pierre on arrivera peut-être à quelque chose …en « emm… » tous azimuts y compris sur le blog d’une dame influente qui s’intéresse au sujet !
http://nkm-blog.org/troublante-telepresence/#comment-1585

19 07 2010
21 07 2010
websdugevaudan

Petite question …de « vacances » : « Faut-il habiter obligatoirement en ville pour exercer les métiers de demain ? « 
http://www.journaldunet.com/management/emploi-cadres/metier-d-avenir/?f_id_newsletter=3351&utm_source=benchmail&utm_medium=ML386&utm_campaign=E10176379&f_u=20537313 ?

21 07 2010
websdugevaudan

Autres penséees …de vacances pour nous permettre de mieux comprendre

1-ce qu’est la vraie citoyenneté et comment un bon citoyen doit se comporter dans un colloque ?

2-comment trouver les vrais responsabilités ?

Bonne écoute 😉

22 07 2010
websdugevaudan

NKM dernièrement en Savoie
http://www.la-vie-nouvelle.fr/actualite/La-Savoie,-bonne-eleve-numerique-2299.html

Le grand emprunt c’est bien…mais ça ne suffira pas à résoudre le problème posé ici 😉

23 07 2010
Rodolphe Chauvelier

Nous vous assurons de notre soutien total.

Rodolphe Chauvelier
Président de Mayenne Point Org

Nous aussi nous nous battons pour la
La mise en place d’un schéma directeur par l’ensemble des acteurs de notre département. ça bouge pas vite mais ça bouge…. 😉
Il faut reconnaître que compte tenu qu’à peine 15 % des élus utilise un ordinateur on comprend qu’ils aient des difficultés à en percevoir l’enjeu.

23 07 2010
websdugevaudan

Après le tour de France cycliste, il est temps de faire le Tour de France des « soutiens » des Webs du Gévaudan ?

J’en ai recensé quelques uns mais si vous en connaissez d’autres n’hésitez pas !

►Jura :
http://lutte-contre-56k.blogspot.com/2010/07/une-ruralite-tres-haut-debit-pourquoi.html

►Haute Saone :
http://blog.lesenfantsdunumerique.fr/post/2010/06/29/« Une-ruralité-en-très-haut-débit-pour-quoi-faire-« 

►Pyrénées atlantiques :
http://www.e-64.net/index.php/tribune/detail?newsId=71

►Lot : http://mlebon.typepad.com/hd_rural/page/4/

►Aveyron :
http://aveyronadsl.free.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=718&Itemid=50
►Alsace :
http://www.e-alsace.net/index.php/tribune/listAllByYear

►Hérault :
http://haut-debit-saint-bauzille.tumblr.com/post/828639132/pourquoi-venez-vous-nous-emmerder-avec-votre-ruralite►Oise : http://www.e-oise.net/index.php/tribune/viewList

►Orne : http://www.zevillage.net/2010/01/la-fracture-numerique-de-la-lozere-sur-france-info/

►Moselle http://www.e-moselle.net/index.php/tribune/viewList
…………………………………………………………………………………………..

Avec comme dernière étape une « proche » des (champs) Elysées ?
http://nkm-blog.org/troublante-telepresence/

pour demander l’organisation d’assises citoyennes
http://www.lessourcesdelinfo.info/Projet-Assises-citoyennes-Une-Ruralite-en-Tres-Haut-Debit-les-30-31-aout-2010_a4704
comme nous avions demandé en son temps des assises des territoires ruraux ?
http://www.wikio.fr/video/pierre-ygrie—assises-numerique-2244398

Les citoyens que nous sommes commencent à se fédérer et c’est bon signe.Dernier signe encouragant … la création il y a un mois de la toute jeune association «les enfants du numérique
http://blog.lesenfantsdunumerique.fr/category/HISTORIQUE

Avec eux, si nous les aidons, le combat pour le très haut débit va prendre une autre dimension.
Leur clip ,
http://www.dailymotion.com/video/xdzzga_clip_webcam
à peine lancé a déjà passé la barre des 10 000 visites !

Ils sont déjà à la recherche de nouvelles idées .
On dit souvent que la vérité sort de la bouche des enfants. C’est le cas, soutenons les !
http://blog.lesenfantsdunumerique.fr/category/SOUTIENS
Tops hearts !

Pierre Ygrié… enfant (de cœur !) du numérique 😉

23 07 2010
Honnorat Paul (Webs du Gévaudan)

Bonjour,

Tiens à l’occasion d’une visite chez mes enfants, je découvre l’Internet !!
Le vrai, pas celui qui met dix minutes à afficher une page !
J’en profite donc pour découvrir le site des « enfants du numérique », et j’applaudis des deux mains …

Pourtant un couplet me gêne :
« L’an 2010 s’écoule
« Et vous restez très cool
« Pourtant c’est votre Boulot
« D’mettre des NRA ZO
« Au lieu de refaire les plans
« Qui ont déjà 15 ans…

Désolé mais le plan de 15 ans c’est bien le NRA-ZO en cuivre de l’opérateur historique qui garde ainsi la main mise sur SA boucle locale et freine le dégroupage.
L’an 2010 s’écoule en effet, et au cours de cette année des pays, des régions, des départements, des communautés de communes … prennent des décisions courageuses pour aller véritablement de l’avant avec la meilleure technologie connue à ce jour, la fibre optique.
L’argument qui nous est renvoyé sans cesse du coût est fallacieux car si l’on récupérait les fibres concurrentes parallèles inutilisées de certaines villes …
Le vrai problème est purement politique, et commercial. En France on veut une « concurrence libre et non faussée », mais on met en concurrence un géant et quelques petits « poucet » !!

Pour en revenir à la chanson, gardez bien la phrase :
« Faudrait peut-être regarder devant

23 07 2010
Honnorat Paul (Webs du Gévaudan)

Peut-être aurais-je dû préciser que si le coût de l’infrastructure en fibre optique est certes important, allez donc voir à combien revient la mise en place et la maintenance d’un NRA-ZO, pour une alternative dont les limites n’ont rien à voir avec celles de la fibre optique !!

23 07 2010
TicTac

Certes les paroles sont perfectibles, et le but est bien la fibre optique et le FttH.
Le sous-entendu à l’origine des paroles était en faveur des technologies filaires, pour contrer les technologies palliatives encore moins pérennes que le NRA-ZO (qui au moins est « fibrable »), et de parler de montée en débit.
Veuillez excuser les bénévoles qui faute de temps ont commis quelque faute menant à la mécompréhension à la lecture des paroles !

23 07 2010
Honnorat Paul (Webs du Gévaudan)

Les bénévoles, dont je suis par ailleurs, sont très largement excusés. Ils sont cet aiguillon qui fait avancer les utopies, et les rendent réalisables.

23 07 2010
Bernard GARRIGUES

ENFANT DE CHOEUR !

23 07 2010
Bernard GARRIGUES

Personnellement, je tempérerais un peu les propos de Tic-Tac et de Paul, en disant que l’on a peut de chance de conclure favorablement une analyse fausse.

Il est possible que je me trompe sur la réalité des chiffres mais j’estime que le prix d’une NRA-ZO de FT est de 130 fois sont coût potentiel.

23 07 2010
TicTac

Quel est le coût de revient des technologies, quelles qu’elles soient, et quel serait le « vrai » prix de vente en tenant compte des frais fixes et d’une marge bénéficiaire « normale » ? Sur quels principes est fixé le prix de vente constaté ? Stratégie d’entreprise, produit sans vrai concurrent, loi du marché, … etc. Tant de réponses possibles.
Ensuite quel est le coût complet : coût d’achat + installation + exploitation + maintenance + évolutions ?

Les réponses aux appels d’offres pour l’aménagement numérique sont trop souvent évaluées sur les critères prix (50% voire plus), délai (20%) et technique (exemple réel).
Dans les notations il n’y a souvent aucune place pour des critères tels que le taux de réponse aux besoins actuels et futurs des usagers, le degré de mutualisation possible avec les autres projets du territoire, la pérennité et l’évolutivité, le coût complet de possession et d’exploitation, ou le coût d’usage de chaque solution technique par rapport aux autres.

23 07 2010
websdugevaudan

Votre commentaire, fort intéressant par ailleurs, nous montre, s’il en était besoin, qu’il faut changer de logique et raisonner autrement . L’approche « couts » n’est plus première ici …ou alors il faudrait pouvoir chiffer les dégats causés à l’humanité par nos comportements d’hyperconsomateurs repus;-)
Ensuite on pourrait « causer »…mais comme vous le sous entendez y a du boulot !!

23 07 2010
Honnorat Paul (Webs du Gévaudan)

Concernant les appels d’offres, on entend souvent faire référence au « moins disant », or les textes stipulent le « mieux disant », et la notion de futur reprend sa place.
L’élu est quant à lui confronté au problème électoral, son futur se réduit alors à la durée de son mandat … voilà pourquoi il préfèrera le moins disant.

23 07 2010
Bernard GARRIGUES

La stratégie de FT me paraît largement évidente : celle du gavage. Le processus ressemble à celui de la privatisation de l’électricité en Californie : au bout de quelques années, les citoyens se sont retrouvés avec des restrictions d’énergie, des coupures, un kwh de plus en plus cher, un réseau plus du tout entretenu et les compagnies privées attributaires faisant de plus en plus de bénef.

Si vous regardez le bilan de FT, vous verrez que le réseau est porté à l’actif pour 25 milliards d’euros; ce qui veut dire qu’il n’a été ni entretenu ni modernisé depuis que l’État, grand seigneur, en a fait cadeau à FT. Pendant ce temps, ces nuls de Coréen montent un réseau universel à 1Giga/s à l’abonné et la France est loin d’être dans les dix premiers pays pour le débit moyen à l’abonné (club auquel ces nuls de grecs appartiennent).

Pratiquement toute l’électronique de réseau est inférieure en complexité d’un facteur de 10 à 100 à celle d’un ordinateur bas de gamme et accomplit des opérations logiques accessible à un bébé de 3 ans.

Les coûts de FT n’existent pas : il s’agit de prix que, si l’on est gentil, l’on peut qualifier de politique pour une entreprise en position de monopole presque parfait ; si l’on méchant, on peut qualifier les prix FT de spéculatif absolu.

23 07 2010
Honnorat Paul (Webs du Gévaudan)

Même problématique toujours en Californie pour le réseau d’eau de San-Francisco (privatisé, je crois, dans les années 60) avec une moyenne actuelle de 50% d’eau perdue dans des fuites : un réseau qui a rapporté un maximum à l’entreprise gestionnaire sans investir le moindre dollar en maintenance.
Et en France on laisse nos services publics foutre le camp … quel gâchis !

24 07 2010
Bernard GARRIGUES

Afin de désenfumer la question de la place de FT dans l’économie nationale, je vous propose de lire le livre qui rend compte des recherches d’Elinor OSTROM, prix Nobel d’économie 2009 qui vient de paraître en français, le 16 juin :

Elinor OSTROM Gouvernance des biens communs De Boeck éditeur juin 2010

24 07 2010
Bernard GARRIGUES

Pensez que la Californie, la Corée (du sud) et la France sont des pays ayant une population à peu près égale.

26 07 2010
Bernard GARRIGUES

Quelqu’un peut-il expliquer comment ces nuls de coréens du sud déploient du réseau à 1G/s à l’abonné ?

28 07 2010
Bernard GARRIGUES

Communiqué de l’ARCEP :

http://www.arcep.fr/index.php?id=8571&tx_gsactualite_pi1%5Buid%5D=1299&tx_gsactualite_pi1%5Bannee%5D=&tx_gsactualite_pi1%5Btheme%5D=&tx_gsactualite_pi1%5Bmotscle%5D=&tx_gsactualite_pi1%5BbackID%5D=26&cHash=a6e0a29ad7

A mon avis, il faut sortir de la logique architecture réseau actuelle s’il existe une volonté politique pour qu’internet devienne une ressource locale produisant du développement local.

30 07 2010
Pierre Ygrié

Si tu avais un peu e temps Bernard ce serait sympa de nous faire une synthèse de tout ce que dit l’Arcep en cette période estivale. J’avoue qu’en bas débit à Auxillac je ne me lancerai pas dans cette galère !

31 07 2010
Bernard GARRIGUES

Je suis en train d’essayer.

1 08 2010
Piere Ygrié

Bon courage Bernard !

Pour nous changer les idées mais sur le même sujet, comme je suis abonné à la lettre de JM Billaut, même en bas débit, j’ai pu lire son dernier article
http://billaut.typepad.com/jm/2010/07/jean-michel-do-you-want-to-drink-something-.html

Il fait remonter sa « passion » pour la fibre en 1997 , année où, pour ce qui me concerne, j’avais été séduit par le discours , lors d’un colloque à Villepinte, d’un certain «
Guillaume Porte » (traduction anglaise indispensable pour découvrir le vrai nom du Monsieur ;-))

Bonne lecture !

1 08 2010
Bernard GARRIGUES

En première approximation, la stratégie (en fait, c’est plutôt de la tactique de bas étage) de FT est de tenter d’investir les points géographiques les plus intéressants du territoire en vue du déploiement des techniques 4G (sous entendu, 4G fait plus de cash et coûte moins cher à déployer).

L’ARCEP ne croît plus à la volonté de FT de fibrer le territoire et propose, en sous entendu, des solutions afin que les utilisateurs (les clients de la sous-boucle) prennent les choses en main au niveau SR.

Reste à savoir si les collectivités locales disposent de suffisamment de compétences pour s’emparer de la sous-boucle locale. Le résultat de la loi de juillet 1999 semble montrer, non seulement, que non ; mais encore qu’il y a absence de volonté politique.

1 08 2010
Bernard GARRIGUES

IL existe un adage marseillais (en réalité,méditerranée) qui dit : »Les putes finissent toujours par être baisées. »

3 08 2010
Pierre Ygrié

Pour s' »envoyer en l’air » (je veux dire bien s’informer sur le satellite ! ) je vous conseille de vous adreser à Samuel

http://blog.lesenfantsdunumerique.fr/

3 08 2010
Martine JULIEN

Eh oui, nous n’avons pas encore eu le temps de dépouiller complètement les documents de l’Arcep « FttH hors des zones très denses » et « Montée en débit ».
Avec Sam nous en sommes à analyser les effets de la « solution Internet pour les zones rurales » : Eutelsat et son lobbying, euh pardon nouveau marché, euh pardon nouveau satellite…

3 08 2010
Pierre Ygrié

Si Martine se met à « bégayer » comme mon bas débit auxillacois de plus en plus insupportable où va-t-on?
Blague à part je suis preneur de toute analyse des documents de l’Arcep 😉

4 08 2010
4 08 2010
Bernard GARRIGUES

Pierre,

Est-ce que tu fais un projet sur le NRA de St Germain du Teil ?

Avec COVAGE et le département, cela devrait tenir la route.

4 08 2010
Pierre Ygrié

Pour l’instant j’essaie de savoir ce que va faire le département . A mon avis, informés comme ils le sont, ils ne peuvent pas ne rien faire
Mais comme tu le sais le dialogue avec les Webs du Gévaudan n’est pas leur spécialité…Dommage… pour la Lozère…ceci dit en toute « immodestie »;-)

5 08 2010
Bernard GARRIGUES

A mon avis, l’appel à projet concerne les e-gueux mais les contraintes de volumes fixent à peu près le niveau du projet au NRA.

La difficultés, dans le cas de la lozère, est de mobiliser dans le partenariat le département et FT (mais dans le cas du NRA de St Germain, tu peux travailler avec COVAGE)

5 08 2010
Pierre Ygrié

J’aimerais bien pouvoir monter un projet au niveau EPCI Lot Aubrac Causses incluant les deux NRA (la canourgue et st germain) … avec une expé déport de signal à Auxillac
https://websdugevaudan.wordpress.com/2010/04/17/auxillac-mon-village/#comments

5 08 2010
Pierre Ygrié

Parmi les dix changements majeurs dans le monde du travail d’ici 2020

http://www.ictjournal.ch/news/003255-les-dix-changements-majeurs-dans-le-monde-du-travail-dici-2020

je note le 7éme, le 9ème et la 10ème qui confortent nos analyses

7) Simulation et expérimentation: la simulation d’environnements va croître avec l’utilisation de représentations virtuelles à plusieurs dimensions
9) Hyperconnectivité: cette tendance va amener à une manière de travailler formelle et informelle qui dépassera les frontières de l’entreprise.
10) Ma place: le télétravail va encore prendre de l’ampleur et les tâches devenir de plus en plus virtuelles, avec des meetings faisant fi des fuseaux horaires par exemple.

Mais les autres ne sont pas mal non plus;-)

6 08 2010
Bernard GARRIGUES

J’ai quelques peines à entrer dans la logique de ce raisonnement. Il me semble que la seule variable de l’environnement du monde du travail susceptible de le faire relever d’une représentation chaotique est la spéculation financière. Le net est une construction logique dans laquelle nous avons l’impression que les flux d’infos peuvent varier de manière inconcevable (buzz) mais je crois que c’est faux : presque toutes les variables du système net sont paramétrées. Donc un système ultrastable par contruction. Le monde du travail est une création récente de l’humanité (1750 ?) assez mal adaptée à la logique du développement de la vie ; disons qu’il crée des situations culturellement intenables (type le THD à Auxillac) en pompant une énergie sans commune mesure avec les résultats.

6 08 2010
Pierre Ygrié

Les choses avancent !

Internet : La couverture en haut débit se poursuit en Lozère.

Date de publication : 06/08/2010 09:41:09

Apporter le haut débit et le très haut débit aux Lozériens est la première priorité du conseil général de la Lozère. La couverture en haut débit se poursuit et la quasi totalité de la population sera couverte d’ici l’été 2011 dans le cadre du projet régional auquel le département participe à hauteur de 2,7 M € à parité avec la région. « France Télécom nous a informés, déclare Jean-Paul Pourquier, le président du conseil général, que les premières ouvertures commerciales de l’ADSL sont pour très bientôt. À Montbel, Grèzes, Belvezet, Saint-Frézal-d’Albuges et Palhers, fin juillet et d’autres à suivre durant le mois d’août. Je me réjouis que les Lozériens puissent ainsi avoir accès en plus grand nombre au haut débit ».

Jean-Paul Pourquier explique également que :
« nous venons d’adopter, ce lundi 19 juillet, le schéma départemental très haut débit. Nous allons ainsi maintenant mailler le département en très haut débit, en commençant par les zones d’activités le long de l’A75 et jusqu’à Mende et en amenant la fibre optique dans tous les chefs-lieux de canton. Cette action est indispensable pour nos concitoyens mais aussi pour l’activité économique en Lozère et nos entrepreneurs. Les enjeux pour notre département sont importants et les moyens financiers nécessaires très conséquents. Nous avons déjà obtenu une aide conséquente d’un million d’euros de la part de l’État (remis fin juin par Michel Mercier, ministre de l’Espace rural et de l’aménagement du territoire, et Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’État chargée de la prospective et du développement de l’économie numérique). La Lozère est ainsi l’un des tout premiers départements à adopter un tel schéma, ce qui nous permet de pouvoir déposer un dossier de candidature au titre du Grand emprunt lancé par le gouvernement et à ce que la Lozère puisse postuler comme département pilote et expérimental en matière de déploiement du très haut débit. »

Source :
MIDI LIBRE

6 08 2010
Pierre Ygrié

Excelente chose que d’avoir ce schéma directeur départemental de trés haut débit que les Webs du Gévaudan demandent depuis 2003 ! celà étant mieux vaut tard que jamais et réjouissons nous d’etre l’un des premiers départements à le faire

Reste maintenant à:

1-le connaitre dans le détail.Comme c’est le contribuable quil’a payé je suppose qu’il est public ?

2-connaitre les projets pilotes concrets présentés par le département dans le cadre de l’appel à projets prévu par le plan national trés haut débit
http://www.innovationlejournal.com/spip.php?article5902

6 08 2010
Bernard GARRIGUES

C’est sûr que si les 62 NRA de lozère sont fibrés, un grand pas sera franchi.

Il faut donc répondre à l’appel à projet de Michel MERCIER en proposant des réponses sur la sous-boucle locale (SR) et sur la boucle locale NRA). Les réponses techniques me paraissent simples mais demandent de sortir de la logique FT réseau de transport/réseau d distribution.

A mon avis, le département ne contestera pas l’architecture FT ; mais il y a des chances que Morel puisse comprendre le truc. Avec un gros bémol : vous remarquerez que sur les 4 NRA de nos grosses têtes politiques, 3 ne sont pas fibrés : Fournels, St Amans et Le Massegros. Celui du sénateur est effectivement fibré mais Auxillac, Montjézieu, etc … sont toujours en bas débit.

6 08 2010
Bernard GARRIGUES

Faut aussi travailler sur le contenu : en court, la ressource internet locale à partager et à valoriser (ils appellent ce truc le nuage). Sur le coup, il ne va y avoir que Google et Microsoft qui vont être capables de répondre à l’appel d’offre.

6 08 2010
Nico

C’est quoi cet inculte qui page 2 de la LN de ce vendredi, nous lâche une affirmation totalement inexacte est imbécile !
 » le haut débit c’est nécessaire, mais les Lozériens n’ont pas besoin du Très Haut Débit… »
J’ai failli m’étouffer !

Il faudrait bien comprendre que c’est en Lozère que nous avons le plus besoin de fibre optique, pour lisser les inégalités en terme de culture, de santé…
Le jeune étudiant Lozérien peut avoir aujourd’hui à Montpellier le 100 mégas, comment voulez qu’il revienne en Lozère pour 5 ou 10mégas.
Sans perspective d’avenir.

Ah j’oubliais ce lecteur n’avait pas l’air de plus habiter en Lozère. Moi si !
Je m’en remet à peine de ce genre de papier.

6 08 2010
Pierre Ygrié

Merci de nous communiquer cette info
J’avais réagi à ma façon avant de la connaitre dans une interview à radio eaux vives qui est passée aux infos de ce soir vendredi et qui doit donc normalement repasser demain matin au journal

celà étant pouvez vous réagir auprès de la lozère nouvelle? Je veux bien le faire mais moi je suis trop connu et donc peu publié;-)
et si nous sommes plusieurs à écrire à la lozere nouvelle ce ne sera que mieux
Votre stupéfaction est aussi la mienne et, je pense, celle des lecteurs de cette rubrique
Après 10 ans de combat je dois dire qu’une telle absurdité me laisse un gout amer …

Si vous souhaitez me contacter directement pour qu’on coordonne nos réponses c’est « pierre.ygrie@wanadoo.fr »

7 08 2010
Pierre Ygrié

Déploiement national du très haut débit : le calendrier s’accélère
http://www.localtis.info/cs/ContentServer?c=artVeille&pagename=Localtis%2FartVeille%2FartVeille&cid=1250260213899
Je fais un copier coller de l’article, ce sera plus clair pour tout le monde !

A vols idées !

publié le 06 août 2010
« D’ici la fin de l’année, les collectivités territoriales disposeront de l’ensemble des outils pour lancer et mettre pleinement en oeuvre leurs appels d’offres de montée en débit via l’accès à la sous-boucle, en complément de leurs projets de déploiement FttH (fibre optique jusqu’à l’abonné) », a promis, le 27 juillet, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep). Effectivement, le calendrier s’accélère avec plusieurs échéances dès cette rentrée, malgré quelques aléas, imputables – officiellement – à l’encombrement des commissions parlementaires, et – officieusement – aux difficultés d’arbitrage face aux groupes de pression habituels.
Une solution pour la pérennisation du fonds d’aménagement numérique
Le programme national du très haut débit s’appuie sur trois principes-clés : la mutualisation entre opérateurs, la couverture homogène et en parallèle des territoires denses, périurbains, ruraux et de montagne, et la mobilisation des collectivités.
Ce « projet politique et industriel pour l’ensemble des territoires » bénéficie d’un budget de 2 milliards d’euros attribués au fonds de solidarité numérique (FSN), dans le cadre des investissements d’avenir (« grand emprunt »). Le Premier ministre, via le commissariat général à l’Investissement, assure la gouvernance stratégique du FSN, à laquelle sont associés le secrétariat d’Etat au développement de l’Economie numérique (Nathalie Kosciusko-Morizet) et les ministères de l’Industrie (Christian Estrosi) et de l’Aménagement du territoire (Michel Mercier). Le fonds d’aménagement numérique des territoires (FANT), issu de la loi Pintat, est lui aussi alimenté par le FSN, en fonction des besoins. Il est consacré uniquement aux projets d’initiative publique. « L’utilisation d’un milliard du grand emprunt permet d’amorcer le fonds d’aménagement numérique du territoire, ce qui est très positif, mais couvre moins d’un dixième des besoins globaux. L’alimentation pérenne du fonds est indispensable pour limiter la nouvelle fracture numérique qui commence, celle du très haut débit », défend Yves Rome, président de l’Association des villes et collectivités pour les communications électroniques et l’audiovisuel (Avicca). Dans sa contribution à la mission du sénateur Maurey, mise en ligne le 28 juin, l’Avicca propose donc une taxe sur le secteur des communications électroniques, comme celle finançant l’audiovisuel public. La position du bras technique des associations de collectivités (AMF, ADF, ARF) rejoint ainsi celle exposée pour la première fois en public par Hervé Maurey lui-même, à l’occasion des 4e Assises du très haut débit, le 16 juin dernier. « La taxe sur l’audiovisuel de 0,9% devrait rapporter environ 300 millions d’euros par an. Pour la fibre, il faudrait trouver environ 500 millions par an : ce qui reste modeste compte tenu des enjeux. Si nous augmentons le coût de l’abonnement de 2 euros par mois, sur 25 millions d’abonnés, nous récolterons 600 millions par an. C’est ce qui a été fait avec le fonds d’amortissement des charges d’électrification », avait notamment chiffré le sénateur de l’Eure, chargé par le gouvernement d’une mission sur la pérennisation du FANT, début mars. La remise de son rapport était prévue pour fin juillet mais ses propositions attendront les arbitrages politiques de la rentrée.
Deux appels à projets-pilotes et à manifestation d’intention
Les premiers appels, eux, sont bien passés avant les vacances. Michel Mercier, Christian Estrosi, Nathalie Kosciusko-Morizet et René Ricol, commissaire général à l’Investissement, ont lancé, ce 4 août, les deux premiers volets de la phase opérationnelle du programme national « très haut débit ».
Premier volet, l’appel à projets-pilotes s’adresse aux collectivités en partenariat avec les opérateurs. Cinq projets « représentatifs du territoire français » seront retenus. Ils « concerneront des zones à faible et moyenne densité » de population. Les porteurs de projets ont jusqu’au 5 octobre prochain pour se déclarer candidats. « Et il y a déjà beaucoup plus d’appelés qu’il n’y aura d’élus », a prévenu à plusieurs reprises Nathalie Kosciusko-Morizet.
Le deuxième volet concerne l’appel à manifestations d’intention d’investissement. Les opérateurs et collectivités sont appelés à faire connaître, avant le 31 janvier 2011, leurs projets de déploiement de réseaux à très haut débit dans les zones ne nécessitant pas d’aides publiques mais n’étant pas très densément peuplées (hors « zones 1 » selon la définition de l’Arcep).
Les guichets de financement correspondant aux appels à manifestations d’intention devraient être ouverts au 1er semestre 2011 : le premier (appelé A) uniquement pour les opérateurs, sous forme de prêts ou de prises de participation (à hauteur d’un milliard), le deuxième (B) pour les collectivités et les opérateurs, sous forme d’aides publiques.
Un troisième volet pour la montée en débit
Un guichet (C) est aussi prévu pour la montée en débit des territoires en attente de la fibre au moyen de technologies alternatives (satellite, NRA-ZO : noeud de raccordement d’abonnés en zone d’ombre ADSL, etc.). « C’est surtout sur ce dernier volet que se focalise la pression des élus territoriaux, ce qui pourrait conduire à augmenter l’enveloppe de 250 millions d’euros initialement prévue », a reconnu Nathalie Kosciusko-Morizet. Un débat persiste, en effet, au sein du gouvernement sur l’usage de ces fonds. Certains voudraient financer un unique projet satellitaire qui permettrait de réserver de la bande passante pour des services publics et, in fine, l’accès de la population au haut débit sur tout le territoire. D’autres plaident pour des projets plus modestes et multiples garantissant la montée en débit des zones rurales et isolées dans l’attente de l’arrivée de la fibre. « La décision n’est pas prise à ce jour et c’est le Premier ministre qui tranchera. Nous avons donc besoin de faire une consultation publique, lancée dès la rentrée de septembre, pour recenser les technologies alternatives disponibles et les comparer », a annoncé la secrétaire d’Etat.
Dans le prolongement des orientations de l’Arcep du 25 février dernier, une étape vient, par ailleurs, d’être franchie au sujet de la montée en débit sur fil de cuivre. L’opérateur historique a modifié ce 1er juillet son offre de référence de dégroupage afin d’y intégrer le raccordement au sous-répartiteur pour permettre l’accès à la sous-boucle. Il a également publié, le 23 juillet, une offre de gros de fourniture d’informations préalables sur la structure de son réseau de boucle locale cuivre. Dès le mois de mars 2010, après la publication de ses orientations sur la montée en débit, l’Arcep avait d’ailleurs mis en place un groupe de travail, rassemblant des opérateurs et des représentants des principales associations de collectivités en vue d’élaborer un cadre pour ces projets. Ces travaux en cours devraient aboutir à la publication d’outils et de recommandations avant la fin de l’année.
Plusieurs consultations publiques en cours
Par ailleurs, l’Arcep a annoncé, le 23 juillet, avoir transmis à l’Autorité de la concurrence son projet de décision relatif au déploiement de la fibre optique sur l’ensemble du territoire, hors zones très denses, soit environ 80% de la population. « En l’état, le projet de décision de l’Arcep agit favorablement en faveur de la mutualisation, mais ne donne pas de garantie de couverture par les opérateurs privés. Dans le même temps, il applique de nouvelles contraintes aux réseaux d’initiative publique (RIP), en termes d’obligations de co-investissement », a déjà alerté l’Avicca.
L’Arcep a mis aussi en consultation publique, jusqu’au 15 septembre, un nouveau projet de décision sur les conditions économiques de l’accès au génie civil de France Télécom. Le génie civil représente plus de 70% du coût de déploiement de la fibre dans les territoires les moins denses.
L’autorité a encore mis en consultation, jusqu’au 30 septembre, les analyses des marchés de gros des offres d’accès aux infrastructures physiques de la boucle locale filaire et des offres d’accès à haut débit et très haut débit activées au niveau infranational, ainsi que le bilan du cycle de régulation écoulé (2008-2010).
Enfin, l’Arcep va évaluer, à la demande du gouvernement et d’ici à la fin de l’année, le coût total du déploiement d’un réseau de fibre optique sur l’ensemble du territoire et estimer ce qui peut relever d’un financement privé et ce qui peut nécessiter un financement public. Elle devrait lancer, à l’automne, une consultation publique sur son modèle technico-économique.
Grand emprunt et financement du haut débit, « datacenters » et développement durable, ou encore les TIC accélérateurs de développement des territoires… ces thèmes seront au coeur des discussions de l’université d’été pour les territoires, RuraliTIC, les 30 et 31 août prochains au centre des congrès d’Aurillac (Cantal). La cinquième édition du salon annuel Odébit abordera également tous ces sujets d’actualité les 21 et 22 septembre au Cnit de Paris-La Défense (Hauts-de-Seine). Ces deux manifestations sont d’ailleurs placées sous le haut patronage de la secrétaire d’Etat chargée de la prospective et du développement de l’Economie numérique et du ministre de l’Espace rural et de l’Aménagement du territoire.

Luc Derriano / EVS

Combien d’euros pour la ville numérique ?

Nathalie Kosciusko-Morizet et René Ricol devraient publier une synthèse complète de la consultation publique sur les contenus et usages numériques à la rentrée. Plus de 400 contributions ont été reçues en un mois (du 7 juin au 7 juillet). Bien que leur majorité provienne d’entreprises (350 avis exprimés), les pôles de compétitivité, les collectivités territoriales, les universités et les particuliers ont également participé. Les messages portent essentiellement sur le « cloud computing » (informatique en nuage : 47 avis), la ville numérique (44) et l’e-éducation (40). La thématique « ville numérique » englobe des services liés aussi bien à l’environnement qu’au e-tourisme et aux loisirs, au commerce, aux systèmes d’information géographique, à l’emploi et à la formation, à la domotique, sans oublier l’e-administration. Sur cette base, les premiers appels à projets devraient être lancés dans la foulée, « avant la fin de l’été ». 2,5 milliards d’euros sont prévus pour ce volet numérique des investissements d’avenir.
« Plus de la moitié de la population de notre planète – près de 3 milliards d’individus – est aujourd’hui composée de citadins. Dans trente ans, c’est-à-dire demain, ils seront 5 milliards vivant dans une trentaine de mégalopoles de plus de 10 millions d’habitants », avait indiqué Jean-Pierre Sueur, sénateur du Loiret et rapporteur de la nouvelle délégation à la prospective du Sénat, à l’occasion d’un atelier sur les villes du futur, en avril dernier. Par ailleurs, l’Association communication et information pour le développement durable (Acidd) et Grenoble Ecole de management ont initié un « cluster » qui vise à allier technologies de l’information et développement durable pour répondre de manière opérationnelle aux défis des villes écologiques et numériques du futur. Cette question devrait être abordée à l’occasion de la huitième édition de l’université d’été de la communication pour le développement durable qu’Acidd organise, les 9 et 10 septembre, au château de l’environnement de Buoux (Vaucluse).
L.D.

7 08 2010
Bernard GARRIGUES

Il est vrai que l’intervention sur LN est une affirmation gratuite d’une rare idiotie. Il est vrai aussi que cette affirmation est du même niveau que celles que nous délivrent nos chers (coûteux) élus lozèriens depuis 10 ans que Pierre bataille pour le THD en Lozère.

Il est tout de même symptomatique de constater que le gros backbone Clermont-Pézenas est interconnecté depuis 29 mois sans qu’un seul abonnement THD n’ait été délivré à un particulier en Lozère et sans qu’un seul cris de rage ou de dérision n’ait été poussé.

Il est possible qu’existe un abonné THD du coté d’Albaret le Comtal. Il existe une sortie active sur le tuyau au niveau de l’aire de la Lozère.

8 08 2010
Bernard GARRIGUES

L’article que tu cites fait la synthèse de l’ensemble des publications entre le 27 juillet et le 5 août.

Reste à compter les jours jusqu’à ce qu’un opérateur lozèrien un peu farfelu prenne en main la gestion de sa sous-boucle locale.

9 08 2010
websdugevaudan

Comme tu dis « un opérateur lozérien un peU farfelu » ….pour boucher les trous ?

Très haut débit : comment éviter une couverture à « trous »?

http://www.freenews.fr/spip.php?article8694

9 08 2010
Bernard GARRIGUES

En fait, dans internet, il y a deux trucs :

1/ L’info, les savoirs faire, les savoirs locaux, notre territoire singulier, etc … sont les ressources de notre développement local : faut faire fonctionner tout cela ensemble et que le monde le sache.

2/ Et puis, il y a le grand frère central qui accumule dans son antre toute l’info du monde et nous la met à dispo contre du cash, toujours plus de cash.

Il ne s’agit de boucher les trous mais de s’approprier les outils et la ressource.

9 08 2010
Bernard GARRIGUES

Certains d’entre nous se rappellent des immeubles affichés avec eau, électricité et gaz à tous les étages.

Gageons qu’avant 5 ans les immeubles qui ne seront pas affichés : 100 M/s à tous les étages seront plus ni louables ni vendables. Et malgré notre sénatrice fofolle, cela coûte beaucoup moins cher de déployer la fibre que de construire et entretenir un réseau de chemin communaux ou d’adduction d’eau potable.

9 08 2010
Bernard GARRIGUES

Il y a sur le Monde Diplo du mois d’août un article sur la Régénération Naturelle Assistée. (Comment le Sahel reverdit Mark Hertsgaard). Qui explique comment avec une nouvelle manière de mixer les ressources à dispo, il est possible de faire du développement. Pour moi, internet THD peut permettre à un département comme la Lozère de mixer d’une nouvelle manière ses ressources.

12 08 2010
Pierre Ygrié

Dommage qu’en bas débit je ne puisse pas voir ce que la fibre optique peut m’apporter

http://www.jailafibre.eu/index.php/newsletter/viewNewsletter?newsletter=123&_newsletterjob=526688

Vous me raconterez 😉

Je n’en peux plus ! Il m’a fallu près de 10 minutes pour ouvrir cet article du blog !

12 08 2010
Pierre Ygrié

Bien que n’étant pas liée directement à l’Internet l’info ci-dessous me parait avoir sa place ici où nous promouvons une ruralité moderne faire d’Internet très haut débit et de terroir « sain » .

Cette « évidence » n’en prend que plus d’actualité au pays des sources 😉

http://www.journaldelenvironnement.net/article/les-eaux-francaises-saturees-en-pesticides,18386?token=dc6a3980d88fa3fe918d20db7f31c627&xtor=EPR-9

1 09 2010
Nico

A lire cette semaine sur l’Express un dossier sur le désenclavement en Lozère. (A acheter en Lozère car plusieurs versions existe suivant les régions)
Et bien les commentaires ne sont pas tendre sur les investissements effectués en terme de THD !

Et ce dossier nous rappelle l’importance de la rn88 en 2×2 voies. Je dis oui aussi !

1 09 2010
Pierre Ygrié

@Nico:
Je ne parviens pas à trouver sur Internet l’article auquel vous faites référence et comme je ne suis pas en Lozère actuellement je n’ai aucune chance de l’avoir. Dommage car il m’intéresse !
Au cas où vous pourriez le scanner je suis preneur
Pierre.ygrie@wanadoo.fr
Merci…si vous pouvez 😉

2 09 2010
Très Haut Débit : la parole est aux parlementaires ! « Les webs du Gévaudan

[…] le gouvernement a fait son « travail ». Au parlement maintenant de faire le sien en votant la loi dont la France a besoin pour pouvoir optimiser l’un de ses principaux atouts, son […]

9 10 2010
Riché

Tout à fait d’accord pour une répartition égalitaire de l’accès au THD qui s’inscrit bien dans le rôle de l’Etat d’établir les conditions d’égalité de chances pour tous, tout comme cela a été fait pour l’accès à l’électricité.

9 10 2010
Riché

Tout à fait d’accord pour une répartition égalitaire de l’accès au THD qui s’inscrit bien dans le rôle de l’Etat d’établir les conditions d’égalité de chances pour tous, tout comme cela a été fait pour l’accès à l’électricité. Heureux si quelqu’un a déjà envoyé ce commentaire.

12 10 2010
chabrere

le haut débit dans nos régions viendrait compenser en quelque sorte le fait d’être pénalisés par la distance, par rapport aux grands centres urbains, et pour tout ce qui est action à distance, réduirait les coûts ( frais de déplacement, pollution, temps perdu , etc, sans parler de la sécurité sur les voies d’accès).

8 11 2010
Vers un « bouclier numérique » rural ? « Les webs du Gévaudan

[…] -Si l’on estime que le numérique peut être une chance historique pour l’aménagement du territoire https://websdugevaudan.wordpress.com/2010/06/23/une-ruralite-en-tres-haut-debit-pourquoi-faire/#comme… […]

26 08 2011
FTTH Rural : Mobilisation générale ! « Les webs du Gévaudan

[…] Une proposition : Lancer les Etats généraux du numérique à la campagne sur le thème « qu’apporterait à la France et aux Français une ruralité en très haut débit » […]

15 09 2011
Le Très Haut Débit pour les Nuls ! « Les webs du Gévaudan

[…] – outil incomparable pour permettre à la France d’exploiter ses meilleurs atouts, la créativité de ses habitants …et son espace ! et comme « on réfléchit mieux à la campagne » on n’imagine pas  ce que pourrait apporter une ruralité en très haut débit à la France !  […]

24 09 2011
Campagnes intelligentes ! « Les webs du Gévaudan

[…] avons tout dit ou presque dans ce blog sur ce que pourrait apporter une ruralité en très haut débit à la France ,sur la nécessité d’avoir les mêmes infrastructures partout pour avoir les mêmes […]

28 12 2011
Bonne année « numérique »solidaire ! « Les webs du Gévaudan

[…] sur des blogs  “Qu’apporterait une ruralité en très haut débit à la France ” […]

21 03 2012
Le changement (numérique) c’est maintenant…pour une France (numérique) forte ! « Les webs du Gévaudan

[…] crée de la valeur. Elle doit couvrir tout le territoire pour optimiser l’ « atout espace » de notre pays . Avec l’installation de citadins en mal de campagne dans des ” campagnes intelligentes […]

5 04 2012
Lettre ouverte aux candidats à l’élection présidentielle « Les webs du Gévaudan

[…]  Une ruralité en très haut débit pourquoi faire ? […]

4 05 2012
Numérique : l’urgence d’initiatives pérennes ! « Les webs du Gévaudan

[…] plan d’ensemble (concomitance villes& campagnes) pour optimiser l’ « atout espace » de notre pays . Avec l’installation de citadins en mal de campagne dans des ” campagnes […]

17 09 2013
Très haut débit : le mouvement est engagé dans les territoires ruraux | Les webs du Gévaudan

[…] Une ruralité en très haut débit pourquoi faire ? 2010 […]

9 01 2014
Bonne année « numérique » | Les webs du Gévaudan

[…] méconnue à Paris, la ruralité peut être une chance pour la France d’où notre S E S ! […]

26 03 2014
Un « référent numérique » dans chaque conseil municipal ? | Les webs du Gévaudan

[…] d’un tabou …et le retour de la confiance ?; Complainte pour une « optique ficelle » ! ? ; Une ruralité en très haut débit pourquoi faire ? . ; « La ruralité est l’avenir de la France » ! ; Très Haut Débit : Alerte rouge ! […]

29 08 2014
Aur(x)illac sur web ! | Les webs du Gévaudan

[…] PUBLICS NUMERIQUES  En 2010 nous nous interrogions sur ce que des territoires ruraux pouvaient apporter à la France  et nous militions déjà pour donner davantage la PAROLE aux CITOYENS en demandant […]

9 11 2014
Lozériens, c’est le moment de «bouger » ! | Les webs du Gévaudan

[…] Une ruralité en très haut débit pourquoi faire ? […]

26 08 2016
Campagnes Intelligentes au Maroc

[…] avons tout dit ou presque dans ce blog sur ce que pourrait apporter une ruralité en très haut débit à la France ,sur la nécessité d’avoir les mêmes infrastructures partout pour avoir les mêmes […]

21 03 2017
liste adresse email

Bonsoir! Cet article est plein de bonnes infos. je voulais notamment des infos sur le sujet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :